Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 14 décembre 2013 | Mise en ligne à 8h15 | Commenter Commentaires (277)

    «Viable», le retour des Expos? Risqué, plutôt…

    X134_35F2_9

    Je suis devenu membre de l’Association des économistes du Québec, cette semaine. Un honneur que l’organisation m’a fait pour me remercier d’avoir donné une conférence lors d’un de ses événements.

    Bon, bon, pas besoin de se moquer. Je sais que cela n’augmente pas de facto ma «crédibilité économique». Mais cela me donne tout de même la petite confiance de plus pour oser ma propre lecture de l’étude de faisabilité d’Ernst & Young sur le retour du baseball à Montréal.

    Une étude qui, à mon avis, a toutes les apparences d’un sophisme économique…

    Le rapport s’appuie en effet sur un raisonnement qui semble tout à fait logique, mais qui, à la lecture, se révèle pour le moins bancal.

    La grande conclusion: «le retour à Montréal d’une équipe de la LMB est un projet viable sur le plan financier».

    Puis on ajoute : dans la mesure où l’État ramasse 67 % de la facture.

    On parle ici, comme je le précise en édito, d’un projet poussé par le milieu des affaires qui viserait tout particulièrement le milieu des affaires, selon l’étude. D’où la nécessité d’un stade dans le quartier des affaires, toujours selon l’étude.

    Comment donc peut-on arriver à la conclusion qu’un projet porté par le privé qui s’appuie sur la construction d’un stade incapable d’allez chercher plus de 33 % de financement privé est un projet «viable»? Dans un contexte, en outre, où les gouvernements financent de moins en moins de stades en Amérique du Nord (Atlanta étant l’exception qui confirme la nouvelle règle).

    Le plus curieux, c’est que si on prend la peine de lire le document jusqu’à la fin, on s’aperçoit (page 49) que le projet pourrait se réaliser sans la participation des gouvernements. Mais qu’en pareil cas, le privé aurait à se satisfaire d’une marge de profit de 3 % plutôt que 8 %.

    Or où trace-t-on le seuil de «viabilité», au juste? Et comment décide-t-on qu’atteindre 8 % de profit, cela vaut une injection de fonds publics de 335 millions $? Parce qu’à 3 %, le risque de pertes est trop grand pour le milieu des affaires? Dans ce cas, le projet est «viable» pour qui, au juste?

    Finalement, la véritable conclusion du rapport, c’est que le retour des Expos est possible, mais risqué pour le privé. Et qu’à moins d’une généreuse injection d’argent public pour porter le projet, les investisseurs devraient y penser deux fois.

    Et on appelle cela «un projet viable sur le plan financier»? Pas moi.

    Mais bon, je ne suis pas vraiment économiste…


    • perte de temps

    • Les prévisions des économistes? Je les regarde un peu comme celles des météorologues. Sujettes à de grosses cautions.

      D’ailleurs, ces deux groupes ne passent-ils pas 50% de leur temps à prédire l’avenir et l’autre 50% à expliquer pourquoi ils se sont trompés? Et que ça n’est pas leur faute.

      Ah! Et j’allais oublier. N’y a-t-il pas dans ce PPP aux prévisions très «optimistes» un des trois «P» beaucoup plus imposant que les deux autres? Et comme par hasard, c’est le «P» du Public. Ah! Et j’allais aussi oublier un quatrième «P», celui du «Profit». Si, et je dis bien «si» profit il y a, sera-t-il partagé en fonction de la taille inégales des autres «P». :-)

      Bon dimanche.

    • Autrement dit, quand on devient “Corporate welfare bum” , c’est moins risqué…

    • Je n’ai pas lu le rapport mais de ce que j’ai entendu, il y a une option qui ne semble pas avoir été étudié. Je parle ici du déménagement d’une franchise par le propriétaire actuel. Prenons l’exemple de Tampa Bay. Le propriétaire est un riche financier de New York qui s’est plaint à plusieurs reprises du manque d’intérêt pour son équipe. Il a même parlé de déménager à quelques occasions. Hors, s’il y a un groupe d’affaires sérieux à Montréal qui est prêt à investir dans la construction d’un stade, le propriétaire de Tampa Bay pourrait se laisser convaincre d’y emmener son équipe. Je pense par exemple à Bell, qui avait prévu environs 500 millions pour les droits de télé de la LNH mais qui ont plutôt été achetés par Rogers. Avec toutes ses plateformes de diffusion, Bell serait d’ailleurs un excellent partenaire pour l’implantation d’une équipe de baseball à Montréal.

      Au final, la participation du gouvernement n’est plus requise étant donné le fait qu’il n’est pas nécessaire d’acheter une équipe, ce qui laisse davantage d’argent privé pour la construction du stade.

    • Je ne comprend pas l’agressivité dans les commentaires de ceux qui s’opposent à un retour du baseball à Montréal. Moi je dit, si ça marche et si ça ne coute pas grand chose aux Québécois, pourquoi pas ? Plusieurs personnes avancent que le soccer qui a prit la place du baseball. Je ne crois pas que ce soit vrai. Le baseball occupe encore une place spéciale dans le coeur de beaucoup de Québécois, quoi que l’on puisse en dire, et ce n’est pas l’Impact qui sera capable de lui ravir.

    • Tout à fait d’accord : un bel exemple de sophisme économique.
      Le Target Field, qui sert de modèle aux promoteurs, a coûté 585 millions en dollars de 2013. Les promoteurs espèrent s’en tirer avec 500 millions. C’est déjà douteux.

      Comparons. Le stade Saputo contient 20 000 sièges. Son coût : 40 millions. Même principe qu’un stade de baseball : un terrain gazonné et des gradins. Avec une capacité de 36 000 sièges, qui semble être un minimum pour un stade de baseball d’une ligue professionnelle, il est normal qu’un stade de baseball coûte plus cher que le stade Saputo. Mais 15 fois plus cher?

      À mon avis, il devrait être possible de construire un stade de baseball en deçà des quelque 150 millions que le privé semble prêt à investir. La viabilité économique ne poserait alors aucun problème.

      Rien ne justifie que Montréal ait besoin d’un stade de luxe.

    • M. Cardinal, lorsque vous dites que le gouvernement paie 67% des coûts, il importe à mon avis de spécifier que ce sont les coûts de construction du stade, et non les coûts totaux. Au total, le gouvernement paie 33% seulement, soit 335 Millions sur 1,025 Milliard de dollars, car, ne faut-il pas l’oublier, il faut aussi acheter une équipe…
      En plus, il est écrit dans l’étude que ce sont les propriétaires de l’équipe qui se chargeraient de l’entretien du stade…
      Enfin, n’oublions pas qu’il y est aussi écrit que l’investissement du gouvernement aurait de nombreux autres avantages (en plus d’être remboursé en 8 ans par les taxes de vente sur le site et les impôts sur les salaires des joueurs), dont la revitalisation du secteur tout autour du stade. Il est donné en exemple plusieurs villes aux États-Unis où la nouvelle construction immobilière a vécu un gros développement suite à la construction du stade. C’est donc de dire d’autres taxes dans les poches du gouv. Et ces chiffres ne sont même pas calculés dans l’étude!
      Enfin, voici ma petite théorie: si Québec a mis 200 millions pour un amphitéâtre à Québec (c’est donc dire 200M pour 800K habitants, donc 250$/habitant), elle pourrait aussi le faire pour Montréal (où 200 000 000/3500000 = 57$/citoyen). Et mettre la différence par citoyen sur des rénovations pour le stade olympique. Après tout, les citoyens de Montréal ne paient pas moins d’impôt que ceux de Québec, et méritent un traitement équivalent…

    • Bien sur que ca serait viable voyons ! Si le gouvernement assume sa part !
      Qu`on le veuille ou non , l`entreprise n`a pas été viable la premiere fois et là, il faudrait que le contribuable assume ?

      Ceci dit par un partisan qui déplore encore qu`au départ de l`équipe Montréal a perdu sa plus grande fenetre d`attrait touristique , celle qui rejoignait son public cible direct ,dans 30 villes américaines à chaque jour le nom de MTL résonnait.

      Le fameux pourcentage annuel que le gouvernement se rembourserait par les revenus de taxes serait de l`argent recyclé provenant de revenus qui autrefois allaient ailleurs alors ce n`est pas de l`argent neuf à proprement dire.

      De plus, il faudrait être vraiment naif pour croire comme prétendu qu`une masse salariale de $ 75 millions serait suffisante pour être compétitif dans une ligue hors de controle financierement.

      Alors dans les conditions actuelles le plan d`affaires contient de sérieux points d`interrogations ce qui dans le cas d`une deuxieme tentative ne peut pas être acceptable.

      C`est pas tres tres compliqué,pour que ca puisse se réaliser il faudra un tres riche amateur qui s`engagera a cracher un milliard et demi de dollars pour construire un stade,acheter une équipe et avoir un dond de roulement solide.

      C`est bien beau cette nostalgie et je ne doute pas que le potentiel soit là mais comme dans les circonstances actuelles économiques,sociales et structurelles, on ne peut se permettre d`avoir les yeux plus grands que la panse.

    • Quand des hommes d’affaires ont besoin de 67% ou 80 ou 95% de financement du gouvernement pour faire un projet, ça s’appelle des Corporate Welfare Bums. En français: des sangsues. Et de cette race de monde au Québec, il en pleut.

      Moi être le gouvernement, je leur donnerait 0,000000000 % . Aie les petits génies businessmen des HEC, les banques, ça sert a quoi au juste? Si ton projet n’est pas bon pour une banque, pourquoi le serait-il pour le gouvernement (donc pour nous les payeurs de taxes)?

      Parce que ça crée des jobs? Ha ha ha , sors nous-en une autre, celle-là, je l’ai trop entendue.
      Pis ça se dit businessmen….pauvre d’eux z’ôtres.

    • Si les gens d’affaires désirent un club et un stade, qu’ils s’en fassent un. Il y a bien d’autres chats à fouetter à Montréal avant cela!

    • Ils ont aussi dits êtres à la recherche d’un mécène prêt à y investir plus de $700 millions dans l’aventure. S’ils le trouve que ce soit BELL, une autre entreprise ou simplement un investisseur privé là on commencera à parler des vraies affaires. Si le futur propriétaire et la Ligue de baseball s’engagent à garder une équipe de baseball à long terme à Montréal quoi qu’il arrive. Qu’ils ne viennent pas quêter de fonds publics pour renflouer une équipe déficitaire on pourrait sérieusement discuter de cette possibilité. Mais tant que ces conditions ne sont pas remplies, ils peuvent toujours en parler jamais les payeurs de taxes n’embarqueront là dedans. On ne veut plus revivre les sagas des ex Nordiques et ex Expos ou on a fait chanté les gouvernements, les villes, les payeurs de taxes pour qu’ils prennent tous les risques financiers à leurs place, se gardant la possibilité de déménager leur équipe s’ils jugeaient que c’était la meilleure solution pour eux, pour ne pas qu’ils perdent d’argent nous laissant avec des éléphants blancs sur les bras.

      Merci m. Cardinal de nous mettre au courant que le projet pourrait se réaliser sans la participation des gouvernements. Mais qu’en pareil cas, le privé aurait à se satisfaire d’une marge de profit de 3 % plutôt que 8 %. Leurs porte parole qui à fait le tour des médias s’est bien tenu d’en parler évidemment. Garder cette étude au chaud nous aurons sûrement besoin encore dans l’avenir de votre éclairage sur cette question puisqu’ils n’en sont qu’au début de leur lobbying.

    • C`est non !
      Quand même ironique que Denis Coderre soit sympathique à cette chose le même jour qu’il presse le gouvernement à légiférer pour régler le déficit des fonds de pensions… même remarque pour son chum Labeaume qui a déjà eu son joujou de $200 M.
      Soyez cohérents messieurs, si c`est si profitable que le privé s`en charge à 100%

      De toute façon le baseball c`est endormant, un club de la NFL serait bien mieux.

    • Pendant ce temps, les cochons de payeurs devront assumer 400 millions $$$, pour un autre toit sur le stade olympique inutile, et continuer de payer pour le reste de l’entretien.

      On va nous donner les noms des profiteurs qui sont en dessous de cette nouvelle connerie??

    • @bengohabs

      «M. Cardinal, lorsque vous dites que le gouvernement paie 67% des coûts, il importe à mon avis de spécifier que ce sont les coûts de construction du stade, et non les coûts totaux»

      C’est très clair dans mon billet, me semble-t-il. Je me cite… «Comment peut-on arriver à la conclusion qu’un projet porté par le privé qui s’appuie sur la construction d’un stade incapable d’allez chercher plus de 33 % de financement privé est un projet «viable»? »

      Tout le projet s’appuie sur le stade. À cette étape, c’est presque la seule chose qui compte. Sans stade, on ne peut même pas penser attirer une équipe. Donc quand le rapport dit que le privé payera 67 % de la facture totale, on est plus dans le spin qu’autre chose. On est dans la lointaine prospective.

      François Cardinal

    • @ngc253

      «Moi je dit, si ça marche et si ça ne coute pas grand chose aux Québécois, pourquoi pas ?»

      Dans mon livre à moi, et dans le contexte budgétaire actuel, 335 millions $ au bas mot, ce n’est pas tout à fait «pas grand-chose».

      François Cardinal

    • Je crois que le point le plus important à considérer est que les joueurs sont payés en dollars américains. Alors dès que le dollar canadien descendra un peu, la rentabilité hypothétique se changera en perte certaine pour les investisseurs.

    • Cette étude démontre que le baseball peut être rentable à Montréal mais à certaines conditions. Comme première condition il y a bien sûr la construction d’un nouveau stade mais la grande question selon moi est de savoir si le public se rendra en nombre suffisant à ce stade pour rentabiliser l’équipe.

      Je trouve les prévisions de plus de 27 000 spectateurs par partie plutôt optimistes. Bien qu’il se situe dans la moyenne des équipes des ligues majeures, ce chiffre n’a été atteint par les Expos que durant les années fastes de 1980 à 1983. De plus, je me demande bien si les jeunes du Québec s’intéressent autant au baseball que les générations précédentes.

      J’aimerais que le projet fonctionne mais j’ai malheureusement été trop habitué aux assistances de 13 000 ou 14 000 personnes qui étaient le lot des Expos, en particulier lors des dernières années.

    • le baseball c’est plate. Nous sommes passés a autre chose, un vrai sport qui garde nos jeunes en forme.

      Prochain sujet.

    • Votre commentaire est typique de cette petite mentalité un peu loser de type “ahhh…ca ne fonctionnera pas ca la la…” que les Québécois vivent avec depuis si longtemps.

      Pourquoi pas dynamiser la ville avec une équipe sportive professionnelle ? (PS de calibre MONDIAL, ne me parlez pas des Allwets svp). C’est un projet inspirant et rassembleur ca non ?

      Comme Jacques Doucet l’a si souvent répété, lorsqu’on avait jadis un club de baseball ici, le mot MONTRÉAL se disait au minimum une fois par jour à la télévision et a la radio de grandes villes telles Tokyo, New York, Seoul, San Francisco, Caracas, Chicago, Taipei etc. bref partout ou l’on suit la MLB.

      Cette publicité inestimable ne vaut-elle pas l’investissement initial ?

      Sans compter la bonification de notre qualité de vie commune ?

      Dans la majorité des vllles américaines de taille semblable a MTL, il y a non pas un mais bien deux stades de calibre mondial. Personne ne semble le regretter.

      Pourquoi donc au Québec cette mentalité de “né pour un petit pain”, encore et encore ?

    • @ ngc253, 14 décembre 2013, 09h21

      ngc253, les gens ne sont pas agressif contre la venue d’une équipe de baseball mais contre le fait que de l’argent du gouvernement y soit puisé. Méchante nuance.
      Des équipes de baseball, qu’ils en emmènent 10 avec 10 stades de 200,000 places chacun si ils le veulent. Pis des équipes de polo, de cricket, de patette a bolo, de yoyo, de tricot…on s’en fout . Mais que le privé ne vienne pas nous écoeurer avec leur financement. Enough is enough.

    • Ce que je comprend c’est que si une franchise réussi à se faire payer une infrastructure par le secteur public, elle a une valeur de revente plus grande. C’est probablement pour ça que les expos on tenté de se faire construire un stade avant de nous quitter
      http://www.praa.qc.ca/fr/projets/concours/stade-de-baseball-pour-les-expos-de-montreal.html
      Pour ce qui est de l’argent public investi dans les infrastructures: l’amphithéatre de Québec, pour tenter d’attirer une hypothétique équipe de hockey, la place Bell de Laval, censée héberger une équipe de hockey dont je n’ai jamais entendu parler et les sommes exigée par le maitre chanteur Ecclestone pour le grand prix, spectacle qui a moins de retombée économique que le marathon de Montréal.

    • @François Cardinal
      J’ai dit “Si ça ne coute pas grand chose au Québécois”. Je sais compter, je sais ce que signifie 350 millions, et dans mon commentaire je prend pour acquis que le gouvernement n’investira pas dans cet éventuel projet.

    • Il est vrai qu’un stade au centre-ville serait extrêmement sollicités pendant nos nombreux festivals car il nous manque effectivement ce genre d’amphithéâtre pour répondre à la demande de l’industrie du divertissement. (15,000 à 30,000 sièges)
      C’est sur cette utilisation là qu’une étude de marché devrait être faite.

      Et si une équipe de sport professionnel souhaite le louer pour ses matchs, et bien ça sera un Plus pour la rentabilité de ce stade Privé! Comme l’est le Centre Bell.
      C’est à Bell que revient la responsabilité de se présenter au marbre. Pas aux contribuables!

    • Les familles milliardaires du Canada valent ensemble pas loin de 150 milliards de dollars ! La facture finale des Expos 2.0 représenterait à peine 1% de leurs actifs. Je ne sais pas, ça me tentait de jongler avec des chiffres…..Ramener nos Expos SVP !
      NM

    • Je me demande combien de ponts devront s’écrouler pour que le Québécois de modèle standard allume ses lumières et cesse de rêver comme un gamin ?

      ”des retombées économiques”

      Yeah right. C’est des retombées dans le fleuve qu’on va avoir bientôt…

    • Je suis amateur de baseball et je m’oppose à un investissement public pour une équipe de mercenaires professionnels.

      On serait bien plus gagnants de mettre ces sommes dans la promotion de l’activité physique. De toute façon, le baseball, à Montréal, c’est mort. Même le Ultimate Frisbee semble avoir plus branché que le baseball.

    • @guygadbois
      ”le baseball c’est plate. Nous sommes passés a autre chose, un vrai sport qui garde nos jeunes en forme.”

      En plus!
      Je suis sûr qu’une 2e équipe de hockey LNH dans Montreal-metro serait plus populaire que du baseball pro, c’est dire…

    • @nanlaj

      ce ne sont pas les projets rassembleurs qui manquent pour rendre Montréal une meilleure ville.
      Ce qui manque ce sont les fonds.
      Aussi je ne crois pas que l’argent dépensée pour une équipe de baseball rende la ville meilleur (plus connue, oui), mais pas meilleure.
      Niagara Fall est peut etre la destination canadienne la plus connue, elle n’a pas besoin de baseball pour ca.
      Detroit au Etats Unis a toutes les équipes de sport, mais est une ville encore plus pauvre.
      Pour rendre la ville meilleure, il y a des projets beaucoup plus propices à l’amélioration de nos conditions de vie et aussi qui rendent Montréal plsu dynamique que ce projet de baseball qui ne génère absolument rien, pire, qui nous appauvri.

    • Non, ce projet n’est pas viable à long terme. Ça ne fait même pas 10 ans que nos z’amours sont partis. Qu’est-ce qui a changé depuis dans les 8 dernières années qui ferait en sorte que le baseball fonctionne à Montréal? Avec une masse salariale de 70 M$, ce qui est environ le cap au hockey, on n’irait nulle part. Et dans le meilleur des cas, on perdrait nos joueurs après 6 ans. Être la pépinière des Red Sox ou des Yankees, ça ne m’intéresse pas. J’ai déjà mangé de ce pain-là en 1994 quand on a liquidé tout le club. Au mieux, il faudrait géré le club selon les principes de moneyball tels qu’appliqués par Billy Beane à Oakland.

      Je crois aussi que l’on sous-estime le coût du projet de près de 400 M$ au minimum. Les stades de baseball, c’est maintenant 600 M$ et non 500 M$. Selon Wiki, le stade des Marlins ouvert en 2012 et de 36,000 places a coûté 634 M$. Et le coût d’une équipe à 525 M$, ça c’est du rêve. La dernière équipe à être vendue ont été les Padres de San Diego pour 800 M$. Pensez que le baseball majeure va nous transférer une équipe à rabais, c’est de l’utopie. Surtout que Montréal aurait définitivement besoin du partage des revenus. On parle donc d’un investissement d’au moins 1,4 milliards de dollars. Claude Brochu, lui avançait à Paul Arcand le chiffre de 1,7 ou 1,8 milliards. Dans une ville aussi pauvre que Montréal, aucun investisseur privé ne financera un tel projet d’autant que la popularité de la nouvelle équipe n’atteindra jamais le quart de celle du canadien.

      Parlant de popularité, Montréal n’a jamais été une vraie ville de baseball. Les seules années où l’équipe a attiré plus de 2 millions de spectateurs furent au début des années 80. Cette barre n’a même pas été franchi en 1992,93 et 94 lorsque l’équipe était super compétitive. Or, l’étude de E&Y table sur des assistances moyennes d’entre 27 et 31,000, ce qui ferait une moyenne annuelle se situant entre 2,2 et 2,5 millions de spectateurs. Ces chiffres seraient possiblement atteignables si l’équipe était au cœur d’une course au championnat. Mais qu’arriverait t-il aux assistances si l’équipe devait croupir dans les bas fonds du classement pendant plusieurs années? La réponse est que l’on attirerait même pas 1 million de spectateurs et toute la belle logique du plan financier s’écroule. D’ailleurs, est-ce que les auteurs de l’étude ont stressé leur modèle financier pour voir comment il se comporterait en cas de situation adverse? D’habitude quand on fait un modèle financier, on a un cas de base, un scénario optimiste et un scénario pessimiste. Visiblement, E&Y nous a présenté un scénario optimiste.

      On fait état des déclarations de l’influent agent Scott Boras qui a suggéré de déménager les Rays de Tampa à Montréal. Mais il est loin d’être sur que le baseball majeur veuille retourner à Montréal. Le départ des Expos et toute la saga qui l’a entouré ont été un embarras majeur pour le baseball majeur. Comme Claude Brochu l’a souligné, n’oublions pas que les anciens actionnaires Québécois des Expos ont poursuivi le baseball majeur pour «racketeering» aux États-Unis en vertu du RICO act. Pas sur que le baseball majeur l’a oublié celle-là.

      Je pense que si l’on veut ravoir du baseball professionnel à Montréal, on devrait viser le AAA. Ça ne coûterait pas les yeux de la tête et on aurait la chance de voir évoluer les futures vedettes des ligues majeures. Le calibre du AAA est quand même très élevé. Pour le sport professionnel, on va devoir se contenter du retour des Nordiques et ce sera tout pour les prochaines années je crois.

    • Puisque le retour d’une équipe à Montréal serait bon pour le tourisme, je suggère qu’on prenne les fonds à même le budget de Tourisme Montréal.

    • Rien ne me ferait plus plaisir que de revoir les Expos à Montréal. Ceci étant dit le contribuable québécois n’a pas a déboursé pour la construction d’un stade ou le financement d’une franchise. Tout au plus, le don d’un terrain vacant et quelques rabattements fiscaux. Je ne comprends pas pkoi on ne commencerait pas par une frachise Triple AAA, les BJs ont les Bisons à Buffalo, on devrait courtiser les anciens Expos (Nationals) et aller chercher les Chiefs de Syracuse.
      NM

    • La viabilité ainsi que la faisabilité sont des choses différentes de la rentabilité.

      Par ailleurs, tout diplômé en administration des affaires qui a suivi un cours d’économie équivalent à celui PPE des HEC sait que lorsqu’on nous parle de retombées économiques c’est justement qu’ils ne sont pas capables de nous montrer la rentabilité économique du projet.

      https://edulib.hec.ca/access/content/public/ppe.html

      Pour ce qui est du risque ? Il est inhérent à tout projet d’affaires. Pas de risque, pas de rendement. Mais il faut que la rentabilité du projet en vaille la peine.

      Autre point, c’est aux propriétaires et investisseurs éventuels de déterminer la rentabilité du projet au niveau micro-économique pas à la chambre de commerce.

    • S’ils (les Marcel Aubut et Cie) mettent ne serait-ce qu’un seul dollar de mon fric (celui du payeur de taxes et impôts) je vais littéralement m’enflammer !

      Là ce n’est réellement plus drôle. Arrêtez nom de dieu.

      On va subventionner des joueurs millionnaires et des investisseurs (acheteurs d’équipe de baseball) avec notre pognon qui, des dires mêmes de chez Fitch, se fait de plus en plus rare, pour ne pas dire totalement absent (163% du revenu disponible des ménages canadiens : C’est notre dette individuelle à tous).

      Le pont tombe presque, la ligne jaune prends l’eau comme une vieille chaloupe, les moteurs électriques du métro sont foutus, et… Et on va mettre le pognon qu’on a pas dans le Baseball !!!

      Attention messieurs les “magouilleurs du milieu du sport multimilliardaire subventionné” : Montréal n’est pas Québec…

      Benoît Duhamel.

    • Parlant de sophisme,

      En voilà un beau fait par l’auteur.—>

      Puis on ajoute : dans la mesure où l’État ramasse 67 % de la facture.

      Maintenant, à part lancer des opinions en l’air, sortait moi des chiffres. La MLB est aujourd’hui subventionné par les plus grands marché du Baseball. Est-ce que Montréal à le moyen de ce permettre de perdre 50$ millions par année d’argent US? 150 millions d’ici 15 ou 20 ans…

      Est-ce que la ville de Montréal a le moyen de perdre un édifice qui rapportera des taxes millions en taxe sur des décennies?

      Les alouettes ont vues leurs assistances doublés en partant du stade au centre-ville et les gens sont assis directement sur le ciment! Faut vraiment voir la vie en noir pour ne pas croire que les ventes des Expos n’exploseraient pas au centre-ville surtout que c’est LE sport professionnel le moins chère pour la famille.

      Oui au retour des Expos, oui à l’argent injecté du Baseball majeur!

    • L’étude de Ernest& Young c’est de la bouillie pour les chats: ils parles de 27,000 spectateurs par game. Bullshit. J’ai assisté a des games vers les années 1999-2001…avec 4 ou 5,000 spectateurs. Le baseball est mort a Montréal, that’s it.

      C’est comme l’indépendance. Simoniak, on peux-tu passer a autre chose comme société? J’espère que c’est pas le gouvernement qui a payé pour cette très inutile étude…quoi que le PQ est très versé dans les niaiseries inutiles par exemple comme leur Charte de lalaicité….

    • Je suis d’accord avec ce que vous écrivez ici. Je dirais même qu’un de leurs arguments étaient que le dollar canadien était trop faible à l’époque. Il y a quelques jours j’ai entendu aux nouvelles que ce même dollar plongerait en 2014…donc, pertes de revenus là aussi. Non merci pour moi, le baseball est bel et bien mort à Mtl. Une seule chose me chicote et c’est l’utilisation du mot “sophisme”…un autre mot galvaudé sur le web par les temps qui courrent…lol…

    • @lahache

      14 décembre 2013
      10h27

      Les 28 premières années des Expos, les z’amours ont attiré en moyenne plus de 19 000 personnes sur 81 matchs. Et j’inclue les années pathétique au stade Jarry qui fait plutôt pensé à un stade du soccer du tier-monde.

      Si les Expos ont attiré bon an mal an 19 000 spectateurs en moyenne loin du centre-ville dans un stade désuet et une grosse bol où le son ce perd.

      Il est irréaliste de croire que les ventes d’Expos 2,0 n’exploserait pas.

      Many hater gonna hate, as usual.

    • Les porteurs du projet tablent sur une assistance moyenne
      de 26000 personnes…On l’a vue avec les Expos que les gens
      se deplaceront seulement s’ils ont une equipe gagnante.

      Avec un budjet de 75 m, ils n’auront aucune chance d’attirer
      des joueurs de premier plan.

    • Aucune gêne pour une ville comme Montréal d’avoir une franchise AAA. Avant d’avoir les Dodgers et les Angels, la ville de L.A. avait l’équipe ferme AAA des Cubs de Chicago, les Angels de cette époque jouaient dans une réplique miniature du Wrigley Field. WoW ! Quel rêve ! En passant, me semble que le provincial a payé pour l’expansion du stade Saputo. Il est évident que nous ne parlons pas du même ordre de grandeur qu’un stade de la MLB ! Les mêmes architectes responsables pour le Centre Bell Brossard, Stade Uniprix et le projet de stade de baseball au centre-ville en 1999. En passant, j’ai grandi dans l’ombre du Parc Jarry, je passai mes samedis après-midi dans les bleachers pour 99 cents la partie, le stade était tout sauf pathétique.
      NM

    • Est-ce qu’il y a beaucoup de grandes entreprises au Québec et même des moyennes et des petites qui se sont bâties sans l’aide du gouvernement à un moment ou un autre de leur existence? Ben oui, on peut parler de BS corporatif (ça marche aussi en français), d’un autre côté, c’est la nature même du système politique pour lequel nous votons année après année qui le veut ainsi. L’Etat entrepreneur, l’Etat superviseur, l’Etat législateur, l’Etat qui contrôle les capitaux le plus possible. Il n’y a rien de surprenant à ce que tout montage financier fasse intervenir d’une façon ou d’une autre l’aide gouvernementale. C’est pour ça qu’on vote à chaque fois et maintenant plus que jamais avec le NPD que les Québécois ont fait opposition officielle à Ottawa et le PQ duquel on s’attend à ce qu’il prenne tout en charge, de l’exploitation des mines jusqu’à la fabrication des combines.

      Bref, dans ce sens, je ne trouve absolument rien de scandaleux à ce que le montage financier demande la contribution de l’Etat. Et je ne veux pas dire que je sois d’accord que l’Etat contribue, mais le demander est plus que normal et naturel au Québec.

    • Viabilité signifie simplement que l’on peut survivre dans un contexte donné et à certaines conditions plutôt que d’être obligé de fermer boutique. Tu peux recevoir des subventions, tu peux même faire un déficit mais à la condition que des gens soient prêts à les absorber. Si c’est à répétition, cela nous étonnerait.

      Le Stade Olympique n’est pas viable pour une équipe du baseball majeur à Montréal ? Ils ont probablement raison.

      Donc oui, c’est possible , faisable mais à la condition que le gouvernement embarque et que des investisseurs privés embarquent aussi. Le succès est-il garanti ? Absolument pas. Et doit-on nécessairement faire ce choix comme société ? Vraiment pas.

      Qu’est-ce que la population valorise le plus ? Et comme la rentabilité économique est difficile à mesurer il faut se fier à notre gros bon sens pour évaluer les externalités de ce projet comme celui de tout autre.

      Le sport professionnel bien que très bien couvert pour les résultats par les médias est maintenant surtout diffusé par des chaînés privées disponibles juste pour les abonnés à la télévision.

    • Mario Jean pense un peu comme moi, un futur stade d’une équipe de baseball majeur devrait être à Brossard plutôt qu’au Centre-Ville.

      L’avenir est au Dix-30 pour ce genre de divertissement.

    • Qu’on finance mes infrastructures avec 2/3 d’argent public et mon entreprise aussi sera rentable…

    • Eh…je voulais dire viable…

    • J’aime le baseball; j’aimais les Expos; si quelqu’un est prêt à investir pour faire revenir le baseball majeur à Montréal, BRAVO!!! Et je vais probablement aller les voir jouer (pas au stade Olympique, s’il-vous-plaît). Mais pas les gouvernements. Même si gouvernement du Québec a fait la gaffe d’investir dans le futur éléphant blanc de Québec, je lui demande de ne pas le faire pour Montréal. Comme disent les anglophones, “two wrongs don’t make a right”.

    • Je viens de passer un séjour de 12 ans à Montréal et personne, je dis bien PERSONNE ne m’a jamais parlé de baseball, pas même de souvenirs des Expos. Alors pour ce qui est de l’engouement il est soit artificiel ou imaginaire.

      En fait si il y a un sujet qui revenait souvent est le retour éventuel des Nordiques, et ce, toujours avec une fougue palpable.

    • …….. Il suffirait de renommer l’équipe les VÉLOS de Montreal et là ce projet aurait votre appui inconditionnel!

    • commençons par une équipe AAA. Les amateurs aurons leur baseball sans devoir prendre dans nos poches de payeurs de taxes pour s’offrir une équipe des ligues majeurs.
      Ensuite les bons joueurs, que ce soit les expos ou une équipe AAA, vont quitter l’équipe pour aller vers de bonnes équipes des majeurs alors vous ne serez pas décu.

    • On se calme…il y en a qui parles a travers leurs chapeaux…des économiste en herbes, des anti-baseball, des anti-tout(eux ils sont contre tout ce qui coûtent une cenne sauf bien sûr le gouvernment torche moi et la multitude de services sociaux).

      C’est des études sans plus…l’injection d’argent est nécessaire dans presque tout les projets d’envergure, faut juste voir si à la fin, le contribuable peut en sortir gagnant….

      Ceux qui disent, il y avait just 4-5000 à la fin….donc non….faut prendre les choses dans le contexte, il y avait un écoeurement général face au proprio des Expos, le stade n’attirait pas non plus(le monde veut voir du Baseball dehors)….

      Je suis convaincu que dans un stade approrié bien situé, le baseball peut vivre ici…un stade ça se paye, il pourrait être utilisé pour d’autre évènements qui apporteraient des entrées de taxes, la ville en profite aussi en tourisme….il y a aussi bien des éléments indirects qui ne peuvent être comptabilisé mais qui rapporte…qu’on pensent à un match en plein air du CH….36000 billets…c’est un bon millions de taxes ça….

      Bref, oui il y a un coût..mais il y a aussi revenus générés…

      Ma seule inquiètude dans ce projet c’est au niveau de la valeur du dollar CA versus le US….au pair, on s’en sort mais s’il baisse en dessous des .90c c’est plus difficile d’avaler ce projet, certe certains coûts sont en dollars CA mais reste qu’une bonne partie de la facture d’opération est en dollars US…partiellement résorbé par le partage des revenues….en ce moment le dollar est a environ .95c et plusieurs pseudo-expert pensent que les prochaines années pourrait voir le dollar CA descendre en dessous des .90 pour s’établir dans la brochette .88-.90….donc on parle d’un 100,000 par tranche de million….c’est viable mais plus bas que ça et le projet devient carrément plus compliqué…il y a certainement un risque….le coût de l’opération pour le gouvernement moins les rétombées économique serait au final bien peu……

      autres petits détails….335$ millions…faut le prendre en keke part, emprunt…donc…disons un bon 400$M avec intérêt….

    • Le Québec n’a pas les moyens de se payer une équipe de baseball. Les infrastructures routières tombent en ruine, l’aéroport de Montréal n’a même pas de navette ferroviaire pour la desservir , même pas d’ échangeur potable pour desservir l’aéroport et en plus et cela personne ne veut l’admettre Montréal est uniquement une ville de hockey, Le football, le soccer et le baseball ne sont pas une priorité pour les gens ici, point final !

    • Le pire, c’est que l’état a l’argent pour des projets du genre.
      Le problème, c’est qu’il est dépensé de manière complètement irresponsable dans des projets aux prix gonflés (corruption), des projets devant aider les moins nantis, mais que finalement tout le monde en profite (garderies à 7$, éducation presque gratuite). Et nous, on paye toujours plus, sans vraiment avoir un bon retour sur notre investissement (impôts).
      Anyway.

    • @solo223

      non, il n’y a aucun revenus générés car l’argent va allée ou aux proprietaires ou aux joueurs.
      Cette argent sert déjà en ce moment, pour acheter des biens de consommations utiles, elle va etre déviée pour acheter des “spectacles” inutiles. On a créer pas d’argent ici, on la dévie tout simplement, mais le probleme c’est que cette dépense ne produit rien, ne genere rien mais elle va en plus se servir d’argent dont la ville a réellement besoin pour d’autres choses bien plus importantes.

    • Ils nous prennent pour des imbéciles. Ils disent « ce serait rentables si les gouvernements payaient pour le stade ». Autrement, on a besoin de subventions pour que l’on fasse de l’argent.

      Allez paître dans les fleurs. J’espère que les gouvernements ne seront pas assez stupides pour mettre un cent dans cette aventure.

      Je n’ai aucune doute quant au gouvernement Harper. Mais je ne serais pas surpris avec le gouvernement Marois.

    • @bengohabs

      Combien a couté la Maison symphonique de Mtl déjà?

      Et le toit du stade olympique lui?

    • Vous auriez quatre Pacual Perez lançant comme il lançait en 1987 et un Dennis Martinez au monticule et une bonne équipe…

      Ce serait rentable même au stade olympique et sans subvention. à coups de Pascual Ball et de pas de danse au monticule…

      Ce serait une équipe en République Dominicaine ou à Cuba pour l’hiver que cela nous prendrait…

    • Aux dénigreurs du projet, je dirais ceci : arrêtez de vous offusquer du financement public du domaine du divertissement. Que ce soit sportif ou culturel, chaque dollar investi rapporte plus à l’ensemble de la société qu’un dollar épargné à la Séraphin.

      Les dénigreurs vocifèrent qu’ils ne veulent pas que les deniers publics paient pour le retour des Expos. La réalité c’est qu’environ 85% des amphithéâtres sportifs sont des bâtiments de propriété publique.

      Rien de nouveau sous l’horizon. Déjà, à l’époque du Parc Labatt, Claude Brochu demandait aux trois palliés (fédéral, provincial et municipal) l’injection de fonds publics à hauteur de 150 millions $ pour un tout total de 250 M$. Une participation de 60% des gouvernements.

      Lorsqu’on transpose ces chiffres en dollar de 2013. Sur une facture hypothétique de 500 M$, la construction d’un stade au centre-ville d’environ 35 000 places représenterait un investissement à hauteur de 300 M$. L’étude de faisabilité parle aujourd’hui d’un investissement des gouvernements pour les deux tiers du parc de balle, donc 335M$.

      Avouons que c’est assez conséquent avec la réalité du marché et avec ce qui était proposé à la fin des années 90.

      Ce qui revient à dire que le privé devra payer près de 70% de la facture totale. Cela représente exactement celui du coût intégral d’une franchise à 525 M$ et d’une participation du tiers d’un nouveau stade.

    • Le retour des Expos, c’est une opportunité d’affaire immense!

      On parle ici de stimuler l’économie brute, par du capital neuf pur et dur. Un projet viable et plus que rentable sur bien des facettes. Une telle franchise serait l’actif le plus prestigieux de la ville !

      Il s’agit ici d’un projet rassembleur et qui offrirait une visibilité qu’aucune autre organisation ou événement sportif et culturel montréalais n’arrivera jamais à atteindre.

    • @fauconcanadien

      14 décembre 2013
      15h53

      Jouez-vous à l’autruche? Presque toutes les entreprises ici sont subventionnés au départ pour faire un profit futur. Et il ne demande pas de l’argent année après années comme l’industrie de aéronautique(bombardier), l’aluminium, les éoliennes ou le chantier de construction Davis. C’est un chèque après c’est fini.

      La différence avec le Baseball d’aujourd’hui et le Baseball d’hier est que les gros marchés américains financent littéralement le jeux. Comme-ci les Leafs et les Habs partageraient leurs contrat télé à la hauteur de 34%.

      L’économie c’est le nerf de la guerre dans nos sociétés, peut-on vraiment craché sur 50 millions de dollars US aujourd’hui, et probablement plus de 100 millions dans quelque années, donc au moins un milliard de dollars US sur 15 ans pour une question de jalousie?

      Si Bell se lance dans l’aventure, croyez-vous vraiment que les gouvernements diront non à un joueur aussi solide?

      Personnellement, je dis non à la subvention si on se lance dans l’affaire avec un joueur réserviste mais si nous avons un joueur de concession comme Bell ou Rogers, c’est oui.

    • M. Cardinal vous prétendez que : “Dans un contexte, en outre, où les gouvernements financent de moins en moins de stades en Amérique du Nord (Atlanta étant l’exception qui confirme la nouvelle règle)”

      L’exception étant : Miami, Minnesota (Twins et Vikings), Santa Clara (49ers), Sacramento (Kings), Québec (Nordiques ?), etc.

      La réalité c’est que l’exception se sont les stades payé entièrement par le privé et non le contraire !

      Faite vos devoirs de grâce, avant de dire des sottises !

    • L’autre point important c’est que les chances d’avoir une équipe gagnante avec la masse salariale considérée (nécessaire pour remplir le stade) sont minimes. De plus, tout comme dans le temps des Expos, le marché de Montréal n’est pas particulièrement intéressant pour attirer les joueurs étoiles (revenus publicitaires, impôts). C’est tout au plus une bonne plateforme pour déveloper les joueurs, assumant que l’organisation est solide (c’était le seul point fort des Expos).

      Par contre, je dois avouer qu’un plus petit stade est un atout. Le stade olympique a été un cauchemar pour le baseball à Montréal, probablement le pire stade pour les spectateurs.

      Finalement. il suffit juste de considérer si le baseball est encore populaire chez les jeunes au Québec. Si ce n’est plus le cas, oubliez ca. Il y a de bien meilleurs marchés ailleurs.

    • Vous aimé ça des chiffres, en voici qui ont une réelle signification !

      Rappelons-nous qu’en 1999, l’ancien propriétaire des Expos Jeffrey Loria a acheté 24% des parts de l’équipe pour 18 millions $ canadiens, environ 12 millions US. Au moment de la vente en 2001 il détenait alors 92% des Expos acquis par des appels de fonds laissé sans réponse des autres actionnaires du Québec inc., eux qui étaient trop pressé à se débarrasser des Expos à tout prix ! Il vend alors les Expos à la MLB pour 120 millions $, obtenant du même coup un emprunt sans intérêt de 38.5 M$, gracieuseté de la MLB pour l’achat des Marlins à 158 M$…

      Aujourd’hui, selon la plus récente estimation de Forbes, ses Marlins valent 520 M$. Il a son stade tout neuf payé en grande majorité par l’État de la Floride et par le compté de Miami-Dade. Et, par-dessus tout, il est assuré de faire de l’argent, grâce à la péréquation et au nouveau partage de revenu des contrats de télé… Loria doit bien rire dans sa barbe…

      Également, lorsqu’on pense qu’en 2000, Rogers a acheté les Blue Jays de Toronto pour 160 millions et que c’est notamment grâce à l’argent de la pénalité financière d’offre concurrente pour l’achat de Videotron. Québecor a, effectivement, dû payer 241 millions à Rogers…

      Avouez que ça fait encore plus mal de savoir que c’est une compagnie québécoise qui a financé l’achat des Blue Jays!

      Toujours est-il qu’il faut savoir administrer sa franchise dans la bonne manière. Gérer une équipe de sport professionnel ne se gère pas comme une usine à patate. À l’époque, Bachand, Ménard et tout le consortium du Québec inc. se sont fait mettre à quatre pattes par Jeffrey Loria ! On parle ici de l’élite économique du Québec.

      Aucun grand bonnet du Québec inc. n’avait idée de ce que cela représente de gérer un actif aussi important qu’une franchise de la MLB. Manque de vision indiscutable. Ils ont préféré gagner 30 sous maintenant, au lieu de gérer le tout de la bonne manière et faire des centaines de millions plus tard.

      Malgré tout, avec un propriétaire conscient de la singularité du modèle d’affaire d’une industrie du divertissement comme l’est le baseball majeur, les nouveaux Expos auraient de grandes chances de réussite. Y en a-t-il à l’écoute ?

    • Est-ce que les estimés de retombées économiques incluent le fait qu’une partie de la foule d’un match de baseball aurait dépensé ses précieux dollars autrement sans cette activité? Quels sont les gains nets et quelles autres activités perdraient des entrée de fonds?

    • Les Expos… quel rêve futile.

      L’étude de Ernst & Young semble impressionnante.

      La seule donnée qui me fait tiquer, mais qui est la pierre d’assise de l’édifice est la moyenne d’assistance projetée. Entre 28K et 31K par match. Ils rêvent en Technicolor. Un, ça prend une équipe gagnante. Deux, combien de chrétiens vont se geler les miches en avril et mai dans le nouveau stade fusse-t-il près du Centre-ville et de la clientèle corporative. Trois, comment vont-ils compétitionner avec les Alouettes et l’Impact. Quatre, quand j’étais jeune le baseball était populaire auprès de tous comme sport d’été. Aujourd’hui, c’est le soccer. Nous n’avons pas de tradition de « Greatest American passtime ».

      Oui, j’aimerais un retour. Mais c’est impossible et non souhaitable. Trop de fonds publics. Un autre stade spécialisé qui se transformera en éléphant blanc.

      Peut-on se concentrer sur le réel enjeu : ramener les Nordiques. Enfin, on va pouvoir s’engueuler entre beaux-frères plutôt que de se pogner avec des partisans des Bruins

    • Il y en a plusieurs qui ne voulaient pas de l’adresse symphonique de l’OSM annoncée en grande pompe au coût de 105 millions, mais qui au bout du compte a coûté 260 millions aux contribuables… dépassement de coût flagrant donc !

      Si l’on pose la question aux commerçants du centre-ville à savoir si un stade d’environ 35 mille places où seraient présentés 81 matchs par année leur serait bénéfique ou non, la réponse semble assez évidente, n’est-ce pas?

      Vous avez le droit de ne pas vouloir, mais toujours est-il que comme je l’ai dit précédemment, que ce soit sportif ou culturel, chaque dollar investi rapporte plus à l’ensemble de la société qu’un dollar épargné à la Séraphin.

    • Stimuler l’économie avec un club de baseball ? Évidemment, on parle ici d’un circuit majeur hautement estimé.

      Visibilité ? Quoi d’autre? Les nombreux festivals (de jazz, juste pour rire, des films du monde…, les francos ?)… Et au niveau sportif, le CH a bien beau être une franchise de renom, il n’en demeure pas moins que la NHL soit très minime en terme de rayonnement !

      Alors, être très connu dans un sport qui ne l’est pas, n’offre pas beaucoup de visibilité à votre Ville.

      Sinon, l’Impact ? Les Alouettes ? Le Grand Prix d’une fin de semaine de F1 ?

      Seule la NFL pourrait devancer la MLB.

      Concernant les retombés économique et culturel à long terme, il y a un énorme potentiel de rentré d’argent. Régional, certes, puisque le public cible c’est nous!

      Mais, le potentiel touristique est assez important. Les fans de sports voyagent, soyez-en certain !

      Et n’oublions pas que Montréal n’est pas Cleveland, ni Cincinnati. L’attrait touristique de Montréal est donc bonifié en comparaison avec ces dernières!

      Et puis, concernant Cleveland, connaîtriez-vous cette ville de l’Ohio sans les Indians et les Browns ?

    • the_greatest

      14 décembre 2013
      17h53

      Le Magic d’Orlando a aussi un stade de 500 millions 100% publique.

    • Suffit juste de dire que Peladeau dit que c’est bon, et Pauline va y aller à fond la caisse.

    • Quand les expos ont quittés, on nous annoncait une catastrophe économique. Finalement, à part la perte de quelques postes de vendeurs de hot-dog à temps partiel, il ne s’est rien passé.
      Je suppose qu’après les investissements, la construction d’un nouveau stade etc. au bout de la ligne nous n’auront que quelques postes de vendeurs de hot-dog à temps partiel.

    • Les auteurs de l’étude sont probablement les mêmes économistes qui avaient fait l’étude de faisabilité pour l’aéroport de Mirabel il y a 40 ans.

    • @the_greatest

      il va y avoir 3 fan qui vont se déplacer pour aller voir les matchs des cette nouvelle equipe perdante and sans future, et trois touristes.
      Je veux pas donner mais impots pour ca.
      Les trucs comme le festival de Jazz sont nettement plus interessant en retombés pour al ville.

    • Les Expos ont quitté Mtl dans l’indifférence de la grande majorité des ses partisans.
      Je vois pas comment les choses auraient pu changer une fois les Expos partis.

    • .
      Le baseball est beaucoup moins populaire chez les jeunes qu’auparavant ! … Le foot et le football ont la cote ! Donc, Risqué ? … très risqué serait plus juste !
      Le baseball, c’est pour les boomers, …. Que les boomers gardent leur argent pour le système de santé …. à moins que le stade puisse ressembler à une sorte de CHSLD.

      Gardons les $$ pour le remplacement du pont Champlain … pour l’instant, son utilisation est un risque qui n’est pas apprécié. Pourquoi se payer un autre risque !

    • @saila
      Pour en finir avec les comparaisons entre milieux culturels c. celui sportif, n’oublions pas que les événements d’envergure internationale comme le Festival de jazz sont financés par de nombreuses subventions.

      Ce n’est donc pas l’argent étranger qui fait que ceux-ci sont rentables ou non.

      Les festivals de rues gratuits sont une force pour Montréal. Mais, sans subventions, il n’y a tout simplement pas de festivals, même avec l’argent des touristes étrangers!

      Le débat du financement public est en ce sens extrapolable au-delà du sport professionnel. Ainsi, pour plusieurs contribuables, vous concevrez que le financement de ces festivals, plus régional qu’international, se fait contre leur gré !

      Cela dit, la volonté de doter Montréal d’un actif aussi prestigieux qu’une franchise de la MLB n’est pas tant d’être en compétition directe contre les autres acteurs du domaine du divertissement, que ce soit sportif ou du spectacle.

      Bien entendu, chacun se bat pour le même dollar « divertissement », mais toujours faut-il proposer une certaine offre diversifiée pour plaire à tous!

      Si l’on se veut une société de l’oisiveté, hey bien, qu’on se donne les moyens de nos ambitions!

    • Certains défaitistes avance que les Expos sont parti dans l’indifférence en 2004.

      Plusieurs facteurs expliquent la baisse d’intérêt des amateurs à la fin des Expos.

      Il y a donc plusieurs coupables que nous pourrions fermement pointer du doigt dans ce dossier.

      Que ce soit les propriétaires – du commandité Brochu, mais aussi tout le consortium du Québec inc. et de Loria – pour leur manque flagrant de leadership et de vision.

      Ou encore les médias qui ont profité de chaque occasion possible pour diminuer le produit des Expos et de n’avoir parlé du baseball en général quand des termes négatifs.

      Le gouvernement provincial de Lucien Bouchard qui bandait sur le déficit zéro et sur l’envoi à la retraite massive des infirmières, au lieu de voir les profits potentiels qu’une équipe des ligues majeures peut rapporter à l’État sur le long terme… Les autres paliers gouvernementaux auraient tout autant pu, aux fils des ans, se regrouper pour tenter de sauver les Expos, mais il n’en fut rien.

      Et, finalement, le dernier doigt accusateur pour la perte des Expos incombe à nous les amateurs, pour avoir déserté le Stade au lieu de nous rallier et de faire un pied de nez à tous ceux qui ne répétaient sans cesse que le baseball était fini à Montréal.

      Néanmoins, nul doute qu’avec des proprios sérieux et un bon marketing les gens embarqueraient, soyez-en certain!

    • Quand il y a une étude de faite, il faut toujours se demander pour le compte de qui ?

      C’est la même chose pour le viable ou le rentable ? Viable pour qui ?

      Plus le financement provenant du gouvernement est important plus le projet est viable… Pour l’investisseur éventuel…

      Avec un stade payé à 100% par le gouvernement cela serait encore plus viable et si on ajoutait une subvention et un prêt sans intérêt aussi…

      Sauf que si les demandes sont exagérées, les probabilités risquent d’être nulles.

      Mais oui, plus ils obtiennent d’argent public plus cela est viable pour eux…

      Sauf qu’attendez si on prévoit un impôt ou une taxe spéciale pour les commerçants du secteur seraient-ils prêts à payer ?

    • Le Festival de Jazz c’est pareil… Oui, cela vaut la peine que le gouvernement mette de ‘argent là-dedans mais eux veulent toujours devenir plus gros et avec la méthode des retombées économiques qui n’ont tien à voir avec la rentabilité , plus on dépense et plus les retombées sont importantes.

      Cela fait qu’on s’éloigne du jazz et que l’on dépense trop inutilement.

    • Qu’on soit partisan de baseball ou non, la question n’est pas là. Il faut éviter de faire les mêmes erreurs et avoir un peu de vision. L’étude, fait par un groupe de travail sérieux, parle d’un retour sur investissement en seulement 8 ans et plus d’un milliard dans les coffres du gouvernement sur 30 ans. Les gens ont tellement peur que leur argent enrichisse des professionnels qu’ils ne voient pas l’ensemble du projet. C’est certain que les salaires n’ont pas de sens mais c’est un autre débat. Pourquoi alors se priver de rêver et d’envisager la venue réelle d’un générateur d’émotions, d’un élément rassembleur et d’une fierté collective ? Si le privé réussit à trouver 700 millions, le gouvernement ne pourra pas faire autrement que suivre. Ayons un peu de vision s’ il vous plait et encourageons Warren et son groupe à continuer et remplissons le stade le 28 et 29 mars ! Merci

    • Je ne veux pas que l’argent de mes taxes serve à construire un stade ou quoi que ce soit d’autre pour une équipe de sport professionnel.

      Toutes les études de ceci ou de cela concluent que ce serait rentable de faire ceci ou cela. Mais leurs méthodes sont bancales au départ et elle le savent. Elles ne font que dire la partie de vérité qui ferait plaisir à leur client, dans ce cas-ci, les promoteurs d’une équipe de baseball, et qui pourrait convaincre un politicien avide de votes populaires.

      La seule bonne méthode pour évaluer la rentabilité d’un investissement public c’est de calculer l’écart des entrées de fonds avec et sans cet investissement. La partie des entrées de fonds sans cet investissement est toujours escamotée. Pourtant, s’il n’y a pas de baseball, les amateurs ne doivent pas rester chez eux à se morfondre en attendant. Je crois qu’ils continuent de sortir, d’aller au resto, d’aller au soccer ou quoi d’autre. Pour aller voir un match, il y a bien une activité qui sera sacrifiée, le temps et l’argent ne sont pas infinis. Donc, il faut évaluer combien de “touristes sportifs” une équipe est susceptible d’attirer? Je crois que ce n’est pas grand chose.

      Donc, ce ne peut être rentable. Le reste c’est du sophisme, comme vous dites. Cet argent pourrait être mieux investi ailleurs. L. Paquette

    • Le baseball ca pognait juste en Avril a MTL, en Avril le stade était plein, mais en Mai, Hollywood sort ses blockbusters, pu personne allait au baseball, en Juin c’est le Grand prix, le Festival de Jazz, pu personne allait au baseball, en Juillet, les Francopholies, le Festival de l’humour, pu personne allait au baseball , en Aout, le Festival des Films du Monde, pu personne allait au baseball.

    • Montréal est une ville de hockey et n’est certainement pas une ville de baseball, le départ des Expos en est la preuve irréfutable.. Je crois que la seule autre ligue professionnelle qui pourrait bien vivre à Montréal serait la NFL qui offre un spectacle de qualité et dont le calendrier de match locaux est peu nombreux.

    • The greatest, comme Ali vous êtes un bon vendeur ! J’ai aimé vous lire !
      Des études indépendantes pilotées par les départements d’économie de la Banque Fédérale de St-Louis et K-C avançaient le chiffre de 20% ! Un spectateur sur cinq venait de l’extérieur de la région métropolitaine ou se trouvait la franchise. Il n’était pas précisé si le spectateur était étranger. La grande ironie est que Montréal possède déjà un stade de classe NFL, mais nous avons autant de chances d’obtenir une franchise de la NFL que de L.A. d’obtenir une 2eme franchise de la LNH. D’ailleurs il n’y a tjrs pas de franchise de la NFL à L.A. Notre stade a couté la bagatelle de 1,4 milliards, ce n’est pas terminé. Il faut un nouveau toit ! Ce n’est pas terminé, tirez la plogue sur le Big O couterait au bas mot un autre 300 à 500 millions de dollars si on se fie à ce que le nettoyage du WTC a couté. Le baseball n’est surement pas ‘’viable ‘’ au stade olympique, à cause de sa configuration actuelle et aussi à cause de son emplacement. Il est impossible à mes yeux de justifier de quelques manières que ce soient que les deniers publics financent un nouveau stade lorsque le plus gros stade canadien en termes de siège demeure vide 95% du temps. No way !
      NM

    • Le Stade Saputo est situé sur le même emplacement que le Stade Olympique et ça fonctionne.

      Quelle est la nécessité de construire un autre Stade? Pour les enfants gâtés du baseball.

      On a des problèmes de son. Il doit être possible en 2014 de régler le problème à un coût raisonnable.

      On évoque déjà les mauvaises conditions météorologiques du début de saison et de fin de saison.

      On a un stade qui devrait avoir un toit amovible et dont on doit remplacer le toit. En 2014, on devrait être capable de faire un toit amovible à ce stade.

      On doit garder les espaces disponibles centre ville pour construire des centaines de milliers de cases postales.

    • @lmisslucie

      100% d’accord avec votre propos. Je ne suis pas contre mais à première vue je trouve toujours ce genre d’énoncé ridicule. Car un tel projet ne vas pas “inventer” de nouvel argent pour les personnes du Québec. Aller voir un match de baseball va se faire au détriment d’une autre activité.

      En fait le Baseball à Montréal a seulement 2 retombés économique pour le Québec :

      1- Le partisan du Colorado qui va venir voir jouer son équipe contre Montréal pendant ses vacances et qui jamais serais venu à Montréal sans cela
      2- La publicité donné lors des bulletins de presse et les parties qui vont faire connaître Montréal aux amateurs de Baseball qui ne savent même pas que Montréal existe et qui vont peut-être décider de venir ici.
      3- La personne du Québec qui va décider de venir passer ses vacances à Montréal pour voir le Baseball au lieu d’aller à l’extérieur du pays.

      Pour le reste ça va faire des entrées de moins dans les cinémas, la ronde et toutes les autres activités récréatives et touristiques du Québec.

      Je suis d’accord à un investissement public dans le projet (même chose pour le stade des nordique ou tout autre projet de ce genre) mais seulement après une étude sérieuse qui nous démontre clairement les coûts et les impacts d’un tel investissement. Suite à ça on peut au moins prendre une position plus éclairé en sachant combien nous allons investir (avoir un retour sur notre argent) et combien nous allons dépenser. Car je ne suis pas contre que le gouvernement injecte certains fonds sans retour direct… Faire de Montréal ou de Québec des villes Internationales à quand-même des coûts ratachés. Mais je veux savoir combien ça coûte afin de pouvoir choisir le médium privilégié.

    • Ça marche à Kansas City, Milwaukee, Cleveland, Baltimore, Cincinnati, St-Louis et Pittsburgh. Montréal n’est pas capable de se joindre à cet “illustre” groupe de villes ? On parle pas de New York, LA, Chicago et Boston. Milwaukee !?!?!?!

    • Oups… Je voulais dire 3 retombés économique.

    • Très bon ”papier”M.Cardinal.Et qu’on apprend pas(ou on ne veut pas apprendre)du passé.Dans leur étude,l’assistance aux matchs est gonflée,de même que les revenus télé.Et au niveau de la masse salariale aux joueurs,Montréal ne peut pas suivre la cadence malgré le partage des revenus (je n’y crois pas).Et qui peut prédire de la valeur du dollar canadien à moyen ou long terme?Personne.Un nouveau stade?Non.On en a déjà un,c’est ça qu’on voulait,qu’on vive et meure avec.Bref,le jeu n’en vaut pas la chandelle(à l’avant-champ).
      p.s. Il ne faut jamais déterrer les morts.R.I.P. Expos.

    • signal11
      KC a eu deux franchises, Milwaukee, je pense trois, en tkas 2 pour sur ! Ca peut marcher à Mtl, personne dit le contraire, mais sans argent public, mis à part un don de terrain…
      NM

    • Bien que certains soient nostalgiques des expos, le baseball est mort, au mieux moribond au Québec. La NBA auraient plus de chance de réussite. Moi je ne veux pas mettre 1 cenne de plus d’argent publique la-dedans.

    • Les amateurs des Jets de winipeg ont tous payé leur part avant une date fixé afin que les proprietaires puissent decider ou non d’aller de l’avant. Il fallait 20,000 ventes avec des loges, etc… Les amateurs ont payé, ils ont prouvé leur interet.

      Allez y, vendez 27,000 billets de saison pour 5 ans avant d’aller de l’avant.
      Si il n’y a aucun probleme, on se reparle car pour l’instant, le nombre d’amateurs aux matchs etait de 5,000 par an, pas 27,000 et je vois pas comment vous allez faire apparaitre 22,000 acheteurs comme par magie (surtout avec une equipe nulle et d’un interet mediocre).

      Encore une fois, les revenus générér pas une eventuelle equipe ne represente pas de la nouvelle argent, c’est juste que nous allons nous appauvrir et acheter moins d’autre chose pour consommer du baseball a la place.

    • Un intervenant l’a bien exposé. On est bien plus passionnés par un retour des Nordiques que par celui des Expos. Pas pour dire qu’un empêche l’autre du point de vue du privé. Par contre du côté public, le gouvernement vient d’annoncer pour plus plus d’un milliard “d’écarts à résorber” pour les 2 prochaines années, autrement dit des coupures à annoncer. Labeaume a bien joué son timing parce qu’aujourd’hui, le gouvernement n’embarquerait probablement pas dans son aventure.

      L’état ne peut se permettre rien de plus qu’un soutien symbolique. Ça me fait bien rire quand les “think Big” se mettent à rager en accusant le monde de pas avoir d’ambition. C’est comme le gars de 25 ans qui gagne 30000$ mais qui “think Big” et demande 25000$ à son père fauché pour l’aider à s’acheter une BMW. Montréal est une ville en déclin économique qui a subi une saignée de ses sièges sociaux et de ses meilleurs talents au profit de Toronto au cours des 3 dernières décennies. Montréal a la taux de chômage le plus élevé des grandes villes canadiennes et les revenus moyens y sont moindres. Je ne dis pas de ne pas rêver, mais on devrait penser à rebâtir notre économie délabrée pierre par pierre, et c’est à ce moment là que nos rêves deviendront peut-être un jour réalisables. Encore l’exemple de Toronto : ça jase NFL depuis longtemps mais un des gros obstacles reste l’entente avec la LCF. La capacité et la volonté du secteur privé d’assumer un tel projet est rarement mise en doute, pas plus que l’engouement et la capacité de payer des amateurs et des gens d’affaires. Pendant ce temps, on est bien près de couler les fondations d’un nouvel amphithéâtre qui pourra accueillir une 2ème équipe de la LNH dans la région si l’opportunité se présente, construction entièrement assumée par le privé.

      Montréal ne redeviendra pas de l’envergure de Toronto mais on a de l’ordre à mettre dans notre ville et notre province avant de prétendre légitimement pouvoir jouer dans les ligues majeures. Tant que ce ne sera pas fait, on en sera toujours à aller quêter au gouvernemaman et se faire faire la morale par lui, comme un petit peuple enfantin.

    • La ville de Detrois a toutes les équipes sportives professionelles imaginable.
      Detrois est en faillite.
      La ville de Quebec n’a aucune équipe et la ville va bien.

    • @Lehunter

      15 décembre 2013
      09h48

      Le Baseball d’aujourd’hui est subventionné par les grands club américain. Tout les clubs partagent leurs argents à la hauteur de 34%. Les Expos demain matin aurait un contrat été aussi élevé que le Canadien de Montréal, surprenant? Oui, le Baseball à changé, et je ne parle même pas de la taxe de luxe.

      Donc sur 10 ans, les gros clubs américains donneront au Expos de l’argent neuf imposable à la hauteur de minimum 500 millions mais 1 milliard serait
      plus juste car l’inflation du Baseball est ridicule.

      Sans aucun tourisme américain, les Expos vont apporter à l’économie québécoise au minimum 50 millions de dollars US en subvention américaine. Dans le contexte ou le Québec navigue lentement mais surement vers la faillite, on a pas le moyen de lever notre nez sur ça.

      Qui parlait des Alouettes en 96? Regardez aujourd’hui…

    • @teddybear

      15 décembre 2013
      06h49

      Si le Baseball pognait seulement en avril comme vous le dite, pourquoi les 28 premières années la moyenne d’assistances au Expos était de 19 000 et j’inclue les années du pathétique stade Jarry?

      Les Expos n’ont jamais eu un stade personnalisé à eux et ils ont trouvé quand même le moyen d’attiré la même moyenne que le Baseball aux États-Unis pendant leurs séjours.

    • Mr Cardinal, vous posez la bonne question ; c’est viable pour qui au juste ? Le sport professionnel est devenu une vitrine corporative, mais les corpos sont pas folles, acceptent la vitrine si le gouvernement mets le paquet. Perso, j’étais un gros fan des Expos du début , dans le temps où l’amateur comptait plus que les loges corporatives. Aujourd’hui, le sport professionnel en général est devenu une vitrine et un amusement corporatif(qui peut se payer ces billets hors de prix sinon les corpos qui en plus en tire un exemption fiscal). Y a plus personne de ma génération qui s’intéresse au baseball et encore moins les générations qui suivent, Montréal a tellement mieux à offrir aujourd’hui qu’un stade où on irait s’effoirer à regarder des joueurs mutimillionnaires chiquer de la gomme. Non décidemment laissons ce sport plate aux gros lards américains.

    • Ce qui semble avoir été oublié, bien que je ne crois pas que le projet puisse être rentable malheureusemnt, cest qu’avant, on jouait dans une division qui comprenait PHI, NY(METS), ATLANTA, MIAMI. Des clubs plates, dont les partisans ne se tappaient pas 32 heures de char pour venir voir leur équipe visiter les expos. or, en jouant contre Toronto, Boston, les Yankees, on aurait probablement pas mal plus de visiteurs ou de touristes européens qui ont déja entendu parlé des Sox ou des Bombardiers… c’est comme ça qu’on arrive à la moyenne de 25000 personnes/game.

    • @lmisslucie

      Dans les faits, la seule bonne méthode sur le plan économique c’est d’essayer d’évaluer les externalités d’un projet de ce genre et non les retombées dites économiques…

      Sauf qu’elles sont très difficiles à chiffre alors qu’avec l’autre méthode qui a un défaut à la base, on arrive avec des chiffres et cela donne un semblant d’aura de crédibilité. Alors tous les promoteurs de projets pas nécessairement rentables mais qui parfois pourraient l’être l’utilisent et les gouvernements aussi.

      Oui, il ya des externalités au niveau du sentiment d’appartenance, de la fierté et de l’image à l’étranger mais cela vaut combien ? Le gouvernement doit mettre combien d’argent là-dedans ?

      Assez difficile à dire.

      Les sommes demandées sont très élevées dans leur exemple.

    • loutre

      non, on y arrive en installant des mannequins en permanence.

    • Euh, faudrait peut-être laisser de côté l’Impact dans une comparaison avec le retour du baseball à Montréal. Ce n’est vraiment pas sérieux de faire croire que l’Impact donne la même visibilité et le même rayonnement à la ville de Montréal que le ferait une équipe de baseball. C’est peut-être bien intéressant pour les spectateurs locaux l’Impact, mais ça n’apporte aucun argent de l’extérieur et c’est à peu près nul côté promotion de la ville à l’extérieur du pays et même à l’intérieur du pays. Une ligue de garage de hockey a à peu près le même impact marketing.

      C’est l’aspect visibilité et marketing permanent pour la ville de Montréal qui compte pour beaucoup dans l’évaluation du dossier du baseball. La F1, ça donne une visibilité extra-ordinaire sur la planète au complet, mais seulement deux ou trois jours par année. Les festivals sont loin d’avoir l’impact marketing du baseball et surtout sur nos voisins immédiat, ceux qui sont le plus susceptibles de venir visiter la ville ou la province à un moment ou un autre de leur existence.

      Le baseball est très difficile à battre, pour ne pas dire impossible, à ce niveau-là.

      Et puis, cessez de comparer avec le pont Champlain et les hôpitaux et autres besoins. Ce ne sont pas des investissements, ce sont des dépenses d’épicerie qui ne rapportent rien. Elles demeurent nécessaires ces dépenses, mais ce n’est pas ça qui permet d’amener de l’argent neuf pour justement se payer ces dépenses.

    • M. Savard

      Outre les américains, il n’y a a peu près personne qui s’intéresse au baseball.

      J’aime mieux que ma ville soit assoicée a des festivals intéressants, plutot qu’a un “sport” poche. Surtout a coup de centaines de millions.

    • @dcsavard

      SVP, lachez-nous avec le fait qu’il faut absolument quémander du sport professionnel à Montréal pour avoir de la visibilité. Le baseball à Montréal avait un certain sens au début des années 70, ne serait-ce parce que l’offre estival était nettement moindre dans la ville et aux alentours. En passant les Expos n’ont jamais attiré beaucoup d’américains, ils viennent pour bien d’autres raisons. La venue de ce sport professionnel, en pleine perte d’intérêt d’ailleurs, ne satisferait qu’une caste au détriment des autres offres sportives et de divertissement dont Montréal est très bien nanti. Y a personne qui va à Paris parce qu’il veut voir le PSG, ni à New York pour voir les Yankees ou à Barcelone pour le FC. Come on, ne jouons pas le jeu d’un petit groupe qui serait les premiers à se défiler en cas de difficulté et nous laisser avec un autre éléphant blanc.

    • @dcsavard
      Tout à fait d’accord avec vous de l’impact promotionnel aux États-Unis mais le hic c’est que la ville n’a pas les moyens de ses ambitions MLB.Et on revient au point de départ de Nos Amours où ça a foiré ”à cause” de Loria (dans les faits,personne au pays,et ça inclut le Québec,n’en voulait plus des Expos).Peut-être plate à dire,mais une franchise MLB est au-dessus de nos moyens,malgré les mirages.Soit dit en passant,l’étude Ernst & Young est soit trop optimiste ou carrément complaisante envers ceux qui ont financé la dite étude.

    • Même si on se place du côté d’un investisseur potentiel, les rendements calculés sont trop faibles compte tenu du risque.

      Il faut au moins du 12 ou du 15 ou 16 %.

      Sauf si les sociétés impliquées peuvent faire des synergies.

      On aimait mieux cela à l’époque de Charles Bronfman et autres milliardaires dont l’équipe pouvait être le joujou.

      De nos jours, un milliardaire raisonnable va investir dans le baseball mineur et être un des partenaires…

      http://www.youtube.com/watch?v=mGpNj24oBrs

      Ils aiment pas assez le baseball ici pour avoir une équipe AA ou AAA dans le Montréal métropolitain ? Pas nécessairement au centre-ville…

      Vraiment des fans de baseball là ? Ce sont pas plutôt ceux qu’on voyait juste au match d’ouverture et quand la fièvre du baseball était là ?

      Bien sûr , on s’en fiche s’ils ont leur loge et billets de saison… Cela donne des revenus constants au club… Mais…

    • Gros lards, stade Jarry pathétique…Vraiment on ne lésine pas sur les mots. Ne pas sous-estimer le football MLS et l’Impact à long terme. Il s’agit d’un sport planétaire, les plus grosses foules du Big O, c’est le soccer ! Le Manic, le U-20. Ensuite, l’Impact vs Santos en hiver, 55m personnes, Impact vs LA Galaxy 60m. Le plutôt, les détracteurs se rentreront dans leurs têtes que le baseball n’est pas un sport mais bien un jeu. Whatever…C’est clair, Montréal est une ville Alpha comme Londinium ! Nous pouvons nous payer le 2eme stade le plus couteux de la planète (le nouveau Wembley est number 1), on peut aussi se payer le luxe d’en financer un autre, no problem! Il faut trouver une solution permanente au Big Owe. Les Packers, une ville de 100 milles habitants, ils sont rendus à leur 4e ou 5eme appel public à l’épargne, des dons carrément des citoyens, avec absolument rien en échange mis à part la fierté d’avoir posé le geste. Elles sont ou nos familles milliardaires canadiennes, comme je disais plus haut, ensemble leurs actifs dépassent le 150 milliards. Si ces gens-là n’ont pas d’intérêt à redonner à la communauté sous cette forme de mécénat pkoi, dites-moi pkoi, le contribuable devrait défrayer une partie de la note. En passant, je suis un fan fini de B-Ball…
      NM

    • @GG,

      primo, outre les Américains… , vous dites n’importe quoi les Japonais sont des inconditionnels du baseball et plusieurs pays Sud-Américains aussi.

      Secundo, juste les Américains, c’est combien de millions de personnes ça? C’est quand même pas mal, surtout quand on tient compte qu’il est beaucoup plus probable qu’un Américain se déplace de son domicile pour venir faire un tour à Montréal à cause du baseball que n’importe quel Italien, Espagnol, Français à cause de l’Impact, de la F1, du festival de Jazz, des Francofolies, du FJPR ou de n’importe quel autre festival.

      @leguet,

      ça vous échappe, mais le baseball, même si l’Américain ne se déplace pas pour venir voir les éventuels Expos, il permet de donner une visibilité constante et régulière répartie sur une saison complète à la ville de Montréal. On appelle ça de la publicité. Rien d’autre à Montréal ne permet de rejoindre autant de monde de façon aussi régulière et constante.

    • Le baseball…permet de donner une visibilité constante et régulière répartie sur une saison complète à la ville de Montréal.
      -dcsavard
      Généralement les spectacles sportifs télédiffusés offrent une visibilité sur les pubs de Mcdo et de pepsi bordant l’amphithéatre et non sur les villes qui les hébergent. Une exeption: les GP, où on met des pubs aussi sur les voitures dont la rapidité fait qu’on ne voit pas la ville parfois visible à l’arrière

    • @dcsavard

      Y a moyen de faire de la publicité à bien moindre frais et de la publicité bien ciblé pour vendre notre ville et ça rien à voir avec le baseball. En passant, c’pas parce que je vois les Brewers de Milwaukee dans le scoreboard des pages sportives que ça me donne le goût d’y aller. Je peux pas croire que vous nous reserver ce piètre argument qui est en fait surtout celui des ‘corpos’ et de leurs bras médiatiques qui espèrent nous en passer une petite vite.

    • @leguet et Ti-Jo,

      et vous croyez que tout le monde réagit comme vous? Le monde est vaste et l’espèce humaine diversifiée. La pub est une bête plus complexe que vous ne l’imaginez. Il y a plusieurs niveau dans une pub. Pourquoi croyez-vous que les compagnies se battent pour donner leur nom à un stade, un aréna, etc?

    • Oublié ça, Montreal n’a pas assez de gens intéressés au baseball pour remplir un stade de 50 000 pendant trois soirs de suite.

    • Mettons que ce type de promo marchait a une certaine epoque ! Le message est trop dilué à présent….

      NM

    • @guygadbois

      15 décembre 2013
      14h44

      À peu près personne n’écoute le Baseball sauf les américains? Haha elle est bonne. Et même si vous aviez raison, saviez vous que l’économie américaine représente le 1/3 de toute l’économie mondial?

      Des milliers d’américains viennent voir la F1 chaques année alors que la moitié des américains ne savent même pas c’est quoi…

    • dcsavard

      ”Pourquoi croyez-vous que les compagnies se battent pour donner leur nom à un stade, un aréna, etc?”

      La réponse est dans mes interventions précédentes mais je vais répéter : les stades sont devenus des vitrines corporatives qu’on essaient de financer à même les deniers publics. J’espère qu’on sera juste assez intelligent pour pas tomber dans le panneau !

    • L’avenir sportif professionnel de Montreal est le soccer. Le sport, l’équipe et la gestion de la ligue cadrent beaucoup plus avec la culture québécoise que le baseball. On a une équipe qui compte 3 québécois, dont un partant (et possiblement nouveau capitaine). C’est seulement un de moins que le Canadien! Les joueurs étrangers viennent et apprennent le français, fait rare dans les autres sports. Même si c’est un sport qui a ses règles et stratégies qui sont différentes du hockey, les subtilités du soccer s’apprennent relativement rapidement pour l’amateur de hockey moyen. Il y a en moyenne un match par semaine, ce qui crée l’effet “happening” qui colle assez bien aux Montréalais. Enfin, Montréal a un grand bassin de communautés culturelle provenant de pays où le sport et roi (Europe, Amérique latine). Même s’ils sont plus susceptibles de suivre le grandes ligues à l’étranger, du moment où l’Impact continue de proposer un produit intéressant dans le contexte Nord-américain, ce sont des amateurs qui peuvent être gagnés.

      La MLS est encore jeune et en expansion, mais le soccer gagne en popularité en Amérique de Nord. Personnellement, jai beaucoup plus de fierté d’être dans l’aventure MLS que dans la MLB, un semi-sport d’arrogants multi-millionnaires gavés aux stéroïdes dans une ligue où les championnats ne se gagnent pas mais s’achètent.

    • Des milliers d’américains viennent voir la F1 chaques année alors que la moitié des américains ne savent même pas c’est quoi…
      -maniacs
      Je ne suis pas certain que les américains qui viennent ici pendant la période du GP sont ceux qui ne savent même pas c’est quoi. Ce que je sais, c’est que beaucoup d’américain viennent ici pendant cette période pour participer à des activités euh… non-motorisée

    • @leguet

      15 décembre 2013
      19h40

      La MLB est subventionné par les gros marchés américains comme-ci les Whalers d’Hartford ferait un retour et que les Canadiens et les Leafs financeraient l’équipe avec un dollars Canadien plus fort que le dollars US.

      Vous savez que même si les Expos parte après 10 ans, nous aurons fait de l’argent à cause du système de partage de revenue de du MLB?

      Les Rays l’an dernier aurait fait de l’argent sans vendre même un billet!!

      http://www.forbes.com/teams/tampa-bay-rays/

      Vous êtes en désaccord avec le fait que la MLB investira de 50 à 75 millions US année après année sans parler de l’inflation?

      Vous savez qu’on finance nos services avec de l’argent?

    • Je veux un club de cricket…

      Et une équipe , tiens de la WNBA, du basketball féminin de haut niveau .

    • @
      maniacs

      15 décembre 2013
      12h51

      @teddybear

      15 décembre 2013
      06h49

      Si le Baseball pognait seulement en avril comme vous le dite, pourquoi les 28 premières années la moyenne d’assistances au Expos était de 19 000 et j’inclue les années du pathétique stade Jarry?

      Probablement qu’ils vendaient les hot dog a 1$, dans les derniers temps on faisaient ca, les campagnes de hot dog a une piastre, ca, ca attirait du monde, parce qu’a part de ca…les Montréalais aiment même pas le hockey, ils aiment le Canadien, aussitôt que le Canadien est éliminé, c’est finit le hockey a MTL, alors imagine le baseball.

    • @defacto

      En plein dans le mille !

      @Ti-Jo

      Belle lucidité, on vous en passera pas, vous !

    • @Ti-Jo

      15 décembre 2013
      20h19

      C’est prouvé statistiquement que beaucoup d’américains viennent ici, j’ai même un ami redneck du Texas qui est déjà venu ici avec sa famille toute pour toute la fds du Grand-Prix.

    • @maniacs

      Si c’est si rentable pourquoi on lorgne autant les deniers publics ? Si c’est si rentable pourquoi on a perdu notre équipe ? Où va l’argent que génère le sport professionnel ? Pour le baseball, ce sera surout en salaire de joueurs étrangers, donc le fric sortira de la province. Désolé pas un sous dans le sport porfessionnel, on peut faire 10 fois mieux avec des investissements dans notre économie locale qui produiront autre chose que des jobs de vendeux d’hot dogs aux matchs. La vitrine corporative que corporate se la paie elle-même.

    • @leguet,

      pourquoi vous arrêter en si bon chemin. Pourquoi une compagnie a-t-elle besoin de donner son nom à un stade pour en faire une vitrine corporative (vous pouvez dire une pub, c’est la même chose en plus simple parce que vitrine ça suppose bien des choses que ne sont pas un stade)? En quoi donner son nom à un stade permet-il d’augmenter ses ventes? Quel lien causal y a-t-il entre le nom d’un stade et les ventes d’une entreprise? Pourquoi une entreprise achète-t-elle à coups de millions des espaces publicitaires sur un casque de F1, un chandail d’équipe, etc? Parce qu’ils n’ont rien à foutre de leur fric? Quelque part, parce que c’est rentable. Parce qu’il y a plusieurs stades (pas au sens de stade sportif) dans une publicité. Il y a plusieurs étapes pour vendre un produit. Avoir un nom, un logo partout permet de créer la renommée du produit. De s’assurer que le produit est connu et que le jour où un client a besoin du produit, votre compagnie soit considérée parmis les fournisseurs potentiels.

      Alors c’est la même chose pour une ville. Créer la renommée de la ville nécessite de la rendre omniprésente le plus possible sur le plus grand nombre de véhicules publicitaires possibles dans la mesure des moyens disponibles. Or, il n’y a pas de doute qu’une équipe de baseball permet de rejoindre beaucoup, beaucoup de gens. Et qu’aucune autre équipe sportive ne pourrait se comparer à ça. Et surtout pas l’Impact. Soyez au moins réaliste.

      Vous pouvez être contre le baseball à Montréal, contre l’investissement de deniers publics dans cette aventure, contre un stade à Montréal pour ce sport, etc. Mais, reconnaissez au moins les faits concernant la publicité afférente à une telle équipe sportive pour une ville.

    • @maniacs

      non, ce n’est pas juste avec les $70M que les expos seraient rentable.
      Ca prend aussi 27,000 spectateurs minimum. Le rapport est tres clair, il faut 27,000 spectateurs.
      Sinon toute les villes se precipiteraient pour avoir un club, hors c’est loin d’etre le cas.
      Les marchés sont difficiles à trouver, parce que ca prend aussi des……….specateurs, et oui!

    • @defacto77,

      le soccer c’est complètement nul pour établir la renommée de Montréal dans le marché Nord-Américain. Vous dites vraiment n’importe quoi.

      Et pour ceux qui disent que le baseball est plate, vous croyez réellement que le soccer est beaucoup plus passionnant? Vous délirez pour vrai là.

      Et ramenez une équipe de baseball à Montréal et les jeunes Québécois se remettront à pratiquer ce sport. Surtout que les perspectives financières pour un pro du baseball vs le soccer sont au moins d’un ordre de grandeur plus élevées. Je vous rappelle qu’on vit en Amérique du Nord, pas en Europe.

    • dcsavard

      Désolé, ça été très bien expliqué par moi et d’autres intervenants que le sport professionnel c’est surtout un vitrine pour les corporations et que ça fait très peu pour faire connaître une ville. Montréal est déjà sur la map depuis longtemps, pas besoin qu’on dépense encore des centaines de millions pour voir encore plus d’annonces de Mc do etc au centre ville. Vous êtes donc bien colonisé vous pour accepter de nous vendre comme ça à des intérêts privés. Pensez vous que c’est sont L’équipe de foot ou de baseball qui vendent San Francisco ?

    • @leguet

      15 décembre 2013
      20h57

      Ok, cette discussion mène à rien. Vous avez une mauvaise relation avec l’argent et cela vous emmène à raconter n’importe quoi.

      Ne vous en faites pas, vous êtes le latin moyen.

      Les latins ragent contre l’argent mais sont les meilleurs pour frauder leurs voisins.

    • ”Et ramenez une équipe de baseball à Montréal et les jeunes Québécois se remettront à pratiquer ce sport.”

      Décidemment vous êtes super déconnecté. Le soccer est partout dans le ville alors que le baseball c’est mort et enterré. C’est vous qui dites n’importe quoi et deux fois plutôt qu’une. Le soccer est beaucoup plus démocratique et rejoins un maximum de jeunes autant garçons que filles. Le baseball a toujours été le fait d’une élite.

    • C’est prouvé statistiquement que beaucoup d’américains viennent ici, j’ai même un ami redneck du Texas qui est déjà venu ici avec sa famille toute pour toute la fds du Grand-Prix.
      -maniacs
      Je sais bien que beaucoup d’américains viennent ici, pas besoin de statistiques. Quand vous dites que vous avez un ami redneck du texas, je vous crois volontier. Par contre, beaucoup de touristes des USA viennent pendant la fin de semaine du GP pour ceci:
      http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2013/06/06/006-grand-prix-canada-montreal-tourisme-sexuel.shtml

    • Cessez de vivre dans le passé. Ce pseudo-projet n’est que de la pure folie pour ceux qui fantasment encore à revoir une équipe de baseball majeur à Montréal. Le sport professionnel (particulièrement le baseball) est devenu une espèce de gros cirque absurde qui ne sert qu’à enrichir des multi-milliardaires par des multi-millionnaires aux dépens de la classe moyenne. Que de naïveté que de croire encore aux ”bienfaits” que le sport professionnel peut apporter à la société…

    • @maniacs

      À court d’arguments vous faites maintenant mon procès. Bravo pour la grande classe.

    • Montréal n’était pas de calibre pour garder son équipe de baseball.
      Montréal est en réalité une petite ville des ligues mineures.
      Point à la ligne.

    • @saila

      15 décembre 2013
      21h01

      Vous ne comprenez pas, le rapport parle d’une éventualité d’auto suffisance du Baseball à Montréal. Faites la nuance entre la survie des Expos et les subventions des marchés américains.

      Que le marché Montréalais soit auto-suffisant ou non, le Baseball Majeur partage les revenus! C’est des capitaux brute injectés dans notre économie et qui seront imposés. Bien évidemment, les propriétaires des majeurs s’attendent tous à ce que le marché de Montréal soit auto-suffisant pour que ce soit juste pour les clubs qui donne l’argent. Un peu présentement comme les Devil Rays, il font de l’argent mais c’est principalement grâce aux autres et les riches propriétaires commence à perdre patience envers le marché de Tampa.

      Si le club déménage des États-Unis, l’état de la Floride et Washington perdront des millions en impôt au profit du Québec et le Canada.

      Je ne dis pas que la survis des Expos est 100% assuré mais considérant le profil d’aujourd’hui de la ligue et la chance de jouer dans un marché qui nous donne accès à des touristes de la plus grosse région métropolitaine au États-Unis, New-York(deuxième au monde), la 4e plus grosse de l’Amérique du Nord, Toronto et de Boston.

      Il ne faudrait être fou pour rejeter ça du revers de la main et de rejeter tout implication du gouvernement surtout si un groupe d’investisseurs sérieux comme Bell et Bronfman s’unissent pour prendre le projet en main.

      Moi aussi j’avais des doutes sur le projet et le Baseball majeur mais forcer d’admettre que le Baseball a changé. Leur modèle supplante la NHL et son plafond. À quoi bon un plafond si vous n’avez pas de revenu? La MLB a tout compris cela, c’est presque rendu un sport de socialiste!

    • @dcsavard le montant réaliste de 1,8 milliards pour le retour du baseball me semble pas mal élevé pour la prétendue renommée qu’il générerait. Les Américains connaissent bien Montréal, que ce soit pour les bonnes (GP, festival de Jazz) ou les mauvaises (émeutes des séries éliminatoires, printemps érable) raisons. Je connais la ville de Détroit, autant pour le fait que chacun des grands sports professionnels y œuvrent que pour le fait que c’est une ville en faillite. Et clairement, je n’irai pas passer mes prochaines vacances à Détroit. Les québécois sont nombreux à aller à New York mais combien vont voir un match des yankees? D’après moi, l’effet de visibilité et de notoriété est exagéré. Seule une fraction de la population suit le sport professionnel.

      Après, c’est de voir si nous on en veut du baseball, si nous on a la base de partisans et d’entreprises pour soutenir une équipe. C’est d’abord sur ces termes que la question du retour des Expos devrait se poser. On s’entend pour dire que les plus mordus s’ennuient des Expos mais est-ce que c’est un sentiment généralisé? En tout cas, clairement pas assez pour que les gens acceptent qu’on puise dans leurs poches, en tant que contribuables, les montants exorbitants qui sont demandés.

    • Montreal est une ville pauvre,avec des gens pauvres qui aiment aller voir des spectacles gratos,full subventiones.Pour quoi les Expos sont parti deja???

      Mais,les idiots des politiciens vont sûrement embarquer la dedans comme les mouches …….

      La même chose avec les Nordiques a Québec

    • Que le marché Montréalais soit auto-suffisant ou non, le Baseball Majeur partage les revenus! C’est des capitaux brute injectés dans notre économie et qui seront imposés. -maniacs
      Les capitaux investis (partage de revenu) ne sont pas imposés, les profits (revenus-dépenses) générés le sont. S’il n’y a pas de profits déclaré localement, il n’y a pas d’impôt payé. Je pense que vous auriez besoin d’apprendre quelques notions de base en économie, comptabilité et fiscalité avant de faire de telles affirmations.

    • Les commentaires reçus sont le signe de la compréhension général des Québécois concernant la scène sportive professionnelle. D’un côté des arguments censés et lucides, de l’autre des inepties sans fondement et très peu soutenues.

      Cependant, peut-on en vouloir à ces négatifs qui se sont détachés de ce si beau sport ?

      Pas vraiment. C’est bien désolant, mais les amateurs de sports francophones ont – en général — un manque flagrant de culture sportive. Depuis trop longtemps, nous avons dû subir le laxisme… et la lâcheté intellectuelle de nos journalistes francophones bien pensants.

      Alors, ne nous surprenons pas d’avoir à faire un gros travail d’éducation sportive !

    • @Ti-Jo

      15 décembre 2013
      22h40

      Les subventions de capitaux du Baseball Majeur servent presque à payer en totalité les joueurs qui sont imposés BEAUCOUP PLUS(55%) que les entreprises qui ne payent presque rien en impôts au Canada(15%). Pour terminer si vous auriez été au courant de la situation économique du Baseball Majeur et lu tout ce que j’ai écris jusqu’à présent. Vous seriez au courant que TOUTE les équipes du Baseball Majeur font des profits donc PAIENT des impôts.

      Apprenez à compter, à connaître notre économie et à apprendre votre sujet avant de parler.

      À moins que vous ne soyez seulement de mauvaise foi, ce qui est fort probable.

    • les amateurs de sports francophones ont – en général — un manque flagrant de culture sportive
      -the_greatest

      Disont que les citoyens qui se sont exprimés sont généralement sceptiques face aux prétentions du rapport de E&Y

      -Alors, ne nous surprenons pas d’avoir à faire un gros travail d’éducation sportive !
      the_greatest
      Le plus gros travail d’éducation sportive qu’il reste à faire est d’encourager la population à bouger au lieux de regarder des spectacles sportifs à la télé.

    • @the_greatest

      15 décembre 2013
      23h41

      Ce n’est pas de culture sportive que les Québécois ont besoin mais de culture économique. Tout les pays latin sans exception sont dans le rouge et proche de la faillite comparativement au pays germains qui vont généralement bien économiquement.

      La cultures sportive de Montréal est l’une des plus versatiles et riche du monde. Les joe connaissant ici ne sont pas une démonstration que le sport n’est pas populaire, ils sont seulement contre le Baseball et frustré que les joueurs de Baseball gagnent plus qu’eux.

      La ville de Québec attire en moyenne près de 4000 spectateurs par match dans une petite ligue semi-pro, ça dit tout de la popularité du sport au Québec.

      Les Expos ont attiré plus de 19 000 spectateurs en moyenne les 28 premières années dans deux stades loin du centre-ville et non-personnalisé dans une division où il était presque impossible de créer une rivalité naturel et le tout avec des propriétaire divisés et cassés dans les années 90.

      Personne va venir sérieusement nous dire ici que les chiffres des Expos ne serait pas nettement meilleur avec des conditions gagnante.

      Si les ventes des Alouettes ont explosés au centre-ville alors que personne ne parlaient d’eux et après une absence similaire aux Expos. Il faut être de mauvaise foi pour croire que les Expos ne seraient pas capable de pareil.

    • Le baseball a peut-être perdu son intérêt au Québec mais ce n’est pas le cas ailleurs, et pas seulement aux Etats-Unis. Avec une population hispanique en hausse aux Etats-Unis, le futue s’annonce aussi intéressant (ceux-ci étant fortement actifs dans ce sport).

      Pour ceux qui rêve à la NFL, ne perdez pas votre temps. La liste d’attente est longue et Montréal n’y figure probablement même pas. Le football américain est aux Etats-Unis ce que le hockey est au Canada. Le football collégial est même encore plus populaire que le professionnel.

    • @maniacs
      Pour ce qui est de la culture économique des Québécois, je ne peux malheureusement pas vous contredire…

      Au Québec, on veut avoir l’argent du beurre sans vouloir financer pour le lait, ni la vache, ni la ferme… Le mot d’ordre : ne pas investir, d’un coup que ça fonctionne…

      Pour tous les autres qui prétendent que Montréal n’est qu’une ville d’hockey, il serait bien qu’ils se rappellent leur histoire!

      Du temps de Maurice Richard, Montréal n’était pas une ville de hockey, mais bien de lutte.

      Du temps de Guy Lafleur, Montréal n’était pas une ville de hockey, mais de baseball.

      Ce sont des faits ! Pourtant, personne n’a remis en question l’existence du CH à ces époques-là! Il devrait en être de même pour les autres sports!!! N’oublions pas que le baseball fait partie des racines des Québécois depuis la fin du 19e siècle.

    • @leguet,

      après avoir fait mon procès vous êtes bien mal placé de vous plaindre. Franchement!

      Sérieusement, on s’en fout que vous pensiez que le soccer est démocratique. Le but du sport professionnel n’a jamais été de propager la démocratie. Et quoique vous en pensiez, une équipe de sport professionnelle avec la moindre envergure fait la promotion de sa ville, surtout quand elle gagne.

      Demandez à l’homme moyen de nommer les propriétaires de toutes les équipes de la LNH pour le fun. Par contre, ils savent à peu près tous à quelle ville elles sont associées.

    • dcsavard

      De savoir que les Brewers sont associés à Milwaukee ça change quoi au juste ? On parle de deniers publics et de grosses sommes à part ça que Montréal investirait dans le sport professionnel juste pour que le badaud dans le Mississippi sache que Montréal a une équipe de Baseball ? Come on, vous pouvez trouvez mieux comme argument surtout quand on est rendu à poster la nuit pour avoir le dernier mot.

      Vous avez raison le sport professionnel veut surtout enrichir une caste et vous assez colonisé pour en faire la promotion.

    • Pourquoi ne pas offrir le stade olympic pour $1 a Bell.

      Avec la perte du CH (RDS/TSN) ont besoin de materiel. Le stade a besoin d’etre reamenager. Rapprocher les estrades du terrain, un toit fonctionel. Ceci pourrait couter tres cher mais ils pourrait egalement amenage afin de pouvoir avoir des salons commercials. Pour $1 avoir une coquille avec un grand parking et acces a deux stations de metro c’est ce que j’appelle un deal win-win.

    • @the_greatest

      16 décembre 2013
      01h27

      Tout à fait, j’étais au match final des Capitales de Québec en début septembre dans un match pluvieux et un temps glaciale. Pourtant, on était quelque milliers avec ces conditions horrible.

      Les Capitales jouent dans une ligue où il n’a presque pas de rivalité naturel pourtant leurs succès au guichet ne démord pas, pourquoi? Un beau stade au centre-ville.

      Les Expos ont connu du succès et un stade au centre-ville comme carte de visite ferait exploser les ventes. Ce qui va pour les Alouettes, va aussi pour les Expos.

    • @doos

      16 décembre 2013
      08h36

      Exemple d’un mauvais investissement

      Étape #1:

      -Refaire les erreurs du passé(reconstruire un toit)

      Étape #2:

      -Dépenser plus de 300 millions pour un TOIT alors que tu pourrais avec presque la même argent publique avoir un stade neuf au centre-ville et une carte de visite exceptionnelle pour l’Amérique du nord

    • @dcsavard

      16 décembre 2013
      01h50

      Le gars est un hater, pour ma part j’ai arrêter de le nourrir.

      Sinon, j’apprécie toujours vos observations, vous avez le sens de l’économie et c’est quelque chose qui nous manque profondément au Québec.

    • @maniacs

      Si c’est si winner que ça, allez voir une banque avec votre projet et dites que vous voulez être l’actionnaire principal. Revenez-nous avec leur réponse.

    • Dans la meilleure des situations, je dirais que les carnets financiers des franchisés du baseball sont essentiellement opaques. L’année dernière les Astros ont déclaré un plus gros bénéfice que les Yankees et/ou les Dodgers, les grosses équipes ont tout intérêt à minimiser leurs profits déclarés, surtout si vous avez une participation dans une chaine de câblodistribution, mais vous maniac, vous êtes un intervenant privilégié, vous avez accès aux finances des franchises du baseball. C’est sûr ! Vous avez raison pour une chose, si les Devils Rays déclarent des profits, avant même que les Dodgers aient signé le nouveau deal télévisé, avec cette manne divine qui tombe du ciel, les corpos n’ont nullement besoin de cadeaux venant des citoyens qui ont les pieds sur terre.

      NM

    • En effet, le nouveau proprio des Astros a obtenu un pret de 200 millions de la Bank of America
      NM

    • Voici un article sur le fonctionnement financier des ligues de spectacles sportifs. Même si ça date de quelques années, il n’y a pas de raison que ça aie changé.
      http://www.dollarsandsense.org/archives/2000/0300eitzen.html

    • Absolument H-A-L-L-U-C-I-N-A-N-T !!

      Pas besoin d’être un prix Nobel d’économie pour savoir que ces peddlers de cossins et autres Ecclestones ne cherchent qu’une seule et unique chose : faire le plus d’argent possible en investissant le moins possible donc en quêtant de l’argent au gouvernement, c’est à dire NOUS. Or moi, je refuse que mes élus mettent un seul centime de mon argent dans les goussets de ces BS corporatistes. Surtout lorsque l’on sait que cette ligue fait des milliards de profits.

      Non mais on va tu finir par se réveiller au Québec ?

      On vas-tu finir par arrêter de faire rire de nous autres ?

    • Ça fait des années qu’on essaye de me rentrer dans la gorge que l’Impact a remplacé les Expos, que le soccer c’est un sport intéressant et bla bla bla.. Est-ce que c’est possible que des gens préfère encore le baseball au soccer ??
      Personnellement j’en ai rien à branler du soccer, de l’Impact et de la MLS.. Je préfère et de loin le baseball.

    • M Savard

      Il y a beaucoup de touristes japonais qui vont venir faire un tour a Montréal en raison de notre club de baseball?

      Il y a beaucoup de touristes sud-américains?

      Ca vaut combien de centaines de millions d’investissement public, dans un projet qui est par ailleurs voué à l’échec?

    • Maniacs 23:59

      Vous osez donner des lecons, alors que vos deux taux d’impôt sont erronés?

      Eh ben.

      Donc vous etes de la grande région de Québec. Je ne suis pas surpris.

    • @NiCMef

      16 décembre 2013
      09h11

      Les majorités des clubs aujourd’hui font d’énorme profits car leurs gouvernements ont décidé dans la très grande majeur parti d’investir dans des stades publique.

      Et si vous voulez savoir qui fait des profits ou non dans le sport professionnel.

      http://www.forbes.com/

      Vous voulez savoir la part de contrat télé donné/partagé qui revenait l’an dernier aux clubs du Baseball majeur?

      http://www.awfulannouncing.com/2013/may/how-mlb-splits-your-tv-dollars.html

      Le tout est très bien expliqué de A à Z, plus de 10 clubs donnent une parti de leurs contrats télé aux plus pauvres rivales. Et le montant doublera l’an prochain, c’est à dire que les Devil Rays recevront du Baseball Majeur un chèque de presque 60 millions US du fait que le contrat national doublera et que toute les équipes partagent également le même contrat même si les cotes d’écoutes varie bien évidemment d’une région à l’autres des États-Unis.

      Les revenues du Baseball Majeur sont plus transparent que bien d’autre sports.

      Ce n’est pas une question de faire des cadeaux, c’est une question de faire de l’argent. Le festival d’été à donné des fonds publiques pour pour payer le spectacle Paul McCartney, est-ce que Sir Paul a besoin d’argent? Non, il vaut à lui seul plus que tout les joueurs de Devil Rays ensemble. On la fait quand même car c’était un investissement, en affaire, il n’a pas de place pour les émotions.

      Ceci étant dit, c’est très intéressant comme lecture, j’espère que vous apprécierez, vous comprendrez pourquoi le Baseball Majeur à maintenant autant de succès.

    • Mon inquiétude: la plupart de ces études sont rentables quand le dollar canadien est à parité (ou presque) avec le dollar américain. Qu’en sera-t-il de la rentabilité quand le dollar retombera à 80 cents américains? Reperdrons-nous le club de baseball?

    • @guygadbois

      16 décembre 2013
      09h57

      Merci de m’avoir corrigé, je m’étais trompé sans m’en rendre compte.

      Le particulier au Canada quand il vit au Québec est imposé à la hauteur de près de 55% et l’entreprise 27%.

    • @maniacs

      pouvez nous expliquez pourquoi nous nous enrichirions en donnant $500M pour une équipe de baseball?

      Pas quel mystere le prorio des Rays est mecontant si il s’enrichit de $70M par année?

      Mais pourquoi diable les experts qui nous ont ils dit qu’il faut 27,000 spectateurs par match pour réaliser des profits mais ils ont oublié de nous parler de ce $70M.

      Votre $70M. ca vient des recettes de taxes c’est comme ca que vous les faites apparaitre?
      Si c’est le cas et bien détrompéez vous!
      Notre argent on la dépense déjà. Le Quebec ou Montreal ne feront pas plus d’argent parce que les taxes sont collectées par des ventes reliées au baseball que par des ventes d’autres choses.
      Pire, consommer du baseball ne produit rien, ne crée aucune richesse.
      Acheter un meuble Ikea, il va resté chez vous au moins et puis un jour vous pourrez le donner a vos enfants. Un spectacle createur (musique, arts, etc) crée de la richesse intellectuelle, mais du baseball ne crée rien.
      Un spectacle culturel génere des profits pour nos artistes, avec le baseball on paye $70M en salaire a des joueurs qui partent apres 2 ans en emportant leur profits avec ne laissant rien a notre communauté comme nous nous l’aurions fait.

    • J’admets que les franchises de Baseball, depuis quelques années font preuve, faute d’un meilleur mot, d’une plus grande franchise. Mais Montréal a raté le bateau, que voulez-vous que je vous dise ! Est-ce que ça me crève le cœur, mets-en ! Est-ce qu’il faille que le public crache des subventions dans un contexte d’austérité uniquement pour satisfaire des athlètes archis payés. Nope ! C’est quoi la solution pour le Big Owe, 1,5 milliards plus tard and counting. La MLB avec Monsieur Loria nous a littéralement savonnés. Le 300 millions de profits à la revente fut partagé parmi les autres membres y compris les TWINS qui eux aussi devaient sauter mais furent sauvés in extremis. Tournons la page ou que des richissimes canadiens se lancent dans l’aventure all-in. Clic ! Les Maroons de Montréal AAA dans un stade de 10k à 15k, why not, je propose que la ville de TMR fasse don d’un terrain. Lol !
      NM

    • @dcsavard
      Vous faites du wishful thinking.
      Le soccer était devenu le sport d’été le plus populaire dans tout le Québec alors que l’Impact n’était même pas dans une ligue majeure. Pourtant, vous dites que le baseball serait plus populaire s’il était visible? Ce qui est bon pour minou est bon pour pitou.
      Le principal problème est que le baseball n’est pas un sport: c’est le “best American passtime”.

      Retombées économiques du gouvernement:
      C’est de la bouillie pour chats qui n’impressionnent que les faibles d’esprit.
      i- ils vont calculer chaque dollar de revenu comme rapportant des taxes (et donc de l’argent au gouvernement) – ce qui est faux car il va s’agir en grande partie d’un transfert: une famille va, par exemple, décider d’aller au baseball plutôt qu’aux glissades d’eau.

      Il n y a pas de revenus supplémentaires!

      ii- les seuls véritables revenus sont ceux de touristes qui viendront à Montréal pour voir une partie des Expos. C’est ce chiffre qui est véritablement important.

      iii- la fiscalité: les joueurs ne paieront pas 50% d’impôt au Québec – ils vont payer au pro-rata des jours passés au Québec – et vous pouvez être sûr qu’ils vont les minimiser au maximum.

      iv- une fois qu’on aura acquis une franchise – rien n’indique qu’ils ne feront pas un chantage supplémentaire surtout si des centaines de millions de fonds publics ont déjà été investis.

      v- si on veut de la visibilité américaine pour un investissement plus faible dans un divertissement apprécié des sédentaires au sud de la frontière, alors le Nascar est bien plus efficace.

    • @saila

      16 décembre 2013
      10h31

      Allez relire ce que j’ai écris plus haut.

    • @NiCMef

      16 décembre 2013
      10h35

      Nous sommes en période d’austérité car nous avons fait des mauvais investissements, des mauvais choix économique. Le Baseball est tout le contraire de cela.

      Il faut savoir flairer une affaire, le Baseball en est rendu une.

    • Votre jeux de mot ma bien fait rire Nic :D

    • @maniac

      Désolé mais vos $70M sont déjà inclus dans les calculs du projet.
      Le projet pour etre viable financierement pour Montréal et le Quebe doit recevoir $70M de la ligue et EN PLUS a besoin de 27,000 spectateurs par match (ce qui n’arrivera jamais avec meme avec 1000 spectateurs americains venant a chaque partie).

    • Le particulier au Canada quand il vit au Québec est imposé…
      -maniacs
      Le citoyen canadien qui vit moins de 183 jours au Canada dans une année a droit au statut fiscal de non-résident. Théoriquement, il doit payer ses impôts quelque part mais en pratique, malgré de nombreuses ententes bilatérales, il est façile de contourner ce système. Et on ne parle pas ici de citoyens non canadiens.

    • @guygadbois,

      cessez de gigoter comme un poisson pris dans son filet. Vous avez fait l’affirmation que le baseball n’intéressait personne à part les Américains. C’est là-dessus que je vous répond. Merci de me donner raison.

      @-alexandre-,

      «wishful thinking» se traduit par pensée magique, un peu de respect pour votre langue ça ne renforce en rien votre propos de le mentionner en Français, vaut mieux l’écrire en français.

      Ceci étant dit, que le soccer soit populaire au Québec, on s’en branle. Là n’est pas l’objectif d’une équipe professionnelle. Et selon vous, quel a été l’impact de l’Impact dans cette popularité? Attention, c’est une question piège.

      Que le baseball ne soit pas un sport selon vous, on s’en branle au cube. Là non plus n’est pas la question. Et la F1, c’est un sport? Et le festival de Jazz c’est un sport?

      Quels sont les revenus apportés au festival de Jazz par une famille extérieure qui viendrait au festival pour n’assister qu’aux spectacles gratuits? Quiconque vient à Montréal parce que l’idée de venir à Montréal lui vient de l’exposition de la ville via le baseball doit être considéré comme un apport du baseball à l’économie de Montréal. Même s’il ne vient pas voir un seul foutu match des éventuels Expos. C’est la même situation que la famille qui ne vient pas dépenser un sou dans l’organisation du festival de Jazz. Elle dépensera de l’argent dans les restos, les épiceries, les hôtels, les motels de banlieue même, les campings si vous voulez, etc.

      Le soccer ne donne pratiquement aucune visibilité au Québec à l’extérieur. Vérifiez la notoriété de l’Impact sur la scène Américaine, Européenne ou Asiatique. Nul, totalement nul.

    • @saila

      16 décembre 2013
      11h17

      6 clubs ont déjà des masses salariales égal ou moins élevé à 70 millions de dollars et la ligue vous donne déjà 60 millions de revenues en partant, ce qui n’inclue pas la taxe de luxe ou les revenues internet et autres du Baseball Majeur.

      http://deadspin.com/2013-payrolls-and-salaries-for-every-mlb-team-462765594

      http://en.wikipedia.org/wiki/Luxury_tax_(sports)

      Les revenus totaux des Devil Rays de Tampa Bay sont de 167 millions pour une masse salarial de 81 millions.

      http://www.forbes.com/teams/tampa-bay-rays/

      J’ai posté les liens pour les autres car malheureusement, il est bien évident que vos idées sont arrêtés et que vous n’avez même pas lu ou essayé de comprendre de façon minimal le fonction d’une équipe du Baseball Majeur.

      C’est triste car moi aussi j’avais des idées préconçus au départ mais forcer d’admettre que le Baseball a trouvé une belle recette pour développer leurs entreprises tout en ne négligeant pas les petits marchés.

      Tout les amateurs ou payeurs de taxe devraient s’informer sur le sujet avant de former son opinion.

    • @Ti-Jo

      16 décembre 2013
      11h29

      La saison de Baseball dur 183 jours sans inclure le calendrier pré-saison, les séries ou autre. Il est impossible de sauver l’impôt Québécois dans ces conditions. D’ailleurs, le Québec a toujours été renommé pour faire fuir les athlètes qui cherchait un taux d’imposition plus faible.

    • M Savard

      J’ai pris la peine d’écrire “a peu près” personne.

      Dans un contexte ou on défend que l’arrivée du baseball amenèerait des touristes ici, je crois que c’est moi qui ai raison. Car, “a peu près personne” sauf des américains viendrait faire un tour en ville en raison du baseball.

      La prochaine fois, prenez la peine de lire et de comprendre les propos des gens, avant de les commenter. Et surtout, arrêter de déformer ceux-ci, c’est mal élevé.

    • Pour un retour des hot dogs à $1.00, moi j’embarque !!!

    • C’est quoi le taux d’impôt a New York ou a San Francisco, maniacs?

    • NY, en haut de 300K il faut rajouter 6,85%, un des + eleve aux EU apres la Californie, 12%. En fait, jouer pour les Giants, les Padres ca doit etre presque le meme impact fiscal que de jouer pour les BJs. Si t’es un joueur ricain, tu veux évoluer a Houston, Arlington ou Miami…
      NM

    • @dcsavard
      Cessez de gigoter, c’est disgracieux.

      Dcsavard:
      “Et ramenez une équipe de baseball à Montréal et les jeunes Québécois se remettront à pratiquer ce sport. ”

      Et pour revenir à la MLS: elle nous a pas coûté 330 millions comme proposé ici, et il y a fort à parier avec la popularité grandissante du soccer qu’elle va rapporter davantage dans 20 ans que la MLB.

      Je serai curieux de voir les chiffres en termes d’assistances de touristes aux parties des Expos.

      Tout le reste de votre argumentaire ne vaut rien: dire que les gens vont venir à Montréal parce qu’ils auraient entendu parler de Montréal à travers la MLB mais pas pour venir voir une partie de MLB… yeah, right.

    • @maniacs

      J’ai une idée : si ce serait si rentable que ça le baseball à Montréal, je vous propose de joindre l’action à la parole et de ramasser des ‘maniacs’ de ce sport(il y en a des pelles selon savard et vous) et mettez le fric qui est demandé à la ville dans l’affaire, comme ça ce serait entièrement privé avec un actionnariat élargi. Plus besoin de casser les couilles de la majorité après ça. Remaquez, ça déjà été tenté dans le passé et ce fut un flop mais vous y croyez tellement.

      @savard

      Les propos d’Alexandre sont dead on, vous chez pu quoi dire mais je pense que ça relève de l’obsession.

    • @ maniacs
      En passant, félicitation pour vos commentaires ! Des propos censés qui démontrent une réelle compréhension de la situation. Vous avez prouvé que vous saisissiez mieux l’ampleur du dossier qu’un certain éditorialiste !

      Ne portez pas trop attention aux trolls comme guygadbois, ils ne font que polluer les blogues en cherchant à dire toute sorte d’inepties…

      Ne perdez pas votre temps avec eux. Le mieux qu’on peut faire est de les ignorer et de les laisser prouver leurs incultures. Tout ce qu’ils font, c’est de prendre la corde et de se pendre eux-mêmes avec elle en prouvant leurs ignorances !

    • @guygadbois

      16 décembre 2013
      12h15

      Sérieux, on a tous compris que vous vouliez dire que le Baseball n’intéressait personne. Votre presque n’y change rien, arrêtez d’insinuer le contraire.

      Vous déformez le sens des propos de vous et des autres pour votre guise pour avoir la satisfaction de gagner un argument derrière un clavier.

      On a compris votre jeux et vous y êtes seul à jouer.

    • @maniacs

      Tiens maniacs, the greatest voudrait probablement risquer sa chemise dans l’aventure, avec savard vous êtes 3… bonne chance !

    • greatest

      Présentez-le comme vous voulez, c’est un projet qui ne devrait pas voir le jour. Il ne fait tout simplement pas de sens.

      Prenon le cash et transformons le Royal Vic en centre de recherche top niveau, attirons des chercheurs étrangers ici en leur donnat un break fiscal un une subvention pour acheter une unité dans l’immeuble, ca sera beaucoup mieux pour le rayonnement de Montréal à l’international qu’une gang de chickeux de tabac….

    • Maniacs

      AU contraire, je choisi toujours mes mots soigneusement. Par exemple, je trouve que le baseball est plate. Et je l’ai écrit. Sans nuance. Et je trouve qu’outre les américains, il n’intéresse presque personne qui soit susceptible de venir ici en touriste en raison de la présence du baseball. Et je l’ai écrit comme cela.

      Dans mon domaine, les mots comptent. Appelez cela une déformation professionnelle.

      Et quand je donne des chiffres, je me donne la peine de les vérifier préalablement. Contrairement à vous, qui balancez du n’importe quoi sans aucune gêne.

    • leguet

      Le plus drôle dans tout cela, c’est que si alexandre et moi décidions d’embarquer dans le projet (comme vous le proposez aux 3 amigos) nous aurions de bonnes chances de monter un consortium pour procéder…

    • Faudrait faire un sondage dans les rues de Montréal, ou même dans le Québec en entier, et demander aux gens de nommer ne serait-ce qu’un joueur de l’Impact, et un joueur des Expos, juste pour voir.

    • Encore une fois, mis à part les opinions personnelles que le baseball est platte ou que le soccer est de la schnoutte à court terme, si le stade olympique n’avait pas été un fiasco, les Expos seraient encore ici à Montréal. Souvenez-vous les problèmes à répétition de la toile, les poutres qui s’effondrent dans les stationnements, les tiges d’acier qui se détachaient de la rime et tombaient sur le terrain. C’était gênant, c’était dangereux et le doute s’est installé parmi les actionnaires de l’époque. Ted Rogers a fini par acheter le SKY DOME a 5% de son cout de construction, ce, après une rescousse des libéraux, suivie d’une faillite spectaculaire. Les BJs ont mis le paquet la saison dernière en termes de masse salariale, une espèce de quitte ou double à mes yeux. Ils ont swingué dans le beurre. Au moins, les ontariens ont avalé la pilule assez vite. Pensez-y, 40 ans plus tard, ce n’est tjrs pas réglé pour notre stade. Kkun mentionnait 1 dollar. C’est à peu près ce que le BiG O vaut dans mes livres. Si la RIO faisait don du stade à un consortium en échange d’améliorations sécuritaires et l’octroi d’une franchise de la MLB, je ne dirais pas non (reconfiguration du terrain, gazon naturel, toit rétractable ou fixe à leurs frais). Yankee Stadium à 1,5 milliards se trouve dans le South Bronx, les Braves vont déménager en banlieue d’Atlanta. Si le groupe veut un stade au centre-ville, débrouillez-vous, sinon le BiG O est à vous messieurs.
      NM

    • @guygadbois

      16 décembre 2013
      13h13

      Le problème, c’est que les gens d’affaire et les gouvernements se foutent bien de votre opinion centré sur vous même. Si il y a de l’argent à faire pour les deux parties intéressés, le projet viendra à jours et ce n’est pas un petit hater derrière un clavier qui changera ça.

    • @guygadbois

      16 décembre 2013
      13h13

      Le problème, c’est que les gens d’affaire et les gouvernements se foutent bien de votre opinion centré sur vous même. Si il y a de l’argent à faire pour les deux parties intéressés, le projet viendra à jours et ce n’est pas un petit hater derrière un clavier qui changera ça.

      —————–

      Tellement !

    • Wow, y’a vraiment des gens ici qui sont en train de dire qu’il faut éliminer le baseball par bon goût et que les divertissements auxquels assistaient une masse de Montréalais et Québécois de la classe moyenne et même pauvre ne devraient pas avoir droit de citer dans notre société. Réservons les loisirs aux gens de bon goût qui ont les moyens.

      Ça devient franchement méprisant ce snobisme de mauvais aloi. Il y a une sacrée gang de Québécois qui ne se reconnaissent pas dans le soccer. Vous pouvez repousser l’horizon de 20 ans à 40 ans, soit lorsque la société Québécoise d’origine aura été remplacée sous l’immigration massive par une population constituée à plus de 50% de gens originaires d’ailleurs dans le monde. Et je suis encore optimiste avec mon 40 ans.

    • @gg,

      ne mélangez pas les patates et les oranges. Il y a des budgets pour le développement en sciences de la vie, mais il n’y a pas que ça non plus dans une société. Parce que si votre argument vous le trouvez valable, il faudrait aussi l’appliquer à tous les festivals, toutes les équipes sportives, toute activité culturelle, etc. De façon à maximiser l’attrait pour quelques super spécialistes dont les retombées scientifiques iront de toute façon enrichir nos voisins du sud vue le taux d’entreprenariat anémique au Québec.

    • Je pourrais très bien dire en pesant bien mes mots que le jazz c’est plate à mort, presque autant que les Francofolies, que le hockey moribond de la NHL et cela est sans parler du soccer imbuvable !

      Je pourrais ajouter que je suis un fan de baseball et de voyage sportif. Alors, personnellement oui, Cleveland, Cincinnati ou encore Kansas City sont de réelles destinations voyage pour moi. C’est une passion, j’aime découvrir de nouveaux amphithéâtres de sport.

      Par contre, à quoi bon vous servir de votre parcours et de vos choix personnels pour débattre de vos arguments ?

      Les échantillons d’un ne valent pas grand-chose, vous en conviendrez.

      Qui s’en fou de mes goûts personnels? S’il y a un public pour ça, ce n’est certainement pas moi qui vais leur dire qu’à part eux, personne n’aime ça !

      C’est en ne disant pas d’ânerie que nos propos sans entendu !

      Vous obtenez de la crédibilité en ne disant pas que : « (…)l’État ramasse 67 % de la facture. »

      En ne disant pas que : « Dans un contexte, en outre, où les gouvernements financent de moins en moins de stades en Amérique du Nord. »

      Alors, comme je l’ai mentionné les amateurs de sports voyagent et surtout supportent leur équipe locale à l’étranger. Plusieurs fans planifient donc leurs vacances dans la Ville ou leurs favoris sont visiteur. Le fait que le baseball soit un sport d’été aide grandement à cette pratique très répandue!

      Cela dit, bien que la visibilité soit incroyable puisque la vitrine qu’offre la MLB n’a aucun égal présentement à Montréal. On ne doit pas oublier que le public cible du retour des Expos, c’est nous !

    • @GG

      J’aime mieux votre projet avec le Royal Vic quoique le CRCHUM qui vient de prendre pignon sur rue devrait faire la job. Laissons nos trois amigos continuer le recrutement et écorcher tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux, mais gageons que comme le dernière fois, ce projet ne verra jamais le jour.

    • ”De façon à maximiser l’attrait pour quelques super spécialistes dont les retombées scientifiques iront de toute façon enrichir nos voisins du sud vue le taux d’entreprenariat anémique au Québec.”

      Ouff, totalement dans le champs et discours de colonisé en plus.

      ”Ce sont aujourd’hui plus de 360 chercheurs (35 % recherche fondamentale; 55 % recherche clinique et 24 % recherche en santé des populations 1) et près de 450 étudiants qui contribuent à une production d’envergure et de réputation internationale (près de 2 000 publications au cours des trois dernières années).

      Il bénéficiait en 2010‐2011 d’un budget de 10,2 M$, équivalent à celui de 2009‐2010 et en augmentation de 1 M$ comparativement à 2008‐2009. Ces chiffres font du CRCHUM le plus grand centre de recherche dans le domaine des sciences biomédicales et des soins de santé de l’Université de Montréal et parmi les plus imposants au Canada. ”

    • @NiCMef

      16 décembre 2013
      13h47

      C’est possible mais c’est presque du domaine de la science fiction. Rappelez-vous que l’une des principales raisons pourquoi Brochu demandait un stade, les loges corporatives.

      Le Stade Olympique à tout simplement un très gros manque à gagner sur ce niveau là et il ne pourra jamais compétitionner avec les 29 autres formations avec un stade non conçu pour le Baseball. Et c’est l’une des raisons pourquoi le MLB n’autoriserait jamais le déménagement d’une concession.

      Mais je suis d’accord avec vous, le stade n’était pas toute la cause des problèmes des Expos. Les points les plus important pour des conditions gagnantes selon moi par priorité sont:

      1- La qualité du propriétaire

      2- La division attribuée au Expos

      3- Les conditions d’achat de la MLB

      4- Un stade intimiste construit avec un maximum de loges corporatives, downtown.(Pas à n’importe quel prix)

      Si les 3 premières conditions sont réunis, les gouvernements écouteront.

      Les gens sont septique et je l’ai comprends mais si demain matin un gros joueur se montre intéressé à l’aventure, croyez moi que la toile s’enflammera pour un retour des Expos.

    • @dcsavard

      16 décembre 2013
      14h02

      Tellement criant de vérité, le Baseball est encore aujourd’hui le sport le plus abordable.

    • leguet

      Et pour ce qui est des retombés financières de la commercialisation, ce monsieur n’a jamais entendu parler d’univalor, polyvalor, etc…

      M. Savard

      Les festivals que nous avons fonctionnent. Ceux qui ne fonctionnent pas, on les lache, c’est tout. Ici on parle d’un projet, qui a par le passé foiré complètement, et que la on veut relancer, en se fiant a des chiffres bidons (60 millions par année de droits de tivi locaux, ben oui; Brochu était chez Arcand l’autre jour et dans son temps RDS versait 15 000 $ par match).

      Maniacs

      Vous qui etes si anti-Montréal, je commence à vous soupconner de supporter ce projet juste pour divertir l’attention de votre futur éléphant blanc de Québec.

    • Le gouvernement va embarquer si c’est politiquement rentable point. Ce n’est pas une question d’économie mais de rentabilité politique.

      Ils peuvent pas s,engager pour le moment mais ils ne disnet pas carrément non, non plus !

      Cela va revenir ou pas ? On verra bien. On a pas tellement d’influence là-dessus. On pourra juste décider d,y aller ou non s’ils reviennent.

    • leguet

      16 décembre 2013
      14h17

      Laissons nos trois amigos continuer le recrutement et écorcher tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux

      Quand même incroyable de lire ce commentaire… Vous et ce monsieur Gadbois radotent depuis le début de cette discussion que le baseball est plate, et que le soccer est le new black. Aucun respect pour les amateurs de ce sport dans vos propos. Alors pour le “tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux”, on repassera.

    • La saison de Baseball dur 183 jours sans inclure le calendrier pré-saison, les séries
      -maniacs
      Dont près de la moitié est joué à l’extérieur de la ville qui héberge l’équipe. Du temps des expo, l’entrainement se faisait à Tampa Bay.
      Soyont généreux et disont qu’ils passent 100 jours au Canada, ce qui rend les quelques joueurs ayant la citoyenneté canadienne amplement admissibles au statut fiscal de citoyens non-résidents
      La majorité des joueurs n’étant pas citoyens canadiens, ils ne sont pas touchés par les lois canadienne de l’impôt.

    • Même Claude Brochu, Mr Baseball, a de grosses réserves sur le projet ……. sauf s’il y de bons investisseurs. Allez les optimistes, mettez vos billes pis après ça on parle !

      http://fr.canoe.ca/sports/nouvelles/baseball/archives/2013/12/20131213-180135.html

    • Attention, Ernst and Young ne dit jamais que ce projet est rentable économiquement.

      Ils disent juste qu’il est viable et faisable.

      Ce n’est pas à eux de décider.

      Les retombées économiques ne mesurent aucunement la rentabilité sociale ou économique d’un projet.

      Lorsque l’on parle de taux de renement interne pour les investisseurs là on est dans la rentabilité pour eux. Sauf qu’il faut connaître le taux exigé par le marché.

      Si le taux à employé est de 10% ou 12% et que votre TRI n’est que de 8 ou 3 %, votre Valeur actuelle nette est négative et donc votre projet est non-rentable même avec une aide gouvernementale.

    • @GeorgeLebay

      J’ai le droit de trouver ça plate mais c’est pas pour ça que je suis contre, lisez mes interventions puis revenez avec des contre-arguments si vous êtes capable.

    • Si le privé s’y met avec les bons incitatifs, tout est possible. En N-Z, ils ont construit, un stade couvert avec toit transparent et du gazon naturel, 30 000 sièges, 200 millions CAD (Dunedin), entièrement financer par le gouvernement. Il faut dire cependant que la dette publique des kiwis est la moitié de la nôtre, fais ke fais ke ! Ils peuvent ramener Tim WALLACH comme coach et ses trois gars comme joueurs dans le champ extérieur, si le nouveau consortium se démerde et joue d’ingéniosité! Long live B-Ball !
      NM

    • L’argent à faire est dans les ligues mineures…

      http://sports.yahoo.com/news/how-billionaires-like-warren-buffett-profit-from-minor-league-baseball-ownership.html

    • @leguet
      Brochu devrait se garder une petite gêne avant de se montrer trop pessimiste. Il a été lui-même un des principaux artisans de l’échec des Expos!

      En plus de ses multiples chicanes publiques avec les autres actionnaires du consortium, Brochu a tout simplement mal géré la franchise.

      En fait, je soupçonne que Brochu à l’époque s’était inspiré de la même stratégie que le film Major League. Dans cette comédie, la propriétaire voulait déménager ses Indians de Cleveland à Miami et pour y parvenir elle a mis la pire équipe sur le terrain afin d’enliser sa concession et dénigrer ses partisans.

      C’est facile de saborder une franchise dans la médiocrité pour ainsi soutenir l’affirmation selon laquelle la situation à Montréal n’était plus viable. La stratégie établie par Brochu et le Québec Inc. a été suivie par Loria et a malheureusement fonctionné…

      Néanmoins, nul doute qu’avec des proprios sérieux et un bon marketing les gens embarqueraient, soyez-en certain!

    • Les Expos ont besoin de 27,000 spectateurs par match pour etre rentrable.
      Point à la ligne.
      Non, le baseball ne peut pas survivre dans les petits marchés.
      Les $70M dont tu parles sont déjà inclus dans les estimés rendus public.
      Il faudra en plus 27,000 spectateurs.

      Plusieurs villes hesitent d’ailleurs a s’y aventurer et

    • De plus en plus de gens influant dans le Baseball Majeur y croient.

      http://wapc.mlb.com/play/?topic_id=7417714&content_id=31267965

    • M Lebeay

      On va se comprendre, il y a 2 choses qui se pensent en même temps ici, je sais que c’estmélangeant, surtout qu,a quelque part, les 2 trucs se rejoignent un peu.

      Le baseball, c’est plate. Comme le boulingrin.

      Ceci étant dit, s’il m’était démontré qu’amener une franchise de boulingrin à Montréal aurait de fantatstiques retombées économiques, durables, et que ladite franchise n’aurait pas a s’accrocher aux jupons du public pour survivre par la suite, je serais un des premiers à supporter ledit projet.

      Meme chose pour le baseball.

      La platitude du baseball (selon mon humble opinion, je comprends qu’il y a pleins pleins de gens qui aodrent cela) n,aide pas à la rentabilité future. Ca va être vide dans votre stade. Parce que le club ne sera pas gagnant, et nous sommes une ville d’événement bien plus que de sports, à l’exception du hockey, et encore.

    • Réglons d’abord deux points assez simples à résoudre; je refuse de croire que Montréal est une ville de deuxième ordre et l’avenir sportif de Montréal passe avant tout par le baseball de la MLB.

      L’argument qui veut que Montréal soit à jamais autre chose que la ville du Canadien, n’en est pas un!

      Regardons Boston, malgré que les Red Sox y soient une religion, ils sont tout de même capables de faire vivre 3 autres sports majeurs! Les Pats arrivent 2e, les Celtics 3e et loin derrière les Bruins! Et, malgré qu’ils soient en queux de pelotons sur l’échiquier des priorités sportives de Boston, y a-t-il quelqu’un qui remet en doute l’existence des Bruins ?

      Même qu’en termes de population, Montréal est plus populeuse que Boston, 1.6 M contre 617 000 habitants. Boston nous dépasse par contre dans la grande région métropolitaine, 4.6 M pour eux contre 3.8 M pour nous.

      Encore une fois, Montréal n’est pas une ville de seconde zone!

    • Montréal est amplement assez riche et populeux pour accueillir une équipe du baseball majeur.

      Si un conglomérat médiatique québécois tel que Bell Média ou Québecor n’arrivent pas à trouver profit d’un véhicule aussi enviable que le baseball, hey bien, c’est d’un constat de ville de deuxième ordre qu’on devrait parler.

      La MLB et ses 162 matches de baseball par années est la plate-forme idéale servant à maximiser la convergence de votre contenue sportif, mais surtout de tous vos champs d’expertise.

      Cela dit, le débat est lancé à savoir si Montréal est une grande métropole et si elle est capable de supporter de grand projet porteur !

      S’il faut en croire les dénigreurs, nous ne serions qu’une société né pour un p’tit pain…

    • @the_greatest

      16 décembre 2013
      15h26

      Claude Brochu perd toute crédibilité quand il parle de 800 millions de dollars pour la construction d’un petit stade sans toit. À moins qu’il s’imaginait que la fondation du stade est en or.

      Brochu semble terriblement amer.

    • greatest

      Fiou, on sort Moneyball, pourquoi pas.

      Justement, parlons money: le club était perdant parce que le CAD valait de la schnoutte, que les assistances étaient, au mieux, ordinaires, parce que les droits de tivi locaux étaient de 15 000 $ par match, etc…

      Et malgré le niveau actuel du CAD (qui d’ailleurs s’en retourne dans la schnoutte, juste au bon moment pour la viabilité financière de votre projet, que vous allez me faire payer) ca serait comme cela.

      Tient, tant qu’a déconner avec l’argent des autres, le 300 millions, on devrait l’investir pour acheter des parts de ManUtd et mettre un gros logo Montréal avec les lèvres et tout sur le jersey, bein en évidence. Ca ca nous donnerait de la visibilité mondiale, et pas juste auprès des chickeux de tabac.

    • greatest

      grand projet porteur, lol.

    • @guygadbois
      Ça commence a ressembler à du trolling votre affaire..

    • C’est pratiquement rigolo de lire ceux qui crient au gaspillage dès qu’on parle de signature visuelle pour Champlain se mettre à plat vendre pour voir le gouvernement flamber des centaines de millions pour quelque chose qui serait «peut-être» viable, mais qui dans les faits rapporterait très peu.

      Dommage que les cours d’éducation économique soient partis avec la réforme, ça aurait été utile à certains qui s’imagine que les Expos pourraient rapporter de l’argent.

    • @guygadbois
      Votre haine envers ce qui est américain est flagrante. Puisque le baseball est le sport national des États-Unis, pour vous ce n’est pas bon. Puisque le baseball attire son lot de touriste américain, ceux-ci ne sont que des impurs. Donc, indésirables au Québec…

      Vous vous déconnectez à ce point de la réalité géographique du Québec. Pourtant, vous avez bien beau ne pas vouloir vous l’avouer, mais les Québécois consomment ce qui se produit près de son territoire. La MLB, la NFL, les films hollywoodiens, les séries télé américaines. Ajoutez à cela nos propres distinctions culturelles bien à nous, que reste-t-il de la culture française ?

      Qui au Québec jubile à l’idée d’une confrontation Pakistan c. l’Inde au cricket, qui est probablement la plus grande rivalité du monde du sport mondial ?

      Vous pouvez bien détester tout ce que représente l’américanité, il n’en demeure pas moins, que vous êtes assez isolé, chez vous, sur votre propre terre !

    • @gg,

      quoi? Vous préférez les chiqueux de guenilles aux chiqueux de tabac?

    • Georges

      Je ne crois pas. J’écris ce que je pense, sur le sujet du blogue.

    • simon_c

      16 décembre 2013
      16h03

      Quelles faits, les vôtres?

      Les seuls faits qu’on a sont une étude qui dit le contraire de vous. Où sont vos études qui prouvent le contraire?

    • _Greatest
      Oui parlons-en de Bean Town ! Les Pats ont payé eux-mêmes pour le stade Gillette. Les Red Sox, Fenway Park, monument national historique protégé, l’équipe paye pour tout l’entretien, d’ailleurs, ils viennent d’acheter les Bombers de Liverpool, ensuite, les Bruins et les Celtics, les deux jouent au TD Garden, entièrement payé par le privé. Pkoi, parce que, le cauchemar du Big Dig (un genre d’autoroute Ville-Marie a Boston) qui a commencé sur la planche à dessin en 1982 et devait couter 3 milliards a fini par couter 15 milliards….Je suis d’acc, Montréal n’est pas une ville de 2eme plan, elle mérite du baseball, mais pas avec des fonds publics.
      NM

    • @simon_c
      Je doute que ce soit véritablement les mêmes qui dénoncent les coûts associés à la signature visuelle du pont Champlain, qui défendent l’investissement du gouvernement pour un parc de balle !

      Ce qui fait la singularité des stades de baseball, c’est justement leur beauté architecturale!

      Les fans de sport aiment découvrir les architectures distinctives des différents amphithéâtres. Ils sont donc très sensibles aux signatures visuelles.

      Dans le cas précis du futur stade de baseball montréalais, personne ne peut cependant dire qu’il est pressant de le construire à ce point qu’il risque de s’écrouler.

      Le but premier d’un stade et d’un pont n’est évidemment pas les mêmes. On ne peut ainsi pas les comparer d’égal à égal.

      Le futur pont Champlain est un dossier complètement différent, mais cela n’empêche en rien de le concevoir avec une réelle vision de beauté architecturale.

      Et, je doute que de figurer un beau pont allonge abondamment les échéanciers de construction !

      ***
      Ceux qui comprennent la réalité économique du système en place dans la MLB sont tous d’accord pour dire qu’il est plus qu’intéressant. À vrai dire, chaque équipe est rentable !

      Il n’y a tout simplement pas d’équipe déficitaire. En ce sens, le plus gros défi est là, comment faire pour attirer une équipe qui malgré tous ses problèmes, est tout de même rentable dans son marché?

    • greatest

      Vous divaguez.Le baseball est un élément (important, mais parmis plein d’autres) de la culture américain.

      Cet élément est plate. C’est tout, faut pas y voir plus que cela, a moins de vraiment vouloir la polémique.

      Nous sommes chanceux, nous pouvons choisir les éléments culturels américains que nous aimons, et rejeter les autres.

      Vous voulez vraiment qu’on répète la même erreur une seconde fois? Pour ma part, je m’en passerais.

    • @maniacs : les faits sont les suivants :

      1 – Pour être possiblement (et ce n’est pas certain) viable, il faut que le gouvernement fourgue des centaines de millions dans un stade.

      2- Il faut que l’assistance approche une moyenne de 30 000 personnes par match, et ça, c’est un gros bonne chance avec la compétition des Alouettes, de l’Impact, de l’indifférence (voir l’ignorance) du baseball pour les jeunes… le tout pour une équipe qui attirait tout juste 4000 ou 5000 personnes à la fin et qui est partie dans l’indifférence générale.

      3- Il faut espérer que le dollar canadien maintienne une quasi-parité avec le dollar américain.

      La culture du baseball est pratiquement morte au Québec et à Montréal. J’en ai ras-le-bol du gaspillage et du BS corporatif.

      @the_greatest : vous doutez que ce soit les mêmes ? Relisez maniacs sur le pont Champlain. Le type se fait démontrer noir sur blanc que Montréal envoie plus d’argent qu’elle en reçoit, poursuit dans son hallucination, chiale sur la nécessité de faire beau et ensuite veut donner des leçons d’économie et critique le gaspillage.

    • @NicMef

      Merci de faire la part des choses même si vous êtes un chaud partisan. Quand ton argument principal c’est que si Montréal n’a pas son club de baseball elle est une ville de second ordre est évidemment un argument totalement partial par ceux qui sont juges et parties. Montréal n’a pas besoin de baseball pour se développer, elle a une personnalité unique en Amérique du Nord et tous les atouts pour réussir et sutout être originale, soit autre chose qu’une vulgaire copie à l’américaine. Les visiteurs viennent d’ailleurs ici pour son originalité justement. J’ai été partisan du baseball à une époque où ça faisant du sens économiquent parlant(expos des début) pour constater que c’est le local qui remplissait le stade et les autobus des régions du Québec. Y a très peu d’Américains qui vont se déplacer à Montréal juste pour venir voir une game de baseball. Le baseball à Montréal risquerait donc de nuire aux autres divertissements en ville(après tout le budget divertissement des gens n’augmentera pas parce que tout à coup y a quelquechose de plus). Je le dis et je le répète, le sport professionnel est de plus en plus de l’amusement corporatif, c’est une histoire de loges et de billets de saison acheter par les corpos. Le petit amateur lui va se contenter des places chippettes dans le stade ou bien y devra se contenter de regarder ça à la tivi avec 2 annonces à la minute pour payer tous ces mutimillionnaires sur le terrain. Tant qu’à avoir du sport à Montréal, j’aime 100 fois mieux qu’on encourage le produit local( Alouettes, Impact) que du MLB qui va faire que l’argent va surtout sortir de la province en payant le moins d’impôt possible et quand on verra que ça pourrait rapporter plus ailleurs on aura droit au fameux chantage corporatif qu’on a vu tellment souvent : vous mettez encore plus d’argent dans l’affaire ou on fout le camp. Non merci, no thanks !

    • @guygadbois
      Vous dites fonder vos arguments sur la base d’une volonté d’éviter de répéter les mêmes erreurs du passé.

      Les erreurs du passé ont été faites par les anciens gestionnaires des Expos. Or, même en s’acharnant, coute que coute, à vouloir faire pire qu’eux, un propriétaire aurait du mal à y parvenir !

      Tout a été fait pour tuer les Expos.

      Rappelez-vous de la situation qu’on a vécue nous les fans des Expos à la fin des années 90-début 2000.

      Mauvais stade, ventes de feu, produit dilué, des équipes à peine meilleures qu’une formation AAA. Dates butoirs, chicane interne et magouilles.

      Les propriétaires qui dénigrent le stade, les médias, les fans et compagnie. Le tout suivi par un détachement des médias et d’un écœurement des fans, puis de leurs désertions.

      En dénigrant votre produit, vous avez moins de revenus, ce qui vous permet du même coup de sortir les mêmes vieilles complaintes réchauffées.

      Évidemment, si un potentiel investisseur désire gérer sa barque en s’inspirant du modèle passé de gestion des Expos, il s’achète un billet direct pour répéter les mêmes erreurs du passé !

      Je doute qu’un homme d’affaires consciencieux s’inspire de la gestion suicidaire des anciens proprios pour faire des Expos 2.0 un succès !

    • @the_greatest

      C’est l’escalade des salaires qui a sorti le baseball de Montréal, pas la mauvaise gestion. Montréal ne pouvant rivaliser avec les propios milliardaires de certaines équipes américaines, y perdaient tous ses joueurs ‘veudettes’. Difficile de revenir sur le passé maintenant que d’anciens fans comme moi sont passé à autre chose. J’pas seul, les gens de ma génération sont comme moi,ont passé à autre chose et nos enfants pratiquent d’autres sports maintenant. Vous voulez retourner à une époque révolue.

    • Ok Greatest

      On va embarquer dans la meme galère, but this time, it’s different.

      Lisez Simon et leguet ci-dessus. Ils résument pas mal ce que je pense.

    • @simon_c

      16 décembre 2013
      17h24

      Oui Montréal fait des mauvais choix économique et la position des Montréalais sur biens des dossiers politique et économique ne fait aucun sens. Comparer les retombés d’investissements du pont Champlain avec le Baseball majeur est d’un ridicule consommé.

      Oui je dis non à un concours sur la beauté du pont qui peut retarder la construction du pont pendant qu’il faut réparé le pont actuel à coût de dizaine de millions alors que la beauté c’est terriblement subjectif.

      Le problème c’est que vous voulez un budget illimité pour le pont et que vous croyez que plus ça sera chère, plus il sera beau. La situation actuelle du pont Champlain, c’est qu’il faut construire au plus c… Il est trop tard pour le placotage.

      Je suis conséquent, les Montréalais sont sur le bord de l’extase quand on leur propose quelque chose qui ne rapportera rien pour l’investissement.

      Mais ils leurs poussent des boutons quand ils ont une opportunité d’affaire.

      Ça prend juste Montréal pour voter QS

      Ceci étant dit, attaquez le messager comme vous voulez mais vous n’avez toujours pas sorti les faits que Montréal n’est pas capable d’accueillir un club de Baseball.

    • The Greatest
      Il existe un lien entre le pont Champlain et un stade de baseball. La Dominion Bridge a construit ce Pont et cette autre curiosité architecturale que l’on appelle à présent le Rogers Center . Comme je l’ai déjà mentionné ailleurs et kkun à soulever la chose ici même, tout est fonction de l’élasticité des revenus médiatiques, c’est koi trop pour une facture de cable + internet (200.00, 250.00, 300.00). Mettons que lorsque une chaine spécialisée est rendue à faire jouer des reprises de match vieux de quelques années, nous nous trouvons pas très loin des cassettes des Padres sur la beach de Santa Banana.

    • Ni et leguet

      Pouvez-vous croire qu’on débat de centaines de millions d’argent public avec quelqu’un qui habite probablement encore chez sa mère…

    • @DcSavard et The_Greatest ou tout autres qui appuient le projet.

      Quelle site proposé préférez-vous? Je dois avouez que le site du bassin Willington non loin du jardin d’écluse et la vue du centre-ville qui vient avec me fait rêver.

    • Le baseball est un sport soporifique. Même se pitcher la balle c’est plate. Faut dire que le football aussi c’est plate. On ne pourrait pas avoir une équipe de soccer de niveau mondial?

    • @GG

      Faiblesse de la démocratie : le vote d’un sot annule le vote d’un génie ;-)

    • @maniacs (dernière intervention) :

      1-Personne n’a dit vouloir un budget illimité pour Champlain et personne ne croit que plus ça sera cher, plus ça sera beau. Manifestement, vous avez des difficultés à comprendre un simple texte.

      2- J’ai mis en ligne trois faits qui expliquent pourquoi je pense que le retour des Expos selon la formule proposée est une mauvaise affaire. Relisez mon commentaire de 17h24.

      Bien que vous aimiez vous placer en posture de victime, il est de notoriété publique que plusieurs fois vous avez démontré votre incompréhension des concepts économiques de base. Dès lors votre avis, sur toute question touchant à l’économie, ne vaut rien, puisque vous ne comprenez rien à ce sujet.

      Voilà.

      Répondez tant que vous le voulez, après 226 commentaires, ça tourne en rond et tout à été dit. Vous êtes un adepte du BS corporatif et des dépenses somptueuses dans une aventure à risque, tandis que d’autres font preuve de réalisme. Le reste, je m’en tape, pas le temps de revenir lire vos inepties.

    • Pas mal tout a effectivement été dit. De véritables arguments fondés, mais également des faussetés insidieuses…

      Lorsqu’on en vient à sortir l’argument selon lequel le sport professionnel n’est bon que pour les B.S. corporatifs, on a épuisé son stock de médisance. C’est quoi la prochaine étape calomnieuse ?

      Accuser les festivals montréalais de B.S. culturel. Ou encore que le financement public des films n’est en fait que pour entretenir les B.S. de luxe du cinéma…

      ***
      Pour ce qui est du choix d’emplacement du futur stade, mon premier choix serait le bassin Wellington. Le quartier Griffintown serait idéal pour ériger le futur stade, celui-ci serait le véhicule par excellence pour servir de pierre angulaire à sa revitalisation urbaine !

      Sinon, le terrain adjacent à l’autoroute Bonaventure est mon deuxième choix.

      Oubliez tout de suite Blue Bonnets ! L’Hippodrome de Montréal est situé dans un coin aussi attirant que le site de l’actuel Stade olympique. Et parlant du Stade son procès a déjà été fait.

      Pour que les futurs Expos reviennent jouer au Stade olympique, il faudrait procéder à plusieurs modifications pour qu’il soit propice au baseball.

      Montréal a eu du baseball majeur pendant 35 ans, mais n’a jamais eu un stade digne de ligues majeures !

      Plusieurs citent l’exemple de Vancouver en disant qu’ils ont fait la réfection du B.C. Place au lieu de s’empêtrer dans la construction d’un nouvel amphithéâtre.

      Ils devraient tout de même ajouter que les réparations du B.C. Place ont coûté au bas mot 800 millions $.

      C’est plate, mais le Stade olympique a été construit uniquement avec la seule vision d’un événement de deux semaines…

      Certains diront qu’il est insensé de payer 300 millions pour changer le toit du stade et ensuite payer 335 M$ pour les deux tiers d’un véritable stade de baseball.

      Pourtant, Expos ou pas, le Big O a besoin d’investissement si la société décide de la conserver ! Les deux dossiers n’ont strictement rien à voir l’un de l’autre.

      Pour convertir le stade en configuration baseball, il faudrait en autre rapprocher les gradins du terrain et ajouter des loges corporatives.

      Or, si l’on se fie au coût du stade de Vancouver, il vaut mieux construire un vrai parc de balle que de modifier un vieux stade qui tente d’en avoir l’air d’un !

    • Le Big O est un méchant casse tête ! Un trou sans fin, je garderais seulement la tour inclinée. Pour ce qui est de l emplacement du futur stade de baseball entièrement financer par un groupe prive, je préfère Griffintown, mais dans le fond, il faudrait un emplacement urbain avec un carre de 1000 pieds, si c etait possible, sur l ile Notre Dame, ou a mi chemin entre la place des nations et la station jean drapeau, mais bon…

    • Mon père m’a dit qu’il y avait déjà eu une équipe de soccer qui s’appelait le Manic de Montréal?

      1) Est-ce vrai?;
      2) Que s’est-il passé avec cette équipe? Pourquoi a t-elle disparu?

    • @simon.picotte
      Pour te répondre à ta manière, je te dirais que la raison pour laquelle le Manic n’a pas fonctionné ici à Montréal, c’est parce qu’il n’y a pas de sport plus endormant que le soccer !

      Un somnifère à la télé, qui veut regarder du monde courir d’un bord et de l’autre comme des poules pas de tête ? Et, pour ceux qui le pratiquent, je te dirais que puisque c’est très peu stratégique, le soccer est davantage un exercice qu’un sport !

      Maintenant, pour te répondre raisonnablement, je te dirais que oui ton père a raison, le Manic a joué durant trois saisons de 81 à 83. Je te dirais aussi que plusieurs facteurs peuvent expliquer leur départ. Notamment, le fait qu’ils jouaient dans une ligue un peu trop broche à foin. Durant la courte existence du Manic, la NASL est passée de 21 à 12 équipes. Or, ça n’allait pas bien partout en Amérique.

      Ce qui a tué le produit par contre, c’est lorsque les dirigeants de l’équipe, les Molson, ont décidé d’avoir une équipe uniquement composée de joueur canadien.

      À première vue ça pouvait sembler intéressant, mais les Molson avaient mal saisi qui composait leur véritable public cible, soit les Italiens, les Portugais, les Espagnols et les Grecques. Sensiblement le même public cible que l’Impact présentement!

      Saputo l’a compris et connait bien son marché et son produit. Son public multiethnique exige des vedettes européennes et internationales et Saputo le leur rend bien.

      Selon moi, une ville qui se respecte est en mesure d’offrir une diversité d’offre de divertissement que ce soit sportif ou culturel.

      Le soccer de la MLS a sa place à Montréal. Le football de la CFL a sa place à Montréal. Ce sont évidemment des circuits mineurs, mais leur présence fait partie de la force de la Ville.

    • Parlant d’urbanisme et surtout pour jaser pour jaser, il y a un terrain vacant près du Centre-Bell à l’angle des rues St-Jacques et Peel, tout juste à l’Est du terrain du supposé Parc Labatt.

      Ce terrain de l’arrondissement de Ville-Marie peut sembler sortir tout droit du champ gauche, car il est évidemment trop petit pour un stade, mais de l’autre côté de la rue il y a l’ancien planétarium abandonné. En bloquant le court tronçon de la rue Peel entre St-Jacques et Notre-Dame, les dimensions du quadrilatère deviennent très intéressantes pour un complexe de baseball !

      Par contre, il y a un gros bémol. L’École de technologie supérieure (ETS) possède non seulement des locaux sur le flanc sud du terrain vacant, mais l’école a également les droits de propriété du planétarium, étant donné que la Ville de Montréal leur a cédé gratuitement les titres de propriété…

      Le secteur est idéal, mais l’ETS ne cèdera pas un seul iota de terre gratuitement.

    • @the_greatest

      17 décembre 2013
      01h52

      C’est intéressant comme choix, je suis certain qu’avant de ce montrer intéressé, un acheteur potentiel sérieux irait voir discrètement le potentiel des lieux mentionnés mais aussi son coût.

      Personnellement, j’attendrais de voir l’évolution du dossier Baseball avant de prendre une décision avec le toit du stade. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre, je crois que si les gouvernements investissent dans un stade au centre-ville, c’est le temps de dire adieux au Big O. Le Big O n’engendre pas assez de revenus pour payé ses frais, quand le démolisse et qu’on garde la tour.

    • Pourquoi pas bloquer Peel, ben oui. Vous en parlerez a tous les travailleurs du contre ville qui passent par Victoria de votre bonne idée.

      Pour le fun, comme cela, ca coute combien de démolir le stade olympique.

      On dirait qu’on parle d’argent de Monopoly ici.

    • la verite est que que le gratin de Quebec inc s’est fait mettre en boite par un marchand d’art americain,qui les a dilues a l’os,pcq trop pissous pour reinjecter du capital dans l’equipe.
      RIP expos.

    • D’ailleurs la meme chose s’est passee avec le CH et Gillett….Montreal ville de 1ere classe,permettez-moi d’en douter.

    • guygadbois
      16 décembre 2013
      18h57
      Ni et leguet
      Pouvez-vous croire qu’on débat de centaines de millions d’argent public avec quelqu’un qui habite probablement encore chez sa mère…

      ————-

      Tiens tiens, des attaques personnelles. Pourquoi ça ne me surprend pas ?

    • @georgeslebay

      c’est son trademark,quand on ne prend pas ses arguments comme la verite ABSOLUE.

    • M Lebay

      VOus lisez mon commentaire à l’envers. Nous avons tous habité chez nos parents jusqu’.a un certain âge. Moi le premier.

      Sauf qu’a cet âge-là, je me gardais une petite gêne avant de dépenser des millions de dollars d’argent des autres pour promouvoir ma bébelle.

    • Vous avez raison, le foot est endormant gardons cela pour la plèbe et la ‘’unterclass’. Le foot est tellement impopulaire en Amérique du Nord que la Coupe du Monde organisée par les E-U détient encore le record d’assistance moyen par match le + élevé et le record d’assistance total, 25 ans + tard. N’eut été des chicanos illégaux, des ritals mangeux de pissenlits, des pork chops à profusion, la chose aurait été impossible. Le problème est que les 2 500 chaines spécialisées ont besoin de contenu, fais ke, très bientôt, nous allons revoir le retour en force du Mini Putt, platte ou pas, il faut peupler les ondes. Il y a tjrs le carré de la rue Mill, rue Bride et Wellington face au bassin Peel.
      NM

    • Vous avez raison, le foot est endormant gardons cela pour la plèbe et la ‘’unterclass’. Le foot est tellement impopulaire en Amérique du Nord que la Coupe du Monde organisée par les E-U détient encore le record d’assistance moyen par match le + élevé et le record d’assistance total, 25 ans + tard. Le problème est que les 2 500 chaines spécialisées ont besoin de contenu, fais ke, très bientôt, nous allons revoir le retour en force du Mini Putt, platte ou pas, il faut peupler les ondes. Il y a tjrs le carré de la rue Mill, rue Bridge et Wellington face au bassin Peel. J’ai avancé des chiffres sur combien pourrait couter la démolition et le nettoyage du Parc olympique… Avez-vous des suggestions …!?
      NM

    • Il n’existe pas 36 solutions pour le BiG O, mais la seule qui compte vraiment, c’est l’amputation qui arrêtera la gangrène ! Alors, soit la RIO fait un don a un consortium, sans bonification aucune, sans appui financier aucun, le consortium a 5 ans pour faire du BiG O une installation digne d’une franchise de baseball. Nous fermons les yeux, prions le seigneur et crachons un autre 300 millions pour réparer le stade et nous faisons de la publicité auprès des moonies, de Billy Graham et autres TV preechers pour remplir le stade, soit on démolit la chose tout en gardant la Tour inclinée, au moins, elle se trouve dans le livre Guinness pis comme y dit l’autre, ça fera partie d’un bo package promotionnel que la Ville peut offrir pour l’image touristique…
      NM

    • Après le stade Olympique, le nouveau colisée, le Mondial de soccer et le retour des expos, pourquoi ne pas lancer un projet pour une ambassade Québécoise sur la lune?

      Peut-être un coffre-fort virtuel, un éléphant géant mécanique ou un mirroir d’eau?

      Et pourquoi pas un monorail, une loupe géante, un gratte-ciel en popsicle ou un escalier automatique qui ne mène nulle part?

    • sur et certain que les parasites du sport pro vont avoir l’oreille des parasites qui nous dirigent tout ca pour les factures des tis-amis tout autant parasites

    • Dan, Dan Dan

      Vous me connaissez bien mieux que cela.

    • Les coûts d’entretien du toit du Stade olympique sont maintenant estimés à 800 000 $ par année. Cette toile temporaire, installée en 1998, est à la toute fin de sa vie utile.

      Le dossier est stagnant depuis belle lurette. Le stade n’est la priorité d’aucuns paliers gouvernementaux.

      Au printemps dernier, le dossier avait provoqué un énième embarras d’improvisation crasse chez les péquistes.

      Le ministre responsable de la métropole, le très suffisant Jean-François Lisée, certifiait qu’une solution serait trouvée « avant l’été ».

      L’affaire s’est vite retournée au ministre délégué au Tourisme, Pascal Bérubé, qui n’a promptement contredit Lisée en ne promettant aucun échéancier, ni de solution envisagée.

      Le départ de David Heurtel de la présidence du Parc olympique de Montréal n’aidera en rien à faire avancer les choses.

      Toit fixe ou toit rétractable ?

      N’oublions pas que l’actuelle toiture pourrait empêcher la présentation des deux matchs pré-saison des Mets contre les Blue Jays en mars prochain, si les prévisions météorologiques prévoient une précipitation de neige.

      La toiture ouvrante et autoportante, qui utilise un mélange de vérins pneumatiques et du principe simple du contrepoids, imaginé par le concepteur François Delaney est à mon sens fort intéressant. Il était question d’un coût de 225 millions $ en 2010, alors que la version d’appels d’offres de SNC-Lavalin proposait un toit rigide, fixe et en acier le tout pour 300 millions $.

      Aujourd’hui, les rapports indiquent que les coûts seraient inversés, 200 M$ pour un toit fixe et 300 M$ pour un rétractable. Allez savoir pourquoi!

      Néanmoins, que le toit soit fixe ou rétractable, la question est plutôt de savoir ce qu’on fait du stade !

      Le président de la Chambre de commerce, Michel Leblanc suggère de développer une nouvelle vocation aux infrastructures du Parc olympique, notamment en transformant le stade en un centre de foires.

      D’ailleurs, sur le site de la Chambre de commerce on peut trouver facilement un article à ce sujet. Leblanc propose ceci :

      « La métropole doit se doter d’un centre de foire pouvant accueillir les plus grands salons internationaux; les retombées économiques de ces événements sont majeures. Le Parc olympique est disponible et peut accueillir de telles installations. Un centre de foire bien animé, avec l’offre du Palais des congrès, serait un atout inestimable pour positionner Montréal comme place d’affaires de premier plan en Amérique du Nord ».

      Reste à savoir si le coût en vaut la chandelle. Personnellement, je n’en sais rien. Un gros Palais des congrès en vaut-il réellement la peine ?

      L’implosion du Stade par dynamitage est, non seulement pas envisagée, mais en plus il détruirait le métro de Montréal. Il est même dit que le dynamitage du stade projetterait du béton à des kilomètres du quadrilatère et même pourrait traverser le fleuve jusqu’à Longueuil!

      La seule manière concevable de démolir le Stade serait d’y aller morceau par morceau, comme il a été assemblé. Le coût relié à ceci serait trop astronomique, on parle de 700 M$ et prendrait quatre ou cinq ans…

    • Les Américains ne viendront pas à Montréal PARCE QUE la MLB est en ville(s.v.p. faut pas charrier),ils sont gavés au max dans leur propre pays avec le baseball,c’est baseball mur à mur là-bas.Par contre,oui c’est vrai,la MLB donnerait une couverture médiatique à la ville mais les études d’impact économique quant à cette couverture sont des plus floues ou carrément contradictoires entre elles.

      De toute façon,comment prendre au sérieux une étude biaisée qui projète de 27 à 31,000 le nombre de spectateurs par match?Revenus télé toujours selon l’étude: 40 millions(!).Ça veut dire qu’il faudrait payer un surplus(pay per view)pour voir les matchs: flop annoncé.Effectivement,la MLB est un joujou très vorace.
      p.s.J’ai été fan des Expos et par après je suis passé à autre chose.Et je suis convaincu de ne pas être le seul à réagir de cette façon-là.À un moment donné,enough is enough,et on passe à autre chose.L’acharnement sportif sur un moribond,très peu pour moi.

    • @Dan

      Quand il répète les prénoms (Dan Dan Dan) 3 fois c’est qu’il essaie de vous prendre de haut ce petit.

      JP Gauthier

    • Bonjour Simon!

      Ce n’est pas exactement cela. C’est plutot le ton que j’adopte que je prends quelqu’un que je connais bien à dire quelque chose qu’il sait très bien être une niaiserie. C’est parfois paternaliste, parfois amical.

      Dansd ce cas-ci, c’était amical.

    • et voila pour la ville de Quebec et tout les Quebecois

      http://blogues.radio-canada.ca/bloguesportif/2013/12/09/la-preuve-est-faite-le-sport-professionnel-navait-pas-besoin-de-fonds-publics/

    • @marchild

      j’ai beaucoup de respect pour l’intelligence de GG.mais il a une deformation professionelle qu ‘il transgresse sur les blogues.

    • Merci pour votre texte rempli d’info.

      Mes yeux saignent quand je vois autant d’argent dans le stade qui ne rapporte presque rien… 800 000$ pour auto suffire la régis Olympique… Quelle éléphant sérieusement.

      Aucune décision politique ne sera facile avec le stade mais j’ai de la difficulté à prendre accepter le 700 millions pour la démolition.

      Il ne faut pas oublier qu’avec démolition, la très grosse portion des coûts sont en main d’oeuvre contrairement à la construction.

      Une chose est sur, si on a le choix de dépensé entre un toit pour le stade Olympique qui ne rapporte que 10 événements par année et un stade de Baseball qui donne minimum 81 événements+60 millions en revenus US. Le choix est facile.

    • @the_greatest

      17 décembre 2013
      12h08

      Merci pour votre texte!

    • 700 millions je ne crois pas non plus, les americains ont démantelé K-33 au Tennessee pour cette facture. On dirait que non maniacs. Il est préférable de relancer SALTIMBANCO et de faire une foire medievale annuelle au BiG O. Blague a part, merci pour les infos aussi…
      NM

    • De toute facon, que l’on aime ou pas, le Big O est indestructible non ! Il fait partie maintenant des immeubles à valeur patrimoniale…Il est intouchable de l’extérieur, mais touchable de l’intérieur..
      Ouin…
      NM

    • ‘pas encore fini cette discussion ???

      Alors, qui gagne ? MTL ou MLB ?

    • good one jon8

      Ni

      C’est parce qu’il y a quelques personnes qui habitent dans ce coin-là… Doh.

    • GG
      Bin la… C’t'évident…Je ne l’avais pas vu comme ca ! Mon Dieu ou ais-je la tete… De toute facon auto-suffisant a 30 ou 40%, c’est bin assez pour ce type d’installation. Passons a autre chose…
      NM

    • Ni

      Première fois que je vous pogne en pleine crampe de cerveau. Faut fêter cela!

    • Comme si subventionné un investissment d’Environ 1G$ était impensable. Ce projet serait rentable, l’étude le démontre. C’est dommage que parce que c’Est du sport professionnel seulement, on ne veut pas le subventionner, on subventionne tout le reste…

      J’ai quand même espoir qu’il y a un changement de mentalité parmis nous qui réalisera l’importance d’un tel projet. À Québec au moins ils ont compris…

    • A Quebec au moins ils ont compris.

      Compris quoi?

    • abus@cyberpresse.ca

      guygadbois ne fait que du trolling sur le blogue.

      leguet et NiCMef ont eux aussi fait du trolling, bien que guygadbois soit réellement un problème nuisible à la bonne qualité des blogues!

    • @mab37 et @guygadbois
      Je suis né et je demeure à Québec, j’aimerais bien savoir ce qu’on a compris???

    • http://www.youtube.com/watch?v=AEZjzsnPhnw

    • Le retour d’une équipe de baseball à Montréal peut être une bonne chose à certaines conditions.

      Le départ de Expos a été provoqué par plusieurs événements:
      - une mauvaise gestion des administrateurs en place;
      - une baisse de l’intérêt envers le baseball causé par les athlètes eux-mêmes qui étaient payés excessivement et qui se foutaient de leurs admirateurs (sans être un grand fan, j’ai décroché du baseball à ce moment là, je préférait regarder de jeunes jouer au baseball avec enthousiasme que ces millionnaires qui se foutaient de nous);
      -etc.

      Le Stade Olympique n’est pas le meilleur endroit pour jouer au baseball mais est-ce vraiment le pire? N’était pas une bonne excuse pour certains?

      Le rénover pourrait être notre contribution à la venue d’une équipe de sport professionnel.

      Il est situé à 9,2 km de la Place Ville-Marie. Il est desservie par 2 stations de métro. Si on veut sortir après la partie on reprend le métro et 10 minutes après on est au centre-ville.

      Le Stade après 40 ans d’utilisation a besoin d’entretien majeur tout comme n’importe quel édifice. Il faut rénover la plomberie, l’électricité, etc. Cela est normal.

      Le seul vrai problème du Stade est le toit et le manque de loge. Ajouter des loges ne devrait pas être un si gros problème.

      Pour le toit, c’est peut-être le moment d’y remédier. Presque tout ceux qui ont été impliqué dans la construction du stade sont à la retraite. Certains n’ayant pas aimé que M. Drapeau ait choisi un architecte français, aurait voulu raser le stade pour le remplacer par une construction en acier à l’américaine.

      Maintenant, on pourrais évaluer le remplacement du toit avec plus de sérénité mais il faudrait s’y mettre maintenant. L’Échangeur Turcot et le Pont Champlain, ça ne nous rappelle rien. On attend pour agir et ça nous coûtent un bras par la suite.

      Remplaçons ce toit si c’est possible par un toit rétractable. C’est une obligation avec notre climat.

      Ajoutons des loges. Cela sera notre contribution à la venue d’une équipe professionnelle.

      Le stade sera utilisé à l’occasion par les Alouettes et pour le soccer. Le salon de l’auto y était mieux logé qu’au Palais des congrès. Cela complètera l’offre pour les congrès à Montréal.

      Si on peut l’utiliser pour qu’il fasse ses frais, ce sera mieux que de le chauffer l’hiver sans qu’il soit utilisé.

    • C’est un beau rêve, et ça aiderait à revitaliser cette ville en déclin, mais ça n’arrivera probablement pas.

      Il n’y pas assez d’argent privé au Québec pour soutenir un tel projet sans une énorme contribution publique. Or côté public nous sommes bien trop dans le trou pour qu’un projet d’une telle ampleur puisse être justifié. Certes il y a le précédent du Colisé de Québec, si c’était bon pour Québec…, la différence c’est que 1) le Baseball ne soulève pas autant d’enthousiasme et 2) Il n’y a pas assez de votes à acheter à Montréal.

    • @pbrasseur

      18 décembre 2013
      08h11

      Nous sommes dans le trou car on finance des trucs qui ne rapporte aucun sous. Le Baseball est tout le contraire.

      Si on veut vivre dans le trou, on a juste à lever les yeux sur les entreprises au gré de nos goûts et notre moral puis à continuer de financer les garderies à 7$ et une éducations sous financer ou le registre des armes à feux. Le problème, c’est que les québécois aimeraient avoir tout les meilleurs services sans qu’aucune entreprise prospère ici ou pollue ou face des millionnaires. La beauté avec les millionnaires, c’est qu’ils paient des impôts contrairement à 40% des québécois.

      On a fait nos choix et notre niche, la faillite et la jalousie des riches semble plaire beaucoup plus aux Québécois que la création de richesse.

      Le Baseball majeur est devenu un vrai moulin à argent mais il ne reviendra jamais au stade Olympique. Les Expos demain matin aurait 3 fois le chiffre d’affaire des Nordiques mais l’investissement d’un Colisée fait plus de sens qu’un stade au centre-ville?

      Les Québécois sont beaucoup trop émotif pour comprendre la logique des chiffres.

    • C’est koi cette hantise de la démolition. Je ne dis pas que c’est la solution, mais il s’agit bien d’une des solutions. Citron ! Que reste-il de l’Expo 67 au juste ! Tant qu’à faire que reste-il de l’Expo 1889 à Paris, hin !? On veut tellement émuler nos cousins français, pour une fois que c’est plausible…
      NM

    • @ nanlaj

      Ha ha ha! L’argument à 5 cennes! Cleveland Cleveland Cleveland!! Voilà, vous avez maintenant irresitiblement envie d’y aller dépenser votre pension!

    • mrbaseball1960

      Mr l’accusateur gratuit avez vous quelques arguments qui soutiennent votre cause ?

    • @Pbrasseur

      Si Montréal est en déclin(ce qui vous n’arrivez pas à prouver), watch out pour Vaudreuil !

    • @maniacs

      Je vous l’ai dit quoi faire si vous voulez du baseball à Montréal. Formez un groupe d’investisseurs et vendez des parts à tous ceux qui y croient, c’est tellement rentable selon vous que ce ne sera pas difficlie à trouver. Allez go et on s’en reparle, ici c’est perte de temps.

    • leguet

      Vous devriez lire les commentaires de maniacs et de the_greatest. Ils ont offert tout deux des commentaires lucides et pondérés !

      Fort instructif pour tous ceux qui ne comprennent pas la situation.

    • @guygadbois et @disjonctator

      Vous avez changez la mentalité et les projets d’envergure ne vous font pas peur. Vous avez compris que ‘’si vous le construisez, ils viendront”

      On fait du sruplace depuis trop longtemps à Montréal

    • Field of Dreams !
      C’est malheureusement d’une autre époque. Ce n’est pas parce que vous le construisez qu’ils viendront forcément. Si c’est un sure shot, comme tout le monde semble dire, le privé ne devrait avoir aucun problème à lever les fonds nécessaires pour construire ce stade tant convoité pour le centre-ville. Sinon, il y a tjrs le BiG O pour un bargain en échange de conversions à leurs charges. Quand Turner Field fut inauguré en 1997, on disait que ça allait être le dernier stade des Braves. Ils viennent d’approuver un ‘’move’’ dans les banlieus. TSE je veux dire…Sincèrement, je serais le premier a acheté des billets de saison. Pensez à St-Petersburg, Buffalo, dernièrement San Jose.
      NM

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité