Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 19 août 2013 | Mise en ligne à 7h13 | Commenter Commentaires (41)

    Quand la France prend exemple sur Montréal…

    fff

    Nul n’est prophète en sa ville…

    Les tables de quartier de Montréal font un boulot essentiel sur le terrain. Elles sont de toutes les consultations, elles aident des projets à éclore, elles veillent sur le bon développement des quartiers en tenant compte de l’aménagement urbain, de l’habitation, du transport, de l’éducation, de l’emploi…

    Et pourtant, les tables de quartier de Montréal ne font jamais les manchettes. Elles sont même plutôt méconnues, ici à Montréal… alors qu’elles sont devenues, cet été en France, un véritable modèle à répliquer.

    Le mois dernier, François Lamy, le ministre qui souhaite imposer «une réforme radicale de la politique de la ville», a reçu le rapport du groupe de travail sur la participation «des habitants». L’objectif est à la fois de contrer la baisse de la participation électorale et les maux des quartiers populaires.

    On retrouve dans le rapport intitulé «Ça ne se fera plus sans nous» pas moins de 30 recommandations, dont une directement inspirée de Montréal : l’instauration de tables de quartier calquées sur le modèle montréalais, qui est d’ailleurs décortiqué dans le document.

    «Les tables de quartiers, écrit-on, sont des tables de concertation communautaires (communautaire étant ici entendu comme collectif) qui œuvrent à l’amélioration des conditions de vie de la population dans une perspective de justice sociale et de prise en main par les citoyens de l’avenir de leur quartier.»

    Déjà, le ministre a promis d’implanter dès la rentrée une douzaine de tables de quartier, à titre de projet-pilote. D’autres devraient suivre.

    La nouvelle est digne d’intérêt à plus d’un titre. D’abord parce qu’elle confirme que Montréal est à cheval entre les cultures françaises et anglo-saxonnes. La France conçoit l’État du haut vers le bas, tandis que les Anglais ont tendance à le voir du bas vers le haut. Le Québec, à cheval entre les deux, devient ainsi un modèle intéressant.

    Ensuite, cette nouvelle dirige les projecteurs sur un fait observable, mais dont on parle peu : l’intérêt grandissant pour l’implication citoyenne à Montréal.

    On observe en effet une hausse de l’assistance dans les consultations publiques ainsi qu’une augmentation des présentations et des dépôts de mémoires. Sur le terrain communautaire aussi, on sent un regain d’intérêt. Que ce soit au sein d’organismes nouvellement créés, comme la Coalition vélo de Montréal, au sein d’organisation reconnue, comme Culture Montréal et Vélo Québec, ou dans les arrondissements, au sein, justement des 29 tables de quartier.

    On en entend peu parler, mais ces dernières sont responsables de bien des projets qui ont vu le jour localement au cours des années, en plus de mousser infatigablement la participation des citoyens par divers types d’assemblées, comme les cafés urbains de Verdun et Mercier-Est, les assemblées citoyennes de Montréal-Nord, le Forum social de Rosemont, les forums citoyens dans Mercier-Est et Anjou.

    Voilà, très précisément, ce que les Français veulent répliquer. Une consécration dont les tables de quartier et la Coalition qui les représente peuvent être fières, mais aussi les citoyens qui participent de plus en plus au devenir de leur ville.


    • Y a rien là !

      Il y a bien d’autres choses que les français ont copiées en provenance du Québec. Et vice versa.

      C’est sa grande vitalité, et le contexte nord américain qui font du Québec qu’on le copie.

      Toutefois, par rapport à la France, et l’Union Européenne, on a encore beaucoup de croûtes à manger !!! Je pense entre autres, aux transports en commun, aux voitures économes d’énergie, aux mesures sociales, au statut politique etc. etc.

      D’autre part, la France et l’Europe, n’ont rien à nous montrer dans bien des secteurs.

    • Si on faisait un article sur chaque chose que le Québec copie et devrait copier sur la France on aurait pas fini.

      Contrairement aux idées reçu la France est bien plus dynamique que l’on pense. La crise est plus une crise culturelle vis à vis de la globalisation. Il y a en parallèle beaucoup d’investissements.

      Aujourd’hui ils ont une longueur d’avance technologiquement. Mais bon, en ce moment, et au Québec faut pas le dire, il faut dire que tout est mal la France est un pays fini les français sont des hommes des cavernes snobinards à l’accent pointu… Si vous voulez améliorer quelque chose il faut citer la Suède, la Norvège, l’Allemagne ou la Suisse que voulez vous.

      Pendant ce temps il y a des quartiers à Montréal ou les coupures dans le ramassage des ordures me fait penser aux pays d’Amérique du sud qui s’en sortent le moins bien…

    • On en entend pas parler justement parce ce qu’ils n’intéressent pas les gens, et les projets qu’ils font vont dans bien des cas à l’encontre du bien commun.
      Ces tables “collectives” sont des groupuscules qui promeuvent des idées qui ne font bien souvent pas majorité, ou qui sont le reflet de l’opinion Pas Dans Ma Cour.

      On en entend jamais parler, parce qu’ils n’ont rien d’intéressant à dire.

    • Pas un mot sur le débat de la course à la mairie

      Ce qui me frappe aux yeux:

      Marcel Côté sur l’idée de SRB de Mélanie Joly:

      Il est contre puis pour et tout cela en moins de 48h

    • @crosbyshow
      Ne vous en déplaise, Marcel Côté est le seul candidat qui sera utile à Montréal dans les prochaines années.
      On a besoin d’un nettoyeur dans l’administration et c’est exactement ce qu’il va nous donner.
      L’avenir actuellement pour Montréal n’est pas d’avoir un tramway, huit nouvelles lignes de trains, 4 métros ou un SRB, ce dont nous avons besoin est de recommencer à avoir des infrastructures de bases qui ne rapprochent plus d’un pays développé que du tiers-monde et que nos taxes soient finalement utilisées de manière efficiente.
      Nous n’avons absolument pas besoin d’un autre grand projet qui va créer un autre trou noir administratif permettant aux amis du pouvoir de se remplir les poches.
      Le ménage d’abord avec les gros sabots de Côté, APRÈS élisons un maire visionnaire qui amènera Montréal à un autre niveau.
      Mais s’il vous plaît, arrêtons de mettre la charrue avant les boeufs.

      Parlant de Mélanie Joly, c’est pas supposé être sa force la communication? Incapable de faire autre chose que de lire ses petites feuilles comme à la petite école?

    • Alexandre

      Vous avez regardé le débat à la télé?

    • Hors sujet

      Sur un air de Julien Clerc: Je m’appelle Mélanie Joly, et je n’ai plus d’amis!

    • alexandre

      Bizarre comme commentaire quand Marcel Coté a justement dit qu’il mettrait en place un SRB d’ici 2017….

      Ouf, qu’allez vous faire ?? M. Coté va donc mette en place un projet tellement visionnaire…. Il faut croire que M. côté sait manger et marcher en même temps.

      D’autres part, décu de Coderre…que proposet-il depuis le début de la campagne ?? Il est sur le pilote automatique. Il sert des mains et dit pas un mot…pas vrand vision…justement

    • @crosbyshow
      L’important est la gestion des priorités.
      Il est celui dont la priorité est la gestion des affaires publiques.
      En 2017, j’aimerai croire qu’il aura déjà passé un coup de balai dans l’administration publique.
      Les autres ont un autre agenda. Dans des conditions ordinaires, il ne devrait pas être maire d’une métropole mais le gâchis administratif actuel requiert un technocrate aux gros sabots.
      Après le ménage, je vais être le premier à voter pour un visionnaire.

      Comme vous dites, Coderre n’inspire pas confiance: son atout #1 étant de plaire à tous.
      Denis Coderre = Gilles Tremblay 2.0
      Il va pouvoir nous tweeter qu’il n’est au courant de rien.

    • Pourriez-vous nous expliquer pourquoi c’est Marie-Claude Lortie qui a fait l’entrevue avec Marcel Côté? Me semble que ça ne fait pas très sérieux de demander à votre critique gastronomique de s’occuper de politique. J’aurais préférer Vincent Marissal, ça aurait été beaucoup moins complaisant.

      H. Breton

    • @ cmoibenlepro

      J’aimerais bien savoir sur quoi vous vous basez pour porter un jugement aussi lapidaire. Peut-être n’avez-vous pas complètement tort, mais souvent, quand on est aussi tranchant…
      Et, de grâce, ne venez pas dire que c’est parce que VOUS n’en entendez pas parler qu’elles ne font rien de bon!

    • 130 km de SRB à Montréal, de surcroit en 4 ans, est fantaisiste. Je suis un partisan des SRB, mais il n’y a pas un potentiel pour 130 km sur l’île, compte tenu du métro et des trains de banlieue. Au plus 75 km, sur une dizaine d’années. Le plus grand enjeu n’est pas sur l’île, mais plutôt sur le pont Champlain, où des SRB pourraient s’avérer très supérieurs au SLR proposé. On verra lorsque l’OCPM tiendra des audiences et examinera des enjeux comme l’étalement urbain et les coûts.

    • @alexandre

      Et on est pas capable de faire les 2?

      Projet visionnaire et ménage interne en même temps?

      Vous savez, ce ne sont pas tous les fonctionnaires montréalais qui sont corrompus, ils sont très capables de commencer à échaffauder les plans d’un projet novateur et mobilisateur pendant que les hautes instances font le ménage parmi elles.

    • @little_viking26
      J’aimerai bien qu’ils en soient capables mais apparemment non.

      Montréal peine à construire ses infrastructures!
      Vous trouvez cela normal que chaque année, des pans de rue s’effondrent au centre-ville?

      Cela va leur prendre pratiquement 10 ans (!!!) pour construire un stupide échangeur à l’aéroport (!!!). J’ai bien hâte de voir le bordel que l’échangeur Turcot va bien pouvoir devenir dans les mêmes circonstances.
      L’auteur de ce blogue parle souvent de la reconfiguration du boulevard Pie IX – à voir les délais et les ajouts, on croirait qu’ils bâtissent toute l’infrastructure olympique, mais non, on parle d’un boulevard!

      Des exemples de délais totalement anormaux pour des projets simples et vitaux pour les Montréalais abondent – tout est problématique: de l’A-25 à la rue Notre-Dame, en passant par la 720 qui est bloquée presque 3 soirs sur 4. Le réseau d’aqueduc fuit et les nids de poule sont tellement nombreux qu’ils ont autorisé les basse-cour à Rosemont,
      Alors je place mes attentes vraiment basses pour les politiciens et les fonctionnaires vu leur capacité lilliputienne à livrer la marchandise.
      Qu’ils fassent le ménage dans l’administration, qu’ils la rendent plus efficace et qu’ils s’occupent de rendre Montréal habitable et croyez-moi, plusieurs années auront déjà passé.

    • A Paris, j’allais au McDo, parce que la bouffe dans les autres endroits etait miserable. Sur les Champs-Élysées, le McDo avait des sieges en cuir. Montreal devrait copier la France!

    • La France qui imite le Québec

      C’est Hardy (le gros) qui tente d’imiter Laurel…

      D’habitude c’est l’inverse, avec les résultats qu’on sait….

      A la limite c’est drole…. quand c’est sur un écran!

    • @mh188888

      N’importe quoi! N’importe quel bistrot de coin de rue offre de la meilleure nourriture que McDo. Aller à Paris et manger au McDo, quelle aberration.

    • Les Québécois ont un complexe d’infériorité. Plusieurs sociologues spécialistes de “l’identité québécoise” vous le diront. Dans mon cas, c’est un Haïtien qui a immigré ici qui me l’a dit, tout en me faisant remarquer que les Haïtiens s’y connaissent bien en complexes d’infériorité. Par rapport à qui avons-nous un complexe d’infériorité? Principalement par rapport au reste du Canada et par rapport à la France. Le thème de ce blogue (La France prend exemple sur Montréal) est très révélateur à cet égard. Si nous étions italiens et que la France empruntait une nos idées, serait-ce dans les journaux? Et si les Québécois empruntaient des idées françaises, en parlerait-on en France? Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les émissions québécoises sur TV5 sont doublées en vrai français? Poser la question c’est y répondre un peu. Je ne me ferai pas beaucoup d’amis avec cette intervention, je le sais.

    • @michelnotredame, faut pas oublier le nombre de fois que les Québécois sont venu en France pour copier les fromages, comment faire du vin etc, en plus la France est bien plus avancé le nombre de buildings les constructions , le métro deux fois moins cher qu’ici comme le téléphone et l’internet ils ont aussi un système de santé extraordinaire dont quelques Québécois aimeraient bien en profité, de toute façon la France n’est pas comparable au Québec vous avez toujours cette manie de tout vouloir comparer a votre province qui n’est qu’une province ou village, faut dire les choses comme elles sont et ne pas ce regarder le nombril. bonne journée

    • Puis quand c’est que vous allez nous présenter un ”étranger”, (étranger pour vous bien évidemment) sur vos deux chaînes de télé? un Chinois où Africain c’est pas pour demain dans ce petit cion où l’on vous dit souvent…chez-nous aûtre, ha haha

    • @Fritz2
      Je suis d’accord avec vous pour le complexe d’infériorité. On en a un bon exemple dans l’interventions de californie1 “vous avez toujours cette manie de tout vouloir comparer a votre province qui n’est qu’une province ou village”

      @californie1
      Se comparer, c’est un premier pas vers l’amélioration.

      Et pour VOS comparaisons (parce que c’est ce que vous faites), pour le nombre de buildings … ils sont 66 millions et nous 8. J’espère bien qu’ils ont plus de buildings ?

    • gl000001, il serait peut-être temps de voir clair tout ce qui a été copier de la France , non ? faire un pas en avant mon cher je l’encourage fortement. Prouvez-le

    • @californie
      Et votre point est ?
      On a copié des choses. Ok. Et après ? Aucune société moderne n’évolue en vase clos. Personne ne cache qu’on a copié des choses. Ceux qui se font copier trovent ça flatteur même.

      Faire un pas en avant … avec Harper et le frisé ex-conservateur, c’est un peu dur !!!

      Prouver quoi ?

    • Chere Angel_Eyes
      Je ne veux pas vous contrarier mais il est de plus en plus difficile d’avoir un bon repas à un prix raisonnable à Paris. Alan RICHMAN, le food critic de GQ, un francophile fini, déambule dans les rues de Paris depuis 40 ans et il a dénoté cette tendance. Je n’arrive pas à retrouver un de ses articles, ça remonte loin quand même, il raconte un voyage à Paris ou il s’est engueulé avec un serveur sur la dénomination de je ne sais plus trop quel vin, il finit par lancer des billets de 100 US sur la table et quitter. Tellement furieux, il s’arrête à un McDo, commande un BigMac et s’en va le manger dans Le Louvre.

    • Avant de vous engueuler pour savoir qui copie quoi, sachez que vos tables sont ce que nous appelons des conseils de quartier. Ca existe depuis des dizaines d’années par chez nous (pas que nous l’ayons inventé, ni copié ailleurs, ce genre de truc existe depuis la nuit des temps de manière plus ou moins officielle dans le monde entier)

      Evidemment, étant des initiatives populaires, ces conseils n’existent pas dans toutes les villes, n’ont rien d’officiel et leur implication dépend beaucoup de la volonté d’agir des citoyens et de la volonté d’écoute des politiques.

      Cette annonce n’est pas une nouveauté : c’est un effet d’annonce, rien de plus. Histoire de s’attribuer des mérites d’initiatives populaires dont ils n’auraient jamais eu l’idée par eux-même (merci le stagiaire de SciencesPo qui a trouvé l’idée en allant voir ailleurs)
      Il est une spécialité en France, ces derniers temps, c’est d’aller chercher à l’étranger de beaux concepts avec des noms clinquants à agiter aux journalistes et éventuellement au peuple (loin d’être dupe) qui existent déjà, ici, sous d’autres noms. Car ce qui vient de l’étranger ne peut pas être mauvais et surtout ne peut pas être attribué à un autre politicien français qui aurait déjà fait la même chose (ah la franche camaraderie du couteau dans le dos !)

      Ce qui prouve une seule chose : nous avons des politiciens ! Beaux parleurs, mais qui n’ont pas inventé l’eau chaude, comme partout !
      Parions que les tables expérimentales seront mises en place dans des villes possédant déjà une forte implication associative et citoyenne locale (histoire que ça “marche” pour les statistiques)

      Pour la bouffe parisienne : vous me faites bien rire ! France pays arrogant et de la bonne bouffe, c’est tellement cliché ! Nous aimons le mcdo et nous ne mangeons pas tous des escargots dans des restos trois étoiles avec la recette originale millénairement approuvée dans le monde entier (sauf en France, étrangement)
      Nos restaurants sont à cette image. Si vous venez en France avec l’impression que vous allez avoir la bouffe de votre vie dans n’importe quel petit resto, vous allez vite déchanter.
      90% des restaurateurs français réchauffent les plats achetés au grossiste, alors si la carte annonce plus de 5 ou 6 plats différents et qu’il y a juste 2 types en cuisine, sachez-le, c’est du réchauffé (ça peut être très bon, hein, mais à plus de 30€ le menu gastronomique, ça fait cher la boîte de conserve !)

    • @UneFrancaise je suis d’accord avec beaucoup de choses. Je nuancerais vos propos sur la restauration. Par exemple une ville comme Hontfleur en Normandie compte 5000 habitants mais pas moins de 150 restaurants. Parmi eux, on peut manger des plats excellents avec des fruits de mer et du poisson très frais par exemple. C’est vrai qu’il y a des plats réchauffés dans certains restaurants.
      Je suis normand alors je parle de ma région mais d’autres régions comme le Périgord aussi sont incroyables à ce niveau. Les marchés, les restaurants sont fantastiques. Donc c’est clair que si je demande un coq-au-vin et qu’on me le sert en 5 minutes, je suis d’accord avec vous. C’est un sous-vide (pas forcément mauvais d’ailleurs car cuit à basse température dans le sac pendant des heures…). Mais si je demande un boudin noir en Normandie ou des huitres, je ne m’inquiète pas trop, c’est du top du top de la qualité…
      Sinon pour le reste, d’accord à 100%.

    • @ Fritz2

      Vous prenez ce billet pour une preuve d’un soi-disant sentiment d’infériorité. Or vous pouvez citer qui vous voulez, ce billet est plutôt une façon de montrer que tout n’est pas aussi noir qu’on le dit à Montréal.

      On est prompt à citer les médias étrangers qui critiquent Montréal, je pense qu’on peut aussi trouver une place pour les commentaires positifs venant de l’extérieur. Pour faire changement.

      François Cardinal

    • @ crosbyshow

      Je suis en congé depuis jeudi de la semaine dernière, vous m’excuserez donc de ne pas avoir parlé du débat ou de la campagne électorale.

      François Cardinal

    • @fcardina

      Je suis d’accord avec le fait que nous faisons de bonnes choses ici, et même de très bonnes. Toutefois, le fait de donner trop d’importance à toute reconnaissance extérieure que l’on reçoit, surtout quand il s’agit de quelque chose d’assez mineur comme ici, dénote un certain sentiment d’infériorité. Disons que le fait que d’autres nous copient (et ce n’est même pas si clair que cela cette fois-ci, selon UneFrancaise, 1h15) devrait aller de soi et ne devrait pas mériter une mention dans les journaux.

    • @ Fritz2

      Trop d’importance? D’abord, le sujet n’a pas été publié dans le journal. Ensuite, il s’agit d’un seul et unique billet sur un blogue qui traite de Montréal. Je suis plus que surpris d’avoir à justifier la publication d’un court texte sur un sujet qui, n’en déplaise à une lectrice, est fort pertinent, à mon avis.

      François Cardinal

    • @waddle…..ou vivez-vous??.la France qui va bien?? tiens allez vous promener dans la section commentaires…je crois que la réalité vous frappera http://banlieue.blog.lemonde.fr/2013/08/22/le-maire-de-la-banlieue-du-mans-tire-la-sonnette-dalarme-sur-la-situation-sociale-des-quartiers/

    • sophiepr

      et vous où vivez vous? Vous débarquez il y a 2 semaines sur le Plateau?

      Je vous propose de regarder http://www.premier-ministre.gouv.qc.ca/
      et vous verrez que le pauvre rêve de la flamme nationaliste des commentateurs du monde est malheureusement réalisé depuis un bout dans la province.
      J’espère qu’on ne sera pas 10 % à correspondre aux “Valeurs” de ces “guides”.

    • @sophie
      Waddle ne fait que cracher constamment son venin sur l’Amérique du Nord au grand complet en faisant dévier tous les sujets sur de nombreux blogues à cette fin.
      C’est la joie des blogues.

      Pour avoir de nombreux amis Français qui vivent et travaillent ici et d’autres qui sont retournés vivre en France (ou même des amis Québécois partis travailler en France temporairement), le constat est frappant: ils voudraient tous rester au Québec (ou on hâte de revenir ici) et ceux qui repartent, c’est pour se rapprocher de la famille et de leurs racines – ce n’est jamais pour la qualité de vie.

      La seule longueur d’avance qu’a la France en ce moment, c’est la longueur de traitement dans l’omni-présente bureaucratie. Ce pays pourrait être très dynamique: les Français, je trouve, sont un peuple très curieux, fonceur et ouvert sur le monde (malgré une maîtrise des langues misérable ;) ) mais leur dynamisme est étouffé par leur bureaucratie qui a ses origines dans un système de “caste” avec la classe privilégiée au sommet qui vit de rentes de l’État en échange de services, disons pour le moins, discutables en termes de productivité/prix.

    • @ François Cardinal. Je ne veux pas couper les cheveux en quatre, mais il me semble que le terme ‘répliquer’ est un anglicisme dans le sens que vous utilisez. C’est un mot bien français, mais il ne s’utilise pas dans le sens d’imiter, copier. Une réplique d’un objet est effectivement une copie. Mais on ne réplique pas un objet ou un concept. Vous aviez sans doute en tête le terme anglais ‘replicate’, qui veut dire précisément imiter ou copier.

    • alexandre, quand on veut un ménage, la dernière chose à faire c’est bien de voter pour un technocrate.

    • @waddle….je suis née au Québec et mariée â un Français qui remercie tous les jours sa bonne étoile qui l’a fait immigré au Québec il y a 12 ans. Ou il a créé son entreprise et il s’est super bien adapté…Quand il regarde ses amis restés en France…il se dit que jamais il n’y retournera pour y vivre. L’insécurité publique n’est pas une fable, nous avons un ami qui travaillais jusqu’à la semaine dernière dans un hôpital de Paris mais vu l’incivilité d’une certaine population il a démissionné. Conflit sur conflit, il a quitté ce milieu qui devenait dangereux.

      Lorsque je lis les journaux Français, je lis surtout les commentaires ou l’on à le vrai pouls de ce que vivient la population française.

      @-alexandre_. Waddle s’il est si malheureux ici..pourquoi ne retourne-t-il pas chez lui ? mystère…Il y a encore des Français qui sont déçus du Québec et c’est compréhensible. Ils sont à comparer une province, somme toute assez pauvre, qu’est le Québec, au prise avec la corruption, la collusion, l’accessibilité au soin déficiente etc. à un pays riche comme la France…la déception est normale. Mais il faut en revenir ou quitter….ils sont libres ;)

    • 11,000 Français viennent étudier au Québec. On en trouve même à Gaspé!
      a peine 500 Québécois vont étudier en France.

      Voilà.

    • 8798 etudiants francais qui payent en moyenne 2167$ par année cela fait donc: $19 millions de revenue
      2807 etudiants Americains (qui vont soit a McGill soit Concordia en majorité) où ils paient 14561$ par année cela fait donc: $40,9 millions de revenue
      1623 etudiants chinois (qui vont soit a McGill soit Concordia en majorité) où ils paient 14561$ par année cela fait donc: $23,6 millions de revenue

    • Guillaume Lavoie qui se joint à Richard bergeron.

      Très très bon candidat pour Projet Mtl. Un homme avec un excellent parcours, brillant et cultivé.

      Bergeron est le seul avec beaucoup de contenu et même si je le trouve un peu trop à gauche avec sa haine des voitures, je dois admettre qu’il est le plus près et ses idées sont loins d’être tous farfelues.

      Je vous invite à consulter sur le site de projet Mtl, le projet de l’entrée Maritime de Mtl…sublime.

      Toutefois je préfère le SRB, beaucoup moins dispendieux que la fameux tramway chéri de M. Bergeron

    • Vu ce matin rue McGuire M. Cardinal, 2 employés de la ville qui patchait un nid de poule avec du bitume tiède et qui le compactait en roulant dessus avec leur pickup. Faut pas s’étonner que tout tombe quand on travaille en amateur comme ca…

    • La Ville et ses représentants actuels sont incapables de cesser de fournir des contrats aux entrepreneurs corrompus…….ça dit tout. Une gestion paralysée. Désolant

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité