Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 8 janvier 2014 | Mise en ligne à 8h58 | Commenter Commentaires (73)

    La silhouette de Montréal ne sera plus la même…

    carte440px2

    Infographie: Michel Cusson, La Presse

    Après une disette de deux décennies, voilà que Montréal verra pousser les gratte-ciels comme des champignons cette année.

    Il y a bien eu récemment quelques rares constructions d’envergure comme l’Altitude Montréal (on ajoutait dans ce cas une vingtaine d’étages à des bâtiments existants) ou ces tours d’une vingtaine d’étages, comme le Crystal et la Cité du commerce électronique, mais rien de comparable à tout ce qui se construira au-delà des 30 étages d’ici la fin de 2014.

    Le mois dernier, on dénombrait pas moins de 14 projets d’au moins 30 étages dans l’arrondissement Ville-Marie en additionnant à la fois les projets en chantier, à l’étude et autorisés.

    Ce qui est fort impressionnant, en plus d’être une excellente nouvelle pour le centre-ville qui connaît actuellement une renaissance salutaire (je ne crois pas que les promoteurs soient suicidaires, contrairement à ce que certains ont compris de mon dernier billet. Ils sont certes ambitieux, mais ils misent sur un ensemble de facteurs qui risquent de leur donner raison. J’y reviendrai.).

    Certes, les 14 projets ne verront pas tous le jour, mais plusieurs sont déjà en cours. Voici six des plus importants édifices résidentiels sur le point de lever s’ils ne sont pas déjà en chantier ou carrément construits, accompagnées de quelques commentaires architecturaux.

    1- MARRIOTT COURTYARD

    gC

    360, boulevard René-Lévesque Ouest, entre les rues de Bleury et Anderson

    Architectes : Brian Burrows Architecte/Architex

    Projet presque achevé, ouverture imminente

    Le complexe est composé d’un basilaire de 11 étages et d’une tour résidentielle de 40 étages. Si l’hôtel a ouvert ses portes il y a quelques semaines, les 250 unités de logement ne seront prêtes qu’au cours des prochains mois. Baptisé Le V, ce gratte-ciel est signé par Le groupe Architex à qui l’on doit le campus Bell Canada, à L’Île-des-Sœurs. Élancé, doté de fenêtres bleutées, l’édifice a une allure moderne et discrète. L’un de ses mérites est de combler le plus important terrain vacant du boulevard René-Lévesque à l’est du centre des affaires.

    ***

    2- ALTORIA/AIMIA

    alto1001, côte du Beaver Hall, entre l’avenue Viger et la rue de La Gauchetière

    Architectes : NEUF architect(e)s

    Permis de construction émis, projet avancé

    À un jet de pierre du Square Victoria, cet édifice de béton et de verre a été conçu par la firme NEUF architect(e)s (anciennement DCYSA, firme qui œuvre notamment sur le CHUM). Il est composé d’un vaste socle rectangulaire de 10 étages dans lesquels on retrouvera bureaux et activités commerciales, surmonté d’une tour de 24 étages qui accueilleront 152 unités de logement. On dit avoir calqué une telle mixité sur le très populaire Columbus Circle à New York. Le projet vise la certification LEED Or.

    ***

    3- LE ROCCABELLA

    roc1300, boulevard René-Lévesque Ouest, entre les rues de la Montagne et Drummond

    Architectes : Béïque Legault Thuot Architectes

    Permis de construction émis, en chantier

    Aux côtés du Centre Bell, dans un secteur où il y a actuellement peu de logements, le cabinet d’architectes Béïque, Legault et Thuot (à qui l’on doit le Crystal de la Montagne, adjacent) propose un projet de deux édifices identiques. Plutôt conventionnelles, mais dotées d’une surface qui rappelle les pierres grises de Montréal, ces tours jumelles de 41 étages remplaceront un terrain de stationnement occupé illégalement. Derrière une enfilade de colonnes, un basilaire commercial relira les édifices au rez-de-chaussée, des bureaux seront aménagés dans les deux premiers étages, puis les tours, en retrait, offriront 540 logements.

    ***

    4- ICÔNE

    icone1221, boulevard René-Lévesque Ouest, entre les rues Drummond et de la Montagne

    Architectes : Béïque Legault Thuot Architectes

    Permis de transformation émis, en chantier

    Signé par la même firme d’architectes que Le Roccabella, l’Icône se distingue par sa modernité assumée et sa seconde peau faite de panneaux de verre. Le complexe est composé de deux édifices, une tour résidentielle de 39 étages (357 unités d’habitation) flanquée d’une plus petite tour à usage mixte de 27 étages comprenant un hôtel, des commerces au rez-de-chaussée ainsi que d’autres logements (120 unités). Lui aussi remplace un stationnement illégal. Créatif et surprenant, cet ensemble d’édifices est la plus futuriste des nouvelles constructions du secteur.

    ***

    5- L’AVENUE

    avenue1275, avenue des Canadiens-de-Montréal, entre les rues de la Montagne et Drummond

    Architectes : Page + Steele/IBI Group Architects

    Permis de construction bientôt émis

    Avec ses 50 étages, cet édifice entend devenir la plus haute tour résidentielle de la ville. Moderne, audacieux et original, le projet prévu en face du Centre Bell sera composé de trois volumes rectilinéaires sculptés. On y trouvera des commerces sur deux étages, des bureaux sur les cinq étages au-dessus et 315 logements dans les étages supérieurs.

    ***

    6- TOUR DES CANADIENS

    canadiens1290, avenue des Canadiens-de-Montréal, entre les rues de la Montagne et Drummond

    Architectes : Groupe IBI/DAA/CHBA

    Permis de construction bientôt émis

    Inspiré du Maple Leaf Square, l’édifice de 48 étages sera érigé Place des Canadiens. Conçu par la firme IBI DAA CHBA (anciennement Cardinal Hardy et Martin Marcotte/Beinhaker), le bâtiment sera scindé en deux parties distinctes rappelant la dénivellation naturelle des lieux. Sobre, simple et élégant, le complexe comprendra un basilaire de 14 étages destiné à loger un bar, un restaurant et un centre sportif, ainsi qu’une tour de 47 étages comprenant pas moins de 700 logements.


    • Moi j’aime bien. Je sais que ce n’est pas idéal (les condos) mais le Skyline avait besoin d’un peu plus de densité et de hauteur

    • Je trouve qu’il s’agit d’une excellente nouvelle pour Montréal. Personnellement, je ne crois pas que c’est le marché de la copropriété sur l’île qui va connaître des années difficiles, mais plutôt la vente de maisons usagées en périphérie. Les travaux sur Champlain et à l’échangeur Turcot vont donner le goût à une nouvelle clientèle d’habiter plus proche de leur lieu de travail. C’est mon cas du moins, je viens de m’établir dans Griffintown et j’y suis très heureux!

    • C’est quoi le problème ?

      D’autre part, je souhaite une rénovation complète des enveloppes extérieurs des immeubles construits sauvagement dans le Golden Square Mile.

      La presque totalité de ces immeubles sont très laids.

    • Oui c’est joli une grande ville avec ses gratte-ciel.

      Petite inquiétude par contre…Il y a 4 ou 5 ans, c’est la rue Maisonneuve dans le secteur de McGill je crois qui s’est effondrée suite à des travaux qui n’avaient rien de grandiose?

      Est-ce que quelqu’un quelque part s’est assuré que le sol et les nouvelles constructions vont tenir bon?

      Si oui, pourquoi pas!

    • Remplacer des stationnements et densifier le centre ville sont d’excellentes nouvelles.

      S’il y a un marché qui va s’effondrer à Montréal, ce n’est pas celui des condos au centre-ville. C’est celui des quartiers plus éloignés du centre et particulièrement la banlieue (surtout si le pont Champlain s’effondre aussi)

    • La saga du crédit facile continue…

      J’écoutais hier en entrevue S. Poloz le boss de la BdC, il expliquait plutôt candidement que le crédit facile pour alimenter la consommation et l’immobilier fut une stratégie pour remplacer la baisse des exportations durant la crise. Dans leur “modèle” le plan était de transiter de nouveau vers un modèle plus viable basé sur l’exportation, un modèle plus productif où les hausse de revenus viendraient justifier et atténuer les niveaux haussés d’endettement. Mais, dit-il, il y a un problème avec le modèle: les exportations ne repartent pas comme on s’y attendait. Semblerait (il a vraiment dit ça) qu’ils vont maintenant s’attaquer à comprendre comment ça se fait que le modèle ne fonctionne pas comme prévu.

      (j’aurais le goût de lui dire que la transition incitée par le gouvernement vers la surconsommation a conduit l’économie à se restructurer en orientant le capital vers l’immobilier et la consommation au dépens d’activités plus productive, on se retrouve maintenant avec un 4 cylindres au lieu du 6 qu’on avait avant.)

      En d’autres mots on a prix des belles vacances à crédit et maintenant c’est le temps de retourner travailler pour payer tout ça mais problème: on a plus de job!

      Et bin….

      En attendant F Cardinal est content, il voit des grues ;)

    • Bien que je suis bien heureux de voir ces projets en contruction, il ne faut quand même pas exagérer quand on parle de boom immobilier!! Vous voulez voir c’est quoi un VRAI boom immobilier? Aller faire une petit tour à Toronto… Nous avons 14 projets de 30 étages et plus proposés ou en construction à Montréal, il doit y en avoir plus de 100 dans la Ville Reine. Ça c’est impressionant! En tous cas, espérons que notre mini boom puisse continuer pour plusieurs années encore!

    • C’est une excellente nouvelle!Enfin, le centre-ville va avoir l’air un peu plus animé le soir (quand il n’y a pas de festivité)
      J’ai déjà songé à m’installer dans une de ces tours. Cependant, avec tous les nouveaux projets qui sont en branle, ca serait dommage de payer une vue quand qlq années plus tard, il te pousse une tour dans face…

    • Enfin la ville qui se densifie avec des immeubles de prestige. Merci! Les commerces autour vont en bénéficier ainsi que tout le réseau culturel et social. Excellente nouvelle!!!

    • Faut savoir ce qu`on veut un moment donné. Ces nouvelles constructions sont signes de vitalité et de changement. Quand c`est inévitable et si visible qu`un gratte-ciel, impossible pour le passant de ne pas se dire qu`une nouvelle vie habite Montréal. Reste à savoir qui est l`entreprenneur mais laissons cela à un autre jour cette fois…

      J`ai beaucoup de misere comme le suggere le titre de votre billet, à la réticence aux changements tout comme je trouve parfois futile cette tendance à vouloir sauvegarder à tout prix certains batiments sous la dénomination patrimoniale. Faut pas avoir peur d`évoluer, de changer et de laisser au passé ce qui lui revient. Je crois qu`avec les technologies aujourd`hui nous pouvons rendre hommage aux réalisations du passé sans qu`elles ne soient nécéssairement encore là.

      Montréal est le moteur économique du Québec et il importe plus que jamais de combattre l`inertie et d`entrainer le reste de l`économie dans un élan positif.

      Plus que jamais toutefois il faut comprendre que là ne réside pas la seule solution au marasme montréalais car cette seule poussée de construction ramene les problêmes de transports et de mouvements . Si tu densifie la population tu dois prévoir les contrecoups maintenant.

    • Il y a encore bien des parkings à supprimer au centre ville. Et tant de choses à faire…
      Si le projet d’immeuble/maisons sur la rue Mackay permet la rénovation et la sauvegarde de la maison Lafontaine, c’est un des projets que j’aimerais voir arriver a terme rapidement.

      Je suis les projets plus modestes du quartier des spectacles: maison de la danse, ancien spectrum, quadrilatère St Laurent (bonne nouvelle que la remise en place des anciennes façades, même si selon moi on devrait aller plus loin et reconstituer celles qui ont été supprimées, plutôt que de faire un patchwork vieux-moderne). Dommage que la station St Laurent reste un terrain vague et le parking en face du Metropolis ne soit pas construit. Ce quartier porte toujours les stigmates des démolitions passées et mériterait de sortir de ça.

    • Bémol, c’est vrai que les noms de ces édifices sont pour la plupart quétaines. Les bonzes du marketing auraient dû rester enfermer un peu plus longtemps dans le war room pour leur brainstorming.

      @loubia,

      ce genre d’édifices repose toujours sur le roc, c’est pourquoi ils vont souvent creuser (pour le stationnement) pour atteindre le roc ou à défaut forer jusqu’au roc pour installer des piliers sur lesquels reposera l’édifice. Ils doivent aussi faire des analyses sismiques et construire en conséquence. Une plaque de béton qui se détache d’un édifice n’a rien à voir avec les fondations. Anciennement, les édifices étaient coulés entièrement en béton (voir les édifices industriels dans le carré St-Laurent, St-Viateur, Maguire, St-Denis. Aujourd’hui, avec le développement des méthodes de fabrication, les plaques de béton sont coulées ailleurs et sont livrées sur place quand c’est possible. C’est une de ces plaques mal fixée qui s’est détachée dans l’accident que vous référez et c’était une plaque du parement extérieur, rien de structurel.

    • Excellente nouvelle! Il était temps que ça reparte! J’espère seulement que les promoteurs ont pensé à intégrer des stationnements souterrains dans chacune de leurs constructions. C’est bien beau la vie urbaine où tout ou presque se fait à pied ou via les transports en commun, mais soyons réalistes, aussitôt qu’on s’éloigne de la ville, on doit traverser les ponts pour aller voir la parenté et dans notre climat l’automobile n’est pas un luxe, un stationnement couvert est essentiel.

    • Donc M Brasseur, l’économie canadienne a changé du tout au tout depuis 2008, c’est bien votre thèse?

      C’aurait été mieux de faire comme les américains et perdre 600- 800 000 jobs au Canada?

      Ok.

    • Bien qu’il ne fasse que 27-28 étages, j’ajouterais la tour Deloitte, déjà en construction adjacent à la gare Windsor-Centre Bell.
      De par sa position en “avant-plan” du 1250 René-Lévesque et de la futur tour L’Avenue, cet immeuble modifie aussi le panorama de Montréal… surtout autour du Centre Bell comme les autres.
      (Et espérons que ça redonne un peu de vie à la gare Windsor.)

    • M. Savard

      Exact: tout l’été, on entendait les pieux se faire enfoncer dans le sol…

    • @Christal450
      C’est obligatoire à Montréal d’intégrer des stationnements souterrains.

      Seul l’édifice du Développement durable dans le Quartier des Spectacles a eu droit à une exception pour son édifice… pour des raisons évidentes quand on s’appelle la maison du Développement durable. :)

      Pour la tour des Canadiens, l’environnement ne permet pas de stationnement souterrain, il sera donc à étage, au-dessus de la rue… C’est aussi la tour qui m’enchante le moins, “pognée” sur son coin de rue.

    • @guygadbois

      Pas juste depuis 2008, les hypothèques 0/40 c’était en 2006… Et la restructuration (la désindustrialisation) de l’économie Canadienne n’est pas une thèse.

      La crise a le dos large…

    • Le déclin du secteur manufacturier n’a rien a voir avec l’immobilier, M. Brasseur.

      Il a tout a voir avec le coût de la main d’oeuvre manufacturiere. Ca fait longtemps que nous ne sommes plus compétitif sur ce plan.

      De fait cela va prendre un bon bout de temps avant que nous le redevenions, if ever.

    • guygadbois

      Je parle d’industrie de pointe à très forte valeur ajoutée. On se plante là! Au lieu de ça on se croit riches en se vendant entre nous (et à crédit) des maisons et condos de plus en plus chers.

    • De toute facon a 20 $ par jour, pleins à craquer, les stationnements sous-terrain des tours du centre-ville c’est rentable en titi. Faudrait être naiseux pour ne pas en construire.

    • Un tour de 40 étages a un ombre porté de combien de coins de rues? Il va y avoir des bouts du centre-ville de Montréal qui ne connaitront plus de journée ensoleillée.

    • Donc, en pleine crise, nous aurions du tenter de nous créer de nouvelles entreprise de pointe à très forte valeur ajoutée à coup de déficits encore plus grands, c’est cela?

    • Dans quelques années, peut-être même avant, il est game de le faire, M. Coderre va se péter les bretelles en parlant de son héritage immobilier du centre-ville! :-)

    • Tant que c’est beau… On va etre tous sur le BS mais on va avoir des beaux buildings!!!

    • guygadbois

      “…en pleine crise…”

      Il faut vraiment vous faire un dessin…

      Le gouvernement avait déjà ouvert les vannes du crédit facile bien avant la crise. Après, piégé il a dû ouvrir encore plus (avec des programmes comme IMPP) évidemment pour éviter une débâcle. C’est ça ma lecture, des décisions politiques à courte vue que le Canada va payer très cher, surtout ses maillons faibles comme le Québec et Montréal.

    • M. Brasseur

      Relisez votre post initial. Vous allez comprendre. Finalement.

      La BdC a allégé les mesures en 2006 pour permettre un meilleur accès à la propriété. Pas pour stimuler l’économie.

      Et oui, par la suite, ils ont poursuivi le tout, parce que l’alternative c’était 600-800 000 jobs en moins, à l’américaine.

    • LOL ils tous à l’ouest du boulevard st-laurent. Cela en dit long sur l’économie de l’île.

    • Simon

      Qu’avez-vous contre l’ouest de St-Laurent? Jaloux?

    • @ simon.picotte

      En 2014, ça ne veut plus dire grand-chose. Ça fait belle lurette que la frontière anglo-franco n’existe plus vraiment…

    • @gg: Ne voyez vous donc pas que je suis tout heureux? J’envisage de vivre à l’ouest du boulevard un jour.

    • @larry999: Les anglos bâtissent pendant que les francos font du surplace. Voilà les faits. Et ces faits m’excitent. Laissez moi mon bonheur. Qu’on me laisse être heureux en paix que diable.

    • Personne ne vous empêche d’être heureux. Seulement, on peut être heureux et être à jour. : )

      Distinguer les riches des pauvres à Montréal en disant anglos/francos est un peu simpliste en 2014, c’est tout. On n’est pas en 1960.

    • Et il est aussi simpliste de nos jours de considérer encore le boulevard st-laurent comme une frontière nette entre les anglos et les francos.

    • @larry999: Vous continuez à “troller mon bonheur” ben coudonc nous avons affaire à une tête dure ici. J’étais même pas née ni dans les années 60 ni 70 alors foutez moi la paix. Je suis on ne peut plus à jour. La richesse est à l’ouest du boulevard depuis ma naissance et elle le sera à ma mort. Voilà des faits qui sont intéressant pour moi. C’est tout. Avez vous besoin de graphiques? Allez sur antagoniste.net.

    • @larry999: Pendant les 2 référendums on disait pourtant que le boulevard st-laurent servirait de frontière en cas de partition d’un québec souverain. Ce n’est pas si lointain pourtant. Le check point Charlie sera située là. Et il sera interdit aux francophones de traverser. D’où mon ambition d’aller vivre et habiter le bon côté de la frontière avec le vrai et grand monde. Comprenez?

    • ” Les anglos bâtissent pendant que les francos font du surplace. Voilà les faits.”

      Faut-tu être colon.

    • @ simon.picotte

      Je n’ai jamais dis que la richesse ne se trouvait pas à l’ouest de l’île. Relisez mes interventions. Seulement, la proportion de francos qui possèdent la richesse a beaucoup augmenté au cours des 30 dernières années. Soyez heureux, mais soyez-le sans être grossier.

    • J’aime bien voir de nouvelles tours.

      Bien que ne soit que des condos, au centre-ville, ça ne me fatigue pas. C’est beaucoup mieux que les célibataires et les couples sans enfants travaillant au centre-ville y vivent que de voir ces gens aller investir les quartiers plus familiaux.

      C’est un non-sens qu’un couple de travailleurs sans enfant aille vivre à Rosemont ou sur le Plateau dans un 5 1/2 au rez-de-chaussé et prenne le métro matin et soir. Aussi bien qu’ils laissent ce logement pour des familles et aille au centre-ville.

      Depuis 2 ans on est plus tolérant pour les familles sur le marché de la location. Pas le choix, les jeunes célibataires ont acheté des condo de milieu de gamme et ne s’intéressent plus aux logements locatifs. Les condos de milieu de gamme sont plus accessibles, parce que les gens plus fortunés retournent au centre-ville.

    • @larry999, 19h22, 19h29

      Je suis d’accord avec vous. Le monde a changé et la frontière du boulevard Saint-Laurent ne tient plus. Aussi, il y a 50 ans, les anglophones étaient moins bilingues que les francophones. Aujourd’hui c’est le contraire. La loi 101 a tout changé. Aujourd’hui les anglophones valent beaucoup plus cher que les francophones sur le marché parce qu’ils sont davantage bilingues. Les allophones sont très souvent trilingues. Ce sont eux les vrais gagnants. Les Québécois francophones sont des éternels losers.

      Pour ce qui est du bonheur, ça n’a rien à voir avec le boulevard Saint-Laurent.

    • Ouais, bon.

      http://www.montrealgazette.com/life/Statistics+dispel+myth+rich+spoiled+English+minority+Montreal/8906166/story.html

    • Elles sont toutes très belles ces tours. L’Icône (#4 ici) est sans contredit la plus branchée sur le siècle qui s’amorce tout juste.

      Montréal s’enrichit de très beaux projets.

      Toutefois, “La Tour Des Canachiens” c’est franchement ordinaire comme nom… C’est comme si je bâtissait une tour au CV de Paris et que je la nommais “La Tour Des Français” !?!
      Et plus ça réfère à une bande d’orthos qui se disputent tous la même petite rondelle de caoutchouc.

      Mais bon.

      Benoît Duhamel.

    • omni

      Le plus drôle, c’était les pubs ou on indiquaient que les résidents allaient “cotoyer les joueurs du Canadiens de Montréal”. Priceless.

      Ceci dit, le nom a vendu en titi.

      Le Roccabella est affreux.

    • @François Cardinal

      Je dois dire que comme Montréalais (fanatique et convaincu) je suis très heureux de ces développements. Dire que la silhouette de Montréal ne sera plus jamais la même, c’est dire très peu car les villes et leurs silhouettes évoluent constamment. Toutefois, il y a vraiment lieu de se réjouir cette fois-ci étant donné que rien ne s’est passé depuis 20 ans. On ne peut évidemment pas attribuer ces développements au maire Denis Coderre, mais il me donne une bonne impression jusqu’ici. On verra ce que ça va donner. Après Gérald Tremblay, il est difficile de faire pire.

    • @ guygadbois

      Merci de rétablir les faits. On commençait à divaguer sérieusement ici.

    • Soyez donc plus compatisant avec Picotte, c’est normal qu’il soit mélangé, il habite Trois-Rivières ou Shawinigan.

    • @larry999 : Mais dans quel genre de dernière roture vivez-vous pour chercher à entravez les faits. Tapez sur moi ne vous donnera pas accès à nouveau râtelier à l’ouest du boulevard st-laurent vous savez.

    • @guygadbois

      “Le Roccabella est affreux”

      J’étais aussi de votre avis face aux premières esquisses et l’idée de tours jumelles me puait au nez (on a bien vu l’horreur de ce concept sur Maisonneuve Ouest, dans le bout de Stanley/Bishop), mais le projet final me semble néanmoins presque correct.

    • Moi, je crois qu’une stratégie étapiste serait appropriée, rien ne sert de courir, il faut partir à point. Traverser à l’ouest de Pie IX serait une excellente première étape.

    • verret

      Bon, réservons notre jugement sur le mérite architectural. Mais le nom, ou la la….

      T’habites ou? Au Roccabella. Argh…

    • Il existe 2 rues en l’honneur du Général de Montcalm au québec et aucune en l’honneur de notre libérateur le General Wolfe.

      Tout ça dans quel but?

      cours du Général-De Montcalm à québec
      Rue du Général-De Montcalm, Sherbrooke

      Rebaptisons la frontière anglos/francos St-Laurent par le boulevard du General James Peter Wolfe pour se rappeler.

    • M. Cardinal,

      Hier vous écriviez qu’aucun gratte-ciel ne fut construit à Montréal depuis 20 ans mais vous avez oublié le Marriott Garden Inn sur Sherbrooke près de Jeanne-Mance, qui fait 35 étages et qui fut complété en 2008 je crois. Usage mixte avec hotel et appartements loués aux étages supérieurs ( à l’époque du moins).

    • DCsavard a eu peu raison. J’ai dû vérifier toute mon affaire sur google map avant de me lancer. Je me sens un peu comme Jean Chrétien en Israël la fois où il n’arrivait pas à distinguer l’Ouest de l’est. Soyez plus soft avec moi. J’apprends.

    • Le boom de condo dans le centre des grandes villes Canadiennes s’explique surtout par les facteurs suivants:

      1) Crédit facile
      2) Spéculation

      Tout ça vraisemblablement assaisonné de diverses magouilles et de blanchiment d’argent. Vous ne croyez quand même pas que l’implication du crime organisé dans l’industrie de la construction se limite aux trottoirs et aux viaducs!!! (Incidemment je n’ai pas hâte de voir dans quel état seront plusieurs de ces nouvelles constructions dans 10-20 ans…)

      L’orgie immobilière ça profite à beaucoup beaucoup de monde (sans oublier ce que ça rapporte en taxes et impôts…), pas étonnant que tant rechignent à admettre que quelque chose cloche sévèrement.

    • @planglois3

      Vous avez raison, mon erreur.

      François Cardinal

    • @simon.picotte

      Voyons donc, votre commentaire sur l’ouest de Saint-Laurent… Vous connaissez beaucoup des terrains zonés 120m+ à l’est de Saint-Laurent? Le plan d’aménagement prévoit les édifices en hauteur dans ce secteur, ça n’a rien à voir avec l’est ou l’ouest. C’est du zonage, un développement historique en ce sens.

      Des condos, il s’est est construit à la pelle dans l’est, on voit des projets dans tous les trous à mettre en valeur, les anciens sites industriels, les voies ferrées, etc… Parfois de gros projets, parfois chers. L’urbanisme est simplement différent, est franchement pas pertinent pour un article qui parle de la ligne d’horizon de Montréal.

    • @boblerebob: Hola. Je viens tout juste de traverser la St-Maurice pour arriver dans l’extrême est. J’ai besoin de temps pour examiner les lieux. Laissez-moi une chance de comprendre ce qui se passe ici et surtout de comprendre pourquoi les gens sont enragés noirs après moi. Si je suis si dans le champ, pourquoi toute cette rage? Qu’on ne tienne pas de compte de mes commentaires et c’est tout. Vous savez moi je ne fais que bêtement analyser la situation de mon point de vue du québec profond. Tant mieux si celui-ci est erronée. Je ne demande pas d’avoir raison. Ma requête consistait seulement à ce qu’on me laisse mon bonheur que mes croyances soient fondées ou non. J’ai juste voulu être heureux moi. Et, pourquoi je n’en sais rien on me tape dessus ad nauseam. Je retire donc tous mes propos puisque ceux çi rendent les gens malheureux et moi aussi par le fait même.

    • Peace out, Simon.

    • Pour moi, une des principale raisons pour laquelle je pourrais acheter un condo au centre-ville est qu’on peut y vivre sans auto. Hors, M. Coderre a décidé de ne pas y permettre l’auto en libre-service. En conséquence, je trouve qu’il est beaucoup plus intéressant de vivre sur le Plateau où ce service est disponible. J’ai commencé à l’utiliser et je peux vous dire que c’est très pratique. Par exemple, le soir en hiver, je peux rentrer chez moi en dix minutes au lieu de geler pendant une heure en attendant l’autobus.
      C’est quand même incroyable qu’un politicien, qui devrait être là pour améliorer le sort de ses citoyens, décide de les priver d’un service qui pourrait leur faciliter la vie. Ce faisant, il nuit aussi aux commerçants de son arrondissement qui vont perdre des clients et aux promoteurs immobiliers qui vont perdre des acheteurs.

    • Je crois que la demande ou au minimum l’intérêt sont plus que là et depuis longtemps , tant mieux si la conjoncture fait que l’offre est là et que les promoteurs jugent que cela sera rentable pour eux.

      C,est pas tout le monde qui veut habiter là, bien sûr mais il y en a beaucoup. En plein coeur de Montréal et du centre-ville , près des affaires, de la culture, de plusieurs sorties…

      Pour côtoyer les joueurs du CH ? Les fans doivent plus se tenir près du centre d’entraînement à Brossard…

    • sinsin

      Il y a un concept qui s’appelle le taxi.

    • @guygadbois

      Les riches anglos montréalais n’investissent pas à Montréal, mais plutôt à Toronto ou aux States c’est pour ça que vous ne les voyez pas. Ils ne veulent pas devenir des pauvres anglos Montréalais!

      Pour leur part, les riches allophones investissent en périphérie de Montréal.

      Il n’y a que les riches francophones qui sont assez stupides pour investir à Montréal!

    • @Simon_C

      De toute manière, si on est une famille il faut être mal pris pour habiter un 5½ sur le plateau.

    • gg,

      Je n’ai pas à me faire dicter par un maire quel moyen de transport je devrais utiliser. Le taxi est trop dispendieux pour être une solution de tous les jours et je ne l’aurais pas utilisé en aucune des occasion où j’ai utilisé l’auto en libre-service. Pourquoi ce serait mieux de ne pas avoir un service utile que de l’avoir.

    • qui

      C’est cool, parce que les riches étrangers investissent également à Montréal. 49% des résidences de plus d’un millions vendues dans les 6 premiers mois de 2013 ont été achetées par des non-résidents.

      Enjoy le 450 mon homme!

    • vous avez la dictature facile, sinsin….

      Si vous habitiez au centre ville, vous verriez qu’effectuer vos déplacements de proximité en taxi, c’est rapide, efficace,, et peu couteux. De loin la facon la plus logique de le faire.

      Allez, oubliez le centre-ville, ce n’est pas fait pour vous, ce n’est pas pllus grave que cela le Plateau ca bien de l’allure également de toute facon.

    • @ qui_de_droit

      La la conversion de duplex en cottage, vous ne connaissez pas ça?

    • larry

      qui_de_droit est spécialiste en bouffe ordinaire et en traffic, et en stratégies d’investissements pour les riches anglophones montréalais.

    • gg

      L’auto en libre-service est aussi efficace, rapide et beaucoup moins coûteux que le taxi. Je ne prendrai pas un taxi parce qu’un autre me dit que je devrais le faire. Aussi, je peux aller au centre-ville très facilement si je veux, là n’est pas la question. Mon intervention souligne simplement le fait qu’il n’y a aucune bonne raison d’interdire un service utile qui rend la ville plus agréable. Cette interdiction fait en sorte qu’en certaines circonstances, des gens comme moi vont choisir d’aller magasiner dans Rosemont, par exemple, si j’ai des paquets à transporter, plutôt qu’au centre-ville ce qui va nuire aux commerçants que M. Coderre est supposé représenter. De toutes façon, je pense que M. Coderre va finir par changer d’idée.

    • @guygadbois

      Oui, bon, “Roccabella”, c’est sûr que que c’est pas les gros chars en fait de nom… Pas lieu d’en débattre. Je crois même que c’est ce nom qui me laissait croire qu’on aurait droit à des cossins rococo “nouveaux riches”, comme une corniche beaux-arts cheap et des volutes en papier mâché, d’où ma surprise face au fini épuré de l’ensemble (je reste assez dubitatif face aux concept même des tours jumelles, mais le pire a été évité à mon avis).

    • sinsin

      Malheureusement pour votre souhait, la rumeur veut que l’industrie du taxi a l’oreille de M. Coderre.

      verret: je crois que vous avez raison. Et moi aussi, ce sont les tours doubles parfaitement symétriques (je crois) qui me rebutent. Mais bon, ce sont des architectes d’une certaine renommée, c’est probablement moi qui n’ai pas de goût (je ne dis pas ca cyniquement, j’ai beuacoup de repsect pour les architectes).

    • @Guygadbois

      Bof, un million ça vous impression peut-être, mais a Toronto, c’est du petit change. Même à Laval et Terrebonne, dans certains quartiers. Vous devriez cesser de relire vos vieilles gazettes de Century 21 datant du mois d’août 1993.

    • Bonjour,

      Petites précisions et ajouts, pour les intéressés. Du côté des erreurs : le permis de la Tour des Canadiens est bien émis, en fait la construction est commencée depuis un bout. La construction de la tour Amia est également bien avancée (en fait presque tous les étages sont faits (la structure du moins). Elle est déjà pas mal jolie à côté des tours Aen/BNC. Aussi l’Altitude n’a pas été construite sur un ancien immeuble. Le look peut suggérer cela, mais ce n’est pas le cas.

      Autre grandes tour à condos en construction : le Victoire au Square Victoria. Du côté des tours à bureaux, il y a aussi la tour de Deloitte qui sera significative (133 M).

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité