Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 23 novembre 2012 | Mise en ligne à 8h35 | Commenter Commentaires (7)

    Une cuisine éphémère dans le Chalet de la montagne?

    X00060_9

    Idée intéressante, lancée ce matin dans La Presse. Un groupe de réflexion propose de transformer le Chalet de la montagne en une vitrine pour la gastronomie locale.

    Reprenant le projet suggéré un peu plus tôt cette année par le copropriétaire et chef du restaurant Toqué!, Normand Laprise, les membres du groupe Avenue 8* proposent d’en faire «une infrastructure gastronomique au service de la communauté montréalaise».

    «L’approche la plus simple, écrivent-ils dans leur lettre, serait d’installer une cuisine et d’inviter, au fil de l’année, des projets gastronomiques éphémères. À la manière des «artistes en résidence», les créateurs, chefs et organismes locaux pourraient tenir des activités-bénéfices et tester des idées gastronomiques. Les aliments produits à Montréal y trouveraient une vitrine privilégiée. Les jeunes talents culinaires bénéficieraient d’un lieu pour se faire connaître.»

    Ce serait mieux que les actuelles distributrices qui nous font un peu honte, avouons-le, devant la visite…

    * Avenue 8 est un groupe-conseil qui «propose un nouveau processus de discussion et de participation publique à toute organisation qui souhaite s’appuyer sur la recherche des meilleures idées pour construire la ville». Ont signé la lettre: Pierre Bergeron, Allan Gaudreault, Alahah Heffez, Oussama Khaddour, Laurent Lussier, Anita Ramacieri, Constance Ramacière, Joël Thibert et Juan Torres.


    • c’est pas déjà fait? Monsieur Opérationnel va-t-il s’en charger ?

    • Excellente idée.

      En autant que la “gastronomie locale” ne serve pas à VOLER la visite.

      Car selon moi:
      Un velouté de légumes congelés supposément BIO à 8.50…..!!!
      Une crème de champignons ” sauvages”…..avec du lait écrèmé…7.25!!!
      Un humburger au bleu, mince tranche de tomates et chips frisés….14.50 !!!

      La gastronomie dite locale sert souvent à gonfler les prix.

      Je veux bien aider les jeunes talents à s’affirmer et prendre la place…..
      mais je ne veux pas avoir l’impression de payer pour de l’air…..genre
      m’as-tu vu j’étais au Chalet de la Montagne!

      Louise April(Laloue)

      # M.Cardinal avez-vous des nouvelles du Comité Bénévole du 375° de Mlt.
      Où en est le rapport promis pour cet automne?
      Merci!

    • @ Louise April

      Pour le 375e, il y a sûrement eu un flottement en raison des événements, mais on devrait en entendre parler bien vite. Après tout, Michel Bissonnet conserve le dossier au comité exécutif.

      François Cardinal

    • M.Cardinal, Merci :-)

      J’ai bien hâte de suivre ce comité-dossier et surtout son financement.

      Comprenez-moi bien, je suis entièrement d’accord qu’on fête le 375°,
      mais j’ai toujours peur de ces comités, avec des budgets d’argent public
      ………. souvent de mauvaise surprises au final!!!!

      Moi ,je me souviens des Mondiaux Aquatiques 2005..
      Ayoye financièrement.
      Louise April(Laloue)

    • @laloueapril

      14,50$ c’est rendu le prix d’un trio McDo.

    • @10barres…….:-)

      Je ne sais pas, mes enfants étant adultes je ne vais plus chez Mc Do.
      14.50$ pour un trio.

      J’ai déjà payé 18.50 pour un humburger qui valait le prix.
      Un pur délice.

      D’accord pour payer, mais malheureusement des fois la cuisine dite,
      ……de produits locaux……. est selon moi trop dispendieuse!!!
      Louise April(Laloue)

    • Il n’est pas évident de faire que l’endroit sera courru d’une saison à l’autre. Pas évident non plus de se rendre jusque là en plein hiver à moins d’être sportif et aimer le froid. L’été ne pose aucun problème avec l’achalandage des touristes qui se précipitent à ce magnifique endroit qu’est le belvédère. Dommage qu’à Montréal une loi interdise les feux de cheminée car il y a là, dans ce pavillon, un magnifique foyer qui pourrait être agrémenté de superbes fauteuils Le Corbusier ou de designers québécois et, pourquoi pas, d’un petit quatuor de musique classique. Ce qui pourrait aussi aider à la cause c’est qu’en hiver, il faudrait faire un petit effort pour bien entretenir les sentiers et surtout le grand escalier qui mène au belvédère et au pavillon d’accueil. Je me souviens avoir vu, il y a de ça quelques années et, en plein festival Montréal-en-Lumières, l’escalier n’être déblayé que sur seulement la moitié de son parcours. Dans la partie supérieur de l’escalier, les marches étant arrondies par un monticule de neige tapée devenue glacée faisait que les gens qui descendaient l’escalier tombaient tous sur le cul dès qu’ils posaient les pieds sur les marches. Ce n’est donc pas comme ça qu’on va attirer des gens à venir se régaler de bonne bouffe au pavillon du belvédère. Faudrait aussi prévoir des navettes de type diligence ou autre pour que les moins en forme puissent se rendre jusque là

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2013
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité