Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 14 septembre 2013 | Mise en ligne à 8h00 | Commenter Commentaires (80)

    Emmène-moi voir les Expos…

    Sans titre

    Jeudi, à l’émission Montréal maintenant, l’animateur Paul Houde s’est dit déçu de ne pas avoir été invité à écrire dans mon livre Rêver Montréal.

    Mea culpa. Je lance donc ici l’idée qu’il aurait proposée : ramener le baseball majeur dans la métropole.

    Le débat est d’autant plus facile à ouvrir que le chef de la Coalition Montréal s’en est fait le porte-étendard, cette semaine. Alors qu’on attendait Denis Coderre sur ce front, c’est plutôt Marcel Côté qui s’est pointé.

    Bien franchement, je trouve cette sortie fort discutable. On ne connaît pas la plateforme de la Coalition. Marcel Côté n’a pris position sur à peu près rien jusqu’à maintenant. Et le voilà à convoquer les journalistes pour parler des Expos…

    «Oui au retour du baseball à Montréal! J’en ferai une de mes priorités», a même lancé son équipe sur Twitter dans un élan d’enthousiasme… tempéré par le tweet suivant.

    J’en parle aujourd’hui en édito. Je trouve que M. Côté fait preuve d’un trop grand volontarisme en se présentant en promoteur du projet, en se disant prêt à approcher des investisseurs. Si le baseball revient à Montréal, dans l’état actuel des finances, il faudra que ce soit une aventure essentiellement privée.

    M. Côté précise bien qu’il ne veut pas investir d’argent public. Mais plus encore, c’est au privé à prendre l’initiative, pas au maire, qui doit se limiter à un rôle d’accompagnateur. Prendre «le lead» reviendrait indéniablement à promettre, sous une forme ou une autre, une éventuelle aide financière publique.

    Cela dit, je lance sur ce blogue la question : le privé est-il réellement prêt à prendre le risque d’un tel projet?

    J’en doute.

    Sur papier, le retour des Expos est possible, voire souhaitable pour la métropole. Comme le dit le Conference Board, «les conditions du marché sont réunies pour que Montréal puisse héberger une franchise de la LMB».

    Le taux de change, qui a plombé l’ancienne équipe, est plus favorable aujourd’hui. Le partage des revenus favoriserait Montréal, une ville qui a d’ailleurs un plus important bassin de population que bien des villes de baseball.

    Le sport connaît aussi un regain dans les petites ligues. Et l’industrie médiatique serait aujourd’hui plus réceptive à diffuser des matchs de baseball, surtout qu’ils se jouent en période creuse de programmation. Déjà, il y a du baseball à RDS et TVS Sports.

    Mais… il y a beaucoup de mais, justement.

    L’ancien ministre Michael Fortier croit nécessaire de construire un nouveau stade au centre-ville, mais Marcel Côté souhaite plutôt que le baseball revienne au Stade actuel. Ce serait en effet une bonne nouvelle pour le Parc olympique, mais y a-t-il réellement des investisseurs privés prêts à miser à nouveau sur un équipement jugé aussi inadapté, un équipement que d’aucuns considèrent aussi décentré (à tort, je trouve)?

    À l’inverse, un nouveau stade coûterait cher. En ajoutant l’acquisition de l’équipe, on tourne autour du milliard de dollars, dans un contexte où le public ne finance à peu près plus de stade en Amérique du Nord. Un risque certain pour les investisseurs. Surtout dans un contexte où l’Impact et les Alouettes occupent le terrain laissé vacant par les Expos. Dans un contexte aussi où le soccer a chassé le baseball dans l’imaginaire collectif, et dans l’esprit des parents et de leurs rejetons.

    Plus encore, ce qui pourrait freiner les gens d’affaires, c’est la patience financière qu’exigerait une telle aventure. Selon le Conference Board, une nouvelle franchise pourrait assumer des coûts salariaux semblables à ceux des Blue Jays, «ce qui maintiendrait le club dans le tiers inférieur pour ce qui est de la masse salariale et sans doute en queue de classement la majorité du temps».

    Pas surprenant qu’aux yeux de Stephen Bronfman, pour l’instant, «ce n’est pas une bonne affaire».

    Voilà tout le problème de l’annonce de Marcel Côté : il semble plus enthousiaste, plus volontaire que les gens d’affaires, que les possibles investisseurs qui tardent à se montrer le bout du nez.

    Or l’aventure sera essentiellement privée, ou ne sera pas.

    Vous, vous y croyez à l’implication du privé?


    • C’est triste, mais je ny crois pas à court ou moyen terme. Le marché n’est pas prêt et le $$ ne sera pas là, nouveau stade ou pas.

      Pour ce qui est du stade, le Big O, il ne peut plus servir au baseball, qui se joue au grand air selon moi. L’année où les matchs se sont joués sans la toile était merveilleuse pour les amateurs.

    • On ne va quand même pas refaire le pour et le contre de ce dossier là ? Si un jour un riche mec veut investir , tant mieux, mais pourquoi plus aujourd`hui qu`hier ? De la pensée magique c`est tellement pas ce que la ville à besoin ces temps ci ! Montreal dans ce dossier a tourné la page et doit passer à autre chose. C`est des nouvelles idées dont Montréal a besoin. Pas des vieilles idées remachées mille fois.

    • Je pense exactement comme vous noirod, rien à ajouter vraiment la dessus

    • le quebec est sur la liste noire des sports professionels…deux equipes qui plient bagage en moins de 10 ans…

    • 1- Il faut un investissement qui sache démontrer la viabilité financière d’un nouveau stade même sans une équipe professionnelle de la ligue majeure de baseball pour commencer.

      2- Il sera nécessaire que l’État s’implique en facilitant l’obtention d’un crédit d’immobilisation pour l’investisseur-promoteur du projet et prévoir des ententes contractuelles pour faciliter la rentabilité du nouveau stade.

      3- Le pire des scénarios pour investisseur, c’est de ne pas rencontrer ses obligations ainsi de ne pouvoir réobtenir dans un délais raisonnable les sommes investies.

      4- Investir son propre argent dans l’unique but de la construction d’un nouveau stade serait une pure perte. Non pas qu’il ne serait pas rentable. Tel n’est pas la question. C’est qu’un stade n’a pas un très grand potentiel de revente. C’est un bien immobilier qui demeura toujours un passif.

      5- Considérer la question de la taxation foncière.

      6- Prévoir l’emplacement d’un stade sur un terrain près du centre-ville serait possible seulement en négociant des éventuelles ententes de relocalisation d’entreprises publiques et privées.

      7- Prévoir la construction d’un nouveau stade uniquement dans l’hypothèse qu’il y aurait instantanément une équipe de la MLB, ce n’est pas rationnel.

      8- Prévoir un plan d’investissement et un plan d’amortissement calculée sur une ligne du temps assez courte (10-15 ans)

      9- Prévoir la sous-location du nouveau stade à des tiers et prévoir qu’il y aura un hôte principal. (locataire principal et permanent)

      10- Concevoir que ça prendra temps et argent pour réussir… ainsi que du support politique.

    • N’empêche que j’aimerais bien, comme quand j’étais encore qu’un enfant, aller voir une bonne partie, dans les bleachers, en mangeant un bon hot-Dog.

    • 40 000 spectateurs les dimanches après-midi de juin, juillet, août, et 7 000 personnes par match le reste du temps… Montréal : ville de banlieusards amateurs de barbecue et de centre d’achats.

    • La liste de paie n’a pas d’importance, parce que la plupart du temps, les gros salaires sont accordés à des gloires du passé qui ne sont plus aussi productifs (ex., Albert Pujols). Les six premières années de sa carrière, un joueur gagne un salaire très raisonnable tout en étant souvent plus productif que les gros salariés dans la trentaine.

      Donnez-moi un budget de 50-60 millions, et je vous concocte un club qui va faire les séries. Tout est dans le repêchage et le développement des joueurs.

    • AAA. Pas mal moins cher ! Pour la ville et le vrai partisan. C’était la solution de la ville de Buffalo qui courtisait la franchise des Pirates et des Expos. Ils avaient construit un stade modulaire qui pouvait doubler de capacité si les Pros venaient en ville. Les Bisons de la AAA y jouent encore. De toute comment résister à des noms comme les Louisville BATS, Toledo MUD HENS ou mon équipe chérie depuis tjrs les Durham BULLS.
      NM

    • La culture du Baseball se perd au Québec. Les jeunes qui jouaient au baseball auparavant, jouent désormais au soccer. Déjà que le stade était vide, ce ne serait pas mieux aujourd’hui.

    • En 12 années de vie à Montréal (je viens de quitter pour Québec) il y UNE personne qui m’a parlé de baseball…UNE!

      Cela fait deux mois que je suis de retour à Québec et je ne compte plus les fois où j’ai vus le logo des Nordiques, casquettes, t-shirt, autocollant sur la voiture et autres.

      Avant de parler de faisabilité économique çà prend un engouement et, jusqu’à preuve du contraire il y en a tout simplement pas. Il ne faudrait pas l’inventer non plus.

    • Bonjour, Pour la beauté et le plaisir intrinsèques du baseball, faudrait emmener à Montréal une équipe de calibre AAA, AA ou même A, ou même de la ligue Can-Am avec Trois-Rivières et Québec notamment, et la faire jouer à l’air libre dans un stade modeste mais convivial de 5,000 à 10,000 places sur du vrai gazon. Le baseball majeur avec des équipes aux masses salariales astronomiques de 100 ou 200 millions, faudrait oublier ça une fois pour toutes.

    • M. Cardinal, lorsque vous parlez d’un milliard pour faire venir une équipe à Montréal, j’imagine que vous voyez quelque chose du genre 500 M$ pour une équipe et 500M$ pour un nouveau stade (entièrement financé par le privé). Mais justement, pourquoi le nouveau stade serait-il entièrement financé par le privé à Montréal alors qu’à Québec, c’est NOTRE gouvernement (et donc NOS taxes de Montréalais qui, je le rappelle, incluant sa région, forme la moitié de la population du Québec) qui a financé ce projet? Si, à Montréal, la ville était elle aussi prête à mettre 200 millions de dollars, il ne resterait que 100 millions financés par le privé pour le nouveau stade (+ l’équipe), donc cela coûterait autour de 600 millions pour un (groupe d’) investisseur(s)…
      Enfin, côté salaire, il ne faut que bâtir l’équipe intelligemment, comme il se fait si bien à Oakland, comparé à New York…

    • Faut pas investir la dessus! A place achetons un autre Calder a 50 millions sa va rapporter ben plus!

    • Je ne suis pas un fan des équipes de sports majeurs. Masse salariale trop élevé, plus un spectacle qu’un sport. Mais si il y a des gens qui aime ça, pourquoi pas. Toutefois, que la ville s’implique énergiquement dans ce dossier, alors là je suis totalement contre. Il y a des choses beaucoup plus importante à faire à Montréal.

      La seule priorité que l’on connaît pour le moment de Marcel Côté, c’est le retour des Expos, ça fait dure. Généralement, je déteste quand le débat fini que par tourner autour des nids de poules et la propreté, mais là, je trouve que l’on descend encore plus bas. La position de la ville devrait d’être ouverte à l’idée, un peu comme Projet Montréal qui offre différent scénario pour le bout du bassin Peel, dont l’un est un stade au centre ville. (http://projetmontreal.org/wp-content/uploads/documents/document/DOCUMENT_BONAVENTURE_3web.pdf) (voir p.9).

    • ..@FC: Vous concluez: «Voilà tout le problème de l’annonce de Marcel Côté : il semble plus enthousiaste, plus volontaire que les gens d’affaires,…..».
      C’est l’adjectif «volontaire» qui m’a fait sourire. Pris au pied de la lettre, ça n’est pas nécessairement un compliment. Un peu plus, et vous le traitiez de «velléitaire», et ça, ça n’aurait vraiment pas été un compliment.

      «En philosophie, le volontarisme est une doctrine qui accorde la primauté à la volonté sur l’intelligence et à l’action sur la pensée intellectuelle. Dans le langage courant, le volontarisme désigne l’attitude de quelqu’un qui pense modifier le cours des événements par sa volonté, et peut à la limite désigner quelqu’un de trop directif ou autoritaire.»

      Mignon, non?

      Cela dit, j’ai pratiquement assisté de l’intérieur à la déconfiture du baseball à Montréal. Bien sûr que de perdre une franchise dans le baseball majeur ne fut pas bon pour Montréal. Rappelez-vous la frénésie les «Expos gagnants» généraient en ville.

      Mais à l’époque, nous n’avons pas su, ou voulu nous donner les moyens de poursuivre l’aventure. Nous avons préféré demander à un étranger de venir réaliser nos rêves avec son argent mais à nos conditions. On a vu le résultat de l’application de cette mauvaise idée. Quand on «magazine en quêteux», on ne peut s’attendre à des résultats dignes d’un millionnaire.

      Serions-nous aujourd’hui en meilleure posture? Chose certaine, il faut oublier l’idée d’un consortium dans lequel les pouvoirs publics investiraient directement. Du côté des fortunes privée, y a-t-il un milliardaire intéressé à se payer un joujou pareil? Ne fréquentant pas ce milieu, je n’en sais donc rien. Vu de loin, comme ça, mettons que j’ai mes doutes.

    • Zut, coquille: « frénésie QUE les Expos…..» Désolé.

    • Du pain et des jeux… Pis des jeux plates en plus!
      Misère…

    • Non ce n’est pas une priorité pour Montréal.

      Mais si quelqu’un a un plan d,affaires viable bien là on verra… Pour le moment, il ya que le groupe de Cromartie, on peut l’appuyer dans ses effots mais sans que cela devienne une priorité.

      En attendant, vous coulez aller voir les Expos ? Rendez-vous demain après-midi à Saint-Constant… ;)

      http://expos.lbsrp.com/

      Vous pouviez aussi vous rendre voir les Expos de Sherbrooke…

    • Jamais le ”Big O” pourrait être en compétition de revenu avec un nouveau stade extérieur de 35 000 places muni de loge corporatives.

      De un, les spectateurs seraient beaucoup plus au rendez-vous pendant les victoires, la fièvre du baseball dehors, c’est très facile à attraper.

      Gagne ou perd, le baseball dehors c’est le ”fun”.

      Et contrairement au hockey à Québec, le baseball va attirer son lot de touriste américain.

      Le Baseball avec un stade extérieur, c’est très envisageable, loin d’être un rêve fou. Les Capitales de Québec emmène 3000/4000 personnes par soir… Je ne suis pas inquiet pour Montréal…

    • @savantcosinus

      14 septembre 2013
      11h20

      Je suis d’accord avec vous, le sport amateur doit passé en avant mais si le privé s’implique dans la crème de la crème, pourquoi pas?

      Les gros investissements publics dans les ligues majeurs, c’est dépassé et des vrai gouffres sans fond. J’inclue aussi les olympiques dans ça.

    • Je dis oui au retour des Expos. Un élément de visibilité nord-américaine essentiel. Ne serait-ce que pour faire partie de la famille des grandes villes du Canada et des États-Unis. Imaginez l’impact sur le tourisme si nous avions une équipe dans la division est de l’Américaine (avec Boston, New York Yankees, Toronto…). Demandez donc à un américain s’il connait l’Impact de la MLS ou même l’existence de football canadien!

      Cependant… il me semble évident qu’un stade (modeste – 35 000 places max) au centre-ville est nécessaire. Une localisation qui permettrais aux gens d’affaires, ceux qui achètent des loges ou des billets de saison, de s’y rendre directement après le travail.

      Malheureusement, je n’y crois pas. Ça manque de gens suffisamment riche à Montréal pour se lancer dans une telle aventure. Quand on pense que la «crème de la crème» des gens d’affaires se sont fait floués par un simple marchand d’art new yorkais (voir Loria, Jeffrey)…

      Laissez-nous au moins rêver…

    • Vive le Parc Jarry. Rusty Staub et Coco Laboy.

      Les bleachers à 0.50$ les hot dogs à 0.10$ Le métro à 0.10$ (pour moi à ce moment).

      J’y allais la journée du gant, de la balle, du coussins, etc.

      Et évidemment un jeune de 7-8 ans, on le laisse s’assoir dans les siège vides derrière le marbre en bas.

      Les gentils placiers savaient qu’à part taper du pied sur les estrades en acier, je ne ferais pas de problèmes.

      Je crois en du AAA plutôt que du sport de riches. Financés privés ou pas.
      Remarquez qu’un stade à 400M à 50/50 à Montréal, je serais achetable.

    • La clé, c’est la télé. C’est là que se trouve l’argent pour le sport professionnel. Il n’y a qu’à voir les contrats de plusieurs milliards que les Dodgers, Rangers et autres équipes de la MLB ont signés.

      Rogers et Bell sont déjà propriétaires des Blue Jays… reste Videotron et son réseau TVA Sport qui a cruellement besoin d’actifs à mettre à l’antenne. Mais ils en ont déjà plein les bras avec les futurs Nordiques…

    • On a déjà un stade il faudrait trouver des solutions pour l’utiliser plus efficacement, c’est ca le premier enjeu à réfléchir. Il va faloir investir pour concevoir et installer une toiture intelligente ensuite on va reprendre de l’intéret pour ce stade…

      Le privé plutôt que de construire un nouveau stade devrait payer la nouvelle toiture du stade actuel et se rembourser avec les recettes et intérets de ventes de billets.

      Tout ca pour le principe de dire qu’on a déjà un stade, on a déjà le stationnement et les stations de métro, l’espaque
      manque à Montréal, on fait avec ce qu’on a.

      Shui certain qu’il ya quelque chose à faire avec le stade olympique.

    • @peac3

      14 septembre 2013
      17h56

      Il n’a rien à faire avec le stade, pas assez de loge$$$. La discussion s’arrête ici. De plus, dans un stade extérieur intimiste si tu as 25 000 personnes, tu as une ambiance de malade. As-tu déjà été au Big ”O” avec 25 000? Moi oui, c’est presque un salon mortuaire, le son se perd dans le stade, c’est horrible.

      Peac3, il faut apprendre des erreurs du passé, c’est à ça que sert l’histoire.

    • @maniacs,

      l’accoustique, ça se modifie. Je ne dis pas qu’au final le stade fera l’affaire, mais je crois qu’il faut l’envisager beaucoup plus sérieusement et ne pas aller trop vite en affaires pour le rejeter sur la base de l’expérience passée. Les conditions étaient différentes.

      @tous,

      je pense que l’engouement pour le soccer chez les jeunes pourrait facilement être renversé avec l’arrivée d’une équipe de baseball professionnel. Les joueurs de soccer sont des pauvres en Amérique à côté de tous les autres sports et comme il n’y a pas d’équipe à Montréal, c’est évident que l’intérêt des jeunes n’y est pas.

      Maintenant, je ne crois pas que ça devrait être une priorité de la futur administration municipale. Le rôle du maire est de faciliter les choses et d’ouvrir certaines portes si nécessaire pour permettre aux gens d’affaires de réaliser le projet. Mais, c’est certain que le projet devra être très rentable pour attirer des investisseurs qui peuvent déjà placer leurs billes ailleurs avec moins de risques.

      J’apprécierais certainement revoir une équipe de baseball professionnel à Montréal.

    • Une pure perte de sommes d’argents tres importantes alors que la ville a des besoins tellement plus importants. $500M pour l’équipe, $500M pour un stade et $500M pour les operations.
      Pourquoi faire?
      amuser 4 personnes et surtout, peut etre permettre aux investisseurs de faire des profits quand ils revendrons l’équipe a sa mort annoncée dans quelques années.

      Pire, l’équipe va perdre de l’argent a chaque année et verser des salaires avec notre argent à des joueurs rarement canadiens (jamais quebecois) qui ne dépenserons pas cette argent ici mais ailleur. Ils auront hate de quitter la ville.
      L’equipe ne gagnera jamais rien, ca ne sert a rien.
      C’est un sport ou les grosses villes américaines ont le gros bout du baton et la-bas ou va s’en aller notre argent qui ne servira qu’a les engraisser.
      Autand leur donner notre argent directement (plutot que de le faire pour assister à un spectacle mediocre ou tout les joueurs et équipes n’ont absolument rien a faire de Montréal. C’est se moquer de nous).

      Au moins au soccer, les montants sont plus raisonnables et restent ici en meilleurs proportions.
      Et en plus on a des chances de gagner.

    • Dan

      Il y a combien d’équipes professionnelles dans votre bled perdu?

    • dcsavard

      Si je comprends bien, vous voulez que les jeunes arrêtent de pratiquer un vrai sport, le soccer, pour se mettre au baseball?

      Franchement…

    • Je suis vraiment écoeurer d’entendre parler de soccer à chaque fois qu’il est question de baseball… Le rayonnement de la MLB à travers l’Amérique du Nord n’a rien à voir avec ce que la petite MLS peut apporter à une ville comme Montréal, ne vous en déplaise…

    • ngc

      Le baseball n’est pas un vrai sport. Get on with it. Ce qui compte, c’est la santé de nos jeunes. On s’en fout royalement de l’économie du baseball, sérieux.

    • @dcsavard

      14 septembre 2013
      20h10

      Merci pour votre réponse. Vous souvenez-vous Claude Brochu à l’époque? L’argent dans le sport professionnel est emmener par les loges corporatives et les contrats télé. Les Expos ne pourront jamais rivaliser avec les contrat télé mais Montréal peut faire très très bonne figure en vendant des loges corporatives. Montréal a presque 100 sièges sociaux, c’est beaucoup plus que bien des villes de Baseball.«——

      Le stade intimiste va apporter des dizaines de millions supplémentaire par année avec des douzaines de loges supplémentaires, même si le Big”O” est super beau, coté pratique Brochu avait des chiffre à l’appui. J’imagine que vous vous souvenez bien des années 80 alors que l’économie Canadienne allait et que les Expos perdait quand même de l’argent à la tonne avec un stade plein!!

      Le stade Olympique et le Baseball sont incompatible.

      Par contre, je suis bien d’accord que le maire doit servir à bâtir des ponts.

    • @guygadbois

      15 septembre 2013
      00h40

      Pourquoi un contre l’autre? Pourquoi autant de démagogie et autant de haine contre un si beau sport? Les deux sports sont beaux, pas besoin de mettre un devant l’autre.

      Sinon, il est bien vrai que le Baseball à la meilleur carte postal. Pendant l’été, le Baseball n’a aucune compétition médiatique sportive hormis le Nascar sinon c’est ridicule.

    • Je pense que la priorité c’est de terminer le Stade Olympique avec un toit amovible. Cela est bien plus important que le retour des expos! Cela fait, il deviendrait peut-être possible de ravoir nos amours.

      L’idée ne construire un nouveau stade est la pire idée que j’ai entendue. Le Stade Olympique est un excellent stade pour le baseball. Les Expos ont connus leurs meilleures années au stade olympique. Est-ce que quelqu’un s’ennuyait du parc Jarry à l’époque? Le parc Jarry était pourtant un petit stade parfait pour le baseball.

    • A moins d’une solution certaine pour le BiG Beigne, par cela j’entends, une reconfiguration de l’intérieur qui pourra accueillir 3 sports avec gazon naturel, un toit amovible, ou un retrait du toit (ce qui est impensable après tout ce qui a été fait), la meilleure solution est un petit stade modulaire qui pourra doubler de capacité si jamais nous avons la chance de décrocher une franchise pro, il serait préférable de commencer par une équipe ferme, de la côte est, AAA ou AA.
      NM

    • @guygadbois,

      vous ne comprenez pas bien, il faut vous rendre à l’évidence.

      @maniacs,

      pour 500 millions, il me semble qu’il y a moyen d’aménager pas mal de choses dans le stade olympique. En tout cas, ça vaut la peine d’y regarder de plus près.

      @NiCMef,

      je suis d’accord qu’aller chercher une équipe AAA ou AA pourrait être un premier test, mais pourquoi construire un nouveau stade pour faire un test? Encore une fois, je pense qu’il y a moyen d’aménager à meilleur prix le stade olympique pour ce genre d’essai.

    • Une balloune qui ne dépassera pas l’avant-champ (Coco Laboy veille au grain).Quand même rusé ce Côté,on parle de lui,ce que tout candidat recherche,même si son projet n’a pas de bon sens parce que la demande n’y est pas.Par contre,comme quelques intervenants l’ont suggéré,du baseball AAA pourrait devenir un projet intéressant.
      Le plus drôle c’est que je suis convaincu que Côté n’y croit pas lui-même dans son projet.Les élections approchent,c’est le temps d’attirer l’attention.Merci pour ce moment de rigolade M. Côté.

    • dcsavard
      C’est la solution souhaitable mais je n’y crois pas ! Ce stade a la poisse ! Ce stade est un gouffre sans fin ! Une solution définitive pour essayer de sauver cet éléphant blanc n’est pas à notre portée. Avoir une équipe AAA au BigO serait un peu incongru ! Comme arrivé à une rencontre du club local de propriétaires de HUMMER en START !
      Les Rays sont la dernière équipe à évoluer dans un stade couvert complètement dédié à un seul sport. Même les TWINS qui évoluent dans une ville qui ressemble le plus à notre climat ont quitté leur stade couvert pour un nouveau retro-park. Facture 600 millions en 2010 pour 40K de capacité.
      NM

    • @GG

      demandez moi plutot combien d’equipes pro ont quitte mon bled perdu…. la reponse est 0.0

      GG votre province est pauvre.

    • @GG

      serieusement,vous considerez la MLS et la CFL comme des ligues de sport professionelle?

      Meme la NHL est un sport mineur en Amerique du nord.

    • @GG

      vous retirez beaucoup de fierte d’etre le king des pauvres?

    • J’avoue d’emblée que je n’ai jamais éprouvé le moindre engouement pour le baseball alors ça affecte peu-être mon jugement.

      Ceci étant dit, je crois que cette sortie est très malhabile de la part de Marcel Côté. Ça risque de le hanter pendant toute la campagne. Il aurait dû se contenter de dire qu’il veut créer à Montréal un climat dans le lequel il deviendrait au moins permis de rêver à de grands projets comme le retour des Expos. Là il laisse entendre qu’il souhaite piloter le dossier lui-même et ça n’a aucune crédibilité.

      Pour ce qui est de l’implication du privé, je ne crois pas qu’il y ait qui que ce soit qui songe sérieusement à investir les sommes nécessaires. Peut-être y a-t-il des gens qui se manifesteront si le public prend les devants comme ça se fait à Québec, mais sinon on en restera au stade des études de marché qui feront tout juste saliver quelques nostalgiques.

      Pour moi la page de la MLB à Montréal est définitivement tournée.

    • D’accord avec les propos de simon_snake écrits hier concernant les habitudes des Montréalais («Montréal : ville de banlieusards amateurs de barbecue et de centre d’achats»).
      De plus, prenons note d’un fait important :
      Montréal a perdu au moins une fois TOUTES SES ÉQUIPES DE SPORT SAUF LE CANADIEN (soit : les Wanderers, les Athlétiques, les Maroons, les Roadrunners, les Royaux, les Expos, le Manic, le Supra, les Alouettes, les Concordes et autres).
      Quand même renversant non ?

    • @bonserge

      15 septembre 2013
      13h45

      Vous avez eu 3 décennies de maire qui fout rien et dès qu’un maire prend une position politique sur un projet, c’est malhabile? Est-moi, où les Montréalais voient la vie en gris? Sibole les gars, ayez un peu d’optimiste!

      Oui les amateurs ont littéralement lâché les Expos, mais disont honnêtement que les facteurs entourant l’équipe était horrible. Il a peu de chance que ses conditions perdantes sont réunies de nouveau.

      Je suis d’accord aussi qu’un projet de Baseball semi-pro pour affronter les Capitales de Québec ou une équipe AAA serait un bon début pour le commencement logique d’une aventure.

      Mais svp, arrêter de vous faire à croire que Montréal ne peux pas supporter du Baseball pro, Montréal est-une des plus grosse ville des Amérique avec une situation géographique enviable.

      Québec pourrait probablement avoir tout près de 10 000 personnes en moyenne avec du Baseball pro, Montréal peut doubler facilement se chiffre.

      C’est de l’entrepreneurship que vous avez besoin à la tête de la ville, pas quelqu’un assis sur son derrière.

    • maniacs

      Si une bande d’entrepreneurs aux poches profondes veut investir là-dedans, grand bien leur fasse. Mais l’entreprenariat, c’est l’affaire des entrepreneurs. Pas des élus. Tout au plus, le maire peut donner un petit coup de pouce, mais pas piloter le dossier et en faire “une de ses priorité”.

      S’il y avait vraiment des investisseurs intéressés par le baseball, il me semble qu’on parlerait de ligues mineurs avec un projet de nouveau stade qui pourrait être agrandi quand le besoin s’en fera sentir.

      Un peu comme Saputo a fait pour la MLS. Pas que je compare la MLS avec la MLB, mais voilà un dossier qui a été piloté par quelqu’un de sérieux. Et quand il n’a manqué qu’un petit coup de pouce du public, on le lui a donné.

      Sur ce, assez parlé de baseball. Le dimanche c’est réservé pour un vrai sport avec de vrais athlètes! ;)

    • hunt

      Ce qui est renversant, c’est que votre bled perdu ne compter aucune équipe professionnelle. Qu’attendez-vous pour déménager? Meme pas foutu d’avoir un club dans la OHL, OMG… Les umeurs de déménagement vous excitent?

      Dan: pour le soccer, je m’en fous que ca soit professionnel. Ce qui compte, c’est l’émulation des jeunes. On trippe solide dans le coin.

      Votre province rattrape rapidement la mienne au panthéon de la pauvreté. Heuresuement que le Canada vous a bailé out, sinon ca serait déjà un fait avéré.

      Au royaume des aveugles, le borgne règne Dan. Vous tirez beaucoup de fierté de devoir prendre l’avion pour visiter votre famille, et tout cela pour 3% d’impôt en une qualité de vie que personne ne désire?

    • Dan

      Vos aurez compris que la première partie de mon commentaire s’adresse également à vous.

      Comment on se sent quand notre un club de l’OHL déménage de notre “ville” pour em,énager dans une banlieue d’a peine 80 000 habitants? J’ose à peine m’imaginer. Le seul mot qui me vient en tête, c’est “sale”?

    • Bon, ce commentaire n’a rien d’objectif puisqu’il provient d’un ancien fan qui a pleuré lors du dernier match local de nos z’amours.

      Alors vous ne vous surprendrez pas que j’ai une oreille atentative (dixit Sol) sur le sujet.

      Dans la mesure ou les denier publics ne servent pas à engraisser des bandits de grand chemin et leur petit trot, je serais tout à fait ouvert à l’idée d’investir quelques dollars.

      Désolé pour le bitchage de Loria et son sous-fifre Je l’ai encore sur le cœur.

    • Ramener les Expos? Bien sûr…et le roller-hockey aussi. Certains soirs au Forum, il y avait jusqu’à 700 spectateurs au Forum pour le roller-hockey, une invention typique de chez nous tout comme la poutine.
      Quant à Paul Houde que vous n’avez pas inclus dans les personnalité de votre livre, ah bien là M. Cardinal, c’est grave l’affèrre. Paul Houde, un personnage si central, un pivot de Montréal, cette ville gravite autour de Lui. Sans Lui, on est kaput bin raide. Ne recommencez plus M. Cardinal . Pis Paul Houde, il cause tellement bien, il a beau perlé.

    • @GG

      quand une ville “donne” le CH a un Americain avec le financement necessaire pendant 6 ans,ca en dit beaucoup sur la sante d’une metrprole/province.

    • Oui, ca faisait dur. Dans le temps.

    • @GG

      voici votre situation (MTL/YUL) au niveau du sport professionel:

      -vous pouvez voir evoluer une douzaine de bonnes equipes de hockey a tout les ans.

      -vous etes a 5hrs de route minimum pour assister a un match MLB/NBA/NFL

      -vous etes a minimum 6-7hrs de vol pour voir un match de soccer (votre voyage a Londres)

      -vous devez vous taper un des pires aeroports du monde si vous y allez par PET

    • @GG

      Quand les candidats a la mairie de 2 des plus grosses villes au Quebec font campagne sur le retour d’equipes de sport professionel,ca en dit long….non? deconnection totale.

    • GG
      Soyez heureux GG, il parait que le Canada veuille accueillir FIFA Coupe du Monde 2026. Du moins, notre ACS, a fait savoir qu’elle se lancerait dans la course. Pour 2026, l’Asie et l’Europe ne seront pas candidats. Qui sait, p-e que la question du BiG Beigne sera réglé pour cette occasion si jamais le Canada décroche le tournoi.
      NM

    • @hunt-jemima

      Pas vraiment.
      Simon_snake est dans le champ.
      Il ne comprend pas que Montréal est une ville d’événements!
      On veut voir des spectacles, des festivals, le tournoi Rogers, le Grand Prix, etc.
      On veut aller prendre un verre sur des terrasses, profiter de notre gastronomie incroyable.
      On veut bouger, faire du sport et aller au parc.
      Bref, le Montréalais (et le banlieusard) est une personne avec des intérêts diversifiés et une vie active.
      C’est tout le contraire de simon_snake qui passe ses journées sur son sofa en écoutant 3-5 parties par jour de divers sports.
      C’est vraiment votre modèle?
      Qu’on devienne des légumes qui ne font que regarder du sport à tous les jours?
      C’est ce qui est bien avec le soccer et le football: pas trop de parties alors le stade peut être plein.
      Le baseball? C’est quoi? 80 parties à domicile avant même les séries? Qui a autant de temps à perdre?
      En plus, ce n’est même pas du sport – c’est un loisir au même niveau que le bowling et les dards.

    • Citron, y’en a icitte qui ont une très haute estime de leur personne, y’en a icitte qui sont très capable de choisir et de juger de ce qui est bon pour les autres, y’en a icitte qui ont compris une chose et une seule chose du baseball, que ce n’est pas un sport. Oui ! Vous avez raisons, il s’agit d’un jeu ! Félicitations vous venez de saisir l’essence même du baseball. C’est un jeu qui a tendance à ramener même les plus grands athlètes au plancher des vaches, il faut un peu d’humilité et aussi énormément de confiance en soi pour t’amener en attaque 4 fois dans un match en sachant que tes chances de réussite sont moins de 25%. Le jeu est aussi important que le sport pour notre jeunesse !
      NM

    • Il a plein de gens qui ont apporté de super bels opinions. Pourquoi ne pas débattre avec eux plutôt que nourrir les pollueurs avec leurs hautes estime?

      NICMef, je suis bien d’accord avec toi, le Baseball est un jeux mais qui demande une coordination extraordinaire car le travail en défensive est bien différent de celui en offense! Par contre, pour ceux qui ont joué à l’arrêt court, au monticule mais surtout derrière le marbre vous diront que c’est un sport!^^

    • Des investisseurs québécois avec les poches pleines il y a en suffisamment ici. Le problème c’est plutôt qu’on est une société de Séraphin…

      Le nerf de la guerre sont les droits de télévision et les loges corporatives que disait Brochu. Prenons donc l’exemple des Astros de Houston, eux qui ont une masse salariale de seulement 25 millions $. Grâce à leur nouvel accord avec Comcast SportsNet Houston, un réseau de télévision régionale, l’équipe recevra une moyenne de 80 millions de dollars par année au cours des 20 prochaines années. Donc en partant, sans même avoir vendu un seul billet, les Astros font un profit de 55 M$. Au Québec, aucun Séraphin n’acceptera de payer des droits télé de 80 M$.

      Cela étant dit, à Toronto non plus ! C’est pourquoi à l’exemple de Rogers et des Blue Jays, un conglomérat médiatique québécois tel que Québécor ou Bell Média parviendrait facilement à trouver profit d’un véhicule aussi enviable que le baseball.La MLB et ses 162 matches par années est la plate-forme idéale pour maximiser la convergence de tous vos champs d’expertise.

    • Le soccer et le football de la CFL… S.V.P., soyez sérieux dans vos propos !

      C’est bien désolant, mais les amateurs de sports francophones ont un manque flagrant de culture sportive. Depuis trop longtemps, nous assistons aux laxismes et à la lâcheté intellectuelle de nos journalistes francophones bien pensants.

      Pour espérer qu’un jour Montréal réacquiert sa place en Amérique du Nord, il va falloir cesser de s’isoler et de se considérer être né pour un petit pain. Sur 8 millions de populations au Québec, dont près de 4 millions dans la métropole, c’est évident que le ratio de partisan de baseball y est.

      Toute cette petitesse d’esprit ne sert à personne, hormis les médias gratteux et paresseux. Cela s’étant au-delà du sport, mais en ce qui nous concerne ici, il va falloir rééduquer les amateurs de sports québécois !

    • @guygadbois
      “Le baseball n’est pas un vrai sport.”
      Il y a du faux partout comme vos commentaires que vous écrivez seulement pour nous envoyer votre mépris sur tout ce qui dérange votre fausse ville.
      Mais le baseball est une vrai sport avec de vrais athlètes. Un lanceur partant doit avoir autant de cardio qu’un joueur de soccer. Les voltigeurs doivent sprinter aussi vite qu’un receveur de passes au football. Les joueurs d’avant-champ doivent être aussi habile qu’un gymnaste au sol et aussi précis avec leur lancer qu’un quart-arrière. Et le receveur, en plus d’avoir des cuisses comme des troncs d’arbre, il doit avoir l’intelligence d’un joueur d’échec pour bien diriger son lanceur et confondre le frappeur. J’oubliais presque le frappeur semblable à un joueur de golf il doit frapper une balle. Mais la balle arrive vers lui à 90 milles par heure.

      @the_greatest
      Avec la commission Charbonneau et la loi C198, les compagnies sont moins intéressées par les loges corporatives. C’est également une question d’image.
      Et je ne vois pas en quoi ça peut servir les médias. Les nouvelles du sport font vendre les journaux. Dans le bon vieux temps des Expos, beaucoup de gens ouvraient leur journal aux Sports en premier. Bizarre votre commentaire.

    • @gl

      c’est vrai que Mr GG disparait aussi qu’on le contredit sur sa grande ville.
      un de ses meilleurs arguments au sujet du depart des Expos etait que le baseball “c’est plate”

    • Je serais très heureux de voir une franchise de BBALL à Montréal, mais sans être défaitiste, je veux garder les deux pieds sur le diamant et je crois que la priorité no 1 est de ramener le baseball sous n’importe quelle forme le plus rapidement possible. Voilà pour pkoi je pense que l’option d’un club école de la Ligue Internationale est plus que faisable dans un très court laps de temps. Oui, le temps de construire un stade de 10k à 20k places a très moindre cout. Je pensais qu’avec la sortie du film sur la carrière de Jackie ROBINSON, le coup d’envoi était propice, nénon…
      NM

    • @gl000001
      « Avec la commission Charbonneau et la loi C198, les compagnies sont moins intéressées par les loges corporatives. »

      Alors, mettons tout de suite les clefs dans la porte des Canadiens, car sans les loges corporatives et les billets donnés, ça ne sera pas long que le Centre Bell va se vider… mais ce n’est pas demain la veille !

      Si tu ne comprends pas comment un conglomérat médiatique pourrait profiter d’une programmation de 162 matchs de baseball pour sa chaîne de sport, même avec l’exemple des Blue Jays et de son propriétaire Rogers, je ne sais pas comment je pourrais mieux te l’expliquer.

      Aux États-Unis, des petits marchés comme Houston génèrent de gros revenus de télévision. Ce n’est pas le cas ici au Canada. Comment contourner ce handicap par rapport aux équipes américaines ?

      En ayant un propriétaire qui possède déjà une diversité de plateforme de communication (radio-télé-journaux-web, etc).

      Si tu ne comprends pas encore… hey bien…

      Sportsnet = Rogers = 162 matchs des Blue Jays = des heures et des heures de programmation

    • @the_greatest
      C’est vous qui n’avez pas compris le sens de mon intervention. Je ne parlais que des loges. Pas d’une association avec un quelconque conglomérat médiatique. Les loges corporatives au Centre Bell vont rester c’est évident. Mais ils sentent déjà une pression à la baisse au niveau des prix.

      Pour le reste je répondais à votre phrase “Toute cette petitesse d’esprit ne sert à personne, hormis les médias gratteux et paresseux.” En quoi la petitesse d’esprit sert les médias ?

    • Nous devons demeurer réalistes ! L.A. attend depuis 1994 pour une franchise de la NFL, mettons que nos chances sont relativement minces pour Expos 2.0. Il y a 7 agglomérations américaines de 2 millions d’habitants qui parlementent activement auprès de la MLB dont Charlotte et Raleigh en Caroline du Nord, 200 km de distance l’une de l’autre, ensemble, presque 5 millions d’hab ! Visons le AAA !
      NM

    • @gl000001
      Désolé, jamais mal saisit la teneur de vos propos.

      Ce que je sous-entends par cette petitesse d’esprit qui ne sert que les médias gratteux et paresseux, c’est que les médias tombent trop facilement dans le piège de la facilité. Ce n’est pas compliqué, les médias ne nous parlent pas de ce qui est important, mais bien de ce qui les intéresse eux. Les amateurs de sports en souffrent donc en étant mal servis!

      Le paradoxe c’est que les médias alimentent leur propre intérêt et non celui des amateurs de sport.

      Les dirigeants des salles de rédaction sportives engagent en grande majorité des journalistes sportifs analphabètes du sport… Ils sont capables de couvrir en long et en large P.K. Subban qui tond son gazon en plein mois de juillet, mais peu son capable de parler d’un autre sport intelligemment!

      Néanmoins, je refuse de perdre espoir. Ces mêmes dirigeants doivent revenir à la base même de leur profession et de bien remplir leur mandat d’origine, qui est de bien informer leur public.

    • lol, gl faites-moi confiance, il n’y a pas un catcher avec les capacités intellectuelles qui approchent celles de Kasparov a 6 ans. Get real.

      Quand il y a des dudes avec de grosses bedaines qui pratiquent un sport, c’est que ce n’est pas un vrai sport. Oui, c’est simple(iste) comme analyse, mais c’est dur a réfuter.

      Contredit sur ma grande ville Dan, comment? On est pas assez américanisé a votre gout, c’est cela qui vous dérange? Comme vous l’avez deviné, oui, le baseball, c’est platte. Je n’en veut pas, ouache, c’est de la culture de mangeurs de hot dogs.

    • J’oubliais, le golf n’est pas un vrai sport non plus, but I digress.

    • Dan

      En fait, je pense avoir été censuré. Je vous demandais comment on se sent quand on habite dans un village qui n’a jamais eu d’équipe professionnelle, et qui a meme trouvé le moyen de perdre son club junior majeur au profit d’un banlieue de 80 000 habitants?

    • @guygadbois
      Je retiens un seul mot de votre … texte: simpliste.

    • @the_greatest

      Une erreur c’est glissé dans votre texte. Houston n’est pas un petit marché, mais le 4ième plus gros marché de l’Amérique du nord à égalité avec Dallas et Toronto.

      Le metro Dallas a presque le double de celui de Montréal sans compter que leurs taux de croissance urbaine est ridiculement plus élevé que tout autre cosmopolite en Amérique.

      Sinon, je suis totalement d’accord avec vous. Les gens qui doute de la ville de Montréal n’ont aucune idée du potentiel de la ville. Ceux qui disent que New-York, Toronto et Boston sont loin pour le tourisme ont besoin d’un réalité check sur l’Amérique du Nord. 5 ou 8 heure de route c’est relativement court en Amérique, tu ne vas pas bien loin avec ça.

      De plus, New-York est la plus grosse capital économique du continent et il mange de Baseball.

    • @GG

      “Je vous demandais comment on se sent quand on habite dans un village qui n’a jamais eu d’équipe professionnelle, et qui a meme trouvé le moyen de perdre son club junior majeur au profit d’un banlieue de 80 000 habitants?”

      meme sur google je ne trouve pas cette ville/village

    • On a un deal Dan, j’entends le respecter.

    • @maniacs
      Vous avez raison, démographiquement parlant Houston n’a rien d’un petit marché. Je parlais plutôt de petit marché en terme de masse salariale, les Astros sont bons derniers en 2013 avec seulement 25 M$.

    • @the_greatest

      Je ne sais pas si vous êtes d’accord avec moi mais pour moi, plus le stade serais petit avec un maximum de loges, plus on serait gagnant. Dans les mégas stade, l’offre est totalement dilué.

      Dans les meilleur années, les Expos accueillaient environ 22 000 spectateurs(80 match!), ce qui était énorme! Mais malgré tout insuffisant avec notre stade presque dénué de loges. Avec un mini stade agrémenté de loges qui seront facilement rempli par les nombreux sièges sociaux à Montréal ont pourrait créer une demande car l’offre serait moindre pour les billets.

      Pourquoi ne pas faire un stade de 28 000 personnes ou même moins?

      Quand pensez-vous? Je ne suis pas de Montréal, mais je crois tout de même que la métropole dort sur un potentiel économique énorme.

    • pour qui au juste , 5000 purs et durs et 10000 qui vont y aller juste quand les hot dogs vont être gratuits ou en spécial

    • @Piedoq

      Je viens d’aller voir les chiffres. Dans le début au milieu des années 80, les Expos avaient une moyenne de 27 000 à 29 000 par parties, plus de 2 200 200 spectateurs par années.

      On peut dire ce que l’on veut mais Montréal n’auraient pas attiré ça année après année avec 5000 pur et dur. D’ailleurs, il commencent(chroniqueurs sportifs) à être plus nombreux aux États-Unis à croire que Montréal devraient ravoir du Baseball!!

    • C’est exact maniacs, d’ailleurs 25K a 30K ca équivaut a peu près a la moyenne par match pour la MLB actuellement, c’est aussi proche de la moyenne par match pour la CFL.

    • @Maniacs
      Désolé de ma réponse tardive, surtout j’espère que vous aurez la chance de la lire!
      Votre description de votre vision de nouveau stade est en plein dans la mouvance de la conception des stades au 21e siècle. Plus petit et avec une meilleure offre de loge corporative!

      Le caractère intimiste d’un stade de baseball n’est pas négligeable. Ça rehausse leur cachet singulier! Et, comparativement aux immenses complexes multifonctionnels comme le Stade olympique, dans les petits stades l’ambiance qui y règne gagne au change.

      Un stade de 35 000 places serait davantage réaliste pour respecter les normes de la MLB. Une grosse question demeure, doit-il être couvert ou non?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2013
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité