Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 31 août 2013 | Mise en ligne à 8h18 | Commenter Commentaires (74)

    Montréal est sous tutelle…

    644839-yves-francois-blanchet

    Avec la corruption, la collusion et toutes les révélations qui affectent Montréal, plusieurs observateurs demandent à Québec de resserrer la bride de la métropole.

    Or au contraire, c’est d’une plus grande autonomie dont elle a besoin…

    On a eu eu une preuve de plus, cette semaine, avec l’intervention inopinée du gouvernement dans le dossier des centres de compostages. La Ville avait beau avoir choisi et avalisé la localisation du complexe environnemental Saint-Michel, le ministre de l’Environnement a décidé d’imposer ses vues : c’est non.

    Un simple communiqué de presse a été publié, sans avertir l’administration Blanchard, et c’en était fait de ce futur centre de traitement des matières organiques…

    Remarquez, je m’étais opposé à ce site. À mon avis, les gens de Saint-Michel ont déjà donné en terme de déchets. Et en ce sens, je rejoins les arguments de Denis Coderre. Mais contrairement à Denis Coderre, je trouve la décision de Québec déplacée, surtout en cette période préélectorale. C’est à la Ville de juger de l’acceptabilité sociale du site, d’avoir le dernier mot pour ce projet éminemment local, pas à un ministère.

    Il s’agit d’un exemple de plus (parmi tant d’autres dont je vous épargne l’énumération) de la trop grande implication du gouvernement, qui impose une sorte de tutelle soft à la métropole, une tutelle sans le nom qui nuit à la bonne marche et surtout, à la bonne gouvernance de la Ville.

    Le problème de Montréal, c’est qu’elle a tous les atouts d’une métropole, mais qu’elle est traitée comme une banale municipalité assujettie au grand patron, le gouvernement. Son maître est donc à la fois le ministre des Affaires municipales, ses collègues des autres ministères impliqués dans la métropole et, bien sûr, le premier ministre. Ah oui, et le maire de Montréal aussi, un peu.

    Voilà une situation qui encourage, voire alimente la déresponsabilisation de ceux qui ne dirige Montréal qu’à moitié.

    Autrement dit, qui est redevable à qui? Où sont les limites d’actions de chacun? Et l’imputabilité commence et finit où exactement?

    «Ce n’est pas compliqué, Montréal est actuellement un no man’s land d’imputabilité», m’a indiqué Denis Saint-Martin, spécialiste de l’administration et des politiques publiques à l’Université de Montréal, dans une entrevue accordée pour mon prochain livre, à paraître dans quelques jours.

    «Il y a un problème d’immaturité politique et organisationnelle qui explique l’irresponsabilité politique auquel on assiste depuis plusieurs années, ajoutait-il. Il faut donc plus de pouvoir pour Montréal, pas moins. Il faut que Montréal soit davantage redevable, imputable.»

    En un mot, la métropole doit être traitée comme telle. Avec les pouvoirs et les revenus qui accompagnent un tel statut.


    • Bien voyons. Vous demandez a un gouvernement elu par les regions de lacher la bride sur Montreal? Ca va arriver lorsque les regions vont le vouloir. Car il faut etre honnete: il n’y a aucun gain politique a faire a Montreal pour le gouvernement quebecois.

      Ce que nous avons la, c’est une belle demonstration de l’echec de la democratie: le gouvernement ne se laisse pas diriger parce qui est bien, mais parce ce qui le fait re-elire/populaire. Ca se voit aussi bien dans la charte des valeurs Quebecoises: on prend un probleme d’immigration, qui n’existe pratiquement qu’a Montreal, mais on demande leur opinion a des gens des regions? Comment voulez-vous que l’opinion d’un gaspesien qui cotoit un immigrant une fois par 10 ans vale quoi que ce soit sur ces questions?

      C’est dans la meme veine que la gouvernance de Montreal: on prend des decisions pour plaire a du monde qui n’ont aucune idee de la situation.

      M. Brassard

    • ”C’est à la Ville de juger de l’acceptabilité sociale du site, …”

      Malheureusement, ils en sont totalement incapables.

    • Comme le dit si bien le petit nami Zambito qu`est ce qui nous prouve que ca a changé ? Coderre est en train de rapatrier les anciens de la confrerie,Tony Accurso se promene en homme libre malgré tout et croyez le ou non mais le Québec ca dépasse les frontieres physiques de la métropole .

      On semble oublier ce facteur important et croire que parce que Montreal se doit d`être le moteur économique de la province, il n`y a que son opinion qui compte. On a qu`à citer le dossier charte de la laicité pour comprendre…On dirait que tout ce qu`on lit ou entends va à l`encontre de l`initiative alors que la population québécoise est largement en faveur. C`est en ce sens qu`il faut que le pouvoir décisionnel s`éloigne de Montréal et étende ses antennes.

      Je trouve cela tellement incroyable de vous lire car cela confirme qu`il faudrait maintenant que Montréal soit forte comme si rien ne s`était passé et que ca fera pas mal avant de faire du bien.
      Faut être un brin naif pour ne pas comprendre que les prochaines élections ne regleront rien et que le boulet de la commission Charbonneau va maintenir les politiciens impuissants et à la merci des évenements. Les têtes n`ont pas fini de rouler et l`époque actuelle n`est qu`une accalmie qui aurait du permettre aux principaux interressés de faire le point et d`apporter des changements à leurs entourages ou à leurs facons de faire au besoin. Ceux qui ne l`ont pas fait seront rattrappés par la réalité dans pas long.

      Contrairement à vous je crois que l`actuelle administration de la ville n`a qu`un mandat intérimaire et que vu les circonstances particulieres elle ne doit prendre aucune décision d`impact autres que le train train quotidien. Rendus au 3 novemvre il restera à voir quel sera le mandat des nouveaux élus car encore là, rien ne nous indique qu`un nettoyage parmis les employés et les namis du systeme s`operera. On a qu`à voir comment les élus sont dépourvus de ressources quand vient le temps de trouver de nouveaux entreprenneurs dignes de ce nom. La gangrene est incrustée et il faut proceder à l`amputation ou laisser le mal se propager.

      Montréal n`est peut-être pas en tutelle officielle mais ne mérite aucunement l`autonomie voulue pour prendre des décisions qui influenceront les budgets et/ou la qualité de vie de ses citoyens. En ce sens le gouvernement provincial à toute la liberté pour mettre son pied dans la porte jusqu`aux élections apres quoi on verra…

      Alors avant de pouvoir prétendre être passé à autre chose et faire business as usual faudrait peut-être en commencant par les médias faire preuve de lucicité et exiger des changements et des preuves de changements concretes autres que les belles promesses (d`ivrognes) de politiciens.

    • Montréal doit avoir une plus grande autonomie? Pourquoi? Qui dirige Montréal en ce moment? Tant qu’à moi Montréal pourra jouir d’un pleine autonomie quand il y aura un véritable conducteur au volant de la ville, ce qui n’est pas le cas en ce moment (on pourrait même dire depuis 10 ans).

      Monsieur Cardinal, vous semblez voir d’un mauvais œil le fait que le Gouvernement se soit mêlé du dossier en disant non au site dans St-Michel , mais peu plus loin dans votre texte vous avez écrit que vous aussi vous étiez opposé à ce site….alors quel est le problème? Si la ville, avec sa pleine autonomie souhaitée de votre part, avait choisi le site de St-Michel vous auriez demandé que faisait le Gouvernement pendant ce temps là?

    • À quand un parti municipal indépendantiste à Montréal, qui fera la promotion de la séparation de Montréal du reste du Québec ?

    • Le vote d’un Montréalais habitant la circonscription St-Laurent (51 000 électeurs) ou encore celle de Laurier-Dorion (47 000 électeurs sur 76 000 habitants) vaut combien comparativement au vote d’un Madelinot (10 000 électeurs sur 13 000 habitants) ou de Gaspé (27 000 électeurs sur 35 000 habitants) ? Les chiffres datent de 2007-2008 mais rien ne laisse croire que la tendance soit renversée depuis quelques années, au contraire.

      Il est où l’avantage de Montréal de faire partie du Québec?
      Au départ, nous n’avons pas un nombre équitable de représentants.
      Les régions ne se reconnaissent pas en nous et vice-versa.
      Le discours ambiant des régions est anti-Montréal et anti-Montréalais.
      Les députés des régions n’ont aucune sensibilité pour la métropole.

      Pouvons-nous espérer être traités avec équité?
      Si non, pourquoi rester avec eux?

      Les régions de Colombie-Britannique méprisent-elles Vancouver ?
      Les régions de l’Ontario méprisent-elles Toronto?
      Les régions de Nouvelle-Écosse méprisent-elles Halifax?
      Les campagnes de l’état de New-York méprisent-elle NYC?
      Celui qui vit sur un ranch en CA méprise-t-il San Francisco?

      C’est quoi cette haine de Montréal? Parce que c’est bien de haine qu’il s’agit. On la lit, on l’entend quotidiennement depuis une bonne décennie.

      Dans un couple, quand l’un des deux reçoit plus de haine que d’amour de la part de l’autre, habituellement il prend ses cliques et ses claques, il sacre son camp et envoie une lettre d’avocat signifiant que c’est m-a-i-n-t-e-n-a-n-t que ça se passe, le d-i-v-o-r-c-e.

    • Free at last ? Free at last ?

      Libérez-nous des ROQ !

    • Le problème de Mtl, c’est qu’une bonne partie de la population préfère élire des représentants comme Tony Tomassi ou Gérald Tremblay, simplement parce q’ils sont fédéralistes. Peu importe ce que le PQ (ou d’anciens du PQ comme Louise Harel) font ou feront, on leut préfèrera un bon vieux fédéraliste, même s’il est complétement incompétent. La position éditoriale de votre journal réflète bien cet état de fait! Le problème c’est que vous ne vous adressez pas au bon électorat.

      H. Breton

    • “Les régions de Colombie-Britannique méprisent-elles Vancouver ?”
      Oui!

      “Les régions de l’Ontario méprisent-elles Toronto?”
      Les régions du canada entier méprisent toronto.

      “Les régions de Nouvelle-Écosse méprisent-elles Halifax?”
      Un peu, mais ce cas est différent parce qu’Halifax c’est pratiquemment la NE.

      “Les campagnes de l’état de New-York méprisent-elle NYC?”
      Oui.

      “Celui qui vit sur un ranch en CA méprise-t-il San Francisco?”
      Tout à fait. Les ranchers cowboys haissent pas mal les gais. Ils aiment pas beacoup les mexicains non plus, alors ils méprisent LA et San-Diego. Puisqu’ils n’aiment pas les fonctionnaires, ils méprisent aussi Sacramento.

    • Pour répondre à Montréalaise, il faut considérer que les autres métropoles sont un moteur économique pour leur province contrairement à Montréal qui vit au crochet du Québec depuis près d’une décennie déjà.

    • Je dirais comme ugoh à 100%. Vous (quand je dis “vous”, je veux dire à la fois les montréalais, LaPresse (étant donné sa position éditoriale) et vous personnellement, M.Cardinal) votez pour des candidats qui sont connus comme étant liés à la mafia et/ou à la corruption juste pour éviter d’élire une “pékiste”. Vous avez élu par 3 fois le champion des défusions et son parti à la tête de la ville centre, et ensuite vous vous étonnez que montréal n’ait pas de pouvoir? Vous êtes sur le point de refaire la même erreur en élisant Coderre, un gars qui couchait sur le divan d’un des grands organisateur du scandale des commandites au fédéral, avec à ses cotés toute l’ancienne équipe de Gérald Tremblay. Désolé, mais Montréal a démontré qu’elle ne peut pas plus gérer un budget digne d’une métropole qu’un enfant de 5 ans ne mérite de gérer le budget familial.

      Vos 2 derniers maires ont été expulsés de l’hotel de ville dans la honte, un des deux a carrément été arrêté et accusé de corruption, et maintenant vous voudriez que le ministère de l’environnement se ferme sur tout ce qui se passe dans la métropole? Vous avez un culot assez incroyable.

      En quelques mots: arrêtez d’élire la mafia à la mairie et ensuite on vous laissera gérer les vidanges et le composte.

    • @qui_de_droit

      rien de plus faux. Encore un préjugé maintenu dans les non informés.

      Le moteur économique du Québec, c’est Montréal.

      Allez donc vous informer avant de propager des gneiseries. Vous croyez que la région de Montréal vit au dépens de l’Abitibi, de la Mauricie et de la Gaspésie?

      http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/econm_finnc/comrc_exter/export_mondiale/exp_taille.htm

      http://www.stat.gouv.qc.ca/regions/profils/comp_interreg/tableaux/pib_revenu_hab.htm

    • @montréalaise

      vous souhaitez vraiment que Montréal soit indépendant du reste du Québec? Ça serait une catastrophe pour votre ville et ses citoyens.

    • @montrealaise

      Votre discours est incohérent et comme les commentaires venant de mes concitoyens montréalais manque de lucidité. Dites moi comment Montréal peut jouer son rôle de moteur de la province alors qu`il est clairement démontré que la métropole est gangrenée par la corruption,la collusion et le manque de contrôle des dépenses et une absence totale de vision ?

      Dites moi de plus ou vous entendez les propos anti-MTL venant des régions ? À moins bien sur que vous prenniez comme référenceS sérieuseS les radios poubelles ? Chaque région du Québec a un rôle à jouer et a ses spécificités. Si la grande ville de la province est hors de contrôle , l`effet domino est inévitable.

      Faut arrêter d`être volontairement aveugle et de penser que tout va bien parce que visiblement nous ne sommes vraiment pas le nombril du monde. Au contraire j`accepte avec plaisir l`aide des régions et leur avis afin de relancer le moteur et se tourner vers l`avenir. Sauf que si on apprends pas de nos erreurs et qu`on ne fait que des retouches esthétiques ….

    • non anti, ce serait le paradis sur terre. Pourvu qu’on parle de l’Ile, et non de la ville de Mtl.

    • noirod

      Les gens qui font de l’argent, et qui paient des impôts, sont ici. Sans nos impôts et nos taxes, vous etes fait.

      Pensez-vous que la situation économique du Québec serait irrémédiablement affectée si nous fermions le Saguenay Lac St-Jean demain? Nope. On économiserait sur la grande route qui mêne nulle part.

    • Moi je parle de la ville et non de l’île Guy.

    • Les commentaires de qui_de_droit tiennent-ils compte du fait qu’il est peut-être difficile pour Montréal d’être un moteur économique dans un contexte économique déjà difficile, agrémenté par une immigration d’environ 45-50 000 par année qui souvent n’arrive pas à s’intégrer en emploi et dont il a déjà été dit qu’environ 85% s’installait à Montréal et ses environs?

      Dans le document qui suit, on dit qu’en 2010, 54 000 personnes immigrantes ont choisi le Québec, soit 66% – c’est beaucoup, ça! – de plus qu’en 2000 (32 500), puis près des trois quarts seraient considérés de la catégorie de l’immigration économique: donc en partie des travailleurs qualifiés, mais trouvent-ils de l’emploi ici? Reste à voir, car les contraintes côté diplômes et autres difficultés leur sont rarement mentionnées lorsqu’ils demandent à entrer au Canada. Il n’y environ que 2 200 réfugiés qui entrent par année.
      http://www.micc.gouv.qc.ca/publications/fr/planification/planification-20122015.pdf

      Il faut laisser Montréal se reprendre en mains avec une équipe que l’on espérera solide après les élections de novembre, mais il faut que l’aide de Québec soit présente. Québec doit aussi intéresser les immigrants à s’installer ailleurs qu’à Montréal, les attirer par des emplois et un style de vie agréable. Mais avec toutes les fermetures d’entreprises, on s’en va où?

      Montréal est difficile à gérer. Il faut comprendre que les nouvelles équipes gardent quand même en leur sein certains des personnages de l’ancien régime, des gens connaissant vraiment la métropole et ses problèmes, pour compenser la venue de certains néophytes qui ajouteront d’autres connaissances et d’autres talents.

      Monsieur Cardinal a raison: c’est d’une plus grande autonomie que Montréal a besoin, mais aussi d’aide pour désengorger l’afflux ou fournir les outils ($$$) pour pouvoir garantir à tous d’avoir un toit adéquat sur leur tête et un emploi leur permettant de survivre.

    • Je ne nie pas la corruption mais j’en fais abstraction pour affirmer que Montréal n’a plus sa place dans le Québec des régions.

      - Corruption ou pas, ce sont les régions qui définissent les règles de Montréal.

      - La grande corruption s’installe là où se trouve l’argent. Un mafieux n’essaiera pas de faire des affaires à St-Louis-du-Ha-Ha ou à Jonquière. La corruption ce n’est pas dans le sang des Montréalais mais dans celui des mafieux qui collent à Montréal.

      - Si on ouvrait les livres de toutes les villes et de tous les villages du Québec on y trouverait du favoritisme et des détournements de fonds, des dézonages illégaux rendus légaux, des prix gonflés pour payer les matériaux du cousin, de l’embauche de la famille et amis de la famille, de la collusion avec le notaire, etc.

      La collusion et la fraude est à peu près partout mais on la trouve là où on la cherche, c’est-à-dire à Montréal et les environs.

      Voilà pourquoi je fais abstraction de la fraude et de la corruption dans mon analyse du mal-être de Montréal dans ce Québec dédié aux régions. Je n’ai rien contre les régions en soi. Je veux juste en divorcer d’une manière ou de l’autre car elles ne me connaissent pas mais décident pour moi. Chacun de son côté sera responsable de son bonheur et de ses malheurs.

    • @elvince

      Bien dit. Je ne serais cependant pas surpris que La Presse appuie Vision Montréal plutôt que Coderre étant donné que Harel (l’infâme Péquiste) a été tassé au profit d’un bon vieux fédéraliste, Marce Côté, même si ce dernier multiplie les gaffes et les inepties depuis qu’il est rentré dans la course. Ça démontre bien à quel point la siutation est loufoque à Mtl. Les anglos et La Presse ne veulent rien savoir de Harel, alors on sort un bouffon fédéraliste tout droit sorti de Broue pour régler le problème. Tellement pathétique.

    • Qui retrouvera pour moi cet article d’un journaliste économique paru il y a environ 5 ans et qui parlait des m-i-l-l-i-a-r-d-s que Montréal (ou le Grand Montréal?) d-o-n-n-a-i-t annuellement aux régions. Il en faisait la démonstration nette et claire que ce ne sont pas les régions qui font vivre Montréal mais l’inverse.

      J’ai oublié le non du journaliste et celui du journal.

    • Une île… un pays?

      Non. Peut-être pas. Mais sans aller aussi loin, n’était-ce pas Labeaume il y a deux ans de cela qui rêvait à voie haute de faire de sa ville une “cité-État”? Si c’est bon pour Québec…

      http://fr.canoe.ca/archives/infos/quebeccanada/2011/06/20110628-102630.html

    • Montréalaise: c’était Picher, dans La Presse….

      Et c’était la région de Montréal.

    • anti

      Pourquoi exclure les villes défusionnées? Je paie 50% de mes taxes municipales à la ville de Montréal.

      Je serais parfaitement prêt à complètement subir le fardeau fiscal de la ville de Montréal, si on me libère de celui du reste du Québec.

      Idéalement, l’entité que devrait se former serait l’Ile est ses banlieues industrielles rapprochées. Ca, ca serait le top, économqieument parlant. On pourrait se payer un CHUM de plus A TOUS LES ANS en se débarassant du fardeau de nos concitoyens du reste du Québec. Mais ce n,e serait pas très gentil de notre part.

      Alors on va continuer de cracher le cash. Mais ce serait apprécié que de temps à autres, ils nous remercient de les faire vivre. Je ne retiens pas mon souffle.

    • Merci Guy. J’essaie de retrouver cet article qui démontrait avec chiffres à l’appui comment la région de Montréal perdait des milliards* annuellement au profit des régions.

      *Ça me semble toujours gros, des milliards…

    • @ guygadbois pour votre info je suis montrealais aussi .Pire même ! Lavallois ! Je ne nie pas l`apport montréalais dans l`économie québécoise bien au contraire. La réalité qui mine la métropole entraine le reste du Québec dans son sillon alors que c`est l`inverse que nous cherchons tous. De là l`importance de s`attaquer et d`éradiquer la vermine autant que possible en repartant sur de nouvelles bases ne négligeant pas d`aller dans les petits coins pour faire le ménage.

      Tant qu`à la théorie de dissocier Montréal du reste du Québec c`est suicidaire. Pourquoi donc subitement déciderions nous que le systeme ne marche plus et que désormais on ferait les égoistes ? Je veux bien jouer le jeu des comparatifs boiteux et de dire que Montréal a un impact tellement supérieur sur l`économie québécoise mais pas au point de minimiser l`impact de plusiquers régions à leur maniere sur la réalité québécoise.

      Parce que si vous jouez à ce jeu là ca veut dire que Laval ne fait plus partie de votre petit monde pas plus que la rive sud,Québec et autres pôles non négligeables.

    • Mais pour en revenir à l’histoire du centre de compostage de Saint-Michel, dossier qui, je l’avoue, m’indiffère un peu…

      Je pense qu’il est compréhensible dans des circonstances exceptionnelles comme celles que l’on vit présentement à Montréal que le gouvernement provincial s’ingère dans la gestion de la Ville jusqu’aux prochaines élections.

      L’administration qui a gouverné dans les 10 dernières années n’existe plus. Comme vous le dites, plus personne n’est imputable en ce moment. Je dirais même que personne n’a présentement la légitimité de prétendre au poste de véritable maire de Montréal. Et ce sera comme ça jusqu’en novembre.

    • «C’est dommage. Pour parler crûment, le reste du Québec, sans Montréal, n’irait pas loin. Des chiffres publiés hier par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), et portant sur le marché du travail dans les 17 régions administratives de la province, confirment encore une fois que Montréal est la véritable locomotive économique du Québec.»

      C’est pas moi qui le dit mais Claude Piché en 2008.

      http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/200901/09/01-693390-montreal-la-locomotive-mal-aimee.php

      Je cherche toujours sa chronique parlant des milliards

    • Montréal: le cadeau fait aux régions (enfin la chronique de Piché!)

      [ Il est de bon ton, dès que l'on s'éloigne de quelques kilomètres de Montréal, de dénigrer à tour de bras les «travers et les péchés» de la métropole. [...]

      Claude Piché dit que “les régions pourront brailler tant qu’elles veulent, une chance qu’elles ont Montréal… et l’argent de Montréal.”

      À lire, surtout le passage disant que le transfert de Montréal vers les régions dépasse les 4 milliards, année après année.

      http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/200901/09/01-692739-montreal-le-cadeau-fait-aux-regions.php

    • @montrealaise,

      ce n’est pas compliqué à comprendre, c’est environ 50% des emplois qui sont à Montréal. Les gens les mieux payés au Québec sont à Montréal. Et c’est à Montréal qu’il y a le plus de gros salaires. Donc, une large part des taxes et impôts viennent de Montréal. Au minimum 50%, c’est certain.

    • Ca tourne en rond encore une fois. Ville vs banlieue. Ville vs régions.
      L’un ne peut pas exister sans l’autre et vice-versa. Koko le clown le savait mieux que plusieurs intervenants plus haut.

    • La force de Toronto c’est qu’elle est Québec et Montréal mis ensemble. La force de Toronto c’est que les citoyens presque à chaque élection ne vote pas pour l’opposition officielle, que ça soit au provincial ou au fédéral. Montréal politiquement parlant est une coquille vide depuis belle lurette.
      Si vraiment les citoyens du Québec pensent comme qui_de_droit, je pense sincèrement que le temps est venu de considérer la formation d’un parti qui favoriserait le détachement de l’ile du reste de la province. Les montréalais ne voudraient surtout pas être un fardeau pour le ROQ.
      Yep ! Long Live Montreal ! ROC around the ROQ !

    • Pauline ne nous avait-elle pas promis un gouvernement “rassembleur” ?

      Depuis l’élection, on a eu les riches contre les pauvres (rappelez-vous la taxe santé), les anglais contre les français, la charte des valeurs québécoises, et maintenant Montréal contre les régions. Plutôt diviseur que rassembleur si vous voulez mon avis. Elle nous a aussi promis de faire de la politique autrement, et bien elle a au moins tenu cette promesse

    • @10barres

      Vos chiffres ne sont pas très impressionnant lorsque l’on compare la taille de la population de chaque région. De plus, le gouvernement dépense beaucoup plus d’argent à Montréal par habitant donc cela viens distordre le PIB par habitant.

      Mais surtout, vous omettez de parler des ressources naturelles qui sont liquidés à prix dérisoire pour le bénéfice de la strate financière montréalaise. Si elle devait payer le prix du marché son électricité produite par la côte Nord, le saguenay, la maurice et le Nord, Montréal ferait banqueroute. Un sujet tabou par les intellectuels économique de Montréal qui veulent garder la mainmise économique sur la province.

      Aucune activité propre à Montréal n’existe. Montréal est dépendante des régions pour l’abreuver mais la plupart des autres régions peuvent s’auto-suffire, contrairement à la Métropole. Il est temps de décentraliser le pouvoir économique de Montréal en le redonnant aux régions.

    • @Montréalaise

      Nous sommes en 2013. Vous citez des études de 2007, 2009… C’est peut-être ça le problème de Montréal. Vous vivez dans le passé sans voir que la ville de Montréal se développe… à l’extérieur de Montréal…

    • Pendant l’ère Tremblay, Montréal était sous la tutelle de la mafia… Que Québec s’en mèle me semble très sain. Lorsque le populisse Coderre aura pris le pouvoir, il sera nécessaire que la tutelle se poursuive vu son passé et ceux qui l’entoure… À mon sens, Montréal ne mérite pas mieux que la tutelle pour encore plusieurs années. Mais tant que le développement des affaires continuera d’être décidé au 1000 de la commune…

    • @ qui_de_droit

      À 13h07 et à 14h24 je mentionne que l’étude date d’autour de 5 ans. La tendance ne peut pas complètement se renverser en quelques années! Si on parlait de 4 milliards donné aux régions annuellement par Montréal… coupons 1 milliard. J’y vais pas de main morte avec l’argent des autres :-)

      Coupons donc drette-là 1 milliard, il reste 3 milliards annuels craché gentiment aux régions. Ces dernières pourraient-tu juste arrêter de dire que Montréal vit à leur dépends? Ce serait déjà plus honnête de leur part sinon, vous demandez aux Montréalais de payer pour l’ensemble du Québec (genre autoroute qui va au Saguenay) et vous les retournez avec un coup de pied au derrière. Faudrait dire merci en plus? Messi, missié blanc.

      By the way, avez-vous des études sérieuse plus récentes? Je ne demande pas mieux que d’en prendre connaissance.

    • Correction: dépens

    • La fraude et la corruption sert de réponse bouche-trou à ceux qui ne connaissent pas Montréal. pas besoin de réfléchir, parlons de la corruption.

      Trop facile.

      La corruption est chez vous aussi mais pas enquêtée. C’est un choix politique en passant que de na pas ou peu enquêter ailleurs. J’ai hâte que des journalistes sérieux se penchent sur cet aspect, la non-enquête chez les amis du parti au pouvoir.

    • Je frissonne juste à l’idée d’un Montréal libéré de cette pseudo tutelle dont vous parlez mais sous la gouverne d’un extrémiste intégriste comme Richard Bergeron, qui déclarait encore il y a quelques jours qu’une fois élu, il appliquerait à toute l’île de Montréal la même médecine empoisonnée que Ferrandez sur le Plateau.

    • @ a_qui_de_droit,
      Tiré de Picher, op. cit. Montréalaise, 14:40

      ” Sur une base par habitant, les dépenses du gouvernement provincial sont plus élevées en région”

      Fail mon homme.

      Je pense à vous quand j’expédie mes chèques d’impots. Ne me remerciez pas, je suis habitué à votre ingratitude, c’est tout.

      @gl

      Vous dites:

      “Ca tourne en rond encore une fois. Ville vs banlieue. Ville vs régions.
      L’un ne peut pas exister sans l’autre et vice-versa”

      Comme ca Montréal ne pourrais pas exister sans Laval, c’est bien le sens de votre propos? Petit comique, va. Allez, on coupe les 5 ponts qui nous relient (et on arrete le métro à HB, comme dans le bon vieux temps ou Mtl se tenait debout), juste pour le fun mon homme. On va voir qui va tenir la route dans 6 mois.

      La seule et unique raison pourquoi Laval existe, c’est pour loger les gens qui n’ont pas assez d’argent pour bien se loger sur l’ile. Pas de Montréal, pas de Laval. Pas de Laval, pas de Montréal? Lol.

      J’ai beau chercher, je ne trouve pas en quoi Laval a quoi que ce soit à voir avec la survie de Montréal.

      Allez, on coupe les ponts, ca va etre bon pur le budget provincial, et par conséquent pour les payeurs d’impôts montréalais.

    • a_qui_de_droit

      Hydro Québec achète l’électricité éolienne de la Gaspésie a 10 cennes, et le revend a 4 cennes, pour garder la région ouverte. Par générosité Montréalaise, si vous voulez l’exprimer autrement.

      Vous savez, une économie basée sur les ressources naturelles, c’était hot au 19e siècle. Au 21e siècle, c’est l’intelligence qui est payante.

    • Il ne fait pas de doute que pour les politiciens, c’est plus payant de courtiser les régions. Regardez juste la conversion de Couillard en bon petit Saguenéen. Bien plus présentable comme ça notre bon docteur…

    • J’ai pas trouvé les données pour les revenues et les dépenses du gouvernement du Québec par région, mais j’ai trouver le PIB et le nombre d’habitants pour 2012. Commençons par le PIB:

      http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/econm_finnc/conjn_econm/compt_econm/pib_ra_2007-2012.htm

      Montréal : 115,2 millions
      Montérégie : 49,9 milliards
      Capitale : 31,6 milliards

      Moyenne : 19,6 milliards

      Laurentides : 17,4 milliards
      Chaudière-A : 14,4 milliards
      Laval : 13,5 milliards
      Outaouais : 12,4 milliards
      Lanaudière : 11,8 milliards
      Saguenay-LSJ : 11,0 milliards
      Estrie : 10,6 milliards
      Centre-du-Québec : 8,7 milliards
      Mauricie : 8,7 milliards
      Abitibi-T : 7,1 milliards
      Côte-Nord : 6,7 milliards
      Bas-St-Laurent : 6,6 milliards
      Nord-du-Québec : 3,2 milliards
      Gaspésie-ÎdlM : 2,8 milliards

      Si on divise ces nombres par la population, ça donne:

      http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/dons_regnl/regional/ra_total.htm

      Nord-du-Québec : 74 132,81$ / habitant
      Côte-Nord : 70 483,72$ / habitant
      Montréal : 58 125,85$ / habitant
      Abitibi-T : 48 199,97$ / habitant
      Capitale : 45 965,28$ / habitant

      Moyenne : 41 297,84$ / habitant

      Saguenay-Lac-S-J : 40 312,50$ / habitant
      Centre du Québec : 37 219,93$ / habitant
      Chaudière-A : 35 354,24$ / habitant
      Montérégie : 33 937,63$ / habitant
      Estrie : 33 502,45$ / habitant
      Outaouais : 33 278,34$ / habitant
      Bas-St-Laurent : 33 045,29$ / habitant
      Laval : 33 031,60$ / habitant
      Mauricie : 32 943,25$ / habitant
      Laurentides : 30 940,43$ / habitant
      Gaspésie-ÎdlM : 30 295,54$ / habitant
      Lanaudière : 24 813,75$ / habitant

      On sent l’effet banlieue de Montréal, Laval, Lanaudière et les Laurentides sont en queue de peloton avec la Gaspésie et la Mauricie. J’aurais pas cru que c’était si prononcé. Si j’additionne les chiffres pour les régions de Montréal, Laval, Lanaudière, Laurentides et Montérégie, ça donne un PIB de 207,9 milliards pour 4,9 millions d’habitant, donc 42 408,64$ par habitant.

      En parallèle, on peut se demander si la Côte-Nord et le Nord du Québec reçoivent leur juste part des investissements gouvernementaux…

    • L’idée de la séparation du Grand Montréal est séduisante. Je l’étendrais aux couronnes nord et sud pour des raisons économiques et géographiques évidentes. Toute métropole a ses banlieues qui apportent main d’oeuvre et expérience à la ville centre. Le taux de chômage est nettement plus bas dans les banlieues d’une part, et beaucoup des emplois des banlieusards sont dans la ville centre. Il y a donc une symbiose naturelle qui cesse d’exister une fois passées les deux couronnes.

      Sinon, je propose une alternative: une loi sur l’immigration qui interdirait toute installation de nouveaux immigrants dans la région métropolitaine. Kirpans, turbans, hijab: à Québec, Trois-Rivières, Matane, Gatineau. Une fois le nombre d’immigrants égalisé, on modifierait la loi pour mettre ça 50/50. Comme ça les ROQ y penseraient à deux fois avant de chi… sur la tête des montréalais…

      À bon entendeur, salut !

    • Le PIB pour la Côte-Nord/Nord-du-Québec est dopé par le “mini boom minier” dont les libéraux ont fait la promotion à grands coups de millions. Juste avec l’électricité vendue à rabais à des usines comme Alouette et compagnie, je pense qu’on peut dire que la Côte-Nord reçoit amplement sa part de fonds publics.

    • Montréal ici….Montréal là… Écœuré d’entendre parler de Montréal, autant que de Laval !

      Finalement…. Montréal tue t’elle ??? (tutelle… l’a pognez-vous ) ?

    • Nous sommes bien tristes à Montréal depuis le changement de gouvernement à Québec. Que nous étions bien et confortables avant la venue de cette commission Charbonneau nommée à reculons par le pas gentil Charest qui nous aimaient tant pendant toutes ces années 2003 à 2012.
      À l’hôtel de ville, nous accordions des contrats à qui on voulait, c’est-à-dire à nos amis qui emplissaient notre caisse électorale ainsi que celle de Charest. Ce dernier nous le rendait bien car il subventionnait à peu près tout ce qui se fait à Montréal comme les mil et un festivals, les spectacles au parc Jean Drapeau, la course de totos appelée Formule 1, le stade olympique tout délabré, etc. etc.
      Qui pensez-vous paient pour tout cela ? le reste du Québec voyons……….et évidemment Montréal aussi en paie un peu.

      Il ne faut pas oublier non plus les routes, les échangeurs et les ponts.
      Les ponts, c’est pas compliqué, c’est le fédéral qui paie car les cours d’eau dont de sa juridiction, donc tout le monde paie pour Montréal (reste du Québec et canadiens). Les autoroutes et les échangeurs sont construits, rénovés et payés par l’ensemble des québécois.

      Montréalais, vous avez vécu dans l’abondance et administrés tout croche pendant des années,
      il est tout à fait normal que vous soyez en tutelle pour permettre au gouvernement et au Pouvoir Juridique de remettre Montréal sur la bonne voie.

      À ceux qui voudraient créer une nouvelle province pour l’ile de Montréal, ne pensez pas enrégimenter la banlieue sud et nord pour ce noir dessein, car jamais elles ne vous appuieront dans cette démarche. Ce n’est pas l’agglomération de Longueuil ni la ville de Laval qui sont mal foutues ou mal administrées, non c’est vous Montréal.

      À moins que Montréal veuille se séparer du Québec dans la peur que ce dernier devienne indépendant politiquement……….un jour.

      Vous savez que sans l’ile Montréal, le Québec aurait beau jeu de filer vers la souveraineté, et si les habitants de l’ile de Montréal ne veulent pas être entourés géographiquement par un pays indépendant, vous êtes mieux d’y penser deux ou trois fois.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • “Laurier Boivin, Longueuil”.

      Mes condoléances.

    • @guygasbois

      Vous faites mention de l’énergie éolienne, mais vous êtes sans savoir que cette filière est honnie des régions. Oui, ça flash dire que l’on achête à 10¢/kwh alors que l’on revend le tout à 4¢, mais il faut savoir que le gaspésie ne voit pas cette argent provenant d’un prix négocié par des lobbistes montréalais pour des firmes montréalaise servant d’écran de fumée à des multi-nationale de l’énergie. Ne vous inquiétez pas, les gaspésiens penses à votre générosité lorsqu’ils se font planter une tour dans leur paysage sans avoir à dire un mot. Et encore une fois, vous incluez les dépenses gouvernementale dans vos projections économique, ce qui fausse les données puisque le gouvernement dépense beaucoup trop à Montréal.

      @Bonserge

      J’espère bien que l’électricité est vendu à rabais à Alouette, c’est eux qui la produise! Tiens, j’ai une idée: pourquoi Montréal ne produirait pas sa propre électricité tout en s’affranchissant d’Hydro-Québec?

      @Guygadbois

      Aller dire ça à l’Alberta, qui paye pas une bonne partie des “infrastructures sociales” du Québec grâce à ses revenus provenant de ses ressources naturelles.

      Jusqu’à date, le génie montréalais s’affaire plus à trouver des failles dans le système à exploiter qu’à faire progresser le Québec.

    • Tiens.. censurée parce que j’avais une réponse intelligente sur les milliards que Montréal concède généreusement aux péquenots du reste de la province.

      Biaisés?

    • @qui

      Les travailleurs de Place Ville Marie paient probablement plus d’impôt que toute la population de la Gaspésie réunie… Allez on ferme cela officiellement (ca l’est deja officieusement), et on fait comme dans le bon vieux temps, transport par hydravion pour aller chasser et pêcher.

    • @qui_de_droit

      Les barrages hydroélectriques sont des projets de milliards de $ financés par l’ensemble de la population et même les travailleurs sur ces chantiers viennent de partout, pas juste de la Côte-Nord. Dire que ça appartient aux Nord-Côtiers plus qu’à n’importe quelle région est ridicule.

      Et si on voulait s’enfarger dans les détails, je vous mentionnerais alors que l’électricité que consomme Alouette vient surtout de Churchill Falls au Labrador, mais bon, ça n’en vaut pas la peine.

      Et en juste en passant, j’ai passé les 20 premières années de ma vie sur la Côte-Nord alors n’allez pas vous imaginer que je méprise cette région. Je dis juste ce que tout le monde sait là-bas… que si on demandait aux industries de payer le vrai prix des ressources et infrastructures qu’elles utilisent, alors ce serait la faillite de la région.

      Mon point n’est pas qu’il ne faut pas aider les régions. Tout le monde peut en tirer profit. Comme par exemple, Rio Tinto Alcan a son siège social à Montréal et le “boom minier” créer des emplois dans des firmes de génie montréalaises.

      Je dis juste que c’est stupide de croire que Montréal a plus besoin des régions que les régions n’ont besoin de Montréal. On a besoin que tout ça forme un tout.

      Mais je vous avouerais qu’à Montréal on a un peu l’impression que le reste de la province nous c*** sur la tête et on en a marre.

    • Par ailleurs, j’aimerais souligner que je suis totalement d’accord avec l’éditorial de monsieur Cardinal: “le malaise montréalais”.

      Si cette “charte de la laïcité” ne vous convainc pas que les politiciens se font du capital politique en région sur le dos de la métropole, je me demande bien ce que ça vous prend…

      S’il y a un aspect sur lequel Montréal s’en tire bien, il me semble que c’est justement le “vivre ensemble”. Ne vous fiez pas à ce que vous voyez aux nouvelles, elles ne font que parler des quelques cas isolés qui ont le potentiel de choquer ceux qui regarde la situation de l’extérieur. On ne parle jamais de la cohabitation paisible et même enrichissante que l’on vit ici au quotidien dans la réalité.

    • Tout à fait d’accord.

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • @bonserge 20h28
      @nike 21h09

      Tout à fait d’accord aussi. Montréal est une vraie ville cosmopolite avec deux langues parlées par presque tout le monde. C’est ce qui fait sa richesse. Les gens s’entendent bien à Montréal. Ce sont les petits politiciens provinciaux qui essaient de créer de la chicane.

    • Montréal n’a pas le monopole des problèmes religieux, Encore ce matin à Chicoutimi, une mosquée a été éclaboussée de sang………du sang de mouton sans doute égorgés à froid. Par qui on ne le sais pas. Ça fait longtemps que les mosquées existent au Saguenay. (Je connais le coin croyez-moi). Alors gens de Montréal, cessez de dire que le rapport Bouchard-Taylor ne concerne que Montréal.

      De plus, j’incite les montréalais à sortir de l’ile de temps à autres car la plupart de leurs citoyens n’ont pas à traverser les ponts étant donné qu’ils y travaillent et y demeurent.

      Vous vous apercevrez que les banlieues ne sont pas que des dortoirs……qu’il y a de la vie également. Les régions sont à voir aussi et les gens sont moins “colons” que vous pensez.

      Je parle en connaissance de cause. Par exemple, dans mon bloc de condos à Longueuil, Savez-vous que j’ai parlé à au moins six co-propriétaires qui ont vendu leur maison à Montréal pour venir habiter ici sur la rive sud. Eh bien me croirai vous si je vous dis que ces six ex-montréalais n’étaient jamais venu ici à Longueuil. C’est incroyable mais vrai.

      Je crois aussi que certains chroniqueurs de différents médias (pas vous Monsieur Cardinal) devraient sortir plus souvent de leur tour d’ivoire à Montréal. Je sais, certains visitent Québec de par leur métier mais c’est à peu près tout. Vos opinions sur les banlieues et régions s’en vaudrons mieux.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • Un condo à Longueuil, là ou le terrain est dirt-cheap? Mes condo-léances , M. Boivin.

      Tiens je vais ajouter à votre légende. Je ne suis jamais allé à Longueuil, moi non plus. Devinez pourquoi? 100 $ que vous n’êtes même pas capable.

    • 2sirwilfrid 21h31

      Mon opinion des banlieues de Montréal est que ce sont des trous. Elles n’ont aucune harmonie architecturale (sauf quelques rues du Vieux Longueuil) et elles ont un réseau routier dangereux et compliqué. J’essaie d’aller en banlieue le moins souvent possible (au plus une fois par cinq ans quand je suis vraiment obligé, pour des funérailles, des mariages, etc.). Quand je sors de Montréal c’est pour aller dans de beaux endroits (Vienne, Barcelone, Paris, Sydney, Londres, Prague, Rome, etc.). Ca ne m’étonne pas que vos amis ex-Montréalais ne soient jamais allés à Longueuil avant d’aller y vivre. Il n’y a rien à faire là.

    • Faudrait dire à la madame que 3,5% de 1 Million, c’est 35 000 $…

      Décider de s’exiler pour 35 000 $, C’est franchement ridicule, non? Elle ne doit pas pas beaucoup aimer les membres de sa famille, pour penser ainsi.

      Dan, sans joke (mais je suis rendu à 3 alors cut me a break) 100-200K par année, alors qu’on en gagne 800K et qu’on n’est pas exactement à Londres ou a New York, ca vaut la peine de déménager au milieu de nulle part? Elle est bien naive la madame. Good for you.

    • je suis de Quebec

      je ne suis pas au courant de tout les details du site de compostage des pour ou contre

      mais a lire tout les commentaires ci-dessus….ben c’est desolant de voir comment ca ne vole pas haut

      on ce croirais dans une taverne a 2 hrs du matin ,non pas pour les insultes personelles mais par le type de commentaire

      personelement j’ai toujours penser que les defusions ont tuer Montreal.

      peut etre que j’ai tort ,je ne le sais pas. c’est mon opinion du moins.

      je ne crois pas que les regions blast Montreal, c’est sur qu’il y a certains commentaires a la radio mais ils vont surtout au plateau.

      par contre etre Montrealais je serais decourager pour les elections qui viennent ,

    • Je trouvé que trop souvent Québec fais soit de l’ingérence dans les affaires municipales montréalaises ou pire encore pose des gestes qui vont à l’encontre des intérêts supérieurs de la métropole.

      Les partis politiques ont délaissé Montréal car le vote est trop prévisible. Les trois partis courtisent les régions bien plus que Montréal.

      Il nous reste alors une solution: nous devons affirmer notre nationalisme montréalais et se séparer du Québec. Un Montréal séparé ( ville, île ou région métropolitaine ) serait très viable comme un onzième province et nous pourrions finalement être maîtres chez soi.

      Oui je sais plein de gens vont protester mais les Montréalais devraient se demander quels sont les avantages et inconvénients d’être au Québec.

      Rêver Montréal autrement? Moi je rêve d’un Montréal indépendant du Québec, province à part entière, qui retrouverait son dynamisme et sa prospérité .

      Est-ce que je rêve en couleurs?

    • @qui_de_droit

      Des chiffres, des statistiques ou seulement des préjugés de mononcle?

    • @qui_de_droit

      vous irez lire le commentaire de “plusdenom”. Qui vit au crochet de qui?

    • Comme quelques internautes ici, je constate que Montréal est en déficit démocratique face aux régions et je rêve d’un parti séparatiste montréalais.

      La métropole de Montréal est financièrement “souveraine” et sert en plus de locomotive et de vache à lait aux régions.

      À quand un parti vraiment séparatiste faisant la promotion de la souveraineté de Montréal???

    • @gengis

      Montréal s’enrichit au dépend des régions, elle n’est pas financièrement du tout, même si les montréalais se considère comme les rois de la provinces. Toute les activités économique de Montréal peuvent être transposés ailleurs car elles n’ont pas de caractères spécifiques à part la volonté politique de maintenir artificiellement le leadership économique à Montréal. Même Jean-Marie Aussant n’a pas été capable de se trouver une job qui a de l’allure à Montréal, c’est tout-dire. Allez-y avec votre parti séparatiste, je serai fier d’y apporter mon appui.

      @10barres
      Il ne vous reste plus que les insultes pour défendre votre point? Ça explique tout.

    • Moi, j’ai une seule question ! C’est ki Jean-Marie Aussant ? Les tendances sécessionnistes de certains montréalais sont en quelques sortes l’incarnation d’une profonde frustration d’impuissance qui perdure depuis 1976.
      NM

    • @qui_de_droit : Lorsque vous écrivez :
      “Montréal s’enrichit au dépend des régions”
      Vous ne donnez aucun chiffre ou étude. Vous confondez faits et préjugés.

      Anecdote : ma correspondance d’affaire comporte le bout de phrase (en anglais) suivant “… des laboratoires situés à Montréal…” et nos clients de partout dans le monde savent de quoi on parle. Ça n’aurait aucun impact avec “…des laboratoires situés à Très-Saint-Creux-Du-Très-Loin…”. J’ai aussi beaucoup plus de facilité à inviter un post-doc étranger venir travailler quelques mois chez nous en vendant Montréal et sa vie plutôt qu’en tentant de lui vendre Notre-Boulevard-des-WallMarts.

      Alors un peu de respect pour la main qui vous nourrit.

      Simon Chartrand
      Montréalais,
      membre de la tribu qui fait vivre le reste de la province.

    • @guygadbois
      votre mépris habituel vous fait oublier que 40% de la main-d’oeuvre de Montréal vient de la banlieue. Coupez les ponts et vous vous coupez de beaucoup de main-d’oeuvre qualifiée. Mettez-donc votre mépris de coté et voux serez plus intéressant à lire.

    • Bonjour François,

      Je suis un peu tard dans mes commentaires car il n’y a rien de plus jetable que l’information dans un quotidien, surtout sur un blogue. Mais je me permets quand même.

      De par ma fonction, je connais bien le dossier du compostage et du quartier Saint-Michel.

      On a accusé le ministre Blanchet “

    • Bonjour François,

      Je suis un peu tard dans mes commentaires car il n’y a rien de plus jetable que l’information dans un quotidien, surtout sur un blogue. Mais je me permets quand même.

      De par ma fonction, je connais bien le dossier du compostage et du quartier Saint-Michel.

      On a accusé le ministre Blanchet, suite à sa décision de bloquer le projet d’usine de compostage dans un parc de Saint-Michel, “ de faire de l’ingérence dans la “campagne électorale de Montréal.” Les perdants de ce débat lui ont même (presque) dit de se mêler de ses affaires…

      Quel raisonnement étrange.

      D’abord, c’est indéniablement 100% les affaires de son ministère, qui doit, en fin de ligne, donner son aval à ce projet. Que cela leur convienne ou non, c’est la vie…

      Ensuite, s’il s’immisçait dans une campagne électorale quelconque (ce qui reste à prouver), ce n’est pas, à mon avis, celle du municipale, mais dans celle de Viau qui doit trouver un remplaçant à Émmanuel Dubourg.

      Viau, cette forteresse libérale, sera, je crois, impossible à arracher aux libéraux en se positionnant en faveur de l’usine de compostage. Je crois que le PQ l’a bien compris.

      Jean-François Lacerte

    • @qui_de_droit

      En quoi est-ce que je vous insulte en vous demandant si vous basez vos opinions sur des chiffres, des statistiques ou sur des préjugés de vos mononcles?

      “Même Jean-Marie Aussant n’a pas été capable de se trouver une job qui a de l’allure à Montréal.”

      Ça vient d’ou ça?

    • @Simon_C

      Vous comparer une ville d’au delà d’un million d’habitant à un village qui a peut-être 500 âmes. Une comparaison boiteuse, mais avec vous, s’apporte toujours une béquille, par courtoisie. La main qui me nourri, c’est celle de mes concitoyens qui travaille fort pour tirer leur épingle du jeu, pas la vôtre.

      Pendant que vous avez le nez plantez dans vos études biaisés et dépassés, le monde évolue. Dommage, vous allez manquer le train…. de banlieue…

    • Rêver Montréal autrement? Moi je rêve d’un Montréal indépendant du Québec, province à part entière, qui retrouverait son dynamisme et sa prospérité . Paul Gendron
      …….. …………. …………

      Je pense aussi comme vous et il semble que l’idée fait son chemin.

      J’aimerais bien que quelqu’un organise des soirées d’information à ce sujet aux 4 coins de l’île de Montréal. Juste des rencontres exploratoires avec des spécialistes de différentes tendances et des tableaux illustrant clairement des colonnes de chiffres.

      Faut commencer quelque part alors, déblayons!

      Une séparation de l’île de Montréal du Québec n’est pas synonyme de guéguerre. Il y aura toujours des échanges commerciaux et culturels entre les deux.

      ILS seront heureux, enfin libérés de nous qu’ils détestent tant.

      NOUS serons libres de continuer à vivre harmonieusement entre nous, avec nos ”valeurs” montréalaises. lol

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité