Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 1 mars 2014 | Mise en ligne à 7h21 | Commenter Commentaires (255)

    Charte et anglos: d’un malaise à l’autre…

    X013_038B_9

    Y a-t-il véritablement un malaise chez les anglophones du Québec, comme le révèle une enquête d’opinion CBC-EKOS? Sont-ils nombreux à avoir envisagé de quitter la province?

    Non, répondent plusieurs commentateurs, évoquant des études et des statistiques, citant des chercheurs et des sondages. Avec rigueur, ils scrutent ainsi les données quantifiables pour évaluer la véritable ampleur des doléances des anglophones. Avec raison.

    Mais pourquoi n’applique-t-on pas la même rigueur dans le dossier de la charte? Aurait-on plus de facilité à rejeter les affirmations qui nous confrontent que celles qui nous réconfortent?

    Il est en effet réconfortant de se faire dire que la charte va amoindrir les tensions avec les communautés culturelles et religieuses, régler la crise des accommodements raisonnables, ramener la neutralité de l’État.

    D’accord avec la réponse, on accepte ainsi la prémisse, sans exiger de preuves de l’existence de tensions avec les communautés culturelles et religieuses, d’une crise des accommodements raisonnables, d’un problème de neutralité de l’État.

    Par contre, il est confrontant de se faire dire que les anglos vivent un malaise au Québec, que la moitié d’entre eux ont envisagé de quitter la province, que certains ont de la difficulté avec l’actuel climat politique et linguistique.

    En désaccord avec leur constat, on refuse la prémisse. On sort les chiffres qui montrent qu’il y a peu de départs dans la communauté anglophone, on cite les chercheurs qui réfutent l’existence d’un malaise, on traque les contradictions dans les études et les sondages.

    Or s’il est pertinent d’évaluer avec acuité les conclusions du sondage CBC-EKOS avant de s’alarmer, il est tout aussi important de mesurer l’ampleur du problème que l’on prétend régler avec la Charte. Chose qui n’a toujours pas été faite.

    Le ministre Drainville n’a pas encore apporté le moindre chiffre, la moindre preuve qu’il existe un problème, encore moins une crise (réfutée par la Commission Bouchard-Taylor). Et surtout, il n’a pas démontré qu’il fallait absolument y répondre avec une charte qui interdit le port de signes religieux ostentatoires «mur à mur» dans l’ensemble de la fonction publique plutôt que de se contenter des seules personnes qui représentent l’autorité de l’État et de baliser les accommodements.

    Il y a certes des tensions à l’occasion avec des communautés culturelles et religieuses, il y a des manifestations d’intégrisme, il y a des femmes obligées de se voiler par leur mari ou une autorité religieuse.

    Mais quelle ampleur ont ces phénomènes? Et surtout, quelle ampleur ont-ils dans la fonction publique? On cherche en vain les études, données, statistiques et sondages en appui au projet de loi 60.

    Oui, il existe un malaise dans la population par rapport à certains signes religieux, cela est indéniable. Mais pourquoi ce malaise réclame-t-il une réponse aussi musclée, alors que le malaise des anglophones est aussi facilement écarté?


    • Ce n’est pas un question de statistiques mais de principes.

      Pour ce qui est du français en Amérique du nord, il y a 10 millions de francos contre 320 millions d’anglos. Dans ce contexte, le bilinguisme mène à la diglossie puis à la disparition de la langue «inférieure» (largement documenté à «diglossia language death»). Si on impose pas le français au Québec, il disparaîtra tout simplement parce qu’il n’aura aucune utilité. On ne parle pas deux langues à la fois et inévitablement, la plus forte en nombre triomphera.

      Pour la charte, c’est aussi une question de principe. Vous pouvez croire en ce que vous voulez mais en tant que personnel de l’état, vous ne pouvez faire la promotion de votre religion au travail. Un signe ostentatoire est une forme de publicité.

      On peut garder les «statistiques» pour le sport :)

    • “la moindre preuve qu’il existe un problème, encore moins une crise ”
      Pourquoi attendre qu’il y ait une crise pour réagir ?

      “Il y a certes des tensions à l’occasion avec des communautés culturelles et religieuses, il y a des manifestations d’intégrisme, il y a des femmes obligées de se voiler par leur mari ou une autorité religieuse.”
      Premières manifestations de la crise à venir.
      Si on veut une société ouverte et muti-culturelle, il faut que tout le monde soit ouvert et muti-culturel.

      “alors que le malaise des anglophones est aussi facilement écarté?”
      Les anglos sont en majorité en Amérique du Nord. Leurs soubresauts de malaise venaient surtout de Mordecai Richler et quelques autres énervés comme ça. J’ai des amis ablglos et ils ne partageaient pas nécessairement le point de vue des énervés.

    • Charte et anglophuns

      C’est peut-être pour cela que Kotto ne considère pas la maison Redpath et qu’il permet ainsi la démolition suite à 30 ans de négligence volontaire.

    • L’argument principal des opposants à la charte consiste à affirmer que l’État va perdre des centaines de fonctionnaires qui préféreront quitter leur emploi plutôt que de retirer leur symbole religieux. Or, à ma connaissance, cet argument ne s’appuie sur aucune statistique, ni aucune étude sérieuse.

      «D’accord avec la réponse, on accepte ainsi la prémisse, sans exiger de preuves de l’existence de tensions avec les communautés culturelles et religieuses, d’une crise des accommodements raisonnables, d’un problème de neutralité de l’État.»

      Ben oui, M. Cardinal, ben oui…

    • Du point de vue des sortants, l’Ontario a connu la baisse la plus marquée de sortants interprovinciaux, puisqu’elle a perdu 8 700 personnes de moins au profit des autres provinces et territoires en 2009-2010 comparativement à la periode 2008-2009. Malgré cela, l’Ontario est demeurée la province ayant le plus grand nombre de sortants en 2009-2010 (64 400), suivi de l’Alberta (61 200).

      http://www.statcan.gc.ca/pub/91-209-x/2013001/article/11786-fra.htm

      ————-
      L’Ontario et l’Alberta sont les provinces qui perdent le plus de gens.

      La raison du pourquoi, les personnes déménagent des provinces est presque essentiellement économique. Pour le Québec, c’est semblable.

      Pour la charte, je ne suis pas pour une charte mur à mur. Je doute même que le PQ (si réélu) se rende si loin.

      Il y a des péquistes anti charte et des libéraux pro charte.Personnellement, le port des signes religieux ne m’a jamais dérangé.

      Je suis athée, j’ai bien de la difficulté à comprendre pourquoi certains doivent absolument faire l’étalage de leurs croyances. Je n’ai aucune curiosité, ni besoin de savoir de quelle appartenance religieuse le fonctionnaire qui est devant moi appartient.

    • Je suis tout à fait d’accord avec les anglophones, allophones et francophones qui s’opposent à ce projet liberticide de « Charte des valeurs », et ils pourront compter sur mon appui moral et financier si jamais l’Assemblée nationale adopte cette législation inique et rétrograde.

      Incidemment, un article paru ce matin sur le site de Radio-Canada nous apprend que le PQ et sa cheftaine, Madame Pauline Marois, viennent de perdre une de leurs « importantes » batailles idéologiques et identitaires, à l’échelon international.

      Voir l’article La FIFA autorise le voile et le turban sur les terrains de soccer, de Radio-Canada avec l’Agence France-Presse, paru le samedi 1er mars 2014, sur le site de Radio-Canada.

      Bonne lecture !

    • La charte existe pour une seule raison: régler un problème électoral du PQ. Ce problème est: comment gagner une grande partie des comtés hors Montréal, Outaouais et Sud du Québec, qui sont les comtés qui vont décider du futur du PQ. La “solution” PQiste: flatter les bas instincts populistes de ces comtés où personne ou presque ne porte de kippa, de voile ou de turban. Interdire ce qui n’existe pas va paraitre fort raisonnables aux voteurs de ces comtés.

      @gl000001 “une société ouverte et muti-culturelle” se doit d’être ouverte à des sous-cultures ni tellement ouvertes ni tellement multi-culturelle. Sinon, à quoi est-on ouvert, sinon son propre jumeau ou un clone de soi-même?

      Les malaises des anglos sont certainement justifiés dans la mesure où leurs écoles primaires et secondaires publiques sont en train de disparaitre (le cas en région) ou de devenir exsangues (le cas à Montréal).

    • @pulcinella

      1 mars 2014
      07h46

      Oh quelle grande noblesse cette protection de la langue, langue française qui est toujours là, 200 ans après l’arrivé des anglais au Canada, qui est là depuis 400 ans. Les anglais ont quitté la Gaspésie, la ville de Québec et plusieurs autre village bien avant que le PQ s’emmène au pouvoir. Le nombre de francophone n’a jamais cessé d’augmenter au Québec.

      Si les fanatiques de la langue Française mettait autant d’énergie à trouver des solutions à nos problème quotidiens et notre économie, tout le monde voudrait vivre au Québec en français.

      Malheureusement, c’est tout l’effet contraire qui se produit. Sauf quelque rare espèce, il n’a personne qui déménage au Québec, c’est les Québécois qui vont ailleurs améliorer leurs qualités de vie.

      Le nivelage par le bas tue.

    • Les sondages d`intentions sont toujours un peu alléatoires et représentent plus un portrait dans le temps que de réelles décisions. Il va de soit qu`ils se font brasser les anglos ces temps -ci mais il faut aussi remarquer l`excellent timing de diffusion de cette consultation populaire hein ?

      Il faut toutefois être honnêtes et ajouter dans la définition du public cible: les anglos de Montréal parce qu`en dehors de la grande région métropolitaine il n`y a pas de débat ni coté linguistique ni du coté de la charte .

      Un moment donné va falloir que ce flou disparaisse particulierement alors que le maire de Montréal tente de renouer des liens avec les autres municipalités québécoises. Pour l`instant le premier pas est appréciable mais Montréal ne peut pas parler au nom de tous les québécois tant qu`il ne sera pas représentatif de ceux-ci.

      Je crois que cette grogne existe toutefois et qu`elle devra être un jour ou l`autre adressée. Il y a un nombre incalculable de sites facebook contre la loi 101, contre Pauline Marois, contre l`office de la langue francaise,contre la charte , pour la langue anglaise à Montréal ,pour la séparation de Montréal du Québec …et bien sur le classique des classiques qui est un peu un ramassis de tout ca soit le site de la station de radio CJAD.

      Ca n`a quasiment pas de limites et bien que ces regroupements ne comptent que quelques centaines de personnes souvent les mêmes d`ailleurs , je me demande ce qui les poussent depuis 40 ans à aller contre le vent si ce n`est le laxisme montréalais en matiere linguistique. Je ne ne suis pas de ceux qui disent que si ils sont pas contents…mais des fois je me dis qu`ils ont l`air tres malheureux ici et que je me demande pourquoi ils endurent ca …

      Parce que la réalité faut pas l`oublier c`est que la coexistence se fait pacifiquement et sans problèmes mais de chaque coté il y a des extremistes qui brassent la soupe périodiquement . Tant que sur les deux themes en question ,langue et charte ,laisseront place à l`interpretation et une porte ouverte aux accomodements en dehors de la trail c`est ce qui va toujours se reproduire.

      Le simple fait que vous vous demandiez quelle est l ampleur de ces tensions démontre la nécéssité de statuer sur ces sujets . À mon avis ils sont archi minoritaires mais c`est bien connu au Québec que la minorité à souvent plus droit de parole que la majorité mais puisque c`est ca la démocratie il parait…

    • Madame Marois peut très bien dire qu’il n’y a pas de malaise. C’est le déni. On n’a qu’à regarder la migration interprovinciale pour mesurer l’impact de l’instabilité politique :

      C’est un solde net de -41 000 pour la seule année 1970. Un solde de -210 000 sous le gouvernement de René Lévesque, qui prend tout son sens quand on le compare au solde de -65 000 du gouvernement Bourassa subséquent.

      Le solde migratoire cumulatif depuis 1970, c’est près de -600 000. 600 000 personnes et leur progéniture. Il n’y a que ceux qui veulent « nettoyer » le Québec qui vont s’en réjouir.

    • La charte va resserrer les liens avec les communautés culturelles si et seulement si le crucifix est retiré de l’Assemblée nationale. Il serait quand même assez cynique que cette charte soit plombée par un accommodement déraisonnable accordé à la religion catholique…

      Serge Daigno

    • La réponse à ce genre de question est toujours “non”, mais personne ne demande l’avis des principaux intéressés. C’est toujours Monsieur Machin-Chouette, lui-même non concerné par la question, qui intervient.

      Pas besoin de faire d’étude pour constater l’évidence : même sans m’enlever des droits (ce qui n’est pas le cas ici), habiter dans une province où je me fais répéter jour après jour qu’on ne veut pas de moi ne peut faire autrement que de créer un malaise.

      Mais c’est tellement plus facile de demander à Monsieur Machin-Chouette.

    • “Gouverner, c’est prévoir”, et non pas attendre que les crises s’accumulent: depuis l’affaire du kirpan et le jugement autorisant les femmes à témoigner à visage dissimulé, les Québécois ont compris qu’ils ne pouvaient plus compter sur la Cour suprême pour faire appliquer les lois les plus élémentaires du bien-vivre ensemble. Pour ce qui est des accès réguliers de neurasthénie des anglos du Québec, on peut leur rappeler qu’ils ont TOUT: institutions, hôpitaux, médias écrits et télévisuels, cinémas, et j’en oublie. Je connais des anglophones qui vivent ici sans jamais jamais jamais parler le français. Le Québec est un paradis pour eux. Qu’est-ce qu’ils veulent de plus? Je ne comprends pas.

    • Monsieur Cardinal,

      La fumeuse charte est une connerie : En cela qu’on a, me semble-t-il, des chats bien plus importants à fouetter.

      Les anglos, qui sont aussi chez eux ici que les francos, et ce, depuis un zillion d’années, peuvent partir s’ils le désirent : Le Québec et le Canada sont encore, que je sache, des contrées libres.

      D’ailleurs ce qui est un brin marrant, c’est que les anglos parlent de partir au moment où une immigration francophone de qualité arrive en masses ici au Québec. Tracez la courbe dans le temps et tirez-en les conclusions hilarantes qui s’en dégage.

      Benoît Duhamel.

    • “Le voile et le turban officiellement autorisés au soccer”

      Madame Marois doit ete contrariee.

    • Moi je trouve que la comparaison est boiteuse M. Cardinal. Les anglos ont certainement des raisons légitimes de se plaindre compte tenu du contexte politique du Québec qui historiquement voit sa majorité franco se battre pour plus d’affirmation linguistique dans un océan anglophone. Ce combat dure depuis des lustres avec aussi un contexte historique de domination économique anglophone. Mais de là à partir vivre ailleurs, je compare cela à n’importe qui qui souhaiterait partir vivre au soleil de la Floride ! Donc cessez de pleurnicher les anglos, vous avez tout les leviers nécéssaires à votre rayonnement. Tandis que les immigrants qui s’installent ici se ghettoïsent. S’ils ne se reconnaissaient pas à cause, entre autre, des signes ostentatoires, ils se fondraient d’avantage dans la masse et s’assimilerait à la majorité plus rapidement. Ma compréhension de l’objectif de la charte est l’uniformisation, la standartisation, le nivellement des droits en société de tous, peux importe l’origine. Le tout vers le haut, bien entendu ! Les différences religieuses peuvent s’exprimer à l’église. Les différences linguistiques dans les salons comme les différences culinaires dans la cuisine !

    • Pourquoi ne pas rendre le francais incontournable et desirable grace a une economie forte au lieu
      de par moyen coercitifs?

    • La charte est du “Wag the Dog” orchestré par le PQ pour éluder les questions importantes.

      Le PQ ne peut même pas dire combien de femmes portent le foulard dans la fonction publique.

      Pendant la commission sur la charte, Kotto permet la destruction d’un bâtiment historique pour faire place à du cheap, cheap, cheap.

      Kotto veut, dans les faits, effacer une partie de notre histoire qui ne fait pas son affaire.

      Kotto fait du révisionniste.

    • @astyanax,

      vous dites n’importe quoi, ce n’est pas l’argument principal des opposants à la charte à Drainville. C’est votre façon de vous inventer un argument contre les opposants à court de munitions que vous êtes. Totalement ridicule.

    • Parlant de malaise, je pense que la dernière déclaration de Mulcair va en causer beaucoup.
      Dans une entrevue à la CBC, il s’est venté d’avoir débarassé le Québec des séparatistes et il a dit, à propos de l’élection prochaine d’un gouvernement péquiste, que c’était “Look, this is the last hurrah of that generation’

      L’indépendance d’un peuple ramené à un méprisant hurrah!

      http://www.cbc.ca/news/politics/tom-mulcair-auditions-for-role-as-new-captain-canada-1.2555349

    • @flo-rence,

      et «faire appliquer les lois les plus élémentaires du bien-vivre ensemble» elles sont écrites où, déterminées comment et par qui?

      Les chartes des droits et libertés et la déclaration des droits de l’homme de l’ONU constituent les lois élémentaires du bien-vivre ensemble. C’est sur cette base que la Cour suprême du Canada tranche les causes de ce type. Que vous ne soyez pas d’accord avec certaines décisions, c’est bien votre affaire, mais de là à croire que c’est votre idée du bien-vivre ensemble qui doit primer sur la loi fondamentale du pays, il y a une sacrée marge.

    • Il y a peut être pas beaucoup de porteur de signes religieux dans l’ensemble des 500 000 employés de l’État (fonction publique, éducation, santé et municipalités) mais ce que je ne veux pas c’est de recevoir un billet d’un officier de police qui par son bonnet représenterait les Indes plutôt que le Québec, être jugé par un juge portant la Kipah (dans un procès qui m’opposerait à une firme d’Israel, être représenté par une fonctionaire Québécoise dans une autre provinces ou à l’étranger par une femme portant le voile islamique etc. Il y a des limite à faire des gentillesse et à passer pour des cocus contents

    • Merci pour ce billet. C’est incroyable comment la dérive de cette Charte est passé de “neutralité de L’État” au voile, à l’immigration et tout d’un coup au français et à la nation québécoise.

      Ça montre comment la Charte, ironiquement, a vraiment mérité son nom : Charte des valeurs québécoises, et non de la religion.

      @pulcinella

      “Pour ce qui est du français en Amérique du nord, il y a 10 millions de francos contre 320 millions d’anglos”.

      Si vous voulez jouer avec les statistiques, il y a aussi 6 millions (environ) de francophones au Québec et 1 millons d’anglophones au Québec. Qui sont la minorité au Québec? Quelle est la langue officielle? Si vous croyez que vous avez peur de perdre votre identité, comment pensez-vous que des anglophones de Montréal se sentent? Poruquoi pensez-vous qu’il y a aussi des francophobes dans leur communauté, au même titre qu’il y a l’équivalent envers les non-natifs du Québec?

      @astyanax

      “L’argument principal des opposants à la charte consiste à affirmer que l’État va perdre des centaines de fonctionnaires qui préféreront quitter leur emploi plutôt que de retirer leur symbole religieux. Or, à ma connaissance, cet argument ne s’appuie sur aucune statistique, ni aucune étude sérieuse.”

      L’argument n’a jamais été basé sur la perte d’emploi potentielle, quantifié en chiffre, mais plutôt sur la menace d’une perte d’emploi sur une loi discriminatoire. Ce n’est pas à vous, certainement pas au gouvernement non plus, de juger si une religion peut se pratiquer sans tel ou tel symbole religieux, certainement pas lorsqu’on parle des grandes religions. Si les pratiquants d’une religion eux-mêmes ne font pas l’unaminité sur le port d’un symbole qui se portait auparavant, ce n’est pas certainement pas un gouvernement “neutre” de religion qui devrait le faire. C’est ça l’argument, et ce n’est pas le seul.

    • A Lire les journaux, et a écouter les médias, on en vient à la conclusion que vous êtes tous des anglophones que vous parliez anglais ou non.

      Votre section musique parle de groupes anglophones ou de francophones qui chantent en anglais. Vos gens de cinéma partent en milieu anglophone faire des Dallas buying club. Votre Céline vit à Las Vegas et Elton John joue dans vos salles. Michel Tremblay vit à key West.

      Mais dans votre discours il y a toujours cette dualité forte qui joue le nous contre le eux, le nous qui lisons leur livres, écoutons leurs musiques, conduisons leurs automobiles, supportons leurs système financier, mettons leur essence dans nos tank.

      NOUS

      nous inclusifs.

      Nous qui rédigeons des articles au titre unificateur comme blog de Montréal, ce qui exclu le reste du Québec de la même manière que les chantiers de construction du Québec exclus les travailleurs de la cote nord et que la notion de nation exclu le Canada ou que la notion de langue exclu l’anglais.

      Nous qui pour être encore plus inclusif dans notre liste d`exclusion devons ajouter à ceux de l’indien et de l’anglais les noms de tout ceux qui ne marche pas au son de la musique Québécoise dument approuvé par le parti.

    • La réalité, c’est que je parierais que les anglos ne sont pas les seuls à vouloir quitter la province. Le climat politique n’a jamais été aussi morose et bouché que maintenant. Un gouvernement de tartuffes et d’amateurs qui font n’importe quoi, n’importe comment depuis le premier jour.

      Toute la saga concernant Anticosti est une belle illustration de ce gouvernement d’opportunistes. Ils ont commencé par parler du vol du siècle, d’environnement pour ensuite s’accaparer l’exploitation de l’île au mépris de l’environnement. Même Breton qui rêve de retrouver sa limousine est d’accord maintenant.

      @noirod,

      juste une question simple. Pourquoi selon vous faut-il brasser les anglos du Québec?

    • Je ne comprends pas que les médias fassent autant de millage sur ce sondage. J’ai toujours vécu à Montréal et combien de fois j’ai entendu des anglos dirent qu’ils y vivent sans jamais avoir à parler français. Qu’il n’y a aucune nécessité pour eux de parler français. Vous pouvez travailler pendant des années avec des Anglais sans qu’aucun d’entre eux ne vous dise ne serait-ce que Bonjour en français. Je le sais, je l’ai vécu. Alors de quoi se plaignent-ils? Ce sondage n’est qu’une instrumentalisation à la veille des élections pour faire peur et nous culpabiliser. Alors messieurs et mesdames les journalistes cessez s.v.p de jouer leur jeu. Avec moi, ça ne prend plus.

    • Pendant qu’on est sur le sujet des doubles standards, parlons aussi des dérives des anglophones. D’un côté, les anglophobes utilisent les dérives des anglophones purs et durs qui détestent les francophones (et qui sont les plus vocals) pour représenter la communauté anglophone, mais quand ceux-ci font la même chose (par exemple, en citant la charte pour traiter les francophones de xénophobes), ce n’est pas correct?

      Dans un autre ordre d’idée, la réalité est simple : les anglophones sont beaucoup plus mobiles que les francophones, puisque pour eux déménager en Ontario, en Alberta, c’est comme si quelqu’un de Montréal déménageait à Québec, avec les mêmes inconvénients.

      Les raisons pour lesquelles ils restent sont les mêmes que pourquoi les gens ne veulent pas déménager : la famille, les amis, le trouble de déménager etc. La différence, c’est que s’ils ne sentent pas chez eux ici, alors ils peuvent partir facilement. Pour les francophones, ça m’étonnerait qu’ils fassent de même.

    • J’aimerais bien changer de place avec les anglophones l’espace d’une année.

      Les voir ramener au statut de minorité culturelle et linguistique en Amérique du Nord excluant le Mexique. Plus de Canada Anglais et d’États-Unis sur lesquels ils peuvent s’appuyer culturellement.

      Le seul pays anglophone d’importance serait le Royaume-Uni à 7 heures d’avion.

      Ah que j’aimerais bien les voir se taper leurs crises identitaires, passer leur Charte, se regrouper entre eux, vouloir l’indépendance du West-Island, etc…

      En fait les connaissant, je pense que l’indépendance du West-Island serait déjà une chose faite depuis longtemps.

      Ils en sont très capables voyez-vous; on l’a déjà vu lors des défusions municipales à Montréal.

      Peut-être comprendraient-ils un peu plus au lieu de continuellement nous juger.

      Si seulement si…

    • Muclair devrait prendre conscience que les Québécois ont voté pour Jack et non pour le NPD

      Il pourrait être surpris en 2015 aux prochaines élections fédérales.
      Avec sa déclaration que le NPD payerait pour contester la charte de la laïcité devant les tribunaux.

      Il devrait se garder une petite gêne.

    • @petitvieux2009

      «Ce que je ne veux pas c’est de recevoir un billet d’un officier de police qui par son bonnet représenterait les Indes plutôt que le Québec, être jugé par un juge portant la Kipah»

      Justement, on n’en serait pas à se déchirer sur le sujet depuis des mois si le gouvernement Marois s’était contenté de répondre à ce genre de malaises plutôt qu’à faire du mur à mur pour des raisons électoralistes. La position de Fatima Houda-Pépin, par exemple, répondrait à votre malaise, sans créer de grandes tensions sociales ou de controverses: affirmer la neutralité religieuse de l’État dans la Charte des droits et libertés, baliser les accommodements religieux et interdire les signes religieux seulement pour les personnes qui représentent l’autorité de l’État.

      François Cardinal

    • @fcardinal

      Nous savons tous ce qui est arrivé à Madame Fatima Houde-Pépin.

      On n’en serait pas à se déchirer sur le sujet non plus si le gouvernement Charest n’avait pas mis le rapport Bouchard-Taylor sur la tablette.

      Le problème au Québec est le suivant; nous avons un Parti qui en fait trop et un autre qui ne fait rien.

      Voilà le choix aux prochaines élections.

    • @le_piano_ivre. Demander aux anglophones ce qu’ils feraient à notre place? J’ai posé la question sur le site de la CBC. Réponse de 2 blogueurs: c’est à nous à apprendre l’anglais. Ils se foutent complètement de la survie de la langue et de la culture française. Ils n’admettront jamais qu’ils feraient la même chose que nous. Pour ce qui est de la préservation de notre culture, rien ne sera jamais acquis. On ne sera jamais au-dessus de nos affaires. À nous d’y voir.

    • @maniacs
      On n’est plus à l’époque du boggey. Il y a deux cents ans, il y avait beaucoup plus de francos en%. Où sont-ils passés?
      Lisez La reconquête de Montréal par Levine. Bourré de stas.
      Quant à l’économie, ni le Québec ni le Canada n’a les leviers pou4 agir sur l’économie. Si vous avez des solutions concrètes, faites-vous élire en les présentant.

      @sp2412 Et chez moi, il n’y a que des francos.. Le Québec est le seul endroit où ilreste des francos. Les francos hors-Québec se retrouvent majoritairement le long de ses frontières (est de l’Ontario et Nb). Zappés ailleurs. Ce sont les faits que ça vous plaise ou non.

    • @dcsavard: Je ne savais pas que la Déclaration des droits de l’ONU prônait le port du couteau dans les écoles!!!!! Tout le problème vient de l’interprétation que fait la Cour suprême des demandes d’accommodement, contrainte qu’elle est de se baser sur une Charte des droits et libertés canadiennes dans laquelle la religion prédomine pour le plus grand malheur de tous. Regardez autour de vous: les guerres, le terrorisme, les sévices infligés à des femmes un peu partout dans le monde (lapidation, excision, etc.), bien des choses reposent sur une certaine perception du religieux. En interdisant aux agents de l’État le port de signes religieux (et je parle évidemment aussi des enseignants), on apaiserait des tensions et on enverrait un signal clair à tous les citoyens. Alors pourquoi pas?

    • @fcardina

      Dans votre réponse à @petitvieux2009, vous blâmez le PQ pour la situation actuelle. Et le PLQ lui ? 10 ans au pouvoir à se traîner les pieds dans ce dossier, à tabletter les recommandations de Bouchard-Taylor, à ne pas écouter Houda-Pépin, et même à l’expulser du parti ! Et vous, vous blâmez le PQ !! Faut le faire comme mauvaise foi de votre part.

    • je suis francophone né a Montréal et ……. polyglotte , et après 15 ans passe à l’étranger , j’ai fait un retour à Montréal pour que ma fille puisse connaitre et voir régulièrement ses grands-parents , par contre je suis tout à fait conscient que le suicide fiscale et culturel du Pq continue et c’est pour ça que j’ai organisé mon retour pour un potentiel départ en 48h, je fais en sorte de rien avoir de “durable” a Montréal et j’ai négocié des clauses de mobilités international avec mon employeur mon adresse de résidence et donc de taxation sont aussi facile à changer qu’une paire de chaussettes (je suis également binational avec une résidence permanente dans un troisième pays) , et si le PQ continue avec sa bullshit , ils iront chercher les 50000$ de taxes, impôts et tarifs de toute sorte ailleurs pcq moi c’est garanti que je débarque , leur charte des valeurs et fascisme linguistique attaque ma famille multiculturelle de front et de façon constante

    • @fcardinal

      Je suis bien heureux de vous voir mentionner le nom de Mme Houda-Pepin dans votre commentaire de 10h31. Pourriez-vous svp ramener votre collègue MC Lortie à l’ordre, elle qui a écrit sur son blogue que Mme Houda-Pepin est en faveur de l’interdiction du port de signes religieux dans la fonction publique, ce qui est complètement faux. Mme Lortie a écrit cette énormité, indigne d’une journaliste, le 20 février. Nous sommes plusieurs à lui avoir fait la remarque, mais son texte est demeuré inchangé.

    • @;dcsavard et ceux souffrent d’économite:

      À part votre anti-péqisme, j’ai beau chercher vos arguments. Vous êtes mal placé pour fustiger astyanax sur ce point.

      Ni le Québec ni le Canada n’ont de leviers pour agir sur l’économie mondiale qui est en stagnation etbpour l8ngtemps. Alors cessez devresasser vos doléances économiques. C’est en pure perte.

    • @re3e
      On peut être polyglote (je le suis) et défendre le français. C’est sans rapport.
      Stockez-vous de la nourriture pour l’apocalypse :)

    • @louis-richard : Ça fait 30 ans que la Maison Redpath pourrissait, sous les gouvernements libéraux comme péquistes. Malheureusement, les propriétaires se sont servis de la loi pour la laisser pourrir, et les gouvernements ne pouvaient rien y faire. Maka Kotto a récemment demandé un rapport là-dessus à ses fonctionnaires, et le rapport disait clairement que la maison était irrécupérable. Allez-vous blâmer les fonctionnaires, maintenant, eux qui travaillent sous les libéraux comme sous les péquistes?
      Mais la loi est la loi, n’est-ce-pas? C’est ce que répètent inlassablement les anti-chartistes, qui disent que nous sommes dans un État de droit.
      Peut-être que les gouvernements successifs auraient dû faire pour le patrimoine architectural ce que le PQ fait pour la laïcité : resserrer la loi. Auquel cas des gens comme vous auraient probablement hurlé que ce resserrement était liberticide, que le PQ privait les propriétaires de leurs droits et tuait l’économie pour sauver un « patrimoine » dont tout le monde se fout, qu’il n’y a pas de « statistiques » ni d’« études » prouvant que le patrimoine architectural n’était pas protégé, etc.
      Ah, les belles contradictions…

    • @le_piano_ivre
      La moitié sud des états US a des lois protégeant l’anglais de l’espagnol !
      Les pays n’ayant pas de lois linguistiques sont l’exception.
      La Californie a plusie7rs lois linguistiques.

      Modzite tablette! Excusez les frappes malencontreuses.

    • ”Si on impose pas le français au Québec, il disparaîtra tout simplement parce qu’il n’aura aucune utilité. On ne parle pas deux langues à la fois et inévitablement, la plus forte en nombre triomphera.”

      Exact.
      …et où est le problème ? ;)

      Une langue c’est d’abord un outil de communication. Un outil est au service de l’utilisateur et non pas l’inverse. Therefore, si dans 200 ans d’ici, le Québec est à 90% anglo pour assurer l’évolution de la société, so be it.

      Don’t try to fight Sélection naturelle.

    • M. Cardinal…

      Vous voulez des chiffres? Je travaille au Ministere de l’Immigration du Québec depuis une dizaine d’années et je peux vous dire que les Maghrébins ont beaucoup de difficultés à trouver du travail même s’ils sont francophones. De nombreuses études le demontrent. Il y a l’obstacle de la reconnaissance des compétences mais alors, pourquoi les Français ne vivraient-ils pas ce problème avec la même acuité? Parce que nombre d’employeurs se méfient des candidats arabo-musulmans en raison des nombreuses images négatives véhiculées sur eux dans les médias depuis des années. L’association entre arabo-musulman et religion est quasi-instantanée et plusieurs employeurs (et employés) ne sont pas à l’aise avec cette dimension. Limiter les accommodements religieux, c’est un gros pas pour rassurer les employeurs selon moi. Pour une femme portant le voile qui se trouve un emploi, il doit bien y en avoir 10, avec ou sans voile , dont le CV n’est même pas analysé dès lors que les employeurs voient le nom et l’origine de la candidate (et du candidat). Notez ici, qu’il s’agit de mon opinion personnelle et non celle du Ministere qui lui avance plutôt l’argumentaire de la plus-value de la diversité en entreprise pour convaincre les employeurs d’embaucher des candidats de toute origine. Je pense plutôt qu’il faut rassurer les employeurs en démontrant qu’il existe peu de différences et de clivages entre travailleurs québécois et étrangers.

    • @ugoh

      «Vous blâmez le PQ !! Faut le faire comme mauvaise foi de votre part.»

      Ça ne vous en prend pas beaucoup pour m’accuser de mauvaise foi… Vous citez une réplique de deux phrases, comme s’il s’agissait de ma position sur la charte.
      Or je suis très, très loin de faire l’apologie du PLQ sur ce sujet. Il a en effet ouvert la porte à la dérive du PQ en tablettant le rapport Bouchard-Taylor, et en ce sens, il mérite une part du blâme. En outre, les atermoiements de Couillard et la mauvaise performance de Tanguay sur cet enjeu sont pitoyables. Ces derniers sont sur la défensive alors que Drainville devrait l’être…

      Cela dit, dans un monde ou je serais obligé de choisir entre l’absence de réaction de l’ancien gouvernement Charest et la charte de l’actuel gouvernement Marois, je prends la première sans hésitation… L’un n’a pas été courageux, c’est vrai, mais l’autre est dangereux.

      François Cardinal

    • @raoul2008

      «Vous voulez des chiffres? Je travaille au Ministère de l’Immigration du Québec depuis une dizaine d’années et je peux vous dire que…»

      Je ne vois aucun chiffre dans votre commentaire qui, par ailleurs, est sans rapport avec le billet. Vous évoquez les problèmes d’intégration des immigrants et vous parlez de l’embauche au privé, rien qui ne touche mon commentaire, rien que la charte réglera.

      François Cardinal

    • @re3e

      Je suis francophone, ma famille aussi est multiculturelle, mes enfants ont apprit l’espagnol avant le français. Nous écoutons régulièrement la télévision en langue espagnole à la maison dont l’excellent TVe ou TV españa sur Illico.

      Pourtant je ne suis pas prêt à me suicider culturellement pour en satisfaire d’autres.

      À cet effet, il y a avait un ancien juge de la Cour Suprême à l’émission 24 heures en 60 minutes à la télé il y a deux mois environ.

      Il y avait expliqué qu’il y a deux grandes traditions de droit en ce bas monde; l’anglo-saxonne et la latine. L’anglo-saxonne curieusement est la moins nombreuse n’étant présente qu’au Royaume-Uni et dans les anciennes colonies Britanniques. On a l’impression du contraire ici au Québec parce que nous vivons au Canada qui est surtout anglophone et à côté des USA.

      L’École anglo-saxonne veut que seuls les individus ont des droits. Margaret Thatcher avait elle-même déclarée que “there is no such thing as society.”

      C’est la vision anglo-saxonne et néo-libérale et ça semble être la vôtre.

      La vision latine du droit, comprendre ici celle issue de l’ensemble des pays d’Europe continentale ayant vécue sous l’emprise de l’Empire Romain incluant l’Allemagne soit dit en passant, accepte l’idée que la société a également des droits pas juste les individus et que l’un peut si nécessaire brimer l’autre.

      Cet ancien juge trouvait totalement ridicule le fait que les tenants d’une vision latine du droit se fassent traiter de fascisme et d’intolérance par les tenants de la vision anglo-saxonne.

      Les tenants de chacune de ces deux visions du droit ne sont pas plus fascistes ou racistes que les tenants de l’autres. Les traditions juridiques et le passé historique dont sont issus ces traditions sont tout simplement différents et c’est tout.

      Alors svp arrêter de me traiter de raciste et de fasciste.

      Je trouve que la Charte va trop loin mais entre celle-ci et pas de Charte du tout comme le voudrait bien Couillard je préfère celle-ci.

      Ce sont les deux seuls choix qu’on me laisse.

    • ”Justement, on n’en serait pas à se déchirer sur le sujet depuis des mois si le gouvernement Marois s’était contenté de répondre à ce genre de malaises plutôt qu’à faire du mur à mur pour des raisons électoralistes.” -fcardina

      Je ne peux croire que les gens éliront (pour une majorité!) d’ici quelques semaines un des gouvernement les plus électoralistes, hypocrites et ineptes de l’histoire de la province.

      J’ai arrêté de blâmer les politiciens; c’est clairement un problème de population. So what’s next? On déclare l’indépendance de Montréal ?

    • @pulcinella

      “…il y a 10 millions de francos contre 320 millions d’anglos”

      Qu’est-ce que je suis tanné de ce nationalisme d’opposition…

    • @pulcinella

      Vous allez pas mal loin avec votre diglossie… Je comprend très bien votre idée qu’une situation bilingue puisse éventuellement dériver vers la diglossie, mais encore faut-il que tout se prête à ça, ce qui n’est pas le cas au Québec actuellement.

    • 10barres
      1 mars 2014
      11h33

      Pourtant ,c’est cela.

      Ce n’est pas l’anglais ou les anglophobes qui sont en mode survie depuis 12 générations, mais les francophones de ce continent.

      Nous sommes 2% en Amérique du nord, il ne faudrait jamais l’oublier.

    • @pulcinella

      1 mars 2014
      10h45

      Ça fait 170 ans que le taux de pourcentage du Français au Québec est à environ 80%. Le PQ et la loi 101 ont rien changé­.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_linguistique_du_Qu%C3%A9bec

      Le Français au Québec n’est pas menacé et il ne sera jamais. Le PQ, le grand sauveur de la culture n’a eu aucun effet sur le pourcentage des français au Québec et le nombre de français dans la province a toujours grandi depuis son existence.

    • @fcardina

      ” … Cela dit, dans un monde ou je serais obligé de choisir entre l’absence de réaction de l’ancien gouvernement Charest et la charte de l’actuel gouvernement Marois, je prends la première sans hésitation… L’un n’a pas été courageux, c’est vrai, mais l’autre est dangereux.”

      Tout à fait d’accord avec vous!

    • @dalmasca

      ”Nous sommes 2% en Amérique du nord, il ne faudrait jamais l’oublier.”
      ”en mode survie”

      Oh boy! ce qu’il ne faut pas lire sur les blogues le samedi matin…. :-/

      en mode SURVIE, voyez-vous ça…

      *voix d’un chevalier errant du 15e siècle*

      -sachez, môssieur, que je me battrais jusqu’à la moÔort pour sauver ma langue!, oh que oui, mÔssieur! Et s’il le faut, je sacrifierais ma femme, mon frère, ma fille et mon petit garçon et tous leurs descendants, oui mÔssieur! Je suis brave, mooÂ!

      *musique dramatique à la Braveheart*

      Libbaaartéé!!

    • Peu importe le contexte, la communauté anglophone fera toujours de l’anxiété à l’idée d’un gouvernement péquiste. On y peut rien même si dans les faits, on peut très bien vivre en anglais à Montréal.
      Mais comme l’explique bien simon.picotte + haut, le projet de cette charte a pour objectif de faire sortir le vote en faveur du PQ, et ce dans des régions majoritairement francophones où il y a peu d’immigrants. Et c’est pour cette raison que le PQ n’aura pas mon vote aux prochaines élections…

    • Mais rendons à Machiavel ce qui appartient à Machiavel… Le PQ de Marois revient de loin et il a été en mesure de manigancer sournoisement et patiemment.

      D’un point de vue strictement ”jeu politique”, c’est quand même fort. Pas du grand art, mais c’est fort.

      Maintenant, d’un point de vue intelligence, responsabilité, sincérité, objectivité, leadership, constructivité… C’est nul au cube. Mais ça peut passer pareil! Parce que la population se contrecâlisse des ces qualités là…

      Vive la démocratie. Vive la glorification du nivellement vers le bas. Vive la division et l’auto-destruction….

    • Cette histoire inventée de toutes pièces par CBC et Ekos est récurrente. Un référendum en vue? Un gouvernement du PQ majoritaire? Un renforcement de la loi 101? Tout est prétexte pour les anglos de nous «menacer» d’un exode. Et cela depuis 1972 avec la loi linguistique de Robert Bourassa.
      La Charte est encore un autre prétexte. La Charte n’est qu’un code vestimentaire pour la fonction publique. Cela n’a rien à avoir avec tout ce qu’on entend, du genre FIFA, cabane à sucre, etc.
      GTremblay
      Montréal

    • @jon8

      Toute la classe politique est ainsi.

      En 2003 je me souviens très bien que les Libéraux de Jean Charest nous avaient promis 4 choses:

      - Régler le problème dans les urgences dans les SIX mois suivant la prise du pouvoir par les Libéraux;
      - Diminuer la dette;
      - Investir massivement en éducation;
      - faire la “réingénierie” de l’État

      Autrement dit inventer la quadrature du cercle.

      Et es gens les ont crus et ça a passé pareil !!!

      Tout ce que les Libéraux voulaient c’était de prendre le pouvoir quitte à promettre n’importe quoi.

      Alors svp arrêtons de mettre touts les torts sur l’un et toutes les vertus sur l’autre.

      C’est trop manichéen comme attitude. En fait c’est partisan.

    • @fcardinal
      Ainsi, selon vous, il est dangereux que la fonction publique élargie interdise aux fonctionnaires le port de signes religieux ostentatoires. Dans la même logique, ne trouvez vous pas aussi dangereux que l’on interdise aux fonctionnaires le port de signes politiques de toutes sortes? Que l’on limite, plutôt que l’on interdise la liberté d’expression à un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions, ce n’est pas dangereux ça? Pourtant, c’est le cas, et il n’y a pas eu d’études sérieuses démontrant que la liberté d’expression devait restreinte. Gros bon sens que l’on interdise à un fan fini de la CAQ d’aficher ses couleurs pendant qu’il travaille. Pourquoi ça serait différent pour la liberté religieuse? Pourquoi faire de la liberté religieuse une liberté plus importante que les autres? Ça, c’est beaucoup plus dangereux que l’interdiciton de porter des signes religieux ostentatoires. Et il n’y a pas besoin de grandes études pour le savoir.

    • Bon, j’ai la map du grand Montréal devant moi. Puisqu’on parle de séparation du Québec et gnan-gnan-gnan, regardons les alternatives pour se séparer du wannabe pays-Québec:

      ‘me semble que je vois très bien sur la map un triangle qui part des environ de Cornwall côté rive-sud au QC… jusqu’à St-Georges de Beauce… puis qui suit la frontière américaine et qui englobe à la fois Montréal, Sherbrooke et bien sûr le Dix30 si nous sommes obligés de laisser aller le Carrefour Laval. Le sirop d’érable de Rawdon sera taxé à 50 cennes du litre.

    • jon8

      1 mars 2014
      11h56

      Au Québec , il y a des Québécois et des Canadiens français.
      Je devine à quelle enseigne vous logez mÔssieur.

    • Sa devraient s’appeller la charte du village des valeurs! Sans paiements ni interets pendant 36 mois! WOOOOOW!

    • Je vis moi-même dans le West-Island et je ne vois pas plus de pancartes «À vendre» que d’habitude. Même durant les années Charest, un large pan de la communauté anglophone n’avait de cesse de se plaindre de tout et de rien dans The Gazette, The Suburban, CJAD et autres torchons ou radio-poubelles anti-Québec de la sorte. Alors, si ces gens veulent partir, qu’ils le fassent et n’en parlons plus. Qu’importe qu’on leur dise que les anglophones reçoivent une part largement disproportionnée du financement en santé et universitaire à Montréal, rien ne sera jamais satisfaisant pour eux tant que le Québec ne deviendra pas une province comme les autres. Les anglophones ne sont que 20 % de la population de l’île de Montréal et moins de 15 % du Grand Montréal, faut-il le rappeler.

      Ce que je vois cependant dans le West-Island, ce sont de plus en plus de pancartes «À louer» devant des édifices commerciaux ou industriels. Suffit de se promener sur le Boul Hymus ou le Boul Brunswick pour voir la quantité de locaux à louer. Ceci traduit bien le déclin économique du Québec et affecte autant les francophones que les anglophones. Ce qui fait en sorte qu’aujourd’hui, si on quitte le Québec, on le fait pour des raisons économiques et d’opportunités et non plus pour des raisons linguistiques ou politiques. Comme si l’anglais disparaitrait de l’internet si le Québec devenait indépendant……soupir. Suffit de consulter le site www.quitterleQuébec.com pour réaliser que la politique a peu à voir avec al décision de rester ou de partir. Comme disait Bill Clinton : It’s about the economy stupid !!

    • @dalmasca

      on sait de quelle enseigne VOUS venez…vous occultez sans gene les Quebecois anglais et allophones.

    • les partisans du “Qu’ils s’en aille si ils sont pas contents” parle toujours des anglophones…j’aimerais bien voir un sondage a propos de la majorite silencieuse francophone trop occupe a bosser pour payer les lourdes charges de l’etat Quebecois,pour voir s’il y en a qui pensent s’exiler.

    • @pulcinella,

      ah bon! Avec tous ces millions que le gouvernement Marois garroche par les fenêtres depuis au moins six mois pour stimuler l’économie, ils n’ont pas l’air d’être au courant au PQ que ça ne sert à rien de nous vider les poches pour stimuler l’économie. Avez-vous des connexions au PQ? Faudrait leur en glisser un mot ou deux.

    • dandumais

      1 mars 2014
      12h54

      @dalmasca

      on sait de quelle enseigne VOUS venez…vous occultez sans gene les Quebecois anglais et allophones

      ——————-

      Nous parlons ici de la sauvegarde du français.

      Je ne crois pas qu’un anglo du West Island ou d’un grec de Laval, verse quelques larmes lorsque le français aura disparu du Canada.

      Il y avait un sondage voilà 1-2 ans qui disait que 75% des anglo ne voyaient aucun probléme à ce qu’un superviseur ne parle que anglais.

      Si les franco ne se préoccupent pas de leur langue personne d’autres ne le fera à sa place.

    • Je ne suis pas un partisan de la charte. À mon avis, ce code vestimentaire ne réglera rien. Ce à quoi il faut s’attaquer avec vigueur, c’est au multiculturalisme. Le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Australie ont tous constaté l’échec de cette doctrine qui mène à la ghettoïsation et au communautarisme. Par extension, le multiculturalisme fait en sorte que même après quelques générations des gens ne se sentent pas partie prenante de la société dans laquelle ils vivent, ce qui à l’extrême conduira certaines personnes vers le terrorisme. C’est exactement ce qui est arrivé à Toronto où des gens de confessions musulmanes nés au Canada avaient complotés pour faire exploser le site du SCRS et la bourse de Toronto et autres édifices d’importances si ma mémoire me sert bien. Si ce n’avait été de la vigilance du SCRS, le Canada aurait surement connu son 11 septembre.

      Dans ce sens, la charte de la laïcité apparait comme un projet bien inoffensif d’autant que l’ex juge à la Cour Suprême du Canada, Claire l’Heureux Dubé la supporte. Le concepteur de la charte Canadienne des droits et libertés, Monsieur Roger Tassé, supporte lui aussi la charte de Drainville. Il serait donc temps que les gens cessent d’avoir peur d’un hijab ou d’une kippa qui ne sont pas plus dangereux qu’une chaîne avec une croix. Le réel danger, c’est le multiculturalisme qui nous le fait courir de même que tous ceux qui supportent cette idéologie (PLQ, PLC, NPD, et QS) à des fins électoralistes.

    • @dandumais

      Pourquoi diantre mettez-vous toujours les anglophones et les allophones du même côté comme un bloc monolithique?

      Je fréquente régulièrement la communauté latino-américaine et dans l’ensemble ils sont pro-charte même s’ils ne la trouvent pas parfaite.

      J’entends régulièrement dans cette communauté cette réflexion: “Nous les latinos nous sommes intégrés au Québec sans demander d’accommodements, alors qu’ils fassent pareil”.

      Souvent leur opinion est encore plus tranchée que celle des Québécois de souche.

      Chez les francophones l’appui à la Charte est majoritaire, rien à voir donc avec le clivage Péquiste vs Libéraux ou Souverainiste vs Fédéraliste.

      Je dirais même que l’appui à la Charte est surtout majoritaire chez les femmes qui ont le sait sont généralement plus fédéralistes que souverainistes.

      Au dernier référendum si on n’avait tenu compte que du vote des hommes le Oui l’aurait emporté. C’est donc le vote des femmes qui a fait passer le Non.

      Les choses ne sont pas aussi simples qu’elles en ont l’air.

    • @ PallasAthena, 1 mars 2014, 11h04

      Que de contradictions dans ce que tu dis.

      Dis-moi ! Il y a combien de pages dans le projet de la charte ?

      Je gage que tu ne sais pas combien.

      Pourtant, tu parles de lois.

      Contrairement à ce que tu dis, la Maison Redpath fait partie d’un ensemble architecturale qui est largement documenté.

    • Empêcher quelqu’un de porter un hijab ou une kippa ou un turban ou un crucifix ne changers pas sa vision, ses valeurs et ses croyances. Alors, cette restriction (impossible à mettre en oeuvre de façon équitable) ne sert qu’à ne pas “voir” cette apparence de différence. Pourquoi?

      Pour mettre les gens à l’aise? C’est cautionner le racisme. Être mal à l’aise parce que quelqu’un porte un voile, mais OK si elle ne le porte pas, c’est du racisme pure.

      Pour promouvoir les valeurs d’égalité des sexes? Comment empêcher le port de hijab, kippa, turban ou autre au travail accomplit quoi que ce soit? En réalité, on marginalise les gens et ralenti leur appréciation des valeurs locaux!

      Le PQ utilisé ce sujet pour se placer comme “défenseur” des nos valeurs. Population et médias gobent le tout et joueur le jeu… en plus, lorsque les tribunaux fédéraux diront que ce n’est pas constitutionel , le PQ dira que c’est la preuve que le Québec ne partage pas les valeurs du reste de Canada… ce qui est totalement démagogique et foncièrement faux si on prend le temps de s’informer objectivement.

    • @jon
      Machiavel me vient souvent à l’esprit quand je regarde manoeuvrer le PQ. Ce serait pas surprenant que Lisée ait imaginé cette stratégie afin de doubler la CAQ sur sa droite.

    • @keith

      À cause de ceci:

      http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/pierre-foglia/201310/17/01-4700476-la-laicite.php

    • @ PallasAthena, 1 mars 2014, 11h04

      Toi qui connais “très bien” les lois.

      Tu peux donc me dire quelle loi permet au propriétaire de la Maison Redpath de la démolir faute d’entretien ????

      Kotto est l’actuel ministre de la culture qui a refusé l’octroi d’une certification patrimoniale de la Maison Redpath pour y construire du cheap.

      Pourtant, le ministère de la Culture et des Communications a pour mission de favoriser au Québec l’affirmation, l’expression et la démocratisation de la culture ainsi que le développement des communications et de contribuer à leur rayonnement à l’étranger.

      Hé ben !

      Tout un rayonnement !!!

      Dans le cadre du présent blogue sur le malaise des anglophones, je suis certain que Kotto a rejeté la certification par idéologie contraignante et destructive.

      Kotto fait du révisionnisme.

    • Pour mettre les gens à l’aise? C’est cautionner le racisme. Être mal à l’aise parce que quelqu’un porte un voile, mais OK si elle ne le porte pas, c’est du racisme pure.

      keith

      1 mars 2014
      13h40

      ————–

      Je ne vois pas le lien.
      Le raciste n’a rien a faire dans toute cette histoire.
      Le racisme est contre une race. Musulman , n’est pas une race.
      Il y a des musulmans français, chinois, indiens, nigériens, québécois, etc.

      Ici , je parlerais d’intolérance.

      Voir deux hommes s’embrasser dans la rue, je peux être mal à l’aise, ça ne fait pas de moi un homophobe du coup.

      La tolérance est d’accepter ce que l’on ne peut changer ou désapprouve.

    • @jon8
      Hen hao! Mettez-vous au chinois alors!
      Et comme on est majoritaire au Québec, on devrait foutre les anglos à la porte, «sélection naturelle» obligeant.

    • @jon8
      Le Québec des années 60 était diglossique (cf. Marc Levine 1997 avec moult stats à l’appui) aber sie sind mit die Sonne geboren, glaube ich. Le monde a commencé avec votre naissance?

      Pourquoi essayez-vous maintenant d’argumenter qu’il n’y a pas de danger alors que vous aviez dit que c’est pas grave de toute façon si l’extinction des francos au Cadena se poursuit?
      Dare I say you may entertain some afterthoughts, Sir?

      @maniacs
      Vous ignorez que la loi 101 a été castrée bitte by bitte depuis Trudeau?
      Relisez votre histoire un peu.

    • @be-bop-a-lula

      Lisée est clairement ”la bébitte de la fin” dans ce long et pénible tableau à traverser. D’ailleurs, si Marois tombe, Lisée va bondir comme une hyène. Il pourrait alors trainer le Québec pendant une décennie dans les ambiguïtés et du coup faire perdre un temps précieux à ses citoyens…

      @pulcinella
      Je me suis déjà mis au chinois.

      它不会让你的最好的论据。

    • pulcinella, vous commencez à dériver dangereusement vers le sophisme de bas étage. Entretenez-vous l’espoir d’être repêché par le PQ ? Ok, ok je mérite 2min pour bâton élevé avec ce sophisme moi aussi… Gniarf! Gniarf!

    • @keith

      +1

      C’est le genre de commentaire qui me fait garder espoir. Dans le genre humain, d’abord, mais plus spécifiquement dans l’homo quebecus.

      Reste que ça fait une méchante grosse gang d’ignorants ayant tout de même le droit de voter. C’est pas le français qu’il faut imposer, bout’d'viarge, c’est la capacité de raisonner! En bosniaque, s’il le faut!

    • ***le malaise des anglophones est aussi facilement écarté?***
      Je me plais à penser que Montréal sera sauvé par les francophones du reste du Québec qui ne veulent aucun signe ostentatoire dans la fonction publique et parapublique. Ca me parait tellement évident! Aucun signe ostentatoire autant pour les catholiques que les Juifs ou les Musulmans. La religion est une affaire privée. Je souhaite ardemment que la Charte de la laicité soit enfin votée pour enfin vivre en paix avec tous les autres citoyens, y incluant les montréalais.
      Émilien Marcoux

    • @dalmasca
      ”Au Québec , il y a des Québécois et des Canadiens français.
      Je devine à quelle enseigne vous logez mÔssieur.”

      Oui je suis un traître. J’ai étudié l’anti-québécisme dans une société secrète du Texas et ma mission est d’anéantir la lignée royale des Tremblay.

    • aevus

      1 mars 2014
      15h10

      Oui je suis un traître. J’ai étudié l’anti-québécisme dans une société secrète du Texas et ma mission est d’anéantir la lignée royale des Tremblay

      —————

      Ha Ha !

      Je crois qu’ils sont 140.000. Du pain sur la planche !

      Je ne vous souhaiterais pas bonne chance. ;o)

    • @astyanax

      «L’argument principal des opposants à la charte consiste à affirmer que l’État va perdre des centaines de fonctionnaires qui préféreront quitter leur emploi plutôt que de retirer leur symbole religieux.»

      Je ne sais pas à quelle source médiatique vous vous abreuvez, mais je n’ai jamais vu cet argument prononcé. Difficile, donc, que ce soit le «principal» argument des opposants à la charte. En outre, on ne peut pas affirmer que la charte ne touche qu’un nombre très limité de personnes… mais prétendre qu’elle va mener à des démissions en grand nombre.

      Cela dit, je ne m’inquiète pas de départs massifs, mais je m’inquiète par contre du fait que cette charte s’attaque aux immigrants les mieux intégrés, ceux qui font partie de la fonction publique, qui parlent français et qui partagent un certain nombre de codes avec leur société d’accueil.

      François Cardinal

    • @pulcinella

      1 mars 2014
      14h27
      «@jon8
      Hen hao! Mettez-vous au chinois alors!
      Et comme on est majoritaire au Québec, on devrait foutre les anglos à la porte, «sélection naturelle» obligeant.»

      Merci pour votre réponse à Jon8. Ça m’évite de lui répondre. Et j’aurais probablement manqué de tact.

    • Si on veut régler le problème on a qu’à faire comme les anglais avec les acadiens et les déporter… Quoi ce qui est bon pour les uns est bon pour les autres! Tant qu’à faire, sinon c’est nous qui seront mis dans des barques et déporté.

    • Le voile et le turban sont officiellement autorisés au soccer.

      Donc, pour le Parti Québécois, le soccer n’est ni une activité laïque ni une activité religieusement neutre. J’ai hâte de voir le PQ défendre cette idée durant les élections!

      Rappel: pour le Parti Québécois, le port du voile ou du turban nie le caractère laïque ou neutre d’un service ou d’une activité…

    • [Cela dit, je ne m’inquiète pas de départs massifs, mais je m’inquiète par contre du fait
      que cette charte s’attaque aux immigrants les mieux intégrés, ceux qui font partie
      de la fonction publique, qui parlent français et qui partagent un certain nombre
      de codes avec leur société d’accueil.
      François Cardinal…..en réponse à @astyanax 15h32]

      M.Cardinal:
      C’est être intégrés que de privilégier la religion dans l’espace public au Québec?
      C’est être intégrés que de favoriser sa religion à son emploi au Québec?
      C’est quoi partager un certain nombre de codes avec la société d’accueil si
      on demande un accommodement sous un FAUX prétexte religieux?
      (le voile n’est pas une obligation religieuse)

      Pour la Charte à 100%, et ce sans aucune irritation.
      Louise April(Laloue)

    • @ François Cardinal
      Il faut comprendre que le malaise face à la religion a une double origine chez nous:
      1) l’emprise abusive et toute récente de l’église catholique sur notre société;
      2) le tragique spectacle des tours jumelles s’effondrant le 11 septembre 2001.
      Deux événements distincts qui marquent néanmoins profondément l’imaginaire des gens.

      Au sujet du projet de charte de la laïcité, voici où j’en suis dans mes réflexions.

      Il faudrait de façon prioritaire rédiger un livre blanc sur la question de la montée de l’intégrisme religieux dans notre société. Cela avait d’ailleurs été recommandé par la Commission Bouchard-Taylor. S’il y a vraiment un problème (même Couillard a fini par admettre que ça pourrait être le cas), une sorte de contrat social sur le sujet devient donc inévitable pour endiguer le phénomène.

      Voici comment je verrais actuellement un tel projet de charte:
      1) inclure toutes les dispositions de l’actuel projet qui font l’unanimité à l’Assemblée Nationale
      2) en ce qui concerne les signes religieux portés par les employés de l’état, revenir à la proposition Bouchard-Taylor mais allonger leur trop courte liste. Tout les dirigeants de ministères et organismes gouvernementaux seraient tenus à une absence totale de symboles religieux. Il en serait de même des dirigeants d’écoles et d’hôpitaux publics.
      3) terminer toute subventions aux écoles religieuses et éliminer tout avantages fiscaux aux groupes religieux (de l’église catholique à la moindre secte), tel que proposé avec gros bon sens par Rima Elkouri.
      4) retirer le crucifix de l’Assemblée Nationale; la neutralité religieuse de l’état doit être évidente pour tous (Bouchard-Taylor)
      5) mettre sur pied un organisme permettant de documenter le phénomène intégriste (Houda-Pepin)

      Je serais curieux d’avoir votre opinion sur ces quelques réflexions, M. Cardinal. Ça fera sûrement un heureux contraste avec certains bien-pensants sévissant sur votre blogue qui n’hésiterons pas encore une fois à me traiter de fanatique.

    • @astyanax, «L’argument principal des opposants à la charte consiste à affirmer” que quand on est neutre on ne discrimine pas contre le voile, la kippa ou le turban. Rien à voir avec votre énoncé imaginaire.

    • @fCardinal

      Vous ne devez pas lire les journaux! Parce que l,argument de la perte de talents précieux est mur à mur.
      Combien y’a-t-il eu de reportages par exemple sur ce médecin qui porte le turban et menace de partir s’il doit partir?
      Que dire des larmes de crocrodile de Jean Dorion s,il devait perdre sa nounou voilé?
      Que dire des pénuries d’infirmières si on doit les dévoiler?
      L’argument de la perte de ressources est un argument récurent des pro-charte. Un argument bidon évidemment parce qu’ils sont facilement remplaçables

    • Je suis certain qu’il n’y sur ce blogue que 2 ou 3 personnes qui ont lu les quelques pages du projet de charte.

      Quelqu’un peut me dire que dit l’article 38 ?

    • @pulcinella

      “Et chez moi, il n’y a que des francos.. Le Québec est le seul endroit où ilreste des francos. Les francos hors-Québec se retrouvent majoritairement le long de ses frontières (est de l’Ontario et Nb). Zappés ailleurs. Ce sont les faits que ça vous plaise ou non.”

      Que ça vous plaise ou non, au Québec, la langue officielle est le français, et donc la minorité est les anglophones. C’est aussi simple que ça.

    • Une idée m’est passé par l’esprit, une idée p-e saugrenue, machiavellique sur les bords.

      On s’entend que l’idée de la Charte est de la “wedge politics”. La clientèle touchée par la Charte n’est pas celle qui vote PQ. Donc, le PQ n’a rien à perdre à importuner les anglos, les allophones, les immigrants. On sait également que les anglos et allos voteraient non à un éventuel référendum. Quoi de mieux pour hausser le score d’un référendum que de faire fuir les “non”.

      C’est juste une hypothèse comme ça, j’aimerais me tromper, car je ne trouve aucune noblesse à un tel stratagème. En fait, je trouve cela carrément honteux.

    • @nousnoune

      «Vous ne devez pas lire les journaux! Parce que l,argument de la perte de talents précieux est mur à mur.»

      La perte de talent, bien sûr qu’il y en aura! Je pense à l’Hôpital général juif et à McGill, par exemple.
      Mais @astyanax , selon ce que j’en ai compris, ne parlait pas des cerveaux qui pourraient quitter le Québec, plutôt du fait que «l’État va perdre des centaines de fonctionnaires». J’y voyais un accent mis sur le nombre de départ, non pas sur la qualité de ceux qui seraient tentés de partir.

      François Cardinal

    • @lmisslucie; c’est exactement ça. Le PQ fait tout, dans les limites de la démocratie et des bonnes apparences, pour faire fuir les anglos ainsi que les allons non francophones. Et il le fait depuis 1976.

      Si on n’avait pas notre Cour Suprême et notre constitution, le PQ serait allé bien plus loin, car il bénéficie d’une tare de notre démocratie: dans les comtés ruraux, 1 vote vaut plus que dans 1 comté urbain.

      Aux élections de 1998, les libéraux ont obtenus plus de votes que le PQ, mais c’est Lucien Bouchard qui a été porté au pouvoir et l’est demeuré jusqu’en 2003. Avec un système 1 homme 1 vote, c’est Jean Charest qui aurait été premier ministre de 1998 à 2003. La même chose s’est produite dans le passé, favorisant Duplessis aux dépens des libéraux.

    • Dites-moi que je rêves, monsieur Cardinal, vous faites réellement disparaître des commentaires déjà publiés???

    • @f Cardinal

      Y’a 20,000 médecins au Québec. Combien partiront parce qu’ils n’ont plus le droit de porter le voile et le turban?
      100? 50? 25?
      Rien là. Absolument rien là.
      On fait peur au monde encore une fois
      Y’a 100,000 immigrants qui attendent pour rentrer.
      En Europe, on se noie pour atteindre une petite ile du sud de l’Italie
      Que disent les Américains?
      America, love it or leave
      Meme chose pour le Québec. Mais icite, on est tellement complexés
      Québec laic. Or leave it.

    • @ François Cardinal

      «Je ne sais pas à quelle source médiatique vous vous abreuvez, mais je n’ai jamais vu cet argument prononcé.»

      Vous plaisantez?

      Quand, dans son discours inaugural du congrès libéral de la semaine dernière, Justin Trudeau s’en prenait à Pauline Marois en disant qu’au Canada, «un immigrant n’avait pas à choisir entre sa religion et son emploi», utilisait-il un autre argument que celui dont je parle? Quand Québec Solidaire se prononce contre la charte essentiellement parce qu’elle ferait perdre leur emploi à des milliers de femmes immigrantes, que dit-il de si différent de ce dont je parle? Je veux bien discuter avec vous, mais, de grâce, soyez un peu de bonne foi.

      Ceci dit, ce n’est pas parce que cet argument n’est pas appuyé scientifiquement que ça en fait un mauvais argument, bien au contraire. J’ai beau être globalement pour la charte, ça ne m’empêche pas d’y voir certains problèmes, dont celui de l’emploi des immigrants et celui du climat social malsain.

      N’empêche, je ne vois pas ce qu’il y a de «dangereux» (pour reprendre le terme que vous avez vous-même employé) à demander à des fonctionnaires de retirer leur signe religieux durant leur quart de travail. C’est ce qu’on a fait en Turquie pendant presque cent ans sans que ça ne cause le moindre problème. D’ailleurs, comme par hasard, la Turquie a été pendant cette période où l’on a strictement respecté le principe de laïcité de l’État, le pays musulman le plus moderne, le plus pro-occidental et le plus respectueux des droits des femmes…

      Par ailleurs, la position que vous défendez me semble pour le moins paternaliste et infantilisante envers les immigrants. Ce que vous suggérez au fond, c’est que contrairement aux Québécois «de souche», les immigrants sont incapables d’intérioriser leur foi religieuse. En d’autres termes, on peut demander à un Québécois «de souche» de faire la part des choses et de réserver ses croyances religieuses pour la sphère intime. C’est, en tout cas, ce que nous avons réussi à faire collectivement depuis 50 ans. Pourquoi devrions-nous nous interdire de le demander aussi aux immigrants? Parce qu’ils appartiennent à des cultures moyenâgeuses et arriérées? Parce que l’on présuppose qu’il n’ont pas eu accès à une éducation suffisamment moderne? Parce qu’ils ne sont pas habitués à exercer leur libre-arbitre?

      La meilleure façon d’intégrer les immigrants, c’est de les traiter en égaux et en exigeant d’eux ce que l’on exige à soi-même.

    • C’est certain qu’il n’y a, ici sur ce blogue, que deux personnes qui ont lu cette histoire de charte.

      C’est tellement flyé les commentaires. Il y en a même qui parle de linguicide et de déportation.

      Pendant de temps là, Kotto autorise la démolition de notre histoire.

    • @fruitloops

      «Dites-moi que je rêves, monsieur Cardinal, vous faites réellement disparaître des commentaires déjà publiés???»

      Vous rêvez.

      François Cardinal

    • @fruitloops: je crois que vous confondez M. Cardinal et Richard Hétu.

    • Et dans la même veine que certains commentaires, alors voici…

      Les anglais sont issues de traditions de droit anglo-saxon (le common law, qui est de loin supérieur au Droit civil soit dit en passant). Dans le droit anglo-saxon, les libertés individuelles priment. Elles sont sacrés ces libertés.

      Les québecois francophones sont des latins. Ils ont été burinés au Droit civil ou si vous préférez le code civil napoléon. Alors ici on est dans un autre monde. On aime que l’État nous régisse, nous dise quoi faire, comment le faire , etc… Le québecois a besoin de règles strictes. Au cours des siècles, ces règles, il les a reçues de l’Église catholique.
      Le gouvernement ayant remplaçé cette Église catholique depuis les années 60, le québecois francophone y trouve son compte avec des trucs comme par exemple cette charte. Il se sent protégé. Il n’aime pas beaucoup les libertés individuelles, il préfère ce concept archi-faux de liberté collectives que certains politiciens lui on lessivé le cerveau.

      Ici on a besoin de beaucoup de fonctionnaires,de politiciens et de lois pour nous dire quoi faire. Et cela ça nous rend heureux. Je délire? Vous verrez l’hystérie collective lorsque le projet de loi sur la charte sera adopté à l’assemblée nationale. On s’en reparleras. Des milliers de citoyens vont célébrer en liesse dans les rues, le verre à la main, enfin élevés vers une Nouvelle Société ces êtres bienheureux.

      Eh bien maintenant vous le savez. Allez en paix.

    • @ simon.picotte
      «Si on n’avait pas notre Cour Suprême et notre constitution, le PQ serait allé bien plus loin,…»
      Pourquoi pas les chambres à gaz tant qu’à y être? Propos excessifs et diffamatoires, encore une fois.
      Les deux grands partis se sont échangés le pouvoir à part à peu près égale depuis 1976. Si le PQ aurait eu ce côté sombre, ne trouvez-vous pas qu’il aurait amplement le temps de le démontrer et d’agir en conséquence? Je ne suis membre d’aucun parti mais je constate qu’ils ont toujours été très scrupuleux du processus démocratique. Même la très fédéraliste Lysiane Gagnon admet volontier le caractère démocratique du Parti Québécois. Votre «lançage de boue» et vos procès d’intention n’aident en rien à faire progresser la problématique de ce forum.

    • Les anglo-saxons avec la common law= individu d’abord.
      Code Napoléon = la société d’abord.

      C’est la grande différence et c’est ce qui cause des frictions entre les deux et de l’incompréhension.

      La Cour Suprême dominé par les anlo-saxons, tout ce qui touche la religion est sacré.

      Le Québec agit en fonction de la société, le ROC en fonction de l’individu.

      Lorsque l’on permet à une femme de témoigner au tribunal masquée, on frise le ridicule de la mentalité anglaise.

    • “mais je m’inquiète par contre du fait que cette charte s’attaque aux immigrants les mieux intégrés, ceux qui font partie de la fonction publique, qui parlent français et qui partagent un certain nombre de codes avec leur société d’accueil. ”

      Par quelle gymnastique intellectuelle êtes-vous arrivé au raccourci: fonctionnaire + francophone = mieux intégré?

      Partager un “certain” nombre de codes avec une société d’accueil n’est PAS, à mon sens, un signe d’intégration. Si vous avez voyagé le moindrement, vous savez que le respect le plus élémentaire vous OBLIGE à souscrire à TOUS les codes de la société qui vous reçoit. Sous peine parfois de sanctions sévères. Ou de vous faire la réputation d’un peuple de maudits sauvages partout au monde quand un comportement se répète trop souvent et partout. À date, on n’a pas encore trop à rougir à l’étranger.

      Un fonctionnaire francophone issu de l’immigration, ça ne me dit pas qu’il est bien intégré pour autant. Ça me dit juste que la personne a trouvé un boulot bien payé parce qu’on pratique ici la discrimination positive (qui reste tout de même de la foutue discrimination!)

      Je ne pourrai jamais effacer de ma mémoire la photo de cette voilée qui porte une pancarte disant “mon voile ou le BS” lors des marches anti-charte à l’instigation d’Adil Charkaoui et Samira Laouni, deux autres bien intégrés….

      PS La grosse majorité des médecins juifs ne portent pas la kippa. La grosse majorité des femmes musulmanes ne portent pas le foulard qui est politique et non coranique. Si on perd les intégristes, ben so be it! Il y en aura toujours des tonnes pour prendre leur place.

    • @dalmasca: et ce n’est rien, ça! Si Harper parvient à faire en sorte que le bilinguisme des juges de la Cour suprême ne soit plus requis (c’est son projet), la Common Law prévaudra plus que jamais.

    • @re3e 10h54:

      Comme votre attachement est strictement pécunier, n’oubliez pas grand papa et grand maman à votre départ.

    • @A. Talon: allez voir les décisions de la Cour Suprême sur la loi 101 et vous allez voir que ce que je dis est tout à fait factuel.

      De plus, contrairement à ce que vous insinuez de manière diffamatoire, j’ai bel et bien écrit que le PQ a toujours fonctionné ” dans les limites de la démocratie et des bonnes apparences “

    • @jon8  : Je vous cite : « Therefore, si dans 200 ans d’ici, le Québec est à 90% anglo pour assurer l’évolution de la société, so be it.  »

      Je me souviendrai de cet argument la prochaine fois qu’un anglophone va dire que sans les efforts des pays anglo-saxons pendant la Deuxième Guerre mondiale, nous parlerions tous allemand. Parler allemand, quelle horreur! Mais quand il s’agit de la disparition du français au profit de l’anglais, « so be it ».

      Pathétique.

    • J’ai beaucoup d’amis anglophones et allophones et ce n’est pas la charte qui les gêne et qui leur crée malaise. C’est l’épouvantail d’une autre course à la séparation. D’ailleurs, à chaque fois que le spectre sortait de son antre, des amis quittaient le Québec, et j’en connais qui recommencent à reluquer l’Ontario (et qui se sont déjà achetés des propriétés de ce côté), d’autres le Nouveau-Brunswick.

    • Avec l’hiver qu’on a, il y a probablement la moitié des Francos qui rêvent aussi de quitter la province pour aller vivre dans le Sud.

    • @laloueapril – 16h05 – J’étais contente de retrouver la vraie, la seule et unique laloue! Les platitudes, on en avait assez!
      Avec votre commentaire à 100% sauf que j’aurais préféré que le clan Marois s’attaque seulement à ce qui dérange vraiment et ne râtisse pas du côté de ce qui ne dérangeait pas, pour ne pas froisser des groupes beaucoup plus vocaux et insistants que les autres.

    • Excellent texte de Dion:

      http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201402/28/01-4743619-les-risques-dune-majorite.php

      …mais dont la logique implacable échappera probablement à plusieurs.

    • Parce que cette charte, à la base, n’est rien de plus qu’une stratégie électoraliste du PQ.

      Je trouve ça dégueulasse qu’un parti politique se serve des bas-instincts xénophobes d’une partie de la population afin d’obtenir la majorité des sièges au parlement.

      Un gouvernement élu devrait moralement “tirer” sa population vers le haut, or, le PQ fait exactement le contraire. Cela a d’ailleurs été démontré qu’une grande part des appuis à la charte provient de gens sous-éduqués des régions éloignés du Québec. Des gens qui pour la plupart n’ont jamais côtoyé ou travaillé avec des musulmans. Au lieu d’éduquer les gens et de les inciter à vivre dans une société moderne avec des citoyens de toutes origines, ce gouvernement incite les Québécois à se refermer sur eux-mêmes et à refuser d’accepter toutes différences culturelles ou comportementales de la part des immigrants.

      Pas étonnant que le gouvernement ne fait rien pour lutter contre le décrochage scolaire et le taux élevé d’analphabétisme (49%). Une population ignorante est plus facile à manipuler par les élus de notre prétendue démocratie.

      Réveillez-vous: on est en rendu en 2013. Le Québec blanc homogène des années 50 est une chose du passé, tant mieux!

    • Oubliez les anglos qui quittent le Québec. Je suis franco et je suis rendu à Toronto car j’étais plus capable d’entendre et de voir la go-gauche toujours brandir le spectre de la victime et gagner. Que ce soit pour la Charte de la bêtise et du racisme codifié, ou bien les commissions d’enquêtes sur la corruption, la mafia, la construction et tout le tralala, plus ça change, plus c’est pareil. Il y a eu la CECO, le rapport Malouf, et qu’est ce qui a changé vraiment? Le Québec stagne depuis trente ans, mais les péquisses blâment les dédoublements de ministères alors que ce sont eux qui en créent en dépit de ceux qui sont en place à Ottawa. Quant aux prétendues “valeurs québécoises”, tout comme pour le fameux “modèle québécois”, on nous casse les oreilles avec ces sornettes alors que ce que l’on voit, c’est une métropole et des routes en décrépitude, la pointe de l’iceberg quant à la corruption, des étudiants aidés de syndicats qui, à coup de violence, ont renversé un gouvernement. Et pendant ce temps, personne n’a jamais, au grand jamais, défendu l’homme ou la femme qui travaille tous les jours et qui a du reprendre ces heures de travail perdues, alors que les étudiants s’absentaient volontairement de leurs cours. Belle biopsie du portefeuille de la majorité silencieuse. C’est sans parler de l’acharnement bête à “nettoyer” tout ce qui est anglais avec le savon de l’OQLF, alors que la langue française est bafouée à tous les jours par un trop grand nombre de québécois qui ne savent ni la parler, ni l’écrire convenablement.

      Le Québec en sa forme actuelle ne fait plus aucun sens. Ah, culture de gel, de moratoire et de gratuité, quand tu nous tiens… On se plaignait de l’emprise de l’Église sur nos vies. Finalement, c’était pas mal mieux que ce qu’on a…

      J’imagine que les séparatisses vont se trouver moins drôle le jour ou le FMI débarquera avec SON plan de sauvetage, et SES conditions. Le PQ risque de s’ennuyer de ses “chicanes” avec Ottawa et le ministre Kenney. Et, surtout, n’oubliez pas de nous rembourser VOTRE part de la dette Fédérale avant de partir… en plus de votre dette provinciale exorbitante, vos déficits des plans de retraite de vos employés municipaux…

      Rambo est un héros, mais Éric Duhaime publie un livre contre les syndicats et il se fait tabasser par des fiers-à-bras syndiqués qui le menacent à la sortie du livre. Ça s’appelle avoir le beurre, l’argent du beurre pis le c*l de la fermière. C’est toujours à peu près la même gang de crosseurs qui ont gravit les échelons du pouvoir en se protégeant l’un l’autre qui bénéficient du système. Il ne manquerait pas d’argent au Québec si c’était pas géré comme une République de Bananes. L’occasion fait le larron, alors Péquisses et Libéros sont aussi responsables l’un l’autre de ce gâchis.

    • M. Cardinal, merci d’avoir pris le temps de commenter mon “post”. Je vous réponds ici un peu tardivement.

      Concernant les études sur le taux de chômage des Maghrébins, les données abondent dans les officines du MICC et d’Emploi-Quebec. Plusieurs chercheurs universitaires en font aussi état. J’ai pris pour acquis que vous êtes déjà informé de la situation. En bon journaliste éclairé, je ne doute pas que vous puissiez trouver ces données.

      Concernant le lien entre la charte et l’immigration, pensez-vous qu’on en serait rendu là si l’immigration. en provenance d’Afrique du Nord n’avait pas explosé au cours des vingt dernières années? Le lien m’apparaît évident. Encore là, je suppose que vous connaissez les chiffres.

      Quant au lien entre mes propos et votre chronique, je répondais à votre propre question à savoir, sur quoi, sur quelles données se base le gouvernement pour proposer son projet de charte. Comment évalue-t-il le malaise. Moi, j’avance que la discrimination en emploi dont sont victimes plusieurs travailleurs maghrébins est un indicateur de malaise… Un parmi d’autres.

      Enfin, la proposition de baliser les signes religieux chez les employés de l’Etat ne s’applique effectivement pas aux entreprises privées. Mais j’avance que baliser tout de même ces pratiques aux seuls employés de l’Etat peut avoir un effet positif sur les perceptions des employeurs privés, en ce sens qu’ils amalgameront moins immigrants, arabo-musulmans, religion et accommodements. Ça reste une supposition, mais elle s’appuie sur dix ans d’observation dans le domaine.m.

    • @sp2412
      Le français est la langue de travwil dans certaines entreprises seulement.
      Vous voudriez que la langue officielle soit l’anglais comme partout, de facto, dans notre beau Cadena?
      Et en Amérique du Nord, nous sommes au max 10 millions entourés de 380 millions d’anglos, ce que vous préférez ignore. Notez que j’utilise entourés de plutôt que contre pour apaiser celui qui donne un sens très limité aux mots (les autistes ont parfois ce genre de problèmes avec le langage).

      @aevus
      Règle Godwin II: On n’utilise pas le terme sophisme avant a) d’en avoir donner la définition exacte et b) avant d’être capable d’en faire la démonstration détaillée dans le contexte en queetion.
      Au travail, mon ami!

    • @lalouapril: vous confondez intégration et assimilation. On peut être parfaitement intégré sans devenir votre clone vestimentaire ou religieux. Ce que vous exigez, c’est de l’assimilation.

    • @jon8: je vois une république du Québécistan (stan signifie “terre de”) an Nord du Fleuve Saint-Laurent, et en Gaspésie, et une province de Québec ailleurs.

      Ainsi, les PQistes sont contents: ils ont leur pays, et sans doute avec une majorité claire; et nous avons la paix, de nouveau avec une majorité claire. Ils ont leurs chartes et leurs discriminations tout en se croyant libres; nous avons la vraie liberté.

      Le Québec est divisé géographiquement. Divisons-le.

    • En fait, “stan” signifie aussi “pays de”. Donc Québécistan signifie “Pays du Québec” en perse. Tout à fait conforme à ce que les PQistes désirent.

    • @dalmasca – et c’est quoi la société si non un regroupement d’individus de différents idées et besoins?
      @superlulu – j’invite tous ceux qui voudraient quitter à rester et donner leur vote “ethnique” dans le cas d’un nouveau référendum pour mettre fin à cette folie séparatiste.

    • @loubia – je suis au Québec depuis 31 ans, mais mon identité n’est pas la votre, car elle est un mélange de ce que j’étais dan mon pays d’origine et de ce que je suis ici. Quant aux codes à souscrire, soyons clairs:s’ils incluent le nationalisme et la charte des “valeurs(!)” je n’y souscrirai jamais.

    • le vrai malaise, c’est celui des Québécois vis-à-vis le multiculturalisme canadien. La charte va le tempérer. C’est au tour maintenant des Anglos d’avoir le malaise. Comment réagissent-ils ? Par la menace, la peur et l’insulte.
      On se croirait en 1976-77 à l’époque de la loi 101…

    • En Ukraine, une province ne peut se séparer sous peine d’avoir toute la communauté internationale sur le dos.

    • Je ne comprends pas très bien où M. Cardinal veut en venir… On passe de façon confuse et tarabiscotée de la Charte aux anglos mais quel est le message?

      Peut-être que M. Cardinal fait tout simplement le grand écart entre les «commandes» que doit livrer son équipe éditoriale et ses opinions personnelles plutôt partagées sur le sujet… Comme le jupon dépense tellement «ostensiblement» chez André Pratte, Lysiane Gagnon et Alain Dubuc et qu’ils n’ont plus aucune crédibilité, on a estimé qu’il fallait envoyer au front un autre soldat et que c’est le plus jeune de l’équipe qui doit y aller.

    • @jolico, bon dimanche:

      Oui, c’était vraiment désagréable cette situation.
      De toute façon, faut vraiment pas valoir grand chose pour voler l’identité des gens.

      Le projet de loi-60, n’est qu’un projet, le mot le dit….projet.
      Je doute beaucoup que ce projet soit adopté au complet.
      Au moins le PQ lui offre quelque chose, c’est un début.
      Pas parfait, j’en conviens.

      Le PLQ avec Charest a tabletté Taylor-Bouchard.
      Le PLQ avec Couillard zigonne du tchador, heille fait le faire!!!!
      Avez-vous vu le comportement INACCEPTABLE de Couillard sur la loi
      Mourir dans la dignité? C’était à vomir.

      L’élection qui s’en vient n’est pas référendaire.

      Voilà, pourquoi je prendrai le risque qu’il se passe quelque chose.

      J’ai 2 priorités….”prioritaires”:, et oui j’y tiens à mes priorités…..:-)
      -La Charte sur la Laîcité (Projet-60 remanié).
      -La loi du Mourir dans la dignité.

      J’ai confiance qu’avec Mme Marois ça passe.

      Justement les groupes TROP VOCAUX qui se voilent derrière
      un faux masque religieux, insistent beaucoup trop.

      Donc, mon vote sera TRÈS ciblé, PQ 100% Charte et Dignité.

      Espérons un vote fort et très majoritaire.
      Louise April(Laloue)

      # Vos amis anglos ont quitté le Qc…….désolée pour vous!
      Les 2 amis de mon père et les miens de DDO(les enfants), sont partis oui…..
      4 jeunes sont revenus, incapables de vivre en Alberta ou en Ontario.
      Un des deux vieux, qui vit maintenant à London-On., ne l’avouera jamais
      mais il regrette son départ…..trop orgueilleux le vieux bouc…..et
      maintenant trop vieux pour un second début:-)
      Tant qu’à l’autre vieux, son départ est un plus pour le Québec.

    • L’absence de toute étude du gouvernement péquiste sur la nécessité du projet de loi et sur la pertinence des moyens utilisés est assez incompréhensible d’un point de vue légal.

      Si la loi est bel et bien adoptée, les chances sont fortes pour que sa validité constitutionnelle soit contestée devant les tribunaux. Or, dans un tel cas, s’il est jugée que la loi viole l’article 2 de la Charte (ce qui ne fait aucun doute à mon avis), le gouvernement devra démontrer que cette atteinte est légitime en vertu de l’article premier. Comment peuvent-ils réussir ce test s’ils n’ont aucune documentation en appui? Aussi bien dire qu’il ne défendront pas la loi.

      La vrai question es donc : pourquoi le gouvernement se lance dans un projet de loi, qu’il savent constitutionnellement fragile, sans même faire l’effort de se préparer à une contestation devant les tribunaux? Est-ce qu’on cherche volontairement l’affrontement avec la Cour suprême afin de créer un nouveau sentiment de conflit avec le ROC et établir une situation propice à la souveraineté? Tordu mais pas impossible. Une chose est certaines, c’est difficile de croire qu’il ne s’agit que de simple négligence.

    • @cachalot_inquiet: bravo! Vous êtes très éloquent. Mais la gogauche va évidemment vous accuser de Quebec bashing alors que vous ne faites que du Quebec waking up.

    • Monsieur Cardinal, et non je ne rêve pas: re-pincez-vous.

      Si vous proposez un débat et que vous (ou quelqu’un d’autre) faites des trous dans les interventions, ce n’est pas vraiment la peine, vous croyez pas?

    • Pourquoi donc le PQ a refusé le projet de loi 94 de Kathleen Weil si ce n’est qu’aujourd’hui la question identitaire est un enjeu électoral ???

      Faute de l’appui du PQ, le projet de loi 94 est tombé dans l’oubli.

      Je suis contre le projet de loi 60 parce que des articles donnent trop de pouvoirs discrétionnaires au ministre responsable de la Charte.

      Pour le reste, je maintiens ma position similaire à celle formulée par Bouchard-Taylor.

    • @raoul2008 et fcardina: j’ai des chiffres, pas pour les Maghrébins en particulier, mais pour les Africains par rapport aux Latino-Américians, aux Asiatiques et aux Européens. Les voici:

      Taux d’emploi (et taux de chômage entre parenthèses) chez les immigrants canadiens de 15 à 54 ans en 2006, selon leur provenance. H = hommes; F = femmes.

      Afrique: H:65.7% (19.8%) F: 43.6% (21.9%)

      Amérique Latine: H: 78.8% (8.7%) F: 55.3% (13%)



      Asie: H: 77.6% (9.8%) F: 52.2% (12.8%)



      Europe: H: 84.5% (6.5%) F: 63.6% (10.6%)



      C’est dans leTableau 5.2, chap. 5 du livre The effects of Mass immigration (Robin Banerjee et al., 2009)

      Voir aussi p. 82 du livre http://www.fraserinstitute.org/research-news/display.aspx?id=13504

    • En passant, je trouve renversant que le gouvernement du Québec et les journalistes ne cherchent pas à mieux connaitre le rendement de notre ministère de l’immigration. Pour évaluer ce rendement, il me semble qu’il est évident qu’il faut étudier la performance de nos immigrants selon leur région d’origine, afin de pouvoir mieux raffiner le tri plus tard.

      Ce n’est ni dans notre intérêt ni dans l’intérêt des immigrants de faire venir de futurs chômeurs et assistés sociaux.

      Je suis sûr que la faute réside principalement dans le ministère, qui refuse de savoir ou de divulguer ce qu’il sait. Pourtant, plus un pays et une province a des chiffres sur ses citoyens et ses immigrants, mieux ils peuvent faire leur travail administratif et économique.

    • Oups, j’ai confondu Anglos et Québec inc. à propos d’un débat sur la charte… ou peut-être pas?

    • @fruitloops

      Vous pouvez le répéter autant que vous le voulez, aucun message n’a été supprimé, pas même refusé.

      François Cardinal

    • Oublions les autres partis et concentrons-nous sur le parti au pouvoir. C’est ce parti qui présentement prend les décisions ou ne les prend pas, selon les cas.

      Quelques exemples:

      La Charte: M. Drainville nous propose cette Charte avec l’argument que suite à des rencontres avec certains citoyens, il a la perception qu’il y a un problème. Il réfute toute analyse ou étude sur le sujet. Et, déclenche une Commission, mais se dit inflexible.

      Élections à date fixe: projet présenté par les péquistes et approuvé à l’unanimité à l’Assemblée nationale; que fait le PQ à la première occasion d’opportunité d’une victoire ? Il contourne sa propre Loi et va déclencher des élections.

      Nominations partisanes: le PQ pendant la campagne d’il y a à peine 18 mois, en a parlé abondamment; un rapport est déposé, Mme Marois le tablette et fait le plein de nominations, certaines très gênantes.

      Droit de mourir: Mme Hivon, sur un sujet très sensible, a fait ses devoirs; très bien documenté; son travail est salué par tout le monde.

      Sondage des sur les Anglos: un sondage scientifique; rejeté immédiatement par le PQ. Pourtant réalisé par CBC, pas par un petit groupe obscur. Le moindre des choses est d’en prendre connaissance et ne pas banaliser le sujet.

      Conclusion: le PQ se présente comme un parti qui va faire les choses différemment; zéro tolérance disait-on. Une fois au pouvoir, c’est tout le contraire. Et, on choisit les dossiers qui font notre affaire; les rapports des Commissions, s’ils ne font pas notre affaire sont tout simplement tablettés.

      Y-a-t-il une réelle différence avec les libéraux ?

    • @simon.picotte,05h44:

      Assimilation……..???????

      Demander à un employé de respecter une tenue vestimentaire, sera de l’assimilation?

      Exiger d’un employé qu’il se conforme à une règle vestimentaire, serait de l’assimilation?

      Assimilation……..

      Un bien gros mot selon moi…….assimilation?????

      @chataco,08h21: excellent commentaire.
      Louise April(Laloue)

    • Ce que notre ami Yves Boisvert disait en 2010, bien avant que l’on parle de la charte
      Il y a des juristes qui disent qu’il n’y a rien de perdu d’avance avec la Cour Suprême.

      Publié le 26 mars 2010 à 06h24 | Mis à jour le 26 mars 2010 à 06h28

      De juges et de turbans

      Yves Boisvert
      La Presse

      (…)
      Oui, dira-t-on, mais la Cour suprême n’a-t-elle pas autorisé des policiers sikhs de la GRC à porter le turban?

      Non. Légende urbaine. La GRC, d’elle-même, a donné le droit aux sikhs de porter le turban. Des retraités de la Gendarmerie royale ont contesté cette décision devant la Cour fédérale, qui les a déboutés, et la Cour suprême a refusé d’entendre l’affaire. Les juges n’ont pas dit que les corps de police étaient obligés de permettre le turban. Ils ont dit que, si un corps policier le permet de lui-même, il est impossible de l’en empêcher au nom de la charte des droits. Le problème s’est donc présenté à l’envers, pour ainsi dire. La nuance est importante. Cela veut dire que la question n’est pas tranchée.

      Québec a voulu s’enlever du pied l’épine du minuscule problème du niqab, mais il a évité de faire un pas de plus. La proposition Bouchard-Taylor était pourtant simple, sage et parfaitement soutenable des points de vue social et juridique.

      Mais bon, ce gouvernement depuis longtemps préfère la réaction à l’action le moindrement ambitieuse.

      http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/yves-boisvert/201003/26/01-4264459-de-juges-et-de-turbans.php

    • @cachalot_inquiet

      Comme vous je suis un traitre a la nation pequiste.La gogoche revendicatrice a use ma tolerance a l’usurpation du bon sens.J’ai passe a l’acte et j’ai quitte.Ils ne peuvent plus influencer le cours de ma vie et de mes convictions,alors le debat Quebecois est soudainement plus amusant,c’est un peu comme regarder la version francophe du Jerry Springer show…

    • @pulcinella donnez-moi une raison pour laquelle je devrais favoriser une langue ? Je considère les langues que je parle comme des outils, certaines sont plus adaptes a certains besoins, essayeriez-vous de planter un clou avec un tournevis ou avec un marteau piqueur ?
      @ Le_piano_ivre , une autre caractéristique différente des sociétés latines est la difference en droit du coupable jusque jugé innocent ou innocent j’usqua preuve de culpabilité et l’omniprésence du pouvoir religieux catholique symbole rétrograde et antihumaniste par excellence (discrimination sexuelle ,refus de reconnaitre le droit à l’avortement en cas de danger pour la mère , interdiction du préservatif en temps d’épidémie de SIDA , 3 croisades et pléthore d’autres massacres innommables) et qui est la raison #1 de mon opposition à la charte est justement le statut spécial que le pq veut donner aux symboles chrétiens.
      @superflu , mon optique deviens pécuniaire quand je me fait voler une partie conséquente de mon labeur pour n’avoir aucun service en retour, essayez de vous pointez à st Justine à 2 heure du matin avec un babin brulant de fièvre pour voir ,rendu là je préfère encore payer le gros prix et avoir Access a un médecin , regardez les milliards qu’on met dans les infrastructures routières et l’état dans lequel elles sont , quand à mon préfère , immigration Québec qui n’a pas levé le petit doigt quand je me suis battu pendant 3 ans contre le ministre canadien jason kenney pour que ma femme nous rejoigne ma fille et moi ,et qui m’a couté 70000$ ces fonctionnaires là aussi étaient payés en partie par mon labeur, je suis tout à fait prêt a contribuer à un projet de société mais pas à sens unique.

    • Whatever… on entend régulièrement qu’il ne s’agit que d’une minorité qui soit visée par la charte, donc un problème mineur, alors pourquoi insistez-vous autant pour en faire une question de VIE OU DE MORT pour TOUS?

      Le projet de charte ne vient pas qu’avaliser la pratique laïque de facto et largement acceptée de notre société; elle n’interdit pas la pratique discrète, et surtout privée, des croyances religieuses, mais elles rendent ces religions mutuellement respectueuses de leur variété.

      Et c’est l’incontournable retombée positive de cette future législation : la consolidation à l’interne d’une dimension spirituelle commune à tous les êtres humains, (peu importe la teneur ou les partis-pris), et où, pour la première fois, une loi civile viendrait enfin la LIBÉRER de ses artéfacts extérieurs.

      C’est tout bénéfice.

    • @cachalot_inquiet
      tout a fait d’accord , le 2 milliard et + de déficit opérationnel après 9 mois de pouvoir à rajouter aux 265 milliards qu’on doit déjà a repartir sur un peu moins de 2 millions de contribuables (je ne considère pas les 17% de la population active nos fonctionnaires syndiques comme des contribuables puisque c’est un vase clos ) est une magistrale démonstration que le pq est inapte à gérer la province , on ne parle même pas la de “diriger” la province vers un but sociétaire pour le bien de ses citoyens , cette histoire de charte n’est qu’un écran de fumée pour ne pas parler des décisions impopulaire qu’il faudra prendre plus tot que tard, mais Mme Marois préfère garocher des nananes électorales a coup de millions et même de milliards , mais les larrons de l’histoire sont ceux qui applaudissent sans se soucier du fait que bientôt ils travaillerons un majorité de leur temps pour payer leur contribution a cette culture digne de républiques de bananes

    • @laloueapril 08h42

      Juste commentaire. :-)

    • @picotte 09h17

      Le gouvernement du Québec désire choisir les immigrants selon leurs compétences

      Le gouvernement Marois veut instaurer un tout nouveau système d’immigration au Québec. Il prendrait appui sur une «déclaration d’intérêt» que devraient faire parvenir tous les candidats à l’immigration – où qu’ils soient dans le monde.

      C’est ce que prévoit un projet de loi que présentera la semaine prochaine à l’Assemblée nationale la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Diane De Courcy.

      Il sera, selon toute vraisemblance, l’un des derniers projets de législation que déposera l’actuel gouvernement avant de convoquer les Québécois aux urnes.

      Québec viserait à en finir avec cette époque où les demandes des candidats à l’immigration sont analysées en fonction du critère «premier arrivé, premier servi».

      S’il voit le jour, lors d’une prochaine législature, le système de «déclaration d’intérêt» permettra au ministère québécois de l’Immigration de se constituer une «banque de candidatures». Et d’y choisir, au fur et à mesure, celles qui correspondent le mieux aux besoins du Québec – en emploi, notamment. [...]

      Le gouvernement du Québec affirmera cette semaine qu’une telle loi «modernisera» de façon substantielle l’actuelle législation sur l’immigration. Elle date de 1968.

      La Presse

    • @franco50

      la seule façon de défendre la culture franco en Amérique du nord c’est 1) avoir un taux de natalité de +2 par femme en âge de procréer (ce qui n’est plus le cas depuis la révolution tranquille) et 2) avoir un enseignement rigoureux de la langue dans nos institutions d’enseignement , et à voir la qualité de français des profs de ma fille (au primaire) et de ma femme (en cours de francisation avec le ministère de l’immigration du Qc) , je ne me fait plus d’illusions et prend les choses en mains moi même , dire que ce qui se parle dans les rues du Québec est du français (et je ne parle pas des anglos ou autres qui parlent leurs langue mais bien du “français” parlé localement ) est une tragédie , et comme on ne verra ni le 1) ni le 2) changer d’ici peu , défendre le fait franco au Québec est aussi rentable que d’acheter un billet de 6/49 ou de pisser dans un violon

    • @picotte 09h17

      «En passant, je trouve renversant que le gouvernement du Québec et les journalistes ne cherchent pas à mieux connaitre le rendement de notre ministère de l’immigration.»
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - –

      Alloooo !

      Ces études existent depuis 20 ans ! ! !

      http://www.micc.gouv.qc.ca/fr/recherches-statistiques/etudes-recherches.html

    • @philippeg2

      un autre parti national socialiste a voulu identifier puis effacer une partie de sa population puis de celle de l’Europe entière avec les résultats qui se trouvent dans les livres d’histoire , l’exception patrimoniale que le pq veut donner aux symboles culturels catholiques n’est rien de moins que du suprématisme culturel et propose deux classes le blanc francophone catholique à promouvoir , et les autre à effacer , la seule différence entre ces deux exemples sont les manières de faire , mais le résultat recherché est exactement le même , le premier le nettoyage ethnique par l’extermination , le deuxième le nettoyage ethnique par l’assimilation , le PQ veut faire la même chose a ses minorités que ce qu’il accuse le canada de vouloir lui faire (et qu’il reste encore à prouver puisque la constitution canadienne est écrit dans les deux langues des peuples fondateurs du pays, et que la loi 101 continue a être appliquée), on juge une nation a la façon dont elle traite ses minorités et à ce titre le Québec est mort-né en tant que nation indépendante

    • @candela: pourriez-vous avoir l’amabilité d’indiquer laquelle de ces études étudie la performance en fonction de l’origine géographique des immigrants. Je ne l’ai pas trouvée, et M. Cardinal ne la connait pas non plus.

    • J’ai trouvé. C’est TRÈS éclairant et confirme mon 09h12.

      Voici, pour 2012, le taux de chômage chez les immigrants Québécois en provenance de:

      Afrique Centrale: 20 %
      Afrique Occidentale: 17.2 %
      Afrique du Nord: 14.3 %

      Amérique centrale et Amérique du Sud: 11.3 %
      Asie: 11 %
      Asie du Sud-Est: 6 %
      Europe occidentale et méridionale: 6 %

      Qu’est-ce qu’on attend pour mieux choisir les immigrants Africains? Maintenant M. Cardinal ne pourra plus dire qu’il n’a pas vu de chiffres…

      Source: tableau 2.4 de http://www.micc.gouv.qc.ca/publications/fr/recherches-statistiques/ImmigrantsMarcheTravail2012.pdf

    • @ simon.picotte, 2 mars 2014, 10h53

      Il n’y a pas plus que 4 ans, l’Institut Fraser (je crois) a publié une étude faite sur 10 ans montrant que l’immigration coûte finalement 1 milliard par an.

      Cette étude déboulonne finalement le mythe que l’immigration est payante pour un pays.

      Au Québec, le PQ a imposé une immigration maghrébine prétextant la connaissance du français chez les nouveaux venus.

      Pourtant, ces connaissances en français de sont souvent de piètres qualités chez ces nouveaux venus et la langue parlée à la maison est l’arabe.

      Cette immigration de près de 30 000 maghrébins par an à Montréal fausse donc les statistiques de la langue parlée à la maison.

    • Le débat dévie sur la question de l’immigration et de l’intégration mais ce n’est pas ça l’enjeu principal. L’enjeu principal, c’est la liberté.

      La liberté dont il est question ici, c’est la liberté de conscience, c’est la plus fondamentale de toutes les libertés. Cette charte limite l’espace de liberté de l’individu, pour le bénéfice d’un état qui n’a pas fourni la moindre démonstration de la nécessité des sacrifices qu’il exige des citoyens.

      Et ça passe comme une lettre à la poste aux yeux des séparatistes qui pourtant parlent de liberté dans tous leurs slogans. On n’a qu’à écouter les défenseurs de la charte pour mesurer ce qui est en jeu ici. Ils prétendent connaître avec certitude les véritables raisons du port du voile, malgré les objections des principales concernées. C’est obscène de s’immiscer de la sorte entre une personne et sa conscience, sans la moindre justification.

      J’en ai un peu marre de cette rectitude politique qui donne le bénéfice du doute aux péquistes. Lévesque n’a pas signé la constitution de 1982 pour la simple raison qu’elle contenait une charte des droits et libertés. Lévesque voyait dans une charte des droits et libertés une diminution des pouvoirs de l’Assemblée nationale. Duh! Quand on garantit des droits et libertés aux citoyens, on limite forcément l’action des gouvernements. Alors Lévesque et les autres séparatistes se sont mis à claironner que la constitution de 1982 était une attaque contre le gouvernement du Québec. Et puis tout ce qui grouille de peureux dans la province a gobé le slogan. C’est aujourd’hui la trame narrative officielle de la belle province.

      C’est bien Pauline Marois qui a suggéré de réserver les postes électifs à ceux qui auraient fait la démonstration de leur maîtrise du français. C’est dans les rangs péquistes qu’on a jonglé avec l’idée de n’octroyer le droit de vote aux immigrants que seulement cinq ans après l’obtention de leur citoyenneté. La charte Drainville est une autre illustration du mépris qu’ont les péquistes pour les droits et libertés.

      Tout comme les Québécois n’ont pas mesuré les dommages que leur infligeait un clergé plus préoccupé par son pouvoir que par ses ouailles, les Québécois ne mesurent pas aujourd’hui le cul-de-sac dans lequel les mène un gouvernement plus préoccupé par sa réélection que par le bien-être de la population qu’il devrait servir.

    • @picotte

      Vous ne savez pas chercher, faut vous mâcher mou.

      C’est sûr que c’est pas sur le site “noinformation” que vous allez apprendre non plus.

      Portrait des personnes membres des minorités visibles au Québec et de leur insertion économique

      Même adresse.

    • rllemieux

      2 mars 2014
      11h26

      (…)
      La liberté dont il est question ici, c’est la liberté de conscience, c’est la plus fondamentale de toutes les libertés.
      - – - – - – - – - – - – - — – - – — – -

      Faux.

      Nulle part il n’est question d’empêcher la liberté de conscience !

    • candela

      2 mars 2014
      11h35

      rllemieux

      2 mars 2014
      11h26

      (…)
      La liberté dont il est question ici, c’est la liberté de conscience, c’est la plus fondamentale de toutes les libertés.
      - – – – – – – – – – – – – — – – – — – -

      Faux !

      Pas plus que vous interdire de porter une pancarte promouvant, un macaron vous identifiant à un parti politique est un empêchement de la liberté de conscience.

    • Le tableau de 11h07 analyse les immigrants de 15 à 54 ans. Si on analyse ceux de 25 à 54 ans, les chiffres confirment 11h07 et montrent que les Maghrébins et les Africains du Sud du Sahara ont des taux élevés et identiques de chômage:

      Voici, pour 2012, le taux de chômage chez les immigrants Québécois de 25 à 54 ans en provenance de:

      Afrique Centrale: 19.8 %

      Afrique Occidentale: 17.3 %
      Afrique du Nord: 17.8 %

      Asie du Sud-Est: 5.3 %
      
Europe méridionale: 7 %

      Source: p. 19 de http://www.micc.gouv.qc.ca/publications/fr/recherches-statistiques/ImmigrantsMarcheTravail2012.pdf

    • @Simon.Picotte 06h12

      +1

      C’est mi-figue mi-raisin que je le dis: j’ai senti toute ma vie une certaine rivalité Montréal-Québec (CH v.s. Nordiques aidant sûrement) qui n’avait rien de bien méchant ni rien d’exceptionnel. Maintenant, je sens une division plus profonde qui se traduit par deux clans distincts: ceux qui vivent dans leur quotidien une proximité avec l’anglo, l’allo, l’immigré, etc… ET ceux qui vivent dans leur quotidien une proximité quasi exclusive avec le franco et le ”de souche”.

      Bref, ceux qui sont baignés dans la réalité multi-ethnique/langue/culture et ceux qui ne sont pas exposés à ça, sauf via la télé, les films et internet.

      À mon avis, ça engendre des différences idéologique si profonde que l’idée même de ‘’solidarité pour faire un pays” m’apparaît comme une absurdité.

      Le peuple québécois n’a peut-être rien en commun avec le ROC. Mais à l’intérieur même de ce peuple il y a des décalages aussi grands si ce n’est plus encore.

    • @fruitloops

      Pour votre information, j’ai envoyé un post hier soir qui a été ”perdu” sur ce blogue mais je soupconne un glitch wordpress ou autre qui n’a rien à voir avec la modération. Ce sont des choses qui arrivent..

    • Précision essentielle à 11h37

      Pas plus que vous interdire de porter une pancarte promouvant, un macaron vous identifiant à un parti politique dans et aux abords immédiats d’ un bureau de scrutin est un empêchement de la liberté de conscience.

    • Pour éviter à picotte de défoncer des portes ouvertes :

      Immigration : La FCCQ accueille favorablement le Plan d’immigration 2014

      La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) est en accord avec le Plan d’immigration du Québec pour l’année 2014 présenté aujourd’hui par la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles et ministre responsable de la Charte de la langue française, Mme Diane De Courcy.

      Comme elle l’avait mentionné en 2011 lors des consultations sur le Plan 2012-2015 de l’immigration au Québec, la FCCQ appuie les efforts qui visent à mieux intégrer les immigrants. Mais elle rappelle du même coup que l’intégration efficace et réussie des immigrants passe obligatoirement par l’emploi. À ce titre, la Fédération salue la cible de 65 % d’immigrants qui doivent faire partie de la catégorie économique.

      http://www.newswire.ca/en/story/1252577/immigration-la-fccq-accueille-favorablement-le-plan-d-immigration-2014

      Alors, soyez logique, votez PQ !

      :-) )

    • ”Le Québec est divisé géographiquement. Divisons-le.” -simon.picotte

      Québec du sud ou Québec du nord ? (comme on le voit souvent ailleurs)
      Malheureusement, je doute que ce soit aussi simple.

      Pourquoi pas une 11e province ? La Province de Montréal.

    • @ simon.picotte, 2 mars 2014, 11h39

      Merci pour les statistiques.

      On peur dire que le modèle d’intégration au Québec ne fonctionne pas.

      Doit-on avoir des situations de violence comme en Suède pour réformer notre modèle d’immigration ???

    • Même dans la catégorie des travailleurs qualifiés, les 2 gros problèmes sont les immigrants du Maghreb et des Antilles. Quand les journalistes vont-ils s’intéresser à ces données comparatives?

      Taux de chômage pour les immigrants acceptés en tant que travailleurs qualifiés, selon leur provenance:

      Afrique du Nord: 21.1 %
      Antilles: 20.5 %
      Moyen-Orient: 18.8 %

      Afrique Noire: 14.6 %
      Amérique du Sud, Centrale et du Nord: 12.5 %
      Europe de l’Ouest: 10.1 %

      Source: p. 24 de http://www.micc.gouv.qc.ca/publications/fr/recherches-statistiques/ENQ_Portrait_repondants.pdf

    • @candela

      C’est le concept d’identité morale qui vous échappe.

      Vous, vous ne croyez à rien, à part peut-être à vos REER et aux millésimes de votre cellier. Mais d’autres fondent leur identité sur un ensemble de croyances qui exigent généralement une adhésion intérieure à un credo et des manifestations extérieures par des dévotions. Le port du signe religieux, c’est la conséquence du respect de son identité personnelle. C’est vivre en cohérence avec soi-même.

      Le macaron politique, il est destiné aux autres. C’est la nature même de la liberté d’expression qui a pour valeur sous-jacente le partage d’idées. Le port du signe religieux, il n’a de sens que pour celui qui le porte. On voit tout de suite la différence.

      Par ailleurs, si vous considérez que cette limite de votre liberté d’expression est injustifiée, portez votre cause devant les tribunaux. Suggériez-vous de limiter la liberté religieuse des autres sous prétexte que vous tolérez ce que vous considérez être une limite déraisonnable de votre liberté d’expression? Ou plus simplement, peut-être n’en avez-vous rien à cirer de la liberté.

    • @jon8: province de Montréal, incluant le triangle situé entre l’Outaouais et le Saint-Laurent? Pourquoi pas, advenait un 3ème référendum… Ce serait le minimum acceptable.

      @candela: le plans du PQ n’est nullement de resserrer les critères d’immigration prioritairement pour les gens du Maghreb, et accessoirement pour ceux des Antilles et d’Afrique Noire. Pourtant tous les chiffres (sauf ceux pour les travailleurs qualifiés d’Afrique Noire) montrent que c’est ce qui devrait être fait.

    • rllemieux

      2 mars 2014
      11h26

      J’en ai un peu marre de cette rectitude politique qui donne le bénéfice du doute aux péquistes. Lévesque n’a pas signé la constitution de 1982 pour la simple raison qu’elle contenait une charte des droits et libertés.

      ——————–

      Absolument pas.
      La charte Québécoise remonte à 1977

      Il faudrait se poser peut-être la question pourquoi les libéraux qui ont été au pouvoir depuis 1982 n’ont jamais signé cette constitution.

      Couillard a dit qu’il voulait la signer, une seule fois.
      Il s’est rendu compte que c’était une patate chaude.

    • @simon.picotte

      D’accord poussons la spéculation encore plus loin:

      Est-ce qu’on se sépare du Québec en même temps que le Québec se sépare ou après ?

      Je pose la question parce que si c’est après, il faudra faire un référendum et c’est sûûûr que le gouv péquiste n’accordera pas toute la liberté d’action qu’il demande lui-même pour SON projet ;) See what i mean ?

      I’d say: go pour un 3e référendum avec un package deal au départ: Si le Québec quitte le Canada il sera amputé de Montréal ou tracé géographique à définir.

    • Voici la page wiki des provinces:

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Provinces_et_territoires_du_Canada#Provinces

      Terre-neuve débarque en 1949 (c’est donc récent) et a une population de 500,000. L’idée d’ajouter une ”province Montréal” n’a rien de farfelu: on se situerai probablement juste derrière l’Alberta en terme de population et le PIB serait parmi les top.

      Ce serait pas vraiment une 11e province non plus puisque le Québec serait out. On fait une période de transition de 5 ans, le temps que tous les joueurs rejoignent leur équipe et puis hop! on importe du sirop d’érable de Lachenaie.

      J’aime beaucoup l’idée même si je ne suis pas sûr de Coderre en premier ministre. Ok on signe où ? :-)

    • @dalmasca

      La Charte des droits et libertés de la personne a été adoptée le 27 juin 1975 par l’Assemblée nationale du Québec. Elle est entrée en vigueur le 28 juin 1976.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_des_droits_et_libertés_de_la_personne

      http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/C_12/C12.HTM

      De plus, la charte québécoise peut être amendée par une simple majorité. Pas très contraignant pour un gouvernement. D’ailleurs, la charte québécoise est amendée régulièrement. C’est une potiche.

    • ”Afrique du Nord: 21.1 %
      Antilles: 20.5 %
      Moyen-Orient: 18.8 %
      Afrique Noire: 14.6 %
      Amérique du Sud, Centrale et du Nord: 12.5 %
      Europe de l’Ouest: 10.1 %”

      Ce que les chiffres disent un peu moins c’est que le québécois ”de souche” de modèle standard à une tendance à la xénophobie assez intense. Comme le démontre ce ”pressant” projet de charte. Therefore ça laisse deviner ce qui se passe dans la tête de l’employeur ”de souche” lorsqu’il a un postulant ”de souche” devant son bureau… ou un ”étrange-aux-particularités-particulières”… *tousse*tousse*….

    • Le Canada est divisible et non le Québec, ce sont les droits internationaux.
      Le Canada est une fédération constitué d’états fédérés.

      La Suisse, les ÉU, Allemagne, Mexique, etc ,sont des fédérations.
      Un état qui se sépare garde les frontières reconnues internationalement.

      La France dans sa constitution est indivisible, le Canada l’est.

      En droit international , on ne peut accepter que tous et chacun se déclarent indépendants, sinon une fédération comme le Canada pourrait se retrouver avec toutes les communautés amérindiennes forment chacune un pays.

      Un vrai fromage de gruyère.

      La Cour Suprême a statué que le Québec ou un autre peut se séparer.

    • rllemieux

      2 mars 2014
      13h18

      De plus, la charte québécoise peut être amendée par une simple majorité. Pas très contraignant pour un gouvernement. D’ailleurs, la charte québécoise est amendée régulièrement. C’est une potiche.

      —————

      À potiche, potiche et demi !

      La constitution canadienne a été modifié au moins 11 fois.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Modification_de_la_Constitution_du_Canada

      La charte Québécoise nous appartient, la canadienne appartient au ROC.

      J’ai hâte qu’un gouvernement Québécois les envoie paitre avec leur charte que l’on n’a jamais signé et qui nous a été enfoncé dans le fond de la gorge.

    • Bon c’est sûr que c’est pas parfait comme plan. 20 ans après la séparation, le wake-up call de ”l’expérience souveraineté” sonne chez les souverains, le pays est en faillite et toujours obligé de dealer avec l’amérique anglophone, la jeune génération scrappe le français avec encore plus d’ardeur à coup de Facebook version 2035 et ils doivent utiliser le dollars canadien.

      Pis dans 30 ans, le Canada est obligé d’envoyer de l’aide humanitaire au pays Québec parce qu’il doit bien paraître devant la communauté internationale. L’ado Québec veut revenir habiter chez papa mais papa a commencé à apprécier la vie sans l’ado Québec pis y veut rien s’avoir de redessiner ses frontières. En 2050 la plus grande portion d’immigrants entrants au Canada vient… Du pays Québec.

    • ”20 ans après la séparation, le wake-up call de ”l’expérience souveraineté” sonne chez les souverains”

      Précision: je dis ”20 ans” pour vous laisser un peu d’espoir. Dans les faits, le wake-up call se situerait entre le lendemain de la 1ère St-Jean-Baptiste et 4 ans plus tard. SAUF si le pays Québec a réussi à obtenir une équipe de la LNH, ce qui ferait dévier l’attention des problèmes réels pour une bonne dizaine d’années… et pour une bonne vingtaine d’années si elle gagne une coupe Stanley.

    • jon8

      2 mars 2014
      14h01

      le pays est en faillite et toujours obligé de dealer avec l’amérique anglophone,
      ———–

      Mississauga n’arrêtera pas de nous envoyer leurs cochonneries parce que nous sommes devenus un pays.

      L’Angleterre a réussi a s’affilier avec l’Écosse en menaçant les marchants écossais de ne plus faire commerce avec eux.

      Montréal en 1759 c’est rendu parce que les marchants ont fait pression.

      Je vais peut-être péter une balounne aujourd’hui !
      En révélant que c’est l’argent qui parle . Elle n’a surtout pas d’odeur.

      Institut Fraser dit que l’indépendance du Québec ne sera pas mauvaise, Charest a dit à Paris que le Québec pourrait trés bien s’en tirer.

      Les cies veulent des acheteurs qu’ils soient Canadiens ou Québécois est bien le moindre de leurs soucis.

    • Selon la Cour Suprême, le Canada est divisible dans un commun accord.

      La sécession du Québec ne peut pas se faire unilatéralement.

      Les limites actuelles du Québec sont le résultats d’accords anciens qui devront être respectés à défaut de quoi le 3/4 du Québec aura un droit inaliénable de rester dans le Canada.

      D’autre part et selon le droit internationale, des zones d’exclusion dans un Québec indépendant pourront s’autogouverner.

    • Où l’Ontario vendra-t-il ses autos si le Québec les achète directement des États-Unis ?

    • @dalmasca

      et qui interviendrait pour faire respecter les limites territoriales Quebecoises advenant que de
      Montreal a l’outaouais on aie vote majoritairement non? L’ONU? Le CANADA? Les USA?
      CUBA? le Venezuela? LA russie? qui? LA SQ? RAMBO?

    • @candela simplet

      “Où l’Ontario vendra-t-il ses autos si le Québec les achète directement des États-Unis ?”

      Aux USA qui les revendront au Quebec voyons.

    • @jon8

      dans le premier 5 ans ,j’ai hate de voir le pays du Quebec essayer de privatiser HQ qui ne paye plus de divendes au gouvernement a cause de sa saine gestion—-Juste pour essayer de calmer les craintes sur le marche obligataire,la caisse ayant 95% des ses actifs en dette Quebecoise.

    • @jon8

      je voterais pour l’independance pe montreal tout de suite , je suis plus capable du montreal bashing des pur laine.

    • On va faire une tournée mondiale contre les Montréalophobes.

      C’est écoeurant !

      Je ne suis plus capable de dormir.

    • dandumais

      2 mars 2014
      14h40

      @dalmasca

      et qui interviendrait pour faire respecter les limites territoriales Quebecoises advenant que de
      Montreal a l’outaouais on aie vote majoritairement non? L’ONU? Le CANADA? Les USA?
      CUBA? le Venezuela? LA russie? qui? LA SQ? RAMBO?

      —————–

      Soyons optimistes !

      Les pas contents vont démanger à quelque part dans le ROC.
      Les autres vont faire mauvaise fortune bon coeur.

      Lorsqu’en 95, le oui a atteint 49.3%.
      Les indépendantistes ont fait preuve de maturité et ont accepté le verdict.

      Espérons que ce soit pareil pour le camp perdant.
      Une guerre civile n’arrangerait personne.

      Le 22 iéme régiment , le seul à ma connaissance francophone au Canada demeura au Québec.

      En cas d’un oui majoritaire , il faudra peut-être 10-20 ans de pourparlers Québec-Canada.
      Nous aurons le temps de voir.

      Être un fédéraliste convaincu , je n’inquièterais plus de l’avenir du Canada que du Québec.

      Nous avons grand coeur, nous accepterons les réfugiés venant du Canada. ;o)

    • @ François Cardinal
      Je vous remercie de NE PAS avoir prêté attention à mon commentaire d’hier soir au sujet de la charte. Faut croire que vous préférez les propos radicaux et les procès d’intention aux analyses modérées et raisonnables. S’il n’aide en rien à faire progresser la réflexion vers un consensus, alors il sert à quoi votre blog? Compétitionner Martineau?

    • @dandumais 14h46

      Ce serait contre le Pacte de l’auto.

    • @A.Talon

      «Je vous remercie de NE PAS avoir prêté attention à mon commentaire d’hier soir au sujet de la charte. Faut croire que vous préférez les propos radicaux et les procès d’intention aux analyses modérées et raisonnables. S’il n’aide en rien à faire progresser la réflexion vers un consensus, alors il sert à quoi votre blog? Compétitionner Martineau?»

      Donnez un pouce, on va vous réclamer un bras…

      Je suis en vacances, figurez-vous. Et j’ai néanmoins pris la peine de répondre à une bonne dizaine de commentaires, un weekend de relâche. Y a-t-il beaucoup de blogueurs qui répondent ainsi et de façon aussi systématique que moi?

      Avec votre commentaire, on est à 182. Plusieurs m’interpellent. S’il fallait que je réponde à chacun d’entre eux, j’y passerais mon weekend entier. Vous m’excuserez donc de ne pas avoir répondu à tous les commentaires, incluant le vôtre. C’est avec une attitude comme celle-là qu’un blogueur décide de s’imposer la règle de ne plus répondre.

      François Cardinal

    • - «Oui, il existe un malaise dans la population par rapport à certains signes religieux, cela est indéniable. Mais pourquoi ce malaise réclame-t-il une réponse aussi musclée, alors que le malaise des anglophones est aussi facilement écarté?»

      Parce que l’État DOIT être religieusement NEUTRE, et pas seulement «par petits bouts».

      Vous en connaissez beaucoup de gens laïcs qui ne le sont qu’à la piscine ou qu’au chalet, mais ne le sont pas à la maison..?

      Même chose pour l’État. Il est laïc partout dans ses rouages, pas seulement à certains endroits «choisis».

      Sinon, c’est encore ménager la chèvre et le chou, tergiverser, envoyer des signaux contradictoires et en bout de ligne, perpétuer le malaise.

    • @ François Cardinal
      Désolé de vous brusquer mais je ne connais pas votre horaire, M. Cardinal. À voir vos réponses ce week-end, ça me semblait pourtant clair que vous étiez de service. Il serait bon d’afficher vos heures de disponibilité en tête de ce forum. Merci tout de même pour ce début de réponse.

    • @ dalmasca, 2 mars 2014, 15h46

      Tu dis: “… Lorsqu’en 95, le oui a atteint 49.3%…Les indépendantistes ont fait preuve de maturité et ont accepté le verdict….”

      C’est du mensonge ce que tu dis: Les séparateux n’ont cessez de nous casser les oreilles avec leur zindépédence.

      Lors du dernier référendum, les syndicats ont truqué les votes en monopolisant les pôles de votation.

      C’est pas nouveau ce vieux truc.

    • @A.Talon

      «À voir vos réponses ce week-end, ça me semblait pourtant clair que vous étiez de service. »

      Pas très compliqué, mon emploi est celui d’éditorialiste. Le reste, donc tout le temps que je mets sur ce blogue (écrire, modérer, répondre), est le mien. C’est un peu comme un hobby, mettons. Hobby que j’aime beaucoup. J’y mets donc tout le temps nécessaire, incluant le weekend, mais pas nécessairement tout le temps personnel que j’ai. Ce que vous comprendrez.

      François Cardinal

    • louis-richard

      2 mars 2014
      17h38

      —————–

      Je vais vous répondre pour cette fois ci.
      Si vous êtes incapable de discuter en adulte, veillez m’oublier.
      J’ai passé l’âge des enfantillages.

    • ”Pas très compliqué, mon emploi est celui d’éditorialiste. Le reste, donc tout le temps que je mets sur ce blogue (écrire, modérer, répondre), est le mien. C’est un peu comme un hobby, mettons.”

      Merci, ça remet les choses en perspective. Même si je ne suis pas toujours en accord avec vos opinions ou idéologies, j’apprécie grandement votre blogue et vos interventions. Mettons que ça fait changement de certains blogues qui sont laissés à l’abandon ou qui brillent par l’absence d’interaction de l’auteur….

      En fait, je commence même à croire que ce blogue en fait plus pour Montréal que si vous vous lanciez en politique… C’est dire*.

      *L’aiguille de mon cynisme-o-mètre est peut-être aussi en train de taper dans le rouge… go figure! Anyway, ne lâchez pas ce blogue tout de suite :)

    • ”Lorsqu’en 95, le oui a atteint 49.3%.
      Les indépendantistes ont fait preuve de maturité et ont accepté le verdict.
      Espérons que ce soit pareil pour le camp perdant.
      Une guerre civile n’arrangerait personne.”

      Cherchez sur google:
      ” Une ”victoire” par la peau des dents ? Vraiment ? ”

      On s’en reparle…

    • jon8

      2 mars 2014
      18h57

      Cherchez sur google:
      ” Une ”victoire” par la peau des dents ? Vraiment ? ”

      On s’en reparle…

      ———————–

      Je ne comprend pas le point.

      Oui 49,42 %
      Non 50,58 %

      Si j’étais un fédéraliste, je pourrais dire que j’ai gagné par la peau des fesses.

      J’avais crû que vous étiez fédéraliste, mon erreur.

      Avec une différence de 50.000 votes sur 4 757 509 votants.
      C’est écrit dans le ciel que nous en reparlerons.

      Le fédéral n’a rien compris, il va se retrouver à ramasser les pots cassés.

    • ”Être un fédéraliste convaincu , je n’inquièterais plus de l’avenir du Canada que du Québec.
      Nous avons grand coeur, nous accepterons les réfugiés venant du Canada.” -dalmasca

      Yay. C’est ce qui s’appelle nager dans le délire.

      Ne serait-ce que pour l’état lamentable de l’entrepreneurship au Québec v.s. le ROC, chiffres à l’appui, vous êtes dans le champs.
      Bien sûr il resterait les ressources naturelles de ce grand morceaux de terrain. Encore faudra-t’il l’exploiter, ce bout de terrain. Et vous allez faire comment, m’sieur, pour convaincre la gauche bien-pensante des impératifs économiques de la dite exploitation ?

      Oh wait! C’est vrai, le PQ (maître incontesté des entourloupes) va s’occuper de tout ça.

      ♬♫ Quand la pensée magique va, tout va! ♬♫ la-lalala-la-la

    • @ dalmasca, 2 mars 2014, 18h16

      Que tu es pédant pour prôner la maturité alors que tu offres la déportation les fédéralistes.

    • ”Si j’étais un fédéraliste, je pourrais dire que j’ai gagné par la peau des fesses.”

      Bon, ok, puisque vous insistez…

      1. Ne serait-ce que retrouver du vote ”OUI” dans les eaux de 50% tiendrait du miracle pour au moins les 5 prochaines années…

      2. Des années de régime Charest et Harper n’ont pas suffit pour ”créer l’envie de crisser son camps du Canada” pour une majorité. Je me demande bien qu’est-ce qui pourrait bien kick-starter la patente…

      3. Advenant que le miracle se produise: pif,paf: le camp du OUI arrache un 51% à une question claire et simple (j’vous disais qu’on nageait dans le miracle), il va tout de même rester un 49% de NON. Ça fait du monde en batinsse, ça. Mais, puisque c’est un scénario-miracle, mettons que 70% du camp du NON fini par se fermer la gueule et accepter la situation. Il reste tout de même 15% de la population votante très hostile au projet, voire même agressive et prête à tapocher de la casserole dans une rue près de chez vous. Puis, au moment même où vous envoyez la SQ faire le ménage chez ces perturbateurs…pouf! Vous vous réveillez en sueur puisque vous étiez en train de rêver!

      N’est-ce pas merveilleux ? Voulez-vous un p’tit Beaujolais avec votre valium ?

    • @dalmasca: “gagner par la peau des fesses”, ce n’est pas un 49.52 % Oui et 50.58 % Non, mais un 59 % Oui et 41 % Non. N’oubliez pas que le Oui doit obtenir une “majorité claire”. A 41 % Non et 59 % Oui, c’est probablement le Non qui gagne par la peau des fesses

    • Punition à re3e à 10h51 le 2 mars pour avoir atteint le point Godwin.

    • Pour dessiller les yeux de ceux qui ne voient pas :

      Justice pour les francophones

      Le commissaire aux langues officielles Graham Fraser part en croisade pour convaincre Ottawa et les provinces d’offrir un meilleur accès à la justice en français au pays.

      (…)

      Dans sa lettre, M. Fraser rappelle qu’il a réalisé une étude, avec le concours de ses homologues de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick, qui démontre que la cause principale de ce problème a trait au processus de nomination des juges, qui «ne garantit pas la présence d’un nombre approprié de juges ayant les compétences linguistiques requises pour entendre les citoyens dans la langue officielle de la minorité».

      Au terme de cette étude, qui a permis d’examiner la situation dans les cours supérieures et d’appel de six provinces (Ontario, Québec, Manitoba, Alberta, Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse), les trois commissaires ont recommandé qu’un nombre de postes de juges bilingues soit déterminé dans ces provinces et que de meilleurs cours de formation linguistique soient offerts aux juges.

      Quelle intimidation envers les anglos !

    • candela

      3 mars 2014
      07h48
      ————–

      Rien de mieux que gouvernement indépendantiste pour réveiller un peu Ottawa.

      Il ne faudrait pas un PLQ majoritaire pour les ré-endormir.

      ————————-

      simon.picotte

      3 mars 2014
      01h07

      Je vous ai répondu mais il semble que mon message se soit retrouvé dans la stratosphère.

    • On doit revenir à la base et séparer les décisions communes de la société basées sur la religion. Séparons “l’église au sens large et l’état”

    • la charte de la laïcité n’est pas la charte de la langue ou de la politique.

    • Les libéraux se sont choisis un chef syndical d’une fédération comme candidat dans Lapinière : Gaétan Barrette, chef du syndicat des médecins spécialistes !

      Comme quoi, les syndicalistes , c’est du bon monde libéral fédéraliste, itou !

      HéHéHé

    • @ candela, 3 mars 2014, 07h48

      Ce ne sont pas uniquement les sécessionnistes qui défendent le français au Canada.

      Tu te donnes trop de crédits dans la protection et l’épanouissement de notre culture.

    • Maurice Duplessis ne rôde jamais bien loin du coeur des Québécois.

    • @candela,09h02:

      Excellent, tellement bien relevé:-)

      Et dire, que certains prétendent que le PLQ va bien, Allo….!!!!!

      Je souhaite tellement la réélection de Mme Houda-Pépin,
      et ce avec une majorité ÉCRASANTE.

      Ex-libérale, tellement heureuse d’en être sortie.
      Louise April(Laloue)

    • Moi, concernant la langue française, j’ai une opinion qui probablement ne rejoindra pas beaucoup de gens, mais qui porte à y réfléchir. Combien de langues ou de dialectes ont disparût à travers les époques? Supposons que le français aurait à disparaître un jour au profit de l’anglais, ce ne serait fort probablement pas la première fois qu’une langue d’importance disparaît. Je ne suis pas historien mais je suis sûr que si je fouille 5 minutes sur internet, je pourrais trouver des dizaines de langues qui au disparue au fil du temps. Je trouve contradictoire un gouvernement qui prône une charte pour que tout le monde soit pareil, et d’un autre côté défend sa langue au détriment des autres dans le but de garder notre caractère unique. Oui, les anglais ont gagné la guerre, oui ils nous ont envahi…il va falloir en revenir un moment donné. Nous avons fait la même chose avec les autochtones…

    • Mais pourquoi donc le PQ a refusé le projet de loi de Kathleen Weil sur la charte ???

    • shadowsfall

      3 mars 2014
      09h54

      Oui, les anglais ont gagné la guerre, oui ils nous ont envahi…il va falloir en revenir un moment donné.
      - – - – - – - – - – - – - – -

      Vous “shadowsfall” avez été envahi par les Anglais ? ? ! ? shadowsfall!!!

      Êtes-vous un habitant d’Écosse ?

    • L’élite québécoise, dont l’auteur de l’article fait partie, a tendance à exiger des Québécois qu’ils fassent immédiatement l’effort d’oublier les signes ostentatoires catholiques dont ils ont été gavés ad nauseam. Patience, chère élite ! Le peuple a mis l’Église à sa place, celle des religions. Mais il reste très, très sensible à toute tentative de prosélytisme, aussi banale puisse-t-elle paraître. Patience, chère élites !

    • «Mais pourquoi donc le PQ a refusé le projet de loi de Kathleen Weil sur la charte » >>lrichard 09h55
      - – - – - – - – - – - – - – - – - -

      Le PQ n’a jamais refusé le projet de loi 94 de Weill, parce que ce projet n’a jamais été présenté au vote de l’assemblée nationale.

      Ce projet était à l’étude en commission parlementaire, dont la dernère séance a eu lieu en septembre 2011.

      Or le PLQ n’a pas tenu d’autres séances d’étude.

      Lors de clôture du caucus de présession, en février 2012 à Victoriaville, le premier ministre Jean Charest a présenté les priorités législatives de son gouvernement. Il n’a pas glissé un seul mot sur le PL94.

      La loi sur les accommodements raisonnables reléguée aux oubliettes?

      Le projet de loi sur les accommodements raisonnables dans l’administration publique (PL94), principale réponse du gouvernement Charest à la commission Bouchard-Taylor, semble relégué aux oubliettes.

      Ce projet de loi contesté est à l’étape de l’étude détaillée, qui se fait à la commission parlementaire des Institutions. Mais la dernière séance remonte à septembre dernier, et aucune n’est prévue pour les prochaines semaines. Pourtant, cette commission n’est pas congestionnée par d’autres projets de loi.

      «Ce n’est pas que ce n’est pas prévu: on attend de voir. On a le temps de regarder ça. Je n’abandonne pas», a justifié la ministre de l’Immigration du Québec, Kathleen Weil.

      En clôture du caucus de présession, la semaine dernière à Victoriaville, le premier ministre Jean Charest a présenté les priorités législatives de son gouvernement. Il n’a pas glissé un seul mot sur le PL94.

      Le PQ est «malsain» envers les musulmans, selon Weil

      Mme Weil accuse le Parti québécois (PQ) de faire du «blocage». Après 30 heures d’étude, on est toujours à l’article 1, déplore-t-elle, pour justifier la pause.

      Pourtant, dans le cas du projet de réforme de la Loi sur les mines, aussi «bloqué» par le PQ, le gouvernement fait exactement le contraire. Il multiplie les séances en commission afin d’adopter le projet le plus rapidement.

      L’attitude du PQ envers les musulmans est «malsaine», accuse la ministre Weil. «Je ne sais pas si vous avez déjà entendu ce que [Carole Poirier, critique du PQ en matière de laïcité] dit en commission parlementaire sur les musulmans… Il y a quelque chose d’un peu malsain dans ce que le PQ dit publiquement. Moi, ça me met mal à l’aise», a-t-elle affirmé hier à La Presse.

      Elle a ajouté: «Si on va sur l’égalité homme-femme, je suis d’accord. Mais de vouloir généraliser sur des communautés d’immigrants, c’est là que ça devient délicat.»

      Le PQ propose d’adopter une Charte sur la laïcité. Une solution «radicale» qui nécessite le recours à la clause dérogatoire, croit Mme Weil.

      Un projet de loi critiqué

      Le projet de loi 94 s’est attiré plusieurs critiques. Certains jugent qu’il cible les musulmanes. D’autres critiquent sa laïcité ouverte, pas assez contraignante.

      > «Vague», «mal rédigé» et «inutile», dit l’Association des libertés civiles du Canada.

      > Il cible «indirectement» les musulmanes et aura des «effets pervers dommageables», selon la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse.

      > «Si on oblige les fonctionnaires à travailler le visage découvert, ce n’est pas pour protéger la laïcité… C’est donc un projet de loi limité et très timide», dit Guy Rocher, sociologue et cofondateur des Intellectuels pour la laïcité.

      Le PL94?

      La portée du projet de loi 94 est restreinte. Il s’adresse aux employés de l’administration gouvernementale (y compris dans les écoles et les hôpitaux) et à ceux qui y reçoivent des services. Tous doivent avoir le visage découvert. Sans le nommer, on interdit le voile intégral (burqa ou niqab). Mais on autorise le hidjab, la kippa et le crucifix. Cette interdiction n’est pas faite au nom de la laïcité. Le concept n’apparaît pas dans les 10 articles du projet de loi. On y rappelle toutefois l’égalité homme-femme et la neutralité de l’État, qui «ne favorise ni ne défavorise» aucune religion. Les accommodements sont autorisés, à condition de ne pas menacer la sécurité ou de ne pas nuire à la communication.

      Voila qui devrait signifier la répétitions d’obsessionnelles fausses affirmations.

    • Vive la loi sur la clarté qui interdit aux péquistes de poser des questions sémantiquement et franchement bizarres!
      _______
      Salut Candela! Même sous protection Lizzie s’est fait ramasser en fds sur Hétu. Je ne suis pas rattaché à ça de quelque manière il va sans dire.

      héhéhé

    • Je suis francophone, je suis né à Montréal, j’ai étudié au Québec, j’exerce une profession libérale et je gagne très bien ma vie. J’ai de nombreux amis issus de l’immigration et je travaille avec des Juifs et des Musulmans à tous les jours.

      J’ai extrêmement honte de vivre ici actuellement, de parler la même langue et de partager la même culture que les xénophobes qui font la promotion de la Charte. Je me suis déjà excusé à mes amis arabes au nom de mes compatriotes en expliquant le contexte historique et politique, à faire des excuses pour le PQ et ses supporters, à leur expliquer l’ignorance des Québécois des régions qui ne connaissent rien à la diversité culturelle de Montréal.

      Je suis un francophone éduqué et cultivé et le climat politique actuelle me donne sérieusement le goût de quitter le Québec à moi aussi… je ne sais pas où j’irais, mais le ROC n’est pas une option en raison du parti conservateur qui est aussi pire que le PQ selon moi.

    • @venerable,11h59: vous soulignez que
      [ à leur expliquer l’ignorance des Québécois des régions qui ne connaissent
      rien à la diversité culturelle de Montréal.]

      …………..l’ignorance des Québécois des régions………???????

      Je suis montréalaise, née en Gaspésie, POUR la Charte.
      Je suis francophone, POUR la Charte.
      J’ai eu une belle carrière et j’ai très bien gagné ma vie à Montréal…
      je connais donc la diversité culturelle de Montréal et je suis 100% POUR
      la Charte.

      Je ne comprends pas que vous pensiez que seules les régions sont POUR
      la Charte.
      BEAUCOUP de montréalais comme moi sont POUR la Charte.

      Ce regard négatif posé sur les régions est regrettable.
      De cela, vous devriez vous en excuser.

      Et la menace de partir…….bien sur!!!!

      Fière de Montréal et des régions, ex-libérale pour la Charte à 100%.
      Louise April(Laloue)

    • Les anglos vont peut-être d’un malaise à l’autre en ce qui concerne la charte. Mais comment diable font-ils pour appuyer d’une élection à l’autre, un parti libéral pénétré par la corruption, sans ressentir de malaise?

    • Je crois que nous devrons vivre un autre referendum nationale pour crever cet abces, comme Parizeau a fait remarque le soir du dernier referendum c’est la faute de l’argent et des ethnies…..voila pourquoi nous n’avons pas un pays.

      Nous irons probablement en election, en admettant que le PQ gagne une majorite.. et, d’ici deux ans nous serons a nouveau en periode referendaire, et pour la X ieme fois les gens du Quebec auront a se prononcer, d’ici la, il se peut fort bien que nous assistions a un exode de gens qualifies,anglos,francos, et immigrants recement arrives… tous ecoeures de l’eternel recommencement…..pour ma part depuis 1976, je crois revoir le meme film…alors il faudra une foi pour toute bruler la cassette.

    • @venerable

      Pourriez aller dans le paradis des libertatariens, en Somalie…

    • @venerable

      « à leur expliquer l’ignorance des Québécois des régions qui ne connaissent rien à la diversité culturelle de Montréal.»

      - – - – - – - – — – - – - – - — – -

      On voit que vous vous y connaissexz en ignorance !

      En effet, merci de nous apprendre que les comtés de Mirabel, Verchères, Iberville, Sainte-Marie–Saint-Jacques, Laval-des-Rapides, Crémazie, Marie-Victorin, Borduas, Masson, Deux-Montagnes, Beauharnois, etc.

      Sans oublier Sherbrooke, le comté où Charest a mordu honteusement la poussière.

      Merci donc de nous apprendre que Montréal et sa banlieu font partie du Québec profond !

      Z’êtes fort en géographie québécoise.

      Vous vous excuserez auprès de vos amis.

    • @venerable

      Pour vous informer dans votre “profond” :

      Le Parti québécois s’apprête à entrer en campagne électorale avec un appui majoritaire à sa Charte de la laïcité. Selon un sondage CROP réalisé pour La Presse, la Charte récolte maintenant la faveur de 51% des répondants. Étant donné la constance des résultats depuis quelques mois sur ce thème, Youri Rivest, vice-président chez CROP, croit qu’«à moins d’un gros dérapage, il serait vraiment surprenant que ça bouge».

      CROP a réalisé sa cueillette entre le 13 et le 16 février. Ses trois sondages menés précédemment entre septembre 2013 et janvier dernier indiquaient des appuis variant de 42% à 50%. Fait à noter, ce projet de charte, proposé par le gouvernement Marois, ne plaît pas qu’aux péquistes. Quelque 57% des répondants qui entendent voter pour la CAQ disent aussi avoir une perception favorable de la Charte.

      La Presse

    • 48% chez les 18-34 ans, 66% chez les 55 ans et plus

      Vrai, plus on avance en âge, plus on souhaite que les représentants de l’État affichent une neutralité religieuse. N’empêche, alors que les jeunes se montrent habituellement plus ouverts à la diversité, ils sont tout de même ici près d’un sur deux (48%) à être favorables à une interdiction de signes religieux visibles.

      68% de francophones, 21% de non-francophones

      Là où il y a une nette fracture, c’est entre francophones et non-francophones.

      Les Québécois pro-interdiction sont très majoritairement francophones, 68% adoptant cette position, contre 21% des non-francophones.

      ——————————-

      Le sondage de La Presse ce matin.

      68% des franco pour la charte.

      Si c’était pour un référendum, il passerait haut la main !

      Si les gens sont vraiment convaincus, ils voteront PQ.

      Les libéraux , eux sont contre tout. Le choix reste évident.

      Il devrait avoir un sondage cette semaine, nous verrons où nous en sommes.

    • Excusez-moi pour les régions, je crois que la peur de l’Étranger qui est si habilement nourrie par le PQ s’adresse aux gens qui manquent de culture et d’ouverture d’esprit. C’est plus une question d’ignorance et de fermeture que de géographie.

      Merci de me corriger, en fait mon insulte s’adresse aussi aux colons montréalais hihihi

    • Est-ce qu’un homme en masque de ski serait bien accueilli dans une banque? Bien-sûr que non. Le PQ a soulevé certaines inquiétudes légitimes tout en les rendant tordues et non-productives, malsaines même. La plus élémentaire décence sociale dicte de ne pas transiger le visage caché. Or il ne faut pas confondre le hijab (foulard) et le burqua, le tchador ou au niquab (voiles). De ce principe de base sensé le PQ a fait un fouillis désastreux. Beaucoup sont d’accord avec la laïcité de l’état sans être prêts à se faire embrigader dans un quelquonque diktat des “valeurs Québécoises” pré-définies éternelles et immuables . On a tous besoin de s’inquiéter d’un gouvernement qui ne manque que rarement l’occasion de se démarquer par son arbitraire et son manque de honnêteté intellectuelle.

    • <> le NON au dernier référendum? Non, pas vraiment. N’oublions pas que 5,000 votes négatifs (on ne peut plus clairement inscrits) ont été péremptoirement consignés à la poubelle. Dans le mouvement féministe on a l’habitude de dire que <>, sauf au Québec, paraît-il.

    • Par la peau des fesses le NON au dernier référendum? Non, pas vraiment. N’oublions pas que 5,000 votes négatifs (on ne peut plus clairement inscrits) ont été péremptoirement consignés à la poubelle. Dans le mouvement féministe on a l’habitude de dire que non c’est non, sauf au Québec, paraît-il.

    • Je suis francophone, je suis né à Montréal, j’ai étudié au Québec,-venerable
      ____________
      À beau mentir qui est née à Montréal. Tu dois donc passer le test ultime : le détecteur de laine pure péquiste. C’est Bernard « el latino » Landry qui l’a dans son sous-sol.

    • venerable

      3 mars 2014
      13h55

      Merci de me corriger, en fait mon insulte s’adresse aussi aux colons montréalais hihihi

      - – - – - – - – - –

      «Insulte”, dit-il.

      Le style, c’est l’homme.

      Bien vu !

    • @nigelspencer

      Pas complique : Il faut apostasier !

      Problème réglé !

    • @ Candela le menteur

      Le PQ a bel et bien refusé le projet de loi 94.

      En voici la preuve:

      Journal des débats de la Commission des institutions

      39e législature, 2e session
      (23 février 2011 au 1er août 2012)

      Le mercredi 28 septembre 2011 – Vol. 42 N° 34

      Étude détaillée du projet de loi n° 94 – Loi établissant les balises encadrant les demandes d’accommodement dans l’Administration gouvernementale et dans certains établissements

      Extraits du Journal: Mme Poirier (PQ) députée d’Hochelaga-Maisonneuve.

      “….Merci. Merci, Mme la Présidente. Alors, écoutez, je reçois bien la demande de la ministre à tenir une séance de travail. Par contre, je ne voudrais ni faire perdre le temps de la ministre ni le nôtre. Si la séance de travail nous permet de revoir le cadre dans lequel le projet de loi est inscrit présentement, oui, nous participerons à une séance de travail avec beaucoup de volontarisme.

      Si la séance de travail est là pour venir réaffirmer ce qu’il y a dans le projet de loi, la réponse est non parce que, pour nous — et mon collègue l’a très bien exprimé, mon collègue de Bourget l’a très bien exprimé — l’affichage de signes religieux tel que la ministre nous le décrivait, que ce soit le hidjab, que bien des femmes portent, selon ce qu’elles disent, de leur propre décision, et je respecte ce qu’elles disent… Par contre, le voile — et je l’inviterais à consulter sa collègue de La Pinière, qui va lui en raconter très long, et elle est une bonne témoin de ce qu’est le voile dans la communauté — le voile est un signe politique aussi. Et, quant à moi, s’il est un signe politique, il n’a pas plus sa place dans la fonction publique qu’un signe religieux. Merci…..”

    • simon.picotte

      3 mars 2014
      11h53

      Salut Candela! Même sous protection Lizzie s’est fait ramasser en fds sur Hétu. Je ne suis pas rattaché à ça de quelque manière il va sans dire.

      héhéhé
      – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – – - -

      Je ne connais pas lizzie qui est le pseudo d’un commentateur dont j’ignore totalement l’apparence, l’identité, et même s’il s’agit d’un homme ou d’une femme.

      Alors, n’étant pas psychiatre, je ne peux malheureusement rien faire pour vous aider dans cette étrange fascination envers ce blogueur.

      Désolé de vous abandonner à vous-même.

    • @richard 14h56

      Enfin, vous allez pouvoir passer à autre chose.

      Heureux que vous soyez soulagé.

      :-) )))

    • @richard 14h56

      Le PQ a une épine dorsale, c’est pas la girouette à Charest ni le Flipflop à Couillard.

      Ça vaut la réponse de Frontenac à Phipps : «Je vous répondrai pâr la bouche de mes canons !»

      Fini le tataouinage des “accommodations raisonnables” !

      Je m’en réjouis !

      :-) )))))))

    • dalmasca

      3 mars 2014
      15h09

      venerable

      3 mars 2014
      13h55

      Excusez-moi pour les régions, je crois que la peur de l’Étranger qui est si habilement nourrie par le PQ s’adresse aux gens qui manquent de culture et d’ouverture d’esprit. C’est plus une question d’ignorance et de fermeture que de géographe.

      —————————-

      Absolument pas.

      Dans les régions , ils ont foutu dehors la religion. Les églises sont vides. Les prêtres doivent s’occuper de 2-3 paroisses.

      Les religieux sont à Montréal. Juifs, musulmans, sikhs, etc.
      Ce n’est pas une question de cultures ou de bornés, c’est une question de foi.

      Est-ce parce que quelqu’un croit qu’il y a un ami imaginaire qui veille sur lui, fait de cette personne quelqu’un avec une ouverture d’esprit ?

      Si les montréalais avec la même religiosité que les habitants des régions, on ne parlerait même pas de charte parce qu’elle serait totalement inutile.

      Je viens des régions, je vis à Montréal depuis trois décennies. je suis anti charte.
      Mais j’ai rencontré pas mal plus de colons ici qu’en région.

    • Désolé de vous abandonner à vous-même.-candela
      ___________
      Vous l’avez pourtant défendu bec et ongles vous qui adorez les sottises. Êtes vous toujours d’aussi mauvaise foi?

      Rappel de la sottise: Un cadeau est cadeau-Lizzie en référence à la Crimée donné par la Russie.

    • @ candela, 3 mars 2014, 15h27

      Tu es donc d’accord avec moi pour dire que le PQ, en refusant le projet de loi 94 et en déposant le projet de loi 60, ne fait que de l’opportunisme électoral.

    • @lrichard 15h54

      Pensez ce que vous voulez.

      Ça m’indiffère totalement, et ça n’aura aucune incidence sur le résultat des élections.

    • @picotte 15h54

      Sérieusement, vous devriez demander de l’aide.

    • Sérieusement, vous devriez demander de l’aide.-candela
      __________
      De l’aide en quelle matière? Si vous ne connaissez pas Lizzie connaissez vous papitibi au moins candela?

    • @ candela, 3 mars 2014, 16h16

      Ne te fâches pas mon ami.

      Tu peux te tromper la plupart du temps mais cela ne me fait rien car je connais le contexte dans lequel l’on t’a poussé dehors.

      Pourquoi tu ne vas pas boire un p’tit coup comme d’habitude ???

      Demain, tu vas avoir certainement une autre histoire sur la Toyota dans la santé. Tu vas être heureux, le monde va être beau, les gens vont te sourire, t’auras pas à payer ta taxe santé …

    • C’t’écoeurant! il y a un malaise entre les Anglos et les francos, bin tiens c’est nouveau. Ne partez pas amis Anglos, restez et soyez patient, le temps arrange beaucoup de choses. Le P.Q. n’est pas éternel et le bon parti libéral est prêt à nous laisser le crucifix contre le vote des francos aux prochaines élections, sachant que Mtl. appartient au parti libéral. M.Cardinal comme j’aimerais avoir un journaliste de la Gazette aussi ouvert à la communauté francophone, comme vous l’êtes avec la communauté anglophone.
      Pour terminer, le prof. de McGill et la photo truquée de P.Marois ont suscité tellement de haine qu’il en a eu peur. Le malaise des anglos a toujours existé, charte pas charte, et ce malaise est proportionnel à notre affirmation. Surveillez bien les réactions pendant la campage électorale à la limite de la phobie dans les prochains jours.
      M.Leduc

    • @candela : Ton plateau n’est pas bien haut pour que tu me prêtes des pathologies et que tu fasses croire que tu ne connais ni Lizzie ni papi. Connais-tu au moins le Docteur honorable? C’est ta dernière chance candela.

    • C est insultants la tres grande majorite aux Quebec est en faveur de ne pas porter de signe ostentoire politique et religieux au travail….on n empeche personne de faire de la politique et de pratiquer la religion qu ils veulent je trouve que les opposants exagere,defome les faits en laissant croire qu on empeche une personne de pratique la religion qu il veut ….pour moi c est complement deformer les faits et peu importe ce que le gouvernement du PQ fera les anglos seront contre c est malheureux mais c est comme ca et en plus si les anglos sont contre bien sur le journla LA PRESSE sera contre ,insultant a la fin

    • «C’est ta dernière chance candela.» >picotte

      Baillement …

    • 3 mars : L’UPAC cible à nouveau Marc Bibeau, l’argentier du PLQ sous Charest.
      Tiens, cette nouvelle introuvable sur lapresse.ca. Seulement le devoir et canoe, la publient

    • Quand ça va tout croche…

      L’UPAC cible à nouveau Marc Bibeau, l’argentier du PLQ sous Charest

      L’argentier du PLQ sous Jean Charest, Marc Bibeau, aurait été impliqué dans un stratagème de financement illégal de la formation en échange de lucratifs contrats publics, le tout avec collusion à la clef.

      L’Unité permanente anticorruption (UPAC) a poursuivi sur sa lancée à la suite d’une première série de perquisitions menées aux bureaux du Parti libéral à Montréal et à Québec, en juillet dernier.

      Selon des documents judiciaires obtenus par un consortium de médias dont fait partie Le Devoir, ces perquisitions ont permis aux policiers de mieux comprendre le rôle stratégique qu’aurait joué Marc Bibeau, le président de Schokbéton. Ces documents, utilisés pour obtenir de nouveaux mandats de perquisition, décrivent M. Bibeau comme «le stratège» du PLQ et principal responsable du financement alors que Jean Charest était au pouvoir.

      Les policiers ont découvert des courriels faisant état d’activités de financement fort payantes (jusqu’à 428 000 $ à la fois) et de transactions en argent liquide aux bureaux de Schokbéton.

      Le Devoir

      Le slogan des libéraux prend toute sa signification : «Ensemble, on s’occupe des vraies affaires»

      HéHéHé

    • Après avoir lu le 17h02 je suis disposé à vous aider candela. Vous savez comment joindre n’hésitez pas. Je ne suis pas contre vous-même que je vous trouve intelligent.

    • Lors des élections de 2007, Pauline Marois voulait que les anglophones, autochtones et nouveaux arrivants n’ayant pas une «connaissance appropriée» du français perdent le droit de financer un parti, déposer une pétition ou se présenter aux élections.

    • Excellent article François,

      C’est vrai que la majorité francophone rejette très vite les inquiétudes réelles des Anglophones vivant au Québec, car il y a une contestation frontale venant des anglos. Et c’est aussi vrai que les francos pure laine s’attaquent aux minorités religieuses avec la charte des valeurs québécoises. Malheureusement, le Québec est en train de devenir la terre de la discrimination avec la Charte de la langue française qui sera renforcé au détriment de l’anglais, et avec la charte des valeurs québécoises qui légalisera la discrimination à l’emploi.

      Cela m’étonne beaucoup de mes amis pures laines, avec qui j’ai grandi, j’ai joué, étudié et avec qui je travaille maintenant. J’ai moi-même crû dans leurs aspirations et voté OUI au référendum en 1995. Mais c’était sous Lucien Bouchard, pas sous la pure et dure Pauline l’extrémiste. Nous sommes en 2014. Il faut se dire les vrais affaires et appeler un chat un chat. De la discrimination et des atteintes aux libertés fondamentales, c’est ce que c’est, point. Malgré tous les beaux discours pour nous faire avaler la pilule et la clause nonobstant, les 2 chartes constituent une limite aux libertés fondamentales. Ca passait encore pour la loi 101 à l’époque, mais pas pour la répression de l’anglais que souhaite Marois et De Courcy, et surtout pas pour la charte de Drainville.

      Le Québec sous le gouvernement Marois étant devenu ce que j’aime le moins dans la nature humaine, en y ajoutant la corruption et le climat anti-affaires qui règnent ici. On envisage maintenant de déménager au ROC ou aux USA. On est rendu là…

      En terminant, je lève mon chapeau à tous les Québécois francophones qui s’opposent à la charte des valeurs. Ils ont du courage pour s’opposer aux 68% des francophones (donc des leurs) qui appuient la charte. Cela me fait dire qu’il y a encore de l’espoir au Québec pour l’allophone et le défenseur des libertés que je suis.

    • Jon8

      J’espère que votre toux se porte mieux.

      Parlons si vous voulez d’un autre groupe “d’étranges aux particularités particulières”.

      Les Asiatiques. Vietnamiens, Chinois, Japonais. Physiquement TRÈS différents de nous. Des travailleurs acharnés qui ne font pas de vagues. Plutôt réservés et faisant leur petite affaire à côté de nous mais pas avec nous, ce qui ne dérange personne. Ont des religions pas mal différentes des nôtres aussi: bouddhisme, shintoïsme etc…

      Parlez-moi de leur taux de chômage. Parlez-moi des difficultés qu’ils rencontrent avec les xénophobes québécois. Parlez-moi des troubles sociaux dont ils se rendent notoirement coupables à l’échelle planétaire. Parlez-moi aussi de leurs incessantes demandes d’accommodement. Dites-moi combien l’opinion québécoise est contre eux.

      Je me sors un sac de maïs soufflé, une boisson gazeuse, je m’installe confortablement et j’attends votre réponse.

      Bon patinage!

    • Faites-vous allusion aux 30 000 vietnamiens, dont 95% vivent dans la grande région montréalaise et dont le tiers est probablement catho….OK. Je vais essayer de vous entertainé…
      nm

    • NiCMef

      Oui, allez-y. Entertainez-moi avec vos “probabilités”. N’oubliez pas que les cathos ne pratiquent plus en immense majorité. N’oubliez pas non plus de nous parler des deux autres ethnies que j’ai mentionnées et qui ne sont “probablement” pas cathos, définitivement pas blanches, règle générale pas pantoute francophones.

      Allez! Dites-moi combien ils dérangent, les Asiatiques dont je parle. Dites-moi comment ils se font vivre par notre société parce qu’ils refusent un travail qui n’est pas à la hauteur de leur prétendu immense talent. Citez-moi combien il y en a qui s’infiltrent dans notre politique. Dites-moi quelle proportion des $64,000 en accommodements, ils ont siphonné à une commission scolaire.

      Lâchez le persiflage et entertainez-moi. Avec des faits.

      Popcorn?

    • Moi les asiatiques ne me dérangent pas, de toute évidence, ils ne vous dérangent pas non plus. Vous voulez savoir quelque chose Loubia, comme vous, les femmes voilées ça me dérange. Mais il ne me viendrait jamais à l’idée de leur imposer ma volonté, ma perception, ma vision du monde ou de m’attendre à ce que mon gouvernement le fasse pour moi. Je suis ici pour dire ma pensée. Je n’ai pas à vous convaincre et je ne suis pas en campagne électorale. J’en ai trop dit dans le fond, je vous avais promis un petit pestacle pis bin sorry !

    • Marois a dit que les anglais inventent des histoires.

      Pourtant !

      Lors des élections de 2007, Pauline Marois voulait que les anglophones, autochtones et nouveaux arrivants n’ayant pas une «connaissance appropriée» du français perdent le droit de financer un parti, déposer une pétition ou se présenter aux élections.

    • Je suis d’être un Francophone vivant en Ontario, plutôt que dans cette province d’intégristes culturellement rétrogrades qu’est devenu le Québec.
      Oui, vive le Québec libre ! Et que nous soyons débarrassés des pleutres de quémandeurs.

    • Vive le Québec responsable de sa destiné.

      La liberté s’acquiert par la force, le courage et la détermination de travailler plus pour notre avenir.

      Le PQ ne vise que l’avilissement de us et coutumes envers l’État.

      Le PQ n’encourage en rien l’indépendance des individus.

      Le PQ veut que le Peuple du Québec dépende de son État vassalisé aux syndicats pour rendre les services.

    • Dans les années 2000, au Québec, on se moquait des Américains avec leur George Bush qui menait le pays en racollant le citoyen moyen républicain, le “vrai américain”, peu éduqué, peu au fait des actualités, nourrit au Fox News. On l’a monté contre les élites de gauche. On a fait passer la guerre en Irak… Le nivellement par le bas avait fonctionné.
      En 2013, Marois, avec un track-record pitoyable en économie, lance un faux débat pour attiser sa base électorale. Elle appuie fort sur le bobo des Québécois: son insécurité permanente. Ceux qui répondent à l’appel le plus sont ceux qui n’ont pratiquement jamais serré la main d’un étranger, peu scolarisé, nourrit au grain par TVA nouvelles et LCN. On n’offre aucun chiffre, on reste vague, on defend le “vrai Québécois”… le nivellement par le bas, celui même dont on se moquait, est bien ici, à nos portes et il est sur le point de nous rouler dessus….

    • @gab77

      Ils ne font que copier les tactiques Karl Rovienne de l’élection Présidentielle de 2004

      Les Républicains avec le mariage gay.
      Les péquistes avec la charte.

      Faire sortir le vote chrétien fondamentaliste pour l’un et le vote ignorant proche de la xénophobie pour l’autre.

      Dire que pour certains journalistes et commentateurs il est devenu”génial”et “courageux”d’imiter les tactiques de Bush.Nous vivons dans un monde d’une tristesse…infinie.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité