Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 8 mars 2014 | Mise en ligne à 8h44 | Commenter Commentaires (177)

    Ouvrir les bars jusqu’aux petites heures? Pourquoi?

    728946

    Le débat entourant la possible ouverture des bars jusqu’à 6 heures est intéressant en ce qu’il oppose deux éléments qui font la force de Montréal, à savoir sa joie de vivre et sa qualité de vie.

    D’un côté, Montréal est reconnue à l’international pour son dynamisme urbain, sa vie nocturne, ses rues grouillantes et sa branchitude. Et de l’autre, elle se distingue par son échelle humaine, sa grande sécurité, ses nombreuses activités diurnes et la qualité de vie qu’elle offre à ses résidents.

    En proposant d’allonger les heures d’ouverture des bars, le maire Coderre pose une question importante : est-ce possible de concilier ces deux éléments forts de l’identité de la métropole, ou y en a-t-il nécessairement un qui supplantera l’autre?

    Personnellement, je trouve qu’il y a beaucoup d’arguments qui militent contre cette proposition, mais je suis tout à fait favorable à un débat, à une consultation qui pourrait révéler de nouveaux arguments, d’un côté comme de l’autre.

    La question que je me pose, pour l’instant : pourquoi?

    Oui, l’industrie des bars en arrache et pourrait ainsi espérer regagner un peu ce qu’elle a perdu. Oui, cette initiative pourrait consolider l’image de «fun city» de Montréal, pour reprendre l’expression de Gilbert Rozon.

    Mais il me semble que le gain est timide (et incertain) par rapport aux irritants qu’une ouverture prolongée pourrait susciter.

    Je pense aux désagréments pour les riverains dans les quartiers qui sont, justement, en pleine ébullition nocturne. Saint-Laurent n’est plus le pôle qu’il était, pas plus que Saint-Denis, alors qu’émergent parallèlement des quartiers comme le Vieux, Griffintown et le Mile-End. Des secteurs beaucoup plus résidentiels, justement.

    Je pense au fait que la richesse des artères commerciales de Montréal émane souvent de leur proximité avec les quartiers résidentiels, une mixité salutaire, un équilibre qui pourrait être troublé par des bars ouverts jusqu’aux petites heures du matin.

    Je pense aux coûts en sécurité publique engendrés par un étalement des heures d’ouverture, dans un contexte où les budgets de la police connaissent chaque année d’importantes hausses qui grèvent les finances de la Ville.

    Rien de tout cela n’empêche d’aller de l’avant avec l’idée de M. Coderre, on s’entend. Ce ne sont en fait que des réserves, bien plus qu’une opposition de principe de ma part.

    Mais j’ai beau tendre l’oreille aux arguments (à la minute 5:35) du maire Coderre, écouter le directeur général de la Société de développement du boulevard Saint-Laurent, lire les propos du président de l’Association québécoise de la vie nocturne, je dois avouer que je ne saisis pas encore tout à fait la pertinence d’une telle proposition.

    Ne redonnerait-on pas un second souffle à cette industrie, sans les inconvénients cités, en réduisant le fardeau fiscal des tenanciers de bars, leurs tracas administratifs et bureaucratiques, le nombre de juridictions auxquels ils doivent répondre, les contraintes qui les empêchent d’ouvrir des terrasses et de multiplier les initiatives pour attirer les clients (avant 3 h)?

    Qu’en pensez-vous? Vous êtes d’accord avec cette nouvelle idée du maire Coderre? Ou vous la voyez négativement?


    • Si vous saviez qu’on est tellement chanceux à Verdun, pas de bars,clubs, la sainte paix.

    • Lorsqu’on veut faire une modification, il faut voir si ça existe ailleurs. Dans les années 1990, j’ai vécu à Paris où certains bars arrêtent de servir de l’alcool à 5h du matin, et d’autres ouvrent à 6h du matin (bistro).

      L’effet principal que j’ai remarqué, c’est que les gens sortent moins souals des bars à 5h qu’à 3h et sont aussi moins bruiyants. Les gens se soulalent durant la soirée/nuit décrisaient in vitro et enfin à la sorti, peuvent aller manger/prendre une bière dans les bistros qui ouvrent

      De plus, à 6h du mat, les services normaux de transport sont ouvert, donc beaucoup moins de problèmes reliés à la conduite sous influence, de taxis pas payé/agresssé etc.

      À 5h, comme Dutronc le chante, la ville s’éveille. Elle impose donc son contrôle sociale sur les fêtards. La lumière du jour est présentent aussi, tous des éléments qui calment les esprits.

      Bref, c’est une bonne idée. De plus, tout comme la légalisation au Colorado, ça va amener des touristes vivrent l’expérience “24h de bars”.

    • Idée non pertinente. Une fois par année à l’occasion de la nuit blanche, peut-être.

    • De toute façon c’est la régie alcool course et jeux qui gère ce dossier alors bonne chance pour faire changer une loi

      Le maire Coderre cherchait une occasion pour être devant les cameras

    • Et bien au contraire, même s’il est vrai que les métro étant ouvert, certain prendrait le risque de conduire en état d’ébriété! Le risque est donc accentué vue qu’à 6h am il y a une augmentation du trafic, des gens qui s’en vont travailler! Si cette politique devrait être adopté, elle devrait l’être que pour le vendredi au samedi et le samedi au dimanche exclusivement!

    • À New York, certains bars ( nightclubs ) sont ouverts toute la nuit, jusqu’au petites heures du matin. On parle d’une fermeture autour de 8 hre AM.
      Par contre on cesse de vendre de l’alcool à 4hre AM.
      L’idée de garder certains bars ouverts toute la nuit est en soi une bonne chose pour les propriétaires. IL faut cependant limiter les heures de vente d’alcool. L’heure actuelle de 3 hre AM est tout à fait acceptable. Par contre les tenanciers n’auront plus à sortir les gens en troupeaux avant 3hre30AM. Les clients pourront sortir tranquillement à l’heure qui leur convient sans que le propriétaire ne recoivent des contraventions de la part des policiers

      On ne verra plus de groupes de gens en état d’ébriété sortir tous en même temps à 3hreAM avec tout ce que cela comporte de violence.
      Cela facilitera de beaucoup le travail des policiers.

      Contrairement à ce que vous pensez, ce ne sont pas tous les bars qui resteront ouverts jusqu’aux petites heures du matin, mais seulement une minorité. On parle ici de nightclubs avec DJ internationaux. Les autres bars fermeront comme maintenant lorsqu’on cessera de vendre de l’alcool à 3hre AM.

    • Quelle idée dépravée. Les bars ferment à 3 heures les gens arrivent à minuit. Aux États-Unis les bars ferment à 1h00 et les gens arrivent à 10h00. Ce qui est beaucoup plus normal et sain. Personne n’hypothèque sa journée du lendemain contrairement aux québécois qui se couchent au leveil du soleil après leur poutine de 3h30 AM. Cette société est à la dérive sociale et « l’idée » n’a rien à voir avec l’économie.

    • D`accord avec vous…Pourquoi ?
      En pratique, on peut croire que ca ne vas qu`engendrer du trouble et que rendus à 2 ou 3 heures du mat il ne reste qu`une minorité de fêtards. Prendre des décisions pour la minorité au Québéc ? Ben voyons jamais ! (sarcasme)

      Le nightlife de Montréal c`est justement ca,se perdre dans le plaisir jusqu`à la fermeture, se vanter d`avoir fermé la place et de s`en aller parfois émeché mais toujours bien amusé.

      Un moment donné si tu cours apres le trouble tu vas le trouver.

      Si t`as besoin de redonner un second souffle à l`industrie c`est peut-être qu`il y a trop de ces endroits et que trop de commerces se partagent la même clientele. C`est pas tres tres sorcier, tu peux séparer la tarte à l`infini mais plains toi pas si tout le monde a faim.

      Faudrait sérieusement considérer et analyser les canards boiteux dans l`industrie avant de penser pouvoir créer un nouveau public juste parce qu`on est ouvert plus tard.
      Quand les commerces se sont mis à ouvrir 7 jours sur 7 , combien ont réellement fait plus de revenus et combien n`ont juste fait qu`étaler les mêmes revenus sur 7 jours ? Poser la question c`est y répondre.

    • Bonjour

      On dit que le nightlife se déplace vers les quartiers émergents où se trouve plusieurs résidents. L’ouverture des bars jusqu’à 6h pourrait permettre de retourner l’activité nocturne vers Saint-Laurent et Saint-Denis si cette mesure se fait sur ces rues.

    • ses rues grouillantes ? Uberlol on connais pas le meme montreal qui une fois 18h passe les soirs d’hivers a l’air d’avoir ete bombarde par une bombe a neutron , F%$ ca me deprime a chaque fois que je reviens d’asie , pcq justement ce cote grouillant de Hong-kong , kuala-lumpur ou singapor me manque pendant des semaines , me promener dans Central (HK) ca me fait comme caler une couple de redbull , pouvor faire son epicerie a 1 heure du mat ou aller manger a toute heure du jour ou de la nuit , pas ici que ca arrivera

    • @noirod

      ”Quand les commerces se sont mis à ouvrir 7 jours sur 7 , combien ont réellement fait plus de revenus et combien n`ont juste fait qu`étaler les mêmes revenus sur 7 jours ? Poser la question c`est y répondre.”

      Exact, et les bars sont vides parce que le monde travaille tous le samedi, le dimanche maintenant que les commerces peuvent ouvrir 7\7, revenons au bon vieux temps, les commerces fermeraient leur porte le samedi a 17:00 hres, le dimanche tout serait fermer,les lundis fériés même chose, la le monde va pouvoir sortir dans les bars sans avoir besoin d’ouvrir les bars jusqu’a 8:00 le matin. Même chose pour l’industrie du taxi, pas d’autobus qui roule vide toute la nuit, ça coute assez cher comme c’est la a la société la STM; le monde va prendre un taxi si il veut sortir jusqu’au ptites hres du matin.

    • Je suis complètement contre… maintenant, les jambons éméchés vont se poignarder à la sortie des bars à 6h du matin, alors qu’il y a du monde civilisé sur les trottoirs en route pour le travail alors qu’à 3h du matin, au moins, on dort et on laisse s’entretuer les idiots qui trainent dans les bars à cette heure tardive. Pourquoi pas tout brûler ça les bars de danseuses, pawn shop et ouvrir des bibliothèques… ah mais non, Montréal est connu historiquement pour offrir aux touristes que de la bière et des totons.

    • Monsieur Cardinal, vous proposez de réduire “le fardeau fiscal des tenanciers de bars, leurs tracas administratifs et bureaucratiques, le nombre de juridictions auxquels ils doivent répondre, les contraintes qui les empêchent d’ouvrir des terrasses”. Cependant, vous êtes également un des premiers à encenser l’État providence et à proposer son renforcement. Ces deux positions sont incompatibles, ne serait-ce que parce que le fardeau fiscal de ces débits de boisson est nécessaire pour contribuer au financement des autres mesures que vous mettez de l’avant dans vos autres billets – et nous ne parlons même pas du double standard que vous imposez ici.

      Autrement, l’industrie du taxi mettra certainement des bâtons dans les roues d’un tel projet…

    • Moi je suis d’accord a certaine condition. Je ne suis pas d’accord pour tout les types de bar, je ne vois pas l’intérêt pour la taverne du coin d’ouvrir jusqu’a 6 heures. J’accepterais seulement pour les discotheque qui ne sont pas dans des quartiers résidentiels, et j’arrêterais de servir de l’alcool après 3h ou 4 h. ça permettrais au gens de désaouler, les gens ne sont pas tous des alcoolique fini et récidiviste. Présentement les bars ferme et les gens se font mettre a la porte pour 3h30, ils n’ont pas beaucoup d’endroit ou aller et le métro est fermer donc ils sont tenté de prendre leurs voitures. Fermer a 6 heures permettrais d’étaler la sortie sur 3 heures au lieu d’avoir 500 personnes sur Ste-Catherine qui sorte du même bar en même temps. Donc oui je suis pour mais a certaine condition. Pour ceux qui parle d’idée dépravé et de dérive social je vous ferais remarqué que depuis plus de 20 ans ils existent des bar afterhours ou ils ne servent pas d’alcool et la société ne s’en porte pas plus mal. L’existence de bar sans alcool prouve qui a un marché et que les gens peuvent faire la fête sans alcool.

    • Une personne en état d’ébriété aux premières heures de pointe du matin mettrait en danger beaucoup plus de citoyens que durant la nuit. C’est sans compter les problèmes de santé associés à l’alcool qui risqueraient de faire un bond spectaculaire si une telle mesure était adoptée. Je pense particulièrement à l’alcoolisme qui est une des maladies les plus méconnues de notre société, autant par ceux qui consomment que par l’état. Méconnue parce que plus honteuse qu’une MTS et que les gens qui en sont atteins refusent en général de l’admettre. Elle est responsable d’environ 20% des accidents de travail et d’un taux encore inconnu de la démence dégénérative ou éthylique chez les personnes âgées et ce même avec une consommation modérée tel que proposée par Éduc’alcool. La consommation exagérée de l’alcool mène à une mort plus rapide et souvent plus violente que la consommation modérée qui elle va nous y mener sournoisement, à petit feu. La consommation d’alcool est le cinquième facteur de risque de décès prématuré et d’incapacité dans le monde selon l’OMS, en plus d’être le principal facteur de risque de morbidité en Amérique. D’ailleurs je profite de cette tribune pour dénoncer les chaînes de télé qui diffusent à leur antenne des émissions où l’alcool est consommé régulièrement par leurs animateurs et invités. Comme on l’a fait avec la cigarette il y a quelques décennies, on devrait prendre l’engagement moral de bannir toute représentation de consommation ou de publicité sur l’alcool faites à la télé ou dans tout autres médias pour contrer ce fléau qu’on refuse, comme un alcoolique, de vraiment regarder en face. Le peu d’argent que la SAQ perdrait en incitant pas les gens à ce mode de vie serait récupéré à l’autre bout de la chaîne santé de notre société.

    • L’idée est intéressante mais pas prioritaire.

      Qu’on commence par permettre aux endroits comme les Bobards de produire des spectacles légalement et ensuite on pensera à prolonger les heures. Il y a en ce moment sur le Plateau un mouvement anti-bars qui pue la gentrification. Les gens vont s’acheter des condos sur Saint-Laurent ou à proximité de ce boulevard parce que c’est un endroit branché, mais après ils se plaignent qu’il y a du bruit!

      Il y a une 450isation du Plateau et des endroits où s’exprime la culture musicale émergente qu’il faut à tout prix freiner.

      D’ailleurs, Monsieur Cardinal, avez-vous une opinion à ce sujet? Êtes-vous de ceux pour qui garder les familles à Montréal est si important qu’il faille supprimer toute saveur nocturne aux grandes rues (se reporter à la quasi-fermeture des Bobards)? J’aimerais bien vous lire à ce sujet…

    • @ simon.picotte (8 mars 2014 09h40) :

      Il ne faut pas se surprendre de voir de telles idées être mises en place en un lieu où certains s’opposent à l’instauration de la Charte des valeurs et où on commence à demander que les bâtiments des communautés religieuses (incluant ceux des communautés catholiques romaines) soient soumis à l’impôt foncier…

      Les vices ne devraient pas être visiblement présents et mis de l’avant au sein d’une métropole digne de ce nom – à moins que ce soit sa raison d’être, bien sûr -, ni au sein d’une capitale, d’ailleurs. Atlantic City et Las Vegas ne sont ni des capitales ni des métropoles (autrement que des métropoles du vice), après tout.

      Pourquoi ne pas développer l’industrie du vice à Trois-Rivières ou la renforcer à Gatineau, au lieu de transformer Montréal en une Gotham City ou une Basin City?

    • Ça me semble pour ma part une excellente idée.

      J’ai longtemps habité à l’angle des rues Sainte-Famille et Milton, et je me faisais systématiquement réveiller à 3h30 du matin, alors que quelques fêtards, chassés artificiellement de leur lieu de fête, décidaient de faire de la casse (de bouteilles, en gros: très bruyant; beaucoup de bruit pour rien). Pourquoi ne pas les laisser boire (idée agréablement libérale) jusqu’à 5h ou 6h, puis leur permettre de passer an petit déjeuner. Je suis rarement dans la rue à 3h ou 4h du matin (quoi que ça m’arrive encore parfois), mais j’ai pu constater que c’est précisément alors que le centre-ville Montréal se transforme en no-man’s land inquiétant et potentiellement violent. En somme: rien à perdre, de la liberté à gagner (et personne n’empêchera les citoyens biens productifs et moraux de se coucher bien sagement à 23h ou même plus tôt).

    • Un des arguments avancés lors d’entrevues était celui que les taxis ne fournissaient pas à 3h00 quand tout le monde sort en même temps. Encore ce mot, taxi. Ça fait quelques fois que le mot sort avec des idées du maire Coderre. Rappelez-vous son opposition aux autos libre-service au centre-ville: taxi.

      Il serait intéressant que quelqu’un questionne le maire sur les liens avec les taxis. Je dis ça comme ça, bien sûr.

    • Et le sémillant Peter Sergakis, il en pense quoi?

    • Croire que les bars seraient moins achalandés que les centres commerciaux c’est comparer deux types de clientèles très différentes. Les gens qui magasinent ou font leurs courses ont pris l’habitude de le faire à des moments précis qui les libèrent généralement pour leur fin de semaine. Les fêtards n’ont pas ce genre de restriction, ils sont là pour fêter peu importe l’heure de fermeture. Croire qu’allonger les heures de fermeture des bars ou autres endroits festifs tout en y stoppant la vente d’alcool à une heure précise pour que les clients dégrisent, c’est se mettre la tête dans le sable. Plusieurs établissements annonçant à l’avance l’heure du dernier service afin de permettre à leur clientèle de se ravitailler abondamment une dernière fois. Et même

    • suite…Et même si ces établissements contrôleraient leur dernier last call, les clients s’amèneraient probablement avec des flasques d’alcool pour continuer la fête.

    • Pourquoi? Parce que ça peut être le fun de sortir plus tard, une fois de temps en temps! Parce qu’il y aura moins de monde qui vont venir finir le party dans leur appartement à 3h du matin ; ce qui ne pourra qu’aider au sommeil des voisins. Parce que ça se pratique un peu partout dans le monde, surtout en Europe, et que selon mon expérience il n’y a rien de scandalisant là-dedans….Parce que ce sera bon pour les tenanciers de bars, évidemment. Parce que sortir, pour évacuer le stress d’une grosse semaine/mois, ça n’a jamais fait de tort à personne et que les gens qui sortent, peu importe l’heure, ne sont pas tous des gros caves qui se poignardent sur la rue!

    • Cette idée c’est comme la charte. C’est une solution idiote à un problème qui n’existe pas.

    • Je suis d’accord pour plusieurs raisons:

      1- il fait clair et il y a du monde dehors. Quoi qu’on en dise, ça calme les esprits.

      2- Pas besoin d’autant de patrouilles de police la nuit, on sait que le monde sort à 6am du bar. Donc concentration des effectifs là où ça compte, c.a.d. au moment où il y a effectivement des gens dans la rue, les sorteux et les autres. Contrôle routier sur la vitesse (ceux qui vont travailler) et l’alcool au volant (les sorteux). Meilleurs horaires pour nos policiers.

      3- Disponibilité des transports en commun: Oui, il y en a des cheaps (braucoup) qui ne veulent pas payer un taxi. Le métro ça coûte 2$, peu import où tu habite en ville (vs. 10 à 40$ pour la ride de taxi). En plus beaucoup ont leur passe du mois. En gros, réduction des cas de conduite en état d’ébriété.

      4- Attirer la clientèle nord américaine chez-nous. Tu veux faire le party? C’est à Montréal que ça se passe. Ce ne sont pas juste les bars qui vont en profiter mais aussi les hotels, les restaurants, le casino, etc … L’argent de l’extérieur, c’est un bénéfice net pour le Québec. Pour ce qui est de l’argent d’ici, il y a un effet de substitution (ce que tu dépenses sur une chose, tu ne le dépenses pas sur autre chose, pas de bénéfice net).

      5- Meilleure cohabitation entre bars et milieux résidentiels: vaut mieux se faire réveiller à 6am qu’à 3am. Ça s’applique même au petit bar du coin.

      Aussi, si on veut profiter des avantages d’une telle mesure, elle doit s’appliquer partout sur l’île, pas seulement dans un quartier ou l’autre.

      Enfin bref, je ne vois pas beaucoup de raisons d’être contre. Et il existe surement d’autres arguments qui militent en la faveur des heures étendues.

    • En tout cas, il y a moins de risque de réveiller les résidents avec des bruits de clé à 6h00 qu’à 3h00.

    • Gens qui sortent des bars au last-call = violent détraqué sexuel.

      Wow, certains bloguistes ici me fascinent….

    • @tous et M. Cardinal

      3 questions pour vous

      Vous dites pourquoi 6H?

      1 – Je vous dis : Pourquoi 3h….. en plein milieu de la nuit…en pleine noirceur…pas rapport…pas pcq que ca fait des années que c’est comme ca que ca fait du sens.

      Vous dites: Allez vous en chez vous, obligatoire car c’est ca la question……qu’Est-ce que tu veux faire dehors en Février à 3h du matin…..jouer au carte sur le trottoir…..allez se promener en voiture pour admirer la nature en pleine noirceur….c’est fort…

      2- Qui vous êtes pour dire à un adulte de s’en aller chez eux à 3h du matin….qui vous êtes ? Des curés, des agents de la conscience…

      3- Vous parlez de quiétudes…..que le bar ferme à 3h ou 8h du matin…ta nuit est capoute si tu reste à côté et que le bruit t’empêche de dormir.

      J’ai une fille de 14 ans qui va sûrement commencer à sortir dans 4 ans….

      Comme bon père de famille je vais lui dire de m’appeler à la sortie des bars et de ne pas conduire chaude ou embarquer avec des gars souls

      J”aimerais pas mal mieux qu’elle me contacte à 6h du matin qu’à 3h au beau milieu de la nuit.

      Vous me faites rire, les bons petits citoyen qui travaille de 9 à 5…..vous pensez pas aux autres.

      Je travaille de 9 à 5 mais il y a 20 ans, j’ai arrêter mes études pour 6 mois pour me ramasser de $ afin de venir étudier à Mtl.

      j’ai travaillé dans une filiale de Bombardier en région…..l’horaire……16h45 à 1h45 a.m….

      On finissait le vendredi soir, on prenait notre douche crinquer raide sur l’adrénaline…on arrivait dans le Bar à 2h15……une bière puis out…..

      Pour moi c,était normal, un jour un de mes collègue d’une trentaine d’années m’avait dit…..c’est grave pareil…j’ai 34 ans et je suis obligé de m’en aller chez nous….il fait -18 qu’Est-ce tu veux qu’on fasse?

      Il avait un point…pourquoi obliger quelqu’un à rentrer…le gars qui fait du 9 à 5 …il s’en fout pourtant ..il dort à 3h

      Belle mentalité Nord Américaine de vouloir contrôler tout le monde

      Pourquoi 6H?????? Pourquoi 3h plutôt…quel est l’avantage???

    • Avec les nouvelles caisses enregistreuses du Gouvernement il y a des bars qui vont fermer….pour de bon.

    • @DuncanIdaho

      «Monsieur Cardinal, vous proposez de réduire “le fardeau fiscal des tenanciers de bars, leurs tracas administratifs et bureaucratiques, le nombre de juridictions auxquels ils doivent répondre, les contraintes qui les empêchent d’ouvrir des terrasses”. Cependant, vous êtes également un des premiers à encenser l’État providence et à proposer son renforcement.»

      Bon point. Mais il y a tout de même un équilibre à atteindre, comme dans toute chose. Oui, la taxation est nécessaire, mais encore doit-elle être ajustée au pouvoir de payer. Et si je me fie à ceux avec qui je me suis entretenu sur ce sujet, ce n’est pas le cas actuellement.

      François Cardinal

    • @djieff

      «Monsieur Cardinal, avez-vous une opinion à ce sujet? Êtes-vous de ceux pour qui garder les familles à Montréal est si important qu’il faille supprimer toute saveur nocturne aux grandes rues»

      Retenir et attirer les familles, ça ne veut absolument pas dire de répliquer la banlieue en ville. Au contraire. S’il y actuellement une renaissance du centre-ville, s’il y a des familles qui optent pour la ville plutôt que la troisième couronne, c’est qu’il y a au coeur de la métropole un dynamisme salutaire. Il ne faut donc pas faire de Montréal une cité dortoir, mais il ne faut pas non plus en faire un bar à ciel ouvert.

      François Cardinal

    • C’est une excellente idée. Plusieurs semblent oublier que prolonger l’heure d’ouverture des bars jusqu’à 6 h ne signifie pas que TOUS les clients vont rester jusqu’à 6h. Au contraire, cela va peut-être permettre un flot plus graduel de clients qui vont quitter les bars, plutôt qu’un paquet de fêtard dans la rue à 3h du matin.

      @ mctru

      “L’idée de garder certains bars ouverts toute la nuit est en soi une bonne chose pour les propriétaires. IL faut cependant limiter les heures de vente d’alcool”

      Oubliez ça. Croyez-vous que les bars vont rester ouverts et payer des employés s’ils ne peuvent vendre d’alcool? Où est l’intérêt pour eux? Ils vont fermer à la minute où il n’est plus permis de vendre de l’alcool.

      @ DuncanIdaho

      “Pourquoi ne pas développer l’industrie du vice à Trois-Rivières ou la renforcer à Gatineau, au lieu de transformer Montréal en une Gotham City ou une Basin City?”

      À Trois-Rivière? Lisez un peu l’histoire de Montréal, qui a été jadis un haut lieu des grands cabarets, du jazz; une capitale du divertissement. L’apogée de Montréal, dans les années 1930 à 1950, correspond aussi à l’apogée de son night life.

    • @Tous

      «Cette idée c’est comme la charte. C’est une solution idiote à un problème qui n’existe pas.» – @Fritz2

      Je veux juste souligner ici que ce n’est pas moi qui ramène le sujet de la charte.
      Just saying…

      François Cardinal

    • @ simon_c

      C’est le commentaire le plus sensé que j’ai lu ici : effectivement, puisqu’on on craint une telle mesure dans les quartiers résidentiels, pourquoi ne pas l’implanter uniquement sur certaines artères, comme St-Laurent ou Saint-Denis? Cela aurait en outre plusieurs avantages, comme faciliter la surveillance policière la nuit et relancer l’économie de ces artères.

    • Et pourquoi pas?…
      Évitons de faire de Montréal une ville dortoir. Rappelons nous la fermeture du Café campus près de l’U de M! Depuis, il y a un Second Cup et n’y a plus de vie de quartier. Un dortoir…
      Certains faisaient valoir l’argument que cela éliminerait une sortie des bars chaotiques et en masse à 3H00 du matin (avec les débordements que l’on connait).
      À ceux qui ne pensent qu’à la quiétude de leur quartier résidentiel, installez vous en banlieue.
      Il y a effectivement matière à réflexion.
      GTremblay
      Montréal

    • “D’un côté, Montréal est reconnue à l’international pour son dynamisme urbain, sa vie nocturne, ses rues grouillantes et sa branchitude. Et de l’autre, elle se distingue par son échelle humaine, sa grande sécurité, ses nombreuses activités diurnes et la qualité de vie qu’elle offre à ses résidents.”

      Étonnant comme les perceptions d’un même milieu peuvent-être divergentes!

      Je croyais plutôt que Montréal était reconnue à l’international pour sa corruption, sa prostitution, ses voies délabrées jonchées de détritus et sa boboïtude! Et de l’autre, elle se distingue par son manque de leadership, la décrépitude de ses infrastructures, ses chantiers interminables, la brutalité policière, ses innombrables façons d’enfreindre d’obscurs règlements municipaux et le gargantuesque compte de taxes qu’elle offre à ses résidents.

      C’est quand même beau de voir qu’il y a encore des montréalais en amour avec leur ville. Il y a de l’espoir…

      Bon samedi

    • N’y a t il que des lecteurs de moins de 50 ans ici, ou on t ils la mémoire courte?

      Fin années 70 et début 80, les bars fermaient à 06:00 a.m. le vendredi et le samedi.

      Nous dansions jusqu’à 3:00 ensuite allions manger une bouchée dans les restos 24h et revenions danser de plus belle jusqu’à 06:00. Il y a des discothèque qui ramassaient les clients des bars qui ne demeuraient pas ouvert et les restos étaient bondés.

      L’alcool arrêtait d’être servi à 3 heures et ensuite cocktails de fruits.

      Lorsque Jean Drapeau a changé la loi, nous lui avions fait une petite parade bruyante en face de sa maison, près de l’hôpital Rosemont, vers les 4 heures du matin.
      Je crois que sa nuit avait été courte, jusqu’à ce que les policiers nous demandent de dégager. :-)

    • Les bars de quartiers essaiment le nightlife Montréalais jusqu’à 3h am. Les résidents vivant excentrés quittent le centre-vile avant minuit soit avant le dernier métro. IL n’y a que des événements comme la Nuit Blanche qui fait encore vibrer les artères commerciales d’antan. Sans transport en commun nocture efficace les nuits montréalaises deviendront davantage glauques.

      L’idée de maintenir les bars ouverts jusqu’à 6h du matin est d’offrir un abri, sans nécessaire vente d’alcool, dans les établissements jusqu’à l’ouverture du métro à 5h30. En attendant le métro dans un bar plutôt que sur la rue plutôt inhospitalière. Le but n’est pas tant de vendre que de tenter de trouver une solution au manque de transport nocture et à la tranquilité des quartiers résidentiels que traverseront souvent à pied les fêtards pour se rendre à leur domicile.

    • M. Cardinal, je suis en accord avec les solutions que vous suggérez dans votre dernier paragraphe. J’ai juste une interrogation concernant celle qui prévoirait un allègement du fardeau fiscal des tenanciers de bar ou des établissements où on sert de l’alcool. Est-ce que cet allègement aurait une incidence directe sur le coût des consommations vendus dans ces établissements? Je me demande si ce n’est pas là la cause majeure du déclin de la clientèle des endroits nommés ci-haut. L’apparition du phénomène d’achalandage tardif dans les bars et la diminution de la clientèle des restaurants coïncident avec la hausse vertigineuse des taxes que la SAQ a imposé à ces commerçants depuis les années 90. Depuis, les consommateurs sont portés à boire chez eux avant de sortir dans les bars et à privilégié les restos où l’on peut y amener notre vin Je voyage régulièrement à l’étranger et je trouve que les prix facturés au Québec pour les vins, alcools et spiritueux qui nous sont servis dans les établissements publiques sont prohibitifs comparés aux mêmes types de commerce à l’extérieur de la province.

    • @superlulu Quels étaient les arguments de Drapeau pour changer la loi ?

    • @ RGuindon

      “L’idée de maintenir les bars ouverts jusqu’à 6h du matin est d’offrir un abri, sans nécessaire vente d’alcool, dans les établissements jusqu’à l’ouverture du métro à 5h30.”

      Le problème est qu’il n’y a aucun avantage pour l’établissement. Pourquoi les propriétaires de bar décideraient-il de rester ouvert et de payer des employés pendant 2 ou 3 heures de plus sans pouvoir vendre d’alcool? Pour vendre 1 ou 2 seven up? Ben non, s’ils n’ont plus le droit de vendre de l’alcool après 3h, ils vont fermer à 3h15, ’sont pas cons.

    • Plutôt d’accord avec noirod (9h53) et teddybear (10h27).
      Est-ce que les tenanciers de bars feraient beaucoup plus d’argent? À douter. Ça veut dire qu’ils vont devoir payer quelqu’un pour faire ces heures additionnelles, peut-être juste pour quelques personnes au vin triste qui n’ont rien de drôle qui les attirent chez elles.

      @RGuindon – Pensez-vous sincèrement que les tenanciers de bars veulent offrir un abri “sans nécessaire vente d’alcool”? J’suis pas certaine qu’ils soient de si bons samaritains, prêts à réduire leurs recettes en payant du personnel pour quelques personnes…

      Quelle mouche a donc piqué monsieur Coderre? Un référendum, au plus vite! Oubedon un essai pour quelques semaines dans un quartier bien ciblé de bars, pour voir si les tenanciers vont tant s’en réjouir, et la population aussi.

    • @larry999 : merci. De plus la mesure n’a pas besoin d’être mur-à-mur : on peut très bien cesser de servir de l’alcool un peu avant la fermeture et ça permettrait de prendre le métro.

      J’ai vécu, plus jeune, dans des zones de bars et j’ai sorti en masse. Le problème du bruit est surtout à la sortie. Je préfère que les gens sortent des bars à 6:00 du matin qu’à 3:00. Il me semble que ça dérange moins.

    • @ superlulu

      Vous soulevez un point important : il y a aussi les restaurants. En maintenant les bars ouverts plus tard, cela signifie aussi plus de clients dans les restaurants. Ça fait rouler l’économie, ça aussi.

    • @superlulu

      J’ai visité certains de ces endroits rares soit dit en passant et j’ai pu y constater que la majorité des tenanciers fermaient les yeux sur les flasques d’alcool et les drogues que les clients y introduisaient de façon clandestine pour consommer sur place moyennant l’achat d’un jus. Plusieurs de ces tenanciers y pratiquaient le traffic et la vente de drogues pour financer leur commerce et avoir des revenus substantiels. La défunte Osti d’Place au dessus de l’ancienne taverne Cherrier ça te dit de quoi? Ces endroits ouvraient pour la plus part à 23hrs et fermaient à 7hrs am et n’avaient surtout pas de permis de vente d’alcool. Les discos que je fréquentais à l’époque fermaient quand à elle à 3hr du mat. et n’étaient pas autorisées à rester ouvertes passé cette heure. Si une loi permettait aux tenanciers de bar de rester ouvert plus tard tout en y interdisant la vente d’alcool passé 3hr am, on y reverrait le même phénomène de consommation et trafic clandestins se reproduirent.

    • @jolico @noirod @teddybear Saviez-vous que la marge de profit sur un café est supérieur à celle sur une boisson alcoolisée? Mais là n’est pas la question.

      Il s’agit de trouver une solution responsable à la sortie des bars, plaident certains tenanciers. Les restaurants ouverts la nuit ne suffisent pas à la tâche et doivent gérer des situations difficiles à la sortie des bars entre 3h et 4h.

    • @simonpicotte

      “Quelle idée dépravée.”

      Au nom de quoi? Ceux qui travaillent le soir n’ont pas le droit de sortir? Ca change quoi si je prends un dernier verre à 3h00 plutôt qu’à 2h30?
      Mais je te rassure, je suis trop vieux pour traîner dans les bars à une telle heure. Mais j’aime bien que les gens puissent choisir…

      “Les bars ferment à 3 heures les gens arrivent à minuit. Aux États-Unis les bars ferment à 1h00 et les gens arrivent à 10h00. Ce qui est beaucoup plus normal et sain.”

      Selon quels principes? Les tiens? En quoi sont-ils supérieurs, disons, aux miens? Et si on veut commenter sur les choix de société, disons que je trouve ceux du Québec pas mal plus sains que ceux des USA.

      “Personne n’hypothèque sa journée du lendemain contrairement aux québécois qui se couchent au leveil du soleil après leur poutine de 3h30 AM.”

      Vraiment? Tu as des statistiques là-dessus? J’en suis sûr parce que je sais que tu ne te risquerais pas à une telle critique constructive de la société québécoise si tu n’étais pas “backé” par des faits objectifs et vérifiables.

      Cela dit, je m’étonne qu’un libertaire tel que toi s’oppose à la liberté de prendre sa bière à l’heure qui nous plaît. Just saying…

    • @legorf «Oui, il y en a des cheaps (braucoup) qui ne veulent pas payer un taxi.».

      Bien que je sois d’accord avec l’ensemble de votre message, cette phrase là est vraiment ordinaire. C’pas parce que tu veux pas payer un taxi que t’es nécessairement cheap, franchement..

    • @RGuindon 12h42: Drapeau était un émule de Pax Plante et sa moralité.
      Les bars ouverts à ces heures se situaient majoritairement dans le quadrilatère Papineau/Atwater Vieux Montréal/Des pins.

      D’ailleurs il existe encore les after hours qui ferment à 08:00 et même 10:00.
      Il est où le problème.

    • @ jolico

      “Ça veut dire qu’ils vont devoir payer quelqu’un pour faire ces heures additionnelles, peut-être juste pour quelques personnes au vin triste qui n’ont rien de drôle qui les attirent chez elles.”

      Quelques personnes? Dans les bars et discothèques sur Saint-Laurent? Allez faire un tour là vendredi et samedi soir …

    • Pour ceux que ça intéresse:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_cabarets_montr%C3%A9alais

    • @Scipion007 Je vous parle pas de bars illégaux, je vous parle du Limelight, du 1234, du Rendez vous et du Glace (où je travallais), du Charlie Brown et tutti quanti.

      En passant, saviez vous que l’Abbé Gravel était mon barman favori au Limelight?

      Et avec la grosseur des portiers au Limelight, vous aviez intérêt à vous tenir coi. Et si consommation il y avait, c’était à l’extérieur. Et trop intoxiqué? Dehors et ”barré” pour une période de temps.

      Nous avions une carte VIP, les indésirables n’entraient pas.

    • @ @simonpicotte

      “Les bars ferment à 3 heures les gens arrivent à minuit. Aux États-Unis les bars ferment à 1h00 et les gens arrivent à 10h00. Ce qui est beaucoup plus normal et sain.”

      Aux États-Unis, cela varie énormément d’un état à l’autre et d’une ville à l’autre. Il y a de nombreux endroits aux É-U où l’heure de fermeture des bars est beaucoup plus tard (ou inexistante) qu’à Montréal.

    • Je préférerais me faire réveiller vers 6h30 le matin par les… disons, fêtards, qu’à 3h30 comme c’est le cas actuellement.

    • La vie est souffrance. Mais il ne faut pas se la rendre encore plus souffrante en allant dans les bars jusqu’à l’aube. C’est pas bon pour la santé de personne mener une vie de même. Fun city mon oeil. La moitié des gens de cette ville sont sur les antidépresseurs, y compris les artistes!

    • Le motto du New Hampshire est : « Live free or die » et les bars ferment à 1am et je parle d’expérience. Je me tenais au malibu beach club à HB et j’allais travailler le lendemain sans problème comparativement aux québécois qui call malade ou arrivent puckés. 3am s’est déjà trop tard. Il n’y a que la lie de la société encore dehors après 11h le soir. Mon père me disait tout le temps ça pour me conscientiser à rentrer tôt. Les couvre-feu des villes sont à 23h00. Les bars dans les quartiers résidentiels devraient fermer à 23h00 et les autre 1am. Rentrer plus tard que 1am révèle une vie de débauche.

    • @ simon.picotte 15h51
      «La moitié des gens de cette ville sont sur les antidépresseurs, y compris les artistes!»
      C’est du grand n’importe quoi, comme d’habitude. Ignorance et préjugés.

    • @ François Cardinal
      Les heures de fermeture des bars devraient relever des arrondissements plutôt que la ville. Ils pourraient ainsi fermer plus tard (ex: 6h00) au centre-ville et moins tard (ex: 1h00) dans certaines zones résidentielles, selon les besoins.

    • @ simon.picotte

      Votre discours me fait penser aux puritains à l’origine de la prohibition américaine de 1919. L’histoire nous a montré à quel point ils avaient tort. Les mesures répressives sur l’alcool, l’attitude maternaliste et l’encadrement excessif ont des résultats désastreux : la consommation et les excès ne font qu’augmenter.

      Au contraire, lorsqu’on traite les gens comme des adultes responsable, on écarte le goût de la provocation et de l’interdit et les excès diminuent.

    • Comparer Montréal avec New York et Paris est complètement exagéré dans les circonstances. La première question qui se pose c’est de savoir si c’est rentable pour les bars d’ouvrir jusqu’à 6h00 du matin. Ils doivent payer des employés pour ces heures supplémentaires, combien de bars à Montréal peuvent opérer avec un tel horaire sans être acculés à la faillite? Chose certaine, ce n’est certainement pas tous les bars qui attirerait une clientèle jusqu’à 6h00. New York ont une densité et une population totale qui permet des comportements marginaux de la sorte. Il y aura toujours moyen de rentabiliser un bar ouvert 24h à New York, mais à Montréal? Rien n’est moins certain.

      Aussi, quelle clientèle fréquentera les bars jusqu’à 6h00 du matin? Là encore, je ne suis pas du tout certain que la clientèle de New York et Paris soit représentative de celle de Montréal.

      Ce n’est pas forcément mauvais comme idée, mais franchement je doute beaucoup de la pertinence et de la viabilité de cette idée.

    • Bonne idée pour moi. La faune en même temps à 3hres cause beaucoup de problèmes. Diluez ça jusqu’à 6hres et se sera moins pire à mon avis. La police pourra gérer son quart de nuit et de jour avec des effectifs répartis en tenant compte de cette heure de fermeture. Pour les résidents, se faire réveiller aux petites heures est moins pire qu’en pleine nuit. Pis les bars qui sont dans les quartiers plus résidentiel n’ont pas le même achalandage que les pôles comme St-Laurent, la St-Denis, le Village ou la main en général. Ils fermeront tôt faute de clients anyway.Pis le commentaire sur l’ouverture des transport en commun à 6hres est pertinent, ça fera moins de soulons au volant…

    • Pourriez-vous parler moins fort s.v.p. , j’essaie de dormir……!

    • Mon problème réside dans le fait que l’alcool qui est une puissante drogue légale en vente libre est socialement valorisé. Ils mettent des SAQ et des bars à chaque coin de rue. On encourage les gens à boire 3 consommations par jour 5 jours semaine. L’état est devenu fou concernant l’alcool. Une chance que le produit est fortement taxé, mais pas suffisamment. Freinons la consommation d’alcool en éduquant les gens. Pourquoi se besoin de se droguer avec le plus puissant des anxiolytiques? Les gens sont stressé ou quoi? Prendre l’alcool ne résoudra rien car le produit devient anxiogène lors de son élimination. Ce qui explique les maux de têtes du lendemain et le petit verre du matinale chez les alcooliques.

    • je crois que l’acool servi passe 2:00 am devrait etre l’objet d’une surtaxe car il y a cause a effet
      entre la sante de ce groupe de gens et l’utilisation du systeme de sante….comme la cigarette.

    • @simon.picotte

      “Mon problème réside dans le fait que l’alcool qui est une puissante drogue légale en vente libre est socialement valorisé.”

      Si la vente est libre, où est le problème? N’est-ce pas à chacun de décider pour soi? Personnellement, je ne veux pas de gouvernement dans mon frigo!

      “Ils mettent des SAQ et des bars à chaque coin de rue. On encourage les gens à boire 3 consommations par jour 5 jours semaine.”

      Vraiment? Qui ça, “ils”? Toi et tes amis d’antagoniste.net, n’êtes-vous pas en faveur de la liberté personnelle et de l’absence de “gouvernemaman”? Personnellement, je vis dans un pays où l’alcool coûte au moins à moitié moins cher qu’en Amérique du Nord et cela ne fait pas de moi un alcoolique pour autant. Tout est question de valeur personnelle. Et que les bars ferment à 3h ou á 6h ne changera rien à la donne.

      “L’état est devenu fou concernant l’alcool. ”

      L’état te force à boire? Vraiment? Mais il est temps de faire ses valises et de quitter le Québec alors!!!

      “Les gens sont stressé ou quoi?”

      La vie n’est pas facile. Certains boivent, d’autres jouent, d’autres fréquentent assidûment les forums de cyberpresse au point de prendre plusieurs identités et de répondre à leurs propres messages sous un autre nom… Personnellement, je trouve cela triste mais cela ne m’empêche pas de dormir…

    • dumais a raison. Les gens qui boivent après 1am sont aussi fumeurs pour la plupart et nous coûtent une fortune en soin de santé Taxons les. Une boisson alcoolisé devrait coûter le triple après 1am. Avec un tel système je serais pour l’ouverture jusqu’à 6am. Parce que celui qui est prêt à payer sa bière 15 $ la veut vraiment. Alors donnons-la-lui. Ce qui limiterait ce genre place à quelques quartiers riches qui eux savent vivre. Mais pas question d’en ouvrir dans Homa là où j’habite.

    • @ragot,

      diluer? C’est la théorie, la pratique c’est que le tenancier d’un bar ne va certainement pas garder son bar ouvert pour quelques clients qui ne consomment presque plus pour qu’ils sortent un à un tranquillement sur une période de 3 heures. La réalité, c’est que seuls quelques bars resteront ouverts et ceux-là seront assaillit par les derniers fêtards qui quittent un autre bar à 3h00 pour se rendre dans un nouveau bar. Les bars ouverts jusqu’à 6h00 concentreront la clientèle qui n’a pas d’obligation à 8h00 ou 9h00.

      En passant, c’est un peu réducteur d’associer ceux qui iront dans les bars jusqu’à 6h00 à des gens sans responsabilités. Il y a des gens qui ont des boulots avec des horaires atypiques, qui commencent à travailler au milieu de l’après-midi pour terminer vers minuit. Ils ne sont pas dépravés pour autant. Sinon, la prochaine fois que vous irez au resto chic qui n’ouvre que pour le souper, dites-vous bien que vous vous faites servir par ces dépravés.

    • simon.picotte

      8 mars 2014
      16h20

      Mais pas question d’en ouvrir dans Homa là où j’habite.
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      Même l’acronyme qui désigne maintenant Hochelaga-Maisonneuve, « HoMa », est insultant aux yeux des anciens résidents du quartier.

      http://ici.radio-canada.ca/regions/montreal/2013/05/09/002-hochelaga-embourgeoisement-temoignages.shtml

    • @ simon.picotte

      “Taxons les”

      Il me semblait que vous payiez assez de taxes au Québec et cela forçait les gens à aller ailleurs… J’ai un peu de difficulté à te suivre… Je ne te savais pas gauchiste à ce point… Moi, je taxerais tous ceux qui pensent et agissent différemment de moi puisque, c’est bien connu, je suis un exemple de modération et je devrais forcément servir de modèle. Qu’en penses-tu?

      “Ce qui limiterait ce genre place à quelques quartiers riches qui eux savent vivre”

      C’est vrai que les riches, c’est tellement mieux… On sait tous qu’il n’y a pas d’alcooliques et de drogués chez les riches… Tiens ça me rappelle ce vieux film de Claude Autant-Lara (dont les opinions politiques sont bien connues…) dans lequel Jean Gabin, après un tirade contre des tenanciers de bistro, lance un “salauds de pauvres” bien sonné…
      Tu as bien raison, allez… S’il n’y avait pas de pauvres -de porte-feuille et d’esprit-, qu’est-ce qu’on serait bien…

      “sont aussi fumeurs pour la plupart et nous coûtent une fortune en soin de santé ”

      Moi je dis que tous les vieux de plus de 70 ans devraient aussi payer une taxe spéciale puisqu’ils “nous coûtent une fortune en soin de santé”. Ceux qui écoutent leur ipod trop fort, ceux qui conduisent trop vite, ceux qui mangent du McDo, ceux qui traversent sur les feux rouges, ceux qui écoutent du heavy-metal, les végétariens qui manquent de protéines… Allez: qu’on te taxe cette racaille! Pas très libertaire tout ça mais bon… Faut ce qui faut, pas vrai?!?

    • Moins de gens resteraient jusqu’à 6h plutôt que 3 heures. Ça éviterait ainsi le départ massif et concentré à 3h du matin… Je reste au centre-ville d’une autre ville au Québec et le bardassage à 3:15, c’est un classique parce que tout le monde part en même temps.

    • « Rentrer plus tard que 1am révèle une vie de débauche.» >>picotte
      - – - – - – - – - – - – - – –

      C’est écrit sur les roches que Iawhé a donné à Moïse ?

    • @ dcsavard

      “La première question qui se pose c’est de savoir si c’est rentable pour les bars d’ouvrir jusqu’à 6h00 du matin. Ils doivent payer des employés pour ces heures supplémentaires, combien de bars à Montréal peuvent opérer avec un tel horaire sans être acculés à la faillite?”

      Un propriétaire de bar est libre de fermer son établissement à l’heure qu’il souhaite (tant que c’est avant l’heure limite fixée par la loi). Aucun établissement ne serait forcé de fermer à 6h. Votre argument ne tient pas.

      Et à la question “est-ce que ce serait rentable”, il évident que la réponse est oui, tant pour nombre de bars et discothèques que pour les restaurants environnants.

    • Pour moi ce n’est pas nécessaire sauf pour des événements spéciaux pour vraiment fêter mais en faire des heures d’ouverture régulière ou juste le permettre ? Pas certain des avantages.

      Il faudrait aussi prolonger les heures d’ouverture du transport en commun, déjà présentement le métro ferme à une heure du matin. Certes, il reste le taxi mais il faudrait prolonger cela si on veut inciter plus de gens à sortir.

      Mais la demande est pas suffisante pour bien des circuits. Cela fait que cela concerne pas une si grande partie de la population.

      Bien finalement, l’avantage de rester ouvert jusqu’à six heures mais certains jours ce serait de permettre à certains de revenir par transport en commun qui débute à ces heures là…

    • Votre discours me fait penser aux puritains à l’origine de la prohibition américaine de 1919-un lecteur
      ________________
      Faux et diffamatoires. Des historiens, comme le Dr. Harry S. de l’université de Yale, s’est intéressés aux puritains américains derrière les mythes forgés pendant la prohibition (1919-1933) par ses opposants. Le puritanisme n’est pas l’antonyme de l’hédonisme.

      • Les puritains n’étaient pas sobres. L’alcool était consommé. Les puritains buvaient du vin, de la bière, du cidre, du rhum… L’eau douce était souvent impropre à la consommation.

      • Les puritains n’étaient pas opposés aux fêtes et aux jeux.

      source: wiki

    • C’est écrit sur les roches que Iawhé a donné à Moïse ?-candela
      ______________
      Propos insidieusement antisémite car il sait que je suis juif.

    • « Rentrer plus tard que 1am révèle une vie de débauche.» >>picotte

      Yep.

      Soyez-en avisé, mesdames et messieurs!
      Pis rentrer plus tard que 2am révèle que ton avion est atterri en retard, ce qui est bien entendu inacceptable chez les gens bien.

      Je vote pour un coucher à 21:15. Après le brossage de dents. Est-ce dans le programme du PQ?

    • @simon picotte
      ”Une boisson alcoolisé devrait coûter le triple après 1am.”

      Je pense qu’on devrait même pousser le concept plus loin et faire une enchère entre 5 et 6am: ”Ok tout le monde dans le bar! y reste 2 Coors Light, 1 fond de Jack Daniels pis une bouteille pleine de Schnapp aux pêches… 50$ le monsieur à ma droite pour le Jack… 75$ madame du fond? Oh, nous avons 200$ du monsieur qui rampe à terre près de la flaque de vomis! 200$ une fois, 200$ deux fois…”

      ;-)

    • simon.picotte

      8 mars 2014
      17h14

      C’est écrit sur les roches que Iawhé a donné à Moïse ?-candela
      ______________
      Propos insidieusement antisémite car il sait que je suis juif.
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      Et moi, je suis agnostique.

      Mouahhhhhh !

    • Salut Francois
      A voir toutes les opinions différentes ici je pense que le monde vas avoir arreté de boire
      avant que vous ne trouviez la solution!
      Personnellement je serais pour que tu fermes pis tu ouvres quand tu veux.
      pareil pour le reste…liberté!

    • ”Il n’y a que la lie de la société encore dehors après 11h le soir.”

      Ok je commence à comprendre ce qui est arrivé à Simon… Il a déjà eu une date avec une fille vampire, ça mal tourné au pieu, il a perdu son sang-froid, il a une dent contre elle, il se cache maintenant lorsque le soleil se couche.

    • @RGuindon

      8 mars 2014
      13h18

      @jolico @noirod @teddybear Saviez-vous que la marge de profit sur un café est supérieur à celle sur une boisson alcoolisée? Mais là n’est pas la question.

      Il s’agit de trouver une solution responsable à la sortie des bars, plaident certains tenanciers. Les restaurants ouverts la nuit ne suffisent pas à la tâche et doivent gérer des situations difficiles à la sortie des bars entre 3h et 4h.

      Personne oblige les restaurateurs a ouvrir 24\24. C’est pas obliger d’aller au resto après, tu peut commander ou juste aller te coucher. Ouvrir les bars jusqu’a 6:00 A.M. c’est juste un faux problème, tu veut boire passer 3:00 Hres ? Garde-toi une bouteille chez vous, c’est tout. Tu vas pouvoir inviter la fille que tu cruises depuis 1:00 du matin et peut être…. Le café Campus a fermer dans les années 90 a cause de plaintes de citoyens de Cote Des Neiges, alors imaginez les bars ouverts jusqu’a 6:00 a.m.

    • L’idée est bonne! Mais peut-on commencer par allonger à 4h? 4h30? 5h? C’est plutôt drastique, sinon!

    • @crosbyshow

      ”On finissait le vendredi soir, on prenait notre douche crinquer raide sur l’adrénaline…on arrivait dans le Bar à 2h15……une bière puis out…..”

      Moi aussi j’ai travailler de soir, je finissais le vendredi a minuit, arrivait chez nous a 12:45, je sortais pas, j’avais ma semaine dans l’corps, je sortais le samedi soir a place, c’est pas plus grave que ça.

    • Mmm! Dur-Dur de séparer le grain de l’ivraie dans tout ce chaos éthylique-économique!

    • Dans une autre vie j’ai connu les bars à Barcelone et à Madrid. Les première fois on arrivait vers 11h. C’était vide. Et quand on quittait, épuisés, vers 4h, les nouveaux clients arrivaient en masse.

      Un night life qui finit à 3 heures… c’est pas fort. Les oiseaux de nuit rentrent au matin.

      P.S. Les night clubs en Espagne c’est olé olé. J’avais jamais vu ça. À New York aussi et j’en ai été une assidue -parfois sur la guest list- avant de m’assagir.

    • @larry999 – 13h33 – Pour les bars et discos sur St-Laurent, c’est une chose. Mais si on permet jusqu’à 6 a.m., même dans les quartiers où ce n’est pas si rentable que ça, la clientèle qui n’a rien d’autre à faire que courir les bars à ces heures-là va vouloir exiger ces mêmes heures.

      Merci, teddybear – 17h56 – pour un commentaire sensé. La sortie des bars est plus bruyante, mais la présence d’un bar-disco est aussi bruyante.

    • @ teddybear

      Quand les bars ouvrent toute la nuit c’est plus smooth. Ce n’est pas du tout la même atmosphère. Si tout le monde sort en même temps à 3h, ça pose plus problème.

      denisbergeron le décrit bien à 09h21

      Les journaux sont imprimés
      Les ouvriers sont déprimés
      Les gens se lèvent, ils sont brimés
      C’est l’heure où je vais me coucher

      Il est cinq heures
      Paris se lève
      Il est cinq heures
      Je n’ai pas sommeil

      Jacques Dutronc http://www.youtube.com/watch?v=-G4EQjFUZOc

    • Me suis déjà inscrit sur un site de rencontre. Pour couper court, 90% des femmes disaient aimer un bon souper avec une bonne bouteille de rouge. Ça m’a découragé et j’ai quitté. Le québec est malade d’alcool et de médicaments. Un éventuel OUI à un référendum serait invalide pas à cause de la loi sur la clarté. IL le serait pour cause de facultés affaiblies.

      http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2011/02/20110207-052600.html

    • 19h01

      Quel salmigondis !

    • Franchement, même si on les garde ouverts plus longtemps, les gens n’auront pas plus d’argent a dépenser dans les bars, et ca va coûter plus cher pour payer les employés. Si l’industrie des bars a la difficulté c’est qu’ils sont trop a se faire conccurence, et qu’aucun ne se démarque, c’est tous la même gimick.

    • Cibole, à en croire plusieurs ici, le Québec est une terre de débauche digne des bordels de Game of Throne! Les plus grandes villes ont une vie nocturne qui se termine à 4h, 5h ou 6h. Aller en France, en Espagne et dans la ville de New-York voir, notamment.

      Je suis persuadé que ça aura l’effet contraire que ce que plusieurs ici pensent au niveau de la violence. On évite les sorties de masse de gens éméchés, les gens partiront graduellement.

    • Ce qui a tué les bars, c’est la décision de les rendre non-fumeur, quand pour beaucoup, boire ça va avec fumer. Pas tout le monde qui a envie d’aller se faire geler comme une crotte pour en griller une.

      Ceux qui veulent interdire d’interdire y ont pensé à celle-là? Quand on va au bar, on boucane. Ceux qui ont les poumons sensibles ont juste à aller au Cercle des Fermières pour s’amuser.

      Ça pose problème que le métro ferme de bonne heure? Qu’on le fasse rouler 24/7! Y’a pas juste les fêtards qui en profiteraient. Ceux qui ont le malheur de ne pas travailler 9 à 5 du lundi au vendredi aussi! Quand ils ont la malchance de rater leur dernier autobus, ils sont mieux d’avoir un bon chum pour les ramasser s’ils ne veulent pas marcher longtemps. De nos jours, le système de transport qui ferme, c’est une hérésie. Oui j’ai travaillé de nuit. 30 ans. On survit facilement. Les chauffeurs de bus grassement payés de la STM vont survivre aussi.

      Vous n’êtes pas des enfants pour vous faire dire que c’est l’heure de rentrer sagement à la maison? Il y a encore en 2014 des femmes et des enfants qui attendent que le pilier de bar soit obligé de rentrer au bercail. 3 heures du matin, c’est assez tard. C’est poche, mais c’est ça.

      Je vois ça moi, une gang d’imbibés sortir et prendre le volant en pleine heure de pointe: de toute beauté!

      Le gouvernement a créé de toutes pièces le problèmes en écoutant les vertueux extrémistes de la bienséance. Il veulent arranger ça en en créant un pire?

      À noter: je n’ai jamais fumé de ma vie, j’ai fréquenté les bars raisonnablement, ce n’était pas le but de ma vie ni le highlight de ma semaine. Je suis aussi capable de boire (raisonnablement) avec des amis ailleurs que dans un bar et d’avoir un fun vert jusqu’au matin sans obligatoirement être dans un bar. J’ai aussi d’autres activités variées pour m’amuser en gang. Suffit d’un peu d’imagination.

      Je souhaite aussi à ceux qui prennent ça par-dessus la jambe, que leurs enfants soient aussi raisonnables qu’ils se plaisent à le croire et aussi peu influençables que possible. J’ai vu une mère démolie quand sa belle grande fille intelligente et raisonnable à tous points de vue est allée s’encastrer dans un balcon, se tuant sur le coup.

      Mais bon, j’imagine que le GBS c’est être dépassée et Mère Supérieure.

      J’assume!

    • Simon Picotte

      Contrairement à vous, j’ai lu davantage que quelques lignes sur wikipédia à propos de la prohibition. Le groupe des “dry” n’était pas homogène. Il y avait bel et bien une masse plus ou moins importante de gens qui voulaient bannir totalement l’alcool de toutes les sphères de la vie sociale, au nom de la vertu, comme vous!

      Si vous n’êtes pas capable de faire la différence entre une cuite et un bon repas avec verre d’excellent vin, c’est votre problème.

      Pour votre info, en Sardaigne, qui figure parmi les endroits aux monde où on note la plus forte longévité avec Okinawa, le vin rouge est bu quotidiennement et il participerait vraisemblablement à la santé de fer de ses habitants. De nombreuses études épidémiologiques ont d’ailleurs identifié une relation manifeste entre la consommation modérée de vin rouge et la prévention des maladies cardiovasculaires.

    • @ jolico

      ” La sortie des bars est plus bruyante, mais la présence d’un bar-disco est aussi bruyante.”

      C’est ça le problème. Les gens vont habiter près de Saint-Laurent pour être “près de l’action”, mais après, ils se plaignent du bruit nocturne. C’est la ville, pas la banlieue. DE toute façon, je peux vous confirmer que là où ça dérange, ce n’Est pas pendant que les clients sont dans l’établissement, c’est lorsque tous les clients sortent en même temps à 3h30.

    • @larry999,

      c’est le même argument que vous servez que lorsque nous avons changé la loi pour permettre l’ouverture des magasins le dimanche. J’ignore exactement où ira la tendance, mais d’une part, le tenancier d’un bar doit tenir compte de sa compétition. Si les gens veulent rester plus tard que 3h00, ils iront probablement commencer la soirée dans un bar qui restera ouvert jusqu’à l’heure qu’ils souhaitent et ce tenancier perdra une partie de sa clientèle à ses heures normales.

      Il y aura forcément une pression sur les tenanciers pour rester ouverts jusqu’à 6h00, c’est la loi du marché qui décidera.

      Tout comme il peut arriver que des tenanciers décident de ne pas prolonger leurs heures et à ce moment les autres bars concentreront la clientèle qui souhaite boire jusqu’à 6h00.

    • L’être humain est une créature qui aime se rendre jusqu’aux limites lorsqu’elles sont à sa portée. Qu’arrive-t-il quand on ferme les bars à 3h? Plusieurs clients se fixent comme objectif de “fermer le bar”, avec les niveaux d’enivrement et risques de débordements que nous connaissons lorsque tout le monde sort à 3h. Qu’arriverait-il avec une heure de fermeture beaucoup moins atteignable, et beaucoup moins “cool”, de 6h? Probablement une bien meilleure gestion de la nuit par les clients. Ceux qui seraient déjà partis avant 3h vont continuer de partir avant 3h. Certains qui seraient restés jusqu’à 3h vont partir plus tôt parce qu’ils n’auront pas la pression psychologique de fermer le bar et ils pourront mieux gérer la soirée à leur goût. Ceux qui ont le goût de rester plus longtemps pourront, eux, bénéficier de rester plus longtemps. L’angle client semble totalement évacué de la réflexion que vous avez écrite. Or, c’est de là qu’il faut partir parce que c’est de là qu’on peut ensuite mesurer les effets sur les deux critères que vous vous êtes donnés pour Montréal, soit la qualité de vie et la joie de vivre.

      En fait, je ne comprends pas la structure de votre raisonnement. Il est bizarre de votre part de commencer par énoncer ces deux critères puis d’évaluer la pertinence de la mesure principalement en discutant de la marge de profits des tenanciers.

      Vous parlez de la dépolarisation des emplacements des bars comme amplifiant les désagréments potentiels d’une telle mesure. Je le vois plutôt comme un aspect qui atténue les ces mêmes potentiels désagréments. D’expérience, le Montréalais qui sort dans son propre quartier plutôt que de sortir au centre-ville le fait avec un respect de sa communauté qu’il n’aurait pas nécessairement quand il sort “en ville” (à moins, évidemment, qu’il habite le centre-ville). L’ambiance n’est pas la même dans les deux cas: passer du bon temps entre amis, collègues ou avec son amoureux(se), dans le premier cas, et faire la fête, dans le second cas. De la musique trop forte, des attroupements, des clients saouls qui hurlent à l’extérieur, je ne vois ni n’entends ça dans les bars de mon quartier.

    • Tiens-Tiens, plus de résonance sociale passé 23hre, seriez-vous tous au bar par hasard? Ou pire, ivres morts?

    • @doc

      Apparament que sylvie Legault jouerait Jeanne Mance dans les nouvelles histoires du pays nouveau
      dans le scenario de Jf Lisee b.drainville et la fille de Lisette Payette.

    • Ne venant pas souvent ici et ayant lu comme pour la première fois les quasi-tous commentaires de cet article. Je suis venu à faire un conclusion bizarre :

      C’est fou comment ceux qui veulent avoir moins de gouvernement sont aussi ceux qui veulent le gouvernement intervienne le plus dans la vie personnelle des gens.

      Et comment un discours sur un questionnement social et économique devient d’un coup une permission pour faire des attaques personnelles à nos co-lecteurs-commentateurs.

      C’est comme si avoir une idée différente fait de nous une cible pour entraîner notre hargne !!!

    • Toutes les drogues devraient être sous la juridiction d’Ottawa. Je ne comprends pas que Coderre a le pouvoir de jouer comme ça avec une drogue aussi puissante que l’alcool. Qu’est-ce qui connaît là-dedans? Ça fait pas de sens.

    • Avant d’ouvrir les bars jusqu’à 6:00hres du matin, on devrait permette la vente d’alcool passée 23:00 hres, ça serait un bon début. Tout ce débat me rappelle la vente de bouffe sur la rue, on voulait faire comme a New York et Paris, vendre de la bouffe sur la rue, j’étais contre, mais ils l’on fait pareil. Maintenant, tu arrives sur le Mont Royal par un bel après midi d’été, au chalet de la montagne, y’a toujours 4 ou 5 camions de parker la, avec la génératrice qui fait du bruit pour essayer de te vendre une sandwich a 8 piastres. Le dimanche après midi, sur avenue du parc, aux dimanches des tams tams, tu ne vois plus la montagne ni la statue de George Étienne Cartier, tu ne vois qu’une longue lignée de trucks avec des couleurs et des noms douteux, tous la pour essayer de vendre leur bouffe a des prix prohibitifs, mais bon, on voulait de la bouffe de rue pour faire comme a New York et Paris, ben c’est ça, démarquons-nous pour une fois.

    • C’est comme si avoir une idée différente fait de nous une cible pour entraîner notre hargne !!!-un lecteur
      __________________
      Il est interdit au québec de dévier de plus de 45 degrés de la pensée dominantes gauchistes. Le problème n’est pas cyberpresse, c’est toute la culture québécoise qu’il faudrait changer. Notez que ces comportements étranges n’existent pas sur les blogues anglophones. Il y a une certaine clique qui ne lisent que les commentaires et ils commentent chacun d’eux comme si, cela était pour ramener la brebis égarée à l’ordre. Bref, pas toujours facile d’être un québécois rationnel et d’endurer tout ça. Bien entendu, les commenteux de commentaires sont tous anonymes. En personnes, ces gens se la ferment. Ils profitent donc de l’anonymat pour vomir toute leur colère et leur rage sur tout ce qui ne fait pas leur affaire. Mieux vaut ça que d’aller péter des vitres me dis-je.

    • 8hre: LAST CAAAALL! ON FAAAARME!
      Le p’tit déjeuner est offert pour ceux qui veulent rester plus tard….ou plus tôt.

    • pour permettre une fermeture plus harmonieuse , les gens quitteraient petit à petit trop fatigués pour faire du trouble , moins de violence

    • @simon.picotte

      M.Picotte, vous avez le droit de vous exprimez sur ces sites de façon anonyme ou identifiée, c’est selon votre choix et ceux des autres intervenants. De plus, vous n’êtes pas obligé de répliquer à ceux qui ne sont pas du même avis que le vôtre. En vous relisant, je me rend compte que vous rabaissez la culture Québécoise tout simplement parce que certains commentaires vous sont défavorables. Aussi, vous semblez vous attaquer tout azimut,comme un béret blanc, à tous ceux qui consomment de l’alcool. Si vous aviez lu plus attentivement mes commentaires, je crois que vous vous seriez abstenu d’en écrire de superflus car ceux-ci rejoignent plusieurs de vos positions. La frustration a bien meilleur goût dans l’abstinence de juger ceux qui nous remettent en question, la réflexion étant le moyen le plus sage pour réagir et s’exprimer de façon cohérente, intelligente et détachée de ses propres convictions.
      Bonne journée.

    • L’effet de l’alcool devient anxiogène lors de son élimination. L’anxiété entraîne la peur et la peur entraîne la colère. On constate que nous avons de bons buveurs ici. Et il ne faut pas mélanger l’alcool et les médicaments. Les québécois étant les plus gros consommateurs de médicaments au monde ils ne devraient donc pas consommer d’alcool. Et pour les histoires de cœur faites 30 minutes d’exercice par jour ça faire une bien meilleure job que votre consommation soi-disant modérée. Et si vous ne vivez pas plus vieux, vous serai surement plus heureux qu’en consommant même modérément de l’alcool. Si une coupe de vin rouge par jour est bon pour le cœur, cela ne l’est certainement pas pour le système nerveux. Voilà les faits.

    • @scipion007: Votre pseudo m’étant inconnu, je ne me souviens même pas d’un seul de vos commentaites qui n’a pas fait mon affaire. La victmite a tout de même ses limites. Autre tare québécoise en passant. Si les miens ne font pas votre affaire, ne fabulez pas des répliques contre vous qui n’ont jamais eu lieu à part que dans votre imagination.

    • @larry999 : J’ai davantage confiance en un Yale PH.D qu’en un anonyme de cyberpresse. C’est moi choix et je le respecte.

    • Toujours amusant de lire un prosélyte cracher sur son libertarianisme pour morigéner ceux qui sont plus libres que lui.

      :-) ))

    • Et pourquoi pas !

      Dans plusieurs métropoles les restos, et les bars, sont ouverts toute la nuit.

      On peut y siroter une bière et manger, quand ça nous plait, et en fonction de nos horaires.

      Ça fait un endroit où aller, en tout temps. Et ça crée des emplois.

      Après tout le Québec, et sa métropole, ne sont quand même pas des monastères !

    • @simon.picotte dit aussi La Victime,

      Vu votre haut degré de frustration de toutes sortes, je crois qu’une belle soirée au resto, accompagnée d’une femme jolie et intelligente, d’un bon repas arrosé d’un grand cru vous ferait grand bien me semble.

    • @candela

      Êtes vous électron libre pour une invitation à dîner? J’adore vos textos justes et courts accompagnés d’un riche et délectable vocabulaire.

      Faites moi signe à l’aide d’un codex que je saurai déchiffrer, je casque le repas si vous n’y voyez pas d’inconvénients.

      Amitiés, Carl P

    • @ Simon Picotte

      Un mode de vie sain ne peut être constitué seulement d’exercice sans alimentation saine. Il faut que tous les facteurs soient réunis. Et oui, la consommation de thé vert et de vin rouge en petite quantité fait partie de la donne. Si vous ne me croyez pas, allez consulter les milliers d’études menées par des PhD sur le sujet.

      P.S. Rien ne prouve que Simon Picotte est votre vrai nom, donc pour la dénonciation de l’anonymat ou repassera. La participation à un blogue est par définition anonyme. Vous l’êtes autant que les autres.

    • @ simon.picotte 5h44
      «…c’est toute la culture québécoise qu’il faudrait changer.»
      Changer la nature humaine, un vieux fantasme d’idéologies totalitaires.

      «Notez que ces comportements étranges n’existent pas sur les blogues anglophones.»
      Faux. Les anglophones ne laissent pas leur place dans les propos extrémistes.

      «Bref, pas toujours facile d’être un québécois rationnel et d’endurer tout ça.»
      Être rationnel, c’est être ouvert d’esprit, diversifier ses sources d’information et accepter en permanence de remettre en cause ses certitudes. Ce n’est pas votre cas, M. Picotte. Vous êtes visiblement aveuglé par l’idéologie. Votre idées sont figées, rigides, radicales et intransigeantes.

      @ simon.picotte 9h09
      «Les québécois étant les plus gros consommateurs de médicaments au monde…»
      Encore une autre statistique imaginaire sortie d’on ne sait trop quel chapeau de magicien. Et une nouvelle occasion de cracher tout le mépris que vous éprouvez pour votre propre peuple.

    • @Carl P. (Scipion007)

      Je vous remercie de vos bons mots et de votre généreuse invitation.

      Mais je préfère rester anonyme dans mes terres québécoises…

      Merci. :-)

    • Preuve que l’alcool n’est pas un produit anxiolytique contrairement à la croyance populaire :

      http://www.anpaa.asso.fr/sinformer/addictions-lessentiel-sur/alcool

      Peu importe ce que disent les cardiologues, ils n’auront JAMAIS l’appui des psychiatres et des neurologues. Savez-vous comment on différencie un neurologue d’un urologue? Neurologue coco ou neurologue pipi?

    • P.S. Rien ne prouve que Simon Picotte est votre vrai nom, donc pour la dénonciation de l’anonymat ou repassera.
      __________
      Vrai. Ça sonne pas juif. Mais je ne dénonce pas l’anonymat. Je dis que les bullies sont tous anonyme. Un bully ne devrait pas être anonyme par définition. La plupart des anonymes ont un comportement convenable sur Internet. Et l’anonymat peut être justifié pour plusieurs raisons justes et valables.

    • Êtes vous électron libre pour une invitation à dîner?
      _______________
      Voyez que l’anonymat ce justifie. Nanon je trouve ça cute. Toujours rêvé d’aller souper avec le Docteur honorable. Malheureusement, il est trop occupé à luncher avec des prix Nobel.

      héhéhé

    • @Scipion007
      “Vu votre haut degré de frustration de toutes sortes, je crois qu’une belle soirée au resto, accompagnée d’une femme jolie et intelligente, d’un bon repas arrosé d’un grand cru vous ferait grand bien me semble.”

      Je plains la femme jolie et intelligente qui devrait se taper un repas avec la picotte. Ce n’est pas très gentil de souhaiter une telle chose le lendemain du jour de la femme ;)
      Mais, n’ayons crainte, les chances que cela se produise sont proche du zéro absolu.

    • Pensons un peu à la qualité de vie des employés. C’est pas normal de travailler toute la nuit pour la seule raison de vendre de l’alcool. Pour s’occuper de patients dans un hôpital? Oui. Mais pour vendre de la bière à des saoulons fumeurs? Non.

    • simon.picotte

      9 mars 2014
      12h21

      P.S. Rien ne prouve que Simon Picotte est votre vrai nom, donc pour la dénonciation de l’anonymat ou repassera.
      __________
      Vrai. Ça sonne pas juif.
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - — — – - – - – -

      En effet, c’est plutôt pastafarien.

      http://www.venganza.org/2014/01/pastafarian-minister-sworn-into-office/

    • C’est certain qu’une croisade contre l’alcool sur un site socialiste d’extrême gauche comme cyberpresse est une opération risquée. Mais si j’ai réussi à conscientiser au moins 1 lecteur j’aurai été modestement utile. Telle est ma mission. On peut être pour la fermeture à 6am, on peut ne pas m’aimer personnellement mais il est impossible d’être contre ce que je dis. Celui qui l’est est de mauvaise foi. Et la mauvaise foi ça ne se négocie pas. La mauvaise foi, un autre problème de notre culture en passant. Acculturons-nous. Prenons exemple sur les canadiens anglais, les anglais ou les Israéliens et débarrassons-nous de notre culture canadienne française corrompue.

    • @simon.picotte

      9 mars 2014
      12h38

      Pensons un peu à la qualité de vie des employés. C’est pas normal de travailler toute la nuit pour la seule raison de vendre de l’alcool. Pour s’occuper de patients dans un hôpital? Oui. Mais pour vendre de la bière à des saoulons fumeurs? Non.

      En effet, le monde pense juste a leur petite personne, f..k la waitress, moé je veut boire jusqu’a 6:00hre a.m.. Le monde est tombé sur la tête, les magasins sont ouverts 7\7,c’est pas assez, il faudrait les ouvrir 24\24 parce que y’a du monde qui veut aller se magasiner un CD a 3:30 hre du matin ou aller s’acheter un steak, faudrait faire rouler le métro 24\24 hres aussi, on a pas assez de restos en ville, ça prend de la bouffe de rue en plus, faudrait laisser les bars ouverts jusqu’a 6:00 hre du matin, le monde s’ennuie-tu a ce point ? C’est quoi le problème ? Vous avez pas de vie ? Vous êtes esseulés alors vous vous évadez dans la surconsommation ? Ça va s’arretez ou ?

    • Ne serait-ce que pour l’argument économique et la création d’emploi, je crois que c’est une excellente idée. Ce changement n’aurait pas d’impact social majeur, on ne parle que d’une prolongation de 3 heures des heures d’ouverture.

      Par contre, l’accumulation de ces heures à la fin de la semaine, du mois et de l’année constituent des gains significatifs. L’industrie du tourisme et de la restauration seraient ainsi grandement stimulées.

    • @ teddybear

      L’agglomération de Montréal compte 4 millions d’habitants. Dans une réalité métropolitaine, il y a autre chose que l’horaire 9 à 5. Une variété croissante d’emplois comportent des horaires irréguliers ou nocturnes. De là le besoin de pouvoir s’acheter de la nourriture au delà de 18h et, pourquoi pas, pouvoir se divertir. Les gens n’arrêtent pas de dire qu’au Québec, on manque d’initiative sur le plan économique, mais quand des mesures sont proposées, on se scandalise. Personne n’est forcé de fréquenter les bars la nuit, de boire de l’alcool, ou de travailler dans un bar. C’est un pays libre.

    • ”Ne serait-ce que pour l’argument économique et la création d’emploi, je crois que c’est une excellente idée. Ce changement n’aurait pas d’impact social majeur, on ne parle que d’une prolongation de 3 heures des heures d’ouverture. ”

      Ça crée pas plus de jobs, on fait juste ajuster les horaires de tlm en fonction de la clientèle. Les épiceries ont pas créer plus de jobs, z’ont juste étaler l’horaire des employés, étant donner que le monde fait pu ses commissions le jeudi soir comme avant, mais le dimanche, alors on donne congé a l’employé le jeudi et on le fait rentrer le dimanche, alors la création d’emploi c’est de la bullshit.

      ” on ne parle que d’une prolongation de 3 heures des heures d’ouverture. ”

      Au début ça va juste être trois hres, ça prendra pas de temps qu’ils vont ouvrir 24\24 hres. Quand Bourassa a décider de prolonger les hres d’ouverture des commerces, c’était du lundi au vendredi de 9 a 21 hres, ça pas pris de temps qu’on s’est mit a ouvrir les samedis soirs et les dimanches soirs jusqu’a minuit et les jours fériés. Le magasinage, la consommation d’alcool,c’est pas un besoin essentiel dans la vie, tu veut boire jusqu’a 6:00 ? Garde-toé une réserve chez vous et fermons les bars a 3:00. Ça va couter moins cher a tlm.

    • Hé ben… Il y en a qui s’ennuient quelque chose de rare durant la fin de semaine…
      En effet, s’ils sont capables de produire tant d’âneries à jeûn, pas sûr que je voudrais les voir avec un verre dans le nez… Pas surprenant qu’ils soient tant contre l’alcool…

    • “Preuve que l’alcool n’est pas un produit anxiolytique contrairement à la croyance populaire :

      http://www.anpaa.asso.fr/sinformer/addictions-lessentiel-sur/alcool”

      J’ai lu votre article et l’auteur associe clairement les effets néfastes dont vous parlez à l’usage ABUSIF de l’alcool (ce qui n’est mis en doute par personne ici). Évidemment pas à la consommation modérée et régulière de vin rouge, qui elle, est saine, comme le prouve un nombre croissant d’études épidémiologiques. Il suffit de faire une courte recherche pour le constater.

      Donc, oui, on peut absolument être contre ce que vous dites. En fait, on doit se faire un devoir de remettre les pendules à l’heure.

    • @ teddybear

      “Les épiceries ont pas créer plus de jobs, z’ont juste étaler l’horaire des employés, étant donner que le monde fait pu ses commissions le jeudi soir comme avant, mais le dimanche, alors on donne congé a l’employé le jeudi et on le fait rentrer le dimanche, alors la création d’emploi c’est de la bullshit.”

      Je ne comprend pas votre exemple, si l’employé ne travaille plus le jeudi pour travailler le dimanche, ça prend quand même un employé le jeudi, puisque c’est ouvert. Donc, oui, il y a forcément création d’emplois.

      Pour en revenir au sujet principal, prenons par exemple la saison des festivals, où la présence touristique est à son apogée à Montréal. Vous croyez vraiment que 21 heures de plus d’activité dans les bars par semaine (donc pratiquement une journée de plus) n’entraîneront pas de profits? Des gens qui boivent un verre, qui vont dans les restaurants par la suite, etc. Sans compter les jobs de plus pour les musiciens, car il y a beaucoup de spectacles nocturnes pendant les festivals. Tout ça, ça représente des retombées économiques significatives.

    • teddybear veut que le gouvernemaman lui dise quand rester éveillé, quand sortir, jusqu’à quelle heure, quoi faire au lieu de dormir, quoi boire ou ne pas boire durant telle ou telle plage horaire, etc.

      Les libertariens blasphèment aujourd’hui.

    • @larry999

      9 mars 2014
      14h00

      @ teddybear

      L’agglomération de Montréal compte 4 millions d’habitants. Dans une réalité métropolitaine, il y a autre chose que l’horaire 9 à 5. Une variété croissante d’emplois comportent des horaires irréguliers ou nocturnes.

      Ouin pis ? J’ai travailler de nuit, de soir a l’époque quand les magasins fermaient le dimanche, le samedi a 17:00 hrs, j’ai jamais eu de misère a m’approvisionner, j’allais magasiner le matin, l’après midi. Comment faisait nos meres et grand mere quand il y avait pas de guichet, q

    • @ simon.picotte 13h35
      «…sur un site socialiste d’extrême gauche comme cyberpresse…»
      Écrire une telle bêtise démontre bien à quel extrémité politique vous logez et quel manque de jugement vous avez. Je constate aussi que vous semblez avoir beaucoup de temps libre pour quelque qui est constamment en train de sermonner les autres sur leur éthique du travail.

    • Comment faisait nos mères et grand mère quand il y avait pas de guichet, quand il y avait pas de guichet automatique, que les banques fermaient a 3:00 p.m. ? Fallait qu’elles courent a la banque, chercher de l’argent, courir a l’épicerie et elles y arrivaient, comment ça se fait que les magasins sont ouverts 7\7 pis c’est pas assez ? C’est pas assez d’ouvrir les bars jusqu’a 3:00 du mat ? Pas assez que le Wall Mart, Provigoetc, soit ouvert 7\7 jusqu’a 21:00 hres, minuit ? Come on la, que le monde soit a son affaire sti. Lâchez vos conversations futiles sur vos cellulaires, vos textos pis vous allez trouver le temps pour magasiner a des heures raisonnables.

    • Montréal est déjà reconnue comme la plaque tournante de la drogue en Amérique du Nord et la capitale de l’industrie du sexe: pas besoin d’en rajouter…

    • @candela

      9 mars 2014
      14h49

      teddybear veut que le gouvernemaman lui dise quand rester éveillé, quand sortir, jusqu’à quelle heure, quoi faire au lieu de dormir, quoi boire ou ne pas boire durant telle ou telle plage horaire, etc.

      Les libertariens blasphèment aujourd’hui.

      Nenon, le gouvernement doit être la pour humaniser le capitalisme, me souvient d’un de mes profs aux HEC, il déplorait qu’a MTL, contrairement a New York, il pouvait pas aller magasiner a 3:00 hres du matin pour aller s’acheter un CD, quel idiot, c’est tu un besoin essentiel ça acheter un CD a 3:00 du matin ? Les Québécois ont les priorités a bonne place, on veut ouvrir les commerces 24\24 hres, mais en éducation, c’est 25 jours de congés pédagogiques dans le calendrier scolaire, deux semaines d’écoles fermées pendant le temps des Fêtes, une semaine de relâche en février, si il y a le malheur de neiger l’hiver, on ferme toutes les écoles, mais ouvrir les bars , les magasins 7jours sur 7, no problémo, et après ça on dit que la famille c’est très important au Québec, on parle d’ouvrir les garderies 24\24 hres, et vous pensez que le gouvernement est aux services des citoyens ? Ouvrez-vous les yeux bon Dieu.

    • @ teddybear

      ” Comment faisait nos meres et grand mere quand il y avait pas de guichet, q”

      Oui, vous avez raison, les humains arrivaient aussi à survivre sans électricité, sans eau courante, etc. Débarrassons-nous de ces inutilités.

    • @teddybear

      Comme picotte, vous n’êtes pas de vrais libertariens, mais un pastafarien vous aussi.

      http://www.venganza.org/2014/01/pastafarian-minister-sworn-into-office/

      Avec la charte, la pssoire à spaghetti sur la tête, signe religieux ostentatoire, sera interdite itou.

    • 15:30 L’école est fermée!

    • @candela

      Vos terres dans HOMA ?????

    • Teddybear,

      Votre dichotomie est fausse et relève du sophisme : ce n’est pas parce qu’on veut stimuler l’industrie des bars et des restaurants qu’on va négliger l’éducation au Québec. Ça n’a simplement rien à voir avec le présent débat.

    • En fait, on doit se faire un devoir de remettre les pendules à l’heure.-larry
      _____________
      Vous êtes tout un contrepoids vous. Je m’avoue vaincu et je rends les armes. Sans blague comme si y’avait des millions de personnes qui me lisaient et comme si j’avais quelque obscur pouvoir.

      Citons du cyberpresse sur cyberpresse (quoi de plus normal) pour voir comment était enragé mon ex-contrepoids pour détendre l’atmosphère.

      http://blogues.lapresse.ca/lagace/2008/04/21/je-suis-un-paratonnerre-une-autre-forme-de-pause-kit-kat/

    • Bon film à Radio-Can en ce moment, 1981. Pour 1984, ça va prendre un peu plus d’efforts intellectuels pour certains d’entre vous. Bon visionnement!

    • ”Comme picotte, vous n’êtes pas de vrais libertariens, mais un pastafarien vous aussi.”

      J’ai jamais dit que j’étais un libertarien.

    • Un congé de picotte très attendu, l’épidémie contagieuse a assez sévit!

    • @Scipion007: J’accepte le souper. On discutera de ce que voulez. Je n’ai pas beaucoup de sous et cela me ferait du bien sortir. C’est moi qui demeure dans HOMA. Candela est dans les cantons de l’est près de la frontière. Moins de troubles souper avec moi. J’ai toujours rêvé d’aller au Club chasse et pêche. Mon adresse courriel est simon.picotte @hotmail.com. N’hésitez pas. Vous allez vous marrer avec moi.

    • J’ai jamais dit que j’étais un libertarien.-teddy
      ____________
      Étrange moi non plus. D’ailleurs cette idéologie n’est pas tasse de thé pour être franc. J’ai pas osé répliqué mais puisque vous en parlez. Candela fait des faux liens pour se rendre divertissant je crois.

    • Scipion007

      9 mars 2014
      15h37

      @candela

      Vos terres dans HOMA ?????
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – – - -

      Je ne comprends pas.

      Picotte a parlé d’Homa.

      Comme je ne savais pas ce que cela signifiait, j’ai consulté Internet.

      J’ai donc cité picotte qui parlait d’Homa, pour lui donner une référence qui mentionne que les gens qui habitent Homa n’aimaient pas cette appellation.

      Voilà.

    • Homa, pour Hochelaga-Maisonneuve, Sleb qui veut dire St Laurent En Bas, maudite mode qui veut encore copier New York avec SoHo, tanné de ça, on peut tu juste être soi-même pour une fois ? Arrêtez de copier ce qui se fait a New York, a Paris ou ailleurs.

    • @simon.picotte

      Je ne vous ai pas invité et de plus vous seriez un très agréable convive.

      L’invitation était pour Candela et la distance n’a aucune importance lorsqu’on peut rencontrer une personne de qualité.

    • @ simon.picotte
      Faut lire: très désagréable convive.

    • @candela

      Désolé pour la méprise de lectue, le texte étant incomplet sur mon écran.

      PS: l’invitation tient toujours malgré vos réticences et votre éloignement.

      Bonne soiré

    • Un congé de picotte très attendu, l’épidémie contagieuse a assez sévit!
      ______________
      Bon encore un autre qui veut tout contrôler et qui veut métamorphoser ce blogue ouvert à tous en Hétutistan pour clique haineuse, Et il continue d’insister auprès de Candela. Une chance que ce dernier n’est pas dupe et qu’il a vu neigé sur cyberpresse.

    • lol y’a une lectrice qui vient de m’inviter à souper au club chasse et pêche sur HM. Je me demande si cela n’est pas un coup d’un de mes amis. Trop drôle.

    • l’invitation tient toujours malgré vos réticences-007
      ________
      Mon acceptation tient toujours malgré les vôtres. Je pourrais aller chercher Candela et vous faire une surprise en l’amenant. Je le connais bien.

    • @17h40

      Non, c’est pas picotte qui a de l’ influence au Québec.

      Les pleurines datent d’une autre époque.

    • @François Cardinal

      Ce blogue, comme plusieurs autres de La Presse, dégénère. Vous posez une question et on s’exprime pour ou contre. Les arguments peuvent aller dans toutes sortes de directions, mais ça va pour un blogue. Toutefois, quand un blogue dégénère en une conversation de bas niveau entre trois ou quatre individus, ça n’a pas de sens. Ceci arrive dans plusieurs blogues, notamment celui de l’immobilier où on parle de n’importe quoi. Aussi, celui de M. Gilbert Lavoie est une véritable foire d’empoigne. Le blogue américain de M. Hétu marche très bien car le sujet change souvent et les interventions sont assez intelligentes. D’autres blogues sont tellement moches ou tellement morts que rien ne s’y passe.

      Selon moi, un bon blogue doit changer de sujet dès qu’on voit qu’il ne s’y dit plus rien d’intelligent. Je crois comprendre que vous êtes maintenant en vacances, ce qui expliquerait peut-être pourquoi votre blogue semble être en mode automatique. Si c’est le cas, je vous souhaite une bonne fin de vacances. Dans mon univers, les vacances n’existent presque pas en pratique, ce qui ne m’empêche pas d’être heureux.

      Comme vous, je me considère comme un grand Montréalais. Je considère que le bien-être des Québécois passe par sa métropole.

    • M. Cardinal. À compter de 14:17, ce billet a perdu de son intérêt.
      Un ramassis de commentaires personnel entre quelques blogeurs.
      Vous devriez avoir un bouton ”off” au moment où ça dérape.
      Merci!

    • @Fritz2 et superlulu

      Non, je ne suis pas en vacances, seulement en congé. C’est le weekend, après tout.

      J’observe le même problème que vous. Mais il n’est pas facile d’y mettre fin.
      D’abord parce que le virage vers l’insignifiant se fait habituellement de manière insidieuse. Pas facile de tracer la ligne, donc.
      Ensuite, je me fais un honneur d’accepter presque tous les commentaires. Vous voyez comme moi comment les lecteurs s’offusquent de la moindre impression d’un blocage de commentaire.
      Enfin, publiez un autre billet lorsque les choses dérapent implique soit que je publie n’importe quoi ou que j’aie toujours un billet de près, loin de toute actualité. Ni l’un ni l’autre m’intéresse.

      Donc je me résigne, malheureusement.

      François Cardinal

    • La majorité des gens qui écrivent ici ne connaisse rien a cette industrie. Continuez a boire votre bouteille de vin a la maison en vous extasiant sur sa robe et sa longueur.

    • @fcardina 22h03

      Vous écrivez: “Non, je ne suis pas en vacances, seulement en congé. C’est le weekend, après tout.

      J’observe le même problème que vous. Mais il n’est pas facile d’y mettre fin.
      D’abord parce que le virage vers l’insignifiant se fait habituellement de manière insidieuse. Pas facile de tracer la ligne, donc.
      Ensuite, je me fais un honneur d’accepter presque tous les commentaires. Vous voyez comme moi comment les lecteurs s’offusquent de la moindre impression d’un blocage de commentaire.
      Enfin, publiez un autre billet lorsque les choses dérapent implique soit que je publie n’importe quoi ou que j’aie toujours un billet de près, loin de toute actualité. Ni l’un ni l’autre m’intéresse.

      Donc je me résigne, malheureusement”

      Je ne comprends pas vraiment la différence entre des vacances et des congés. Je suppose qu’un congé c’est plus court que des vacances. En général je prends congé le dimanche matin.

      Je comprends votre dilemme. En effet, les gens n’aiment pas tellement qu’on censure leurs interventions car c’est parfois perçu comme arbitraire. Je l’ai vu sur d’autres blogues.

      Ce blogue porte sur Montréal, donc les sujets de discussion ne devraient pas manquer:

      1. Il y a d’abord tous les sujets qui touchent l’administration municipale proprement dite comme les taxes, les nids de poule, la propreté, le métro, la gestion de l’administration municipale, le déneigement, la sécurité, les bixis, le stationnement, la sécurité, la police, les pompiers, les chiens, les règlements divers, le zonage, les accrocs au zonage, les bâtiments à l’abandon, etc. Ces sujets touchent la population de très près.
      2. Puis il y a les bonnes choses sur Montréal: les restaurants, les activités culturelles, les parcs, universités, les hôpitaux, l’architecture, les communautés culturelles, les sports, le tourisme, les congrès, nos bons coups, etc.
      3. Il y a aussi toutes les interactions entre le gouvernement du Québec et Montréal, surtout en ce qui concerne les infrastructures, les politiques linguistiques, le ministre Lisée, etc.
      4. Finalement, il y a les sujets qui impliquent le gouvernement fédéral, comme le port, l’aéroport, certains ponts, la voie maritime, etc.

      Vous pourriez ouvrir votre blogue pendant une journée pour recevoir des suggestions et vous seriez en affaires pendant plusieurs mois. Alternativement, vous pourriez accepter des suggestions en permanence.

    • @Fcardinal : Plusieurs de vos confrères ont abandonné leurs blogues. Et d’autres ont décidé de ne plus rien publier, ce qui n’est pas très professionnel. Vous oblige-t-on à tenir ce blogue où vous le faites par choix? Comment ça marche?

    • J’ai reçu mes taxes de la Ville et je crois avoir vu que le poste sécurité publique grugeait près de 20% du budget de la ville. C’est beaucoup considérant que la police fait tout pour décourager les plaignants de porter plainte même en matière de crime majeur. J’ai déjà vu une bagarre de gars soul. Le type qui est arrivé 2e s’est fait dire par la police qu’il l’avait mérité!?! Peut-être, mais ça marche pas de même dans un état de droit civilisé. Fermer les bars à 6am va faire grimper nos taxes j’ai bien peur. À moins qu’on laisse les gens s’entretuer.

    • Les after hours et rave sont déjà, eux, ouverts plus tard, et je ne vois pas grand monde s’en plaindre.. il faut croire que certains gens préfèrent des gens aux petites heures sur le red bull et l’ectasy que l’alcool.

      Je n’a jamais compris l’idée d’imposer des couvre-feu, comme si nous n’étions pas assez intelligents pour savoir quand rentrer à la maison. Même chose va pour la vente d’alcool au dépanneur après 23h, comme si tout le monde vivait sur le même horaire.

    • M. Cardinal, je me propose comme assistant.
      C’est pourquoi, plus haut, j’avais tracé la ligne à 14:17.

      De rien, ça me fait plaisir! :-)

    • @Fritz2

      «Vous pourriez ouvrir votre blogue pendant une journée pour recevoir des suggestions et vous seriez en affaires pendant plusieurs mois. Alternativement, vous pourriez accepter des suggestions en permanence.»

      Je ne manque absolument pas de sujets, au contraire même, mais de temps pour les développer. J’ai trop de respect pour les lecteurs pour «garrocher» un sujet sans lectures ni analyse.

      François Cardinal

    • @simon.picotte

      «Plusieurs de vos confrères ont abandonné leurs blogues. Et d’autres ont décidé de ne plus rien publier, ce qui n’est pas très professionnel. Vous oblige-t-on à tenir ce blogue où vous le faites par choix? Comment ça marche?»

      Il n’y a pas de mot d’ordre. Nous ne sommes pas payés pour alimenter et modérer les blogues.
      Certains ont choisi de mettre leur énergie ailleurs, j’ai tenu à poursuivre le blogue, simplement parce que j’aime beaucoup l’exercice. C’est une tribune qui n’est pas facile (on a la critique dans la face, mettons…), mais qui peut être fort amusante pour qui aime les échanges.

      Bref, il s’agit donc d’un choix personnel.

      François Cardinal

    • @superlulu

      «je me propose comme assistant.»

      Comme vous avez pu le voir hier soir, je suis toujours aux aguets. Il suffit donc de me signaler les abus et dérapages. Merci à vous!

      François Cardinal

    • déjà en partant, je ne suis pas tellement d’accord avec le constat de départ sur la qualité de vie à Montréal… c’est pas si pire mais on aimerait bien des rues piétonnes, moins de magasins qui ferment en centre ville, un peu moins de voitures et de pollution, moins de piétons qui se font écraser, etc. Ce genre de choses !

      Disons que je sens un certain déphasage avec la réalité… On ne va pas évoquer les ponts, les égouts, l’eau potable, les nids de poule (à vélo surtout !!!) ou ce genre de choses ici mais disons que tout cela me parait un peu plus important quant il s’agit de parler de qualité de vie que l’heure de fermeture des bars… enfin bon. C’est peut-être encore un sujet destiné à détourner les gens des vrais problèmes je ne sais pas.

    • Bref sinon, il faudrait peut-être aller voir ce qui se fait ailleurs en terme d’initiative citoyenne, d’urbanisme tactique, etc.
      On en est loin et franchement l’heure de fermeture des bars, si c’est tout ce que Coderre a trouvé pour entrer dans le 21ème siècle, il y a de quoi être inquiet.

    • @ hyacinthe.hiver

      Évidemment, l’heure de fermeture des bars n’est pas un enjeu prioritaire à Montréal. Ce n’est pas parce que ce n’est pas un enjeu majeur qu’il n’a pas sa place sur ce blogue. M. Cardinal parle abondamment de sujets majeurs tels que les infrastructures routières, les écoles,etc. Je crois que le sujet de la potentielle fermeture des bars à 6h est pertinente, puisque cela touche un aspect de l’économie de Montréal, laquelle n’est pas à négliger par les temps qui courent.

    • Montreal est une ville internationale, en plus elle reflete une culture francaise etablie depuis 4 siecles, que les bars soient ouverts toutes la nuit comme a Paris, cela ne derange en rien, ceux qui ne boivent pas et qui vont se coucher a 10 heures du soir ,car ils doivent travailler le lendemain matin. Alors si Monsieur Coderre annonce cette option pour Montreal, pourquoi pas ?

      Apres tout ils y a des oiseaux de nuits qui alimenteront les ventes de Molson dans les etablissements,le seul hic, c’est une presence policiere accrue dans les rues de la ville,et cela jusqu’a 6 heures du mat…….

    • @larry999 oui c’est vrai j’exagère, je l’avoue. Mon point c’était surtout le constat de départ sur la qualité de vie que je trouvais trop idéaliste… Joie de vivre et qualité de vie… disons que quand on connait les statistiques sur le suicide à Montréal, ce n’est pas forcément le même point de vue pour tout le monde.
      Mais c’est vrai qu’on peut parler de l’heure des fermeture des bars… je ne veux juste pas qu’on évoque ce sujet dans les médias simplement pour caresser dans le sens du poil une certaine frange de la population (celle qui croit qu’on est encore en compétition avec Toronto alors qu’en fait on est plus vraiment dans la même ligue… mais bon !). Donc parlons de ce sujet mais n’oublions pas le plus important : eau, transport, pollution, stress, etc.

    • Bonne chose: voici les raisons (selon mon expériences de gars de party qui a travaillé dans des bars au Canada et en France):
      –>Avoir des bars qui ferment à différentes heures (tel en France) du type: 1h pour les pubs, 3h pour les “bars” et 5-6h pour les nightsclubs permet:
      1) Aux employés des pubs d’avoir une vie (pouvoir sortir ou se coucher avant 4am).
      2) Permets de faire le tri: les gens trop saoul ne peuvent rentrer dans les “bars” à la sortit d’un pub (fermant à un heure) s’ils ont trop bu. Impossible pour eux de rentrer à un nightclub à 3am pour la même raison.
      3) Cela évite d’avoir des centaines de gens sortant du bar au même moment, plus facile à contrôler pour les “bouncers”.
      4) Le transport en commun est en usage: peut-être pas très jolie pour les gens sobre, mais les gens saoul sont plus calme à la “clarté” et on est alternative à leurs voitures pour rentrer.

    • Le métro ne peut pas être ouvert 24 h par jour.

      On peut entretenir les wagons de métro dans les ateliers mais les voies, les systèmes de contrôle, etc doivent aussi être entretenus et pour cela il ne doit pas avoir de circulation dans le métro.

      Mais il est possible que ce soit possible que le métro circule à fréquence réduite tout la nuit les vendredi soir et samedi soir.

      L’idée de faire des pilotes est intéressante. On discute beaucoup et on fait beaucoup d’hypothèses mais des pilotes bien étudiés pourraient permettre de mettre en place des lois nuancées qui maximiseraient les avantages et minimiseraient les désavantages.

      L’ouverture de bar jusqu’à 6h00 devrait être limitée aux zones qui ont déjà des bars. Ceux qui décident de vivre près de ces zones doivent en accepter les inconvénients. L’ouverture de nouveaux bars dans des zones résidentielles doit être règlementée pour éviter de dérager les citoyens déjà là.

    • Jusqu’à 6h ? pourquoi pas 24h/24 tant qu’à faire. Au contraire, je ne comprends pas quel est l’idée de se coucher si tard. Même 3 h, c’est trop tard. 1h devrait faire l’affaire. Quand les bars sont situés à proximité de résidences, comme chez moi, avenue De Lorimier, la fermeture devrait être à 1h maximum.

    • Il y avait déjà eu une certaine Joie de vivre et de s’amuser dans ce pays jusqu’au milieu des années 80. Aujourd’hui tout le monde se surveille et ceci alimenter beaucoup de stress chez les gens. Vivre et Laisser Vivre. Chacun doit être assez responsable de son comportement. Ne pas se faire dicter comment vivre par qui que ce soit. Beaucoup réclament des lois afin de restreindre les droits de la majorité. Peut-être est-ce qu’ils ne savent tout simplement pas où tracer la ligne et que par frustration ils veulent que tous soient pénalisés.

    • Je me souviens qu’à Biel/Bienne, Suisse, les bars et discos ferm(ai)ent à 6h. Étant une lève-tôt, je n’ai pas remarqué de hausse du tapage matinal :)

      En fait, soit on ferme tous les bars et discos (comme certains puritains le suggèrent) soit on les laisse ouvrir toute la nuit.
      En quoi est-ce mieux à 3h., in der Mitte der Nacht, qu’à 6h.? Il me semble que la question se pose, vu vos arguments de revitalisation de quartiers.

      Françoise L.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité