Quel avenir pour Montréal?

Quel avenir pour Montréal? - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est éditorialiste à La Presse. Journaliste depuis près de 20 ans, il est également chroniqueur à la radio et auteur des essais Le mythe du Québec vert et Perdus sans la nature.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 13 décembre 2012 | Mise en ligne à 7h45 | Commenter Commentaires (7)

    Expositions sur Montréal: mes coups de cœur

    mim3

    Montréal, 2012 Tirage jet d’encre aux pigments de carbone sur papier coton, 2012 © Mimmo Jodice

    J’ai visité trois expositions sur Montréal, ces derniers jours, dont une qui m’a beaucoup ému : Mimmo Jodice – Villes sublimes.

    Que l’on ait réussi à attirer ce photographe italien de grande renommée pour qu’il capture Montréal sous différents angles, le printemps dernier, déjà, c’est un coup de génie. Exposer ses œuvres aussi rapidement, dont celles prises dans la métropole, c’est littéralement un coup de maître!

    Le Musée McCord présente ainsi plusieurs de ses photographies en noir et blanc, figées, hors du temps, qui sont la signature de l’artiste. Parmi les «villes sublimes» croquées par Jodice, on retrouve Venise, New York, Londres, Lisbonne, Moscou, Tokyo et donc, Montréal.

    «Chacune de mes photos sur les villes, même si elles contiennent des éléments architecturaux modernes, cherche avant tout à créer une dimension imaginaire suspendue dans le temps, explique Jodice. Chacune de mes photos aurait très bien pu avoir été réalisée il y a cent ans ou dans cent ans.»

    Cela est manifeste à Naples, à Boston, à São Paulo, à Berlin. Mais cela est encore plus manifeste à Montréal, simplement parce qu’on connaît et reconnaît la ville.

    Comme en atteste cette superbe photo de la biosphère.

    mim1

    Montréal, 2012 Tirage jet d’encre aux pigments de carbone sur papier coton, 2012 © Mimmo Jodice

    Ou encore celle-ci, prise au centre-ville.

    mim2

    Montréal, 2012 Tirage jet d’encre aux pigments de carbone sur papier coton, 2012 © Mimmo Jodice

    Mais je dois avouer que mon coup de cœur, personnellement, est cette photo prise en voiture sur le pont Champlain, qui se retrouve au-dessus de ce billet. L’effet est probablement moins saisissant dans ce blogue, mais sur place, on se sent littéralement aspiré par la photo.

    J’ai aussi visité deux autres expos fort intéressantes. D’abord ABC : MTL – Un Autoportrait de Montréal, présenté au Centre canadien d’architecture.

    Plus accessible que plusieurs des expos passées du CCA, celle-ci met en vedette des contributions montréalaises pour mieux comprendre Montréal, sorte de bricolage que le visiteur doit lui-même assembler dans sa tête.

    Parmi les 90 œuvres, une m’a tout particulièrement séduit : la carte des ruelles de Montréal.

    On évoque souvent les escaliers extérieurs comme symbole montréalais, mais à mon avis, les ruelles en constituent aussi. Ce que montre bien cette carte de la ville expurgée de tout, sauf de ces traces d’un passé qu’il importe de faire revivre.

    ruelles

    Plan figure-fond des ruelles de Montréal, 2012. © Claudia Delisle, Thomas-Bernard Kenniff & Emily Young.

    Enfin, autre exposition fascinante : La fin du monde… En caricatures! Présentée au musée McCord au moment où l’on se fait des peurs avec le calendrier Maya, elle est immensément riche et généreuse. On y découvre pas moins de 150 ans d’actualité sous l’angle de la fin du monde, grâce aux dessins de 16 caricaturistes québécois, dont Aislin, Garnotte et Pascal.

    Mais celle qui m’a fait le plus rire vient de… Chapleau.

    chap


    • Ça ressemble beaucoup à Luc Leclerc – celui qui trouve que ça circule bien – sur la caricature, non? Avec Lino Zambito peut-être?

      Chapleau est un prophète!

    • J’adore les cartes. C’est voyager pour pas cher. Et les vieilles cartes, c’est voyager dans le temps. L’exposition du CCA montre des “futurs antérieurs” qui auraient pu exister. Merci pour les liens.

    • L’exposition sur les survivants de l’holocauste est mon coup de coeur et je pense que cette exposition devrait devenir obligatoire pour nos écoliers.

      Moshé Levy

    • ..Deux éléments m’ont particulièrement intéressé. Il y a cette exposition se 2004 au CCA où j’ai passé une bonne demi-journée à voir et revoir ces projets pour Montréal dont certains ne se sont heureusement pas réalisés, particulièrement une autoroute urbaine qui serait passée sur la rue de la Commune, le long du Vieux-port. C’était l’époque où régnait une certaine idée de la «modernité» qui n’a pas complètement prévalu et c’est fort bien ainsi. Mais il y a eu plein de bonnes idées qui ont réussi alors que d’autres…..

      Justement, il y eût ce visionnaire projet de «Cité des ondes» du maire Drapeau, une sorte de «Cité du multimédia» avant même l’invention du terme. Malheureusement, la clique duplessiste a réussi à faire battre le Maire par un certain Sarto Fournier qui a mis en oeuvre le «Plan Dozois» qui utilisa l’espace prévu par M. Drapeau pour y implanter le complexe Jeanne-Mance dont on ne peut pas dire qu’il fut un succès.

      Et il y a les ruelles. Ah! La ruelle de ma petite enfance, avant notre retour en terre gaspésienne, un petit espace qui me semblait alors si grand et que j’ai vu rapetisser au fil de ma propre croissance et de mes retours «en ville» chez ma marraine qui a conservé le grand «six-et-demi» durant 27 ans et chez qui j’allais «camper« quand je venais à Montréal. Elle m’avait même laissé une clé au cas où elle aurait été absente. Je retourne dans «ma ruelle» presque chaque année, juste pour voir. C’est fou comme elle a à la fois peu et beaucoup changé au fil des ans.

      J-F. Couture.

    • @ moshe levy

      Ne vous en déplaise mais la shoah ne sera jamais un culte, ni un enseignement obligatoire. Ceux qui, comme vous, cherchent à nous bourrer le crâne de la chose le font avant tout pour des raisons politiques.

      Otto Hans

    • Ce n’est pas une exposition, mais un album photo de Montréal.

      “Découvrir Montréal pièce par pièce” prétexte aux amateurs de casse-tête.

      http://www.lesblogues.com/puzzlemanie/

      Comme quoi la Ville de Montréal est très belle lorsqu’on regarde deux pouces plus haut que le sol.

      Michel Winner

    • J’aime beaucoup la carte des ruelles. Ce qui m’a frappé, c’est malgré leur association à Montréal et malgré cette image forte et inhérente à Montréal (en tout cas pour moi)… elles sont peu répandues sur l’ensemble du territoire quand on le voit globalement.
      Elles sont surtout à Verdun et adjacentes à la ligne orange est.
      M.Ménard

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2012
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    26272829  
  • Archives

  • publicité