Le blogue de François Cardinal

Archive du 3 décembre 2012

Lundi 3 décembre 2012 | Mise en ligne à 7h45 | Commenter Commentaires (17)

Marina Boulos: «Montréal est en manque de philanthropes»

Chaque lundi, un blogueur invité a pour mandat de nous dire de quoi Montréal a besoin, concrètement. Cette semaine, Marina Boulos est PDG de la Fondation du Grand Montréal et siège au Conseil d’administration des Fondations communautaires du Canada et à l’Association des gestionnaires en philanthropie, se prête au jeu.

MBoulosMontréal a besoin de plus de philanthropes – individus, gens d’affaires, familles – qui consacrent temps, énergie et argent aux causes locales: soutenir les écoles, associations sportives, soupes populaires, lignes d’urgence, hôpitaux, musées, refuges animaliers et pour amasser des fonds.

Pour la plupart des organismes de bienfaisance, les dons sont saisonniers avec une recrudescence pour donner de la mi-novembre au 31 décembre. Les hausses d’impôt imminentes auront un effet négatif sur les dons, les Québécois ayant moins d’argent disponible pour faire des contributions discrétionnaires.

Selon la publication Signes Vitaux 2012, en 2010, 21,6 % des Montréalais ont fait un don de charité dont la moyenne était de 150 $, le plus faible taux de toutes les villes canadiennes. Montréal se classe également dernière parmi les métropoles canadiennes avec 36,7 % d’engagement en bénévolat comparativement à 47 % de Canadiens. Le plus alarmant est l’écart entre les groupes linguistiques. Selon une étude de Statistique Canada publiée cette année, parmi tous les donateurs à travers le Canada en 2010, les donateurs anglophones ont donné en moyenne 523 $, les allophones 414 $ et les francophones 184 $.

Le temps est venu d’inclure le bénévolat et les dons dans nos traditions et cultures. Même si notre capacité de donner est peu élevée, nous devons être moins dépendants de l’état et développer une plus grande autosuffisance en redonnant pour renforcer nos communautés. Durant cette période de réjouissances, intégrez la philanthropie dans votre vie, au travail et à l’école. Envisagez de faire un don plus important et faites de l’aide communautaire une tradition de Noël ou une résolution de Nouvel An.

Nos organismes de bienfaisance locaux jouent un rôle important dans l’alimentation des enfants, la recherche de logements pour les familles, l’aide aux moins fortunés et l’amélioration de la qualité de vie de notre ville. Donner du temps ou de l’argent pour aider une bonne cause non seulement améliore notre ville, mais procure un renforcement du bien-être émotionnel.

Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité