Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 11 avril 2013 | Mise en ligne à 10h51 | Commenter Commentaires (18)

    Collusion: les contribuables aussi ont payé leur cote de 3 %…

    BX202_6165_9

    Calcul intéressant du collègue Pierre-André Normandin, ce matin, qui évalue le coût de la collusion à Montréal : tout près d’un demi-milliard de dollars!

    Le calcul, cautionné par deux économistes de HEC Montréal, est relativement simple. Entre 2004 à 2009, la Ville a distribué pour 1,7 milliard en projets aux entreprises pointées du doigt devant la commission Charbonneau.

    Le gonflement des contrats étant de 20 à 30 %, selon les témoins, on obtient une facture salée qui oscille entre 350 et 500 millions $.

    La question : quelle proportion du compte de taxes des Montréalais cela représente-t-il?

    Allons plus loin que ce qui a été publié dans le journal ce matin. La surcharge en question représenterait un montant annuel de 60 à 85 millions. Or durant cette période, Montréal a récolté en moyenne 2,5 milliards en taxes par année.

    Cela signifie, selon les calculs du collègue Normandin, que les propriétaires montréalais ont payé en taxes une surcharge annuelle de 2,4% à 3,4%*.

    On n’est pas loin du pizzo de 3 %…

    *Cet exercice comptable est une approximation. Les calculs ne tiennent pas compte du financement des chantiers. Une partie des projets de Montréal sont en effet financés à parts égales par la Ville et les gouvernements. De plus, les chantiers sont payés par des emprunts : en calculant les intérêts, les 350 à 500 millions qui auraient été payés en trop coûteront donc beaucoup plus cher, souligne le collègue Normandin.


    • Je souhaiterais qu’ils fassent le nécessaire pour tenter de récupérer ces sommes.

    • C’est ce qui s’appelle payer sa juste part. Pas de conflits avec les méchants syndiqués qui dorment su’a job, pas de conflits avec le privé qui aurait pu critiquer certains gagnants d’appels d’offres, pas de conflits avec le gouvernement très provincial puisque tout ce beau monde se croisait et se rencontrait par hasard dans les clubs et condos où c’est libre admission pour le bon peuple.
      .
      Finalement, 3%, c’est le prix de la paix sociale.
      .
      Pensez-y.

    • Mais où donc était notre police pendant toutes ces années où on se faisait voler par la mafia ? La lutte contre le crime organisé ne fait plus partie de leur description de tâches ou quoi ?

      Il semble qu’ils sont beaucoup plus forts pour décapiter des pandas ou donner des contraventions à des citoyens qui n’ont pas les roues tournées dans le bon sens comme nous le démontrait un article de la Presse hier…

    • @FC: «……un montant annuel de 60 à 85 millions.»

      Ça ne fait quand même que la moitié de ce que «la ville» ramasse en contraventions. Bref, les gros délinquants coûtent moins cher que ce que ls «petits délinquants» rapportent. On dirait bien que «la ville» sait où se trouve vraiment l’argent, non? Quant à espérer récupérer les sommes versées en trop, qui pense vraiment que les avocats à 750$ l’heure que ces gens-là vont embaucher vont laisser cela arriver facilement?

      On ferait mieux de se préparer à un long et coûteux siège.

      Allez, passez un bon été qui, cette année, est prévu pour tomber vers le 14 août pour se terminer le 18.

    • Mais pendant ce temps on laisse le maire faire affaire avec des firmes suspectées par la commission pour remplir les nids de poule parce qu`il n`a trouvé personne d`autre sur la planete pour lui fournir l`asphalte ! On le laisse faire !

    • Je trouve un peu ridicule la consultation d’experts des HEC dans le contexte où le calcul n’est rien d’autre que la somme totale des contrats sur la période multipliée par 20% et 30% respectivement pour fixer les limites inférieures et supérieures des sommes engrangées par les compagnies collusionnaires. J’avais fait le calcul il y a bien longtemps et je n’ai pas fait HEC.

      La seule chose que l’on apprend réellement des experts des HEC c’est qu’ils ne pourront probablement jamais faire un vrai calcul réaliste puisqu’il n’existe pas de situation de référence pour faire une comparaison plus fine et valable que cette grossière estimation entre 20-30%.

      Ce qui en définitive veut dire que jamais les Montréalais ne récupéreront les sommes frauduleusement accumulées par ces ripoux puisqu’il sera impossible de faire une preuve valable en cour. Le crime paie, et très bien.

    • “Collusion: les contribuables aussi ont payé leur cote de 3 %…”

      “Aussi”? J’aurais cru que les contribuables l’avaient payé en entier.

    • @chip (12h16)

      Effectivement!… Comment oublier ou perdre de vue que tous ces scandales sont entièrement financer par l’argent des contribuables? Il est LÀ, LE problème de fond.

      Je crois que bien des gens ne l’ont pas encore compris, malheureusement… Si c’était le cas, il y aurait pas mal plus de pandas dans les rues! ;)

    • M.Cardinal…..votre titre…..:
      [Collusion: les contribuables aussi ont payé leur cote de 3 %…]

      Pas …aussi…..

      Vous auriez dÛ écrire seulement:
      Les contribuables ont payé la cote de 3%.

      Comme deux autres intervenants @chip et @rgirard,
      je me demande le pourquoi de ce …AUSSI……????

      Tout était payé avec de l’argent public, notre argent.
      Louise April(Laloue)

    • 13h41
      Wow…quel beau dÛ…. dÛ dÛ dÛ….. :-)

      dû était suffisant.
      Louise April(Laloue)

    • Alors, Congé de taxes municipales pour 10 ans minimum !!!

    • J’attends toujours la dissolution du parti Union Montréal et le versement intégral du contenu de son coffre et de son compte en banque à la Ville.

    • Quand c’est rendu que ça coûte moins cher de faire faire le boulot par les cols bleus syndiqués de la ville c’est que ça va mal en T!!!!!

    • @j.c.virgil – Euhhhhhhhhhh. On ne peut quand même pas demander à la police de tout faire. Les appels d’offre truqués ou les soumissions truquées, si personne ne rapporte que ça se passe ou qu’il y a soupçon que ça se passe, la police ne peut rien y faire, même si le crime organisé est impliqué. L’écoute électronique, ça ne se fait pas en criant “ciseaux”: même chose pour les filatures. Ça prend des permissions accordées par des juges, lesquels ne les donnent pas sans avoir de bonnes raisons pour le faire.

      J. Lincourt

      Pour les roues tournées ou pas tournées, les gens n’ont qu’à vivre brièvement (ou se garer brièvement) à Sherbrooke, une ville pleine de côtes, pour savoir bien vite que la loi à ce sujet est assez vieille pour avoir pas mal de poils!

    • @jolico
      Parce que vous croyez qu’une si vaste arnaque qui s’étend sur des années ne laisse pas de traces et qu’il n’y a aucune dénonciation ? La police a le devoir d’enquêter aussitôt que des rumeurs circulent et je suis certain qu’il en circulait.

      Comment se fait-il que la GRC qui enquêtait sur la mafia n’a pas pris le téléphone pour aviser le SPVM aussitôt qu’elle a été au courant par son écoute électronique du stratagème de collusion et de corruption ,elle qui a poussé son inefficacité dans un premier temps jusqu’à refuser de donner ses preuves d’écoute électronique à la commission Charbonneau.
      Et la sûreté du Québec qui arrêtait des filatures quand elle s’approchait trop du pouvoir politique.

      Croyez moi il y a beaucoup de questions à se poser sur l’inefficacité des corps policiers dans toute cette histoire. C’est quand même pas normal que les trois corps policiers semblent regarder ailleurs pendant qu’on dévalise la banque…

    • quelque part je me demande si on pourrais pas faire un recours collectif contre les administrateurs de la ville , ils le savaient , ils ont ferme les yeux , ca ressemble drolement a de la negligeance criminelle voire de la complicitee , le procureur general se penche sur la question ? permettez moi d’en doutter , la defence des interest des citoyens est plus proche du bas que du haut de la liste des priorites de ce systme de justice au service des plutocrates

    • Les Libéraux fédérastes qui s’amènent au pouvoir et les péquistes et/ou caquistes au provincial. Encore une fois, pour le 30eme mandat, l’ile de Moureal sera divisée et n’aura aucune représentation à Québec , ni à Ottawa. La descente aux enfers se poursuivra. Pkoi ca changerait c’est le party depuis 1978.

    • Il y a des travaux non nécessaires qui ont été fait pour avoir les ristournes frauduleuses.

      Cela veut dite que dans ces cas là que c’est 100 % des coûts qui représentent une fraude.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité