Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 7 août 2013 | Mise en ligne à 15h26 | Commenter Commentaires (59)

    Une mauvaise note en français pour Coderre. Encore…

    X117_65A6_9

    Je donne chaque année des conférences devant les étudiants en journalisme de l’Université de Montréal afin de les aider à réaliser de bonnes et crédibles analyses de l’actualité.

    Je termine toujours mon petit laïus de la même façon en décortiquant le processus d’écriture en dix points.

    Point numéro 9 : vous vous relisez.

    Point numéro 10 : vous vous relisez… encore une fois.

    J’insiste sur ce point en ajoutant que la crédibilité d’un texte vient en bonne partie de son contenu, mais aussi de sa forme. Une faute d’orthographe passe encore, mais plusieurs entachent sérieusement la qualité et le sérieux du texte, et inévitablement de son auteur.

    Pourquoi je vous dis tout ça? Parce que le dernier communiqué de l’Équipe Coderre, diffusé cet après-midi, contient plusieurs fautes. À nouveau.

    Une fois, passe encore. Mais c’est au moins la deuxième fois que l’Équipe Coderre publie un document mal écrit. Souvenez-vous ce premier document, intitulé «dénis Coderre», qui faisait état de «règles établis» et qui précisait que «Nous devons (…) cessez d’être infantilisé»…

    Cette fois, les coquilles sont peut-être moins patentes, mais elles n’en sont pas moins maladroites :

    - «Jean Raymond est attaché politique du député du député François Ouimet à l’Assemblée national

    - «Je me présente pour mettre mon expérience au service de l’arrondissent Verdun.»

    - «Il possède une expérience hors pair pour solutionner des problèmes et une forte habilité pour la planification stratégique.»

    - «Louise Gauthier œuvre depuis 34 ans auprès des ainés, particulièrement ceux que le grand âge a rendu plus vulnérables.»

    - «Homme de famille et homme de cœur, il est très sensible au bienêtre de sa communauté.» (AJOUT: j’enlève celle-ci, car elle est conforme à l’orthographe rectifiée, que je trouve ridicule soit dit en passant…)

    Et c’est sans compter toutes ces erreurs de casse, toutes ces majuscules qui ne devraient pas en être :

    - «Marie-Eve Brunet est Directrice générale d’Action Prévention Verdun.»

    - «Geoff Arscott est actuellement Directeur, Approvisionnement stratégique»;

    - «Carmelle Marchessault est Directrice des Services Juridiques»;

    - «Belgacem Rahmani est chargé de cours à l’École des Hautes Études Commerciales»;

    - «l’Association Internationale des Avocats de la Défense»…

    Comme je le dis à mes étudiants, c’est le fond qui compte. Mais la forme n’est pas à négliger pour qui veut être pris au sérieux…


    • Le logiciel Antidote est un outil merveilleux… Rien ne justifie de ne pas s’en servir.

    • «… entachent sérieusement la qualité et le sérieux du texte, et inévitablement de son auteur.»
      Tout à fait d’accord avec vous. Mais cela dénote aussi une profonde paresse intellectuelle (cela va de soi), mais aussi physique, puisqu’un simple correcteur d’un logiciel de traitement de texte aurait fait le travail de correction…
      GTremblay
      Montréal

    • Ça fait pitié! Comment prendre au sérieux un groupe qui publie un torchon comme ça?

    • Ça doit être pour ça que Coderre aime tant twitter, on peut pas faire beaucoup de fautes en 140 caractères.

    • Bien que votre exercice soit apprécié et nécéssaire, il ne faut pas trop en demander à des politiciens qui n`ont même pas les couilles d`affirmer sans équivoque qu`à Montréal c`est en francais que ca se passe. En lui faisant parvenir votre article je suis certain qu`il vous a trouvé ennuyant…misere…

    • L’abus de majuscules montre aussi autre chose: que ce sont des gens qui vivent en pensent en anglais.

    • Le texte est insuffisamment aéré.

      Tout est pris dans un pain et ne donne pas au lecteur l’envie d’effectuer autre chose qu’un survol rapide.

      En passant, monsieur Cardinal, il serait peut-être temps pour LA PRESSE, en version électronique, de changer son logiciel pour les blogues.

      En autant que je me souvienne, il a déjà été changé une fois.

      La prochaine fois, il faudrait ajouter la fonction «prévisualiser» qui permet de réviser notre texte dans son ensemble, de le corriger et de le remanier pour enfin soumettre quelque chose de potable.

      Armand Gilles

    • Ces tout a fait innacceptable d’écrireaussi Mal.

    • *innakceptable

    • Loin de moi l’idée de défendre la qualité du français de ce communiqué, mais n’allez pas chercher des fautes là où il n’y en a pas. Bienêtre s’écrit bel et bien en un mot. Cela fait maintenant 23 ans que les rectifications orthographiques du français ont été recommandées par le Conseil supérieur de la langue française. L’Office québécois de la langue française accepte l’usage de ces rectifications, et elles sont maintenant enseignées dans certaines écoles. Mettez-vous à jour M. Cardinal.

    • Des aînés et non des ainés…

      Le texte donne une impression de lourdeur pendant sa lecture alors elle devait être laàussi pendant la rédaction et cela a entraîné de nombreuses coquilles.

      Combien de fois le mot arrondissement revient ? Alors la fatigue peut expliquer cette coquille. Un texte se doit d’être un peu plus léger, agréable pour la lecture. Il n’y aurait pas de fautes qu’il serait toujours lourd…

    • @S.Auclair
      L’abus de majuscules n’est pas un fait anglais mais plutôt américain.
      Vous noterez d’ailleurs la différence entre un journal américain, un canadien et un anglais.

    • Erreurs de français, erreur de conduite, erreur tout court.

      Se sera ça le pseudo maire Coderre.

    • Coderre, ce charismatique leader se définit lui-même comme un populisse. Le vrai monde qui pense les vraies affaires et qui aime les vrais leaders qui disent les vraies affaires devrait facilement essecuser les fôttes de Coderre. Le fransait, ses assé compliqer de maime. Coderre, yé comme nous autres!

      On devrait ressortir les publicités d’Oliver Guimond : Lui (Coderre), y connaît ça!

      Quant à la qualité de la langue écrite dans les communiqués de l’Équippe, j’imagine qu’elle doit s’Ajuster quand le Nombre le Justifie.

    • Dites à M. Coderre qu’il y a plein de réviseurs linguistiques qui seraient prêts à faire le travail indispensable de correction de tous les textes publiés par son parti et qu’une équipe municipale digne de ce nom ne peut pas se passer de ce genre de service.
      @ Antoine Julien: aux dernières nouvelles, aucun média écrit, ni au Québec ni dans le reste de la francophonie, ne se conforme aux rectifications de l’orthographe “proposées” par l’OLF. La langue ne s’édicte pas, elle évolue naturellement par l’usage, et ce sont les dictionnaires comme le Robert ou le Larousse qui emboîtent ensuite le pas.

    • @ danose,

      Ça fait 2 ans que je harcèle les blogueux de Cyberpresse (les journalistes) pour qu’ils utilisent Antidote (99 $). Il est impensable et inacceptable qu’ils ne l’utilisent pas. Je suis moi-même publié dans le domaine public, et JAMAIS je ne me permettrais de ne pas utiliser Antidote.

    • Arggghh, pitié ça m’arrache les yeux. Par contre, ce n’est pas très grave même si fait un peu amateur.

    • Seulement une faute par phrases. Beaucoup font pire. Mais beaucoup ne sont pas des personnages pubiques … pudiques … publics.

    • @AntoineJulien

      La réforme de l’ortograf avalisée par l’OLF n’est rien d’autre qu’une répétition de ce Nicolas Ceaucescu a fait il y a 60 ans en Roumanie: «Augmenter le niveau de culture des masses par l’abaissement des règles grammaticales et syntaxiques».

      A défaut de pouvoir instruire adéquatement les gens, on modifie les règles.

      Libre à vous de suivre le Conducator.

      Cela devrait augmenter votre bienaître.

      Quant à moi, je garde mon Tide.

      Armand Gilles

    • @S.Auclair et jouffluefarfelue,

      la pratique de mettre en majuscules tous les noms vient en fait de l’allemand. Et ils sont loin d’être les seuls à faire cette erreur. Beaucoup de gens au Québec font la même chose même s’ils ne pensent pas du tout en anglais, en américain ou en allemand. Et malheureusement, il arrive trop souvent que les journalistes font cette erreur.

      Au moins, M. Cardinal se donne la peine d’enseigner l’importance de bien écrire dans un média d’information. Depuis une vingtaine d’années, il y a une nette dégradation de la qualité de la langue écrite et parlée dans les média. Cela donne l’impression qu’il y a vraiment peu de journalistes, de rédacteurs, de chroniqueurs qui comprennent l’importance de donner l’exemple dans les média. Les média doivent être exemplaires, c’est souvent une base de comparaison pour ceux qui ont une syntaxe et un orthographe vacillant. S’ils voient à répétition le mauvais usage dans les média ils finissent par croire que c’est la règle.

      Ceci étant dit, il est évident que Denis Coderre n’y est pour rien, ce n’est certainement pas lui qui rédige les communiqués de presse. Mais, il devrait engager quelqu’un d’un peu plus qualifié, surtout qu’il ne vienne pas nous dire qu’il n’est au courant de rien, ça risque de bien mal passer.

    • Coderre et son équipe ne font pas ce qu’ils prêchent. Il m’arrive de faire des erreurs de frappe et de transmettre trop vite. Mais de la part d’un candidat à une charge publique importante, c’est de l’incompétence. S’entourer de gens suffisamment compétents pour se relire est la première mesure à respecter.

    • Coderre n’est qu’un québécois de service, comme il y en a beaucoup.
      N’avez-vous jamais entendu parler de l”’Indirect Rule” ?

    • Et c’est National qui s’occupe de lui ????

      Chose certaine, un attaché politique vient de perdre son emploi après cette chronique

    • Jetez un regard sur les communiqués de presse des gouvernements et vous en aurez pour votre argent et pourtant ils ont des professionels à leur emploi.

    • C’est tout autant désolant de voir les fautes d’orthographe dans les commentaires à cet article…

    • Les anglophones de Montréal n’y verront que du feu.

    • Moi, je vote pour le premier qui fait la promotion de l’Ido comme deuxième langue officielle de Montréal.

      1) Avec l’Ido, fini les fautes!
      2) Fini les années d’études pour apprendre la langue!
      3) Fini les guéguerres de langues!

      Et surtout…

      4) La Terre entière parlerait de Montréal!

      Bon… C’est vrai que tous les espérantistes feraient un caca nerveux, mais quelque part il faut choisir les meilleures solutions, pas celles qui ont le plus de zélotes.

      …Le pire est que derrière les facéties, je suis sérieux.

      Quand j’étais jeune, je me suis intéressé aux langues artificielles. L’Ido était selon moi la meilleure. J’ai donc pris un peu de temps pour tenter de l’apprendre. J’avais lu qu’en trois mois on pouvait la maîtriser et je voulais voir si c’était vrai. Résultat, après peut-être un mois, à raison d’une ou deux heures par jour, je lisais les textes courants sans problème.

      Je trouve aberrant que nous perdions encore un temps fou avec des langues archaïques comme le français ou l’anglais.

    • Mais Monsieur Cardinal, c’est tellement bourgeois et élitiste de s’occuper de grammaire et d’orthographe! Ne voyez-vous pas que le bon peuple s’en fout de la qualité du français, à voir tout ce qui circule comme commentaires dans les sites journalistiques et les médias sociaux!

      Trêve de plaisanterie, il y a un employé en quelque part qui a fait preuve de négligence ou de précipitation. Deux défauts malheureusement bien courants à notre époque.

    • «Jean Raymond est attaché politique du député du député François Ouimet à l’Assemblée national.»

      est ce vraiment une faute ou une réalité , le dédoublement de fonctions et de postes dans les officines gouvernementales est chose courante , créer des structures de structures ils aiment ça

    • Tiens, un de vos collègues qui n’a vraisemblablement pas bénéficié de vos conférences et qui aurait dû se lire et se relire: http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/201308/07/01-4677976-un-python-seme-lemoi-a-montmagny.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS3

      «Son propriétaire déambulait lentement avec le serpent enroulé autour du coup, attirant les regards.»

      Il est possible de faire des mauvais coups, mais de là à s’enrouler un serpent autour.

      «…affirme le jeune erpétologue amateur.»

    • « Dénis » Coderre

      On aurait voulu faire une joke avec son nom que l’on aurait pas pu trouver mieux

      On faisait référence à son passé politique? Haha

    • @89170
      On a de la misère à passer au système métrique qui est également beaucoup plus simple que le système impérial. Et selon vous, il faudrait aller à l’encontre de la tendance mondiale qui fait de l’anglais la langue à connaitre pour se faire comprendre partout sur la planète. Bonne chance.
      Fermons-nous encore plus sur le monde. Désévoluons comme d’autres font.

      @dcsavard
      Antidote l’aurait probablement laissé passer. Voila pourquoi il faut savoir bien écrire.

      Je me demande ce qu’Antidote aurait fait de ces phrases :
      Le sot du roi déroba le sceau royal. Il le mit dans un seau et partit à cheval. Le cheval fit un grand saut et tous les sot/sceau/seau tombèrent par terre.

      C’est une sottise taquine (sot-tease).

    • @saturnin45
      Un langage est un code et il écrit au pif. Il a beaucoup de codes erronés (Coderre au nez).

    • La Cote R mesure la performance des élèves au CEGEP.
      Le Code R mesurera la compétence des électeurs à Montréal. ;-)

      Je parlais plus haut de son pif. Je regarde maintenant sa photo et on voit qu’il a plus de bajoues … que certains écrivent “bagout”.

    • @flo-rence: Vous avez bien raison que la langue change avec le temps, et que les dicitonnaires emboitent (sans accent circonflèxe) le pas. Ainsi serez-vous heureuse de savoir que le petit Larousse illustré intègre officiellement toutes ces rectifications depuis 2012, et que le petit Robert en intègre la majorité depuis 2009. Référence: OQLF http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=3275#RDictionnaires

      @ducalme: La langue évolue au fil des siècles. Nous ne parlons plus la langue de nos ancêtres, et nos enfants ne parlerons pas la nôtre non plus. Ce qui fait une langue vivante, c’est justement son évolution constante. Vous offusquez-vous que nous ne parlions plus l’ancien français tel qu’il était au 19e siècle? Pourquoi s’en prendre à cette réforme-ci, alors que de nombreuses autres ont mené à la langue que vous parlez aujourd’hui?

    • Denis Coderre a passé une bonne partie de sa carrière politique à téter les mamelles des «Canadians» à Ottawa. Son entourage est essentiellement constitué d’anglos et d’ethniques provenant du Parti Libéral du Canada. Il ne faut donc pas s’étonner du résultat. Conséquent avec lui-même, il considère que Montréal est une ville foncièrement bilingue qui devrait offrir ses services en anglais au tout-venant et ce, au mépris de la Charte de la langue française. La déchéance de Montréal n’est malheureusement pas terminée…

    • @AntoineJulien
      Est-ce que ce sont les réformes qui ont fait évoluer la langue ou l’évolution de la langue qui a été causé ces réformes ? On entend toujours que l’usage détermine la règle. La langue a donc évolué “naturellement”. La majorité des efforts pour la “faire évoluer” n’ont pas réellement fonctionné. L’OQL a essayé d’imposer “gaminet”. Ca n’a pas marché. Il y a plein d’autres exemples comme ça.
      Personnellement, je crois que le “texto” va prendre le dessus sur la Nouvelle Orthographe. Ca se fera “naturellement” et ça sera bien dommage.

    • Coderre est un honnête homme et un politicien intègre. D’ailleurs, il répète beaucoup que sait pas passeque t’aies mal entouré par du monde pas honète que taie mal honète toi-maime.

      Confiance mal placée, candeur, Coderre est humain, après tout. Il peut se tromper à l’occasion. C’est pourquoi je crois que Coderre est victime d’un complot. Celui qui a rédigé ce communiqué est un méchen séparatisse qui a voulu le discréditer, lui, son équipe, son rêve, sa ville, son vrai monde. De la rasse de monde qui divise le monde, qui ne sais pas fairre des affairres, qui fait de l’inttimidassion et de la viollansse son pain quotidien.

      C’est la seule explication plausible qui me vient à l’esprit. Coderre est victime d’un complot.

    • @gl000001 : Vous trouvez cela intelligent de faire perdre des années d’étude aux enfants en cours de français et d’anglais? Continuer d’utiliser ces langues archaïques et absconses nous empêche justement d’évoluer.

      Au sujet de l’anglais, il faut bien admettre que peu de gens (ayant une autre langue maternelle) la maîtrisent suffisamment pour réellement communiquer. En comparant la vitesse d’apprentissage de la langue par des enfants, on constate qu’en pratique elle est encore plus difficile à maîtriser que le français. J’ai voyagé un peu et dès qu’on sort des lieux touristiques, trouver quelqu’un qui parle anglais assez bien pour pouvoir avoir une discussion est loin d’être gagné. La langue est tout simplement trop difficile à apprendre.

      Quant à la tendance de l’anglais à devenir une langue mondiale, c’est un peu le passé. Les États-Unis ont perdu énormément de leur prestige et je ne crois pas qu’ils vont le retrouver. L’anglais a eu son heure de gloire, mais la tendance est maintenant à la fierté nationale un peu partout dans le monde. L’anglais ne deviendra jamais une langue internationale.

    • Je crois que l’important n’est pas ces erreurs de français. Il faut des gens intègres qui se font comprendre des citoyens et non quelqu’un de pointilleux sur l’orthographe mais non fiable.

    • «Hélène Loiselle avait à la ville cette fragilité qui ne laissait pas soupçonner au premier abord la riche palette de cette comédienne multiple qui a gagné ses galons dans des rôles dramatiques que l’on n’est pas près d’oublier.»
      Voici un texte de votre collègue Daniel Rolland sur le décès de Hélène Loiselle. Quer diriez- vous à vos étudiants de ce paragraphe que j’ai retenu?
      GTremblay
      Montréal

    • Coderre n’a beaucoup d’argent pour se payer une équipe de base qui gère les principaux aspects d’une campagne électorale. Forte suggestion: se trouver quelques bénévoles absolument irréprochables en langues qui ne feront que ça, éplucher et corriger les textes.

      Un message écrit, ce n’est pas banal. C’est la vitrine d’une équipe.

    • @89170
      “dès qu’on sort des lieux touristiques, trouver quelqu’un qui parle anglais assez bien pour pouvoir avoir une discussion est loin d’être gagné”
      En autant que le personne sache me dire ou sont les toilettes, le resto ou le chateau de Cendrillon, c’est bien suffisant. Et l’anglais de base (très de base) est plus facile que le français.

      “L’anglais ne deviendra jamais une langue internationale.”
      Hahaha. L’anglais est pas déjà une langue internationale depuis plusieurs décennies.

      “nous empêche justement d’évoluer”
      Apprendre seulement l’IDO, nous empècherait de communiquer avec le reste du monde et nous placerait dans un no man’s land culturel. Même les gens (bizarres) qui sont contre la culture seraient d’accord avec moi.

    • À ducalme
      De quelle réforme parlez-vous? Celle de 1835 (souffans -> souffrants, étoit -> était), celle de 1878 (collége -> collège, asyle -> asile, poëte -> poète, on peut écrire remercîment ou remerciement), ou celle de 1935 (on revient à remerciement, on ne peut plus écrire alonger ou agraver, nénufar devient nénuphar, sans aucune justification étymologique ou autre)?

      Que le français serait plus riche si on l’écrivait comme au XVIe siècle!

      A ſes Diſciples

      Enfans, oyez vne Lecon:
      Noſtre Langue à ceſte facon,
      Que le terme qui va deuant,
      Voulontiers regiſt le ſuiuant.
      Les vieilz Exemples ie suiuray
      Pour le mieulx: car a dire vray,
      La Chancon fut bien ordonnée,
      Qui dit, m’Amour vous ay donnée:
      Et du Basteau eſt eſtonné,
      Qui dit, m’Amour vous ay’ donné.
      Voyla la force, que poſſede
      Le Femenin , quand il precede.

    • À dcsavard:
      Et Juridiques? Et Hautes? Et International. Ce ne sont pas des Hauptwörter (des noms).

    • …et c’est sans compter “levée de fonds”, un anglicisme pur (fund raising)…

    • À gl000001:
      Ce n’est pas l’usage qui a modifié la langue, ce furent les décrets des ministres de l’Éducation et les décisions des imprimeurs. Avant 1935, tout le monde écrivait nénufar et grand’mère. Après, on s’est mis à écrire nénuphar et grand-mère, et ceux qui écrivaient comme avant se voyaient corriger ou retirer des points.

    • @S.Auclair
      J’ai toujours entendu dire la contraire. Des réformes il y en a eu depuis le 14eme siècle et la majorité suivaient l’usage. En 1935, cette réforme fut facile car il y avait encore peu de livres et on avait de l’autorité sur la populace. De nos jours, ces réformes sont des coups d’épée dans l’eau.

      Et dans les années 1300, on écrivait “nénuphar”. http://www.cnrtl.fr/definition/nénuphar
      La roue qui tourne !!

    • Êtes-vous surpris???

      L’examen de français du Ministère de l’Éducation comptait … des fautes de français, n’est-ce pas? Pire que médiocre du haut de la pyramide jusqu’à sa base. Vite “adressons la situation”, comme le soulignent nos commentateurs sportifs grassement payés.

      Me suis-je relu?

      Pierre T.

    • Coderre et Labeaune parlent la même lange orpheline.

    • Une petite précision, Monsieur Cardinal… Je voudrais simplement souligner que la phrase suivante est fautive : “Souvenez-vous ce premier document”. Monsieur Cardinal, on se SOUVIENT DE quelque chose… et on se RAPPELLE quelque chose. Vous auriez donc dû écrire : “Souvenez-vous DE ce premier document…” Point numéro 9, point numéro 10 ;-)

    • Je vous trouve très pointilleux, et même d’un esprit négatif envers Mr Coderre. Plutôt que de vous en prendre à quelques petites pécadilles de forme, vous devriez souligner la profondeur du fond de la pensée du candidat, telle qu’elle ressort clairement de ses nombreux tweets et photos sur fb.

    • Bonjour François,

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. Il m’est toutefois curieux de constater qu’un chroniqueur de lapresse.ca “fasse la morale” sur ce sujet quand son propre (cyber)journal publie lui-même des “fôtes” presque tous les jours…

      J’en signalais effectivement très souvent, puis, je me suis découragé, répugné de me faire répondre chaque fois la même rengaine “again and again”:

      “Merci de votre commentaire. Cependant que nous mettons tous les efforts pour éviter ce genre de coquille, il arrive qu’il s’en glisse une ça et là, et patati et patata, et bla-bla-bla et caetera”…

      Ceci n’enlève absolument rien à la pertinence de ton propos, ni à l’excellence de tes éditos, mais je me dis que lapresse.ca pourrait déjà faire plus d’efforts que ça et carburer à l’Antidote.ca !

      Mille mercis d’être sur tes gardes et, comme l’ont écrit plusieurs intervenants, Antidote est vraiment excellent, aucune raison de faire autrement.

      Max

    • On va dire que ça peut arriver (mettons) les fautes d’orthographe mais dans ce cas-ci on parle de mots incomplets. Pitoyable.
      Tu te relis et tu remarques ces graves fautes dès l’instant.

    • @ argyle: “La profondeur du fond de la pensée de Coderre”… Vous avez un solide sens de l’humour. Bravo!

    • « Comme je le dis à /mes/ étudiants… »

      – — –

      Et à ces étudiants qui ne vous appartiennent pas, vous leur dites quoi?

      Une langue, c’est plus que de la rigueur lexicale et des règles grammaticales.

      Une langue, son usage, c’est aussi la manifestation du type de rapport qu’un intervenant entretient avec la personne à qui est adressé un propos :

      - dans le cas de M. Coderre, il est évident (le lapsus est tellement gros qu’on s’imagine que c’est autre chose) que « son » équipe a déjà mis de côté les préoccupations relatives à la réalité franco-linguistique de Montréal (et comme c’est « son » équipe (avec un /é/ majuscule si vous le désirez), il est fort à parier que c’est sans doute « sa » décision);

      - et en ce qui me concerne, jamais n’ai-je appartenu à ceux et à celles qui par le passé m’ont enseigné, et que si j’étais Montréalais loin de moi serait l’idée d’appartenir à quelqu’un qui, par ses écrits, me démontre un irrespect langagier digne d’une personne qui n’a d’écoute que pour elle-même; le tout étant appuyé par une seconde remontrance devenue nécessaire en raison d’une première demeurée sans effet.

      daniel verret nadagami

    • Vous devriez lire ce que certains de mes employés m’envoient comme textes: Fautes d’orthographes et phrases incompréhensibles. C’est le bordel!

      Pour ma part, ces lacunes sont soulignées en évaluation de performance et seraient des motifs de congédiement.

      Je me souviens d’avoir été très mauvais en français, mais j’ai travaillé pour être meilleur.
      À l’époque le Bescherelle, le Grevisse et le Larousse étaient mes compagnons de travaux scolaires. Je devais chercher, fouiller et comprendre pourquoi le ce et le se ne pouvaient être utilisés au hasard.

      Qui peut prétendre être parfait? Il y a toutefois des limites.

      Bravo M Cardinal.

    • Vous êtes très sévère avec ” toutes ces majuscules qui ne devraient pas en être”.Je n’y vois pas de problèmes.Par contre,quant aux fautes d’orthographe et d’erreurs de conjugaison,vous avez raison,d’autant plus que ça provient d’un communiqué de candidat à la mairie.Et c’en est vraiment gênant.Le plus drôle(ou le plus triste)est qu’on demande aux immigrants de parler notre langue…que beaucoup de Québécois francophones maîtrisent mal eux-mêmes.Cherchez l’erreur.

    • Une autre faute a été omise : “infantilisé” doit être au pluriel. La préposition “de” doit aussi suivre “souvenez-vous”, le verbe, conjugué ici à l’impératif, étant intransitif.
      Cela dit, il est en effet fort désagréable d’entendre trop souvent, notamment dans la bouche d’hommes politiques de premier plan, des incorrections inhérentes au C.O.D. placé avant.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2013
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité