Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 11 février 2013 | Mise en ligne à 6h29 | Commenter Commentaires (56)

    David La Haye: «Quand je serai maire de Montréal…»

    Chaque lundi, un blogueur invité a pour mandat de nous dire de quoi Montréal a besoin. Cette semaine: David La Haye, acteur, réalisateur, producteur et président d’Aviva Communications.

    David La HayeNaïf, ou peu informé, est celui incapable de voir que le centre nerveux financier de la côte est Canadienne s’est complètement déplacé de Montréal vers Toronto depuis les 30 dernières années. Voilà en partie ce qui est, à mon avis, responsable de la morosité ambiante dans la métropole. Malgré le fait que Montréal demeure une ville très ouverte et extrêmement créative, elle manque résolument d’audace, d’ambition, d’excentricité et de prétention entrepreneuriales, structurales et architecturales.

    Donc …

    ACTION #1

    Je ferai pression sur le gouvernement du Québec pour qu’une partie des impôts des ultra-riches serve exclusivement à créer un fonds de démarrage pour les jeunes entreprises locales. La richesse établie créant ainsi de la richesse en devenir. J’insisterai aussi sur l’importance primordiale à la survie de l’économie de Montréal, de faire la promotion, l’enseignement et le mentorat de l’entrepreneuriat.

    ACTION #2

    Je demanderai au gouvernement du Québec d’enrayer la structure des 19 maires d’arrondissement, de même que toute cette lourde, coûteuse et inutile bureaucratie. Retour à «Une île, une ville» au plus vite. Je ferai ainsi un nettoyage complet des finances de la ville et de certains dictateurs de quartiers.

    ACTION #3

    Je ferai de Montréal la ville des festivals à longueur d’année. Le tourisme et l’économie de Montréal passent essentiellement par le divertissement et la culture. Je seconde à cet égard la vision de Gilbert Rozon de faire de Montréal la ville des festivals. Mon slogan de promotion internationale. «Une île, une idylle»

    ACTION #4

    Je rassemblerai le FFM, le FNC et le FANTASIA pour en faire un seul gros festival international performant (pour le public, les stars et la business cinématographique) au mois de juillet/août. Fini les petites «guéguerres» de clochers entre dirigeants de festivals qui ne vont nulle part de manière indépendante. Ça ferait ainsi de la place pour d’autres événements majeurs durant l’année.

    ACTION #5

    J’installerai un bureau du cinéma permanent à Los Angeles pour courtiser et convaincre les Américains à venir tourner leurs films ici plutôt qu’à Vancouver ou Toronto. Construire un pont de confiance et d’amour entre Hollywood et Montréal.

    ACTION #6

    Je ferai construire une voie pour train haute vitesse (ou monorail suspendu) entre Montréal et New York pour être physiquement connecté sur le centre nerveux du monde ; Montréal devenant ainsi au niveau business et créatif, la petite sœur de New York.

    ACTION #7

    Montréal n’a pas une architecture harmonieuse et très recherchée. Il y aura donc des subventions pour les architectes visionnaires et innovateurs. Aussi, je ferai de Montréal une ville colorée, fantaisiste et excentrique. Les arts visuels seront mis en avant plan partout dans la ville. Les murs laids seront recouverts par des murales de peintres québécois talentueux, de même que des sculptures seront partout dans les parcs et les espaces publics. J’attirerai ainsi les entreprises et les capitaux étrangers par l’art, l’architecture et la culture qu’on trouve à Montréal, au même titre que les villes de Chicago, Boston ou New York.

    ACTION #8

    Je ferai changer la couleur de la nouvelle flotte de Bixi au plus vite. Il nous faut des Bixi aux couleurs vives et estivales pour rehausser le côté ludique de Montréal ; jaune, orange, rose, bleu ciel, etc. Les touristes repartiront ainsi avec en mémoire une ville aux bicyclettes et citadins radieux et colorés.

    ACTION #9

    Je ferai installer le WI-FI gratuit partout dans la ville (comme à Washington). Montréal est avant tout une ville de communicateurs et de créateurs qui doivent être constamment connectés avec le monde entier et ses sources d’inspiration.

    ACTION #10

    Je mettrai sur pied une escouade anticorruption/collusion indépendante constituée d’hommes et femmes branchés sur les milieux à surveiller. Ils auront comme mandat d’enquêter dans le privé, mais aussi, et avant tout, parmi les membres de l’exécutif de la ville. Patte blanche pour tout le monde.

    ACTION #11

    Les appels d’offres à la ville concernant les infrastructures seront considérés en fonction de la qualité des projets et non exclusivement en fonction de leurs budgets. Que les projets de qualités et extrêmement durables l’emportent. Finis les nids de poules et les viaducs qui s’écroulent. La technologie et la science de la construction au service des citoyens.

    Cliquez ici…

    Sur ce, chers électeurs, il ne me restera plus qu’à trouver l’argent nécessaire à toutes ces réalisations. Mais ne vous inquiétez pas, je suis très bien connecté avec la mafia. Oups…

    Montréalement vôtre,

    David La Haye

    Tags:


    • Bonne chance !

    • Je vote oui à David La Haye :)

    • “enrayer la structure …”
      Pourquoi pas le mot “changer” tout court. Enrayer veut dire: freiner, entraver, bloquer. Si on a pas besoin de cette structure, qu’on la change.

      Le point 7 est intéressant. Surtout quand on regarde ailleurs et qu’on voit que ça ne coute pas nécessairement plus cher.

    • “Je ferai pression sur le gouvernement du Québec pour qu’une partie des impôts des ultra-riches serve…”

      Pourquoi seuls les impôts des ultra-riches devraient servir à quelque chose? Pourquoi pas ceux aussi de la classe moyenne? AUssi, pourquoi cet argent ne devrait servir qu’à Montréal, des explications svp…

      La véritable intention est-elle d’augmenter les impôts des ultra-riches? Si oui, bonne chance, le Québec n’est pas la France, le “magot” ne sera pas très élevé…

      Éliminer les conseils d’arrondissement? Celle-là, c’est une blague hein?

      Je n’ai pas lu les autres suggestions.

    • Partiellement d’accord avec le #2. Perso, je ferais sauter le poste de maire d’arrondissement mais je garderais tous les conseillers. Et le conseil de ville pourrait se déplacer une fois par mois dans des quartiers, ou trouver une façon de laisser les gens de s’exprimer localement sans devoir se rendre à l’hôtel de ville (peut-être un conseil d’arrondissement mais sans processus législatif).

    • Je suis très étonné des propositions de M. LaHaye. Franchement je ne m’attendais pas à me retrouver d’accord avec la majorité d’entre eux. Mise à part les propositions #1 et #10 qui sont très populistes par les temps qui courent et qui n’apporteront franchement rien, c’est vraiment très impressionnant. J’aime bien le mélange de développement économique, de développement durable et d’audace!!!

    • ..«Vaste programme». *

      P.S. Sympa cette vidéo en annexe au # 11.

      *Marque à la fois l’ironie, l’amusement et le scepticisme, façon Charles de Gaulle.

    • Pour la première suggestion, il ne faudrait surtout pas se ramasser avec les mêmes problèmes qu’en France, où les grandes entreprises bouffent les idées des startups qu’elles sont supposés aider:

      http://charles.nouyrit.com/2013/02/08/predation-de-linnovation-une-exception-francaise/

    • Wow, je choisis LaHaye à 100%

      - Un jeune homme.
      - Un nouveau visage.
      - Un nouveau, hors de la vieille gang déjà installée.
      (Trop installée……)

      Je suis très étonnée, et sans être d’accord avec tout, je lui
      donnerais mon vote avec plaisir.

      Qui ferait partie de son équipe?
      Louise April(Laloue)

    • David LaHaye dit lui-même que le centre financier est maintenant à Toronto…

      Puis il propose que les *ultra-riches*(?) soient mis à contribution
      pour aider les entreprises locales (lire Montréal)…

      Est-ce à dire que le gouvernement québécois peut taxer les résidents de l’Ontario??

    • Du bon stock ces idées. Montréal est une ville superbe, avec un potentiel énorme; ne manque plus qu’à consolider cette identité de ville branchée et créative, comme le dit M. La Haye.

    • Bizarre il n’a pas parler des itinérants de la Grande ville de Montréal, enfin ce que les politologues disent et ce qui font c’est Ciel et Terre. De toutes façon lui ou autres ça changeras rien NADA la course vers le pouvoir.

    • #9 Ça s’en vient…

    • Oui, oui, oui et oui! Merveilleux billet! Oui a DLH comme maire de Montréal!
      Même si la moitié de ses idées n’aboutissent pas, il y aura quand même un bon bout de chemin fait. Et ça c’est mieux que de faire les gérants d’estrade et torpiller toute idée un tant soit peu novatrice. Montréal à besoin de plus d’autonomie aussi. J’exigerai un ministre de la Grande Région de Montréal – GRM.

      On laisse trop le champs libre aux plaignards de cette ville. Le centre financier de Montréal s’est évaporé et est aujourd’hui à Toronto parce que le bilinguisme nous empêche de dormir la nuit. Les riches et les sièges sociaux sont partis du Québec parce que de toute façon les riches c’est des gens qui exploitent les autres et qui ne servent qu’à être taxés. On vit dans un vrai cauchemard avec personne pour dire que c’est assez. Montréal à le droit de rêver en grand. Générer des revenus, attirer le commerce sont des choses qui ne devraient pas susciter le mépris.

      Montréal à besoin de gens comme DLH même si un peu mégalo à la sauce Jean Drapeau, c’est beaucoup mieux que la déprime collective. Rajoutons à ça 6-0 Toronto et puis on est tous bon pour aller chez le psy.
      G. Gomez

    • Beaucoup de réchauffé là-dedans, mais le manque de réflexion crève de mièvrerie ; ça fait plus “l’fun” quand c’est présenté avec des clips vidéo par contre, bravo pour cette partie-là.

    • il a des bonnes idées sauf une: le retour à une île une ville= non merci pour moi.

      Je refuse de livrer le sort de ma ville aux mains des banlieux anglophones.

    • D’accord avec olivier1984: pourquoi toujours les ultra-riches? Si on veut évoluer et redevenir une ville internationale comme elle l’a déjà été, il faudra accepter d’être plus capitaliste que socialiste dans ce domaine. Pourquoi ne pas plutôt diminuer à un taux concurrentiel les impôts pour les compagnies? C’est une des choses qui effraient le plus les investisseurs étrangers. Et je crois qu’on devrait donner plus de liberté aux “angel investors” (quelqu’un connaît le terme français?) Ou simplement avoir plus d’investisseurs en capital. Ceux-ci devront avoir un regard à long terme sur les startups. C’est certain qu’ils n’auront pas de retours sur leurs investissements en-dedans d’un an.

      Et faudra oublier l’indépendance du Québec. Il n’y a rien qui fait plus peur aux entreprises et investisseurs étrangers que l’instabilité politique. C’est partout comme ça dans le monde, pas juste ici. Qu’est-ce qui a fait fuir les sièges sociaux à la fin des années ‘70?

      Et éliminer les arrondissements? Il me semble que ça serait mieux de voir ce qui coûte le moins cher. Ça coûterait beaucoup d’argent aussi de tout refusionner. Et il me semble que la population a été assez claire dans ce débat.

      Sinon pour le reste, je suis pas mal d’accord avec M. LaHaye.

    • @ olivier1984: parce que le titre du billet est: “Quand je serai maire de Montréal”. Pas Premier ministre du Québec!

    • @ Hermyy « Je refuse de livrer le sort de ma ville aux mains des banlieux anglophones. ». Et c’est en grande partie pourquoi Montréal a un statut différent… Tant que les trois solitudes (la troisième étant les allophones) ne se parlent pas, on arrivera à rien. Et hen, si Montréal est plus anglophone, c’est parce que les francophones quittent Montréal, point final. Mais c’est typique, fuyons le problème ou ajoutons des lois plutôt que de régler le problème par des discussions et une harmonie.

    • gab77

      Beau révisionnisme. C’est le canal du St-Laurent (payé avec nos taxes) après la deuxième guerre mondiale et le déplacement de l’économie américaine vers l’ouest qui a causé la fuite des sièges sociaux.

    • M. Cardinal, pourquoi votre blogue n’est pas disponible sur La Presse Mobile? Mettez de la pression à vos patrons!!!

    • elvisrobert

      “Mais c’est typique, fuyons le problème ou ajoutons des lois plutôt que de régler le problème par des discussions et une harmonie.”

      Votre harmonie consiste à vouloir détruire la seule métropole francophone en Amérique du nord (et par la suite, le seul État francophone en Amérique du nord). Tant que vous aurez un double standart en matière de “discussions et harmonie” qui vous appliquez aux anglophones du Québec mais non aux francophones du Canada, le problème se sera jamais réglé.

    • *que

    • @ past2904

      Bonne idée! Je passe le mot.

      Merci

      François Cardinal

    • ‘Le tourisme et l’économie de Montréal passent essentiellement par le divertissement et la culture.’

      Le tourisme peut-être mais pas l’économie. L’économie ne passe pas ‘ESSENTIELLEMENT’ par le divertissement et la culture. Au contraire, l’économie passe par les entreprises. Est-ce que Toronto est une ville de divertissement et de culture? Non, c’est une ville de business. Du monde qui se couchent à 10H00 le soir et qui se lèvent tôt le matin. Rien de sexy là-dedans.

      Il faut arrêter de penser que la solution aux problèmes de Montréal c’est de faire le party. Ce n’est pas en faisant de Montréal une ville de festivals continues que ça va relancer l’économie.

      De toute façon la culture et le divertissement ne sont pas des problèmes à Montréal. Au contraire, c’est une de nos forces. Montréal est déjà reconnue comme une ville agréable et créative partout dans le monde.

      On est correct à ce niveau-là.

    • @ Hermyy Sauf que les lois ne changent pas grand chose. J’habitais à Saint-Léonard entre 1989 et 1991, bref dans les « belles » années de Meech et autres… La Loi 101 pour moi, c’est un échec, car même si tu forces plusieurs personnes à aller à l’école en français, ils s’en foutent une fois le secondaire terminé. Je ne dis pas que la loi 101 est inutile, au contraire, mais c’est par une intégration à la culture et en évitant la création de ghettos que ça va fonctionner à la longue.

      Et pour la destruction, on repassera.

    • je suis d’accord que la loi 101 n’est pas suffisante, mais c’est tout de même mieux que la situation qui prévalait avant.

    • Il y a des idées intéressantes. Mais, je crois que le problème est surtout à l’origine de savoir comment attirer et retenir les investisseurs, puisque le centre économique est rendu à Toronto. Et je ne crois pas qu’en imposant un plus lourd fardeau aux ultra-riches que cela ait l’effet escompté. Ces gens-là, sont en général assez libres d’aller s’installer n’importe où dans le monde. C’est déjà bien qu’ils préfèrent encore Montréal.

      Il y a tout ce climat au Québec présentement à l’effet que tout entrepreneur est suspect de quelque chose.

      Et j’avoue que je suis sur le point de plier bagages. J’aime énormément Montréal, mais il semble que ce ne soit pas réciproque. Et non, je ne suis pas un ultra-riche non plus, je cherche juste un climat où il y a véritablement une effervescence et qu’entreprendre est encouragé véritablement et pas juste un slogan dans une pub gouvernementale pendant que tout le reste du gouvernement s’acharne à mettre des bâtons dans les roues des investisseurs et des entrepreneurs.

      Quand Montréal et le Québec se sera réconcilié avec les entrepreneurs, tout le reste suivra de façon naturelle. Ce n’est pas le climat qui sévit au Québec présentement.

    • @ dcsavard Effectivement, au Québec on a de la misère avec les gens qui démarrent des entreprises. Je crois que c’est notre vieux fond catholique (argent = mal) qui prend encore trop de place. La C-B, l’Ontario et l’Alberta ont une proportion de gens qui partent en affaires presque deux fois plus élevé qu’au Québec! On n’a qu’à regarder les commanditaires des grands événements, la plupart sont des sociétés d’État!!

    • Si nous voulons un maire hot qui enfourche sa moto tout de cuir vêtu, c’est DLH qu’il nous faut! Et il va runner la ville comme il runne sa Honda. ZZZZzzzzou. Avec un regard d’acier en prime. Oui je le veux :)

      Bon. Revenons sur Terre. On se calme.

      Je suis d’accord avec presque tout sauf 1) le gros festival de cinéma et 2) quoi faire des 19 arrondissements vs l’île.

      «Je rassemblerai le FFM, le FNC et le FANTASIA pour en faire un seul gros festival international performant » ACTION 4

      Non. Chaque festival a sa propre personnalité et sa clientèle. Pourquoi faire d’eux une grosse poutine? J’imagine déjà les luttes de pouvoir entre les différents directeurs. Non, pas ça.

      «Je demanderai au gouvernement du Québec d’enrayer la structure des 19 maires d’arrondissement, de même que toute cette lourde, coûteuse et inutile bureaucratie. Retour à «Une île, une ville» au plus vite.» ACTION 2

      Ou bien on garde les 19 arrondissements en allégeant leur fonction et on redonne plus de pouvoir à la Mairie de Montréal.

      Ou bien c’est une île, une ville et on se sépare du reste du Québec. À l’amiable, bien sûr. On pourra faire d’une pierre 2 coups avec les ultra-riches qui, en grande majorité, habitent l’île, justement. La richesse de Montréal est dilapidée aux 4 coins du Québec. En retour, on a peu d’écoute de la part de Québec, tous gouvernements confondus.On doit quémander notre part et on nous fait la sourde oreille. Le reste du Québec veut nous imposer une façon de vivre, une identité qui n’est pas montréalaise. Demandons le divorce. Tout le monde sera content, eux et nous. On se voisinera en bons voisins.

      Voilà. ZZZzzzzzzou.

    • @ montrealaise Pour être écouter, il faut valoir quelque chose aux yeux du PLQ et du PQ… Heureusement, avec QS dans deux comtés, l’arrivée de Aussant sur l’île et quelques endroits avec un score raisonnable pour la CAQ, les deux vieux partis sont en train de se rendre compte que les comtés à Montréal ne sont plus aussi « surs » qu’auparavant…

    • Un clown impayable ! La couleur des Bixis !!! Le train Mtl-NY ! Bureau du ciné à LA ! Le fric nous sort des oreilles … Tout un leader ce David !

    • @crocomick52
      a ce que je sache, la couleur du bixi ce n’est pas ce qui casse un budget.
      @Hermyy
      oui beau révisionnisme. les referendums et les chasses aux sorcières linguistiques ont fait de nous une terre chaleureuse pour les emplois de valeur.
      @montrealaise
      je suis parfaitement en. accord avec vous. montreal devrait exiger un statut de département pour que l’on soit une fois pour toutes débarrassés d’un gouvernement qui new se preoccupe que de nous voler et de s’efforcer a ce que l’on oubli l’anglais question de devenir des dépendants quémandeux.

    • gab77

      Venant de quelqu’un dont les frères nationaux ont interdits les écoles francophones dans le roc pendant plus de cent ans, vous êtes mal placé pour parler de chasse aux sorcières linguistiques.

    • Gab77

      Ajout:
      Le canal du St-Laurent a été orchestré par le gouvernement fédéral.

    • Commencez par réformer le système financier pourri actuel et après on rebatira …

    • D’accord avec vous, 11 sur 11, avec des modifications minimes et quelques bonifications et ajouts. Auriez-vous lu mon propre programme électoral ??? Il va de soit que de nombreuses autres mesures devraient être mises en force pour atteindre vos objectifs. Les rares objections mentionnées dans les commentaires se dissiperaient si leurs auteurs bénéficiaient d’informations additionnelles et pointues. En soit, l’administration municipale de Montréal est une “puissance”, malheureusement méconnue par les élus eux-mêmes… C’est aussi pour cette raison que Montréal accuse un retard de 25 ans sur de nombreuses villes nord-américaines de taille semblable. Je vous félicite, citoyen éclairé, amoureux de Montréal. Fierté Montréal ou Réussir Montréal (dénomination de parti à choisir) sera de la course électorale 2013 avec le soussigné comme candidat à la mairie. Montréal a besoin de vous comme candidat à l’un des postes électifs, ça c’est sûr. Constituons une équipe du tonnerre qui fera bientôt de Montréal le vaisseau amiral du monde municipal au pays. Bien à vous, Michel Bédard, ebmmichelAhotmail.com

    • M. Cardinal.

      Nous avons peu de détails concernant les aspirations de M. La Haye.

      Savez-vous s’il compte réellement se présenter pour les élections de Novembre et s’il compte se présenter officiellement bientôt avec une équipe etc..?

      Merci de nous éclairer

      C. Fournier

    • @ crosbyshow

      J’ai posé la question à M. La Haye par courriel. Voici sa réponse:

      «Je suis toujours en réflexion profonde. Je rencontre demain des gens qui font dans l’organisation et qui sont très connectés sur le monde des affaires et le monde politique de haut niveau.»

      François Cardinal

    • Heu! Moi aussi j’ai des opinions et des idées sur Montréal.

      1ière: surtout, ne pas élire Coderre, parce que là, vous allez être dans le vrai trouble.

      2ième: Interdire le stationnement sur les petites rues du Plateau l’hiver: les charrues pourraient passer et les gens arrêteraient de critiquer la lenteur des déneigements.

      3ième: baisser les tarifs des transports en commun.

      4ième: fermer le Festival du Gros Rire Gras de Rozon.

      5ième: poster des policiers aux coins des rues l’été et les former pour qu’ils sachent sourire.

      6ième: d’accord avec D. Lahaye: un seul maire pour toute l’île de Montréal.

    • Merci m. cardinal

      Je verrais bien un homme respectable pour seconder M. La Haye dans cette aventure:

      Micahel Fortier.

      Je l’écoutais à Radio X dernièrement et il disait qu’être No 1 pour Mtl ne l’intéressait pas car la charge de travail (heure travaillé) serait immense pour un père de 4 jeunes enfants.

      Toutefois, il se disait disposé à servir Mtl dans un rôle de 2e par exemple.

      Cet homme est respecté de tous et pourrait apporter une crédibilité certaine à M.La Haye. Il connait les rouages politiques, les politiciens de tous les parties. Il a des contacts dans le monde des affaires et c’est un grand Montréalais.

      De toute facon, peu importe qui se présentera, il aura besoin d’une équipe forte tellement la tâche est colossale

    • Je l’ai écouté ce matin à l’émission de Catherine Perrin.
      Manque de vision et de cohérence.
      En-dehors du domaine des arts, sa pensée relève de l’utopie.

    • c’est cardio, j’aime bien… avec des dièses romantiques, artistiques et entre deux pattes blanches, une vision colorée des choses, mais un peu trop de trop belles et jeunes femmes…

    • ..@fcardina: «J’ai posé la question à M. La Haye par courriel. Voici sa réponse: «(…..) Je rencontre demain des gens qui font dans l’organisation et qui sont très connectés sur le monde des affaires et le monde politique de haut niveau.»
      _____

      Mais voilà qui est inquiétant, vous ne trouvez pas? :-) :-)

      JFC

    • Fut un temps où Mtl était à l’avant-garde, où le design, la mode et les styles de vies démontraient un regard vers l’avenir. Aujourd’hui, Mtl traîne derrière Toronto et Vancouver. Quand on passe par une de ces villes et qu’on arrive de Mtl, on a l’impression d’aller vers le futur. Ou plutôt, quand on arrive à Mtl de TO ou Vancouver, on a l’impression de retourner dans le temps.

      Bien que je ne suis pas d’accord avec M. La Haye sur tous les moyens pour faire avancer notre métropole, il faut faire quelque chose et soutenir l’innovation. On piétine… et le climat politique y est pour quelque chose. Bien que je ne suis pas contre une discussion sur la souveraineté, mais c’est quand même ce qui nous retient. On reste ancré dans le passé avec une guerre qui n’a plus raison d’être. Les gens veulent passer à autre chose.

    • «Je demanderai au gouvernement du Québec d’enrayer la structure des 19 maires d’arrondissement, de même que toute cette lourde, coûteuse et inutile bureaucratie. Retour à «Une île, une ville» au plus vite. Je ferai ainsi un nettoyage complet des finances de la ville et de certains dictateurs de quartiers.»

      1- qu’entend-t-il par nettoyage complet des finances de la ville? C’est le genre de phrase facile à dire mais quand on n’a pas d’expertise, on peut foutre un bordel pas croyable. Il n’y a qu’à voir le sale “ménage” qui se fait au fédéral…

      2- j’ai la très nette impression qu’on a affaire à un petit dictateur qui, typiquement, s’attend à ce qu’on lui obéisse au doigt et à l’oeuil. Encore là, de qui parle-t-il et pourquoi? C’est plate à dire mais c’est exactement le genre d’attitude qui me fait espérer que les maires d’arrondissements restent.

      «Je ferai construire une voie pour train haute vitesse (ou monorail suspendu) entre Montréal et New York pour être physiquement connecté sur le centre nerveux du monde ; Montréal devenant ainsi au niveau business et créatif, la petite sœur de New York.»

      Tout comme le maire de Québec, il ne connaît rien à ce domaine mais il veut ceci et cela. Le genre de ti-joe connaissant qui pullule sur les blogues. Le genre de maire avec lequel les départements responsables sont obligés de se battre car il n’en fait qu’à sa tête sans écouter. On n’écoute pas les experts, les décisions sont politiques. Et après ça on chiale que ça va mal. Pathétique.

      On est dans un projet provincial en passant, pas municipal.

      «Je ferai changer la couleur de la nouvelle flotte de Bixi au plus vite. Il nous faut des Bixi aux couleurs vives et estivales pour rehausser le côté ludique de Montréal ; jaune, orange, rose, bleu ciel, etc. Les touristes repartiront ainsi avec en mémoire une ville aux bicyclettes et citadins radieux et colorés.»

      Euh…
      C’est sûr que j’aimerais ça me promener en Bixi rose. J’imagine que c’est lui qui va payer pour ses caprices?

      Il y a quelques trucs intéressants par contre mais c’est plus une grande gueule que quelqu’un qui a de l’envergure.

    • Holà, c’est qu’il a du krill dans la tête ce mec, ça foisonne !

    • Où dois-je mettre mon X ?

    • Montréal fera faillite bien avant que M. La Haye puisse devenir maire.

    • “Sur ce, chers électeurs, il ne me restera plus qu’à trouver l’argent nécessaire à toutes ces réalisations” Non il n’est pas fou et je vote pour lui!

    • Ah bon? Ce n’était pas une farce? Il est sérieux?

      Je croyais que David La Haye s’était amusé à jouer au maire de Montréal. Un clin d’oeil, comme ça.

      Faudrait alors connaître sa capacité à diriger (en dehors de Mirador :) ), son expérience citoyenne et surtout, le nom des ses alliés dans ce projet. Ensuite, on pourra se prononcer.

    • ….. Il pourrait faire équipe avec Luck Merville et étendre son train rapide jusqu’à Haiti

    • Programme fort intéressant, tout particulièrement le point #7.

      Je me joins à l’équipe La Haye sur le champ!

    • HS. Devoir de fin de semaine pour les nerds.

      Si, suite à une catastrophe, on devait massivement évacuer d’urgence l’île de Montréal, quelle logistique est prévue? Qui serait à la direction de quoi? Quel niveau de gouvernement aurait préséance sur l’autre? On irait où ?

      @ François Cardinal

      J’aimerais un jour voir cette situation hypothétique traitée dans votre blogue. Quand vous manquerez de sujets, peut-être pourriez-vous creuser celui-là. Non? Mon petit doigt me dit qu’il y a peur de choses de planifiées et que tout se ferait dans la plus belle improvisation.

      Quelqu’un ici connaît-il s’il existe un plan d’évacuation massive de Montréal?

    • @montrealaise: oui ce plan existe……découlant de la Comm. Nicolet

      Comme pour le verglas, c’est le Gouv.du Québec qui a priorité avec le soutien
      des municipalités…..quand les petits maires de bécosses l’acceptent:-(

      Pour ceux que ça intéresse:
      http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/fileadmin/Documents/securite_civile/lois_reglements/presentation_synthese.pdf

      Je me souviens très bien avoir demandé un jour à mon maire de la campagne
      de consulter justement ce plan……ayoye…..impossible de le trouver.
      Malgré l’attestation reçue, jamais il n’avait été revu…..en 5 ans……
      Une vérification annuelle est pourtant suggérée.
      Au moins 3 nouveaux employés ne connaissaient même pas l’existence de ce plan.

      Ici à Montréal, le plan est revu et consulté et même retravaillé régulièrement.
      Vous avez aussi tous les employés des services essentiels(eau-salubrité-securitéMlt)
      qui connaissent très bien chacun des rôles nécessaires à une catastrophe……
      Il y a même des exercices de simulation avec jeux de rôles……

      Mais on est à l’abri de rien…..avec l’humain!!!!

      Nerd à temps partiel.
      Louise April(Laloue)

    • @ laloueapril

      Merci pour votre réponse. C’est bien instructif. Assez rassurant pour Montréal mais inquiétant pour votre campagne si j’ai bien compris. C’est à se demander si chaque ville au Québec connaît suffisamment l’existence des plans d’urgence.

      YL

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité