Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 22 novembre 2012 | Mise en ligne à 12h00 | Commenter Commentaires (9)

    Comité exécutif: solide, mais le choix du président étonne…

    arton45-ff5e8À Montréal, bien souvent, le vrai patron n’est pas le maire, mais bien le président du comité exécutif. C’est lui qui administre, lui qui prend la plupart des décisions, lui qui s’assure de la bonne marche de la Ville au quotidien.

    Tout dépend, évidemment, de qui exerce ces deux fonctions, mais avec les pouvoirs qui lui sont accordés sur les compétences locales et d’agglomération, les budgets, les contrats, les ressources humaines et les règlements, le président du comité exécutif peut certainement jouer un rôle plus important encore que le maire.

    Je vous précise cela, car ma première réaction en regardant la liste des nouveaux membres du comité exécutif en est une de grande surprise : Laurent Blanchard, président? Vraiment?

    Ce choix m’étonne, bien franchement, car M. Blanchard a beau avoir multiplié les expériences professionnelles dans le passé, on ne peut pas dire qu’il s’est démarqué sur la scène municipale ces dernières années.

    Conseiller municipal dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve depuis 2005, il a été élu sous la bannière de Vision Montréal. Ancien éditeur de l’hebdo Les Nouvelles de l’Est, il a aussi été adjoint au président des Hebdos Télémédia et attaché politique à la Ville sous Jean Doré.

    Fort bien, mais en quoi cela le qualifie-t-il pour gérer un budget de 5 milliards $? Dans un contexte assez trouble? Avec un exécutif de coalition qu’il faudra encadrer avec doigté?

    L’homme n’a même pas été maire de son arrondissement, comme Applebaum avant lui. Il n’a jamais siégé sur le comité exécutif de la Ville. Il n’était même pas porte-parole des questions financières, seulement des enjeux culturels. On est loin de Lucien Saulnier et d’Yvon Lamarre…

    (Mise à jour: on me reproche de ne pas avoir souligné que M. Blanchard occupait depuis deux ans la présidence de la Commission sur l’examen des contrats, créée pour veiller à la conformité du processus d’appel d’offres. Je le précise donc par souci d’honnêteté, même si cela ne change pas ma réaction.)

    Je suis d’autant plus surpris par cette décision qu’à ses côtés, à l’exécutif, on retrouvera des gens avec plus d’expérience et d’envergure que lui : Réal Ménard et Benoit Dorais de Vision Montréal, par exemple; Richard Deschamps et Michel Bissonnet d’Union Montréal, aussi.

    Cela dit, laissons la chance au président de faire ses preuves. Rien ne sera «normal» au cours de la prochaine année, de toute façon. Le maire Applebaum sera davantage impliqué au sein du comité exécutif qu’ont pu l’être certains maires, notamment Gérald Tremblay à l’époque de Frank Zampino. Il se garde d’ailleurs les questions financières.

    Mais il n’en reste pas moins que ce choix me surprend. Quel message a voulu envoyer le maire Applebaum, d’après vous?

    ***

    Le comité exécutif, dans le détail…

    La ventilation : outre le maire, 3 membres indépendants, 3 de Vision, 3 d’Union et 2 de Projet Montréal.

    Dans l’ensemble, c’est un comité solide, avec plusieurs bonnes têtes. Je note que les dossiers importants ont été confiés à Vision Montréal (transport, grands projets…) et aux indépendants (urbanisme, finances, développement économique), que les dossiers plus sociaux et environnementaux vont à Projet Montréal (familles, femmes, parcs, environnement…). Et que le reste (sic!) est donné à Union Montréal (sports, communautés culturelles…).

    Je souhaitais faire un lien vers le communiqué de presse officiel, mais au moment de mettre ce billet en ligne, le lien menait vers un message de mauvais augure: «We’re sorry, it looks like something has gone wrong.»

    Cela dit, la composition, dans l’ordre de l’annonce :

    Michael Applebaum (ind.) : maire, responsable des finances, du capital humain, des affaires juridiques et des relations internationales.

    Laurent Blanchard (ind.) : président, responsable des infrastructures, des immeubles, des transactions immobilières, des technologies de l’information et des communications corporatives.

    Benoit Dorais (VM) : vice-président, responsable des grands projets, de l’habitation et des logements sociaux.

    Émilie Thuillier (PM) : vice-présidente, responsable du développement social et communautaire, de la famille et des ainés, de la condition féminine et de la jeunesse.

    Richard Deschamps (UM) : responsable des sports et des loisirs.

    Mary Deros (UM) : responsable des communautés d’origines diverses.

    Michel Bissonet (UM) : responsable du 375e anniversaire de Montréal, de l’Espace pour la vie et des relations gouvernementales.

    Réal Ménard (VM) : responsable du transport.

    Élaine Ayotte (VM) : responsable de la culture, du patrimoine et du design.

    Josée Duplessis (PM) : responsable du développement durable, de l’environnement, des grands parcs et des espaces verts.

    Alain Tassé (ind.) : responsable du développement économique et de l’urbanisme.

    Christian G. Dubois (ind.) : responsable de la sécurité publique et des services aux citoyens.


    • Laurent Blanchard : prinicipale qualité = ne pas avoir été mêlé aux infrastructures dans le passé

    • J’imagine qu’ils ont choisi M. Blanchard parceque c’est un “back bencher”(en termes de parlement…) et donc ne sera pas fortement associé à un ou l’autre parti dans l’oeil des électeurs?

    • ..«Mais il n’en reste pas moins que ce choix me surprend. Quel message a voulu envoyer le maire Applebaum, d’après vous?»
      ++

      Probablement le même genre de message qu’a voulu envoyer Robert Bourassa quand il a nommé Gérard D. Lévesque ministre des Finances: Que ça serait lui et non pas Gérard D. qui serait dans les faits aux commandes.

      Et cela m’a un jour été confirmé par quelqu’un qui à constaté le tout d’assez près pour que je prenne son affirmation très au sérieux.

      Pour le reste des membres du C.E., étant donné que je connais peu de gens qui en font partie, je vais me fier à vous quand vous affirmez: «Comité exécutif: solide…»

      J-F. Couture.

    • Je pense que jeanfrancoiscouture voit clair. C’est Applebaum qui sera aux commandes.

      Sinon, demandez direcrement au maire, François Cardinal.

    • directement

    • “Quel message a voulu envoyer le maire Applebaum, d’après vous?” Le message qu’il contrôle l’exécutif puisqu’il contrôle Blanchard.

    • Quand vous nommez le nouveau comité exécutif de Montréal avec leurs titres et le mot RESPONSABLE DE…. mon sang bouillonne. Avec la commission Charbonneau on voit bien que ces élus sont RESPONSABLES de rien. La mafia (faut quand meme le faire) gere la ville et tous ces joyeux comiques n’ont rien vu. En entrevue hier, Réal Ménard disait ‘j’ai bien entendu des rumeurs mais…..’. Quand a moi, peu importe le message (ou si message il y a) que veut envoyer Michael Applebaum, la petite politique continue de plus belle et on applaudit! C’est vraiment pathétique.

    • @Montrealaise
      Il y a deux façons de lire votre commentaire.

      L’une d’elle semble suggérer fortement à François Cardinal de se présenter en 2013 hihihi.

      M.Ménard

    • @ michel75

      Je n’avais pas vu ça de même :) )

      On pourrait commencer à appeler François Cardinal notre “petit maire” étant donné tout le temps qu’il passe à penser Montréal. À bien y penser, “petit”… y’a rien de moins sûr. Si on se fie à l’émission Bazzo, il semble grand.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité