Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 18 décembre 2013 | Mise en ligne à 10h34 | Commenter Commentaires (143)

    Des stationnements «incitatifs»… payants?

    X00061_9

    Des stationnements «incitatifs», mais payants.

    Il y a quelque chose d’antinomique dans cette phrase. On souhaite «inciter» les automobilistes à se stationner dans ces espaces voisinant les gares et terminus, puis on les «désincite» en leur demandant de payer pour…

    Et pourtant, c’est ce que souhaite faire l’AMT, dès le mois d’avril prochain, sur certaines cases de certains stationnements dans le cadre d’un projet-pilote.

    «L’objectif est double, explique Pierre-Luc Paquette, porte-parole de l’Agence. Un objectif financier, car nous avons atteint un point de saturation budgétaire, et un objectif de régulation des stationnements, car nous avons là aussi atteint un point de saturation.»

    Je comprends tout à fait le but, ou plutôt les buts visés. L’AMT n’a pas plus de revenus, mais elle voit ses services augmenter (Train de l’Est, par exemple). Quant aux stationnements, ils sont pleins à 75 %, et ce, dès les petites heures du matin.

    À Deux-Montagnes, par exemple, les 2000 places se remplissent dès 7h15, parfois plus tôt. Pour être sûrs d’avoir une place, certains automobilistes se rendent même au stationnement très tôt, quitte à dormir en attendant le premier départ de train…

    D’où l’idée d’une tarification qui permettrait une meilleure régulation de l’achalandage, tout en augmentant les revenus de l’AMT.

    Pour ou contre?

    J’ai posé la question à Justin Leroux, un professeur de HEC Montréal qui s’intéresse aux questions d’équité économique. Il est plutôt favorable à l’idée.

    «L’achalandage est tel que le bon fonctionnement des stationnements incitatifs est menacé, estime-t-il. On est en présence de ce que les économistes appellent l’arbitrage entre équité et efficacité.»

    Donc faisons payer, à la fois pour atteindre une plus grande efficacité et une plus grande équité, à son avis. L’introduction d’un tarif raisonnable pourrait ainsi permettre une meilleure régulation de l’achalandage et ainsi rendre les conditions d’utilisation du service plus acceptables.

    Peut-être. Mais je ne suis pas, pour autant, en faveur d’une tarification des stationnements incitatifs.

    Bien que je comprenne tout à fait les objectifs visés, je m’oppose à la solution préconisée parce qu’elle envoie un mauvais message (pour ne pas dire un message contraire aux orientations du gouvernement), mais aussi parce que cette tarification est inéquitable.

    Le problème, c’est que l’Agence entend demander aux usagers de payer pour un équipement existant, sans ajout de services (le Train de l’est n’ajoute rien aux usagers des autres lignes). Ça ne tient pas, surtout quand on augmente les tarifs chaque année.

    Ça tient d’autant moins qu’on demande aux usagers du transport en commun de payer davantage… alors que les automobilistes, eux, refusent de le faire.

    Les résidents de l’île de Montréal payent en effet un surcoût de 45 $ sur leur immatriculation pour le transport en commun depuis quelques années, mais les banlieues s’entêtent à ne pas suivre.

    On demande ainsi aux automobilistes de Montréal et aux usagers du transport en commun de payer plus pour désengorger un réseau routier qu’utilisent… les automobilistes de la banlieue, qui eux ne veulent pas payer davantage!

    Oui, il y a un problème de saturation des stationnements. Mais face à une telle demande, la réponse ne devrait pas être l’imposition d’une tarification à ceux qui font ce que l’«incitatif» les incite à faire.

    Si le gouvernement est conséquent avec son message, qu’il aide rapidement l’AMT à répondre à la demande (plus de stationnements, plus de départs, etc.) plutôt que de lui permettre de la limiter.

    Et vous, la tarification des stationnements incitatifs, vous êtes pour ou contre?


    • Vu l’état des embouteillage, on pourrait charger des frais de stationnement aux autombilistes qui entre à Montréal tellement le traffic est au ralentit.

    • Je trouve que les stationnements incitatifs gratuits ne font qu’inciter les gens d’utiliser leur automobile pour se rendre à la gare de train. Ainsi, on se retrouve dans le même cercle vicieux que l’ajout de nouvelles routes gratuites, car plus on ajoute de place de stationnements gratuites, plus de monde les utilise et plus il faut les agrandir sans arrêt.
      C’est en partie pour cette raison que je suis pour la tarification de certains stationnements incitatifs. Cela poussera certains automobilistes qui ont accès à des alternatives de les utiliser. Pour ceux qui n’ont pas accès à des alternatives, il faudrait qu’une partie des revenus collectés par la tarification des stationnement aillent dans l’amélioration du service d’autobus (c’est que c’est une vraie blague le service d’autobus en banlieue).
      Pour ceux qui ont des jeunes enfants à la garderie, il faudrait faire pression sur le gouvernement et l’AMT pour construire des garderies aux gares de trains!

    • “On est en présence de ce que les économistes appellent l’arbitrage entre équité et efficacité”

      Avec leurs déficits à répétition, en quoi les dirigeants de l’AMT sont-ils équitables et efficaces ? Nicolas Girard a même dû engager un 2e PDG pour combler à son incompétence.

    • Je ne vois pas le problème: vous utilisez deux-montagnes comme exemple et ensuite suivez sur le fait que les banlieusards ne paient pas. Or, deux-montagne n’est-elle pas en banlieue?!?

      Si le stationnement incitatif est plein à craquer, alors est sans aucun doute “incité”, et il faut revenir à une formule offre-et-demande. De plus, un terrain est un équipement, et un stationnement de l’équipement actif, sinon pourquoi payons-nous de l’impot foncier pour un terrain? Au pif, je dirais qu’il faudrait charger un prix qui permet un taux d’utilisation de 80-85% sur une base quotidienne; est-ce 2$ par jour? 5$ par semaine? 60$ par mois? j’espère que l’AMT a des études.

      Parlant de deux-montagne, j’espère qu’il y aura plus de train sur cette ligne maintenant que la junction de l’est est fait. Cette ligne ne représente-t-elle pas 45%+ de tout l’achalandage des trains de banlieues?

    • L’AMT veut de nouveaux revenus? qu’on l’autorise à vendre les droits aériens au-dessus des stationnements incitatifs pour y construire des logements (les stationnements incitatifs pourraient prendre la forme de stationnements souterrain ou étagés au-dessus desquels seraient construits des condos et commerces), ce qui augmenterait sa clientèle. Ca créerait de vrais TOD.

      C’est complèment dément qu’actuellement les résidents du village de la gare à St-Hilaire doivent marcher plus longtemps pour se rendre au quai que ceux qui y viennent en voiture… ainsi même en habitant dans le quartier on peut être porté à prendre sa voiture pour se rapprocher du quai!

    • Vous êtes tres poli ou politically correct en écrivant » Il y a quelque chose d’antinomique dans cette phrase » . Le vrai mot que moi j`ai droit d`écrire c`est ÉPAIS.

      Faut vraiment pas être brillant pour penser à une telle idée car on sait tres bien que ca va avoir l`effet contraire de l`objectif principal soit favoriser les transports en commun. Il va rester de la place dans les stationnements dorénavant c`est certain car certains vont retourner à leurs bonnes vieilles habitudes.

      Le message que ca envoie c`est que l`AMT ne veut pas en faire plus ,au contraire, et que surtout la situation ne s`améliorera pas par leur biais. On aura beau vouloir transférer le blame sur le gouvernement qui devrait en faire plus et bla bla bla mais le consommateur lui blamera l`AMT alors que ce dernier s`est déja mérité amplement sa part de reproches depuis sa création.

      Faut arrêter de se lancer la balle et de dire ah ben oui mais les banlieusards eux autres, et ceux qui ont pas d`auto eux autres, parce qu`en bout de ligne si ca ne sort pas de la poche droite ca sort de la poche gauche . On finit toujours pas assumer notre part sauf si on est riches bien sur….

    • Je suis tout-à-fait pour que l’on aille chercher des fonds supplémentaires en tarifiant les stationnements incitatifs… en autant que ce ne sont pas les usagers qui en défraient les coûts.

      Analysons le contexte un instant: des milliers d’usagers par jour, qui sont captifs et qui n’ont que peu de chose à faire en attendant le train. Qu’est-ce que cela vous dit?

      Pour ma part, ça me dit qu’on pourrait très bien aller chercher des partenaires privés qui financeraient ces stationnement, en échange bien sur d’une publicité intégrée aux installations. Bixi le fait, la STM le fait, le Centre Bell le fait… pourquoi pas l’AMT?

      C’est dommage, mais on doit admettre d’emblée que même à 1$ pour jour, des usagers trouveront les stationnements trop chers et préféreront se passer du service. Ce serait contre productif.

      Francis Huneault

    • C’est une bonne idée.

      Faut que cela se paie ces services.

    • @rreg – “…Cela poussera certains automobilistes qui ont accès à des alternatives de les utiliser…”
      S’il y en avait, les gens les utiliseraient. Le stationnement alternatif se situe à Montréal près du lieux de travail.

    • Pui, bien sûr que je suis en faveur de tarification pour les stationnements incitatifs mais une tarification de pointe.

      Dans les heures achalandées, un tarif plus cher et dans les heures creuses , la gratuité. Il faut aussi qu’un automobiliste arrivant à 10 heures le matin , disons à Panama puisse se trouver une place, ce qui est présentement impossible.

      Il faut une tarification intelligente entre plusieurs types d’utilisateurs car les places sont limitées. De plus, avec leurs stationnements incitatifs, ils incitent pas mal plus de gens à délaisser le réseau local qu’à oublier leur voiture pour prendre le transport en commun . Donc, ce n’est pas si écologique que cela.

      Si cela en ferait revenir quelques-uns dans le réseau local, leurs idées de faire des navettes avec transferts dans certaines CIT seraient peut-être abandonnées. à Brossard, c,est différent, car le RTL est plus gros, le transfert est inévitable.

      Mais que les gens arrivés tôt monopolisent toutes les places et qu,ils laissent leur voiture dormir là toute la journée ? Franchement, ce sont des gens faussement écologistes et favorisant la voiture qui pensent ainsi et sans même le savoir, en plus d’être inefficaces sur le plan économique et aussi inéquitable envers ceux n’ayant pas de voiture ou encore que des plus ‘riches” puissent avoir ces places sans payer…

    • Totalement contre. Nous, Montréalais, payons pour inciter les gens de la banlieue à prendre les TEC et là, l’AMT va imposer un tarif pour faire le contraire de ce pour quoi nous payons. Si l’AMT veut faire payer les stationnements incitatifs, que la surtaxe de 45$ sur les immatriculations soit levée. C’est une véritable arnaque cette histoire et votre économiste aurait peut-être dû réfléchir un peu plus avant de répondre et analyser de façon plus large la situation que de se pointer le nez uniquement dans le stationnement incitatif, ça manque singulièrement de perspective son affaire. C’est bien beau de trancher le saucisson, mais faudrait pas oublier que c’était à l’origine un saucisson et pas juste une tranche de saucisson.

      @rreg,

      en région, les transports en commun par amener les gens aux gares et/ou terminus sont inadéquats parce que l’achalandage est insuffisant. On ne peut pas s’attendre à ce que les gens prennent le bus pour se rendre à la gare de banlieue quand il y a un bus aux heures et seulement certaines heures et qu’il prend 40 minutes à atteindre la gare parce qu’il quadrille la ville au complet alors qu’en voiture le trajet prend 5 minutes. Faut pas charrier là. J’habite Montréal présentement, mais j’ai longtemps habité la banlieue (2e couronne) et ça fait dur dans les rangs.

    • @lecteur_curieux,

      pour que le gars qui arrive à Panama à 10h00 trouve une place, il faut qu’un autre gars prenne sa voiture pour aller à Montréal. Dans un stationnement saturé comme celui de Panama, le principe de Lavoisier s’applique: «Rien ne se perd, rien ne se cré, tout se transforme».

    • @dcsavard 11h43

      Peut être séparer le stationnement en deux parties: une partie (la plus grande) ouverte à 5h00 par exemple, et une autre qui ouvre à 9h00 ( ou après l’heure de pointe)?

    • On nous incite et désexcite! C’est typique de l’A.M.T. Lavalois, je paie 30.$ par an sur la plaque, pour
      le transport en commun. Quand je DOIS aller à Montréal, je stationne au stationnement INCITATIF
      du carrefour, nous prenons l’autobus ($) de Laval jusqu’au Métro nous payons nos passages (plus cher que les Montréalais) Le stationnement appartient à la STL. On paie encore pour le retour. Nous payons le prix de Laval pour le Métro, mais nous payons celui de Montréal pour le retour. Bientôt, suite à une promesse du nouveau Maire, l’autobus sera gratuit pour les aînés. Je n’irai pas plus souvent à Montréal: j’y suis né, y ai étudié, et travaillé pendant 38 ans, disons que j’ai donné. (péages sur la 15, à 10 cents ou 25 cents selon l’heure, ce qui était très raisonnable).

    • Bonjour,

      Depuis maintenant plus d’un an, le CLSC de notre quartier (comme plusieurs autres ailleurs) a fait
      l’installation d’un horodateur pour que le stationnement soit payant. Qu’arrive-t-il depuis ? Les places sont presque toutes vides, et les rues avoisinantes sont envahies par les patients et visiteurs au CLSC et au Centre d’Accueil adjacent.

      Peut-être une comparaison un peu boiteuse, si l’on compare aux stationnements incitatifs, mais le fait demeure que plusieurs automobilistes font le choix de garer leur véhicule dans les rues tout autour.

    • Contre, contre et re-contre à titre d’usager de la ligne St-Hilaire. Le service y est pourri (5 départs le matin, 5 départs le soir). Je paie le même prix que les usagers de Deux-Montagne ou St-Jérôme pour la même zone, soit 155$. Ces 2 lignes ont plusieurs départ jusqu’à minuit et le week-end également.

      En plus, pas en 2014..mais ça viendra bien assez vite, il veulent tarifer le “parking”. À 1$ par jour (ça sera un minimum selon moi), c’est environ 20 @ 25$ de plus sur mon titre. Je suis donc autour de 175-180$ pour un titre de transport qui me donne 5 départs seulement.

      Vous allez dire, prenez le bus pour venir à la Gare. Les autobus du CITVR ne sont pas inclus dans la belle structure de l’AMT, donc mon train-bus qui passe à coté de chez moi coûte un autre supplément (je ne connais pas le prix par coeur). Disons, 1$ par transport, donc 2$ par jour pour prendre le bus. Je suis donc à 40@ 50$ par moi plus le 155$ de l’AMT pour 5 départs par jour….

      Quand j’étais à Montréal, j’ai dû acheter une auto pour travailler dans l’est de la ville, car le service de la STM y était mauvais. En banlieue je me suis adapter au mauvais service (5 départs) en me disant que ça coûtait pas si cher. À 200$ par mois, je vais reprendre mon auto…il y a des passe mensuelle de “parking” à Montréal pour 200-240$. Le 40$ vaut bien la flexibilité que l’AMT n’offre pas sur la rive-sud.

      Merci Nicolas et Pauline, vous savez comment gérer le Québec!!!!

    • Un stationnement payant demeure “incitatif”. Il incitera les usagers à aller se stationner dans les rues des quartiers ou des commerces avoisinant la gare. Ou encore il incitera les usagers à se rendre en ville en voiture. Si le prix de la passe mensuel et du stationnement devient équivalent au montant que débourserait un usager pour stationner en ville et payer son essence, je suis certain que plusieurs opteront pour se rendre en ville.

      Moi j’ai la chance d’être à 10 minutes de marche de la gare. Je marche donc et utilise rarement le stationnement incitatif. Plusieurs personnes vont à la gare en voiture car:

      1. les autobus sont rarement synchronisés avec l’horaire du train.
      2. plusieurs personnes déposent leurs enfants en CPE avant de se rendre à la gare.

      Je ne suis pas contre la tarification si certaines conditions sont respectées:

      1. un meilleur réseau de transport en autobus pour favoriser le déplacement des usagers des abords de leur maison vers les gares.
      2. un coût raisonnable pour éviter la perte d’usagers au profit d’une augmentation de la circulation vers Montréal.
      3. des stationnements asphaltés (payé pour se stationner dans un trou de bouette, non merci).

      Voilà!

    • Quand sa coute plus cher prendre le train que sa voiture devinez ce qui va arriver? Sa vous prendrait un comité analyser sa!

    • Le train de banlieue serait LE moyen de transport en commun par excellence si l’AMT offrait une offre service décente!

      Mon commentaire concerne le train de la Rive-Sud, puisque c’est celui que je connais. L’expérience du train comme tel est à 90% un charme !

      Rarement en retard, propre et silencieux, le train n’a pratiquement rien à envier à l’autobus, ni au métro. Le jour et la nuit… à peu de chose près.

      L’offre de service est complètement ridicule. Le matin, 5 départs vers Montréal, l’après-midi un seul et en sens inverse le même genre de service un l’après-midi et 6 retours le soir. La fin de semaine ? Oubliez ça !

      En plus des délais de départ ridicule, 40 minutes, 30 minutes et un seul délai « raisonnable » de 20 minutes.

      Toutefois, les stationnements incitatifs sont déjà aussi saturés que l’ensemble du système de transport en commun de la région métropolitaine. Avec l’offre actuelle, il est très difficile de rajouter une autre clientèle.

      Ajouter des frais de stationnements payants mur à mur n’est en fait que pour désengorger le train de banlieue étant donné que l’offre de service est trop minuscule !

      Mais, comment peut-on être autant de mauvaise foi en prétendant ceci : « Ça tient d’autant moins qu’on demande aux usagers du transport en commun de payer davantage… alors que les automobilistes, eux, refusent de le faire. »

      Ce n’est pas parce que les automobilistes refusent de le faire qu’ils ne sont pas OBLIGÉS de le faire !!!

      Surtaxe sur l’essence, les plaques, permis de conduire, parcomètres, vignettes, assurances, les impôts perçus pour les infrastructures routières, tickets de stationnement, tickets de vitesse. À croire que la police ne sert qu’à ça…

      Arrêter de vous faire des illusions, lorsque les péages de pont ont cessé au Québec, les frais n’a pas disparu comme par enchantement. Le transfert de perception de droit de passage est passé par vos impôts !

      La capacité de payer des automobilistes n’est pas illimitée, comme l’est celle des utilisateurs de transport en commun. Par contre, si ses mêmes utilisateurs pouvaient bénéficier d’un meilleur service, il serait plus enclin à débourser un peu plus chaque mois.

      Pourquoi ne pas créer des places payantes pour ceux qui le désirent?

      Il existe déjà des places de covoiturage, mais elles sont tellement en petit nombre, qu’effectivement vous devez vous présenter là une demi-heure avant votre propre train…

    • Une option pour financer ces stationnements, pourrait être d’autoriser l’implantation de commerces qui eux pairraient des taxes et loyers. Tous ces utilisateurs qui arrivent tôt pour être assurés d’une place, deviendraient surement un client plus que potentiel pour prendre son déjeuner, acheter son journal, ou autres services.
      Donc accroissement des revenus, san pénaliser les utilisateurs, et risquer de diminuer l’achalandage en rendant les stationnements payants.
      Claude Poirier

    • Les banlieusards ont choisi de vivre en-dehors de Montréal parce que les terrains et les maisons y étaient moins chers. L’inconvénient de la banlieue est évidemment le transport. Ils auraient dû y penser avant (comme moi j’ai fait). Il est normal que ces gens assument pleinement leurs coûts de transport. Déjà qu’on doit construire davantage de ponts (payés par tous) pour les accommoder. Si la densité de la population était plus élevée à Montréal, on pourrait s’offrir un réseau de métro digne de ce nom, on aurait de meilleures recettes fiscales et plusieurs services seraient offerts à moindre coût à cause des économies d’échelle qu’une ville procure. Donc, je n’ai aucune pitié pour tous ces banlieusards qui se plaignent tout le temps.

      @dcsavard 11h43

      C’est où Panama (pas le pays, j’imagine)?

    • Je ne comprends pas votre article, en quoi augmenter le tarif d’un service déficitaire ne “tient pas la route”?

      C’est l’offre de stationnement qui en fait des stationnements incitatifs, pas leurs prix. D’ailleurs les stationnements aux alentours des édicules de métro de la STM, lorsque offerts sont payants.

      D’un coté vous dites que les automobilistes refusent de payer et à la phrase suivante vous dites que les automobilistes de Montréal payent un surcoût de 45$! D’ailleurs ce surcout ne sert pas à “désengorger le réseau routier” mais à financer le transport collectif. Vous faites là un gros raccourcis puisqu’une voie réservée ne “désengorge” pas le réseau routier, ni des feux prioritaires pour bus.

      Si j’essaie de vous comprendre, vous plaidez pour un financement accru du gouvernement du Québec (et donc de l’ensemble des contribuables) alors qu’il y a tout juste un an vous prôniez exactement le contraire : “[les municipalités] devront aussi faire leur part en se serrant davantage la ceinture et en ayant recours à la tarification, à la fois pour transférer les coûts aux utilisateurs et pour alléger le foncier.”

      Bref je ne vous trouve pas conséquent dans vos propos, M. Cardinal.

    • http://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/francois-cardinal/201111/28/01-4472485-ces-taxes-qui-font-boum.php

    • @JeanAke

      «Je ne vous trouve pas conséquent dans vos propos, M. Cardinal.»

      Faire payer les usagers du transport en commun par la porte de derrière va à l’encontre de l’objectif visé par les stationnements incitatifs. En outre, la du financement du transport en commun venant des usagers est en augmentation constante depuis 1996 (elle est passée de 36 à 44 %), tandis que celle des automobilistes est demeurée stable (à 8 %). Je trouve donc inéquitable qu’on fasse payer davantage ceux qui répondent à l’incitatif, mais qu’on ne fasse pas davantage payer les automobilistes.

      François Cardinal

    • @JeanAke

      Et en réponse au lien que vous venez de publier, j’ajouterais que la tarification doit servir à encourager des comportements, et à en décourager d’autres. Qu’on augmente donc la taxe sur l’essence et l’immatriculation avant d’exiger plus d’argent des usagers du transport en commun. D’ailleurs, comment se fait-il que les tarifs aux usagers du transport en commun sont indexés chaque année, mais que la taxe sur l’essence soit restée la même pendant 15 ans et l’immatriculation soit toujours au même montant en dehors de l’île?

      François Cardinal

    • Les garderies à 7$ sont pleines et plusieurs familles ne trouvent pas de place pour leurs enfants. Il faudrait construire davantage de garderie ou, si j’applique votre logique, augmenter le tarif des garderies.

    • Dans la région de San Francisco les stationnements incitatifs pour le BART (un hybride du métro et du train) sont payants à 50% seulement. Une portion du stationnement demeure gratuite. Bien sur les gens payent pour se stationner car le service est très très bon.
      Ici le nombres de train (donc le service) est insuffisant pour justifier d’augmenter les couts.
      Bref que l’AMT trouve un autre moyen pour augmenter ses revenus. Une taxe sur l’immatriculation pour la couronne ET une augmentation des services serait probablement la meilleure chose.

    • Ridicule.

      Les gens qui habitent dans les secteurs desservis par le TEC paient 30 $ sur leurs droit d’immatriculation. Les gens de Montréal paient 45 $ EN PLUS de ces 30 $.
      (http://www.saaq.gouv.qc.ca/immatriculation/cout_immatriculation/promenade.php)

      Pourquoi les 500 000 autos qui prennent d’assaut Montréal à chaque jour ne paient-ils rien ? Pourquoi les gens de Laval et de Longueuil sont-ils exemptés ? Apparemment, parce que “…les résidants de l’extérieur de l’île seront épargnés compte tenu du refus des autres villes de la région montréalaise d’emboîter le pas aux maires de Montréal et des 15 villes liées.”.(http://www.ledevoir.com/politique/montreal/325819/montreal-la-saaq-percevra-la-nouvelle-taxe-d-immatriculation)
      Hey c’est facile ça : moi je refuse de payer des taxes, tiens…

      En tant que Montréalais qui voudrait encourager les banlieusards à se déplacer en train, je suis contre la tarification des stationnements incitatifs. Mais je suis pour l’application de la taxe de 45 $ à tous ceux qui habitent la grande région de Montréal, ET des péages sur tous les ponts.

      Les 45 $ devaient servir à “des projets de transport collectif”. Avez-vous remarqué que les bouchons de circulation sont sur les ponts et les accès autoroutiers utilisés pour entrer et sortir de l’ile ? Pensez-vous que ce sont les Montréalais qui utilisent les ponts aux heures de pointe ?

      Les dindons de la farce, ce sont les Montréalais.
      Les banlieusards sont des freeloaders.
      Et ils ne s’en rendent même pas compte.
      Pathétique.
      ———-
      Claude Samson
      Montréal

    • @Frtitz2 – EXACTEMENT ! Bien dit !

      …et Panama, c’est un stationnement incitatif à Brossard (sur la rue du même nom).

    • Pour une très rare fois je suis d’accord avec M. Cardinal :-)

      La première chose est que l’AMT et les autres services de transport en commun doivent faire est le grand grand ménage dans leur finances. Les conditions des employés et des cadres font en sorte qu’il manquera toujours de l’argent dans ce système.

      La deuxième chose est que le gouvernement provincial doit offrir le même crédit d’impôt pour le transport en commun que le fédéral.

      Ensuite, vue le manque flagrant de service en banlieue il ne faut pas tarrifer les stationnements, même $2 par jour, c’est $60 par mois ou $720 par année!!!

      Au sujet des frais de permis et d’immatriculation, je les réduieraient au profit d’une augmentation de la taxe sur l’essence. Cette taxe pénalise les gros moteurs et ceux qui font beaucoup de millage alors que les frais pénalisent tout le monde, même ceux qui ne font qu’aller se stationner au stationnement (moins maintenant) incitatif.

      Frédéric Côté

    • Ces mêmes gens qui prônent des stationnements incitatifs payants sont contre le péage sur le nouveau pont pour le St-Laurent!

      Montréal peut bien être la risée du Québec…

    • M. Cardinal,

      Est-ce possible de savoir combien a couté cette nouvelle gare à St-Hubert/Longueuil?
      Voyez de près: 2 petits édifices (un de chaque coté des voies) dont un des 2 n’est utilisé qu’environ 20 minutes avant chaque train vers Montréal (si la température n’est pas clémente). Donc 20 minutes x 7 départs = 140 minutes (entre 6h09 la matin et 19h04 le soir) soit un coefficient d’utilisation de 18%. La plupart du temps l’édifice du coté de la voie sud n’est presque jamais utilisé. Ensuite, le stationnement du coté nord de la voie. Avec la voiture, on doit sortir sur le Chemin Chambly rien de moins !!!. Après combien de cycle de lumières de circulation doit-on attendre avant de sortir ? 2-3 en moyenne. Avec le mauvais temps on devra attendre beaucoup plus longtemps. L’Ancienne gare n’avait que de petits abris et c’est vrai que c’était très ”basic”. Mais au moins cela a servi les voyageurs pendant beaucoup d’années. Je repose la question: Combien a couté tout cela ? Surtout que sur la Rive-Sud on a aucun service tard le soir et aucun les weekends.

      Est-ci plus mportant d’avoir des belles gares et de payer pour rien comme à St-Hubert ou avoir des gares plus ”basic” qui font le travail ? Pensez-y: 18% d’utilisation!!!!!

      P. Lévesque

      P. Lévesque

    • La ou je reste le metro deviens une sorte de train de banlieue quand on sort de la ville. le stationnement coute 4.50$. Le soir je ne le prend pas parce que ca me coute moins cher prendre ma voiture en ville (meme si je dois payer 5$ de parking rendu la, j’ai sauve 10$ de metro aussi). Pendant les heures de pointe c’est parfait parce que ca m’assure d’avoir une place. Conclusion: On charge le stationnement a l’heure de pointe et gratuit le reste du temps.

      Rien de pire qu’un stationnement gratuit plein, c’est une pure perte de temps.

    • La meilleure option est de suprimer carrément le besoin de véhicule et de stationnement incitatif. Donc de meilleurs bus urbains, de meilleurs taxibus entre le bungalow de banlieue et la gare de train. Si un tarif est appliqué pour un stationnement incitatif, il doit servir à renforcer le systeme de bus local (les CIT, OMIT, STM et autres corporations muncipales). L’incitatif doit être là pour INCITER ultimement les gens à se débarasser de leurs autos. Ces taxes ne doivent pas servir à financer de nouveaux trains. Sans quoi, on tombe dans un cycle de Ponzi inversé où les vieux paient pour les jeunes. On déplace la banlieue vers Repentigny au lieu de Deux Montagnes.

      L’usager qui prend le bus local entre sa demeure et la gare est pénalisé, car dans sa TRAM il paie de stationnement incitatif et ne s’en sert pas.

      Deuxiemmement, je suis pour un systeme de places à 2 tarifs. Le tarif gros gras, à la porte du Métro Longueuil ou à 30 secondes de marches du quai du train. Et le tarif hiker, gratuit ou très peu onéreux (qui pourrait être gratuit avec un abonnement de 12 mois) mais qui demande une plus grande résistance aux éléments, disons.

      F. Picard

    • @fcardinal

      avez-vous écouté l’entrevue de Nicolas Girard ce matin à Paul Arcand? Il a dit qu’il y avait une demande pour ce type de stationnement et qu’il y avait même une liste d’attente. Si une personne est prête à payer pour être certaine d’avoir une place et ce à n’importe quelle heure le matin, comment pouvons-nous être contre?

    • @fcardina
      Merci pour ces clarifications.
      Je comprend que vous êtes en train de parler de la STM pour la contribution des usagers au budget. Mais dans le cas de l’AMT, cette contribution est inférieure à 20% de mémoire.
      Je comprend aussi l’argument selon lequel vu les orientations des élus à Québec, à Montréal et ailleurs, toute mesure perçue comme restrictive envers le TC est contre-productive. Mais n’y aurait il pas des endroits plus denses où le “retour sur investissement” (nombre de personne touchée) serait plus important? N’y a t-il pas d’autres clientèles-cibles à privilégier avant les automobilistes/usagers des trains de banlieues? Je trouve curieux de toujours vouloir offrir des conditions optimales pour des habitants des banlieues alors que le réseau sur l’île souffre de plusieurs déficiences criantes.

    • @antiquebecor

      Oui, j’ai entendu. Donc on ne fait payer que ceux qui veulent payer? Et les autres, on fait quoi?

      On ne peut tout de même pas imposer une nouvelle règle de financement parce qu’un sondage dit que certains sont prêts à payer. Le problème que cela démontre, c’est que les sociétés de transport en commun ont cruellement besoin d’une source de financement dédiée, indexée et récurrente. Or les usagers ont vu leurs tarifs augmenter de 40 % ces dernières années, tandis que la part des automobilistes est inchangée depuis 15 ans.

      Je considère donc qu’il est inéquitable d’en demander plus aux usagers, surtout qu’on pénalise ainsi ceux qui répondent à l’«incitatif», tout en épargnant ceux qui profiteront d’un réseau routier plus fluide.

      François Cardinal

    • @JeanAke

      Non, il s’agit du financement du transport en commun dans la région de Montréal.

      Page 17 de ce document de l’AMT:
      http://www.mobilitedurable.gouv.qc.ca/portal/page/portal/E580E126C9FF4E56E04400144F0104BD

      Quant à votre question, oui, il y a d’autres façons d’augmenter les revenus des sociétés de transport. Par exemple, on pourrait utiliser des mécanismes de captation de la valeur foncière. Surtout que les propriétaires fonciers ou commerces dont la valeur bénéficie de la proximité d’une desserte en transport collectif, ne sont pas sollicités directement dans le financement des infrastructures. Cela dit, on parle là d’une réflexion plus large qu’on peut avoir à moyen terme. À court terme, l’immatriculation et la taxe sur l’essence s’imposent, pour des raisons de rapidité et d’équité.

      François Cardinal

    • Rappelons-nous les propos empreints de sagesse de Don Charest aux étudiants quand il a voulu augmenter les frais de scolarité de 75% : Payez votre juste part (et il avait les deux mains sur le volant quand il le leur a dit).

    • @M_Tremblay,

      je suis contre cette idée de réserver des places pour ceux qui arrivent après l’heure de pointe. La priorité va nécessairement à ceux qui prennent les TEC pour désengorger les routes à l’heure de pointe. Ce serait une très mauvaise idée que de restreindre les places pour ceux-là afin de réserver des places à ceux qui passent les ponts à 10h00 ou 11h00.

      @Fritz2,

      stationnement incitatif de la rue Panama à Brossard.

    • Mettez une taxe “transport en commun” sur les véhicules et l’essence, surtout les véhicules inutiles comme les VUS ; mettez aussi des péages sur les ponts et autoroutes, et/ou une case d’imposition au niveau des impôts.

      Oui c’est vache, mais faudrait bien qu’on encourage vraiment les transports en commun d’une manière ou d’une autre, les discours et les slogans ne suffisent pas. On garderait ainsi des stationnements incitatifs gratuits (afin qu’ils restent vraiment incitatifs), faire passer plus de trains de banlieue plus tôt et plus tard (et plus loin, en ouvrant ou prolongeant des lignes), avoir un métro qui fonctionne vraiment et des autobus/tramway/trolley/allouette vraiment utiles.

      Les politiciens le disent depuis des années, mais ne font rien de concret – on gaspille l’argent en études et en relations publiques à la place. Ou alors faut juste arrêter de dire n’importe quoi et juste prendre le volant pour faire 2 coins de rue – un ou l’autre.

    • heuuuuu…… pourquoi je pas construire un deuxième étage sur le stationnement déjà en place? Ah oui… ca sera pas beau…

    • @DCSavard

      Mais cela peut être plus qu’un automobiliste pendant la journée…

      Bien oui, des gens qui ont un rendez-vous à Montréal et qui reviennent par la suite…

      Évidemment hors-pointe le pont lui est moins encombré mais les gens trouveront pas plus de stationnement à Montréal…

      L’histoire du rendez-vous à Mtl cela m’est arrivé et avec une autre personne qui allait m’accompagner et elle en voiture… Elle a eu la mauvaise idée de se rendre à Panama en plein jour et ne connaissait pas son circuit local… Alors pas de stationnement à brossard et probablement pas ou hors de prix à Montréal… Elle m’a redéposée à Panama et j’y suis allé seul en autobus.

      C’est pas juste un automobiliste cela peut être deux ou trois , peut-être même quatre qui pourraient occuper cette place pendant la journée… Mais oui dans l’exemple, l,automobiliste a rebroussé chemin et n’est pas allée à Montréal finalement…

      Puis pour le local c’est dans les CIT. Énormément de gens débarquent là alors qu’avant ils étaient nombreux à poursuivre leur route. Cest sûr que les nouveaux arrivants eux prnnent le pli du stationnement incitatif dès le départ.

      Ce n’est qu’un court voyage mais cela fait des autos de plus dans le chemin surtout aux heures de pointe entre la résidence et le stationnement et des chars qui dorment toute la journée dans ce stationnement.

      Pour moi c’est Longueui qui a raison dans sa gestion du stationnement mais certains utilisateurs devraient mieux connaître leur réseau local. à Longueuil se rendre au métro Longueuil en transport en commun, c’est pas supposé être un problème…

    • @fcardina

      D’où tenez-vous que la part des automobilistes est inchangé? Ça me coûte plus d’année en année. Y’a de l’argent qui se perd dans le système?

    • @M_Tremblay

      Je ne parle pas de tous les coûts d’une auto. Il est ici question des ponctions qui servent au transport en commun, uniquement.
      Or elles sont presque inchangées depuis 15 ans. Les usagers du transport en commun ont connu des hausses de tarifs cumulatives de 40 %, alors que l’on prélève 30 $ sur l’immatriculation des banlieusards (le même montant qu’en 1992) et une taxe sur l’essence de 3 cents le litre (elle était de 1,5 cent de 1996 à 2010).

      François Cardinal

    • C’est clair que je pense le contraire de DC Savard mais pas pour tous les stationnements cela dépend de son utilisation, s’il est pas plein, il peut être gratuit.

      Les réguliers de l’heure de pointe devraient quand même avoir un tarif préférentiel. Un rabais sur quantité mais ils doivent quand même payer leur titre mensuel plus cher que ceux qui n’ont pas de voiture du tout. Sauf si le statinnement est pas plein et est aussi requis.

      On peut pas juger les besoins de chacun à leur place mais certains sont juste à côté ou presque et cela ne leur prend pas plus de temps ou presque être dans le transport local que de prendre leur voiture mais ils peuvent avoir envie de faire une commission avant de rentrer à la maison ou de passer chercher les enfants au CPE ?

      Ce n’est pas si évident…

      Mais oui, le matin , j’aime bien ceux en fin de pointe dans un sens et eux aussi n’ont plus de place ou ceux revenant en début de pointe mais parmi eux, il y en a qui ont la bonne idée de prendre le réseau local.

      Pour finir en début de pointe il faut commencer très tôt et pas besoin non plus de voiture pour certains.

    • plus cher

    • @fcardina

      Le coût du permis a été augmenté de 100% (payable à tous les ans au lieu de deux ans). On a eu droit a une augmentation des plaques. Comme l’essence coûte plus chère, le gouvernement engrange plus de taxes. Alors, où va l’argent?

    • @M_Tremblay

      Où va l’argent? Dans le grand tout des dépenses gouvernementales, éducation, santé, etc. Mais pas dans le transport en commun. D’où mon propos.

      François Cardinal

    • Je crois que c’est le modèle de développement au grand complet qu’il faudrait revoir. Pour cela, il nous faudrait des leaders avec de la vision et non simplement des moutons qui disent oui à tout et à tous.

      Si les stationnements sont pleins, c’est que l’auto semble le meilleur moyen de s’y rendre. Il est p-e là le problème. De chez nous, j’ai le choix entre auto pour 15 min ou autobus, qu’il ne faut pas rater, pendant 1 hre. Pas très incitatif comme service.

      Pourquoi ne pas inciter ou même obliger les villes de banlieue à fournir un service de transport en commun adéquat? On parle de péage sur le pont Champlain. Pourquoi n’en profitons-nous pas pour nous interroger sur la gratuité des routes et autoroutes, dans la région de Montréal mais aussi à la grandeur du Québec?

      Une fois partie, si on s’interroge sur la tarification des stationnement, des routes, c’est également tout le système fiscal qu’on devrait réviser, à commencer par la taxation des villes. Si ma maison vaut deux fois celle de la voisine, est-ce que j’aurai deux fois plus de services? Cela veut-il dire que je suis deux fois plus riche? Je ne crois pas. Est-ce le rôle des municipalité de redistribuer la richesse?

      Et si la taxation municipale était fonction du nombre d’habitants et de la longueur de la façade d’une maison, bref en fonction des services reçus, je serais en accord. Bref, qu’on partage les coûts entre les habitants selon le coût des services reçus. Que ces services soient du transport en commun, des routes et autoroutes, de l’eau potable, etc. C’est pourquoi, il nous faudrait d’abord des leaders et non des moutons.

    • @fcardina
      Petite précision: les chiffres fournis dans ce graphique englobent tous les usagers et masquent les disparités locales.

      - Pour la STM, la contribution des usagers est de 45% (http://www.stm.info/sites/default/files/budget2013.pdf)
      - Pour l’AMT, la contribution des usagers est de 21.3% (http://www.amt.qc.ca/uploadedFiles/AMT/Site_Corpo/Nouvelles_et_Publications/sectiondoc2/AMT_Budget-exploitation-2013.pdf)

      Seulement il y a eu 19,7 millions de déplacements pour l’AMT en 2013 contre 404.8 millions pour la STM. La moyenne tend donc plus vers 45% que 21%. Alors ou les usagers de la STM payent trop, ou ceux de l’AMT ne payent pas assez.

      De plus les propriétaires contribuent aux taxes municipales qui elles financent l’AMT et la STM pour près de 450M$ par an.

      Bref le financement des transports collectifs est complexe, et j’espère que l’on trouvera un jour un cocktail de sources de revenus. Peut être que le financement public à 100% défendu par de jeunes brésiliens (entre autres) n’est pas une idée si aberrante, après tout.

    • @fcardina

      Donc, parce que le gouvernement fait du “détournement de fonds”, je devrais être encore plus taxé? Que le gouvernement remette l’argent là où elle devrait être avant de venir noux taxer. ME semble que ç’est logique?

    • La raison pour laquelle depuis les 15 voir 20 dernières années je suis rendu fermé à tout sorte d’idées pour améliorer des services ou autres truc est très simple. L’argent nouvelle fraîchement collectée ne va jamais à ce pourquoi on en veut plus. Car qui dit nouvelle argent dit vautour. Les syndicats vont dire vous faites plus d’argent on en veut plus. On va engager encore des incompétents pour gérer les nouveaux fond et ils vont nous pondent de beaux projets ego d’on personne ne veut etc… Donc tant et aussi longtemps que les différents dirigeant de quelques organismes que ce soit n’auront pas rétablies la confiance dans la vache à lait que nous sommes ben on va tout faire pour survivre et ce fermer comme un huître

    • @fcardinal

      Moi je considère qu’il est inéquitable de demander encore plus de $$ aux automobilistes avec diverses taxes pour financer supposément le transport en commun, surtout quand on sait que ces $$ vont souvent ailleurs (les égout de Mtl en autre).

    • J’aimerais bien savoir combien reçoit l’AMT de nos taxes et impôts, combien les automobilistes paient déjà pour financer le transport en commun, quel est la proportion qui va directement à l’offre aux clients, etc avant de me forger une véritable opinion.

    • Çà, c’est comme les cliniques d’urgence sans rendez-vous… mais avec rendez-vous.

    • @teamstef

      Tout est ici, à la page 11
      http://amt.qc.ca/WorkArea/downloadasset.aspx?id=100834&LangType=3084

      François Cardinal

    • @Tous

      Tiens, tiens…

      «Forte augmentation des tarifs du transport en commun à Montréal, Longueuil et Laval dès janvier»…

      «Même si le taux d’inflation sera d’environ 1,9%, l’année prochaine au Canada, selon le Conférence Board, la CAM mensuelle augmentera de 3,2% à Montréal, passant de 77$ à 79,50$. À Longueuil, ce sera une augmentation de 3,4% (90$ au lieu de 87$) et à Laval, de 2,9% (86,50$ au lieu de 84$).»

      http://journalmetro.com/actualites/montreal/420724/forte-augmentation-des-tarifs-du-transport-en-commun/

      François Cardinal

    • @fcardina

      Sans compter qu’à Longueuil nous aurons aussi droit à une augmentation de 2% des taxes municipales.

    • M. Cardinal, il ne s’agit pas simplement que d’une question de financement du transport à mon avis, mais aussi une question de possibilité d’utiliser le service. Ceux qui veulent se rendre en ville aux heures creuses ou pensent revenir aux heures creusent sont souvent ceux qui bénéficieraient le plus du service alors qu’ils ne peuvent l’utiliser puisque ceux qui font du 9 à 5 se l’accaparent (et qui, eux, ont beaucoup plus de passages de bus à leur disposition!). Et comme on ne peut pas construire sans cesse plus de stationnement, ces gens auront de moins en moins de place au fil du temps.

      Beaucoup des places ne servent actuellement que toujours aux mêmes qui arrivent avant 7-8h et ne reviennent qu’à 16-17h; ça devient un peu une extension de leur entrée de garage aux frais des contribuables. On pourrait conserver l’aspect incitatif des stationnements en ne faisant payer qu’en pointe les stationnements problématiques (Deux-Montagnes, Panama, etc.) tout en laissant l’hors-pointe et les stationnements sous-performants gratuits. En le faisant bien, on pourrait atteindre une utilisation plus équitable en terme d’accès (comme c’est le cas au métro Longueuil).

    • Les borreaux du moyen âge avaient développé à la limite l’art de torturer comme moyen incitatif de parler et de trahir leur victimes mais tout en les gardant en vie pour en profiter au max…

      Nos spécialistes bourreaux modernes de la «taxure» et autres incitatifs nous utilisent en parasites qui ont avantage a aller a la limite de nos capacité mais en maintenant l’hote en vie pour mieux en profiter plus longtemps …

      Tout comme on a fini par se défaire des bourreaux on devrait bien finir par trouver un moyen de confondre et se débarasser de nos spécialistes de la taxure …

      Au début le noble souci de réduire les frais d’entretiens des stationnement d’hopitaux s’est vite transformé en avidité pour le dollar vite fait et payant qu’on a la liberté d’ utiliser pour autre chose …et quand on est dedans ça recule rarement ……prenez l’impôt une mesure «temporaire» pour l’effort de guerre parait…..Plus de cash ..plus de graissage de ti namis ….

    • @lmisslucie

      «Pourquoi n’en profitons-nous pas pour nous interroger sur la gratuité des routes et autoroutes, dans la région de Montréal mais aussi à la grandeur du Québec? »

      Les routes ne sont pas gratuites pour tout le monde, seulement pour ceux qui ne paie pas d’impôts.

    • Cela démontre que le modèle montréalais est condamné. On met des péages, cela nuit à l’économie. On taxe l’essence localement, on va faire le plein 20 km plus loin. On tarifie les stationnements incitatifs, on augmente le trafic sur l’île. On augmente les frais d’immatriculation, les gens s’installe en 3ième ou 4ième couronne par écœurement. C’est un phénomène qui frappe aussi les employeurs, ils vont dorénavant s’installer là ou il y a de la main d’œuvre compétente.

      Mais antiquebecor a raison… Peut-être que toute l’argent que l’on envoie dans les transports en commun servent à faire d’autres choses comme leur égouts ou retaper leur salles de spectacles. Connaissant la facilité des élus montréalais pour la crossardise, je n’en serais pas étonné.

    • Cela fait longtemps que le tarif mensuel pour une TRAM disons Zone 4 a dépassé le 100$.

      En 2013, c’était 131$.

      Une personne se rendant juste à Montréal, la facture était de 98,75$.

      D’accord, le trajet est plus long et la facture est partagée entre moins d’usagers mais on pourrait aussi si on le souhaite y voir une question d’équité. Bien oui, moins de services de transport en commun pour le banlieusard servi par une CIT mais avec moins de service.

      Tant pis pour lui ? Il paye moins cher pour sa maison ou son loyer et aussi en taxes municipales…

    • Ne pas oublier l’augmentation de 5,8% qu’Hydro-Québec demande. Sans compter les autres augmentations que je ne sais pas ou j’ai oublié.

      On peux-tu avoir un répit?

    • Ces stationnements incitatifs payants m’incitent… à prendre mon char!
      Aussi, maintenant, même si je n’ai jamais travaillé aussi près de chez moi, il m’en prendrait 90 à 120 minutes pour me rendre au travail en BMW (bus/metro/walk) alors que c’est entre 20 et 30 minutes en voiture.

      Jadis, j’étais chez un client à quelques centaines de mètres d’une gare (Vendôme) et j’adorais voyager en train mais le christie de “parking” était vraiment l’enfer, même s’il était gratuit (Gare Ste-Rose à Laval)!
      Et encore là, faire la “ride” en autobus, doublait pratiquement le temps de voyagement…. un “no-brainer”.

      @cousincousin 12h46
      >>Les banlieusards sont des freeloaders.

      Ben oui…

      Savez-vous combien d’argent la plupart d’entre eux dépensent sur le territoire montrealais ?
      Pas certain moi qu’on est tellement freeloaders que ça… en plus, mon travail profite à une entreprise qui a pignon à Montréal, cette entreprise paye des taxes à Mourial…. aimeriez-vous qu’elles déménagent toutes dans le 450 ?
      Anyways, plusieurs vont peut-être bientôt le faire… merci au futur pont Champlain payant (payant surtout pour le privé*) du Général Harpeur.

      *comme le prouve cette aberration du pont A25, qui, en plus de couter la peau des fesses, engendre quand même plus de dépenses qu’un pont public conventionnel !!!

      Anyways, les PPP c’est prouvé que c’est du caca pour l’ensemble des contribuables…. comme le CHUM en passant… cadeau des “libéraux” conservateurs de Charest.

    • Merci Monsieur Cardinal pour le lien!

      Donc, 41% des revenus de l’AMT proviennent directement des automobilistes, ce qui me semble déjà pas mal. Environ seulement 25% provient des usagers directement. Le reste, que ce soit des contributions municipales ou autres subventions, proviennent donc des propriétaires fonciers et contribuables. Il me semble que les non-utilisateurs font déjà leur part non?

    • Les stationnements incitatifs payants seront plutôt un incitatif à laisser tomber et prendre sa bagnole point à la ligne. Le transport en commun et tout ce qui s’y rattache est inconfortable, mal adapté à la réalité des travailleurs qui ne font pas tous du 9 à 5 du lundi au vendredi, cher et manque cruellement de fiabilité.

      Je m’insurge conre votre:

      “Les résidents de l’île de Montréal payent en effet un surcoût de 45 $ sur leur immatriculation pour le transport en commun depuis quelques années, mais les banlieues s’entêtent à ne pas suivre.”

      Je ne vais à Montréal que hurlante et contrainte. Je ne vois pas pourquoi mon petit village de 3500 personnes devrait financer VOTRE transport en commun dont je n’ai pas l’usage. Vous voulez absolument punir ceux qui font tourner l’économie de la ville en y travaillant ou en y sortant? Mettez des péages exorbitants sur les ponts et assumez-en les conséquences. Y’a un boutte à vouloir le beurre et l’argent du beurre!

    • @qui_de_droit et antiquebecor,

      peut-être mélangez-vous un peu les choses en parlant des égoûts de Montréal. Pour ce qui concerne la discussion, l’AMT a une vocation régionale, à Montréal c’est la STM qui s’occupe des transports. Ensuite, les stationnements incitatifs, c’est pour la banlieue, pas pour les Montréalais et finalement, nous payons, nous les Montréalais, 45$ de plus nos immatriculations pour aider le transport régional.

      Difficile d’être plus dans le champ que ça avec vos analyses.

    • Je ne sais pas pourquoi on parle tout le temps de la part que les automobilistes paient pour le transport en commun. Ça n’a aucun intérêt et ça laisse supposer que les automobilistes paient toutes les dépenses occasionnées par leur utilisation de l’auto ou qu’il n’y a aucun coût à celle-ci. Or c’est faux. Les automobilistes paient des taxes et le gouvernement paie pour les routes et les TEC. Ce qui compte vraiment est les revenus

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • Ce qui compte vraiment sont les revenus et les dépenses du gouvernement reliés à l’automobile. Hors, l’automobile est subventionnée autant que les transports en commun.

    • Il faut choisir à la fin. Est-ce qu’on veut utiliser le principe d’utilisateur payeur OU de payer des impôts pour ces services. On est les plus taxés et on veut nous pousser des tarifs pour les ponts, les autoroutes, les stationnements incitatifs. Ça ne me dérange pas de payer à l’utilisation ou de payer les impôts pour ce service mais pas les 2. Là on lit des commentaires des personnes clairement biaisés et qui ont des intérêts personnels. Les personnes utilisant le stationnement incitatif ne veulent pas de payage, ceux qui ne l’utilisent pas veulent un payage et ceux qui habitent Montréal veulent que tout le monde payent les ponts les stationnements, les autoroutes, etc. Leur argument est que nous avons décidé d’habiter la banlieue alors nous payons pour EN PLUS DE NOS TAXES.

      Pour les garderies, ceux qui les utilisent ne veulent pas d’augmentation et ceux qui ne l’utilisent pas demandent l’arrêt des subventions avec comme argument que ceux qui ont décidé d’avoir des enfants doivent payer pour leur choix.

      Moi ce qui me fâche pas mal plus, mais ce n’est pas populaire politiquement donc on en parle pas c’est la santé. Il me semble que les patients devraient commencer à payer pour les soins. Tu es un fumeur et je dois payer pour tes traitements de cancer des poumons ou d’asthme ou n’importe quel problème liés au tabagisme et en plus tu continues à fumer? Tu es obèse (parce que tu manges de la scrap) et je dois payer pour tes pontages ou tes autres problèmes liés à l’obésité et tu continues à manger de la scrap? Tu conduis saoul, tu pognes le champ et je dois payer pour tes soins? J’ai plein d’autres exemples de problèmes de santé qui découlent de comportement stupide. Moi je vote pour que ces personnes là payent pour leur soins. On économiserait tellement sur les dépenses de l’état que ces débats sur le payage des ponts, des stationnements et des garderies seraient futiles car on nagerait dans les surplus.

    • Engageons un autre savant fou, spécialiste de tout et de rien pour régler l’arbitrage entre équité et efficacité! Pour sauver 350,000$ prenons Luc Ferrandez, il est déjà payé, pis lui il connait ça l’arbitrage et l’efficacité. Notre ville brûle, ce vide et nous parlons de stationnement payant. Lisez donc l’excellent article de La Presse d’aujourd’hui ayant pour titre « Artères commerciales recherchent locataires » bientôt Montréal, des très riches, des vieux, et des pauvres voulant avoir le bien des très riches.
      M.Leduc

    • @lecoyote63 – J’ai remarqué la même chose au CLSC dans mon arrondissement. La grosse différence avec les stationnements pour l’AMT, c’est que les CLSC sont utilisés pour des raisons médicales, habituellement. Il y a des gens qui ne se présenteront peut-être pas au CLSC pour leur bilan sanguin, pour un vaccin, etc.

    • Ben oui mon DC, on est dans le champ et toi tu as toujours raison comme d’habitude. Juste pour toi;

      http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201305/17/01-4652150-transfert-de-la-taxe-sur-lessence-le-plateau-recoit-la-part-du-lion.php

    • Quand le pont tunnel sera en ruine (ce ne sera pas long), j’espère que les Montréalais auront assez de common sense pour réaliser qu’il ne leur apporte strictement rien ,et insisteront pour qu’on ne le reconstruise pas. Kaput.

      Par charité, on enverra l’argent épargné, à coup de 50 $ par année, à chaque habitant des banlieues qui’en servent pour venir ici.

      Il est grand temps que chacun paie sa juste part des dépenses.

    • M.Girard, un autre pion parachuté par un parti politique qui n’a aucune compétence dans la gestion d’une agence de transport en commun.
      M.Girard, je paie mon abonnement annuel pour le train de banlieue qui ne cesse d’augmenter d’année après année. Est-ce que le service est meilleur? pas du tout. Je suis un usager de la ligne de deux montagnes et les trains sont plein à craquer à tous les jours. Même pendant la période estivale, il y a des gens debout dans le train.
      Donc en plus de vouloir nous faire payer plus vous voudriez nous faire payer le stationnement, avec toujours le même service, M.Girard vous êtes complètement incompétent pour suggérer cette option et si vous avez la moindre décence(ce que je doute), vous démissionneriez et laisseriez la place à une personnes plus compétente.

    • Shoto

      Pourquoi venez-vous en ville?

      Pourquoi n’y habitez-vous pas?

      De temps en temps, c’est bien d’assumer les conséquences de ses propres décisions. Ce n’est pas M. Girard qui vous a conseillé de déménager au mileur de nulle part.

      On se regarde un petit peu dans le miroir, on fait le point, et on se reparle?

    • @loubia
      – “Mettez des péages exorbitants sur les ponts et assumez-en les conséquences”.

      Mets-en madame ! Je pense que la plus grosse conséquence, ça va être de vous écouter chiâler tout en récoltant vos 5 $ de péage. Je peux vivre avec ces conséquences-là. On se débrouille toujours bien sans Montréa, jusqu’àa ce qu’on aie besoin d’aller à Montréal, tsé… Thank you. Come again.

      Le gars qui paye 2x plus de taxes que vous pour que vous puissiez flusher votre pipi dans la salle d’attente de votre rendez-vous à Montréal.

      Claude Samson
      Montréal

    • @shotokandm

      Vous êtes pogné DEBOUT dans le train ?
      Scandale !
      Vite qu’on offre à monsieur un stationnement VIP.

      Une chance que vous ne payez pas les mêmes taxes que les Montréalais,
      sinon, on serait obligés de vous véhiculer en limousine!

      Je compatis.
      CS

    • @guygadbois et les autres qui voudraient faire de Mtl un no man land, sur quelles planètes vous vivez, ouvrez-vous les yeux, les banlieusards ne rêvent que de ça, travailler en dehors de Mtl. c’est déjà commencé le travail se déplace de plus en plus vers l’extérieur de Mtl. Mes amis et enfants ne veulent plus venir chez moi,trop compliqué pour stationner, trop cher les stationnements à 9.$ pour 3 heures, trop de polices embusquées. Quand j’entends des gens souhaités faire de Mtl. Une enclave fermée aux banlieusards, c’est à se demander s’ils ne sont pas retraités, peinards à l’abri, coupés de la réalité, recevant leurs pensions.
      M.Leduc

    • J’allais dire comme marcelleduc. La démographie de Montréal n’a pas fini d’évoluer. Les entreprises vont lentement sortir de Montréal. Quand je vois les gratte-ciel de services qui ont le gros de leurs employés au téléphone ou assis à un bureau, je me demande pourquoi ils sont au centre d’une île au milieu d’un cours d’eau pour régler des réclamations d’assurances, par exemple. Ils vont tous ouvrir lentement des bureaux annexes en périphérie et vous allez voir les employés se battre pour y aller. Les succès du quartier Dix-Trente et autres SmartCenter en banlieue devrait pourtant sonner une cloche. Les commerces sortent, des quartiers d’habitations s’établissent autour, il reste du terrain de disponible et les voies d’accès sont faciles. Il ne reste qu’aux entreprises à les suivre. Elles vont payer moins cher de taxes, et les employés vont accepter des baisses de salaire pour ne pas avoir à perdre deux heures par jour dans le trafic. Dans tous les scénarios, je vois Montréal péricliter.

    • marcelle

      Les jobs cheaps se déplacent. No problemo.

      Je paie plus de 300 $ par mois pour me stationner à mon bureau, alors que le train de banlieue m’y amènerait en 8 minutes.

      Go figure? Non. Pour certaines personnes, mais pas vos enfants, 300 $ par mois ce n’est pas matériel.

      On travaille au centre ville parce qu’on peut diner chez Sho dan, ou Kaizen, au lieu d’etre pogné chez Sushi Shop.

    • En fait, mon commentaire s’adressait également à vous, felix de St-Glin-Glin.

    • Comme chantait la Castafiore: «Ah! Je ris….» Cette histoire de stationnements incitatifs tarifés m’a fait penser à ce que j’ai déjà entendu sur une stratégie de certains «pushers» qui commencent par donner de la «dope» gratos puis, une fois le client «accro», fini la gratuité. Le pire c’est que ça marche. Allez! Bonne chance tout le monde. :-)

    • À Montmorency il faudrait commencer par empêcher les étudiants du Cégep de se stationner dans le stationnement du métro qui est gratuit alors que celui du Cégep est à $8.00.

      Ensuite on n’a qu’à agrandir le stationnement dans tous les champs qui entourent le métro et qui appartiennent probablement à des spéculateurs. Pourquoi ne pas tous simplement les exproprier pour cause de force majeure ?

      Finalement on peut toujours faire payer ceux qui arrivent seuls dans leur voiture mais pas ceux qui arrivent à deux.

    • @guygadbois, tant mieux pour vous et profitez-en le temps que vous avez encore une job payante. Et mangez vos sushis chez Park si vous voulez impressionner la plèbe. Plusieurs bons restos commencent à avoir des succursales en dehors, c’est un autre signe. J’habite sur l’ile, et même sans les ponts aller au centre-ville c’est un pensez-y deux fois.

    • @antiquebecor,

      ce que vous sortez-là c’est une dépense ponctuelle où Ottawa et Québec ont décidé d’aller chercher l’argent dans la cagnotte de la taxe sur l’essence et pour 2009. Presque 5 ans plus tard, faudrait en revenir. Ce n’est pas récurrent. Désinformation.

    • En fait, vous solidifiez l’argument: ici, on a Kaizen, Sho-dan, Park, Tri et Jun-I.

      Quand bien meme un seul sushi ouvrirait au 10 30, ca en sera quand meme bien qu’un seul. Perso, je me tannerais vite si je n’avais qu’un seul choix vraiment intéressant.

      Si vous avez de la difficulté à vous déplacer sur l’ile, c’est que la plèbe ne doit pas être trop loin…

      Je n’ai pas d’employeur. Et je n’ai aucune, mais alors aucune velléité de quiter le centre ville.

    • raoul

      Pas pire du tout comme idée.

    • Je n’ai rien contre la vertu de payeur-utilisateur.

      Par contre, l’argent de plus que l’AMT va ramasser va-t-elle vraiment financer de nouveaux projets, ou combler le trou du fiasco du projet de l’Est ou encore permettre de donner davantage de boni à la direction pour l’ensemble de leurs oeuvres?

      Avant de demander davantage d’argent, p-e ils devraient avoir plus de rigueur dans leurs projets.
      Et ne pas oublier aussi que l’AMT a 2 présidents. Ok, un vice-président qui fait la job du président car au départ, il n’avait aucune idée du travail en question (nomination partisanne du PQ (Nicolas Girard)).

    • deja je mettrais un payage sur tous les access a la ville de montreal , incluant certaines rues qui menent a des villes qui n’ont pas voulu fusioner , payage avec un multiplicateur base 1) sur la valeur du vehicule (une mercedes paye 10 fois le prix d’une civic) et a la cylindree (un hummer paye 100 fois le prix d’une civic) , ensuite les stationement incitatif a 1/3 du prix moyen de stationement a montreal , juste a voir le traffic sur van horne pour aller a decarie tous les matins je garanti que le probleme fiscal de montreal se regle , d’ailleur c’est pas une prerogative des arondissement ca ? je vais dare dare en parler a ma mairie , pcq le traffic est telement dense qu’une ambulance ou les pompiers ne pourraient arriver chez mes parents pendant les 5 h d’eures de pointes puisque ca bouchonne en double fille dans une rue residentielle sur deux blocs autours de chez eux , donc faut pas faire de crise cardiaque entre 15h30 et 19h , refuser de reglementer ce probleme c’est de la non-assistance a personne en danger , ca fait plusieurs fois que j’en parle a la mairie , ils ont jamais rien fait (applebaum en avais rien a foutre des gentil) , mais la je crois que je vais voir avec un avocat si on peut pas contraindre la mairie a faire de quoi pcq la ca deviens debile , a peut pres 80% du peuple sur ma rue sont retraites et comme je disais plus haut dans les heures de pointes un probleme medical demandant une ambulance c’est une sentence de mort

    • @jean_saisrien 16h22 — “Savez-vous combien d’argent la plupart d’entre eux dépensent sur le territoire montrealais ?”

      Vous allez pas nous faire le coup du gars qui paye des taxes faque dans le fond, c’est lui le boss de la police ? Faudrait vous remercier ? Gardez votre argent pour vous. Ou plutôt, payez donc 5$ pour prendre le pont, pis amenez votre lunch. Comme ça on sera pas obligés de vous baiser les pieds, espèce de freeloader.

    • @jean_saisrien 16h22

      comme je disais : les banlieusards sont des freeloaders, pis y s’en rendent même pas compte. Réalisez-vous que vous vous contez des histoires et que vous y croyez, en plus ? Vous êtes capable de justifier ça, vous : vivre plus loin, avoir 2 chars, payer moins cher d’immobilier, moins cher de taxes, tout en disant aux Montréalais qu’ils devraient être SUPER CONTENTS que vous veniez y dépenser votre 10$ de parking ?

    • @cousincousin
      LOL en effet , de toute facon l’argent qu’il depense dans les chaines de restaurations ne reste pas a montreal donc somme nule , on s’en bat les couilles de l’argent qu’ils depensent a montreal , ca couvre pas les inconvenients qu’ils creent , on devrais partir un mouvement pour aller bouchonner les rues residentielles des banlieux pendant un mois voir comment ils vont aimer ca , pis on leur met un 10$ dans la poche avec un “tient prend ton pocket change and shut the fuck up”

    • A St-Hubert on vient de finir la nouvelle “gare” (en fait pas grand chose de plus qu’un nouveau quai), et il n’y a ni trottoir ni autobus pour s’y rendre. Comment est-on sensé prendre le train alors?

    • @cousincousin
      Merci, vous m’avez bien fait rigoler ce matin avec vos commentaires pondérés et profonds!

    • Si l’AMT a besoin de plus d’argent (ça existe des organismes qui en ont pas besoin de plus plus plus ??) ma proposition serait double :

      1- Aller chercher plus de $ au provincial. Le provincial n’a plus d’argent pcq il est saigné à blanc…par l’éléphant dans la pièce…les servies de Santé…Dit autrement, le gouvernement n’a presque plus de marge de manoeuvre pour développer et assurer l’avenir de la province. Il dépense une large part de son budget pour l’achat de «plasters»…À partir de là, il faudrait faire payer les utilisateurs de «plaster» afin de se dégager de $ pour l’avenir et les transports en commun font partie de cet avenir.

      2- Faire payer, mais là, beaucoup plus, les utilisateurs du système actuel (oui, la «passe mensuelle»). À mon avis, les utilisateurs d’un bien/service devraient être ceux qui assument la large part du financement du dit bien/service et, présentement, je ne crois pas que cela soit le cas au niveau du transport en commun.
      C’est bien les belles idées, mais c’est encore mieux quand ce sont les autres qui paient pour, non ?

      Pensez-y, cette logique du «transit captif» (ex : le banlieusard a soit le choix de prendre sa voiture, être dans la congestion et payer pour prendre le pont et/ou payer pour se stationner pour traverser…) Cette même logique, cyniquement, pourrait s’étendre aux montréalais…faisons-les payer bien plus pour leur transport en commun…après tout…les prix des maisons/condos et/ou l’espace de stationnement disponible ne leur permettrait pas de tous s’acheter une voiture pour fuire la hausse… Les banlieusards ont les ponts comme goulot d’étranglement et ce pour quoi ils peuvent être facilement amenés (extorqués?) à payer davantage…et bien à Montréal, ce goulot ce nomme «espace disponible».

    • Je ne suis pas ingénieur.

      Mais j’ai tout de même l’impression qu’un stationnement (un terrain nivellé en gravelle) est probablement la construction humaine la moins chère à réaliser. Je ne comprends pas ce débat ni pourquoi les citoyens des courronnes acceptent même qu’il ait lieu.

    • Snooze

      Les gens qui résident près de ces stationnement trouvent probablement que ceux-ci représentent une fort mauvais utilisatio du terrain. Ces terrains pourraient servir de parc, ou encore des bâtiments pourraient y etre érigés, augmentant l’assiette fiscale de la ville.

      Donc, c’est logique que les utilisateurs de ces terrains paient un petit peu.

    • Quelle mauvaise idée. Si les stationnement sont pleins, l’AMT n’a qu’à offrir plus de place (par exemple avec des stationnements multi-étage), tout en offrant un service efficace ce qui devrait faire augmenter les utilisateurs du transport en commun et donc les revenus de l’AMT.

      La solution n’est pas de facturer le stationnement (en gardant un service aussi mauvais). C’est la meilleure manière de perdre de la clientèle, ce qui va faire perdre de l’argent… donc on va augmenter les tarifs… pour perdre d’autres clients … etc.

    • @ gadebois , le meilleur sushi n’est pas dans ton centre ville. Je t’emmerde.
      http://www.lapresse.ca/vivre/gourmand/restaurants/201103/28/01-4383890-yasu-sushi-la-ou-vont-les-japonais.php
      LOL

    • Arrêtez de facturer les citoyens, infligez des sanctions excessive à ceux qui profitent du système pour se remplir les poches. Quand allons-nous faire payer les Gilles Surprenant et autres affreux sans scrupules? Faut-il que l’on descende dans les rues pour se faire justice soi-même et réclamer notre due? À quand la fin de la population prisonnière des actions dépourvues de sens de ses représentants?

    • Faciliter le transit aller-retour vers Mtl est une très bonne utilisation de terrain pour les couronnes. La valeur de leurs maisons vont augmenter si le transit est facilité. Même les taxes foncières récoltées par la municipalité vont augmenter car la population va augmenter. Donc les citoyens auront de meilleurs services publics, etc.

      Pourquoi les municipalités n’ont-elles pas déjà construits ces stationnements supplémentaires ? Ca coûte combien, sérieusement, un parking en gravelle comparativement aux retombées ?

    • <>

      Si le stationnement est plein, on appelles pas ça un succès?

      Le but de ces stationnements étaient de désencombré les routes et d’inciter aux transports en commun. Or, les gens qui utilisent ces stationnements sont à la fois des usagers de la route et du transport en commun. Si le succès est tel qu’ils sont toujours pleins, c’est bête à dire, mais il faut agmenter l’offre.

      Je suis moi même automobiliste et utilisateur des t-e-c. Facturer à même les immatricualtions la taxe que Montreal applique pour le t-e-c est quand à moi une formule équitable. Par contre, de tarifier les stationnements incitatifs créera d’après moi un autre problème, soit un retour sur la route de certains de ces automobilistes remplacés par des utilisateurs payants. Ainsi on ajoute aucunes places, on aide pas à améliorer l’intensité de la circulation, mais ont fait entrer des dollars.

      Ce n’est rien d’autre qu’une excuse pour tarifier. Ainsi on investi rien, et les $ entrent.

    • lol skadi, n’importe quoi.

      Ce sushi est assurément une bonne coche et demi en dessous des 4 miens. Et probablement une choce en dessous d’une dizianes d’autres à Montréal.

      “Pour un repas simple, mais bien fait, loin des sushi de supermarché.” C’est dithyrambique, vraiment.

    • He gadbois, sans blague, sort de ton village. Il y autre chose dans la vie et mouialle est très loin d’être une ville de classe mondiale.

    • En plus, gadebois, ta ville est d’une laideur repoussante, construite avec des matériaux cheap, sans panache. Quand je regarde la maison symphonique, je vomi tellement c’est à votre image.

    • Ma maison est en pierre skadi. En vraies pierres, pas comme dans le 450.

      Je voudrais bien sortir de mon village, mais y’a juste des trous perdus sans aucun intérêt aux alentours. Alors je reste ici.

    • J’ai de la misère a réconcilier les propos de skadi avec le fait que les stationnements incitatifs sont pleins. Les gens se stationnent à Montréal pour prendre le train vers l’extérieur?

    • oh wow, un service public qui n’était pas encore taxé!!

      C’était trop beau pour être vrai.

      Un idée d’incompétents qui n’ont pour seule idée que d’inventer de nouvelles taxes et tarifs.

      Si les stationnements sont pleins, c’est parce que les autotobus ne donnent pas du bon service. C’est vrai que c’est pas mal plus compliqué de faire une job de synchronisation des services que de seulement augmenter les tarifs.

      On se bat dur comme fer contre le péage sur Champlain mais on n’a aucun remord à taxer des stationnements de transport en commun. On veut favoriser le transport en commun mais on en augmente les coûts au point de les ramener à ceux de la voiture. Que vont faire les gens?

      Puisque l’AMT semble oublier que ses clients sont aussi automobilistes, pour un coût equivalent, ils vont prendre leur voiture pour se payer un stationnement proche du travail plutôt que d’être debout et tassé dans un train ou metro.

      On règle pas les problèmes à l’AMT, on invente des tarifs et taxes.

      Bravo champions!!

    • Les tarifs pour la ligne St-Hilaire ne sont pas moins chers même si nous sommes loin d’avoir un service comme sur les autres lignes (peu de départs la semaine et aucun la fin de semaine). Je n’ai pas le choix de prendre ma voiture le matin pour me rendre à la gare, car le service d’autobus n’est absolument pas synchronisé avec les départs du train, et comme nous n’avons que deux minuscules abris à la gare, attendre le train 15-20 minutes au froid et au vent, ou sous la pluie, ce n’est pas la joie…
      Je suis TOTALEMENT contre un stationnement payant. Ou alors que l’AMT s’entende avec la RTL pour harmoniser les horaires, et qu’on nous installe des abris dignes de ce nom à la gare de St-Lambert. Payer sans avoir plus de service? Non merci.
      S. Bergeron

    • Gadchose, parce que comme tout bon frustré :) de mtl, vous chier sur le dos des 450. Bien heureux de savoir que vous restez chez vous. Je rêve du jour ou la chicane futile du 450 514 cesseras et que tous se mettrons à travailler ensemble pour le développement du grand Montréal. A ce sujet, je vous suggère humblement de visiter mon cher Boston où ces idioties n’existent pas ou presque. Le PIB y est trois fois celui de Montréal. Votre petite maisonnette de pierres, c’est un cabanon ici.lol.

    • Vous etes way off, skadi. Je ne vous donnerai pas les détails pour ne pas embêter les autres participants plus qu’il le méritent, mais clairement vous ne me connaissez pas.

    • J’ai déjà pris le train de banlieue, c’était la meilleure place pour dormir ou étudier. Parfois même flirter. Mais la tarification des stationnements incitatifs est une question qui me laisse un peu froid.

      Ce qui m’importe plus, c’est de savoir si bétonner des centaines de mètres carrés de terrain près des trains est l’usage le plus intelligent qu’on puisse faire de ces terrains.

      En lisant un peu sur les concepts de TOD, il me semble que non. Il me semble que les gares de trains devraient servir de noyaux pour des quartiers denses où on retrouve commerces et services publiques et où on se déplace à la marche.

      Prenons l’exemple de Ville Mont-Royal. À l’époque de la conception de la ville, on n’a pas construit des stationnements immenses pour cette banlieue, mais une ville. Une ville aujourd’hui très agréable et qui a plus de valeur (valeur foncière…) que bien des villes de banlieues mises ensemble.

      M’enfin…

    • Simon

      Mon patelin a célébré son 100e anniversaire l’an dernier. Il n’y avait pas beaucoup de voitures dans temps, et effectivement le CN a fait le développement immobilier pour payer la construction du tunnel… L’idée étant que les gens marcheraient jusqu’a la gare pour prende le train pour se rendre au travail. Ce qui est encore le cas aujourd’hui. Le trajet dure 8 minutes.

    • Et nous avons été désigné lieu historique national du Canada.

      Et là l’autre ti-coune me parle de Boston comme si c’était la fin du monde…

    • Simon

      Le bout qui a été un peu raté ici, c’est le bout commercial. L’offre de restos à pieds est négligeable, et avant l’arrivée du Rachelle Bery il y a quelques années, a peu près personne ne se rendait à l’épicirie à pied.

      Mais pour le reste, c’est le paradis.

    • À compter du moment où je dois payer pour stationner ma bagnole près de chez moi, le stationnement “incitatif” devient inutile. De plus, ce coût vient s’ajouter au prix du transport en commun !!!

      Donc, ça revient plus cher que stationner en ville…

      Il fallait des idiots, sans envergure, pour penser à taxer ce mode de stationnement, qui n’a plus rien d’incitatif.

    • M. Notre-Dame

      Stationner au centre-ville c’est 18-20 $, plus le coût de l’essence pour s’y rendre.

    • @gg simon_c
      Les gens qui prennent le train à Mont-Royal, sont ceux qui habitent à moins de 500m de la gare. Le reste font comme les banlieusards, ils prennent leur voiture. Voiture équipée du clignotant invisible télépathique. Et ils font leur stop et repartent aussitot ne ne regardent pas s’il y avait quelqu’un qui tournait à gauche. Tout ce que reproche GG aux banlieusards, on le retrouve à Mont-Royal. Ils ont été les premiers à limiter la vitesse à 40 km/h mais j’en voyais souvent rouler autour du Parc Connaught à 70+. C’est bien plate pour les joueurs de lawn bowling qui essayaient de sortir de là.
      C’est le paradis parce que c’est riche et c’est fait comme une banlieue.

    • @guygadbois

      michelnotredame a écrit «en ville», pas au centre-ville. Les gens qui traversent les ponts pour se rendre travailler «en ville» ne paient pas tous $18-20 pour stationner. J’ai travaillé à Mtl jusqu’en 2011, et le stationnement était gratuit. C’est ce qu’il veut dire quand il affirme que c’est moins cher de prendre sa voiture que le TEC.

    • Vous beurrez un peu épais gl, mais sur le fond vous avez raison.

      C’est le paradis parce que c’est fait comme une banlieue MAIS avec l’avantage extraordinaire d’etre en plein milieu de la ville.

      Je reproche plusieurs choses aux banlieusards, et aucune de celles-ci ne se retrouve à VMR… Nous avons nos propres défauts.

    • gl

      En passant, gl vous généralisez. Je connais plusieurs personnes qui habitent a plus d’un kilomètre de la gare et qui prennent le train religieusement tous les jours. La décision de prendre le train ou son auto est liée au lieu du travail, et de goût personnel.

      For the record, et vous le savez déjà je crois, je prends mon auto.

    • clb

      Effectivement, vous avez parfaitement raison.

    • @gg
      “Je reproche plusieurs choses aux banlieusards, et aucune de celles-ci ne se retrouve à VMR”
      Ho si !! Relisez-vous.

    • Entk, une chose est sur. avoir l’occasion de reussi a ajuster la vie familliale avec le boulot et le transport en commun, je prendrais le transport en commun (je suis de lasalle).

      Mais la vie comme elle est mon petit de 2 ans va a la garderie a 6h30, ma grande de 8 ans va au SDG a 7h et c’est la même chose pour le retour je dois ramasser le petit a 17h max.

      donc essayer de voir cela comme vous le voulez, si j’ajoute le TEC (surtouts qu’il est une fois sur 6 en panne) je rajoute au moin 2 heures de transport. donc ca me fait 6 heures de travail par jour maximum.

      ma conjointe utilise le TEC allez-retour, elle fait le ramassage des petits le soir mais pour cela elle part a 5h le matin. donc il reste quoi comme vie de famille?

      les Week-end, nous utilisons le TEC pour nos deplacement au centreville, et les alentours.

    • Là où je rejoins M. Cardinal, c’est qu’il ne semble pas y avoir de principes directeurs au sujet de la tarification. Les divers tarifs, taxes et surtaxes semblent implantés à la pièce, de façon ad hoc. Sans considérations pour l’équité ville-banlieue-capitale-régions.

      Personnellement, je crois que le TeC devrait être auto-financé. Le réseau routier québécois devrait également l’être quand on inclut la contribution des taxes sur l’essence et des compagnies de transport. Et on ne devrait offrir des améliorations de services que si on prévoit qu’elles soient auto-financées.

      Je suis conscient que la gestion de la tarification des infrastructures cause des inefficacités, mais moins, je pense, que la façon dont les réseaux de transport de la province se développent.

    • Pas de temps a perdre pour vos petites devinettes gl. Si vous avez un point faites le, sinon hold your peace.

    • C’est de la politique et à bien des niveaux.

      Les élus locaux eux réclament un agrandissement d’urgence du stationnement incitatif et même le Dg dit que cela fait 5 ans qu’il attend après l’AMT.

      Cela est très politisé et on en a vécu d,autres dans le transport collectif, dont l’époque hors-territoire mais sous la STRSM (RTL), le CIT aussi plus tard qui voulait pas aller au 1000 de la Gauchetière, la séparation en deux CIT alors qu’avant les gens embarquaient avec ceux de Saint-Jean-sur-Richelieu pour des trajets hors-pointe…

      http://www.roussillonexpress.ca/Actualites/Politique/2013-12-16/article-3545157/-La-Ville-veut-un-agrandissement-durgence/1

    • Oui, je pense que c’est mal harmonisé vos horaires pour le train exprès ainsi cela rend les besoins de stationnement plus grand.

      Combien de fois voit-on des gens attendre leur bus au Terminus Panama de trop longues minutes à leur goût ?

      Et même au Terminus Longueuil et en pleine heure de pointe mais pour le retour le soir, il fallait attendre un 25 minutes avant le prochain bus en direction du terminus Brossard et faisant le trajet qu’on voudra pour ceux en ayant un plus intéressant.

      La personne faisant un long trajet avait le choix entre plusieurs bus mais ils sont tous longs à arriver.

    • Je vous lis tous. Il doit bien y avoir au moins une personne dont l’expérience de transport en commun en utilisant les stationnements incitatifs est positive? Anyone?

    • Ils ne doivent pas être rendus chez eux encore. On va leur donner un peu plus de temps.

    • Ca vaut vraiment la peine de payer sa maison moins cher?

    • Et de devoir débourser pour l’école primaire privée, afin que ses enfants puissent avoir la moindre chance dans le rat race que notre société est devenue?

    • Ca semble porter fruit toutes ces surtaxes sur l’immatriculation et l’essence la plus chere au canada?

    • Dan

      Ils vont arriver bientot et vous répondre. Enfin, essayer, du mieux qu’ils peuvent, du haut de leur gumbalow a 400K.

    • Selon vous Dan, quelles sont les chances que mon ami Skadi habite:

      1. A Boston?

      2. A Disraéli?

      3, Dans un 3 1/2 demi sous-sol de Longueuil?

    • @GG

      c’etait bad il y 10 ans…avec turcot en renconstruction-champlain est un wild card et le tunnel en reparation, meme une taxe speciale de 5000$ par immatriculation ne reglera rien.
      Aussi bien prendre une plus grosse hypotheque a cote de chez GG….mais je pense que la plupart des banlieusards y resident parce qu’ils sont maxed-out? non?

    • @gg

      iSkadi est sorti de nowhere et a poste seulement 3 commentaires?

      il habiterait pas dans un penthouse a outremont?

    • J’aimerais bien vous donner raison Dan, mias je ne le crois pas. C’est juste un autre zozo.

      Simon se tient tranquille ces jours-ci. Je pense qu’il a réalisé à qui il s’attaquait.

    • @gg
      Skadi a passé ses commentaires parce que vous passez vos commentaires méprisants. Qui se ressemble s’assemble !!!

      @censeur
      Vous laissez passer les commentaires insultant et méprisants de Guygadbois mais vous ne laissez pas passer les miens qui remettent les pendules à l’heure. Très très fort.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité