Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 11 janvier 2014 | Mise en ligne à 8h42 | Commenter Commentaires (205)

    Mais on va les mettre où, toutes ces boîtes postales?

    pc

    Toronto Star File Photo

    J’évoque ce matin la tournée panquébécoise qu’entamera Denis Coderre vendredi, mais je n’ai malheureusement pas trouvé l’espace pour parler de son intention de se rapprocher aussi des maires des grandes villes du Canada.

    Une intention, m’a-t-il expliqué cette semaine, qu’il souhaite concrétiser dès le mois prochain, lors de la réunion de la Fédération canadienne des municipalités, en tablant sur les enjeux communs aux grandes villes, à commencer par la fin de la distribution du courrier à domicile partout au pays.

    Voilà en effet un enjeu qui touche toutes les agglomérations urbaines, un enjeu qui nécessite une large concertation, voire un front commun contre Postes Canada.

    Car les municipalités n’ont pas été consultées par la société d’État, même si elles sont responsables du domaine public, où l’on installera au cours des cinq prochaines années des milliers et des milliers de nouvelles boîtes postales multiples.

    Mais où les mettra-t-on?

    Mystère…

    La question peut sembler anodine quand on voit ces développements de banlieue qui possèdent déjà leurs boîtes multiples sans que cela n’ait posé de problèmes. Mais il faut savoir que ces derniers ont été prévus en ce sens, dès le début.

    Plusieurs nouveaux secteurs de Longueuil, par exemple, possèdent des boîtes communautaires bien intégrées, qui sont même parfois dotées d’une petite demi-lune pour que les autos se stationnent. Tout cela était prévu dans le plan initial.

    Mais dans les secteurs résidentiels déjà densifiés, on va faire quoi, au juste?

    Les installer bêtement aux intersections, sur le terrain des résidents sous prétexte que c’est souvent une emprise municipale? Vous imaginez-vous les luttes citoyennes à venir?

    D’ailleurs, ces derniers jours, j’étais bien content de constater que je n’étais pas seul à m’inquiéter. L’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) a émis un communiqué qui pose sensiblement les mêmes questions que je posais à l’émission C’est pas trop tôt, avant les Fêtes.

    L’IRAC est d’avis que les boîtes postales communautaires auront des conséquences sur le paysage urbain, sur les rues, les espaces verts et la qualité de vie des Canadiens. «L’installation de ces boîtes dans les quartiers existants posera de grands défis, selon Allan Teramura. Et jusqu’à maintenant, Postes Canada n’a fourni aucune information qui démontre que cela sera fait d’une manière acceptable pour tous.»

    Mettons de côté la laideur des boîtes, pour l’instant, chose qui se corrige assez facilement avec un peu de bonne volonté. Attardons-nous plutôt aux impacts concrets que pourrait avoir l’installation de ces cubes métalliques.

    - Si on les implante aux intersections des quartiers résidentiels : on va imposer sous les fenêtres de milliers de Canadiens des va-et-vient en autos, des bruits de clés, des portes qui claquent à toute heure du jour? Qui va ramasser toutes ces publicités qui tomberont inévitablement par terre, comme on le voit sur la photo du Star? Et que va-t-on faire quand l’emprise n’est pas municipale, mais privée? On va exproprier?

    - Si on les installe plutôt dans des commerces et autres lieux achalandés : quelle va être la distance de marche maximale entre la boîte et l’adresse la plus éloignée? Si on les met à l’intérieur d’une épicerie ou d’une pharmacie, cela signifiera que les gens ne pourront pas prendre leur courrier quand le magasin sera fermé? Et comment choisira-t-on les bannières qui accueilleront tous ces gens captifs?

    - Si on les installe à proximité de lieux publics, comme des parcs, des abribus et des stations de métro : où les citoyens se stationneront-ils, sinon en double, avec les clignotants activés? Et les personnes en fauteuil roulant pourront-elles s’y rendre en toute sécurité l’hiver?

    Dernière question : les villes auront-elles leur mot à dire sur l’emplacement des boîtes? Car personne ne les a encore appelées, personne ne leur a demandé leur avis. À l’UMQ et à Montréal, on a appris la décision en même temps que tout le monde!

    Tout le problème est là. Il ne reste que cinq ans, si l’on en croit le plan de Postes Canada, et on commence à peine à réfléchir aux conséquences d’une décision aux répercussions énormes, qui obligera manifestement les autorités à agir vite, d’un océan à l’autre.

    Les villes doivent donc se préparer dès maintenant, elles doivent se concerter, comme souhaitent le faire le maire Coderre et ses homologues des autres villes. Tant mieux, car l’idéal serait, pour les municipalités, de lancer leur propre réflexion, de préparer leur propre cadre de référence avant qu’il ne soit trop tard.

    «Les architectes et les designers urbains devraient participer au processus d’aménagement et de planification de ces boîtes, croit d’ailleurs le président, Wayne DeAngelis. Ces boîtes doivent être considérées comme un élément du tissu urbain au même titre que les passe-lettres et les boîtes à lettres l’ont été dans la planification de nos maisons.»

    Or pour l’instant, on nage plutôt en pleine improvisation. Et le décompte est déjà commencé.

    Vous, vous les implanteriez où ces boîtes multiples?


    • “… des bruits de clés…”

      Des bruits de… clés! Vraiment?

      Ne gâcher pas un questionnement légitime
      avec un argument aussi insignifiant.

    • Moi j’installerai une boite triple devant chaque triplex, un boite double devant chaque duplex, etc…

    • @Bob_Inette

      Ne gâchez pas votre commentaire en vous attardant à trois mots sans grande importance d’un texte qui doit en contenir 1000… Autre réaction?

      François Cardinal

    • Il y a déjà certains quartiers de Montréal qui ont des boîtes aux lettres collectives. Par exemple, j’ai habité à Rivière des Prairies et c’était comme ça.

      Je sortais de chez moi, je marchais un coin de rue, j’ouvrais ma boite avec une clé, et je prenais mon courrier. Mes droits n’étaient aucunement bafoués!

      Et ce n’est pas laid une boîte aux lettres, pas plus qu’un abri-bus par exemple. Et ça attire pas plus les déchets qu’un arrêt d’autobus.

      Et de grâce, ne me parlez pas de stationnement pour aller chercher du courrier! Alors que vous prenez la majorité de vos chroniques pour parler de transport collectif et de transport actif, vous devriez comprendre qu’en ville les gens peuvent marcher un coin de rue pour rejoindre un service.

      Prochaine étape, chialer parce qu’il n’y a pas de stationnements à Montréal autour des stations de métro et les arrêts d’autobus.

    • Il est étonnant que les questions que vous soulevez et que les réponses à celles-ci n’aient pas été anticipées ou prises en considération par Postes Canada dans la recherche de solutions à ses difficultés de rentabilité.

      Je vois aussi une autre solution possible au problème des quartiers densément habités : les villes pourraient mettre en place un service de distribution pour la dernière portion de la livraison des lettres/colis. Postes Canada déposerait le courrier dans un centre local/régional de distribution et le service municipal ferait le dernier bout. Je ne suis pas certain de la faisabilité (coûts, cadre légal,…) mais il me semble que c’est une avenue à étudier.

      Aussi, je vois poindre à l’horizon l’émergence de distributeur de courrier privé pour prendre le relais tel TNT Post en Grande-Bretagne qui se pose en concurrent de Royal Mail. Réf. : http://www.tntpost.co.uk et http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/supportservices/9205924/TNT-posties-take-on-Royal-Mail-in-London-trial.html

    • Dans beaucoup de quartier résidentiels maintenant, les élargissements de trottoirs qui favorisent le ralentissement des automobiles est propice à l’implantation des boîtes. Sur les rues où les habitations sont des multiplex, est-ce que les boîtes multiples, dans le lobby de ces «blocs appartement» seront considérés comme des point de chutes par poste canada ? L’emprise municipale des terrains, avec compensation aux proprios, ne devrais pas être problématique. Autre suggestion: des boîtes dans les guichets automatiques, accessibles 24/24. D’autres encore, aménagées sur des façades de commerces, sur les principales rues commerciales, dont beaucoup de citoyens sur les rues perpendiculaires vivent comme le plateau. Certes l’emprise à l’intérieur exigera un réaménagement mais offrez la possibilité et beaucoup de commerces accepteront moyennant compensation.

    • Suggestion : Toute série de boîtes devrait être accompagnée d’un bac à recyclage.

    • Ajout : un bac à recyclage vidé assidûment par Postes Canada.

    • Je les mettrai dans la cour de chacun des membres du conseil d’adminsitration de Postes Canada!

    • Une tempête dans un verre d’eau. Voyons donc M. Cardinal, les gens vont aller chercher leur courrier à pied et personne ne va se plaindre des bruits de clé. Franchement, comme résistance au changement, j’ai rarement vu pire.

      En passant, vous auriez eu l’espace dans votre édito pour parler du rapprochement avec les grandes villes canadiennes, mais vous avez préféré parler de la charte! Quel est le rapport? L’appui à la charte n’est pas plus bas à Montréal, malgré ce que votre journal essaie de faire croire. Regarder vos propres sondages: 62% de vos lecteurs sont d’accord avec les propos d’Yves Michaud! Un peu de rigueur svp.

    • J’aurais souhaité que Postes Canada envisage la possibilité de livrer le courrier une journée sur deux plutôt que de songer à détruire le paysage urbain avec l’ajout de boîtes postales collectives. Ne serait-ce pas une autre façon de réduire considérablement les coûts de l’entreprise?

    • Oui, sauf que s’ils livrent un jour sur deux, leur business de livraison de colis va se faire anéantir par UPS, Fedex et Puro.

    • @François Cardinal

      Je suis 100% d’accord avec vous. Cette solution n’a aucun sens dans une grande ville comme Montréal, Toronto ou Vancouver. Il feraient mieux de diminuer la fréquence des livraisons aux résidences s’ils veulent économiser de l’argent.

    • D’ici quelques années, nous n’auront probablement plus besoin de boîtes aux lettres. Déjà, la majorité des documents que je reçois par la poste sont des documents publicitaires complètement non désirés. L’autre part importante sont des factures ou document d’entreprises avec qui je fais affaires. Avec un petit coup de pieds vous savez où, je pourrais probablement recevoir la presque totalité de ces documents d’affaires en version électronique. Puis, il reste le courrier privé de la famille ou des amis qui représente maintenant pas plus de quelques lettres par année. Donc, je n’ai pas besoin d’une boîte aux lettres dans mon quartier. Un simple courriel d’avertissement lorsque je reçois une lettre, et je peux passer la prendre au bureau de poste. Je comprends que pour plusieurs personnes, plus âgées pour la plupart, le retrait pur et simple des boîtes aux lettres est plus problématique (déplacements, accès internet, etc..). Mais au lieu de payer des dizaines de millions de dollars, voire même plus, pour des boîtes aux lettres qui ne serviront presque plus le jour où elles seront toutes installées, réfléchissons aux vraies solutions d’avenir en prévoyant une période de transition et un peu de flexibilité pour ceux qui en ont vraiment besoin. En même temps, ça va forcer nos entreprises et nos législateurs à vraiment prendre le virage électronique, ce qui aurait certainement comme effet d’améliorer notre compétitivité.

    • @virginie.sigouin
      Ah non! Surtout pas! C’est la pire des mauvaises idées dans l’histoire des mauvaises idées.

      Je préfère nettement avoir mon courrier quotidiennement. C’est important. Et c’est d’autant plus important pour les entreprises.

      Je préfère me rendre au coin de la rue à pied chaque jour pour prendre mon courrier, que de devoir attendre 1-3 jours de plus.

      Et si on vous disait que vous alliez recevoir vos emails et vos messages facebook un jour sur deux?

    • Très soviétique comme look. Harper a enfin compris qu’il devait tourner à gauche toute. Si tout le monde ne peut obtenir quelque chose (soit le courrier livré à côté de sa porte d’entrée) personne ne devrait avoir droit de l’avoir. Mais la distribution le lundi, Mercredi et vendredi aurait suffi. Poste Canada n’est plus que simple distributeur de pub. C’est la main d’œuvre qui coûte cher dans toute cette affaire. Mais nos amis syndicats n’auraient pas été contents.

      Bon printemps climatique, puissiez vous en jouir,

    • @ cmoibenlepro:
      Rivière-des-prairies, par exemple, n’a pas la densité de Rosemont ou du Plateau. Aussi, RDP a fait l’ajout de ces dites boites avec le développement de nouveaux quartiers, avec des immeubles hauts en bordure de la rivière, et ainsi de suite.

      @ francisvidal:
      Aucune chance que ça se passe ainsi non plus, trop de petites boites vont coûter très cher, Postes Canada va devoir installer des ilots plus chargés que 2-3 boites devant un immeuble en particulier.

      Je regarde mon coin de rue en vous écrivant… et je me gratte la tête. Je suis sur un coin de rue achalandé et il est clair qu’une belle boite va apparaitre directement sur le terrain parce qu’il n’y a pas d’autre endroits. Un calcul rapide pour mon bloc appartement et les 5-6 m’avoisinant me donne une quarantaine d’adresses, facile. Et ce sera comme ça à tous les coins de rue du quartier…

      Montréal, ce n’est pas une banlieue oû, comme le dit monsieur Cardinal, des espaces ont été prévus pour les boites. Comme chez mon père en banlieue de Québec par exemple, sur un coin de rue vide de maison et n’empiétant chez personne. Et c’est une par 3-4 rues, et non une par 20 mètres comme ça devra l’être dans une majeure partie des grandes villes.

      Une décision ridicule et irréfléchi. Mais… suggérer la livraison 2 ou 3 fois par semaine au lieu de 5, bien c’est condamner la moitié des emplois de postiers qui effectuent la livraison, ce qui à mon avis ne se fera pas (plus de pertes d’emplois que ce qui est prévu à l’origine, le syndicat ne laissera jamais faire cela.

      Donc, une maudite patate chaude, aucune décision ne fera consensus!

    • M Cardinal, laissons le “marché” décider, vous verrez que la créativité n’a pas de limite.

      Inutile de regarder en arrière

    • La vraie question : on va faire quoi dans 10 ans avec toutes ces boites postales ?

    • Moi je livrerais le courrier aux portes comme le fait Fedex et UPS, ce serait beaucoup plus simple et économique ! :-)

      Benoît Duhamel.

    • @ Marcelécrit,

      Il me semble de voir le “paquet” passer dans le fil !!!

      BD.

    • Je ne suis pas nécéssairement prêt à croire que ce projet est iréalisable mais quand tu confie un tel plan a un organisme dont la flexibilité est limitée par des conventions collectives tu peux croire que c`est un fiasco annoncé.

      Je ne suis même pas certain que cette idée là va être réalisable non plus tellement elle est opposée aux ACQUIS des camarades syndiqués.

      En supposant qu`il soit possible de bénéficier de la bonne volonté de tout le monde , la question qui s`impose c`est pourquoi y aller si radicalement et ne pas plutôt y aller avec des mesures transitoires et adaptées à la réalité ?

      Commencer par ne plus livrer le courrier 5 jours semaines, reduire à 3, 2 et 1. Réduire le personnel au rythme des retraites. Fermer graduellement des centre de tri,privatiser certains bureaux de poste, appliquer le concept des boites postales là ou c`est réaliste de le faire. Mais non ! On va foutre le bordel et d`ailleurs la photo utilisée pour illustrer la problématique est tres appropriée. Impossible d`ignorer ce problême qu`on ne saurait voir…

      Et oui , le concept des boites postales existe dans plein de municipalités et est tres fonctionnel et personne n`en est mort mais est-ce pour autant une raison pour se lancer subtilement dans un mur ?

      Avec la croissance des possibilités technologiques ,il eut été préférable d`entreprendre ce virage il y a déja longtemps mais encore une fois,l`autobus fonctionnaire est difficile à déplacer . On le savait que la livraison de courrier physique allait diminuer drastiquement , ca prennait pas un diplome universitaire pour le voir venir me semble.

      Alors cette inertie forcée aura mené au jour ou la société est déficitaire et ce constat doit être imputable aux responsables de la dite société. Imputabilité ? ….

      Loin de moi l`idée de prétendre que c`est facile à faire mais je me dis que si la société canadienne des postes a réussi le coup de maitre de garantir la livraison du courrier dans chaque foyer du pays jusqu`à maintenant, il n`y a pas grand chose qu`ils ne seront pas capables de faire.

    • Je ne sais pas pour vous tous, mais pour ma part 98% des choses laissées de ma boîte à lettre est de la pub et des circulaires.

      A l’heure où les grands détaillants nous font payer les sacs d’épicerie ”pour le bien de la planète” ils ne se gènent pas pour remplir ma boîte de circulaires en papier …

      Déjà que l’on ne sait pas où on va mettre les boîtes … certains veulent des bacs de recyclage à côté de boîtes … aucun sens.

      Il est grand temps que des règlements et des lois régissent l’utilisation de la pub papier.

      Bref, la poste une fois par semaine c’est bien en masse pour le courrier régulier (lettres seulement pour pas que le facteur traîne 3 tonnes de pub). De toute façon, vous n’irez pas à votre boîte postale plus souvent que ça … Et de grâce, fini les circulaires !

    • @ François Cardinal…

      J’ai parlé d’un questionnement légitime de votre part…

      Que vous faut-il de plus?

      Inutile de donner flanc à la critique
      en leur présentant un argument insignifiant…

      C’est tout!

      Pour le reste, c’est une problématique de grandes villes qui,
      heureusement, ne me concerne pas ayant fait le choix de déménager
      dans un secteur semi-rural il y a 20+ ans de ça!

      Selon un article de La Presse:

      POSTES CANADA: LE SALUT PAR LE COLIS (20 octobre 2013)

      Les défis de Postes Canada

      - Une caisse de retraite affichant un déficit de 6 milliards de dollars

      - Des pertes de près de 1 milliard d’ici 2020, selon le Conference Board

      - Le risque de manquer de liquidités le printemps prochain

      - Baisse de volume du courrier d’environ 27% d’ici 2020

      Les 5 suggestions du Conference Board pour sauver Postes Canada :

      - Restrictions salariales

      - Livraisons un jour sur deux (lettres seulement)

      - Élimination de la livraison à domicile, au profit de la livraison aux boîtes postales (l’option qui générerait le plus d’économies, soit 576 millions par année)

      - Remplacement des bureaux de poste par des concessions

      - Réduction de la vitesse de livraison

      Bonne chance M. Coderre!!

    • @ guygadbois…

      Purolator appartient à… Postes Canada depuis 1993!

    • Il y a une église à chacune des extrémités de ma rue : on pourrait en éliminer une et ainsi faire d’une pierre deux coups.

    • Je sais qu’en milieu rural la norme est d’installer ces boites à moins de 2km du lieu de résidence. EN lieu densément peuplé comme Montréal il y a plusieurs lieux potentiels, comme les commerces, ou par exemple là où se trouve la bouche du métro Mont-Royal il y a possibilité d’installer plusieurs modules de boites communautaires sur le terrain coin Mont-Royal et Rivard. Chose certaine Postes Canada ne reculera pas, donc aussi bien travailler en partenariat.

    • 5 ans d’avance, c’est pas trop tôt pour réfléchir à la question, et ce, sur plusieurs angles.

      La majorité d’entre vous vont trouver les exemples suivants débiles, et la réponse facile est “les gens ont juste à pas faire ça”, mais compte tenu qu’on ne peut jamais s’attendre à 100% de coopération de la part de la population :
      - ça devient la responsabilité de qui de réparer les boîtes vandalisées ?
      - Ça a quoi comme effet sur la circulation si à 17h30 quelqu’un s’arrête en double file sur le boulevard Mont-Royal “juste 2 secondes pour ramasser mon courrier”

      Ça pourrait être une bonne idée de poser la question aux banques. Le parallèle suivant :
      - courrier reçu électroniquement (entre autres les factures avec le service postel) => interac
      - courrier papier => cash
      - boîte aux lettres commune => guichet automatique

      est peut-être un peu boiteux, mais les banques étant des entreprises à but lucratif qui ne sont pas dans une situation de monopole, elles ont sûrement réfléchi aux meilleurs endroits où installer des guichets automatiques en milieu urbain…

    • Les boîtes pour poster le courrier sont déjà disposées un peu partout dans la ville et ça ne cause pas vraiment de problème de congestion/stationnement en double.
      Pour ce qui est des personnes à mobilité réduite, il peut y avoir des programmes d’implantés pour les aider (un peu comme la STM avec le transport adapté?). Sinon, le bon voisinage est toujours efficace (un service en attire un autre, je t’emmène ton courrier, tu….), quoi que non légiférable, alors on ne peut pas vraiment compter là-dessus.
      J’ai habité à plusieurs endroits en banlieue dans le passé, et en aucun cas je n’étais à plus de 5 minutes de marche de ma boîte aux lettres. Dans une ville à haute densité de population, ça risque d’être encore moins loin que ça.
      En gros, on ne veut pas payer plus cher, alors il faut qu’ils trouvent une façon de sauver de l’argent quelque part. Comme c’est gouvernemental, si ce n’est pas rentable, le gouvernement éponge, i.e. les taxes augmentent, etc (pas besoin de vous expliquer ça). Je ne vois pas en quoi c’est si terrible de demander aux gens de marcher un tout petit peu pour aller chercher leur courrier.
      D’ailleurs, ça devrait être la même chose avec les ordures et la récupération: Des gros bacs à plusieurs endroits stratégiques. Ça réduirait la facture, le traffic créé par les vidangeurs (surtout dans les sens uniques), et ça ferait réaliser aux gens la quantité de choses qu’ils jettent.

      S.G.

    • @ cmoibenlepro

      «Et de grâce, ne me parlez pas de stationnement pour aller chercher du courrier! Alors que vous prenez la majorité de vos chroniques pour parler de transport collectif et de transport actif, vous devriez comprendre qu’en ville les gens peuvent marcher un coin de rue pour rejoindre un service.»

      D’abord, quand on parle de milieux urbains, on parle de la ville, mais aussi de la banlieue.
      Ensuite, dans la région, autour de 80 % des déplacements se font en voiture. Il est donc assez prévisible que bien des gens prendront leur courrier en quittant la maison ou en revenant de la maison en auto.

      François Cardinal

    • @marcelecrit

      «La vraie question : on va faire quoi dans 10 ans avec toutes ces boites postales ?»

      Une très bonne question, en effet.

      François Cardinal

    • @ Bob_Inette

      Que me faut-il de plus? Que vous réagissiez au sujet, à l’enjeu abordé, non pas à un détail sans importance du texte.

      François Cardinal

    • @sylvaingiguere

      «Les boîtes pour poster le courrier sont déjà disposées un peu partout dans la ville et ça ne cause pas vraiment de problème de congestion/stationnement en double.»

      Les citoyens visitent bien moins souvent les boîtes postales servant à déposer des lettres que les boîtes postales servant à les cueillir.

      François Cardinal

    • Je ne pourrais pas corriger tous les commentaires erronés des intervenants, BEAUCOUP parle a travers leur chapeau….( tres surprenant sur l’internet!!!)

      Les syndicats sont contre l’idée proposée par Postes Canada pour protéger les citoyens. C’est sur qu’il doit trouver ca plate de passer de 55000 membres a 45000, mais c’est un détail, ils vont rester un tres gros syndicat….

      Ce que je trouve plate, c’est que Postes Canada est la pire compagnie au Canada pour l’acces a l’information…. ca devrait ”allumer” le monde….

      L’emplacement de ces boites dans les grandes ville va etre un probleme énorme comme l’article ici le mentionne…. MAIS, je ne crois pas que c’est le plan de Postes Canada, je crois que nous allons constater en 2019 que les grandes villes ont été épargnées….

      Postes Canada clame haut et fort depuis l’annonce qu’ils ont traités 1 milliards de lettre de moins dans les 6 dernieres années…ils comparent leur bilan de 2012 et celui de 2006….

      Si on compare 2006 a 2012, c’est 7 ans, pas 6… petit détail diront certains et je suis d’accord, mais la vrai question, est-ce une erreur volontaire pour dramatiser la situation ou une simple erreur d’incompétence( je penche pour celle-ci puisque la difference entre 6 ou 7 ans est minime).

      Leur fameuse transformation postale représente 100% de leur perte dans les dernieres années(bilan financier de postes canada disponible sur leur site). Fournir un camion a chaque employe pour le travail ne semble pas si judicieux en bout de ligne( sauver 25% de la main d’oeuvre mais payer un camion, l’entretien et l’essence au 75% qui reste).

      Vous ne pouvez pas postuler pour un emploi a Postes Canada par courrier, ils n’utilisent que l’internet….. EUUUHHHHH

      Une lettre recomandé/xpresspost est un colis pour postes canada….(il y a un code barres)

      J’espere sincerement que les journalistes et les parlementaires vont faire leur travail, il y a beaucoup de solutions a envisagées qui pouraient etre mieux que
      1—-enrichir une compagnie de métal qui va construire ces boites
      2—–une compagnie de béton qui va les installer
      3—– une compagnie de déneigement qui va devoir s’occuper des lieux
      4—— la compagnie de serrurier qui va s’occuper de toutes ces clefs….

      Bonne journée a tous!!!

    • @fcardina
      C’est bien vrai que les gens vont moins souvent poster du courrier que le chercher. Mais ils le font quand même (certains en automobile) et ça ne cause pas de problème dont on entend parler. D’autant plus que ces boîtes sont plutôt rares alors elles servent une grande quantité de personnes.

      L’emplacement représente surement un certain défi, je vous l’accorde, mais pour le reste, je ne vois pas pourquoi ça fait tellement jaser. Une énorme quantité de gens au Québec, et au Canada, va déjà chercher son courrier dans des boîtes aux lettres. Et pourtant, dans ces endroits, les personnes âgées, les personnes à mobilités réduites et les gens qui n’aiment pas marcher trouvent tout de même le moyen de recevoir leur courrier. De plus, ces types de personnes, à Montréal, trouvent le moyen d’acheter leur épicerie, de faire leurs courses et de recevoir leurs services (autres que la poste) en sortant (ou pas) de chez eux. Pourquoi ça devrait être différent pour la poste?

      Par contre, je suis d’accord que l’emplacement pose un défi et il vaut la peine de s’y pencher sérieusement avant d’implanter une solution bâclée qui risque de créer beaucoup de mécontentement.

    • @Fritz2 “Il feraient mieux de diminuer la fréquence des livraisons aux résidences s’ils veulent économiser de l’argent.”

      Je suis tout à fait hostile à cette idée. Je tiens à avoir mon courrier quotidiennement. C’est important. Et c’est d’autant plus important pour les entreprises.

      La beauté avec les boites communes, et que si vous ça ne vous intéresse pas d’avoir le courrier rapidement, vous n’avez qu’à vous rendre au coin de la rue juste une fois aux 2-3 jours.
      C’est flexible, pour tout le monde.

      @fcardinal.
      “Ensuite, dans la région, autour de 80 % des déplacements se font en voiture. Il est donc assez prévisible que bien des gens prendront leur courrier en quittant la maison ou en revenant de la maison en auto.”
      En banlieue, il n’y aura pas de problèmes de stationnement. Tout comme il n’y en avait pas sur mon ancienne rue résidentielle à rivière-des-prairies. Donc la question ne se pose pas, il n’y aura pas de problème.

      Dans les quartiers plus denses, une partie des gens n’ont pas d’auto et se rendent déjà au métro ou à l’arrêt d’autobus à pied. Ajouter de passer au coin de la rue chercher le courrier, n’est pas un vrai problème.

    • Les gens de la ville se vantent de pouvoir aller au travail à pieds, d’aller faire leur marché à pieds, mais ils ne seraient pas capables d’aller chercher leur courrier à pieds? Je comprends pas trop là.

      La seule chose qui va arriver est que les boîtes vont être pleines de graffitis.

    • @ Bob_Inette

      Désolé, mais le bruit de clé semble être un euphémisme bien choisi. J’habite un quartier très dense de Montréal et aussi très bruyant. J’ai expérimenté une station Bixi à 3 mètres de ma fenêtre de ma chambre à coucher et j’ai fini, après 3 ans, par faire une plainte. Le problème est réel: les bruits des boîtes métalliques, les discutions entre voisins aux heures tardives, les automobiles qui se stationnent au abord des boîtes avant et après le travail, tout ça fait certes peu de bruit, mais si vous accumulez, ça devient un irritant majeur qui vous inciterait à déménager, comme vous, en périphérie ? oups.. j’oubliais les gens qui, après une promenade en vélo, se soulage sous ma fenêtre. Et si on installe la dite boîte au coin de ma rue…..?

    • @cmoibenlepro 12h48

      Le problème n’est pas tant d’avoir à marcher pour se rendre à ces boîtes. Le véritable problème c’est la pollution visuelle, les déchets, la circulation, etc. Dans un segment de rue typique à Montréal, il peut y avoir plus de 100 adresses. Ça va faire beaucoup de boîtes à mettre au coin de chaque rue. C’est flexible mais c’est laid. Je ne voudrais pas en avoir sur ma pelouse.

      Qu’on ne me parle pas des colis. Il s’agit d’un service à part qui est fait par camion. Et les colis n’entreraient pas dans les boîtes.

      Le but de l’exercice est de diminuer le nombre de facteurs. On pourrait le faire en livrant aux deux ou trois jours. Je soupçonne d’ailleurs mon facteur de faire ça. J’ai déjà noté, pendant une période deux mois, les jours où j’ai eu du courrier et je n’en ai jamais eu le mardi et le jeudi. C’est quand même un peu bizarre…

    • À tous ceux qui prônent la livraison 2-3 jours semaines: Je doute que ce soit faisable/souhaitable. D’une part ça ouvre la porte à des problèmes d’entreposage; ça implique au minimum des grosses dépenses de réaménagement de Poste Canada, ce qui est absurde puisque l’idée c’est de couper les dépenses, et ça pourrait même carrément être impraticable.
      De plus, l’idée de devoir attendre quelque chose de modérément ou très important me semble moins intéressant que de devoir se déplacer quelques dizaines de mètres pour aller le chercher.
      Et, oui, Puro, Fedex, UPS et autres cies de courrier vont aller gruger encore plus de parts de marché si le service passe de lent à très lent. Ce qui va couper encore plus de revenus à PC.

      Bottomline, il ne va rester dans 10 ou 20 ans que la business des colis et envois urgents/importants. Le reste va se faire par email, textos ou autre. Même leur service de pub (mediaposte) risque de tomber.
      En fait c’est peut-être ce qui ”m’inquiète” le plus de ces boites postales: le fait qu’elles seront installées alors que leur usage sera déjà en déclin et que l’usage en question sera essentiellement pour du Mediaposte…

    • C’a fait des années que je suis desservis par ces boîtes et je m’en accomode très bien.
      Le bruit est insignifiant, le déneigement pour son accès est acceptable. Je comprend la fameuse résistance au changement que cela engendre, mais si on nous avons adopté le courriel électronique pour tout, les guichets automatiques et les cartes de crédit il faut accepter que les services délaissés s’ajustent ou que l’on en assume la facture.Ces boîtes sont une occasion de rencontrer ses voisins, de leur sourire et de leur parler aussi de sortir un peux. Je peux aller chercher mon courrier lorsque cela me conviens parfois une fois par semaine. Dans mon coin je n’ai jamais vu de graffitie et très peux de papier à la traine que j’ai ramassé lorsque cela s’est produit.

    • Bob

      Merci de l’info, mais cela ne change pas le bottom line: si Postes Canada livre aux 2 jours, ils vont se faire bouffer tout cru par Fedex et UPS.

      Ceci dit, c’est naiseux tout cela. Insister pour recevoir son courrier a chacque jour, plutpot qu’aux 2 ou 3 jours, c’est d’un ridicule consommé.

      Chill, people.

    • ..Souhaitons que PC, dans sa grande sagesse, ne va pas se mettre dans la tête de remplacer par des boites communautaires les systèmes déjà en place dans les tours de condos ou d’appartements, juste pour le plaisir de changer de système et prouver qu’on a «eu raison», ce qui est un travers technocratique persistant. En effet, tous ces immeubles on déjà un système de boites aux lettres intérieur et le nombre d’appartements ou de condos par tour d’habitation justifie amplement la sauvegarde de ces systèmes.

      Mais j’imagine les discussions à ne plus finir quand il sera question du nombre minimal d’adresses requises pour conserver ledit système de préférence aux boites communautaires.

      J’ai encore en tête le ridicule de ma situation quand j’habitais les tours résidentielles du Complexe Favreau. malgré le fait qu’il y a au Complexe Desjardins voisin un bureau de poste accessible par l’intérieur en trente secondes, quand je recevais un colis, je devais aller le chercher dans un sous-bureau sur la rue Notre-Dame dans le Vieux Montréal, pas loin de l’édifice Cormier. On m’avait péniblement expliqué qu’il s’agissait d’une affaire de code postal et que de toute façon, «c’est comme ça que ça marche et on ne peut pas en changer». Et tant pis pour le supposé «client». Plus pratique que ça…. surtout en hiver…tu deviens haut fonctionnaire.

    • @ BenLePro 19h36

      Je préfère me rendre au coin de la rue à pied chaque jour pour prendre mon courrier, que de devoir attendre 1-3 jours de plus.

      Ha! Ha! Ha!

      Dans mon cas, la distance à parcourir était supérieure à 3 km quand on nous a imposé les boîtes communautaires. C’était en milieu rural, sans trottoirs et l’accotement était large d’un mètre. Aucun moyen d’installer sur la voie publique les dizaines de boîtes communautaires nécessaires à la desserte du secteur.

      Quelques années plus tard, la Société des Postes a pu conclure une entente avec le propriétaire d’un terrain privé; la distance a été réduite à 2.3 km.

      Ça roulait comme sur des roulettes… jusqu’au jour où le propriétaire a tendu une chaîne en travers de l’un des deux accès, ce qui a forcé les usagers à jouer à “avance, recule, crampe le volant, recule, crampe encore”. Et puis le proprio a cessé de “remplir les trous” qui se formaient au printemps et à l’automne, si bien que nous devions nous enfoncer dans la boue jusqu’au dessus des bottes pour aller chercher notre foutu courrier. Ni la municipalité, ni les Postes ni le propriétaire qui louait ou prêtait son terrain ne voulaient assumer la responsabilité de niveler le terrain et de l’entretenir adéquatement.

      Mais vous avez raison, ce ne sont là que des caprices et il n’y a pas de VRAI problème!
      Et vive le port des oeillères…

    • @Fritz2

      Mais non ce n’est pas laid, pas plus qu’un arrêt d’autobus, une poubelle, un abri-bus, ou un banc public. Cela fait parti du mobilier urbain.

      Et oui, ils mettent les colis dans ces boîtes postales.
      Il y a quelques cases beaucoup plus grandes pour les colis, et ils mettent la clé dans ta boîte personnelle quand tu reçois un colis. Pratique, inutile de se rendre au bureau de poste

    • @papitibi
      En milieu rural, je suis d’accord que c’est peut-être difficile, mais ce n’est pas le sujet. On parle de la ville ici. Et il y a des trottoirs à Montréal la dernière fois que j’ai regardé.

    • Tout le monde exige que le gouvernement s’attaque au déficit et à la dette, mais quand il le fait, les gérants d’estrade se lèvent et y vont de toutes leurs salves de résistance au changement avec des arguments aussi forts que…”…oui mais les bruits de clés vont déranger”…ou ” si la boîte est dans une épicerie, je n’aurai pas accès à mon courrier à 3h du matin…” !!!!!
      Y’a pas à dire, on est confrontés à de graves enjeux !

    • @cmoibenlepro 14h57

      Oui c’est très laid parce que c’est 20 fois plus gros qu’une boîte à lettres, une aubette ou un banc public. Regardez la photo des boîtes et des déchets en haut de la page. Je ne veux pas voir ça à tous les coins de rues.

    • Et si je n’en veux pas de boite aux lettres? Pourquoi suis-je obliger d’avoir une adresse postale? Est-ce qu’on oblige les gens à avoir un courriel?

    • Effectivement,dans une ville comme Montréal,on les place où les boîtes?Ce que Postes Canada économiserait avec l’abandon de l’ancien système devrait être réinvesti dans le nouveau(construction et implantation des boîtes intérieures dans des commerces et boîtes extérieures,sans oublier l’entretien).Ça ressemble à changer 4 trente sous pour 1 piastre.

      Postes Canada ne sait pas où il s’en va avec son projet,ça sent l’improvisation à plein nez.Opacité et mystère.Si Postes Canada cherche à privatiser le service postal,qu’il le dise donc ouvertement.

    • ah moi ça ne me dérangera pas de marcher un peu, je le fais déjà pour toutes mes courses, coiffure, gym, travail…. Tant que la boîte ne soit pas sur mon seul mètre carré de terrain ou dans le parc, seule place verte déjà surexploitée. J’espère que toutes ces cases postales seront à l’intérieur d’un commerce comme ont les voit déjà dans certain village.

    • Si on les mettait dans les pharmacies ou les McDos!

      Ce sont les deux endroits où les petits vieux n’ont aucun probème à se rendre…

    • @fcardina

      Ce qui me surprend le plus c’est d’envisager l’implantation de ces milliers de boites postales, qui vont inévitablement couter des millions de dollars, plutôt que de se servir de l’infrastructure existante. Pourquoi ne pas plutôt diminuer la fréquence de distribution à domicile à une fois/semaine. Le courrier en livraison prioritaire pourrait être distribué dans les points de services de la poste (qui sont quand même très nombreux) tel que c’est déjà le cas pour la livraison des colis. Une alerte pourrait alors être envoyée par téléphone/sms/couriel/facebook/twiter pour avertir le destinataire de l’arriver de son paquet. En 2014 on est rendu là je crois …

    • Dans les quartiers urbains centraux, l’espace pour mettre autant de boîtes à lettres n’existe simplement pas. Sur mon seul segment de rue, situé entre St-Zotique et Beaubien dans Rosemont-Petite Parie, il y a plus de 200 adresses civiques. Un simple quadrilatère St-Michel/BeaubienSt-Zotique/Iberville représente plusieurs milliers de boîte postales.
      Il n’y a aucun espace suffisamment grand disponible pour implanter autant de boîtes, ni dehors sur les trottoirs, ni dans les parcs, et encore moins dans les commerces.

      ussi, que diront les citoyens si on retire des places de stationnement sur rue pour y permettre le stationnement des camions postaux? Des citoyens qui viennent chercher leur courrier?
      Impensable! Ce qui est logique et efficace dans un quartier de banlieue ne peut pas s’appliquer dans un aménagement urbain dense, le coût de l’espace est trop élevé.

      Le compromis possible serait d’installer une boîte par plex, le long du trottoir.

    • @ BenLePro 14h59

      Entendons-nous bien. J’ai écrit “milieu rural”, parce qu’on ne parle pas de duplex en rangées. ‘ai écrit “milieu rural”, parce qu’il s’agit d’un chemin long de quelques kilomètres, qui débute “à la campagne” mais se termine en ville. C’est un milieu de bungalows, installés sur des lots non desservis (donc larges de 150, 164 ou 75 pieds, selon leur âge). Non desservis, encore que la ville a entrepris un processus de consultation en vue d’installer aqueducs et égoûts.

      Entendons-nous bien; quand j’ai bâti, j’étais “dans le bois” mais la ville m’a rattrapé. Et c’est devenu un problème urbain, d’un type avec lequel vous n’êtes manifestement pas familier.

      Cela dit, j’ai grandi au coeur du Plateau Mont-Royal, dans un secteur planifié au début du 20e siècle et construit presque entièrement en 1909-1910. Dans les années 50, on y comptait une voiture à toutes les deux ou trois adresses, il y avait de l’espace “en masse” pour stationner et les clients des commerçants de l’Avenue du Mont-Royal pouvaient facilement y trouver des espaces de parking. En 1954, transférer le courrier dans des boites communautaires, ça n’aurait pas posé problème, dans les circonstances.

      Vous irez voir de quoi ça a l’air aujourd’hui, avec plus d’une voiture par adresse et le système de vignettes. Vous pensez vraiment que les trottoirs peuvent y accueillir des grappes de 100 ou 200 boîtes communautaires sans que le déneigement en souffre? Va-t-il falloir utiliser des espaces verts (au parc Laurier, par exemple) pour regrouper des boîtes de quartier? Auquel cas, il va falloir prévoir des places de stationnement pour les véhicules dont l’occupant devra descendre pour quérir son courrier.

      = = =

      Le Fédéral est égal à lui-même: il joue du bulldozer sans se soucier des dommages collatéraux. En matière de transport par train des matières dangereuses, il aura fallu des dizaines de morts et des explosions répétées pour qu’Ottawa songe ENFIN à donner aux administrations municipales les outils (renseignements) dont les pompiers pourraient avoir besoin…

      Pour le service postal, il fait pareil; il transfère des obligations aux administrations municipales sans même se demander si elles sont en mesure de les assumer.

      Dans votre ancien quartier, le plan de zonage avait prévu les rues en conséquence, avec des espaces pour les boites et du stationnement autour. Mais ça n’est pas le cas dans les rues du Plateau, de NDG ou du quartier Limoilou à Québec. Ni dans les quartiers centraux de Rouyn-Noranda, où j’habite depuis 40 ans.

      C’est un peu comme quand l’un des joueurs décidait de changer les règles du jeu… au beau milieu de la partie en cours; ça n’est ni très élégant, ni souhaitable.

      Parole de vieux schnock qui a vu neiger… à titre d’élu municipal et à titre de président d’un comité d’urbanisme. Disons que la chose me préoccupe; maintenant, vous saurez pourquoi! ;)

    • Bonjour M.Cardinal
      -
      Il y a 1 mois, votre éditorialiste en chef M.Pratte en a fait un article. Pour lui, le problème était minime et parlait d’une ou 2 boîtes par coin de rue (??). Évidemment, je lui ai écrit pour lui démontrer que la ville serait défiguré par des dizaines de boîtes à chaque coin de rue, ce que vous venez justement de démontrer dans votre article. Sa réponse fut celle-ci : “”Il me semble qu’avant d’annoncer la catastrophe, il faut voir ce que l’imagination de la Société et des villes peut produire”"
      -
      Bon je suppose dans sa réponse qu’il est dans une situation où il ne sera pas affecté par le problème en face de chez lui, donc une réponse de politicien qui ne veux pas se mouiller. Dans le cas contraire, il risque aussi de se faire imposer une solution qui ne ferait pas son affaire et il sera trop tard pour contester.
      -
      -
      @bloganon
      11 janvier 2014
      10h00
      -
      Si tu avais lu l’article au complet, tu aurais appris que le bac à recyclage a été volé
      -
      -
      @durendal
      11 janvier 2014
      10h33
      -
      Créer une base de données pour aviser les personnes qu’il y a du courrier dans la boîte, ça veut dire relier l’adresse électronique avec l’adresse postale et faire les mises à jour et sans tenir compte que beaucoup non pas l’internet… complètement insensé.

    • @mbmb007,

      franchement niaiseux comme commentaire. Il y a bien des personnes âgées qui font livrer leurs médicaments parce qu’ils ne peuvent justement pas se rendre à la pharmacie. Et pour ce qui est des McDo, vous croyez vraiment que la population de personnes âgées se limite à la ligue du vieux poêle que vous voyez occasionnellement au McDo?

      @tous,

      les maires des grandes villes devraient tout de suite faire adopter un réglement municipal pour interdire l’installation de ces boîtes postales sur les emprises des terrains résidentiels. Pour ceux qui minimisent les problèmes que ces boîtes occasionneront aux riverains de ces boîtes, ne rêvez pas en couleur. Les gens iront en voiture chercher leur courrier, soit au retour du travail, à l’aller ou en allant faire des courses. Ceux qui auront ces boîtes sous leur fenêtres entendront effectivement les moteurs, les clés, les portières, les portes des boîtes qui s’ouvriront à toute heure du jour et de la nuit et en été, quand les fenêtres sont ouvertes, ça dérange. Mais il y a plus, parmis les gens qui iront chercher leur courrier, il y aurait inévitablement des fumeurs, lesquels iront chercher leur courrier une cigarette à la bouche. L’été, quand un vent léger souffle, il n’en faut pas plus pour pousser les effluves de cigarettes dans les maisons, condos, appartements qui seront à proximité de ces boîtes. Ces boîtes seront vraiment un problème et dévalueront la valeur des propriétés et appartements qui seront à proximité. J’ai habité un appartement, pourtant situé à bonne distance du trottoir d’une rue transversale à l’avenue Bernard (qui est une rue commerciale) et l’été, la fumée de cigarette des passants était réellement un problème. J’imagine assez facilement s’il avait fallut en plus que la densité de la circulation humaine soit multipliée par 10 ou 100 par l’ajout d’une super boîte postale au coin de la rue, ça aurait été carrément invivable.

      Maintenant, ajoutez à ça tous les gens qui jeteront carrément les publicités parterre, lesquelles seront emportées par le vent et iront garnir les propriétés à proximité. Oui, bien sûr, nous pourrions poster une police, un agent de sécurité, etc pour empêcher les citoyens de jeter les publicités par terre, mais qui devra éponger la facture ici? Postes Canada? Certainement pas.

      Les dirigeants de PC sont carrément des imbéciles. Avant les fêtes ils déclaraient que c’était une bonne chose pour les personnes âgées parce que cela leur donnait l’occasion de faire de l’exercice. Faut être imbécile pas à moitié pour sortir une excuse comme celle-là.

    • @Mbmb

      “Ce sont les deux endroits où les petits vieux n’ont aucun probème à se rendre…”

      C’est de l’humour de Secondaire I, ça? La pharmacie? J’en arrive justement, mais le McDo de mon quartier, il attire davantage de tit-coune avec la morve au nez que de p’tits vieux avec pas de dents…

      Y a des menus pour les tit-coune, au McDo. Avec des cadeaux en plastique. Mais ils sont pas encore rendus aux menus “manger-mou” ni aux cadeaux du genre “verre à dentiers” pour les ceusses qui pourraient en avoir un certain besoin.

      Blague à part, votre commentaire est inqualifiable. Et c’est là un euphémisme. Vous connaissez ce mot-là?

    • Bien le bonjour à mon ami papitibi! Fait longtemps? Re-Bienvenue chez vous.

    • Vous n’avez pas entendu l’entrevue avec Mme Losier de Poste Canada dans les jours suivants cette annonce. Elle les mettrait à côté des boîtes à journaux! De plus, paraitrait que les personnes âgées rêvent de marcher pour aller à la boîte à lettre. Avec le verglas et la pluie comme aujourd’hui, ça doit vraiment être un rêve de se péter la g….

      Ça me semble complètement improvisée cette annonce là. Un manque de respect total de la population. Du vrai Harper quoi. L. Paquette

    • On nationalise l’internet, car au 21e siècle, l’accès internet est une NÉCESSITÉ fondamentale comme les routes; on crée un programme qui permet à chaque personne ou famille d’avoir gratuitement une tablette simple d’utilisation (il en sortira une à 38$ US en début d’année) configurée pour la poste, et on élimine le courrier papier.

      Plus besoin de boîtes postales, plus de papiers qui traînent, moins d’arbres coupés, et deux services publics essentiels, la poste et l’internet qui restent au bien commun.

      Mais on ne fera jamais ça, ce serait intelligent…

    • Effectivement, si j’avais 1 metre carré de verdure devant la maison, je le protégerais avec acharnement!

      J’ai 500 metres carrés devant la maison, et je ne peux meme pas m’imaginer y voir de telles cochonneries.

    • En lisant le premier commentaire de cmoibenlepro, j’ai eu une idée : et si ces boîtes postales étaient fixées sur les parois des abribus? Si chaque citoyen peut se rendre à pied à un abribus, il peut s’y rendre à pied pour aller chercher son courrier.
      Cette solution aurait cependant deux inconvénients :
      1) perte d’espace publicitaire à vendre pour les sociétés de transport en commun;
      2) trafic difficile pour ceux qui vont prendre leur courrier en voiture en revenant du travail, surtout à l’heure de pointe lorsque les autobus doivent s’arrêter à cet endroit.

      Malgré tout, pensez-vous qu’une telle solution pourrait être viable?

    • Les postes pour la municipalité de St-Basile le Grand a installé certains de ces casiers sur le mur extérieur d’un dépanneur du coin. Tout le monde a un dépanneur pas loin avec un grand mur sur lequel on peut ajouter 6-8 pouces de casiers. Ou une aréna, ou une épicerie, ou tout autre lieu public possédant un grand mur vide qui attire les graffitis. Aussi bien y mettre des boîtes postales.

      La question des personnes âgées ou handicapées…Elles s’organisent comment disons pour faire l’épicerie? Aller consulter le doc? Visiter la famille? Le courrier peut-être ramassé exactement de la même façon, que ce soit le fils, le préposé au bénéficiaire, l’ami ou toute autre personne qui voit à ce que les rendez-vous et l’épicerie de la personne soient pris en charge. Il faut cesser de voir des bibittes où il n’y en a pas. Je vous assure que dans mon coin où se trouvent des carrousels couverts de Poste Canada, il y a aussi des vieux et des handicapés qui reçoivent leur courrier comme tout le monde.

      Par contre, gros bobo: PARTOUT sans exception où il y a de ces boîtes, même si on y met la quantité de poubelles plus que nécessaire à ramasser les circulaires et autre pollution postale, les gens se conduisent comme de parfaits cochons et ça se ramasse par terre comme dans la photo qui coiffe ce billet. Ça ne “tombe” pas, c’est dompé sur le sol. Pas certaine qu’être commerçante, je voudrais ça sur mon terrain. Il faudrait donc interdire les pubs dans les casiers. Ce à quoi Poste Canada ne renoncera pas parce que ça rapporte.

      Attendons la suite.

    • Remplir 100 boîtes postales au coin d’une rue et remplir 25 boîtes postales dans l’entrée de quatre édifices à logements contigue doit prendre sensiblement le même temps. Peux-être quelqu’un a des boîtes postales à vendre…

    • Moi je les installerais sur les pistes cyclables aériennes. ;-) )

      Mon voisin avait les boites sur la bordure de son terrain. Un voisin malfaisant garait son 4×4 sur la pelouse de celui qui avait les boites postales devant sa maison. Il ne voulait pas stationner son véhicule sur la rue et risquer de se le faire accrocher. Postes Canada a délacé les boites postales sur le bord d’un boisé plus loin. On doit y aller en voiture et il n’y a de la place pour une seule voiture

    • Nationaliser l’internet? Faut vraiment être givré pour faire pareille suggestion.

    • @ralbol – 11 jan. 18h05 – Vous n’avez absolument aucune compréhension du fait qu’il y a encore des personnes qui n’ont pas d’ordinateur, de tablette ou de téléphone intelligent, ne fût-ce que parce qu’ils n’ont pas les moyens de se les payer, ne sont plus capables de les utiliser, etc. etc. Même un programme ne redonnera pas la souplesse aux doigts et la facilité de compréhension à des personnes vieillissantes. Vous, ça ne vous plaît sûrement pas, mais je connais encore de nombreuses personnes qui aiment bien recevoir une carte de souhaits une fois de temps en temps. J’en suis, et suis parmi les gens qui aiment en envoyer pour faire plaisir. Vous pensez qu’il faut avoir toutes ces bébelles pour être intelligent? J’peux vous dire que si on passe à une caisse avec un panier d’épicerie rempli des mêmes choses, je vais arriver à la caisse en connaissant le montant que je devrai avec moins d’un dollar d’écart, sans calculette, sans bébelle informatique car mon cerveau calcule encore très bien, mais je doute fort que vous soyez capable d’en faire du pareil.

      @lmisslucie – 11 jan. 18h02 – La madame Losier de Postes Canada est pas mal niaiseuse, parce qu’elle ne sait même pas que nos divers maires ont continué de ne pas permettre l’implantation de boîtes à journaux à Montréal (ça se passe sûrement ailleurs aussi). Et elle est une triple imbécile si elle croit que les boîtes de Postes Canada, dans nos grandes villes, pourront être seulement de la grandeur d’une boîte à journaux. Faudrait que tous les imbéciles qui travaillent dans quelque emploi dans quelque domaine de la fonction publique soient congédiés et remplacés!

      @dcsavard – 11 jan. 16h29 – Vos commentaires sont très justes. Et les déchets qui seront occasionnés? Comme on le voit sur la photo? Juste chez moi (15 appartements), il y a des locataires si niaiseux qu’ils jettent déjà par terre leur courrier indésirable. Il y a quelques années, pendant l’absence du proprio, j’ai mis une poubelle: les gens l’ont utilisée pendant quelques jours, puis pfffffft! Encore des papiers par terre.

      Nous avons accepté la laideur des gros bacs à déchets, des bacs à recyclage, pour certains des bacs à compostage. Nous avons été forcés d’accepter que Bell qu’on-n’aime-plus mette parfois ses poteaux de téléphone carrément sur nos trottoirs pour faire une embûche de plus, parce que tout leur est permis. Nous avons des rues enlaidies par toutes sortes de peinturlurages et encore des embûches avec des saillies un peu partout. Combien de laideur sommes-nous encore prêts à accepter, dans nos villes déjà devenues laides parce que les gens sont salauds et indisciplinés, jettent de tout partout, laissent leurs chiens faire leurs besoins sans les ramasser (ou, pire, les foutent dans les égouts), etc. ? Faut pas dire à tout le monde de s’en aller “dans le bois”, parce qu’ils iraient faire la même chose ailleurs!

      Ras-le-pompon!

    • Ralbol

      Lol, vous appellez qui au juste pour nationaliser l’internet? M. Internet?

    • jolico

      Combien de centaines de millions devons nous payer, collectivement, pour vos petits plaisirs?

    • @tous

      Regardez attentivement la photo en haut de la page. Est-ce ça qu’on veut à chaque coin de rue? C’est un peu la question que M. Cardinal nous pose.

    • @Bob_Inette

      Moi ce que je trouve insignifiant est votre commentaire…

      Pour revenir au sujet: la photo montre bien que certains usagers de ces boîtes sont des cochons. On ne peut qu’appréhender alors la saleté qu’engendrera ces boîtes à Montréal…

    • @papitibi, contrairement à votre ami Picotte, je ne vous souhaite pas la bienvenue…

    • Il est regrettable que Postes Canada subisse des coupures de la sorte, mais force est de constater qu’une mutation plus globale causée par l’intégration du numérique dans nos vies est en cours, dans plusieurs secteurs et pas seulement la livraison du courrier.

      Mon propos est donc: tâchons donc de bien s’adapter à ces transformations plutôt que de s’acharner sur une vision que ne regarde pas en avant.

      Ainsi, concernant la livraison du courrier, je vous réfère au lien du communiqué de presse de l’IRAC ci-après qui pose de bonnes questions, incitant à concentrer les efforts en ce sens, ce qui à mon avis serait plus utile en vue de maintenir un service de la meilleure qualité possible: http://www.raic.org/resources_archives/media_releases/2013/CanPost_f.pdf

      Sylvain Bilodeau, architecte

    • à la décharge de ralbol je crois qu’il propose la gratuité d’Internet au québec et propose d’indemniser les fournisseurs d’Internet québécois. Ça semble ça. Il faut parfois savoir interprêter au lieu de toujours chercher à ridiculiser et à intimider.

    • @nininou: Qu’est-ce que mon ami papitibi vous a fait pour que vous rédigiez pareil commentaire?

    • La bonne question : on reçoit quoi par la poste déjà, en 2014? On reçoit quoi qui ne peut pas être reçu oui livré différemment? La réponse : RIEN. Les personnes âgés ont vécu et survécu à toutes les améliorations technologiques des 100 dernières années, ils sont encore là. Faut arrêter de niaiser. Dommage pour les emplois, mais je suis pour les UPS, FEDEX, etc de ce monde, qui vont créer des services personnalisés à des prix compétitifs, etc. Faites moi pas brailler avec vos cartes de Noël svp.

    • @guygadbois – Sous peu, le timbre pour un envoi bien ordinaire sera 1$. En sus, dès qu’on envoie une petite carte avec quelque chose d’inclus comme une ou deux photos, il faut presque doubler le montant du timbre ou bien se déplacer pour aller à un comptoir. N’avoir que trois livraisons par semaine ne me dérangerait pas du tout. Par contre, risquer une chute pour aller chercher du courrier l’hiver, parmi les détritus en plus… Postes Canada aurait eu bien des choses à faire avant d’en arriver là, bien d’autres l’ont déjà dit. Ça paraît que vous n’avez aucune contrainte et que vous n’avez aucune idée des problèmes des personnes âgées et seules, pas du tout branchées, et que vous n’en connaissez donc probablement aucune.

      Bien d’autres personnes paient bien d’autres frais en collectivité pour des plaisirs qui sont vôtres sans être les miens ou les leurs. Postes Canada avait pour mission “basic” de livrer du courrier. Que cette mission change d’approche là où c’est possible, tant mieux. Là où ça ne l’est pas, faut pas.

      @loubia – 19h – Pour les personnes âgées, l’épicerie risque de ne pas être un si grand problème si elles acceptent que leur commande ne soit pas remplie exactement comme elles l’auraient désiré (format ou marque de commerce). Métro offre (j’espère que Métro offre encore) un service où les gens appellent, puis quand le livreur passe dans les environs, il cueille la commande écrite (c’est sûr qu’il y a un montant de base, 25$ je crois), puis la commande est remplie et livrée le lendemain. Certaines autres épiceries ont des offres différentes.

      Pour certaines personnes âgées, c’est très difficile d’aller chez le médecin et plusieurs ont plutôt de l’aide de leur CLSC. C’est une chose d’être obligé de se payer un taxi pour aller chez le médecin, mais le faire pour aller chercher son courrier????? C’est clair qu’un grand nombre de “jeunesses” n’ont aucune idée ce que c’est de vivre de pensions et du supplément garanti…

      Savez-vous combien de personnes âgées n’ont plus de famille ou, si elles en ont, ne les “visitent” que par téléphone parce qu’elles ne sont plus capables de se déplacer? Faudrait peut-être que quelqu’un fasse une petite étude sociologique là-dessus.

      Dans votre beau coin de St-Basile-le-Grand, peut-être que les p’tits vieux ont des autos et habitent de jolies p’tites maisons avec garage attenant, mais dans mon coin, y’a beaucoup de p’tites vieilles qui sont logées au deuxième ou troisième étage où il n’y a pas d’ascenseur. Vous croyez que ces gens ont “un préposé au bénéficiaire”? Dans votre sagesse, vous allez dire qu’elles devraient déménager dans des résidences, mais elles préfèrent vivoter comme ça que de se faire régimenter (lever à X heure, repas à Y heures, dodo à Z heure) et mettre toute leur petite pension sur le gîte uniquement et sur des repas douteux à 4,68$/jour, et les CHSLD où les personnes pauvres sont logées, croyez-moi, elles n’ont pas le même luxe que celles qui sont en moyens. C’est p’t'être un autre débat, mais que les égoïstes avec des oeillères réalisent ce que peut être la vie des autres.

      (De moi à moi: “Bon… va te coucher jojo… prends un bon choco chaud et va te coucher, même si on t’a fait fâcher.”)

    • En Colombie-Britannique cette année, il y a eu 5,000 vols dans les boîtes postales communautaires par des voleurs à la recherche d’argent ou de cartes de crédit ou autres. Vous pouvez être sûr que les bandits d’ici vont faire de même.

    • Je parle de 2013 évidemment

    • Correction encore, c’est de 2008 à 2013, donc 1,000 par année. Mais ce n’est que pour un nombre limité de boîtes puisque PC n’a pas encore commencé à installer ces boîtes partout

    • @ nininou 20h35
      “contrairement à votre ami Picotte, je ne vous souhaite pas la bienvenue”

      = = =

      Diantre, qu’est-ce que c’est que cette éructation
      Qui point ne fait honneur à votre éducation?

    • Lorsqu’on cherche sur internet, on trouve des choses, mes amis, pas croyable.

      PC songe à facturer l’entrepreneur $200 par adresse pour l’installation des boîtes communautaires dans les nouveaux développements. Donc faut s’attendre que PC fasse la même chose lorsqu’ils installeront ces boîtes partout en ville. Ils vont vous facturer $200. Il n’y a rien de gratuit, faut les payer ces boîtes

    • Jolico

      Je paie un peu plus de 180 000 $ en impôts annuels. Vous croyez que vous payez pour mes petits plaisirs?

      Expliquez-moi comment une business avec un revenu brut de 1 $ par transaction, ou meme 2 $ par transaction, avec un syndicat, peut faire de l’argent, post-1950?

    • @guygadbois 20h20
      “Combien de centaines de millions devons nous payer, collectivement, pour vos petits plaisirs?”

      = = =

      Tous n’ont pas la chance de vivre au 23e étage d’une tour dont les aménagements permettent au facteur de livrer le courrier dans le hall d’entrée, et aux résidents d’en prendre livraison sans risquer de se rompre les os.

      Tous ne vivent pas non plus dans des quartiers conçus et aménagés pour permettre l’installation de ces boites communautaires – incluant un débarcadère. Il y a encore des gens qui vivent sur Marie-Anne, à l’ouest de St-Denis; ou sur Chambord, entre Gilford et Mt-Royal. Ces boîtes qui permettront à Postes Canada d’économiser, vous allez les mettre où?

      Vous n’y voyez vraiment que pur caprice de la part de “Jolico”?

      Puisque vous semblez préoccupé par la question des coûts, peut-être devrez-vous vous faire à l’idée que là où Postes Canada pourrait économiser deux dollars, les administrations municipales pourraient devoir en dépenser cinq? Faudra-t-il exproprier des espaces hors-rue (et hors-trottoir) pour recevoir ces milliers de boîtes-à-courrier (et des espaces-débarcadères), dans les secteurs où il sera impossible de faire autrement? Des espaces à entretenir (déneigement, rebuts de papier…). C’est des taxes à venir, ça, Monsieur!

      Du pelletage de responsabilités financières dans la cour d’un autre palier de “gouvernement”, ça ne permet pas de réaliser des économies; ça oblige les administrations municipales à percevoir des taxes foncières additionnelles, un mode de taxation particulièrement rétrograde par ailleurs.

      En quoi, dites-moi, la satisfaction de VOS propres petits plaisirs de bien-nanti devrait-elle primer sur la satisfaction de ce que vous qualifiez (avec plus ou moins d’à-propos) des “petits plaisirs” de Jolico?

    • @ Guy Gadbois 00h04
      “Je paie un peu plus de 180 000 $ en impôts annuels. Vous croyez que vous payez pour mes petits plaisirs?”

      = = =

      Hum… bien que vous l’affichiez avec ostentation, votre modestie vous honore. ;)

      Cela dit, à des impôts élevés correspondent des revenus plus élevés encore, et c’est peut-être au niveau de votre facturation d’honoraires que Jolico vous a payé (une infime partie, j’en conviens!) de vos p’tits plaisirs. Soit en sa qualité de contribuable, soit en sa qualité de consommatrice…

      Surtout qu’avec de tels revenus, vous auriez eu largement les moyens de corrompre un ou deux politiciens en cette époque pas si lointaine où certains d’entre eux étaient corruptibles, non?

      Bref, vous auriez pu vous abstenir. Sans rancune…

    • @ Misats 0h43

      … surtout que le papa de Monsieur Cardinal – un érudit s’il en est un, avait lui-même occupé le fauteuil du Grand Vizir de l’éducâssion au sein du cabinet des ministres!

      Shocking! ;)

    • @papitibi – Merci pour votre réplique à l’ostentatoire GuyGadbois à 1h02. Vous me sauvez de réfléchir quoi dire à ce personnage qui, en plus de ce que vous suggérez qu’il aurait pu faire avec tout son fric, fait peut-être partie d’une corporation qui utilise les paradis fiscaux ou d’autres méthodes véreuses comme on en a vues à Cash investigation, Envoyé spécial ou même Enquête ici pour ne pas payer trop d’impôts et donc enlève le pain de la bouche de canadiens.

      @raylauzon – Si vous aviez 90 ans et viviez seul, raide pauvre ou pas, sans ordi/tablette ou autre bébelle coûteuse parce que vous n’avez pas eu le temps ou l’occasion d’apprendre ou pas les moyens de vous en payer, vous seriez peut-être content de recevoir une carte de souhait (y’a pas que Noël: il y a les anniversaires, les décès, d’autres fêtes, d’autres circonstances) avec des nouvelles de quelqu’un qui pense à vous. C’est à des gens du genre que j’envoie des cartes de souhaits, parfois accompagnées de photos, etc. C’est ben ben cute les p’tites cartes à envoyer par courriel, mais ça n’a pas du tout d’âme.

    • La réalité c’est qu’il ya des gens qui vivent sur un coin tranquilement et qui vont se faire exproprier du mètre carré sur leur terrain et alors oui quand le BS va aller chercher son courrier en pleine nuit avec son silencieux percé. Ca va être une source de rage, absolument.

      Et on va dire à ce propriétaire de se taire au final.

    • @guygadbois 00h04

      Ce qui compte ce n’est pas le revenu par transaction, mais (revenu moyen par transaction) x (nombre de transactions), moins les dépenses évidemment. Avec les syndicats, CP a des dépenses trop élevées. Google fait de l’argent avec quelques sous par click, fois un très grand nombre de clicks.

      Pour répondre à votre question d’hier soir: Dr en “management science”.

      Pour l’impôt, je vous bats.

    • Il faudra éviter les méga-emplacements. Avec la densité de population, si la société canadienne des postes fait une installation par X km^2, on se retrouvera avec des centaines de clients en même temps.

      Et plusieurs l’ont dit, il faut éviter que les usagers aient à prendre leurs voitures ou le transport en commun pour aller chercher leur courrier.

      Simon Chartrand

    • . . . Si l’installation de boîtes postales multiples est si complexe en ville et que cela nuit à la qualité de vie et au paysage urbain … Pourquoi ne pas évaluer le coût de mise en place, d’entretien et d’opération de ces boîtes et si les villes n’en veulent pas, qu’elles conviennent d’une entente avec la Société des postes et fassent elles-même la distribution du courrier en taxant les quartiers desservis en conséquence, soit la différence de coût (l’économie recherchée par la Société des postes). Peut-être que l’on s’apercevra que le maintien des facteurs est économique.

      Dans le cas contraire, on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre ! … La densification est avantageuse pour certains paramètres de la gestion urbaine, pensons aux infrastructures publiques ou au transport en commun. Si cela est désavantageux pour la poste, et bien, que les villes en fasse les frais.

    • @kakousse : les villes densément peuplées en fournissent déjà pas mal. En fait, ce sont elles le moteur de l’économie et elles assument déjà beaucoup de responsabilités. On ne peut pas continuer à demander aux citadins de payer pour les autres.

    • Fritz

      Quel est votre taux d’impot effectif?

    • Dans les églises, il y en a partout à Montréal qui ne servent pas à grand chose et qui ont besoin de revenus pour leur entretien. Personellement, je laisserai Poste Canada se débrouiller avec les tonnes de publicité qu’elle nous envoie…

    • Vendez Postes Canada a une entreprise privée et automatiquement au lieu d’être dans le rouge, ils seront dans la colonne des profits en moins d’un an.

      Ils n’ont jamais été capable de dégraisser cette grosse machine.

    • histoire que les lecteurs comprennent qu’il y a des gens qui partagent une partie importante de leur richesse avec eux pour leur payer des services.

    • @guygadbois 10h09

      Je ne veux pas vous répondre car ça vous donnerait (ainsi qu’à tous ceux qui lisent ce blogue) le montant de mes revenus:

      X = montant imposé à <50%
      Y = montant imposé à 50%
      X + Y = revenu imposable total
      A = impôt payé sur X
      T = taux effectif
      T = (A + 0.5 Y)/(X + Y)
      Y = (XT – A)/ (0.5 – T)
      Revenu imposable total = X + (XT – A)/(0.5 – T)

      Comme X et A sont connus de tout le monde, si je vous donne T ça revient à vous donner Y.

    • Le nouveau projet de Postes Canada est irréalisable dans les villes densément peuplées.Que reste-t-il comme choix?Réduire le nombre de jours pour la livraison du courrier/Sous-traitance suite aux départs de retraite et d’attrition/Privatisation totale ou partielle/Conserver le système tel quel mais payant sous forme de taxe spéciale,frais supplémentaires ou d’abonnement quelconque.

      Postes Canada est loin de jouer la carte de la transparence: on sait rien,on ne nous explique rien et bang on nous arrive avec un projet farfelu sans préavis.Ça cache ”quelque chose”.On appelle ça un coup monté(frame-up)…comme un ballon d’essai vers une privatisation totale ou partielle de Postes Canada.

    • Fair enough Fritz. Le mien est d’environ 25%.

    • Perrsonnelement, j’ai tout simplement eliminé poste canada, il enest de meme pour mon entreprise. En 2013, tout peut se faire electroniquement, autant avec le gouvernement qu’avec les entreprises.

    • @ dcsavard, jolico, guygadbois

      En Suède, toute l’infrastructure Internet appartient à l’État, les fournisseurs d’accès louent l’infrastructure à l’État et louent ensuite l’accès aux consommateurs.

      C’est pourquoi un accès internet haute vitesse plus rapide qu’ici coûte environ 12$ par mois…

      Ensuite, vous avez déjà oublié le Minitel Français ?

      Le petit terminal qu’on retrouvait partout et qui permettait les achats, les réservations, le courrier…

      C’était possible en 1982, c’est maintenant impossible..?

      Nationaliser L’INFRASTRUCTURE Internet au Québec, c’est tout à fait possible et pas plus compliqué que la nationalisation de l’électricité en 1944.

      Faut croire qu’en 2014, nous sommes devenus des mollusques totalement à la solde nos maîtres…

    • À daniel.mayer
      Pourquoi les habitants des villes denses devraient-ils payer plus cher pour leur service postal, alors qu’il en coûte moins cher à livrer du courrier en milieu dense? Vivre en ville amène certains problèmes, mais il faut aussi pouvoir jouir des avantages apportés par la densité.

      À hugues19
      Oui, il faut avoir une adresse postale. Il faut au moins un endroit pour recevoir les contraventions et autres documents gouvernementaux.

      Quelqu’un qui paie 180 000$ d’impôts par année gagne 400 000$, et encore plus s’il peut utiliser des crédits d’impôts, pour personne à charge, par exemple.

      Une question: pourquoi les municipalités devraient-elles fournir gratuitement leurs terrains à la Société canadienne des postes? Pourquoi devrait-on aider le fédéral à empocher des profits? Si la SCP se comporte comme une compagnie privée, ne devrait-on pas la traiter comme telle?

    • Bon, combien de milliers de fonctionnaires je vais devoir payer pour s’occuper de l’infrastructure internet ainsi nationalisée? Vous etes sur que je vais être gagnant? Nope.

    • @ralbol,

      en quoi ça résoud le problème du courrier? Et pour le reste, bien qu’il soit possible de démolir votre argumentation, je pense que c’est totalement hors sujet et surtout inutile avec vous.

    • Bonjour,

      Donc si je comprends bien certains intervenants :
      M Cardinal écrit des insignifiances car:
      Je n’habite pas près d’un lieu achanlandé donc le bruits des clés et des portières ne dérangent personne (en été nous avons tous un climatiseur). Si ce que lui a vécu ou entendu n’a pas été vécu ou entendu par moi, alors c’est insignifiant.

      Nous avons tous internet haute vitesse (tous les pauvres, tous ceux qui habitent en régions éloignées, tous les personnes agées), donc pourquoi Poste Canada existe encore?
      Nous avons tous une ordinateur pour sauvegarder nos factures et surtout nos rapports d’impôts (car bien sûr nous faisons tous nos impôts sur ordinateur et l’envoyons par internet et nous archivons pendant 7 ans nos données dans notre ordinateur (que dis-je dans les nuages, qui a besoin d’un vrai ordi aujourd’hui?)).
      Nous avons tous le dépôt direct dans notre compte de banque (qui n’a pas de compte de banque de nos jours? Moi et mon entourage en avons un (même plusieurs) donc tout le Québec en a, franchement, sortez du moyen âge!)
      De toute façon, d’ici x ans (je connais le futur moi), plus besoin de voiture personnelle : internet me permet : de travailler à la maison (qui aujourd’hui travaille en dehors de chez eux? On peut faire une chirurgie sur un patient à partir d’un ordinateur, alors tout est possible), de communiquer avec les autres, magasiner (même l’épicerie), payer, me faire payer, m’informer, me divertire. Je suis de mon temps moi (mes amis facebook me l’ont dit et ceux avec que je communique sur twitter sont d’accord avec moi). Même plus besoin d’acheter des items dans un magasin, l’imprimante 3D nous permet de tout fabriquer nous même. La qualité et la finition vous me dites? Un détail, il faut cesser d’être rétrograde, si je peux faire un morceaux de plastique, je peux tout faire (on le sait tous que tout est fait à partir de la même molécule de plastique).

      Je vis de la seule façon que tous devrait vivre, car tout ceux de mon entourage vivent comme moi donc le reste du monde vive comme moi et ceux qui ne sont pas d’accord ne sont vraiment pas de leur temps et devraient rentrer dans le rang vite car on n’arrête pas le progrès.

      Dommage qu’en 2014, la nuance ne fera pas plus partie de notre opinion qu’en 2013 et que nous continions d’extraposer notre réalité, nos besoins et notre vision aux autres (si moi je le fais tous devrais être capable de le faire sans égards, aux limitations physiques, monétaires, socials, technologiques, géographiques et même intellectuelles)

      Le Spectre

    • @ralbol 11h56

      Pensez-vous vraiment qu’un Internet géré de par des fonctionnaires provinciaux (qui terminent leur journée de travail à 16h) va être plus efficace? Ne pensez-vous pas que L’État pourrait contrôler les informations qui circulent sur l’Internet et appliquer des politiques de censure? Allez voir ce qui se fait en Tunisie, au Maroc, en Chine et à Cuba.

    • Je les trouve plutôt esthétiques ces boîtes aux lettres, et vous verrez qu’il n’y aura pas tous ces déchets, selon mon expérience personnelle, cela n’arrivera pas. Peut-être un papier une fois de temps en temps, que vous pourrez ramasser en bon citoyen.
      Et si vous vivez dans un quartier mal famé, déménagez

    • On parle ici de Montréal… Alors on n’a qu’à faire ce que Montréal fait: Taxer.
      Tu veux envoyer une lettre à Montréal, alors le timbre sera de 2$.
      Tu veux envoyer une lettre en milieu rurale, alors le timbre sera de 1$.
      Et on continue à livrer les lettres aux gens trop paresseux pour aller chercher leur courrier à plus de 1 ou 2 km (comme c’est le cas dans certaine région).

      Mais bon, quand on s’attarde au bruit des clés et au circulaire à terre (on sait que Montréal est une ville salle) comme arguments, ça prouve que le débat est vide.

      J’ai aussi une boite postale, et elle est propre. Les circulaires sont livrées à domiciles. Ce n’est pas à Poste Canada de distribuer les circulaires. Les public-Sac, ça existe pour ça.

      P Busque

    • Merci, Le Spectre. Mais est-ce que ça suffira pour faire réfléchir des gens qui paient 180 000 $ d’impôt? Quand ils ignorent ce que ça peut être de tenter de subsister avec beaucoup moins que le dixième de ce qu’ils paient en impôts?

      Un spectre se présente à moi: avril 2014. Je n’ai pas les moyens de changer d’ordinateur et celui que j’ai ne supportera pas. M’étant limitée à vitesse intermédiaire pour pouvoir rester sur internet, je me retrouve où? Probablement à écrire et poster des lettres à plus de 1$ la “shot”.

      Les guygadbois des blogues seront bien contents qu’une autre personne avec des points de vue différents disparaisse.

    • Est-ce que Postes Canada a recherché d’autres solutions ou leur décision est déjà prise, sans avoir consulté qui que ce soit? Je leur en propose deux. Une première: une distribution du courrier à tous les deux jours et si tel ou tel organisation, entreprise ou particulier est trop pressé, il y a toujours les services privés comme UPS, Purolator… Une deuxième solution à ce problème, dont la photo ne montre qu’un élément de l’impact négatif des fameuses boîtes postales, en milieu à forte densité urbaine, serait que Postes Canada et les gouvernement provincial et municipal discutent entre eux et s’entendent sur des solutions qui satisferaient tout le monde. Et pourquoi pas des bénévoles de quartier qui distribueraient le courrier de Postes Canada? Étant retraité, je participerais bien volontiers à cet acte bénévole, celui-ci rejoignant mes intérêts pour le bénévolat et le plaisir de la marche. Par exemple, Postes Canada apporterait le courrier à la municipalité qui, elle, le diviserait par quartier; ensuite, un ou plusieurs bénévoles, par quartier, pourraient le distribuer, maison par maison, Bien sûr, la municipalité devrait être rémunérée en conséquence, pour recevoir et redistribuer ainsi le courrier de Postes Canada, qui, par cette nouvelle façon de faire, en sortirait quand même gagnante, du moins, je le pense. Jacques Robert

    • @vec0203 – Ça pourrait fonctionner dans des quartiers où il n’y a que des maisons, mais où il y a des édifices à appartements du genre de ceux de mon quartier, le facteur a un genre de clé (je présume que c’est une sorte de passe-partout pour un nombre d’édifices) qui permet d’ouvrir la porte extérieure. Tous les quartiers de Montréal ne sont pas des résidences privées, des grands édifices à appartements avec lobby et sécurité. Il y a les quartiers modestes – ou pauvres – où seule une porte avant verrouillée sert de sécurité (parfois on a la chance, comme chez moi, qu’il y ait quand même aussi une porte intérieure verrouillée, mais ce n’est pas partout dans mon quartier).

    • @pbusque : Ce n’est pas une question de paresse.

      Si on suppose 1 km ou 2, ça impose une énorme concentration de boîte postale. La densité du Plateau est d’environ 13 000 habitants par km^2. Il y a facilement autour de 5000 adresse par km^2. Impossible de tout regrouper au même endroit sans générer une cohue.

      Si on met une boîte postale par coin de rue, on y regroupe autour de 40 adresses. Faire un arrêt par coin de rue pour y remplir 40 casiers coûte encore moins cher que de faire un arrêt à tous les kilomètre ou 2 pour y remplir 25 casiers.

      Votre solution, soit des points de chute au kilomètre ou 2, à sa face même, manque profondément de bon sens et démontre une méconnaissance de la vie en ville.

      D’ailleurs, la majorité des ménages dans mon quartier n’ont pas de voiture.

      Simon Chartrand

    • @vec0203
      12 janvier 2014
      13h41
      -
      À propos de votre 2e ou 3e solution:
      -
      Et qui va garantir l’intégrité des bénévoles ? Ça veut dire que n’importe qui va avoir mon courrier entre les mains ?
      -
      Aucun sens cette solution car c’est une énorme porte ouverte aux voleurs et fraudeurs. Ils n’auraient même plus besoin de défoncer les boîtes postales

    • @ guygadbois

      - «Bon, combien de milliers de fonctionnaires je vais devoir payer pour s’occuper de l’infrastructure internet ainsi nationalisée? Vous etes sur que je vais être gagnant? Nope.»

      Ouais, c’est vrai, au Québec, avec l’électricité nationalisée, on paye les tarifs les plus élevés au monde… hein ?

    • @ dcsavard

      - «en quoi ça résoud le problème du courrier? Et pour le reste, bien qu’il soit possible de démolir votre argumentation, je pense que c’est totalement hors sujet et surtout inutile avec vous.»

      Le problème du courrier ?

      Ça devient du courriel. Trop simple ?

      Et ne vous gênez surtout pas pour démolir mon argumentation…

    • @ Fritz2

      - «Pensez-vous vraiment qu’un Internet géré de par des fonctionnaires provinciaux (qui terminent leur journée de travail à 16h) va être plus efficace? Ne pensez-vous pas que L’État pourrait contrôler les informations qui circulent sur l’Internet et appliquer des politiques de censure?»

      Et l’électricité gérée par nos «fonctionnaires», qui fait que nous avons les tarifs parmis les plus bas..?

      Et si ça fonctionne ailleurs, on est trop «épais» pour que ça fonctionne ici..?

      Vous aimez ça vous faire exploiter par nos 4 fournisseurs Internet qui font qu’au Canada, nous sommes parmis les pays payant le plus cher au monde ?

      Laissez-moi deviner, vous avez des actions de Videotron…

      Pour la censure, c’est pas nationalisé et le privé s’arrange très bien pour en imposer de la censure…

    • @jolico
      12 janvier 2014
      13h30
      -
      “”Un spectre se présente à moi: avril 2014. Je n’ai pas les moyens de changer d’ordinateur et celui que j’ai ne supportera pas.”"
      -
      En premier, disons que j’aime beaucoup vos interventions, elles sont logiques, réfléchies et pleines de bon sens.

      Pour ce qui est de votre remarque plus haut, je pense que vous parlez de Win XP, ne vous stressez pas, votre ordinateur n’arrêtera pas de fonctionner du jour au lendemain. Vous pourrez l’utiliser pendant plusieurs années encore, seul quelques mises à jour de sécurité vont vous manquer. Le support dont parle Microsoft s’adresse surtout à des cies.

    • Dans mon arrondissement (Pierrefonds), les trottoirs sont dans un état lamentable depuis des semaines: même pas d’abrasifs à la suite d’un verglas. Comment certains voisins âgés feraient-ils pour avoir leur courrier en hiver? Ça n’a aucun sens. Quand on choisit d’habiter sur l’île, on s’attend à des services de base: le courrier en est un.

    • EFFECTIVEMENT!

    • @jolico 13h30

      Vous écrivez: ” Mais est-ce que ça suffira pour faire réfléchir des gens qui paient 180 000 $ d’impôt? Quand ils ignorent ce que ça peut être de tenter de subsister avec beaucoup moins que le dixième de ce qu’ils paient en impôts?”

      Je sympathise en partie avec vous. Quand vous voyez quelqu’un payer en impôts beaucoup plus que ce que vous gagnez dans une année, ça peut vous choquer. Il y a toutefois une autre façon plus positive de regarder les choses. Dans notre société, une partie très importante de l’impôt est payée par un groupe assez restreint de contribuables riches. Ceci permet de redistribuer la richesse et de faire en sorte que les personnes les plus pauvres paient peu ou pas d’impôts. En passant, guygadbois ne se plaint pas de payer beaucoup d’impôts. S’il vous disait qu’il paie $360,000 d’impôts au lieu de $180,000, seriez-vous plus heureux ou plus malheureux (ou plus heureuse ou plus malheureuse)?

    • Dans 10 ans, nous aurons autant besoin du courrier que d’un club vidéo aujourd’hui.

      Jolico, vous avez l’air gentille (bien qu’un peu insistante sur vos entitlements), je suis désolé que vous ne disposiez pas du 600 $ nécessaire pour remplacer votre ordi, et de quelques dizaines de dollars par mois pour avoir un service internet qui a de l’allure.

      ralbol

      C’est quoi la vie utile d’un barrage? D’un serveur? Merci.

    • @ guygadbois

      - «C’est quoi la vie utile d’un barrage? D’un serveur? Merci.»

      C’est quoi le prix d’un barrage? D’un serveur? Merci.

    • ralbol

      Vous irez financer vos serveurs sur 30 ans.

    • Ceci dit, je suis d’accord avec vous, il faut abolir au plus vite la subvention collective (lire je paie pour vous) que l’on appelle le bloc patrimonial. Ca presse.

    • @schlum – 15h11 – Merci de me rassurer pour … effectivement Win XP. C’est très aimable de votre part.
      @Fritz2 – 16h08 – La richesse comme telle ne me choque pas du tout. L’arrogance et le snobisme, oui. Je viens de regarder une émission d’hier sur Télé-Québec, “Questions de société”, justement sur la richesse et c’était super intéressant. Ayant travaillé pour des avocats, j’ai eu l’occasion d’échanger parfois avec des gens comme Charles Sirois. Mon petit bled d’origine a eu son étoile dans la finance.

      @guygadbois – Cher Maître, j’ai travaillé mes derniers 13 ans pour des gens comme vous. J’aimais le travail dans les bureaux d’avocats, mais pas les gens pour qui je travaillais qui étaient souvent arrogants et bêtes à manger du foin et traitaient leurs employés comme des serviteurs-esclaves qu’on peut envoyer foutre selon son humeur. Votre sympathie pour ma situation financière n’est pas très touchante car je sens que vous pensez encore que des gens comme moi se croient tout dû, ce qui n’est pas le cas. J’ai eu des “entitlements” parce que j’ai aussi payé pour selon ce que je gagnais. Je les ai eus plus tôt que j’aurais voulu, merci la maladie, mais après 65 ans, nous ne sommes que vieux et non plus invalides ou autre chose du genre, d’où des changements dans les finances personnelles. Au moins, le respect des autres et l’entraide quand c’est possible sont des qualités que mes parents m’ont transmises avec leurs valeurs. Pas juste “gentille”, je suis aussi assez intelligente et belle… Hahaha!

    • Je suis d’accord avec François. La décision des boîtes postales était justifiée mais pas dans les grandes villes où la densité de population rend la livraison à la porte rentable et où l’espace pour mettre toutes ces boîtes postales pose problème.

    • @jolico
      -
      Petite précision pour Win XP : assurez-vous que lors d’achats de logiciels ou de périphériques, ça soit encore compatible XP.

      Cependant, il est inévitable que vous devrez changer un jour ou l’autre votre ordi, depuis quelques années déjà, les fabricants ne font plus les drivers pour XP et si votre ordi tombe en panne, fort possible que les pièces ne seront plus disponibles et les nouvelles ne sont plus compatibles avec votre vieil ordi ( même chose pour les logiciels). Pensez à mettre de l’argent de côté dès aujourd’hui pour ce cas

    • flo-rence bien dit à 15h27.

      ===================

      Pourquoi pas éliminer complètement le service de courrier tant qu’a y être? et pour faire plus drôle, sans préavis.

      On va aller cherchers nos factures nous même en char.

      Et Oh! j’ai une idée??!!, instaurer une nouvelle taxe le jour de l’abolition du service?? hemm hemmm bonne idée, bonne idée.

    • @jolico 17h58

      Merci pour votre aimable réponse. Je suis comme vous: je n’aime pas l’arrogance et les nouveaux riches. Le but de mon message était surtout de rappeler une certaine réalité fiscale aux lecteurs de ce blogue. Nous nous comprenons bien. J’ai probablement à peu près votre âge. Je suis heureux que vous soyez intelligente et belle. Malheureusement, nos chemins ne convergeront probablement jamais, surtout que ma femme est intelligente et encore belle. Elle me fait encore des propositions entre le repas et le café. J’en sors justement. mais je dois me taper la vaisselle en retour.

    • @ guygadbois

      - «Vous irez financer vos serveurs sur 30 ans.»

      C’est parce que… t’as pas besoin de financer un serveur sur 30 ans…

      Suggestion: Changez vite de comptable, on vous arnaque !

      - «Ceci dit, je suis d’accord avec vous, il faut abolir au plus vite la subvention collective (lire je paie pour vous) que l’on appelle le bloc patrimonial. Ca presse.»

      Et, dans le cas de la hausse du coût du kilowattheure provenant du bloc patrimonial, il s’agit ni plus ni moins d’une véritable confiscation par l’État d’un avantage acquis et d’un apanage bénéfique résultant de nos choix de société en matière d’énergie.

      Encore du détournement de fonds par l’État, qui ne servira finalement qu’à pomper notre argent vers les Rois-Banquiers.

    • On pourrait mettre les boites dans les églises…

      Y’en a partout, y’a beaucoup d’espace à l’intérieur
      et elles sont vides la plus part du temps!

    • vous êtes lourd, ralbol.

      Vous voulez protéger vos acquis, chèrement gagnés (en fait, fleecés sur le dos de ceux qui paient des impôts dans cette province).

      Il n’y a aucune raison qu’Hydro vous vende son électricité à rabais, pendant que le taux marginal maximum est de 49,97%, et que la taxe de vente provinciale est a 9,975%. Aucune.

      En plus, ca encourage le gaspillage. Quelle mauvaise politique.

    • Le courrier ? Des lettres ? On est encore au XIXe siècle à Montréal ? Que les Montréalais se mettent à l’ère d’internet bon sang ! Tout mon courrier est chez-moi dès minuit, soit dans mon ordinateur ! Le courrier ! Pourquoi ne pas revenir au train à vapeur tant qu’à y être ?

    • Merci encore, schlum, pour vos sages conseils. Faut avouer que je n’achète pas de périphériques et ose espérer que mon imprimante qui date déjà un peu mais est si pratique n’arrêtera pas pile à la copie X, et mon scanner sert de moins en moins maintenant. Mais je vais mettre des 2$ dans le cochon chaque fois que je reviens à la maison après des emplettes (en fait, c’est le chaton ici), pas des 1$ car j’en ai besoin pour la lessive!

      @Fritz2 – Votre femme est très très intelligente de continuer à vous faire des propositions, et vous l’êtes également en vous tapant la vaisselle. Les amis de mon âge qui sont encore en couple agissent exactement comme ça. Votre chère épouse n’a rien à craindre de moi, ni vous non plus, j’ai fermé mon option séduction pour sauvegarder de l’énergie!

      @guygadbois – Sans rancune. J’ai une amie de mon âge qui partage sa vie avec un très, mais très très gentil avocat, alors ça existe!

    • Juste à côté des bornes pour recharger les voitures électriques.

    • pourquoi ne pas revenir au charbon, tant qu’a y etre? J’oubliais, aux States ils sont encore au charbon….

    • J’imagine aussi tout le brouhaha lors des déménagements du 1er juillet. Je reçois encore du courrier destiné à l’ancien locataire de mon appartement et je demeure ici depuis 7 ans…

    • @jolico 21h33

      Les discussions sur les boîtes aux lettres mènent à tout. Apparemment, ce dont on parle ne brûle pas beaucoup de calories. Je vous souhaite une bonne fin de soirée.

    • La Ville veut aider les sans abris. Au lieu de geler toute la journée l’hiver, ils pourraient peut-être distribuer une partie du courrier et être payés en retour. Il y a bien des livreurs de courrier à bicyclette au centre-ville.

    • @ guygadbois

      Vous êtes lourd, guygadbois.

      Vous voulez protéger vos profits, absolument volés (en fait, fleecés sur le dos de ceux qui paient des impôts dans cette province).

      Il n’y a plein de raison qu’Hydro vous vende son électricité à juste prix, quelque soient le taxes provinciales et fédérales.

      En plus, ca encourage le vol par les corporations et les copains du régime.

      Quelle mauvaise politique.

    • @tweedledee 21h50

      Ce que vous suggérez a été essayé sous une autre forme à Fortaleza au Brésil. Ils font enlever les déchets et nettoyer les rues par des itinérants, en échange de repas, etc. Toutefois, je ne me fierais pas aux itinérants pour distribuer le courrier à Montréal.

    • @ benlepro

      Ben, sérieusement, c’mon. À moins d’être complètement bouché ou de faire un effort pour être de mauvaise foi, vous aurez compris que ce n’est pas à Rivière-des-Prairies que le problème se posera. À RDP, ça se fera sans problème, comme à PAT et dans la plupart du West Island. C’est plus dans le centre que ça causera problème. Et pas besoin d’être si centre que ça, juste dans un endroit où c’est construit plus densément qu’en banlieue, ou qu’à RDP.

      Je me répète: soit vous êtes d’une mauvaise foi qui soit fait rire soit fait pleurer, soit vous devriez d’autres sujets de lecture.

    • ralbol

      Vous êtes lumineux. Je vous lis, et je me dis que la nature est juste, après tout.

    • Ma première impression c’est: dans les villes (denses) ce ne sera pas seulement totalement inapplicable, mais en plus hilarant si ce l’était.
      Genre, le camion de la poste, il va se garer où pendant qu’il délivre des lettres à 80 adresses à chaque côté d’un coin de rue d’une ville dense. Bref, pendant 300 adresses.

      Mais là n’est pas le problème.
      Ou ce qui est le plus drôle.

      Ce que je trouve drôle c’est le: “mais moi je vis en banlieue/campagne, donc dans une ville densément peuplée, c’est la même chose”.
      Ah oui?
      Votre caserne de pompier est à 20 minutes de voiture de votre maison, donc ce devrait être la norme à Montréal? Préparez-vous à tripler vos primes d’assurances car si c’était le cas les nouvelles “un triplex a brûlé à Montréal; trois familles à la rue” changeraient pour “un pâté a brûlé à Montréal, 200 familles à la rue”.

      Bref, gens des régions (et une moindre mesure des banlieues); le timbre à 1$ vous savez ce que c’est? Vous réalisez que si c’était utilisateur-payeur ce serait.
      Timbre à Montréal: 0,28 dollar.
      Timbre à Laval: 1,28 dollar.
      Timbre à Gaspé: 1,98 dollar.
      Timbre sur votre rang: 2,69 dollars.

      Ouais, il faut accepter.
      De pelleter chez le voisin.

    • @mephistau
      13 janvier 2014
      01h49

      Ton exemple d’utilisateur-payeur est encore plus frappant si on regarde l’électricité. Avec 6 poteaux seulement en ville on alimente 25 maisons environ, en campagne ça en prends 200. Donc beaucoup plus d’équipement qu’en ville, pourtant le tarif est le même. C’est l’une des raisons de la nationalisation de l’électricité, permettre à tous de l’avoir pour le même prix.

    • Pour rationaliser un débat, ça prend un peu de mathématique.

      Dans les quartiers où le taux de densité de la population est plus élevé que 10 000 habitant par km2 composé principalement de duplex et de triplex cela prendra pour une moyenne de 2,5 habitant par adresse civique 4000 boites postales par km2. A un coût unitaire moyen de $100 par boite, le coût sera de $400 000 par km2.

      Ces quartiers densément peuplés le sont parce que le nombre et la superficie des parcs n’est pas très grand, que les rue ne sont pas très larges et qu’ils ne sont pas constitués de bloc appartement déjà munie de boites postales. L’hiver le déneigement est déjà difficile à cause des poteaux électriques et des bornes fontaines. On veut ajouter un obstacle de plus.

      De plus, ça va quand mettre prendre des postiers pour distribuer le courrier dans ces 4000 boites postales par km2.

      Un représentant de Poste Canada a dit que la solution des boites postales a été retenue parce que l’industrie et le commerce ne voulait pas que la fréquence de la distribution du courrier soit réduite. Et notre cher gouvernement conservateur est beaucoup plus à l’écoute de l’industrie et du commerce que de sa population. De plus qu’elle belle solution d’imposer à tous un mode de fonctionnement unique. Après tout dans les petits villages de l’ouest, on utilise les boites postales.

      La solution à ce problème est d’avoir une stratégie modulée en fonction de la densité de la population et de l’historique de développement des quartiers.

      On ajoute des boites postales où c’est faisable et on réduit la fréquence de distribution du courrier où ce n’est pas faisable. Rien n’empêche que les gros utilisateurs de courriers continue à recevoir leur courrier à tous les jours lorsque c’est justifiable économiquement.

      En plus, cette solution tient compte de l’avenir car il est fort probable qu’à moyen terme la population qui n’est pas en mesure de recevoir des courriels va graduellement diminuer par attrition. Il faudra graduellement de toute façon réduire la fréquence de distribution du courrier aussi dans les boites postales.

      L’installation de boite postale pour tous est une solution improvisée dans la panique des mauvais résultats financiers de Poste Canada appuyé pour de mauvaises raisons par un gouvernement dogmatique.

      Les grandes villes n’ont qu’à s’opposer à cette solution en réglementant l’installation des boites postales et en allant en cour s’il le faut s’ils ne comprennent pas à Ottawa. Ce n’est pas la première fois que ce gouvernement se fait dire par la cour que ce qu’il fait n’a pas d’allure.

      Si on veut jouer au tarif proportionnel aux coûts d’utilisation, je suis d’accord. Mes tarifs d’électricité, de voirie, de téléphone, de soins de santé, etc, vont diminuer et la grande région de Montréal va pouvoir payer très rapidement son Pont Champlain et l’échangeur Turcot. Mais en région, tout va augmenter.

    • @legada 4h23

      Excellente analyse. Un employé (analyste en logistique) de PC m’a confirmé la semaine dernière la raison (les commerces) que vous évoquez pour le choix des boîtes par rapport aux livraisons réduites. Toutefois, je pense qu’ils vont finir par se rendre compte de la difficulté pratique d’implanter cette stratégie de distribution et ils vont reculer, du moins pour les grands centres urbains.

    • Où j’habite il y a à peu près 1000 personnes, les boîtes postales sont à l’intérieur du bureau de poste et tiennent sur un petit pan de mur. À peu près 40/m². Je ne crois pas qu’un endroit comme Mtl puisse avoir des boîtes extérieures sujettes aux intempéries et au vandalisme.

      Aujourd’hui les facteurs sont des porteurs de publicités. Je crois que postes canada devrait s’orienter vers un service minimaliste, point de collecte des colis, service de courrier recommandé. J’aimerais bien savoir le % des moins de 25 ans qui n’ont jamais envoyé une seule lettre, je crois qu’il est élevé.

    • 1erement, ce qu’il ne fait pas faire, c’est ce qu’il y a sur la photo du Toronto Star: 1 énorme dépot, au milieu de nul part. Vaut mieux mettre beaucoup de points mieux répartis.

      2ement, les immeubles de plus de X addresses, on devrait bien entendu continuer d’y livrer dans les cases dans le lobby de l’immeuble. Le problème c’est les duplex en rangée avec les escaliers extérieurs, pas les blocs appartement.

      3ement, je trouve que la livaison du courrier 1 jour sur deux, même 1 jour sur trois, ca serait raisonnable.

      Finalement, Poste Canada pourrait augmenter les frais pour livraison de circulaires… ca serait très “développement durable”.

    • “Dans les secteurs résidentiels déjà densifiées ont fait quoi ?”
      C’est simple, rien du tout, ces quartiers ne sont pas concernés par la perte de productivité engendrée par l’éloignement entre les boites à lettre.

    • Il devrait être possible d’apposer un autocollant à l’extérieur de notre boîte à lettre pour exprimer notre refus de reçevoir des feuillets publicitaires. Il y a sûrement des personnes qui consultent ces feuillets mais, dans mon cas, aucun concepteur publicitaire n’a été suffisamment habile pour attirer mon attention, CQFQ le tout se retrouve systématiquement à la poubelle.

    • @Ti-Jo (13 jan. – 9h55) – Faites une petite recherche et vous trouverez qu’il existe un moyen d’obtenir un signe à apposer pour refuser de recevoir des feuillets publicitaires comme les publisacs. Par contre, si un organisme paie Poste Canada pour livrer, ça va se retrouver dans votre boîte.
      Encore une fois, ce n’est pas parce que VOUS, vous n’avez aucun besoin d’utiliser les publisacs que d’autres n’en ont pas besoin. C’est grâce aux aubaines, surtout en matière d’alimentation, que je puis survivre, et c’est le cas de nombreuses personnes dans des quartiers comme celui où j’habite. Si vous êtes un peu “smatte”, j’espère que ce n’est pas vraiment à la poubelle que vous jetez les circulaires, mais dans un bac à récup.

      À tous ceux qui suggèrent que n’importe qui (bénévoles, sans-abri) livre le courrier, il faudrait songer à se renseigner sur le côté quasi-sacré du courrier. Vous imaginez que quelqu’un doit recevoir par la poste sa carte de crédit? C’est quand même assez évident quand il n’y a pas que du papier dans une enveloppe. En sus, à part des chèques gouvernementaux, il reste certains chèques qui circulent par la poste.

    • Solution pour mon quartier du Plateau;

      Grâce aux politiques du Camarade Ferrandez, il y a plusieurs locals commerciaux vacants. Poste Canada pourra louer ces locaux et y mettre les boites.
      De St-Laurent jusqu’à De Lorimier, il y a au moins un local vacant par coin de rue sur Mont-Royal.

      En plus ça ferai plaisir aux disciples du Camarade, ont fous dehors les méchants commerçants et capitaliste et on les remplace par une institution gouvernemental. Yééé.

    • @Ti-Jo J’ai un autocollant “pas de circulaires” sur ma boite a lettre, et le facteur et les livreurs de publicités du coin le respecte (merci a vous).

    • @ legada

      «Un représentant de Poste Canada a dit que la solution des boites postales a été retenue parce que l’industrie et le commerce ne voulait pas que la fréquence de la distribution du courrier soit réduite. Et notre cher gouvernement conservateur est beaucoup plus à l’écoute de l’industrie et du commerce que de sa population. De plus qu’elle belle solution d’imposer à tous un mode de fonctionnement unique. Après tout dans les petits villages de l’ouest, on utilise les boites postales.»

      Ce gouvernement est la preuve qu’il suffit de bien laver le cerveau des gens pour leur faire penser n’importe quoi. Genre: ils gèrent bien… Oh que les masses sont facilement manipulables.

    • @tweedledee : Votre proposition est pleine de bonnes intentions, mais malheureusement inapplicable, en tout cas dans mon quartier. La plupart des itinérants que j’y croise sont physiquement épuisés et, disons, mentalement « absents ». Donnez-leur du courrier à distribuer, et ils vont probablement s’en faire une paillasse pour dormir dessus.

    • @steadtler
      -J’ai un autocollant “pas de circulaires” sur ma boite a lettre
      Je vais essayer cela, merci!

      @jolico
      Ici, les publisacs ne sont pas distribué par PC et, sont accrochés en vrac à l’extérieur de l’édifice où j’habite et le concierge s’occupe d’en disposer. Les dépliants des chaines alimentaires sont disponibles sur internet et il est possible de consulter les dépliants des indépendants généralement pas dans le publisac (c&t, p&a ,mourelatos etc.) sur des sites comme flyermall. Dans ma boite postale, il y a souvent des offre d’achat d’or et de vente de lits escamotables qui vont directement au recyclage.
      Parlant de recyclage, votre vieil ordinateur pourrait avoir une seconde vie si vous utiliseriez linux.

    • Pallas

      Seraient-ils au moins en mesure de licher les timbres?

    • @steadtler
      13 janvier 2014
      08h42
      -
      “”1erement, ce qu’il ne fait pas faire, c’est ce qu’il y a sur la photo du Toronto Star: 1 énorme dépot, au milieu de nul part. Vaut mieux mettre beaucoup de points mieux répartis.”"

      T’appelle ça un énorme dépôt ?? c’est 27 boîtes à 15 adresses soit 300 au total. C’est l’équivalent d’un seul quadrilatère du Plateau. Tu aurais ça à tous les coins de rue. Ça donne juste une bonne idée de la concentration dans une grande ville.

    • correction 400 au total

    • . . . En regardant l’ensemble des commentaires, j’ai l’impression qu’il existe des solutions mitoyennes qui demanderont un petit effort aux citoyens et généreront des économies pour Postes Canada.
      - un lieu dédié dans les immeubles multi-adresses
      - arrêter de faire monter des escaliers aux facteurs.
      - limiter ses “zigs” et ses “zags” du facteur en rapprochant les boîtes des trottoirs (parfois en ville c’est facile)
      - faire beaucoup de regroupement de quelques boites; 4, 8 ou 12 au max et …. évaluer le potentiel de les fondre à leur environnement (quitte à y mettre une puce électronique pour que le nouveau facteur la trouve facilement)
      - livrer au 2 jours en limitant les publicités qui augmentent le poids et empêchent les économies d’une livraison aux 2 jours.

      Tout ceci a été dit ….
      C’est comme dans tout, … les solutions “one size fit all” ne sont jamais vraiment bonnes, il faut jouer sur plusieurs paramètres, mais ça, … les dirigeants n’aiment pas ça.

    • Je comprends vraiment pas le ridicule de cette chose, je reçois 99% de publicité dans ma boite actuelle et RAREMENT une lettre légitime.. dans 5 ans ça n’arrivera plus jamais et je suis vraiment pas intéressé à devoir aller vérifier une boite postal une fois par mois “au cas où”.

      Alors laissez le privé s’occuper de la livraison à domicile de ceux qui voudront bien nous envoyer du courrier, ça donne rien d’investir un temps et de l’argent de façon ridicule pour quelque chose qui ne servira plus dans quelques années..

      Si on discontinue le service carrément, le peu de monde qui ne le font pas pourront enfin justifier le passage au numérique.

    • Pis à Westmount y vont les mettre où??? à moins que les citoyens de Westmount aient une dérogation pis qu’ils continuent de recevoir leur courrier à domicile???

      G.Duquette

    • vous avez vidé l’entrepôt de points d’exclamation, on pourrait s’en servir.

      Pour répondre a votre question, dans les corridors de Westmount Square. Ils pourraient aménager une cabane de bon goût près de l’hôtel de ville.

    • d’interrogation….

    • On savait depuis l’adoption massive du Fax, que les jours du courrier étaient comptés.

      Avec le courriel et l’internet, cette institution désuète appelée Poste Canada, ne devrait que s’occuper que de la livraison de colis.

      Point.

      Le reste peut très bien et facilement se faire par courriel, nous débarassant de boîtes aux lettres et de toutes les quincailleries s’y rapportant.

      Nous savons tous que, de toute façon, c’est ce qui se produira.

      Alors, ça sert à quoi d’installer à grand frais des boîtes aux lettres communes… à part continuer à supporter l’industrie des circulaires et de la publicité postale..?

      Parce qu’ultimement, c’est de ça qu’il s’agit. Ne pas cesser la livraison postale de publicité.

      Re-Point.

    • À Montréal, dans les quartiers centraux, il n’y a pas de place pour mettre les boîtes postales. Dans mon quartier, au coin des rues, il y a un bâtiment. Et cela fait beaucoup trop de casiers par bout de rue du fait de la densité des logements. Donc, le projet de Postes Canada est irréalisable. Et il n’est pas question de mettre les boîtes dans les parcs, nous REFUSONS. Ce projet est réalisable dans les banlieues mais pas dans les quartiers densément peuplés.
      La cause est entendue.

    • @spotnick
      @ralbol

      La poste est tellement importante que les commerces refusent une livraison aux 2 jours, elle doit se faire pour eux à tous les jours. Et moi je reçois de 2 à 4 lettres importantes par semaine et qui ne peut pas se faire par internet. Alors arrêtez de regarder que votre petit moi. Pensez à tous les autres.

    • @Ti-Jo – Chez nous, les publisacs ne sont pas distribués par PC non plus (mais chez moi, on l’a, le dépliant Mourelatos). Mais dans des édifices comme le mien, très modeste, il n’y a pas de concierge. Les sacs sont laissés à la porte, c’est moi qui les ramasse parce qu’il y a des dames âgées qui ne peuvent pas descendre régulièrement les escaliers. Vous êtes aussi de ceux qui présument que tout le monde est branché. Dans mon édifice, sur 15 appartements, il y a 7 appart où les gens ne sont pas branchés. Souffrant de problèmes musculo-squelettiques, il m’est impossible de rester très longtemps à l’ordi et consulter les aubaines sur internet ne vaut vraiment pas trois jours sur le c-l à souffrir.

      Je n’ai pas les connaissances pour changer vers linux et plus la facilité d’apprendre à ce faire. À chaque changement, je dois me payer un tech car dans les bureaux où je travaillais, nous faisions du traitement de texte mais rien d’autre. Pas eu le temps d’apprendre et une bataille juridique sur plusieurs années pour ma survie m’a laissée bien trop pauvre et lasse pour me payer des cours.

      Il y en a beaucoup qui apprendraient en regardant dans la cour du voisin pour réaliser que tous ne vivent pas comme eux le font.

    • “Voyons donc M. Cardinal, les gens vont aller chercher leur courrier à pied et personne ne va se plaindre des bruits de clé.”

      Votre jovialisme m’émeut. Vous pensez vraiment que chacun laissera son confort individuel de son char et marcher? Les clés….c’est pour ouvrir la boîte. À pied ou en char, elles sont bien utiles.
      Encore du pas dans ma cour. Pourvu que ce ne soit pas devant ma fenêtre. Ou encore, moi je n’ai pas de livraison à domicile, les autres n’en auront pas, lessivant le contexte pour rendre la chose plus simplette et facile à comprendre. Misère!

    • Imaginez le fouillis autour de ces boîtes. Elles sont déjà un problème pour les syndicats de condos je n’ose pas imaginer les quartiers densément peuplés et/ou défavorisés.

    • @ schlum

      - «La poste est tellement importante que les commerces refusent une livraison aux 2 jours, elle doit se faire pour eux à tous les jours. Et moi je reçois de 2 à 4 lettres importantes par semaine et qui ne peut pas se faire par internet. Alors arrêtez de regarder que votre petit moi. Pensez à tous les autres.»

      Ouais, la société ne s’en est jamais remise, quand les moines copistes ont cessé de copier les livres «à mitaine» et qu’on a plutôt commencé à les imprimer…

      C’est plutôt vous qui ne regardez que votre petit moi.

    • @ralbol
      14 janvier 2014
      01h41
      -
      Il y a plein de choses que l’internet ne peut pas faire et la poste va rester pour encore des dizaines d’années sinon plus. En voici quelques exemples :

      Tes cartes de crédit, carte assurance-maladie, permis de conduire, tout document officiel qui demande une signature ex : contrat , testament, lettre enregistrée, achats par internet etc.
      Il y a des millions de petit moi qui ont encore besoin de la poste que ça te fasses plaisir ou non. Tu vas payer comme tous les autres et c’est une bonne chose

    • @ralbol
      14 janvier 2014
      01h41

      “”Ouais, la société ne s’en est jamais remise, quand les moines copistes ont cessé de copier les livres «à mitaine» et qu’on a plutôt commencé à les imprimer…”"

      Ouais, en 1965, on annonçait qu’en 2000 tout le monde aurait sa voiture volante pour aller au travail, je cherche encore où est la 1ère.

    • Il y a une question que moi je me pose, mais je semble être le seul. Les casiers à l’extérieur, ça va quand on attend des lettres, des livres, un chandail de laine, etc. Mais qu’arrive-t-il quand on attend des produits liquides, des denrées alimentaires, voire des plantes vivantes, bref des trucs qui ne doivent pas geler ou qui en seraient sérieusement affectés? On est au Québec, ici.

    • schlum

      Non, vos besoins seront parfaitement desservis par Fedex. Vous avez recu votre testament pour signature par courrier, lol.

    • “Ouais, en 1965, on annonçait qu’en 2000 tout le monde aurait sa voiture volante
      pour aller au travail, je cherche encore où est la 1ère.”

      Ça fait longtemps que le concept existe et plusieurs modèles volent déjà!

      Le dernier en ligne ici:

      http://www.gizmodo.fr/2013/10/25/voiture-volante-design-interessant.html

    • “Tes cartes de crédit, carte assurance-maladie, permis de conduire, tout document officiel qui demande une signature ” tout là-dedans peut attendre une semaine.
      Livrez-donc tout à la maison une fois par semaine. De toute façon, ça fait 30 ans que Postes Canada en ferme des routes de facteurs. Et que font les gens qui ont ces boites depuis longtemps ? Ils y vont une fois par semaine. Quelques zélés y vont plus souvent.

      @centre-ville
      On ne fait pas livrer ces choses par la poste. C’est pourtant simple. Et de toute façon, ces colis ne sont pas nécessairement livrés par le facteur. C’est un autre service.

    • guygadbois
      14 janvier 2014
      09h22

      “”Vous avez recu votre testament pour signature par courrier, lol.”"

      Il y a une virgule après contrat, donc l’ex n’est que pour le mot contrat, vous êtes pas fort en lecture et arrêtez de chercher des poux pour rien.
      Beaucoup plus cher par Fedex.
      -
      -
      Bob_Inette
      14 janvier 2014
      10h00

      Quand tu viendras chez nous avec ta voiture volante, je retirerais mes paroles.
      Pour 1 invention qui a eu du succès, 10 ont été un flop total. De la façon dont je vois l’entretien des voitures par certains proprios, ça ne dureras pas longtemps. Et de toute façon aucune n’a encore le droit de voler partout sans restriction. Tant qu’il y aura des fils hors terre, ça ne sera pas possible.

    • Si c’est si dramatique que ça pour certaines villes ou certains secteurs, pourquoi ne pas financer la livraison à domicile par un ajout à la taxe municipale. Ça coûterait quoi, 30$ par année par résidence? Comme ça tout le monde serait content.

    • lire retirerai

    • @ schlum ~

      Je n’ai fait que répondre à votre affirmation
      qui disait que vous n’en aviez jamais vue et je cite:

      “… je cherche encore où est la 1ère.”

      Soyez plus précis la prochaine fois!

    • on pourrait construire de petits édifices où il y aurait un comptoir pour le service et des boites postales qu on pourrait appeler un bureau de poste

    • Bob_Inette
      14 janvier 2014
      13h37

      Arrêtez de chercher des poux pour rien, ma phrase était très claire et vous n’avez fait qu’en interpréter une partie plutôt que la prendre dans tout son ensemble.

    • Bob_Inette
      14 janvier 2014
      13h37

      Le salon de l’Auto de Montréal commence ces jours-ci. Je vous mets au défi de trouver 1 seule auto volante dans ce salon

    • @gl000001
      14 janvier 2014
      11h08
      ” On ne fait pas livrer ces choses par la poste. C’est pourtant simple. ”

      Quel rayon de soleil, hein. Les fois où j’ai reçu ces articles par la poste, par le passé, ce n’était certainement pas par choix. Et je connais quelqu’un d’autre à qui c’est encore arrivé aussi récemment qu’en décembre dernier.

    • schlum

      C’est sur que sans la virgule, c’aurait eu un tout autre sens…..

      Seigneur.

    • @Bob_Inette

      Seulement pour le plaisir de la discussion, Le Terrafugia ou l’Aeromobil sont encore des avions qu’on tente désespérément de transformer en auto volante. Ça prend une piste de décollage et d’atterrissage de 1 km de long et la vitesse de décollage demande de dépasser les limites de vitesse légales de 30 à 50 km/h. Ça ferait un bel embouteillage pour se rendre à cette piste.

    • @kakousse 13 janvier 17:06

      Je pense tout à fait comme vous. Pour avoir à quelques reprises distribué des tracts dans des boites aux lettres dans des quartiers centraux, on perd beaucoup de temps à monter les escaliers. Regrouper les boites aux lettres au rez-de-chaussée pour les multiplex avec escaliers extérieurs sauverait beaucoup de temps, éviterait l’achat de nouvelles boites et l’encombrement des coins de rues. On pourrait même continuer la livraison à la fréquence actuelle.

      La proposition de Steadtler d’augmenter les frais de livraison pour les publicités personnalisées (toutes ces offres de cartes de crédit pré-approuvées ou de meilleur tarif que le concurrent pour le téléphone, internet, l’assurance-auto etc.). Ces compagnies y songeraient à deux fois avant de nous inonder de leurs propositions non sollicitées qui déjouent le collant “pas de publicité” installé sur notre boîte.

      PC devrait refaire ses devoirs. Comme plusieurs le mentionnent, nous ne recevons presque plus de courriers, sauf ces pubs personnalisées. Alors, pourquoi investir dans des boîtes collectives qui seront inutilisées dans quelques années?

    • @centre-ville
      Il y a toujours moyen de gérer ces livraisons. Si vous ne les prenez pas, vous n’avez que vous à blâmer.

      @ceterezla
      “pourquoi investir dans des boîtes collectives qui seront inutilisées dans quelques années?”
      Exactement. On diminue les livraisons à une fois par semaine. Et quand il n’y en aura presque plus, on diminue encore la fréquence.

    • @ schlum ~

      Toujours pour le plaisir de la chose…

      Pour une machine que vous dites n’avoir jamais vue,
      ça semble quand même vous intéresse pas mal… ((rires))

      Et pourtant… Elle… vole!!

    • Cher M. Cardinal: On a vécu le même genre d’incompétence fédérale en 1997, il y a plus de 16 ans, comme ancien fonctionnaire sous Travaux publics à l’ère des Libéraux de Chrétien et du (ang.) Finance Minister Paul (Paul Martin). N’allez surtout pas croire, M. Cardinal, que le plan diabolique de Postes Canada ne se fera pas!

      A l’époque le gouvernement fédéral avait décidé de la ”fermeture” de l’organisme sur les services d’imprimerie du gouvernement Canadien par le biais d’une étude de son Minister of Finance – des membres de cette Commission d’étude qui venait ”principalement” du secteur privé, du secteur d’imprimerie! Oui je dis bien du secteur privé! Leur décision était une surprise vous pensez – bien sûr que non… cette commission recommandait au gouvernement la ”fermeture” de ses services d’imprimerie. C’était une autre facon pour ce secteur privé d’aller chercher la grosse part du marché…et des contrats du gouvernement.

      Même si le cheminement de Postes Canada va être et est un peu différent, il n’en reste pas moins que les employé(e)s, les facteurs à tout le moins, vont être mis à la dérive! Pas surprenant que déjà plusieurs ont remis leur démission – je les encourage fortement – pourquoi attendre à la dernière minute pour se trouver un autre emploi! Vous pouvez être assuré que ce n’est pas Postes Canada ou la fonction publique qui va leur trouver un autre job!

      Si c’était à recommencer, je peux vous assurer qu’on aurait fait la même chose que ces postillons qui ont déjà soumis leur démission. Ce sont eux qui seront à l’avance de tous les autres!

      On dit bravo à ces braves fonctionnaires de Postes Canada qui ont choisi de faire carrière ailleurs et bon courage surtout. Il y a une vie….après Postes Canada – c’est ce que ces gens doivent se dire!

    • @ schlum

      - «Il y a plein de choses que l’internet ne peut pas faire et la poste va rester pour encore des dizaines d’années sinon plus. En voici quelques exemples :»

      Tout ça peut être livré par le service de colis.

      - «Ouais, en 1965, on annonçait qu’en 2000 tout le monde aurait sa voiture volante pour aller au travail, je cherche encore où est la 1ère.»

      Et le rapport c’est..?

      L’imprimerie on l’a et ça a remplacé les moines copistes. L’Internet, on l’a et ça remplace le courrier papier.

      Quoi que vous disiez, quoi que vous fassiez, c’est ce qui est à se produire, et installer à grands frais des boîtes postales communes ne changera rien au fait que tout ce qui reste à livrer, c’est de la pub.

      Faites-vous une raison.

    • En ce qui est d’emplacements pour les boîtes aux lettres… il existe à Ottawa un terrain fédéral et idéal de plusieurs acres, très central, sur une artère publique de renom (rue Sussex), qui est identifié comme appartenant au Gouverneur général du Canada. C’est un site enchanteur…juste l’autre còté de la résidence du PM Stephen Harper; tous ces annonces publicitaires, les gens pourraient les laisser chez Harper en traversant la rue. Juste une idée comme ca M. Cardinal.

    • Si j’étais une pharmacie ou une épicerie je commencerai tout de suite la négociation pour offrir d’installer les boîtes postales sur mon terrain. Tu t’assures que 100% de la population avoisinante va aller chez toi. En ce qui concerne les heures d’ouverture des magasins, ceci dépend si les boîtes sont à l’intérieur, ce qui m’étonnerai d’ailleurs. Toutefois cette solution simple sera probablement plus a risque pour les personnes à mobilité réduite qui auront une plus grande distance à parcourir.

    • M. Cardinal, vous savez qu’en regardant votre ”photo”…c’est pas très encourageant!!! C’est à se demander à qui la responsabilité du nettoyage…à Postes Canada…ou à la municipalité?? Toute une série de chicanes en prévision! si vous me demandez, je dirais que c’est à Postes Canada de nettoyer… c’est eux qui ont choisi de plan d’action…et l’installation de ces boîtes aux lettres. Point à la ligne.

    • Moi, je préfère encore me faire livrer des choses par la poste que par une messagerie. Voyez-vous, je ne travaille pas chez moi, et, en cas d’absence, le facteur me laisse une petite carte et je peux aller chercher mon colis à la pharmacie. Alors que si je rate trop de livraisons d’une compagnie privée de messagerie, je devrai louer une voiture pour me rendre à Pointe-Claire. De plus, les tarifs que les compagnies privées demandent pour le dédouanement sont gigantesques.

    • Gigantesque? Ca vient de me couter 11,50 chez Fedex pour dédouaner un bien d’une valeur de 30 000 $.

    • @guygadbois 15h14

      Vous écrivez: “Gigantesque? Ca vient de me couter 11,50 chez Fedex pour dédouaner un bien d’une valeur de 30 000 $.”

      Le problème des frais de dédouanement est que ça ne suit aucune logique. C’est tout à fait arbitraire. J’ai déjà payé le même montant pour un colis d’une valeur de $50.

      Vous avez bien fait de ne pas avoir utilisé Postes Canada pour vous faire livrer vos pantoufles à $30,000 (ou les 300 billets bruns dans une enveloppe brune postés par le maire de Laval).

    • 30 000 $ de phentex. Je tricotte mes pantoufles moi-meme pour passer le temps entre 2 posts.

    • M Cardinal

      Le cycliste me semble en péril sur le croquis de Tamara…

    • Je suis d’accord avec le journaliste.

      Il est illogique de croire que tout le monde peut avoir une adresse courriel et ne plus jamais utiliser la poste. C’est complètement utopique. Je reçois encore tout mon courrier à «l’ancienne» et je n’ai pas tant de pub que ça. Je m’en porte très bien. Très peu d’organismes ont mon adresse courriel et je suis complètement bombardée de pub de toutes sortes alors je ne la donne plus à personne.

      La poste a juste à être livrée moins souvent et tout le monde va être content.
      C’est impensable de croire que la proposition de ces «colombarium» va fonctionner dans les villes densément peuplée. En tout cas, il n’y en aura pas sur mon terrain!!

    • Le problème Navy, c’est qu’il y a une bande de terrain, entre votre terrain et le trottoir, qui appartient à la ville. La largeur varie de municipalité en municipalité (et dans mon coin, ca varie de rues en rues), mais c’est rarement moins de 3 pieds.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité