Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 24 octobre 2013 | Mise en ligne à 15h56 | Commenter Commentaires (76)

    Québec veut ramener Montréal 50 ans en arrière…

    X056_00A3_9

    J’ai reçu hier soir le prix Blanche Lemco van Ginkel remis par l’Ordre des urbanistes à des citoyens ayant apporté «une contribution significative au développement de l’urbanisme».

    Vous dire que j’étais honoré serait un euphémisme.

    Je suis triplement touché, en fait. D’abord parce qu’il est flatteur pour un journaliste de recevoir une récompense des mains de professionnels. Ensuite parce que j’étais en compagnie de plusieurs lauréats prestigieux, comme Lise Bissonnette, Claude Cormier et Marie-France Bazzo. Enfin parce que le fait de recevoir un prix portant le nom de Blanche Lemco van Ginkel est, en soit, un honneur incroyable.

    Un honneur, en outre, aujourd’hui très ironique…

    Je vous explique. La plupart des Montréalais ne connaissent hélas pas cette grande dame qui habite aujourd’hui Toronto, mais ils profitent à plein de son implication passée sans le savoir. En un mot, on lui doit la conservation du Vieux-Montréal.

    Cette Jane Jacobs version Montréal, qui a cofondé l’Ordre des urbanistes du Québec il y a très précisément 50 ans cette année, s’est en effet battue bec et ongles à la fin des années 1950 contre un projet d’autoroute surélevée qui devait… remplacer la rue de la Commune le long du Vieux-Port!

    À l’époque, la mode était aux autoroutes le long des cours d’eau. Et Montréal avait besoin d’une telle infrastructure le long du port pour connecter l’autoroute Bonaventure au pont Jacques-Cartier, répétait-on sur toutes les tribunes. Osant prendre le contrepied du discours ambiant, Blanche Lemco van Ginkel et son mari, Sandy van Ginkel, ont mené la lutte contre ce projet qui aurait assurément détruit le Vieux-Montréal.

    C’est une histoire incroyable et curieusement, fort méconnue des Montréalais (The Gazette en a fait mention l’an dernier, le Architecture Lab aussi). Une histoire que je vous conte en raison du prix que l’on m’a décerné hier évidemment, mais surtout en raison de la manchette ahurissante du Devoir de ce matin…

    On y apprend qu’un projet de règlement est à l’étude à Québec, lequel «permettrait au gouvernement de passer outre les objections de la Ville de Montréal lorsque des infrastructures autoroutières sont refaites sur son territoire»…

    Le Devoir révèle que l’attestation de conformité à la réglementation municipale en matière d’environnement que délivrent les villes ne serait tout simplement plus requise pour les projets d’agrandissement ou d’élargissement d’autoroutes en milieu urbain!

    J’ai tenté d’en savoir plus en appelant au cabinet du ministre des Transports, lequel m’a référé au ministère de l’Environnement. Et que dit le ministère de l’Environnement? Qu’il faut appeler au cabinet du ministre des Transports…

    À la Ville de Montréal, on conteste à juste titre cette intention. Élus et fonctionnaires considèrent que cela les empêchera de faire respecter les règlements visant à protéger l’environnement, en plus de leur enlever le pouvoir d’intervenir adéquatement en amont de la réalisation d’autoroutes.

    Imaginez! La semaine même où l’on célèbre le 50e anniversaire de l’Ordre qu’a cofondé Blanche Lemco… on apprend que le gouvernement veut ramener Montréal 50 ans en arrière!

    Y a-t-il un membre de l’Ordre des urbanistes au gouvernement?


    • Félicitations pour votre prix
      En effet assez ahurissant comme position

      En passant, avez-vous de nouvelles de la bretelle de la 20 à l’échangeur Turcot en direction est (vers le Pont Champlain) ? Le MTQ a-t-il trouvé un nouvel entrepreneur? Me semble que rien n’a bougé depuis juillet

    • 50 ans en arrière? Ça va vous ramener au 18ième…

    • Pourquoi autant de hargne contre Montréal ?

      p.s Félicitations

    • @epedex

      Merci à vous!

      Malheureusement, je n’ai pas de réponse pour la bretelle.

      François Cardinal

    • Félicitations, et continuez votre excellent travail.

      Cette dame mérite également nos applaudissements.

    • Félicitation Mr Cardinal.

    • Vous avez eu ce prix car vous êtes dépensier et pencher du bon bord. Un peu comme le prix Nobel de la Paix à Obama. Il y a une manipulation insidieuse là dedans. Avez vous les gens avec qui vous étiez? Bazzo etc. Ça manque de sérieux. Cette ville va toujours aller mal à cause justement de ces lauréats.

    • Félicitations M. Cardinal. Vous méritez amplement ce prix et savourez-le.

    • Qu’y avait-il de si mauvais en 1963?

    • J’en ai vraiment marre des gouvernements d’Ottawa et de Québec qui détestent Montréal.

    • Comment Montréal pourra un jour se libérer de la chape de plomb qu’est devenu le gouvernement du Québec pour elle ?

      En avez-vous une idée, M. Cardinal ? Ou quelqu’un d’autre ?

      Commentaire inutile à m’envoyer: “Votez du bon bord” car j’estime que tout gouvernement intègre doit gouverner pour l’ensemble de la population.

    • Il y a quelqu’un au MTQ qui s’est fait coller un ticket parce qu’il était stationné à plus de 6 pouces du trottoir. C’est un pied partout en province sauf dans les villes qui ont leur propre règlement comme Montréal qui demande moins de 6 pouces. Alors il se venge.

      Sérieusement, quel manque de sérieux de la part du MTQ. Oups. C’est pas le MTQ c’est l’environnement. Un deuxième minustère qui tape sur Montréal.

      @reS.P.Q.R.
      “pencher du bon bord” “dépensier”
      Vous êtes 70 ans en arrière avec vos penchants duplessistes.

    • Toutes mes félicitations pour votre prix. Ne lâchez pas votre but de tenter de revitaliser Montréal.

      En 1960, il y avait combien de voitures à Montréal? Il y en a combien en 2013?

      On n’a malheureusement pas encore trouvé le moyen de nous doter d’un système de transport en commun fiable, rapide et économique (ça va se gâter côté tarifs si les étudiants qui “exigent” encore une fois, ont gain de cause)

      On prend le problème à l’envers. RIEN n’est fait pour que le monde ait envie de délaisser son auto. On parle, on parle, on projette, on ne fait rien et le problème empire. N’importe qui est prêt à passer 30 minutes de plus dans sa voiture climatisée, bien assis et pas soumis aux odeurs ambiantes, assuré d’arriver à l’heure pour peu qu’on parte suffisamment d’avance.

      Québec essaye peut-être de voir à longue, très longue échéance les problèmes bien réels que le parc automobile de Montréal va avoir. Il essaye peut-être aussi de voir l’enfer que c’est rendu, pour ceux qui doivent livrer les denrées nécessaires aux Montréalais, denrées pas livrables en autobus ou en vélo qui coûtent de plus en plus cher parce que les livreurs sont perpétuellement coincés dans les embouteillages: stress et pollution en prime. Et Québec voit aussi l’idée fixe de certains dirigeants qui est carrément en train de tuer Montréal.

      Je ne suis pas pour l’ingérence mais là, ça me semble nécessaire.

    • Félicitations M. Cardinal. Continuez votre bon travail.

      Pour ce qui est du PQ, c’est ironique de voir ce parti piétiner la sphère de compétence des municipalités, lui qui se défend farouchement contre toute ingérence du fédéral…

    • Monsieur Cardinal,

      J’y étais hier soir, je vous félicite à mon tour. pour répondre à SPQR, les gagnants du prix ont été honorés pour des contributions à l’urbanisme québécois assez diversifiées, non parce qu’ils suivent la même ligne de pensée. La vie démocratique urbaine gagnerait à avoir plus de ces contributions provenant de sources citoyennes et professionnelles engagées et passionnées. Encore une fois mes félicitations.

    • montréalaise

      Étrangement, cela passerait par une alliance politique entre les ridings aisés de Montréal, le 450, l’outaouais, et une partie des cantons de l’est. Théoriquement, la CAQ pourrait peut etre y arriver.

      Apres cela, on change la carte électorale pour avoir enfin une représentation proportionnelle.

      Apres cela, rock on.

      c’est un peu crackpot comme plan, mais pas completement irréalisable.

    • Comment? En séparant Montréal du Québec, pour de bon. On le sait, les éléctions se gagnent dans les régions, pas ici. Au niveau provincial, on ne gagne rien à un Montréal plus fort, plus indépendant. En plus, on gagnerait tant à se passer des chicanes identitaires québécoises et de l’effet négatif de la phobie d’un éventuel référendum sur notre économie.

      Il n’y a pas si longtemps, la fondation Montréal Cité-État avait publié une charte pour libérer Montréal du carcan politique du Québec. Je vous laisse vous faire un avis:
      http://montrealcitystate.ca/documents/charte_proposee.pdf

      Les projets pour faire de Montréal une meilleure ville existent, tous les urbanistes en conviendront. Le problème est dans la gouvernance, le fait que les décisions les plus importantes ne sont pas prises à Montréal mais à Québec, au détriment du développement de notre ville. Pourtant, en mon humble opinion, Montréal est et restera une société distincte du Québec.

    • petitblanc

      Malheureusement, un obstacle de taille s’élève à l’encontre de votre idée: Montréal est créée par une loi du Québec. Cette loi peut être abrogée par l’Assemble Nationale.

      Et nous ne formons certainement pas une nation au sens du droit international.

      Alors on oublie cela la partition à la Equality Party.

      C’est bien dommage, et pourquoi j’ai évoqué une approche fondée sur un changement de contrôle du législateur provincial.

      J’y vais de mémoire, car mes cours de droit constitutionnel, administratif et minicipal sont plutôt loin…

    • Felicitations pour votre prix c`est mérité ! J`ose espéere que ceux qui devraient avoir une vision lisent vos écrits et écoutent vos chroniques radio parce que la dedans il y a certainement quelques idées qu`ils devraient explorer. J`avais bien aimé votre participation à l`emission de monsieur Labrecque en compagnie de plusieurs acteurs de la scene économique montréalaise qui avaient une vision positive de la métropole ,ca fait changement et on devrait les écouter…

      La tentative du MTQ démontre bien qu`il y a un ménage à faire dans les regles,les lois,les organigrammes et les méthodes montréalaises. Zonage,environnement,territoire,défusion c`est le bordel. Si on parvenait à savoir à quand date la gangrene mafieuse dans la métropole on verrait à quand il faut retourner pour revoir les facons de faire…

      Faut être completement parano pour vouloir faire sortir Montréal du Québec. C`est le contraire qu`il faut faire. Montreal doit redevenir le moteur économique, identitaire, LINGUISTIQUE et culturel du Québec . Ca peut pas être autrement. C`est aux montréalais à s`identifier au reste du Québec et à prendre les commandes. Actuellement c`est le contraire. Suffirait d`avoir le courage de nos convictions…

      Suffit de voir ce que les touristes pensent de notre ville pour comprendre que le charme vient du Montréal francais et de sa vie culturelle colorée et oui, multiculturelle.

    • Bien sur, ce gouvernement déteste Montréal. Les péquistes aiment les habitants en région. St tu as pas des vaches pis des cochons, le pq te déteste.

    • ..@FC: Toutes mes félicitations. J’ai regardé la longue liste des récipiendaires antérieurs. Vous êtes, en effet, en très bonne compagnie. Bravo.

      S’agissant de ce projet d’autoroute sur la rue de la Commune, je me souviens avoir vu cela lors d’une exposition au CCA il doit y avoir de cela une bonne dizaine d’années. Cette expo revoyait le développement de Montréal et le Maire Drapeau y occupait une grande place avec sa vision de «SA» ville. Ce projet, avec quelques autres de même farine n’ont heureusement jamais vu le jour. C’est ce que je me suis dit à ce moment là et c’est ce que je pense toujours.

      Des fois, même les visionnaires peuvent être myopes. Heureusement, le solde net est positif. Je préfère avoir un visionnaire, avec les risques que cela suppose plutôt qu’un aveuglé volontaire entouré de «comptables» dont les talents en la matière ne servent qu’à comptabiliser les sommes subtilisées aux citoyens.

    • Félicitation.

      Ne cherchez pas longtemps, le PQ a dans le passé coupé beaucoup de postes et rapatrier plusieurs hauts fonctionnaires qui travaillait à Montréal pour les amener dans le village de Québec. Ils furent très heureux de ne pas être coupés de leurs emplois, la valeur de leur propriété environnant Montréal leur a permis de s’offrir de plus belle maison. Maintenant à quoi bon aider une ville où ils n’ont plus d’intérêt.

    • La construction de l’autoroute dans le Vieux-Montréal a aussi été traité par votre collègue Maxime Bergeron (http://blogues.lapresse.ca/lapresseaffaires/immobilier/2012/09/24/la-fois-ou-le-vieux-montreal-a-failli-disparaitre/#comments)

      Le MTQ est un fléau pour Montréal. Maintenant que Montréal commence à se libérer de la mafia, Québec veut rapatrier la gestion pour continuer à engraisser les mêmes entrepreneur qui ont pillés la ville. Les élus municipaux sont proche des préoccupations des gens, ils sont élu par nous, ils doivent avoir leurs mot à dire sur l’aménagement de la ville.

    • @Gabriel50 e

      «Pourquoi autant de hargne contre Montréal?»

      a) Parce que ça paye électoralement? La charte étant un bon exemple…

      b) Parce que les décisions se prennent dans la capitale? La métropole n’ayant pas toujours la cote à Québec.

      c) Parce que Montréal est vue comme arrogante? Surtout à distance, où on ne la comprend pas toujours.

      d) Toutes ces réponses?

      François Cardinal

    • @S.P.Q.R. e

      «Vous avez eu ce prix car vous êtes dépensier et pencher du bon bord. Un peu comme le prix Nobel de la Paix à Obama.»

      Wow, c’est trop d’honneur… Yes I can!

      Cela dit, je peine à voir comment nous «penchons tous du même bord», MF Bazzo, Lise Bissonnette, Cameron Charlebois, Charles Lapointe, Jean-Claude Scraire et moi…

      François Cardinal

    • @ montrealaise

      «Comment Montréal pourra un jour se libérer de la chape de plomb qu’est devenu le gouvernement du Québec pour elle ? En avez-vous une idée, M. Cardinal ?»

      Oui, elle se trouve dans un superbe bouquin que je vous recommande, il s’appelle Rêver Montréal. En vente dans toutes les bonnes librairies…

      Merci pour les bons mots!

      François Cardinal

    • Bien sûr, et ils ont déja commencé. En tapant sur les minorités visibles, en niaisant avec le fédéral au sujet du pont Champlain (pont qui appartient au fédéral), en écoeurant les commerçants avec leur police de la langue….un gros merci les fonctionnaires du Québec.

    • @superseb

      «La construction de l’autoroute dans le Vieux-Montréal a aussi été traité par votre collègue Maxime Bergeron»

      Oui, je sais. Il écrivait son texte à partir du texte de la Gazette que je cite plus haut, justement.

      François Cardinal

    • @ Tous

      Merci pour vos félicitations, c’est vraiment apprécié! Sincèrement.

      François Cardinal

    • Félicitations pour votre beau prix.

      En ce qui me concerne, je reviendrais bien 50 ans en arrière. Comme ça on construirait un métro, alors que de nos jours on se contente de bus, parce que le tramway est trop cher.

      Pour ce qui est de Montréal vs. Québec, tant que les 2/3 des montréalais vont continuer à voter pour le PLQ les yeux fermés (Tomassi et autres), la situation restera comme elle est. Élire Tremblay aux dernières élections municipales, et Coderre aux prochaines, me font dire que les montréalais se complaisent bien dans leur situation. Aucun courage politique, c’est dommage.

    • Félicitations pour le prix.

      Le plus drôle – ou triste si l’n veut – dans l’histoire de l’autoroute sur la rue de la Commune (projet qui impliquait de raser notamment le Marché Bonsecours), c’est que ce n’est pas l’argument de la valeur patrimoniale ou la beauté du Vieux Montréal qui a convaincu le Ministère de la voirie de changer le tracé, mais le déménagement du Port de Montréal… le Port a dit au Ministère que ça ne donnait rien de construire l’autostrade est-ouest à cet endroit car il allait déménager ses installations vers Hochelaga-Maisonneuve et Mercier!

      Remarquez qu’à cette époque il y avait aussi un projet d’autostrade Nord-Sud, qui devait être construit en tranchée sur Saint-Laurent jusqu’à VanHorne, puis bifurquer dans l’axe Saint-Denis ou Berri pour aller joindre le pont sur Lajeunesse! Ceci sans compter une autoroute par-dessus le Mont-Royal, et l’autoroute Notre-Dame qui devait être construite dans l’axe de la rue de Rouen… bref, c’était la belle époque.

    • @guygadbois: Vous avez raison, Montréal a été créée par une loi québécoise. Par contre, si là est l’obstacle le plus important à une séparation, j’ai de quoi être optimiste. Et Montréal n’est pas une nation, loin de là. L’objectif n’est certainement pas de former un pays à la Singapour, mais de demeurer dans le Canada. Le charte du Montréal Cité-État propose d’ailleurs un engagement sans amibuité à la fédération canadienne. Exit les conflits identitaires qui maintiennent Montréal loin de ses consoeurs canadiennes.

      @noirod: Si Montréal veut devenir le moteur économique du Québec, il faudrait peut être s’en donner les moyens. Les solutions existent, mais les décideurs sont ailleurs (lire Québec). Quant aux côtés identitaires et liguistiques, ce sont ces insipides débats qui maintiennent Montréal en deça de son potentiel. Les idéologies de la constipation linguistique dont s’abreuvent les régions n’ont pas la place dans une ville qui veut faire sa place parmi les métropoles du monde. L’identité dont les touristes raffolent comme vous dites est bien une identité montréalaise et non québécoise. Prôner le bilinguisme n’est pas être un sale colon voulant l’extinction du français. Le parano ici n’est certainement pas moi…

    • Félicitations pour çe prix.

      Cela dit, Montréal a déjà pris 50 ans de retard sur Toronto et Montréal. Montréal est connue sous le vocable de “The Eastern Winnipeg”. C’est tout dire.

    • argyle

      Dans 50 ans, ou 150 ans, meme en ne foutant rien, ou meme en régressant, Montréal sera toujours infiniment plus intéressante que Winnipeg.

      Get real dude.

    • Rêver Montréal – 101 idées pour relancer la métropole

      Je ne pourrai pas vous plagier pour faire des commentaires ici mais… Vrai que ce serait un bon achat. Vous serez au Salon du livre j’imagine, François Cardinal ?

    • Félicitations pour le prix prestigieux!

    • Mr Cardinal.
      1) Bravo.
      2) Cette bonne (!) idée vient des fonctionnaires, du sous-ministre non-élu, d’un consulant ou du PQ ?

      @argyle
      J’ai cherché dans Google [ "the eastern Winnipeg" Montréal ] et j’ai rien trouvé. Une invention de votre part ?

    • Montreal???Une ville en ruine,sale et ou ca sent la pauvreté.Beaucoup de pauvreté.A part pour le Grand Prix,je met pas les pieds a Montreal.Et pour ceux qui rêvent encore…wake-up!

    • Tiens Argyle, je vais vous mettre au défi. Combien de touristes ex-Canada (je ne suis meme pas sûr que je devrais pécifier!) visitent Winnipeg, par année?

      The Eastern Winnipeg? Ca vient sûrement d’une gang de jaloux consanguins.

    • ampoi.

      Venez dans mon coin. Ca sent le mépris (en fait, la pitié) pour le vôtre. A plein nez, vous ne pouvez pas rater.

    • @ guygadbois

      «une alliance politique [...] Après cela, on change la carte électorale pour avoir enfin une représentation proportionnelle.”

      Si on avait un système électoral semblable, Montréal serait enfin entendue avec plus d’équité. Chaque vote, même pour les petits partis, aurait sa valeur. Pas pour rien que le PQ ne propose pas la proportionnelle.

    • On vous louange parce que vous croyez que

      1) L’argent pousse dans les arbres;

      2) Pour mieux vous manipuler;

      Comment pouvez-vous être objectif maintenant et raisonnez comme un contribuable averti? On a pas d’argent! Les urbanistes sont mêmes au courant de ça. Des rêveurs ça. Des artistes. Tenez-vous loin de ça si vous voulez devenir crédible. Le prix aurait dû aller à MC Lortie. PLus son genre. Là on aurait ri mais ri. Comprenez?

    • Res

      Z’etes pénible, bis. Présentez-vous à la mairie de St-Léonard-des-lignes, je vais vous organiser votre élection.

    • À voir les modèles de vertu qui ont été élus à la mairie de Montréal depuis les vingt dernières années, soyons pas trop surpris que Québec ne veuille pas vous écrire un chèque en blanc et prennent avec un grain de sel vos “sages” conseils. Et disons que ce n’est pas prêt de s’améliorer à voir les deux candidats en tête des sondages: Coderre, le politicailleux de carrière libéral qui va se faire recevoir avec une brique et un fanal de la part du PQ et Mélanie Joly, est-ce que j’ai besoin d’en dire davantage? Aucune expérience politique municipale, sa seule contribution politique aura été de surfer sur la seconde vague de la Trudeaumania sans rencontrer aucune opposition valable. Stephen Harper aurait pu s’occuper de la campagne de Justin Trudeau et il aurait quand même réussi à le faire élire chef du PLC.

    • @gg: je n’ai pas les moyens de faire de la politique. Je me suis toujours demandé comment ils faisaient pour arriver. Pas vous?

    • @S.P.Q.R. votre acronyme c’est de la Société Protectrice du Québec Radin?

      non mais sérieusement si on avait écouté des gens comme vous il y a 50 ans, il n’y aurait plus de Vieux-Montréal. On se fait voler par la mafia, les firmes de génie (Dessau et SNC-Lavalin) et informatique (CGI) sur pratiquement tous les contrats publics depuis des années parce qu’on a voulu être cheap et on a coupé des postes qui avaient l’expertise nécessaire pour faire l’estimation des couts quand on fait un appel d’offre.

      C’est certainement la faute des maudit artissss rêveurs idéalistes j’imagine? et non c’est de la faute des radins sans créativité ni vision qui ne pensent jamais à faire des investissements audacieux mais averti et responsable qui coutent à court terme mais rapportent à long terme.

      La prochaine grosse catastrophe radine qui s’en vient? le pont Champlain

    • “J’ai tenté d’en savoir plus en appelant au cabinet du ministre des Transports, lequel m’a référé au ministère de l’Environnement. Et que dit le ministère de l’Environnement? Qu’il faut appeler au cabinet du ministre des Transports…”

      Quand on dit que le Québec est trop centralisé…juste le fait que c’est un fonctionnaire a Québec qui décide qui a le droit de tourner a droite sur un feu rouge partout au Québec, ça en dit beaucoup sur la centralisation au gouvernement du Québec. Ce gouvernement a pas confiance en ses citoyens, nous prend pour des demeurés, est manipulateur.

      J’ai vu un reportage a la SRC cette semaine sur MTL dans lequel tu apparaissais, en gros MTL est pris en otage par le gouvernement fédéral et provincial, le maire n’est qu’un pantin. Ça donne quoi d’aller voter ?

      “Y a-t-il un urbaniste au gouvernement?’

      Je sais pas, mais du personnel incompétent, ça il en manque pas.

    • “Y a-t-il un urbaniste au gouvernement?’

      Peut-être quelques égarés considérés comme des extrémistes. Chose certaine, des économistes il en manque pas.

    • Merci de nous faire connaître l’exploit de Blanche Lemco van Ginkel et bravo pour votre contribution à Montréal!

      Et à ceux qui écrivent que c’est dû à une haine pour Montréal, vous pensez vraiment que le gouvernement veut nuire au moteur économique du Québec?!? Hi! Hi! Moi, je comprends le gouvernement de vouloir garder un oeil et une main sur Montréal après la mauvaise gestion des dernières années. Et je crois que nos dirigeants élus (peu importe le parti) entendront tous les arguments intelligents. Sinon… Il reste toujours la rue pour nous faire entendre entre deux élections!

    • Avis à tous, ne répondez pas aux inepties de SPQR, c’est le troll Respectable.

    • M Cardinal

      L’appétit des politiciens et des fonctionnaires de Québec pour tout contrôler ne connait aucune limite. Devriez savoir ça maintenant.

      Au besoin ils changent les structures et les règles pour s’accommoder. C’est pour ça qu’il y a eu les fusions, pour qu’il y ait moins de guichets pour Québec. Même chose avec les écoles et tout le reste. Résultat plus ça va et moins les citoyens comme vous et moi avons de contrôle sur notre environnement.

    • Félicitations et continuez à protéger Montréal. Il faut absolument sortir les fonctionnaires de Québec du développement de Montréal. La Ville qui ne les intéresse pas.

      Quant à retourner en arrière, ne vous en faites pas, on aura Denis Coderre pour cela.

    • He, la business a besoin du cours d’eau, c’est pas aux humains de s’en pleindre.

    • @ Gannicus qui a écrit: «À voir les modèles de vertu qui ont été élus à la mairie de Montréal depuis les vingt dernières années, soyons pas trop surpris que Québec ne veuille pas vous écrire un chèque en blanc et prennent avec un grain de sel vos “sages” conseils.»

      Aucun lien de cause à effet. Bien gérée ou mal gérée, la ville de Montréal est ignorée par les gouvernements successif du Québec. Même les meilleures idées de Montréal sont bloquées à Québec. Quand j’étais au berceau, le maire Drapeau a créé une “Taxe volontaire” pour Montréal (genre de loterie qui aurait aidé à payer le déficit du métro et d’Expo 67). Québec l’a fait déclarer illégale cette taxe et a ensuite mis sur pied l’idée de Drapeau en la nommant…

      Loto Québec.

    • «Québec veut ramener Montréal 50 ans en arrière…»
      Gens du 514 et du 450 unissez-vous pcq on vous manipule à Qc et à Ottawa.
      Et ce ne sont pas les rouges ou les bleus qui changeront la donne.

    • En faite Québec est victime de ses propres structures bancale et au lieu de créer une structure efficace. On la contourne!

      Pff pour le prix c’est un coup de chance.

      ;-)

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • Annonce de la création d’une taxe volontaire par la ville de Montréal (1968)

      http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/pages/evenements/1939.html

    • Les votes pour un politicien c’est comme l’avoine pour un cheval, il peut faire bien des contorsions pour en avoir. Contorsions sur ses principes, sur ses promesses, d’une façon telle que nous avons l’impression qu’il ne s’agit plus de la même personne, appelons ça la «schizophrénie politicienne». Il apparaît déraisonnable que notre métropole soit autant négligée, elle qui génère la moitié de l’activité économique du Québec. Mais électoralement, nos politiciens avides de votes n’en n’ont rien à cirer puisque le partage PQ-PLQ y est figé depuis des décennies dans la fracture Est-Ouest. Les élections se gagnent (et se perdent) hors de Montréal. Ce qui est extrêmement malsain pour l’ensemble du Québec et qui crée une fracture encore plus grave : Montréal Vs Régions.

    • @ hector_brito 24 octobre 2013 19h30
      Du mépris à forte dose ici. C’est avec de telles attitudes qu’on détruit un pays !

    • Vos propos sont tendancieux, ils contribuent à exacerber la séparation entre Montréal et le reste de la province. Le maire Tremblay fut abandonné par le parti libéral pendant 10 ans, et pourtant La Presse ne l’a pas mentionné très souvent durant toutes ces années de corruption et de collusion. Je sens que le cheval de bataille de certaines personnes est la confrontation entre Mtl. et Québec, peut-être que ce sera payant à court terme pour les politiciens de Mtl. mais à court terme seulement. Je sens une dérive chez vos chroniqueurs tendant à porter le blâme de l’incurie montréalaise vers le gouvernement actuel.
      M.Cardinal certains propos de vos correspondants sentent le moisi, comme celui de hector_brito, copié ci-dessous, hélas, un parmi tant d’autres.
      M.Leduc

      «24 octobre 2013
      19h30
      Bien sur, ce gouvernement déteste Montréal. Les péquistes aiment les habitants en région. St tu as pas des vaches pis des cochons, le pq te déteste.»

    • Montréal est le Détroit du Canada!

    • Votre titre peut porter à confusion ! Aurait-il fallu spécifier que cela concerne l’architecture de la ville. Pour ma part, Montréal a fait régresser et endetter tout le Québec au cours des 30 dernières années. D’une part, en regard de vos commentaires à propos de la charte (dans un blogue), c’est en partie à Montréal que l’on souhaite ramener la religion au premier plan alors que nous l’avions sortie de nos contraintes au cours des dernières décennies. D’autre part, lors de deux référendums, c’est en partie Montréal qui nous a refusé ce projet de se prendre en main et de se donner un avenir en fonction de nos espérances ! Enfin, c’est Montréal, et ces citoyens, que tout le Québec paie pour la corruption, un stade olympique non terminé, etc. Alors, à l’avenir, lorsque vous écrivez un titre, inversez-le pour voir si il tient la route !

    • Félicitations Monsieur Cardinal !
      C’est bien mérité et continuez de revendiquer que Montreal regagne l’importance qu’elle doit avoir au Québec.

      @voeckler : le Détroit du Canada c’est Windsor.

    • Félicitations JFC ! Je ne connaissais pas cette grande dame ! La pauvre elle nous a évité cette horreur mais j’espère qu’elle ne s’est pas retrouvée avec le Gardiner devant chez elle !
      Même le Maire Labeaume rêve à présent d’une cite-État. Comme du temps de la Renaissance. Qui dit ! Si signore ! Le Maire Labeaume de ‘’renaissance mayor’’. Hé bien ! Quelle acrimonie icitte !
      NM

    • Monsieur Cardinal,
      ça fait longtemps que je me retiens, mais pourquoi vous n’avez pas écrit un traitre mot sur l’étude effectué par HEC Montréal et qui affirme sans aucune trace de doute que:

      ”Montréal parmi les villes les plus chères
      Signe que les économies d’échelle ne remplissent pas leurs promesses, la plus importante ville du Québec, Montréal, se classe en queue de peloton dans ce palmarès.
      Globalement, les services de Montréal évalués coûtent 60% plus cher que la moyenne des neuf autres villes de plus de 100 000 habitants. Ainsi, l’entretien des rues de la métropole coûte cinq fois plus cher qu’à Saguenay, le coût du déneigement représente trois fois celui de Sherbrooke et la protection contre les incendies, deux fois celui de Terrebonne.”

      Votre optimisme et votre enthusiasme débridé à l’égard de Montréal est louable, mais de grâce, ne passez pas sous silence certaines réalités plutôt tristes de ”votre” ville (que vous n’habitez même pas!)

      voice le lien pour l’article pour ceux qui l’ont manqué:
      http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201310/06/01-4697111-montreal-parmi-les-villes-les-plus-cheres-a-gerer.php

      Quand au pont Champlain et a l’échangeur Turcot, je pense avoir une réponse simple aux questions existentielles qui fusent de partout: quand Montréal pourra se payer des infrastructures de ce genre, il pourra décider si on plante des tulipes ou des pétunias sur le bord. Mais en attendant, c’est le reste du Canada et du Québec qui paye donc…

    • @romanianhero

      Pour une raison bien simple, on ne peut comparer Victoriaville à Montréal. On ne peut comparer le déneigement des larges rues de Brossard à celui des étroites rues du Plateau. On ne peut comparer le coût de l’entretien des rues tranquilles de Rimouski à celui des rues ultra-passantes de Montréal.

      Pour la question de l’argent, si Montréal ne peut pas se payer Turcot ou Champlain, c’est tout simplement parce que ce sont les gouvernement qui récoltent les taxes et impôts qui permettent de financer de tels projets.

      François Cardinal

    • Romanian

      Comparer Montréal a Sherbrooke pour les coûts de déneigement relève de l’hérésie. Avez-vous la moindre idée de ce que c’est déneiger une ville ou les propriétés sont en grande parite sur le bord des rues (donc souffler la neige, oubliez cela!) et ou une grande partie de la population ne possède pas d’espace de stationnement hors rue?

      Vous auriez vous retenir un peu plus longtemps encore avant d’écrire, franchement…

    • @romanianhero
      Merci de rappeler certaines vérités, à savoir que il règne une grande frustration ailleurs au Canada de devoir payer les infrastructures de Montréal, tout en ne recevant en retour que quolibets et insultes de la part de son petit gouvernement péquiste à l’esprit étroit.

    • @ rayjean qui a écrit: «c’est en partie à Montréal que l’on souhaite ramener la religion au premier plan»
      ______________________________

      Faux. À Montréal, on tient au respect des droits de l’Homme dont celui de pratiquer (ou non) une religion. Même en étant athée on peut se battre pour la liberté de religion des autres.

    • M. Cardinal,

      J’espère que vous allez utiliser votre position d’éditorialiste pour faire avancer la cause de l’urbanisme à Montréal en appuyant un candidat aux prochaines élections municipales. À mon avis, Richard Bergeron est le choix naturel.

      L’autre chose est que c’est bien beau de toujours blâmer Québec, mais c’est aux Montréalais de se prendre en mains. Vous avez élu un inepte pendant des années et vous vous enligner pour choisir Coderre! En plus, c’est grâce aux Montréalais si Jean Charest a pu mettre en oeuvre la catastrophe des défusions. Faudrait le dire et l’écrire une fois de temps en temps!

    • Argyle

      Ce serait bien si ce que Romanian énoncait était vrai. Faites-moi confiance, ce ne sont pas les quelques dizaines de résidents d’Hudson qui ont un peu d’argent qui me paient le CHUM.

      C’est plutôt moi qui lui paie des infrastructures. Au milieu de nulle part. Mauditement rentable, ca.

      Essentiellement, ce sont les résidents de Toronto, Vancouver, Montréal et Calgary qui paient pour le reste du pays.

      Comme montréalais, je n’ai pas besoin de 5 ponts pour me rendre sur la rive sud, ni de 7 ponts (misère!) pour me rendre sur la rive nord. On pourrait n’en garder qu’un ou 2 pour chaque rive. Les autres si les 450 en veulent, qu’ils se les paient.

    • @ugoh

      «J’espère que vous allez utiliser votre position d’éditorialiste pour faire avancer la cause de l’urbanisme à Montréal en appuyant un candidat aux prochaines élections municipales.»

      La prise de position de La Presse est la prérogative de l’éditorialiste en chef, pas des éditorialistes. Donc non, je ne prendrai pas position officiellement.

      François Cardinal

    • @montrealaise

      «Vous serez au Salon du livre j’imagine?»

      Oui, le samedi 23 novembre, de 15h30 à 17h, et le dimanche de 15h à 16h30

      En espérant vous y croiser.

      François Cardinal

    • M. Cardinal,

      Vous êtes celui qui connaît le mieux le dossier, donc je ne vois pas pourquoi ce serait la prérogative de l’éditorialiste en chef ? Sinon, pourquoi ne pas prendre position sur votre blogue ? J’espère qu’on ne vous censure pas au moins.

    • Monsieur Cardinal, ne faut-il pas se referer, pour la municipalite de Montreal, a la loi sur les Droits Acquis……. apres qu’une construction est commencee et l’obtention du permis, le tout devient un droit acquis, en plus s’il n’a pas eut d’interdiction et qu’a l’inverse, la construction n’a pas commencee , cela reste un droit acquis.

    • 23 novembre au Salon du livre de Montréal

      Vous me reconnaîtrez, François Cardinal, à mes yeux de biche, ma silhouette juvénile malgré la quarantaine avancée et ma guitare en bandoulière.

      Oups… je viens de décrire Carla Bruni :-)

      Nous vous ferons un p’tit coucou en espérant que vous signiez mon livre “Rêver Montréal”.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    D L Ma Me J V S
    « juil    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité