Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 10 décembre 2012 | Mise en ligne à 7h30 | Commenter Commentaires (9)

    Marc-André Carignan: «pour une revitalisation du canal de Lachine »

    Chaque lundi, un blogueur invité a pour mandat de nous dire de quoi Montréal a besoin, concrètement. Cette semaine, Marc-André Carignan, blogueur et animateur de l’émission Les Oranges pressées à CIBL, se prête au jeu.

    Marc-André CarignanAu début des années 90, la ville de Melbourne en Australie n’avait pas une carte de visite enviable à brandir à l’échelle internationale. La voiture étant la grande reine du centre-ville, les espaces verts de qualité se comptaient pratiquement sur les doigts d’une main. Les abords des cours d’eau, notamment ceux de la Yarra River, avaient été laissés pour compte, alors qu’une partie des activités portuaires de la région avait disparu. Sans oublier que de nombreuses tours à bureau à l’architecture monotone affichaient un taux d’inoccupation préoccupant.

    Vingt ans plus tard, cette ville australienne s’impose dans le top 10 des grands palmarès mondiaux où la qualité de vie est la plus élevée. Son design urbain est fréquemment cité en exemple partout sur la planète et sa vie économique se porte drôlement mieux.

    Comment explique-t-on cette métamorphose? Grâce à une vaste réflexion publique, un leadership exemplaire des autorités municipales, et surtout, une mise en valeur des attraits urbains déjà existants. En d’autres mots, Melbourne a parié en grande partie sur la créativité de ses architectes et designers urbains locaux pour améliorer sa qualité de vie.

    Montréal possède un potentiel comparable à cette ville australienne, mais affiche actuellement des faiblesses similaires au Melbourne d’il y a vingt ans. On semble avoir oublié de mettre en valeur plusieurs atouts de notre paysage urbain.

    Prenons un exemple symbolique, celui du canal de Lachine géré par le gouvernement fédéral. Une simple balade à proximité du marché Atwater nous fait réaliser à quel point Ottawa semble malheureusement sous-estimer le fort potentiel de ce cours d’eau. Les murs de béton s’érodent sans cesse, les graffitis se multiplient et le pont métallique du secteur aurait besoin d’un bon coup de pinceau. Et que dire de l’aménagement paysager longeant le canal? Est-ce digne d’un « Montréal Ville UNESCO de design »?

    Nos élus montréalais devraient faire preuve de leadership dans ce dossier et réclamer du gouvernement fédéral une revitalisation complète du canal de Lachine et des espaces environnants. C’est une question d’esthétisme, certes, mais également de retombées économiques et touristiques pour le secteur. Un canal avec un design plus soigné, additionné à une programmation culturelle bonifiée, attirerait davantage les foules et créerait assurément un symbole plus fort pour la métropole.

    Le design urbain est primordial pour le succès d’une ville: c’est la première chose que perçoit le touriste en se promenant dans une métropole quelconque. Pour utiliser une métaphore, imaginez simplement que vous êtes le patron d’une grande entreprise et que vous faites passer des entrevues d’emploi. Si l’un des candidats se présente devant vous avec un jeans troué et une odeur désagréable, il serait plutôt surprenant que vous l’engagiez, et ce, malgré son potentiel professionnel.

    C’est exactement la même situation avec le design urbain et l’architecture d’une ville: la première impression est cruciale. Vous avez beau avoir les meilleures intentions du monde, si la présentation du produit est négligée, le contenu en souffrira indéniablement.

    ***

    En complément :

    Voici quelques exemples qui pourraient inspirer Montréal (et le gouvernement fédéral) pour revitaliser le canal de Lachine:

    Canal Rideau, Ottawa, Canada

    Source Gouv. du Cana#5B9523

    Canal Cheonggyecheon, Séoul, Corée du Sud

    Source Ministère du Tourisme de la Corée du Sud - Canal Cheonggyecheon - Séoul

    Yarra River, Melbourne, Australie

    Crédits Marc-André C#5B948C

    Tags:


    • J’ai visité le canal Cheonggyecheon, quelle implémentation incroyable! Au beau milieu de la ville (l’équivalent de Maisonneuve à Montréal)!

      Avec la politique présente, je nous crois incapable de réaliser un tel projet.

    • Les enjeux pour le canal, et son aménagement varie en fonction de la densité de la ville autour, Ottawa (canal rideau) par exemple n’est pas aménagé de cette façon en sortant du centre ville. À Montréal, le canal doit être revitalisé. Toutefois dans sa forme actuelle, il s’agit beaucoup plus d’une cassure dans la ville qu’autre chose. Au niveau du secteur du Sud Ouest, il coupe en deux un secteur déjà fragilisé par les chemins de fer et Turcot… Le réaménagement doit inclure plus de passage entre les deux rives, pour le transport actif à tous le moins. En faire un lieu de rencontre pour les habitants du quartier, un lieu d’échange et de vie.

    • Entièrement d’accord! Ça serait vraiment super d’avoir une grande patinoire qui commence au bassin Peel jusqu’aux écluses de Lachine et pouvoir faire du ski de fond.

      L’été c’est déjà l’équivalent de l’autoroute 20 pour les voitures, il serait peut-être temps de considérer faire une 2e piste de l’autre côté…

      All-in pour ce projet!

    • yé 10 ans en retard , ça fait un bail que c est commencé , le canal lachine est ne belle piste cyclable depuis au moins 20 ans puis il y a des condos partout et des brasseries etc..

    • Lyon a bien utilisé les rives de la Saone et du Rhone qui traversent la ville. C’est un peu plus large qu’un canal mais c’est un bel endroit pour y marcher tranquillement ou boire un pot avec les amis. Je ne me souviens plus sur quelle rive, mais il y a un endroit ou des gradins ont été aménagés pour des spectacles en plein air.
      Il y a plein de villages en France séparés en deux par une rivière et ça fait vivant pareil. Je pense à Apt, Chamonix, Montignac, Pont-Aven … Les abords de la rivière deviennent un lieu de rencontre.

    • Pour vivre à côté du canal depuis 5 ans, je peux affirmer que la ville n’a absolument aucune vision pour ce cours d’eau. Les seuls envisagés sont la vente de terrain pour y mettre des condo. Il est scandaleux de voir des projets comme “Walter sur Atwater” qui verra l’arrivé de tours à condo directement sur le bords du canal en face du marché Atwater.

      les bords du canal doivent appartenir aux citoyens et la ville doit tout faire en favoriser l’amélioration. Je me suis toujours demandé pourquoi il n’y avait pas de patinoire en hivers. Voilà un projet simple qui permettrait aux citoyens du quartier de profiter pleinement du canal.

      Bref, il est clairement temps que nos élus portent leur attention à ce joyaux de la ville.

    • Propre à un changement de cycle (industriel à urbain), je crois que tout le secteur du Sud-Ouest de Montréal (autour des autoroutes 20 et 720, de l’échangeur Turcot à l’échangeur Saint-Pierre et du canal Lachine) a cruellement besoin d’un réaménagement digne du 21e siècle. Quand on quitte les arrondissements de Lachine et de La Salle, le coup d’oeil est carrément désolant et indigne d’une ville de l’ampleur de Montréal.
      Il ne suffit pas d’attendre les élus pour changer l’environnement dépassé de plusieurs secteur de Montréal. Les citoyens, s’ils aiment leur ville, doivent inexorablement se regrouper et se réapproprier leur propre cité.

      F. Moisan

    • D’accord avec Piedoq. Le canal est réouvert depuis à peine 10 ans après 40 ans d’abandon. C’est un work in progress comme on dit en latin. :) Et le développement du sud-ouest et de Griffintown y aidera.
      Ceci dit, je n’aime pas les 3 images montrées qui ne cadrent pas. En pleine ville, très bétonnée, je préfère le côté vert, escapade, du canal. Cependant, les environs du bassin Peel se prêteraient bien à ce genre d’aménagement pour les Montréalais.

    • Bien d’accord sur le fait que c’est un “work in progress” mais le progrès a été passablement lent depuis les 4-5 dernières années ; il y a visiblement un manque de leadership ici et les promoteurs font la loi.
      La piste cyclable est saturée pendant les week ends, au point que ce n’est même pas agréable de l’utiliser, voire carrément dangereux par bouts.
      Parcs Canada fait un entretien déplorable et devrait tout simplement être exproprié ; encore faut-il qu’une organisation crédible soit mise en place pour prendre le relais…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2013
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité