Le blogue de François Cardinal

Archive du 13 décembre 2012

Jeudi 13 décembre 2012 | Mise en ligne à 7h45 | Commenter Commentaires (7)

Expositions sur Montréal: mes coups de cœur

mim3

Montréal, 2012 Tirage jet d’encre aux pigments de carbone sur papier coton, 2012 © Mimmo Jodice

J’ai visité trois expositions sur Montréal, ces derniers jours, dont une qui m’a beaucoup ému : Mimmo Jodice – Villes sublimes.

Que l’on ait réussi à attirer ce photographe italien de grande renommée pour qu’il capture Montréal sous différents angles, le printemps dernier, déjà, c’est un coup de génie. Exposer ses œuvres aussi rapidement, dont celles prises dans la métropole, c’est littéralement un coup de maître!

Le Musée McCord présente ainsi plusieurs de ses photographies en noir et blanc, figées, hors du temps, qui sont la signature de l’artiste. Parmi les «villes sublimes» croquées par Jodice, on retrouve Venise, New York, Londres, Lisbonne, Moscou, Tokyo et donc, Montréal.

«Chacune de mes photos sur les villes, même si elles contiennent des éléments architecturaux modernes, cherche avant tout à créer une dimension imaginaire suspendue dans le temps, explique Jodice. Chacune de mes photos aurait très bien pu avoir été réalisée il y a cent ans ou dans cent ans.»

Cela est manifeste à Naples, à Boston, à São Paulo, à Berlin. Mais cela est encore plus manifeste à Montréal, simplement parce qu’on connaît et reconnaît la ville.

Comme en atteste cette superbe photo de la biosphère.

mim1

Montréal, 2012 Tirage jet d’encre aux pigments de carbone sur papier coton, 2012 © Mimmo Jodice

Ou encore celle-ci, prise au centre-ville.

mim2

Montréal, 2012 Tirage jet d’encre aux pigments de carbone sur papier coton, 2012 © Mimmo Jodice

Mais je dois avouer que mon coup de cœur, personnellement, est cette photo prise en voiture sur le pont Champlain, qui se retrouve au-dessus de ce billet. L’effet est probablement moins saisissant dans ce blogue, mais sur place, on se sent littéralement aspiré par la photo.

J’ai aussi visité deux autres expos fort intéressantes. D’abord ABC : MTL – Un Autoportrait de Montréal, présenté au Centre canadien d’architecture.

Plus accessible que plusieurs des expos passées du CCA, celle-ci met en vedette des contributions montréalaises pour mieux comprendre Montréal, sorte de bricolage que le visiteur doit lui-même assembler dans sa tête.

Parmi les 90 œuvres, une m’a tout particulièrement séduit : la carte des ruelles de Montréal.

On évoque souvent les escaliers extérieurs comme symbole montréalais, mais à mon avis, les ruelles en constituent aussi. Ce que montre bien cette carte de la ville expurgée de tout, sauf de ces traces d’un passé qu’il importe de faire revivre.

ruelles

Plan figure-fond des ruelles de Montréal, 2012. © Claudia Delisle, Thomas-Bernard Kenniff & Emily Young.

Enfin, autre exposition fascinante : La fin du monde… En caricatures! Présentée au musée McCord au moment où l’on se fait des peurs avec le calendrier Maya, elle est immensément riche et généreuse. On y découvre pas moins de 150 ans d’actualité sous l’angle de la fin du monde, grâce aux dessins de 16 caricaturistes québécois, dont Aislin, Garnotte et Pascal.

Mais celle qui m’a fait le plus rire vient de… Chapleau.

chap

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    D L Ma Me J V S
    « juil    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité