Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 27 novembre 2013 | Mise en ligne à 6h48 | Commenter Commentaires (106)

    Vite, vite, construisons un pont laid!

    479409-viaduc-millau-enjambant-vallee-tarn

    Le viaduc de Millau.

    Je ne doute pas que les conservateurs soient désolés des événements qui entourent le pont Champlain, de l’insécurité provoquée par la fermeture des voies, des problèmes de transport que cela provoque dans la région.

    Mais je les soupçonne néanmoins de se réjouir d’avoir à accélérer les travaux en vue du remplacement du pont. Plus besoin de justifier leur aversion pour le concours d’architecture…

    Il est en effet plus difficile d’exiger qu’on fasse un «beau» pont bien conçu quand l’actuel pont menace de s’écrouler à tout moment…

    Mais je vais néanmoins profiter de cette tribune pour oser le plaidoyer pour un concours d’architecture ET d’ingénierie, et ce, document à l’appui.

    Au cours des derniers mois, Transports Canada et la Ville de Montréal ont mené de concert une «démarche pour assurer la qualité architecturale du nouveau pont sur le Saint-Laurent». Ces travaux, très bien faits, ont permis d’analyser toutes les options grâce à l’apport des plus grands experts.

    En lisant le compte-rendu des rencontres, dont je vous parle ici en primeur, on en vient à cette conclusion : il est tout à fait possible de tenir compte de la qualité de l’ingénierie et de l’architecture du futur pont sans délais ni surcoûts indus sur le chantier. Un scénario d’autant moins farfelu que les problèmes actuels du pont Champlain viennent en bonne partie de sa mauvaise conception (aggravée par l’épandage de sel de déglaçage). On avait en effet choisi, à l’époque, le projet le plus simple et le plus économique afin d’ériger l’infrastructure en seulement trois ans.

    Pour l’instant, la seule chose qui est coulée dans le béton dans ce projet, c’est qu’il sera fait en PPP. Les différents intervenants ont donc analysé les choix possibles dans le contexte d’un tel partenariat avec le privé :

    - un PPP avec une mise en compétition entre soumissionnaires,

    - un PPP avec directives architecturales contraignantes,

    - ou carrément un concours international multidisciplinaire.

    Chacun a ses limites, mais aussi ses avantages.

    1) La «mise en compétition», qui a été utilisée pour le Palais de justice actuellement en projet à Paris, est l’option la plus ambitieuse. Elle obligerait de choisir trois soumissionnaires, puis de leur demander à chacun trois préconcepts, après quoi un jury aurait à se prononcer. Puis un concept serait par la suite développé.

    Cette option allongerait le projet d’au moins six mois en plus d’être méconnue au pays, ce qui la rend incertaine et peu intéressante dans le contexte actuel, convenons-en.

    2) Il y a ensuite les «directives architecturales contraignantes», un scénario que privilégieraient les conservateurs, si mes sources sont bonnes. Cela ne serait pas une catastrophe, on s’entend, mais cela risque de donner un pont «pas si tant pire»…

    L’avantage de cette option, c’est que les directives (fixées par un groupe d’architectes et d’ingénieurs) seraient simplement intégrées au projet en cours. Elles n’auraient donc aucune incidence sur l’échéancier. Mais le désavantage, c’est qu’elles pourraient aussi ne pas avoir d’incidence… sur la qualité finale du projet!

    La latitude du donneur d’ouvrage est telle dans ce scénario qu’il peut choisir l’importance réelle qu’il accorde à la qualité architecturale en aval, malgré les «directives» en amont. C’est d’ailleurs ce qui a donné l’architecture extérieure plutôt décevante de l’Adresse symphonique de Montréal. Les rumeurs dans le milieu veulent en effet que le sujet ayant obtenu le plus faible pointage pour sa qualité architecturale, à la fin du processus, est celui qui a remporté la mise…

    3) Reste le concours multidisciplinaire, qui fait peur aux conservateurs, mais qui ressort le plus favorablement du rapport de la «démarche commune». À mes yeux du moins, car les auteurs du document ne choisissent pas d’option comme telle.

    Le concours d’architecture et d’ingénierie aurait certes un impact sur l’échéancier, mais d’à peine quatre mois (sous réserve du nouveau calendrier, évidemment). Quant au surcoût, il est évalué «entre 1 et 5 % du budget», soit… le même montant que les deux autres options!

    En outre, ce scénario a l’immense avantage d’intégrer au processus des préoccupations autres que financières, comme on l’a vu avec le viaduc de Millau par exemple, mais cela, sans exiger aux consortiums la fastidieuse tâche de proposer trois projets différents.

    En un mot, on lance un concours pour élaborer un concept (parallèlement à l’avancement des études et propositions, ce qui réduit les délais). Le projet lauréat devient le design de référence. Puis le processus suit son cours, les candidats ayant à développer leur proposition sur la base du concept de référence.

    On n’est donc pas dans «le plus bas soumissionnaire», mais bien dans la mise en concurrence des soumissionnaires, afin qu’ils intègrent en amont des préoccupations d’intégration urbaine, d’ingénierie et de qualité architecturale à leur projet.

    Le mérite de ce scénario, c’est qu’il évite les «directives» fixées par un «groupe d’architectes» choisi on ne sait trop comment. Il évite le piège d’un pointage plus favorable au coût qu’à la qualité du projet. Et il évite la compétition d’idées qui s’étire en longueur.

    Il se situe plutôt avantageusement entre les deux autres scénarios, ce qui permettrait, au prix de quelques mois à peine, de ne pas construire un pont «vite fait, mal fait» mais bien un pont bien conçu, bien pensé et, pourquoi pas, un beau pont…


    • Si vous voulez un aperçu de ce qu’aura l’air le nouveau pont Champlain allez voir le nouveau pont Serge Marcil et la partie qui enjambe la voie maritime sur la nouvelle section de la 30. D’après moi ça sera comme ça en un peu plus gros, plus large pour accommoder plus de trafic et le TEC. Rien de spécial, pas beau mais fonctionnel et compte tenu de l’urgence de la situation et de l’état pitoyable des finances publiques ça serait bien correct.

      Mais bordel j’espère qu’ils ne pousseront pas l’odieux jusqu’à lui donner un nom de politicien….

    • Commençons par espérer un pont fonctionnel, durable et à un coût raisonnable.

      L’esthétique vient après ces trois premiers critères.

    • J’aime bien la photo qui illustre ce blogue:

      Un pont dans les nuages!

      Il ne manque que les pelles!!

    • Ma Grand-Mère disait toujours: ‘ Çà ne coûte pas cher construire beau que construire laid.’

      @pbrasseur
      Pour les noms de politiciens, il n’en tient qu’à nous à l’intégrer à nos habitudes. Je continue de prendre l’avion à … DORVAL.

    • Bravo Mr Cardinal. Vous avez raison. Votre vision est la bonne et les Montréalais doivent imposer aux décideurs ce choix.

      Il faut ralier les forces vive de Montréal afin de forcer la main à Ottawa et à Québec. Mr Coderre veut montrer qu’il est rassembleur, voici le projet idéal pour le faire.

      Que les nouveaux élus de Montréal prouve PAR LEURS ACTIONS. Et non uniquement par leur parole à l’Hotel de Ville qu’ils sont dignes de leur fonction.

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • À quoi bon avoir un beau pont quand on tombe sur des horreurs comme les Bixi ou les quartiers en décrépitude dès qu’on en sort…

    • @sergioo

      Je ne sais pas à quand remonte votre dernière visite à Montréal, mais je vous invite à aller prendre une bière ou un café sur Ontario près de chez moi.

      Vous serez surpris du choix et de la qualité pour un des quartier pauvre de Montréal.

      Montréal est une des plus belle ville d’Amérique, j’aime la comparer à San Francisco. Il nous manque à peu près uniquement que du transport en commun efficace et une meilleur équité fiscal pour qu’elle se révèle comme une grande ville.

      Un des meilleurs endroits ou vivre au monde.

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • en fait, la question que je me pose: si le pont est financé par un péage, pourquoi est-ce le fédéral qui s’occupe du dossier. Il ne peut que faire augmenter les coûts sans aucune valeur ajoutée. Transférons la gestion du dossier aux Québécois et faisons le à NOTRE goût

    • Les fonctionnaires n’ont rien à cirer de Montréal, le plus laid le mieux.

    • @sergioo

      je ne savais pas qu’il y avait des Bixi à Brossard. Mais vous avez raison quand vous parlez d’horreurs dès qu’on arrive sur la Rive-Sud…

    • Vite vite vite: Créons des comités environnementaux, produisons des rapports sur les impacts sociaux et mettons en place des audiences publiques !!

    • sergioo

      Parlez-vous de l’Îles-des-Soeurs ou de Brossard?

    • Pourquoi on ne se concentre pas à faire de Jacques-Cartier le pont emblème de Montréal, éclairage et tout et qu’on fasse de Champlain un pont économique, à la mesure de nos moyens et de l’urgence qu’il y a? En passant il ne pourra pas être plus laid que celui qu’on a présentement.

    • jouffluefarfelue, 07h33

      “Pour les noms de politiciens, il n’en tient qu’à nous à l’intégrer à nos habitudes. Je continue de prendre l’avion à … DORVAL.”

      Bravo! Je vois que ne suis pas le seul à le faire… ;)

    • Un pont laid se marierait très bien avec la Rive-sud

    • ETK, si on veut faire un BEAU pont, ça élimine une couple de politicien comme nom

    • @66benoit66

      Pourquoi n’avons nous pas le moyen à donner à la métropole du Québec, notre moteur économique un pont qui a de l’allure?

      Sauver de l’argent pour mieux le dépenser en région ou à Québec?

      Montréal a besoin d’un pont et je ne me contenterai pas de quelque chose de potable pour satisfaire des provinciaux égoïste.

    • D’où ça sort, l’idée d’opposer beauté et durabilité? D’où ? Quel est le rapport?

      Me semble, le gars qui se fait construire une maison: «Faites-moi ça laitte, parce que je veux que ça DURE! Et c’est pressant, fait que pas le temps de tracer des lignes jolies ou harmonieuses: tracez-en des laides, ça va aller ben plus vite !»
      prématurément.

      Absurde, non? Quand un ouvrage fout le camp de manière prématurée, c’est en raison d’un problème au plan de la conception, de la construction, de l’entretien, ou tout à la fois. L’esthétique n’a rien à y voir.

      Et j’ai presque envie de rappeler l’impact positif que peut avoir la beauté d’une ville ou d’une région sur son économie, mais je sens que je vais parler dans le vide.

    • à tout le moins, j’espère qu’il vont le faire une autre couleur que….vert…..

      Cela ne devrait pas coûter plus cher de peinture…

    • Apparemment, ce n’est pas encore aujourd’hui que Sergioo va écrire quelque chose d’intelligent.

    • Le titre est drôlement charrié. Et pas question de faire un concours. Les journaleux vont s’obstiner entre eux ad vitam aeternam pour savoir quel est le plus beau. Qu’on fasse un pont solide et durable construit de béton et d’acier. Plaçons l’argent dans la robustesse du pont et non dans l’esthétisme. Au final, l’important est qu’il permette au plus de véhicules possible de transverser. Deplus, ce pont devra être payant (Harper nous l’a promis) pour enfin mettre une barrière psychologique à l’entrée et accumuler des fonds dédiés à son entretien. Qu’on ne le méprise pas pour sa laideur, Qu’on l’aime pour son efficacité et sa puissance à remplir sa mission. Et sa mission n’est certainement pas de faire plaisir au journaleux et à la clique artistique montréalaise. Eux ne seront jamais contents. Ils en veulent pas de ponts. Ils sont pour le « tous-en-bixi ». Nous ne sommes pas dupes.

    • ..@nett & jouffluefarfelue: Nous sommes donc plus de deux à préférer Dorval. :-)

    • @ sceptique: De un parce que Québec n’a vraiment pas les moyens de se payer un nouveau pont. Et de toute façon, ils demanderaient l’aide d’Ottawa pour le financer. Parce qu’on le sait, on haït Ottawa, sauf quand on a besoin de cash.

      De deux parce que si c’est Québec qui s’en occupe, ça sera pas mal plus long que l’échéance actuelle qui est déjà pas mal longue à mon goût. Tout serait retardé parce que ça prendrait des nouvelles études et bla bla bla.

      @ bob_Inette: vous avez raison. À ce point-ci, il me semble qu’on a pas tellement le temps de faire dans le fancy, assurons-nous d’abord d’avoir un pont sécuritaire.

    • J’aimerais clarifier deux choses:

      Premièrement, qu’est-ce que beau en architecture, en design et en génie? La réponse n’est pas unique, mais voici quelques pistes en ce qui a trait au pont Champlain. On peut évaluer la beauté d’un tel ouvrage par les critères suivants: le caractère, l’économie de moyen et l’audace.

      Le caractère, c’est cette capacité d’une forme d’évoquer le respect par la justesse de son harmonie.

      L’économie de moyen, c’est de ne pas trop en faire, de mesurer ses gestes et d’en calibrer leur importance.

      L’audace, c’est cette touche qui attire l’attention, qui donne envie de comprendre, qui questionne. Bref, l’audace c’est ce qui nous donne envie de revenir et d’apprécier.

      Donc, comme je disais, en quoi concevoir un ouvrage à partir de ces critères peut-il être une surcharge en temps et en argent? Il suffit d’engager les bonnes personnes et ça se fera tout seul. Par contre c’est certain que si on demande d’appliquer ces principes à des professionnels incompétents et paresseux, on se ramassera dans un cul de sac…

      —–

      Deuxièmement, le PPP est le pire ennemis des trois critères que j’énonçais ci-haut. Lors d’un PPP, le client de l’architecte, c’est celui qui construira. C’est carrément un conflit d’intérêt car les critères d’appréciation de celui qui construit, se limitent malheureusement à ce qu’il connaît et ce qu’il “VEUT” bien faire. Les chats ne font pas des chiens…

      Nous sommes dans une époque ou l’audace n’entre pas dans les calculs en gestion publique. C’est triste. Dans tous les sens du terme.

      Francis Huneault

    • En 2010, en Russie, on a construit un pont gigantesque en seulement 4 ans et qui exigeait encore plus de particularités qu’ici. Pourquoi on ne peut faire pareil?

      http://russie.fr/pont-vladivostok-ile-russky

    • @bibianne

      La construction du futur pont doit s’étaler sur cinq ans. Un de plus qu’en Russie, seulement.

      François Cardinal

    • http://fr.wikipedia.org/wiki/Viaduc_de_Millau

      Études pour ce pont ayant commencé en 1987 et mise en service en 2004. Opposants au projet au départ, des écologistes et des élus locaux.

      Cest bien beau tout cela mais est-ce le genre de pont dans un milieu semblable ?

    • Confession:

      Quand je lis ou j’entends une personne mépriser le désir d’esthétisme en urbanisme, je présume qu’elle a 50 ans mais s’habille comme un ado, qu’elle possède un véhicule 20 fois trop grosse pour ses besoins, que sa maison est en brique rose pâle avec des décorations de Noël soufflées à l’air chaud sur son parterre.

      Et j’ai même pas honte.

    • Pourvu qu’il soit juste assez beau pour qu’on ne puisse pas l’appeler “pont Denis-Lebel”.

    • Primo, vous ne devez pas souvent passer sur ce pont pour ne pas trouver ridicule le délai de 8 ans pour construire un nouveau pont.

      Secondo, 8 ans, c’est ridicule! Comparez avec ce qui se fait ailleurs et vous ne pourrez qu’en venir à la conclusion que l’échancier et le budget sont ridicules. Et étrangement, on ne parle que de l’échéancier et personne ne remet en doute ce budget qui semble tout droit sorti des bureaux d’experts qu’on s’attendrait de voir à la Commission Charbonneau.

      Même le viaduc de Millau qui coiffe votre billet a pris 10 ans pour voir le jour mais on parle ici d’un truc très spécial et il ne devait pas remplacer un pont qui risquait de tomber. D’ailleurs, un ouvrage d’environ $600M….on est loin du budget pharaonique de Champlain.

    • Tertio, on peut construire plus rapidement qu’en 8 ans et faire du bon boulot….du moins, d’autres dans le monde en sont capables…

    • @FCardinal : Vous sous estimez les méfaits du modèle québécois. Ils vont le construire en 8 ans au mieux. Imprévus sur imprévus qu’on va nous sortir et ils vont vouloir se donner de l’ouvrage le plus longtemps possible. Comprenez?

      @bibianne : En russie, lorsqu’ils voient une famille de couleuvres brunes on n’arrête pas les travaux pour se demander ce qu’on va faire. Ici oui. Nécessairement, c’est plus long.

    • Lien vers un autre pont et son historique :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Golden_Gate_Bridge

      Conclusion ? Pour le dossier d’un nouveau pont Champlain pour remplacer celui actuel, nous avons au moins 15 ans de retard alors.

      Alors, il faudrait aussi se poser des questions en même temps sur les autres ponts de Montréal. Le pont Jacques-Cartier, sa durée de vie utile sera atteinte en quelle année ? Et le pont Mercier, par exemple ?

      Pourquoi Jacques-Cartier est plus durable ? Car il est moins surutilisé ? Et la décision des conservateurs de Mulroney d’enlever le péage sur Champain à l’époque cela a contribué à l’achever ce pont ?

      Mercier aussi est plus vieux.

      Puis sans parler de Victoria. Victoria, Mercier, Jacques-Cartier ont été conçus par des ingénieurs. Champlain , on suppose que c’est le cas aussi mais Wiki ne donne pas leurs noms.

      Les ingénieurs sont plus populaires que les architectes au Québec et depuis fort longtemps ?

    • @Mcdoux, le fédéral n’y mettra aucune cenne. Financer par péage. Donc, get out of there, on s’en occupe

    • Je ne vais certainement pas contredire M. Cardinal aujourd’hui, c’est ce que je dis aussi depuis longtemps. Le fédéral s’est traîné les savates dans le but de pouvoir invoquer l’urgence pour construire une cochonnerie qui ne durera pas, transférer le pont aux Québécois et ne plus en entendre parler. Ce sont aussi nos impôts au fédéral qui serviront à construire ce pont. Ce n’est pas la charité que fait le fédéral en construisant le nouveau pont.

      Ça va faire la mentalité de quêteux qui veut que parce que ça vient du fédéral il faut accepter n’importe quoi. Le fédéral c’est nous aussi.

      Il n’y a pas de contradiction entre un pont beau et fonctionnel. Si le pont ne remplit pas les besoins parce qu’on a bâclé l’ouvrage, il sera bien plus coûteux de corriger ou de subir les pertes conséquentes à cette mauvaise conception dans le futur et pour des décennies.

      Maintenant, on gagne combien de temps à construire un pont laid? Sur l’échéancier global, pas grand chose. Et ça n’empêche absolument pas d’autres travaux de procéder au niveau de la planification et de la structure.

    • La beauté du projet passe apres un paquet de facteurs beaucoup plus importants et entre vous et moi qu`est ce que ca va changer qu`il soit beau ou non ?

      Il devra être bien situé,efficace,polyvalent et respectueux des échéanciers et des prévisions budgétaires.

      Peut on le construire plus vite que ce qui est prévu ? Assurément mais je ne suis pas certain que ca soit possible et il faudrait bien plus prévoir le contraire. Le ministre Lebel n`est qu`un pion et le tout-puissant Harper décidera de tout. Même si un nouveau maire est en place à Montréal ,sa voix n`a historiquement pas beaucoup de poids pour influencer les projets. L`industrie est faite comme ca. Les ingénieurs et architectes prennent temps et argent pour aboutir à un plan.Suivront les sempiternelles commissions d`études de toutes sortes afin que tous les namis aient leur mot à dire…

      Je ne crois pas que le délai nécéssaire pour la construction va changer la durée de vie ou la fiabilité du pont car on l`a vu, même les ingénieurs sont incapables de se prononcer la dessus.

    • Ce qui serait urgent ce serait des péages sur tous les ponts mais ce ne serait pas populaire politiquement.

      Ce sont les heures de pointe qui sont les plus problématiques.

      Alors quoi, il faut remplacer Champlain et qui sait peut-être les autres ? De plus, un pont supplémentaire ne serait pas nécessairement de trop sauf que… Comment va-t-on financer tout cela ?

      Le débit de circulation va continuer à augmenter ? Non mais pour un beau pont Champlain neuf , on aurait dû parler de son remplacement en 1998 et là il serait en construction depuis un certain temps et être prêt pour la mise en service en 2016.

      On est dans un état d,avancement dans le dossier qu’on aurait dû avoir peut-être en 2002…

      Et maintenant on devrait discuter d’un autre pont à construire et beau également mais qui serait prêt lui vers 2025 à 2030.

    • On peut penser bien des choses et idées qui nous viennent en tête comme cela…

      Tiens là, je serais tenté par le nouveau pont de Port Mann en Colombie-Britannique et alors j’engage CBA Engineering.

      Pour l’architecture, je pense encore à Taillibert et le Stade-Olympique et ensuite les ingénieurs de SNC-Lavalin. À quoi bon avoir un architecte international si par la suite ce sont des ingénieurs locaux qui viennent retravailler l’ouvrage sans même bien le comprendre ?

      Vaut mieux dans ce temps là faire affaire avec des Ingénieurs dèls le départ.

      Pour la beauté, il reste l’Oratoire Saint-Joseph. Il faut avoir la Foi dans ce temps là et de l’idée de départ à la fin des travaux d,ensemble, cela peut prendre plus de 60 ans…

      Pour de la beauté, il faut des bâtisseurs d’Oratoire et de Cathédrales mais il faut pas promettre une chose et son contraire à la Jean Drapeau.

    • @ simon.picotte,

      Vous avez décidé ça quand, que l’existence des couleuvres brunes est moins importante que les besoins de transport des humains?

    • Les comparaisons avec Millau sont prématurées en plus d’être impertinentes. Les conditions de la construction du viaduc de Millau et du trafic estimé qui y passe n’a rien à voir, mais rien à voir avec le pont qui doit remplacer le pont Champlain. Pématurées, parce que personne ne sait si le viaduc de Millau tiendra le coup 50 ans et dans quel état il sera dans 50 ans. Impertinent parce que les conditions climatiques et routières que ce viaduc devra satisfaire n’ont rien de comparable avec le futur pont à Montréal.

      Une large part du budget pour le futur pont va à l’aménagement temporaire et permanent des voies d’accès et de la circulation périphérique aux entrées du pont. Est-ce que les Français avaient ce problème quand ils ont construit le viaduc de Millau?

      Autre comparaison favorite de certains, le pont de la Confédération construit au coût de 1 milliard de dollars en 1997, longueur 12,9 km à deux voies. Champlain mesure 3,5 km et comportes six voies. Il est trois fois moins long, mais trois fois plus large dans sa version actuelle. La version prévue doit comporter des voies d’accotement et des voies pour le transport en commun, si nous faisons abstraction des coûts d’aménagement des accès et du détournement temporaire du trafic, le prix n’est pas si loin que ça par kilomètre de ce que le pont de la Confédération a coûté. Le budget de 5 milliards n’a rien de pharaonique.

    • ON S’EN FOUT DE L’APPARENCE D’UN PONT. C’EST QUOI L’UTILITÉ D’UN PONT, BIEN PARAÎTRE DANS LE DÉCOR?????

    • On voulait un beau stade aussi, en 1968. Pour être beau il est beau. Il ne sert plus à rien, mais il est beau.

      Tant le budget que l’échéancier de ce pont sont complètement ridicules. Ça ne coûte pas 3 à 5 milliards pour construire un pont de 3km de long, et ça ne prend pas 6 ans pour le mettre en place. S’il a fallu 3 ans pour construire l’ancien, il n’y a pas de raisons de prendre plus de 3 ans avec les techniques et les moyens d’aujourd’hui. Qu’on donne ça au privé.

    • Lorsque nous sommes dans le trou comme l est la ville de Montréal on prends ce que l on nous donne en disant MERCI aux autres contribuables.

    • @anti-ch_primaire (10h28): Jamais. L’existence des couleuvres brunes passe avant les besoins de transport des êtres humains. Je confirme. Tout ce que je dis est qu’il faille arrêter les travaux lorsqu’on trouve une famille de couleuvres brunes. Je n’ai jamais mentionné que ce n’était pas correct de le faire. Les commentaires étant sujets à interprétation nous demandent de répliquer avec diligence. Vous avez décidé ça quand vous de faire dire aux êtres humains des choses qu’ils n’ont jamais dites?

    • nike

      27 novembre 2013
      08h42

      Vous êtes rigolo, le ”gravy train” de Montréal fonctionne à plein régime depuis 40 ans et vous venez nous dire que ce n’est pas important économiser? Les Montréalais nous volent depuis tout ce temps et vous en faites une fierté? Dégueulasse…

      J’imagine que vous êtes d’accord avec le président de Tourisme Montréal qui a fait la grosse vie à Montréal sous notre bras…

    • Le pont Champlain fut le premier pont en précontrain, les devis nous sont venus de France en français et devaient être traduit pour Ottawa et c`est moi qui en a fait la traduction. Les ingénieurs-conseil étaient Lavalin avec le jeune Bernard Lamarre et Hugh Pratley, voila ceux qui devraient répondre `a plusieurs questions. Malheureusement les ingénieurs du Conseil des Ports Nationaux comme François Grenier qui était en charge de la construction , ceux-la n`y sont plus.

    • Je vous invite à lire la chronique de René Vézina dans le journal Les Affaires qui raconte comment la Suède a construit un pont la reliant au Danemark et ce, dans les temps et en respectant leur budget.

    • fcardina

      27 novembre 2013
      09h28

      M.Cardinal,

      vous avez dit le mot clef: “DEVRAIT” Dans votre for intérieur, vous devriez savoir qu’il n’en sera rien! Les employé(e)s ne sont absolument pas intéressé(e)s à se retrouver au chomâge si vite. À Trois-Rivières, il a fallu plus de quatre (4) ans pour rénover (pas construire) le pont Duplessis! On a été la risée de tous.

    • L’important c’est que le pont soit solide et qu’il dure longtemps. Le look on s’en balance!!

    • Si jamais on le trouve trop laid on pourra toujours l’appeler le pont Lebel-Harper, pour que la pérennité se souvienne d’où il vient et à quel point ces messieurs tiennent en haute estime leurs concitoyens du Québec.

    • Dans un contexte ou nous avons 600 000 000 000$ de dettes et que nous aurons de la difficulté a avoir un déficit 0 au cours de la prochaine décennie. Que notre système de santé demande des investissements majeurs et autant que le système d’éducation. Il faut savoir prioriser les choses. On a pas de le luxe de se payer un beau pont. Il doit etre efficace et le moins cher possible sans couper dans la qualité. On doit payer pour les erreurs du passé et il est temps de se responsabiliser de notre situation. Un tel questionnement ne devrait pas exister dans notre société, c’est irresponsable.

    • @clb16

      27 novembre 2013
      11h27

      Tout à fait d’accord, le pont doit être efficace, durable, abordable et PPP. La joke du ”gravy train” de Montréal a assez duré, le coloc payé à nos frais qui parle pour parler sur la beauté du pont, c’est non, de toute façon, la beauté c’est discutable et le pont ne fera jamais 100% l’unanimité.

      Il a juste Montréal pour croire que le citron Québécois peut-être pressé vitam aeternam.

      Bien d’accord avec vous, si le pont de la Confédération a été construit en 3 et demi, comment les Québécois peuvent réussir à construire un pont deux fois moins long en deux fois plus longtemps?

      À c’est vrai, Jean Charest avait qui qu’on est les meilleurs… À force de se le faire dire, on finit par le croire…

      Bravo à la CAQ pour encore une fois être les premiers à parler du problème.

    • maniacs et kanaille

      L’argent est ici. C’est nous qui vous subventionnons. Avec le cash qu’on vous envoie a chaque année, nous pourrions nous construire un pont Champlain ou un CHUM. Chaque année.

      Alors restez dans votre trou svp.

    • @maniacs,

      vous dites vraiment n’importe quoi. Juste l’aménagement des accès, vous avez une idée de ce que ça représente comme boulot comparativement aux champs de patates qu’il y avait aux entrées du pont de la Confédération, lequel est aussi comporte trois fois moins de voies que l’actuel Champlain?

      @kanaille,

      Montréal paie sa part d’impôts à Ottawa et à Québec et vue la population qu’il y a dans la région, ça s’élève à pas mal plus que ce que vous croyez. Et Montréal paie autant de routes à l’extérieur de la ville que de route à l’intérieur de la ville. Montréal paie la moitié des frais des autoroutes et des infrastructures financées par Québec et Ottawa à travers le Québec. Ce n’est certainement pas ceux qui résident hors Montréal qui se font voler.

    • D’ailleurs, ce n’est même pas une question de coûts, c’est une question d’échéancier. Le coût d’un pont laid vs un beau pont est négligeable par rapport à son coût de construction.

    • Des trucs laids, faits à la va-vite et pas fonctionnels, il y en a bien assez à Montréal.
      Bien sûr qu’il faut que le pont soit beau aussi. On parle d’un ouvrage d’art. Ça sera forcément bénéfique économiquement à long terme. Regardez le pont de San Francisco ou le Viaduc de Millau. Cela attire des millions de touristes !
      Il y en a qui manque vraiment d’ambition franchement… On peut faire beau sans que ce soit plus long ou plus cher. Comment veut-on que nous respections le Québec et les québécois lorsque certains manquent autant d’estime de soi, de dignité, d’honneur et de courage. Rien que le fait qu’il y ait un tas de béton pourri qui porte un nom aussi illustre que celui de Champlain est suffisamment honteux en soi. Soit vous faites mieux soit vous faites rien !

    • guygadbois

      27 novembre 2013
      12h18

      L’exemple parfait du gravy train.

    • Le plus drôle dans tout ce débat est qu’on assume qu’un beau pont coûtera plus cher et rallonge le délai de livraison. Sauf pour le concours qui pourrait peut-être causer un petit retard le reste est totalement injustifié. Un beau pont est un pont avec une certaine architecture, mais comment peut-on affirmer qu’il coûtera plus cher, tu peux faire un pont très laid et qui coûte cher. Les composante architecturale d’un pont serve normalement à son intégrité physique, donc on peut avoir un beau pont qui coûterait moins cher que les construction classique qui sont peut-être même inefficace au niveau portance coût. On parle pas de rajouter des gargouilles ou peinturer de plusieurs couleurs. On parle d’une structure ayant un certain style, pte qu’avec une telle structure on augmente la distance nécessaire entre les poutres et on diminue le coût. Pte que le viaduc de Millau aurait coûté plus cher s’il aurait suivit une structure classique et laide.

    • Ah ben maudit! J’étais certain qu’on s’était entendu et qu’on était déjà à l’étape du concours. Malheureusement, je constate que nous sommes encore en train de discuter et de discuter! S’il y a un domaine où le Québec et le Canada performent, c’est bien dans l’art de tergiverser, et ce n’est vraiment pas un honneur!

    • Quand je vois certains commentaires, je me dis quand même qu’il est loin le temps de l’exposition universelle…

    • Le pont de Montréal (je l’appellerais comme ça, tiens!)

      Le Pont de Montréal doit être bien conçu, bien pensé. Il doit aussi être une signature comme l’est le stade olympique. Si on passe dessus et qu’on ne le remarque pas, on aura manqué notre coup. Avec des architectes qui ont du goût, ce n’est pas plus difficile de faire beau et bien.

      Il y a quelques temps à la télé j’entendais un grand architecte européen parler du viaduc de Millau et autres belles oeuvres. Il disait que de nos jours, des constructions massives c’est dépassé. Les plus belles architectures sont aériennes et semblent légères. Elles ont une ligne gracieuse et non pas lourde.

      Pont de Montréal
      Pont Champlain
      Pont Maisonneuve
      Pont Maurice-Richard

      Dans l’ordre, les noms de ponts que je préfère. Pas de noms de politiciens.

    • @maniacs

      Renseignez-vous, toute les études démontrent que Montréal et la région Montréalaise est le moteur économique du Québec. Que les Montréalais paie pour les régions.

      Voici un texte qui malgré qu’il date de 2007 est toujours d’actualité.

      http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/200901/09/01-692739-montreal-le-cadeau-fait-aux-regions.php

      Je vous interdit d’être Caquiste. Vous n’avez pas la profondeur pour pouvoir comprendre les idées de Mr Legault.

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • @dcsavard

      27 novembre 2013
      12h24

      Montréal dépend plus du Québec que l’inverse. Je suis écoeuré de payer pour le 20 millions annuel de l’office de la langue français qui sert juste Montréal. Écoeurer de payer pour la ville avec le plus haut taux de B.S au Québec ou les fonds de pensions de la ville de Montréal.

      La séparation de Montréal du Québec nous enlèverait un fardeau fiscal à tous.

      Plus de la moitié des contribuables Montréalais ne sont même pas imposé et Montréal veut nous faire la moral?

      Arrêtons le gravy train.

    • J’aimerais bien savoir si un des pro-laideurs, habite près du pont Champlain, fréquente le pont Champlain, la ville de Montréal ou ses environs?

      Pourriez-vous nous instruire à ce sujet en divulguant votre lieu de résidence et de quelle région vous venez?

      Je crois que les pro-laideurs habitent trop loin pour se sentir concerné par cet enjeu en plus d’être des illettrés en macro-économie.

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • @ sergioo le provincial

      Et ta mère?

    • Ça fait deux allusions que je vois dans les commentaires cette semaine au sujet des couleuvres brunes. C’était en 2010 à propos du réaménagement/reconstruction de l’échangeur Turcot. Je me souviens d’une discussion enflammée sur l’heure du midi au travail.

      Quelques semaines plus tard Foglia revenait sur ce sujet et remettait quelques pendules à l’heure et mentionnait le véritable coût du déplacement de ces couleuvres: C’était pas mal moins d’$ que l’on a voulu faire croire…Curieusement, mes collègues de travail n’avaient pas entendu parler de la mise au point…Bref, on colle au plafond pour des faussetés mais on ne redescend jamais quand la vérité est révélée…

      L’article de Karim Benessaieh du 4 décembre 2010 qui mentionne un coût de plusieurs millions:
      http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201012/04/01-4349177-attention-aux-couleuvres-brunes.php

      La chronique de Foglia du 16 décembre où une fonctionnaire parle plutôt de 10 000$:
      http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/pierre-foglia/201012/15/01-4352848-une-couleuvre-passe-les-chiens-aboient.php

      Le truc des russes possiblement: des travailleurs immigrés exploités dans des conditions de travail dangereuses comme sur les chantiers olympiques de Sotchi…

    • lol maniacs

      Les pauvres sont ici, oui. Les riches aussi.

    • @maniacs
      Le Canada arrive quand même à être le seul pays endetté qui soit un pays minier et pétrolier. Il n y aura pas d’enfants pour rembourser les dettes de demain. Le pays est inhabitable sans énergie pour se chauffer et importe les 2/3 de sa nourriture. Sans les mines et le pétrole (futur très proche), vous allez faire quoi dans l’avenir sans les services, le tertiaire, les universités, le tourisme ou encore la culture de Montréal ? Vous allez planter des choux et couper du bois ?

      C’est un programme de pays du tiers-monde que vous nous proposez là…

      Avez-vous l’impression que vous allez aller très loin avec vos raisonnements ?

    • @maniacs

      Je vous encourage à faire pression sur vos politicien pour qu’il n’y est plus de transfert fiscal des régions vers Montréal et l’inverse.

      Y compris d’ajuster la juste part des fonctionnaire qui sont situé à Québec. Chaque unité administrative, le grand Montréal versus le reste a sa juste part des employés de l’état versus sont poid économique et fiscal.

      S’il vous plait faite que ça devienne une réalité. Montréal s’en portera mieux.

      Bernard Théroux.
      Hochelaga.

    • @nike

      27 novembre 2013
      13h16

      Qui a dit qu’il voulait un pont laid? Personne

      Les gens ne veulent tout simplement embarquer dans les idées de grandeur de M.Cardinal. Un pont avec un style classique, construit avec des matériaux modernes à un coût compétitif ne veut pas dire un pont laid.

      Le Québec est dans le trou par dessus les oreilles, le rapport qualité prix et la date d’échéance doit avoir préséance. C’est tout.

    • @ nett @ jouffluefarfelue

      En voyage, j’aime bien arriver à Paris-De-Gaulle, New York-Kennedy, Munich-Josej-Strauss et Montréal-Trudeau. Parlez de Pierre Elliott-Trudeau partout dans le monde au 40 ans et plus. C’est fou comme il a été une carte de visite pour le Canada.

      Pour le pont de Montréal, pas question de politiciens. Anyway, on ne doit jamais donner le nom d’une personne vivante pour un pont, une rue ou quoi que ce soit. Vrai qu’il y a plusieurs arénas du nom d’anciens joueurs toujours vivants mais… le hockey, faut croire, c’est à part.

    • @hyacinthe.hiver

      27 novembre 2013
      13h42

      Vous avez raison, on va faire dure quand le boom pétrolier va mourir, 8 milliards de moins en péréquation.

    • @maniacs

      Je crois que vous devriez arrêter d’écrire, relire l’ensemble de vos commentaires depuis le début et relire le commentaire de Mr Cardinal, bonne vie!

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • @maniacs,

      pour la date d’échéance, c’est trop tard. Le gouvernement Harper a laissé sciemment pourrir le dossier et le pont. Maintenant qu’ils ont fait les cons, on ne va pas en faire les frais en plus en acceptant n’importe quoi.

      Denis Lebel a besoin d’être bien ferré la prochaine fois qu’il se présente à Montréal, parce qu’il y a pas mal de monde qui l’attendent avec une poutre et un fanal.

      C’est exactement le genre de raisonnement que le gouvernement Harper voulait qu’il y ait, vous êtes totalement manipulé par cette urgence qu’ils ont créé pour sauter les étapes, concevoir une cochonnerie au plus bas prix possible et en refiler l’entretien au gouvernement du Québec par la suite. Et dites-vous bien, que vous n’avez pas intérêt à ce que le fédéral nous refile une cochonnerie dont vous devrez aussi payer les frais d’entretien. Faudrait peut-être une fois pour toute de diviser le Québec en deux à chaque fois qu’il est question d’un dossier impliquant la métropole du Québec.

      @hyacinthe.hiver,

      vous ne croyez pas si bien dire. A lire certains, c’est à croire que c’est l’ACDI qui finance le futur pont pour le Zimbabwe.

      @montrealaise,

      je le rebaptiserais pont Champlain. Samuel de Champlain mérite tellement l’honneur d’avoir son nom associé à un beau pont qui ferait la fierté des Québécois et des Canadiens. Qui illustrerait que nous sommes capables de bien faire les choses.

    • @dcsavard

      27 novembre 2013
      14h07

      D’accord avec l’ensemble de vos propos sauf que le fédéral, le provincial et la ville de Montréal ont tous un blâme à prendre dans cette histoire.

    • Les Francais ont construits ce pont, plus long et plus haut que le pont Champlain, en 3 ans (Après + de 15 ans pour ce décider sur le tracé de l’autoroute… ça reste des Français!), et pour 320 millions d’euro.

      Combien de milliards et d’années de construction pour le futur pont Champlain?

      Et si on regarde dans d’autres pays, ça prend encore moins de temps construire.
      On devrait regarder un peu plus l’efficacité des travaux publiques.

    • au cas où le pont ne tiendrait pas debout, je lui donnerais le nom David Desharnais dit l’ami du maire

    • @el-noeliste,

      est-ce que vous lisez les commentaires qui précèdent le vôtre? Il semble bien que non, vous auriez intérêt à le faire. Votre argument a été réduit en pièces déjà. Vous comparez deux choses incomparables. Les contraintes d’ingénierie et de logistique sont totalement différentes.

      @sceptique,

      s’il coûte très cher et n’est pas fonctionnel, il pourrait s’appeler le pont Scott Gomez.

    • Le pont Champlain est à l’image du fédéralisme canadien, beaucoup de comédiens…pas beaucoup de véritables développeurs.

    • @ dcsavard «je le rebaptiserais pont Champlain»
      .

      Oui, vous avez raison. Je rebrasse mes cartes pour les noms possibles:

      1. Pont Champlain II (je pense qu’il faut dire II)
      2. Pont de Maisonneuve (fondateur de Montréal)
      3. Pont de Montréal (histoire de mettre notre nom “sa map”)
      … ex aequo avec
      3. Pont Maurice-Richard (de tous les temps, un des grands personnages de Montréal)

    • Pourquoi pas construite tout simplement un tunnel, question de clore ce débat stérile. Oc cite la tour Eiffel, tout le monde sait qu’elle était loin de faire l’unanimité et a même passé près de se faire dé monter après l’exposition universelle.

      Une idée comme cela: avons nous vraiment besoin de remplacer le pont? Pourquoi ne pas repenser notre façon de fonctionner? Et vu qu’Avec un pont de mois, les montréalais et banlieusard de la rive-sud se verrait moins, il y aurais moins de chicane d’enfant style mon papa est plus fort que le tien ou je pisse plus loin que toi…

      A force de se diviser comme nous le faisons nous nous appauvrissons au grand plaisir su ROC.

      M. Cardinal, vous devriez mettre plus d’emphase sur la responsabilité du Québec avec sa décision de passer outre les recommandations du fédéral lorsque ce dernier lui a confié l’entretien du pont. Tout le monde le savait à l’époque qu’il ne fallait pas employé de sel de décalage, le pont ne le supporterait pas. En passant, le pont Champlain est considéré – curieusement- beau et cela ne lui a pas donné une plus grande longévité.

    • @maniacs

      Vous aimez inventer des faits qui correspondent à vos fantaisies?

      Avez-vous seulement jamais lu un budget québécois?
      La RMR produit plus de 66% des revenus du Québec tout en comptant pour un peu plus de 50% de la population. En incluant les sièges sociaux et les entreprises, cela doit être encore plus.
      En retour, la RMR reçoit moins de 45% de tous les programmes du Québec, et c’est en fait beaucoup moins si on calcule les subventions: comme le fait que les biens sont subventionnés en région ou que leur prix doit être le même que dans les grands centres (malgré le coût du transport additionnel et la faible densité). Ou les subventions pour s’établir en région. Plus toutes les subventions pour maintenir les emplois en région.

      Évidemment que vous trouverez plus de pauvres à Montréal qu’ailleurs.
      Où croyez-vous que les pauvres vont?
      Les pauvres en région viennent à Montréal en espérant trouver du travail et/ou être pris en charge.

      Donc, non seulement la RMR reçoit moins qu’elle paie, elle reçoit également moins par capita tout en s’occupant de la pauvreté de la majorité du Québec.
      On peut aussi dire que la démocratie québécoise fait que le vote d’un Montréalais compte pour moins d’un vote en région (jusqu’à 5 fois moins!).
      Ceci explique cela.

    • @dcsavard @sceptique

      Si au contraire, il épate un peu trop la galerie, mais fait très bien son travail pour un juste prix on pourrait l’appeller le pont Subban!

      XD

    • skadi

      Petite devinette: qu’est qui ne peut pas emprunter le Pont Tunnel, ni le tunnel Ville Marie?

    • @nike

      27 novembre 2013
      13h06

      Est-ce que la fonction publique a été enlevé dans le calcul comptable? Non

      Montréal donnait 1,2 milliards de plus en impôt aux particuliers par rapport au Québec. Mais on oublie de dire combien d’impôt sur le 9 milliards provenait de la fonction publique, argent qui provient de tout le Québec injecté directement dans l’économie de Montréal. Combien de pourcentage de la fonction publique travail à Montréal?

      Article qui peut faire dire ce qu’on veut au chiffre.

    • ”D’accord avec l’ensemble de vos propos sauf que le fédéral, le provincial et la ville de Montréal ont tous un blâme à prendre dans cette histoire”

      B’en oui…accusons le voisin parce que notre toit coule. L’inutile maman fédérale est propriétaire et gestionnaire du pont qu’elle a négligé. Qu’est-ce que Montréal et Québec viennent faire la dedans???

      Ce pont devait duré 150 ans…il en a duré 50. Et pourquoi? Parce que maman fédérale était pressée et a fait construire n’importe quoi, n’importe comment et par n’importe qui. Qui sait ce qui c’est passé entre les élus de l’époque et les constructeurs. Le ”cheap” coûte une fortune. Et on veut recommencer le même stratagème. il semble qu’il y en a qui ne comprennent pas vite. Misère!

    • -alexandre-
      Salive perdue. Ils ne comprendront jamais. d’où l’urgence de se prendre en main.
      NM

    • Les architechtes, les contrateurs, ingénieurs, conseillers et tous leurs amis de la commissions Charbonneau savent que vous aimez sa beau! Ils vont vous arranger à mode sa inquiéter vous même pas ;-) !

    • De 1% à 4% de plus pour un beau pont. Le choix est un “no brainer”. On prend le beau pont.

      On pourrait le comparer au pont de St-Nazaire près de l’embouchure de la Loire. Il a été inauguré en 75. Il n’a que 3 voies mais on a juste à en mettre deux cote à cote. Il y fait moins froid mais il vente plus fort et l’eau est salée. Les poutres pour les haubans pourraient être plus jolis. Je ne trouve pas combien il a couté par-contre.
      J’ai déjà roulé dessus. On se sent en sécurité dessus.

    • @guygadbois 27 novembre 2013 15h42
      Blague: Vous. Votre égo ne passe pas dans l’ouverture.

    • Je préfère encore un pont laid qui va durer longtemps, qui va bien faire la job et qui se bâtira dans un délai raisonnable qu’une oeuvre architecturale qui fera l’objet de débats interminables.

    • Bien joué gl!

    • @montrealaise

      Nous pourrions également proposer aux fédéraux de le nommer: Pont Reine Elizabeth/Queen Elizabeth Bridge. Je vous assure que cela serait le plus gros et le plus beau pont au Canada. :-)

    • @ lecteur_curieux

      Le pont Jacques-Cartier est plus durable parce que majoritairement fait d’acier. Dès qu’un élément doit être remplacé, cela se fait assez aisément, donc rapidement.

      Question d’ordre général: comment se fait-il qu’on avait une poutre en stand-by entreposée au pont Jacques-Cartier qui pouvait servir pour le pont champlain? Se pourrait-il qu’on avait prévu le problème depuis un ti-bout de temps mais qu’on a attendu à la dernière minute pour agir?

    • Le Canada n’a jamais ete aussi riche. La these du manque d’argent je n’y adhere pas.
      Les conservateurs selon moi ne veulent pas mettre Montreal sur. la map. Ils preferent donner de l’argent pour des projets dans l’ouest Canadien et ils adoptent des politiques qui sont plus favorables pour les gens de l’ouest.
      Le mieux a faire, c’est de demander aux liberaux et aux democrates se qu’ils vont nous offrir si on vote pour eux aux prochaines elections. Nous ne devrions rien accepter des conservateurs.

    • Posons la question préalable. La nécessité d’un pont surélevé pour enjamber la voie maritime du Saint-Laurent vient doubler le coût du pont et sa durée de construction! Cette «voie» a historiquement constitué une nuisance à l’économie de Montréal et bénéficié à celles l’Ontario et de l’État de New York et autres États américains riverains des Grands Lacs. Les ponts Jacques-Cartier et Champlain sont les seuls ponts intra-provinciaux de responsabilité fédérale, «because la Voie». Les Montréalais n’ont pas à payer pour ce type de pont qui contribue à son sous-développement économique; aux bénéficiaires de cette «Voie» de payer… sinon, un pont normal selon nos besoins fermant la «Voie maritime du Saint-Laurent», le «Plan Saint-Laurent» de Legault prendrait alors de la valeur!

    • Cher maniacs

      Puisque vous insistez à vous enfoncer un pied dans la bouche, voici :

      http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201005/05/01-4277603-ville-de-fonctionnaires-montreal-supplante-quebec.php

      Montréal, en 2008, comptait 40 000 employés de l’état pour environ 45% de la population, Québec 37 000 pour à peine 10% de la population et le reste de la province 45 000 employé.

      En gros Montréal a le tiers des employés et représente presque la moitié de la population. Québec où n’habite que 10% de la population québécoise elle aussi rafle presque le tiers des emploies et le reste du Québec reçoit l’autre tiers.

      Considérant que plusieurs des emploie Montréalais sont des emploies de gestion et non pas des emploie de service à la population. Comme en fait foi cette autre donnés : Québec comptait 2683 cadres, contre 3355 à Montréal. Il est clair que Montréal ne reçoit pas sa juste part des services.

      Merci de me permettre de le souligner.

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • Québec ne veut pas de la responsabilité des ponts de Mouréal. Du moins, selon les 1eres réactions. En fait, Québec veut l’argent pour les ponts, veut en faire ce qu’il veut, mais veut surtout pas voter pour les bleus. Un chausson au pomme avec cà. WoW!

    • @NiCMef

      Le plus «curieux», c’est que ni Québec ni Ottawa ne veut le futur pont Champlain.
      Mais les deux se battent pour gérer le chantier…

      On veut le beurre, mais on ne veut pas le remettre dans le frigo…

      François Cardinal

    • Monsieur Cardinal
      Porter votre soutane rouge de grand prélat et fesser dans le dash, Ca commence à ressembler au film bouffon ‘’ Y’a t-il un pilote dans l’avion’’. Montréal, laval et rive-sud devraient former une société conjointe qui rachèterait tous les ponts à leurs juste valeur.
      NM

    • @ guygadbois l’interdiction en question ne les empêchent pas, actuellement, d’emprunter ni le pont tunnel ni ville marie. Comme si il y avait en tout temps un policier qui surveille…

      Plus sérieusement, il y a le train, Honoré Mercier, Jacques Cartier et pourquoi pas un détour via la 30. Ah, une chose qui n’est pas dite, depuis le parachèvement de la 30, il n’y a presque plus de camions sur Champlain. Avant, les deux voies de droites (celle dont curieusement la poutre est problématique, tien donc) étaient un mur de camion, ce toute la journée. A un point tel que cela était problématique pour les automobilistes (et camion) qui venaient de Bonaventure à l’heure de pointe du l’après midi, problème aujourd’hui inexistant.

    • @fcardina
      A voir les commentaire plus haut, certains ne veulent que de la margarine ou même du Crisco !!

    • Quand on construit une maison on ne se lance pas tout de suite dans la décoration. Alors on peut très bien faire un pont habité avec des édifices, des amphithéâtres, des marinas etc. qui s’y rattachent. Mais quand même construire immédiatement la structure de transport. Je pense que l’idée d’un pont a deux étages est excellente mais ne ralentissons pas la mise en chantier pour le type de train qui le traversera on peut très bien le réaliser en deuxième phase du moment que l’espace prévu soit suffisant pour aménager plus tard aussi bien un train suspendu, que des lignes de monorail ou même un TGV-monorail c’est a dire un train aérien qui est construit au dessus de lignes de monorail suspendu. Ou pourquoi pas un TGV suspendu avec des lignes de tgv suspendus pour marchandises et personnes de par et d’autres pour pouvoir se greffer a celui du centre pour faire les transferts de passagers sans que celui-ci n’ait a s’arrêter ni a ralentir. Je pense qu’on doit considérer l’idée de pont flottant avec les risques de changement de niveau des eaux qu’un genre de gros tunnel slinky aménagé en 2 étages traversant des pilierts flottant et pouvant le cas échéant avoir des voies de sorties pour le transport ferroviaires pour arrêter aux immeubles flottant ou non qui seront le long du trajet cet infrastructure pourrait même continuer jusqu’à Sherbrook puis Drummondville-Contrecoeur-lavaltrie-Trois-Rivières, Québec, (pour le reste Chicoutim, Bai dHudson, Rouyn,Gatineau,Lachute, Tremblant, la 15 en descendant jusqu’au pont Champlain ¸a risque d’effrayer ceux qui manque de vision mais disons qu,avec les changements climatiques et la necessite de transporter beaucoup de marchamndises et personnes de développer un grand territoire daller contruire une banquise permanenet avec la récupération de produit de plastique pour sauver nos ours polaire et développer nos ressources dans le nord il est évidement quUn prolongement dans lest de Québec jusqua gaspé en passant par le centre de la gaspésie avec des transversales grande-vallée Chandler via murdocville, matane new-Richmond en passant par murdochville de meme que de Québec a fermont en passant par port cartier septiles et en revenant jusqua Baie-Comeau puis chicoutimi ainsi permettre au transport des marchandises, pipelines et personnes de transiter entre la rive-sud et la rive nord directement sans passer par l’.ile de MTL. Il est impératif de mettree le plus rapidement possible tout le transport des marchandises par rail surtout sur lile. Des infrastructures aériens sur piliers qui sont concu pour flotter avec des cylindreshydraulique pour stabiliser les niveaux entre les piliers.
      https://www.google.ca/search?q=pont+flottant&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=P7iXUqy6KcnooAS5uoDoAg&sqi=2&ved=0CCsQsAQ&biw=1920&bih=781#facrc=_&imgdii=_&imgrc=e5XzoyyAq9oObM%3A%3BV3T0BSmUZGvvjM%3Bhttp%253A%252F%252Fwww.ufunk.net%252Fwp-content%252Fuploads%252F2012%252F10%252FTrampolines-and-Floating-Bridge-over-the-Seine-in-Paris-1.jpg%3Bhttp%253A%252F%252Fwww.ufunk.net%252Fdesign%252Ftrampolines-floating-bridge%252F%3B610%3B421

    • pont flottant genre slinky tunnel 2 étages sur piliers flottant avec des immeubles flottant qui sy connectent éventuellement tout au long
      https://www.google.ca/search?q=pont+piliers+flottant+russie&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=vrmXUqP3CMrxoATgzoKYDw&ved=0CAcQ_AUoAQ&biw=1920&bih=781#facrc=_&imgdii=_&imgrc=ir2UO0CGZ0k4SM%3A%3B40tKXp73JjsQ2M%3Bhttp%253A%252F%252Fimg155.imageshack.us%252Fimg155%252F5047%252Fpont1ma0.jpg%3Bhttp%253A%252F%252Fwww.pss-archi.eu%252Fforum%252Fviewtopic.php%253Fpid%253D49929%3B700%3B517

      https://www.google.ca/search?q=pont+champlain+voyons+grand&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=s7-XUorcEJWFoQTrhoCwBw&ved=0CAcQ_AUoAQ&biw=1920&bih=781#q=pont+champlain+flottant&tbm=isch&facrc=_&imgdii=_&imgrc=H_PoQvQmVF5WyM%3A%3BI54TTiexqM6-rM%3Bhttp%253A%252F%252Fwww.lactualite.com%252Fwp-content%252Fuploads%252F2011%252F04%252Fseoul-the-paik-name-june-media-bridge-will-connect-the-dang-li-power-plant-with-the-national-assembly-building-and-will-be-completely-solar-powered-construction-begins-in-2012.jpg%3Bhttp%253A%252F%252Fwww.lactualite.com%252Fblogue-de-jean-francois-lisee%252Ffutur-pont-champlain-et-si-on-voyait-grand%252F%3B900%3B515

    • Il faudrait fermer la circulation aux camions durant les heures de pointe 6-9 et 3-6 sur le pont Champlain et laisser une voie réservées aux autobus et co-voiturage.
      Le transport camion aurait a lextérieur des heures de pointes une voie réservée. POur les autres ponts une voie réservée au transport en commun aux heures de pointe et aux camions durant les autres heures.

    • @zazzie: Je suis teeeeellement d’accord avec toi… Tu es loin de parler dans le vide.

      De surcroît, l’impact positif n’est pas seulement économique mais aussi social, physique et psychologique. Vivre dans un endroit ”beau” ou visuellement agréable (voire artistiquement développé) a aussi un impact sur le sentiment d’appartenance, la fierté d’en être résident, la santé mentale…
      J’irais même plus loin en ajoutant que cela peut faire partie d’un ensemble d’éléments extrinsinques qui ont une incidente sur l’indice de santé globale et/ou de ”bonheur” d’une population, où le taux de suicide est bas et où globalement, les gens sont de moins en moins malades, paradoxalement et relativement à la courbe démographique!!!

      Il faut y croire et le dire…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité