Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 17 novembre 2012 | Mise en ligne à 8h00 | Commenter Commentaires (142)

    Un maire juif et anglophone à Montréal. Une excellente nouvelle…

    611912-michael-applebaum

    En élisant Michael Applebaum, le conseil municipal a obligé les archivistes à fouiller les greniers de Montréal à la recherche de réponses.

    Les conseillers municipaux ont-ils déjà élu un maire? Oui, à plusieurs reprises entre 1833 et 1851. Dernier en date, donc, Charles Wilson, élu par ses pairs.

    Montréal a-t-il déjà eu un maire juif? Jamais. C’est une première, m’apprennent les Archives de Montréal.

    Et à quand remonte le dernier maire anglophone? À 1910, alors que la métropole élisait James John Edmund Guerin pour un court mandat de deux ans.

    Certains ont émis publiquement quelques réserves quant à l’élection d’un non-francophone à la tête de Montréal, ville francophone. Mais bien franchement, je suis heureux de constater qu’ils sont rares, très rares même.

    Sur les réseaux sociaux, on sentait même certains anglophones prêts à répondre à ceux qui tomberaient dans l’anglo-bashing… Mais peine perdue, l’élection d’un anglophone, une première en 100 ans, n’a à peu près pas fait réagir. Sinon les usual suspects, comme dirait l’autre…

    Eh bien j’en suis ravi! Je vois là une preuve de maturité, de sérénité, de paix sociale. Après tout, Montréal est riche de ses deux communautés linguistiques. Les deux ont toujours été présentes au conseil municipal. Les deux cohabitent en ville, comme à l’hôtel de ville. Les deux sont de plus en plus interreliées.

    Normal que le choix du maire reflète cette diversité, au moins de temps en temps. Vous ne trouvez pas?


    • C’est plus une nouvelle qu’une “bonne nouvelle”.

      Il serait important que M.Applebaum, travaille sur son français. De la même façon que les électeurs anglophones critiquent l’anglais de Louise Harel.

      Et pour ce qui des religions. Le type de bonhomme invisible dictant les actions d’un individu me laisse complètement froid.

    • Il faudrait dire qu’il s’agit d’un maire anglophone qui parle français.

    • Bonne nouvelle ! Enfin un vrai montrealais. Il parle mieux le français que la plupart des animateurs radio ..

    • Il n’y a pas si longtemps, les Montréalais n’auraient jamais voulu d’un maire anglophone, a fortiori un Juif. En tout cas, nos rapports avec les autres communautés ont évolué et c’est une bonne chose.

    • ”Sur les réseaux sociaux, on sentait même certains anglophones prêts à répondre à ceux qui tomberaient dans l’anglo-bashing… Mais peine perdue, l’élection d’un anglophone, une première en 100 ans, n’a à peu près pas fait réagir.”

      Selon moi si les réactions se font attendre, c’est que les gens en ont rien à cirer!! En ces temps de changements, il est malheureux je crois que les gens ne s’intéressent pas à ce qui se passe avec leur ville.

      p.s Que pensez-vous Mr Cardinal de la décision de Jean-François Lisée de créer un comité pour limité l’exode des familles vers la banlieue?

    • permettez-moi tout de même d’avoir certaine réserve sur le monsieur en question: Il était au comité exécutif alors qu’il plane toujours un doute sur des pots-de-vins qui seraient montés au comité, faisait parti d’Union “coffre qui ne ferme pas” Montréal, l’étude secrète de 2004 sont autant de raison qui font qu’on devrait se garder une petite gêne sur la situation.
      Opportunisme et manipulation s’applique dans le cas du monsieur.

    • L’élection de Michael Applebaum est une excellente nouvelle en effet et certainement une source de jubilation pour Beryl Wajsman.

      Bon succès au nouveau maire!

    • L’origine ethnique n’a aucune importance. La compétence par contre elle en a une. Si on a laissé aller monsieur “J’tais pas au courant” aussi longtemps je ne crois pas que le prochain aura droit à autant de corde. Les québécois sont dégoûtés de se rendre compte qu’ils ont étés volés par des escrocs à cravates. N’oublions pas qu’Appelbaum faisait parti de ce parti municipal corrompu et il n’était pas un “back bencher”. Qui savait effectivement dans ce parti ? Appelbaum est-il un autre monsieur “J’tais pas au courant” ?

      Ne nous laissons pas leurrer à penser qu’une fois Tremblay parti tout est maintenant propre à l’hôtel de ville. Les voleurs sont encore là. On ne les a toujours pas débusqués. Ne nous laissons pas avoir encore une fois par des filous. Allons au fond des choses et assurons-nous que l’ex-maire ne devienne pas le bouc émissaire d’un système qui se poursuivra encore. Trouvons les criminels et mettons-les derrière les barreaux.

      Ce que j’aimerais bien savoir c’est si Appelbaum en tant que haut placé d’Union Montréal et proche collaborateur de l’ex-maire savait lui…

    • C’est un très bon moment pour élire un maire anglophone à Montréal sans que ça ne fasse trop de vagues du côté des purs et durs de la langue française: juste après qu’une couple de maire québécois francophones “de souche” se soient retirés dans la honte!

    • maires avec un “s”. Mes excuses.

    • Deux à un pour Dublin et Toronto vs Montréal:
      1) Dublin a eu 2 maires juifs, Robert Briscoe (en 1956 et en 1961) et son fils Ben Briscoe (en 1988).
      2) Toronto a eu 2 maires juifs, Nathan Philips (1955-1962) et Mel Lastman (1998-2003).
      3) Montréal a eu 1 maire juif, Michael Appelbaum (en 2012).

      Montréal serait-elle en train de devenir “normale” et “comme les autres”, pour son plus grand bien?

    • @Haddock9

      “Il serait important que M.Applebaum, travaille sur son français. De la même façon que les électeurs anglophones critiquent l’anglais de Louise Harel.”

      Le français de M. Applebaum est énormément meilleur que l’anglais de Louise Harel, cela ne se compare même pas !

    • Le livre à lire pour Michael Appelbaum, les journalistes de La Presse et quiconque aime Montréal, hait la corruption et se veut objectif:

      “The merger delusion: how swallowing the suburbs made an even bigger mess of Montreal” (McGill-Queens University Press; 671 pages), par Peter F. Trent. $25.04 sur amazon.com

      Quand allez-vous nous en parler, M. Cardinal? Je ne dis pas cela pour vous presser, mais il me semble qu’un commentaire sérieux de votre part sur ce livre devrait être fait d’ici le 1 février 2013, non?

      http://www.montrealgazette.com/news/Trent+shows+classy+respect+most+foes/7536593/story.html

    • Moi ça me fait faire un autre parallèle, je pense qu’un anglophone a quand même beaucoup plus de chance de devenir maire(la preuve est faite) qu’un ancien-ne souverainiste.
      Un pas en avant, deux en arrière… et ce même en période de doute sur l’honnêteté de la personne qui a à remplir ce rôle…

      any budy but separtist…

      Vous trouvez ça une bonne nouvelle. Moi ça me fait dire que c’est une des raisons qui font que les gens ne vont pas voter.

      louis lafontaine
      mairé par Vaillancort…

    • La réaction de Cardinal est typique de l’insignifiance crasse qui caractérise la go-gauche de type Plateau, NPD, Québec Solidaire etc. Si le nouveau maire avait été homosexuel, ça aurait été encore mieux n’est-ce pas. Donc André Boisclair représenterait un nouvel avancement sur Applebaum. Imaginez un maire homosexuel de confession musulmane. Ce serait merveilleux n’est-ce pas. Comme si ce n’était pas seulement les compétences, incluant celle de parler français, qui comptaient. Et le CV d’Applebaum, un quelconque agent immobilier, n’est pas exactement aussi impressionnant que celui du maire juif de New York, Michael Bloomberg. Donc, où est le progrès en termes de compétences et de qualifications en gestion administratives?

    • « Je vois là une preuve de maturité, de sérénité, de paix sociale. »

      Ça prouve juste où en est rendu Montreal ( sans é )

      Et l’exode de la langue se poursuit également à Laval et sur la Rive sud

      Appelbaum heureusement est intérimaire comme Cunneyworth l’a été pour le CH

      Mais ça montre exactement où Montreal ( sans é ) est rendu.

      Personne veut en faire un débat sur la langue, pourtant on en est bel et bien rendu là.

      Ceci dit j’ai rien contre l’anglophone qui respecte la langue de Molière et qui communique aisément

      Sauf que pour l’avenir, je ne peux m’empêcher de penser au film « Les Tisserands du Pouvoir »

    • C’est une très bonne nouvelle pour Montréal et la suite des choses.
      En ces temps ‘municipaux’ peu glorieux…uniquement des Canadiens français d’origine et des membres de la communauté Italienne se font prendre les 2 mains dans le sac !

      Au moins, pendant 11 mois, personne (ou presque) ne pourra accuser un Élu d’origine Juive de tremper dans la magouille et les malversations…

      Du moins….j’espère !

    • Le dernier maire anglophone de Montréal était Henry Archer Ekers (de 1906 à 1908). John Edmund Guerin (de 1910 à 1912) ne compte pas vraiment comme anglophone parce qu’il a fait ses études en français et a travaillé toute sa vie dans des milieux francophones.

      Le dernier maire anglophone de Québec était Robert Chambers (de1878 à 1880). L’avant-dernier était Owen Murphy, un membre par alliance de ma famille (1874-1878).

    • Une bonne nouvelle ? Vous voulez rire ? Le fait qu’il soit anglophone et juif n’apporte en soi aucune qualifié intrinsèque…

      Je comprend que dans l’état de crise actuel, on veut n’importe qui à la mairie mais quand même… le commentateur précédent ayant fait le parallèle avec Cunneyworth vise juste.

      La 2e cité francophone du monde qui se laisse diriger par quelqu’un maitrisant maladroitement sa langue majoritaire… une bonne nouvelle? Triste plutôt.

    • Il semblerait qu’il y a déjà eu un maire juif à Montréal, M. Joseph Schubert autour de 1927. Malheureusement, la seule source que je trouve est wikipedia.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Joseph_Schubert_(politician)

    • Je suis fier d’être montréalais et maintenant prêt à être modestement utile pour ma ville. Avant je n’avais aucune motivation avec le socialiste à Tremblay.

    • “trash” a quand même un excellent point.
      Je suis pour l’élection d’un anglophone à la tête de Montréal en tant que francophone. Et s’il vous plaît, parler de la religion est totalement inutile.
      Je suis d’accord pour dire que ce n’est pas une évidence que les francophones élisent un anglophone.

      Mais avant de tomber dans le sempiternel Québec-bashing, il faut noter qu’il en est de même pour les anglophones. La plupart voteraient pour un trombone plutôt que pour un maire compétent mais souverainiste.
      J’aimerai rappeler qu’en tant que maire, la personne n’a aucun pouvoir sur la souveraineté potentielle du Québec, c’est simplement son opinion comme celle de n’importe quel citoyen.

      Finalement, pour revenir à Applebaum, il ne faudrait quand même pas lui donner le bon dieu sans confession. Il faisait partie intégrante d’Union Montréal et y détenait un rôle important.
      Il n’a même pas été le “whistle blower”. C’est facile de donner sa démission après coup et profiter de la situation alors qu’il n’a fait aucun effort auparavant.

      Alexandre Turmel

    • @clement.cote: vous entrez dans une zone grise. Médéric Martin est considéré comme le maire de Montréal entre 1926 et 1928. Joseph Schubert n’a été maire (”acting mayor”) que pendant 3 mois. Il serait intéressant de connaitre les circonstances qui l’ont amené à remplacer pendant 3 mois Médéric Martin (maladie ou accident de ce dernier, etc.?).

    • goldwinger

      17 novembre 2012
      10h17
      C’est une très bonne nouvelle pour Montréal et la suite des choses.
      En ces temps ‘municipaux’ peu glorieux…uniquement des Canadiens français d’origine et des membres de la communauté Italienne se font prendre les 2 mains dans le sac !

      Afin de préciser le portait que vous faites des gens qui se font prendre, il faudrait ajouter: Libérales et Fédéralistes.
      Est-ce que ça vous convient ou si vous trouvez que pour l’instant c’est un peu réductionniste.
      Pour l’instant je dirai que c’est encore très tôt pour en tirer un portrait précis. Comme si on disait tiens, tiens il n’y a aucune femme!!!

      Peut-être dira-t-on plus tard , pour notre intéri-maire que la pomme est tombée bien près de l’arbre. Et qu’on sera encore dans le jus.

      Il faut toujours faire attention à comment on se compote!!!

    • alexandre-

      Je suis heureux que mon point aie trouvé une écoute chez vous.
      Je tiens à préciser quand même, malgré quelques mots anglais utilisés, que je ne visais aucune ethnies précises. Constatant évidemment que M.Tremblay a été élu par l’ensemble des Montréalais.

      Je ne voulais que démonter que `séparatiste`est encore un lourd poids à porter. Même sortie du contexte dans lequel il trouve sa raison d’être.
      Tenez, si je devais donner mon nom, plutôt qu’un pseudo, je ne pourrais même plus gagner ma vie.

    • Vivement une ville cachère qui serait première de classe enfin en amérique.

    • Un “Élu” d’origine juive? Amusant pléonasme pour nos amis antisémites.

    • Dans le cas actuel j`ai de la misere à comprendre en quoi le fait qu`il soit juif,musulman,anglophone ou noir a de l`importance.

      Son mandat de quelques mois a pour but de sauver les meubles et d`affronter le tsunami Charbonneau tant bien que mal. Même pas certain qu`il aura le temps de commencer un nettoyage de l`appareil municipal et les initiatives et projets qu`il entamera seront scrutés à la loupe et probablement retardés au maximum.

      Son origine n`a donc aucune importance si ce n`est que dans les circonstances il est le moins pire candidat et que dans un an il fera partie de l`histoire.

    • Oui un Maire anglophone mais aussi juif est de même curieux, mais ce qui et encore plus curieux c’est qu’il a l’appui de Mme Hsrel et de tous lles souverainistes au Conseil de la ville.

      Ça c’est de la nouvelle et ça c’est une réelle première, mais ce qu’il faut surtout signaler c’est la façon que le tout est survenu avec Mme Harel Me Bergeronet M. Appelboom, frnchement à première vue difficile de dire le contraire qu’ils ont surtout fait passer les int.rests de la Ville avant leur proprew intérests, le reste est à suivre.

    • @Honorable

      “Montréal serait-elle en train de devenir “normale” et “comme les autres”, pour son plus grand bien?”

      @respectable

      “Vivement une ville cachère qui serait première de classe enfin en amérique.”

      On a un petit complexe de supériorité ?

    • Il n’a pas le français comme langue maternelle, mais il est francophone puisqu’il parle français.

    • Ah les mémères qui se croient malins avec leurs commentaires insignifiants.

      On souhaite intégrer les gens de toutes nationalités, langues et religions au Québec et faire du français le pivot commun de notre vie civique, eh bien M. Applebaum en est une autre preuve.

      On s’en fiches-tu qu’il casse le français, il le parle? Et ça, c’est une excellente nouvelle.

      Et si on cessait comme francophones de transférer vers l’anglais dès qu’on se trouve devant quelqu’un qui fait des efforts pour parler français, on ferait des bonds fous dans notre estime de soi comme peuple.

    • @clement.cote

      Je crois que Schubert n’a été que conseiller municipal.

    • M. Applebaum n’a pas été élu maire par la population. Applebaum est effectivement un acteur responsable de la corruption et de l’inactivité de Gérald Tremblay. Ce pharisien ne peut se laver les mains aussi rapidement. Le vrai changement arrivera en 2013 lorsque ces élus seront remplacés par de nouveaux pions.

      Guillaume Vivaldi, Outremont

    • “Vivement une ville cachère qui serait première de classe enfin en amérique.”

      -Respectable
      _____________

      Complexe d’infériorité M. Picotte. Vous qui n’êtes pas juif vous voulez une ville kasher ?

    • Monsieur Cardinal ce que vous qualifier de ”anglo bashing” est une séries de réactions très posées à la suite de nominations d’unilingues anglophones à des postes administratifs gouvernementaux clé dans les dernières années.

      Il est tout à fait normal que dans un pays officiellement bilingue et au sein d’une nation francophone, des hauts postes administratifs, qui font aussi office de représentation populaire, soit sujet à controverse quand le candidat ne parle pas, ne serais-ce que un mot, en français. Il ne s’agit donc pas dans ces cas de ”anglo bashing”, mais bien d’une réaction légitime face à des décisions pour le moins déplacés. Certains perçoivent du ”anglo bashing” mais ce n’est qu’en fait un sentiment de persécution qui fait montre d’une incompréhension de la véritable cause du malaise. C’est une analyse très réductrice de la problématique.

      Pour ce qui est de la perception de discrimination positive que la nomination d’une personne bilingue à un poste pourrais engendrer, je répond ceci: Parler deux langue, ou même trois, est un atout administratif majeur, surtout quand celles-ci sont des langues officielles du pays. La couleur de la peau, le sexe et la religion n’en sont pas.

      La nomination de M.Applebaum n’a pas fait de remous parce que celui-ci fort de maitrise de la langue française représente bien Montréal est ses concitoyens sur ce plan. Tout simplement. Les gens sont en général sensé et leurs combats lucides et appuyé sur des faits, sous tendre autre chose relève de la paresse intellectuelle.

      Bonne journée et j’espère que cette fois-ci mon commentaire sera publié.

    • Bon sang que les québécois font pitié à voir…

      Il fut le bras droit de Gérald Tremblay pendant des années !! Il vient du même parti corrompu que le maire corrompu que tout le monde voulait voir partir… Et s’il n’était au courant de rien comme Gérald, c’est qu’il est forcément aussi innocent que le premier, ou sinon, aussi menteur !

      De plus, il n’a eu que 31 votes en sa faveur contre 29 qui ne voulait pas le voir en poste… Allô !!!

      Et son français est pourri, il le baragouine du mieux possible et c’est tout, et pourtant il vit ici depuis toujours !!

      Quel peuple de moutons…

      Vite, crachons sur Louise Harel parce que c’est une femme souverainiste québécoise qui s’exprime parfaitement en français, la seule langue officielle de la ville de Montréal.

      Et posternons-nous aussi tôt devant l’excellence en personne, un homme juif fédéraliste qui parle la seule qui compte au Canada, l’anglais !

    • @Porsche

      Dans la langue populaire, quelque chose qui n’est pas kosher/cachère est impur et illégitime. En ce sens, un ville cachère en serait une exempte de corruption et pure. Enfin… c’est ma compréhension du commentaire de respectable.

    • Applebaum est Montréalais, point. Qu’il ait un français un peu cassé ou qu’il ne soit pas catholique est sans importance. Pour moi, il n’y a rien à discuter sur ce sujet.

      Par contre, je suis un peu étonné de voir à quel point il est parvenu à se faire une image blanche comme neige alors qu’il était le #2 de la ville.

      Faut dire que les deux partis d’opposition jouent le jeu car ils y trouvent leur compte. En effet, l’élection d’Applebaum marque la fin du règne d’Union Montréal.

      S’il avait été choisit comme candidat par son parti, Bergeron et Harel lui tomberaient dessus à bras raccourcis.

    • @basquiat13

      Montréal a été bâti par les Anglais et les Écossais. La bourgade dont ils ont hérité des Français lors du changement de régime était au mieux un village fortifié sans envergure. Ils en ont fait une ville. La majorité francophone n’a été acquise qu’à la faveur de l’exode rural, quelque part dans le dernier quart du 19e siècle.

      Le mythe de “Montréal, ville française et francophone depuis toujours” ne résiste pas à l’analyse.

    • N’oublions pas qu’il est là pour un an. À lui de prouver qu’il peut faire un bon maire. Il n’est pas sans tâches ! Enfin , je suis pour l’abolition des partis politiques au niveau municipal. Ce système de représentation est dépassé et n’apporte que problèmes.

    • @basquiat13

      Il n’y a pas encore eu d’élection populaire.
      Personne ne crache sur Louise Harel.
      M.Applebaum à été nommé par ses pairs et il n’est pas encore question de sa vertu.
      L’enquête se poursuit.
      Calmez-vous, de grâce.

    • @g.t.t.

      D’autant plus que son accession au Comité exécutif a été plutôt tardive. C’est peut-être lui aussi un pourri, cela dit, mais je soupçonne qu’il ne se serait pas mis de l’avant (et fort habilement, il faut le reconnaître) s’il ne s’était pas su à l’abri des soupçons et des tuiles que fait et fera pleuvoir la Commission Charbonneau sur l’administration municipale.

    • …Anglophone? Juif? Musulman? Homosexuel? Noir? Latino? Métis? Alouette! Si vous voulez vraiment le savoir, je n’en ai rien à cirer. Durant cette partie de ma carrière passée en gestion des RH, je préférais toujours des critères de sélection plus objectifs au lieu de ratios, de rectitude politique et autres trucs de politiciens.

      La compétence et l’intégrité sont bien plus importantes ainsi que la capacité à communiquer avec les citoyens. Je constate que malgré un étrange français parlé, M. Appelbaum est capable de communiquer. Je dirais même qu’il comprend mieux le français qu’il ne le parle. Pour la compétence, on verra. Question intégrité, on peut constater que son nom n’est jamais (pas encore?) sorti à la Commission Charbonneau ou ailleurs. On verra pour cela aussi.

      Donnons lui la chance de faire ses preuves. Selon les résultats, il sera toujours temps de lui demander de changer son nom en «App-Labeaume». Ça nous en fera un Labeaume à chaque extrémité de l’A-40. En attendant le retour des Nordiques. :-) :-)

      J-F. Couture.

    • Et que dire du fait que la communauté anglophone a voté massivement pour un parti notoirement corrompu aux dernières élections ? Ceci puisque, comme nous l’expliquait un éditorial du journal Suburban, ils préféreraient toujours voter pour Charles Manson plutôt que pour une séparatiste. (Et ils nous ont refait le coup aux élections provinciales.) Il semblerait que nos communautés, qui cohabitent dans une si belle harmonie, n’évoluent pas toutes au même rythme…

      Quand au fait qu’Applebaum soit un anglophone, ce n’est ni bon ni mauvais. Je ne le connais pas personnellement, et je peux donc me tromper, mais son français approximatif semble démontrer un chose : comme la vaste majorité des anglo-montréalais, il parle français parce qu’il le doit et non parce qu’il a un réel intérêt pour la culture majoritaire. Un anglophone qui s’investit volontairement dans la culture francophone démontre en général une meilleure maîtrise : c’est quelque chose qui vient avec une pratique soutenue.

    • @verret
      Parfaitement d’accord. Les francophones sont devenus majoritaires à Montréal suivant un exode massif pour venir travailler dans les usines que les Anglais et Écossais construisaient alors que le clergé Québécois enseignait que rechercher le profit menait tout droit en enfer. Une petite marche santé dans le Vieux-Montréal ou dans le Golden Square Mile rend évidence jusqu’à quel point Montréal est, dans son ADN, une ville bi-culturelle. Bien des coins de la ville ont été peuplés et développés à l’origine sans que les Canadiens Français n’y s’installent. Montréal métropole Française, on repassera. Le fait que ce soit la seule langue officielle n’en fait pas une vérité. C’est aussi véridique que le président Iranien qui prétend que les homosexuels n’existent pas dans son pays. Ce n,est pas parce qu’on le souhaite que ça le rend vrai.
      De plus, M. Applebaum PARLE le français. De ne pas être content parce qu’il est “anglais”, parce qu’il n’appartiens pas à la majorité ethnique. C’est du racisme pur et simple. C’est tout.

      @basquiat13
      Vous êtes exactement la raison du pourquoi le mouvement souverainiste n’a jamais pu convaincre la majorité. On devrait mettre votre commentaire dans un musée tellement il personnifie le stéréotype du souverainiste qui nous rends mal à l’aise.

      @ À tous ceux qui critiquent le français de M. Applebaum:
      C’est un excellent Français qui est grammatiquement correct et plus complex de ce que l’on peut entendre à la radio “française”. Le fait qu’il ait hérité, de son éducation Anglophone (normale puisque comme Juif il n’était pas bienvenu dans les bonnes écoles Catholiques Canadiennes Françaises), un léger accent ne lui enlève rien du tout. Pointer du doigt une personne qui à fait l’effort de s’intégrer comme lui en le critiquant pour l’intonation de certaines lettres, c’est montrer à quel point certaines personnes ne seront satisfaites d’aucun effort, aussi grand soit-il. C’est du racisme pur et simple et franchement de quoi avoir honte.

      Personellement, j’applaudis M. Applebaum. Être Canadien Français de souche ne devrait pas être une condition préalable à l’élection d’un maire d’une ville aussi diversifié comme Montréal. Reste simplement à voir s’il aura les compétences nécessaires. Voila la seule et unique question d’importance.

      G.Gomez

    • je crois surtout que personne n’en a a fouttre quoi que ce soit qu’il soit juif et anglo (malgres un accent son francais est pas mauvais , je connais des politiciens francophone de naissance qui ont un francais bien pire) , non je crois surtout que la population en general voie la classe politique pour ce qu’ils sont : des arrivistes fini pret a n’importe quelles acrobatie pour remporter la position de pouvoir tant convoite , c’est tout . un politicien au service de ses constituant ? montrez moi en un que ca soit au municipal , provincial ou federal , de toute facon ils sont champion pour detourner l’attention de ce qui pourrais changer reeelement quelque chose dans la vie du peuple , franchement avec la masse salariale de l’assemble national , on a rien d’autre a faire que parler de drapeau ? voici un bel exemple recent ,

    • Un peu de retenu,monsieur Cardinal:ce maire n’a pas été élu par la population,mais bien plutôt par le conseil-qui plus est dans une situation absolument critique et explosive,because la commission et la démission du maire Tremblay.

      Puis après tout,qu’est-ce qu’on en a à faire des différences?Pour autant que le gars gère sa ville,et qu’il sache s’exprimer de manière compréhensible en français-peu importe qu’il soit hindouiste,bouddhiste,catholique ou juif.Tout cela ne concerne que les journalistes,ceux qui aiment ça chercher les bibites et les racistes en général.

      Je savais même pas qu’il était juif,avant de lire ce texte.Et ça ne change rien.

      Et maintenant que je le sais,et parce que ça ne me dérange pas,c’est donc que je suis mature,évolué et sage?Tout comme les montréalais qui n’ont pas dénoncer la situation?

      Tout cela est ridicule,on dirait les propos d’un vieux prêtre qui dirait quoi penser à ses petites brebis égarées,et qui les féliciterait de leur bonne conduite morale.

    • je ne crois plus du tout a la democratie representative , et je n’y participerais plus , la prochaine fois que je vote c asera dans une democratie direct , mon compte de taxe est mon billet de vote , que les proprietaires de la ville votent. qu’on ne vienne pas me dire que nous ne possedont pas les technologies necessaires a metre en place un systeme ou chaque citoyens de la cite puisse voter sur les affaires de la cite , en gros chacun des proprio , petit ou grand (que ca soit un bungalow ou la place ville marie = 1 vote ) , j’usqu’a ce jour ces messieux les clown du conseil municipal peuvent bien faire tourner des balons sur leur nez , je ne leur donnerais pas une seconde d’attention

      tom bombal CDN/NDG montreal

    • @therichrocco – 17 novembre 2012 – 09h37
      Bien parlé! On pourrait aussi ajouter Madame Marois dont l’anglais est horrible.

    • @haddock9 – 17 novembre 2012 – 08h40
      L’anglais de M. Applebaum est très compréhensible. On ne va tout de même pas lui demander de passer la prochaine année à l’améliorer, plutôt que de s’occuper des problèmes de Montréal.

    • @jeanfrancoiscouture – 17 novembre 2012 – 13h55
      Excellent post!

    • Bonjour M. Cardinal, un ‘two thumbs up’ pour M. Applebaum pour cette nomination. On se posait des questions sur ce qu’il faisait, mais il a vraiment bien joué ses cartes! On va espérer qu’il soit aussi allumé au cours de la prochaine année.

    • Cela me réjouit de voir un maire juif à Montréal. Juif ET anglophone.

      Bien qu’accessoire, c’est réjouissant car voilà les multiples identités de Montréal mises en lumière. La communauté juive de Montréal a joué et joue toujours un rôle très important dans notre ville. Il est juste normal que cela se reflète aux plus hauts postes.

      L’homme, maintenant. Je trouve qu’il parle franc et qu’il a un bon flair politique. Si je me fie à son travail dans Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâces, ça va bouger. J’ai observé un changement positif dans CDN depuis son arrivée à la mairie de l’arrondissement. Il est discret sur sa vie privée… on connaît rien de lui sauf ce que Michèle Ouimet en dit aujourd’hui dans sa chronique: 28 ans marié et admiratif de son père qui lui aurait transmis de belles valeurs dont celle du travail acharné.

      Je crois qu’il fera un bon maire par intérim. Bien hâte de voir comment les autres équipes (Projet et Vision) vont se greffer au Comité exécutif. La greffe vas-tu pogner ou être rejetée. Nous assistons cette semaine à un cours de “Politique et Démocratie 101″ en accéléré.

      Bonne chose pour Gérald aussi que cette révolution de palais montréalaise. Les gens vont cesser de s’acharner sur lui et regarder ailleurs. Ils frappaient sur la mauvaise personne anyway.

      Bon. Michael? On commence par quoi déjà ?

    • @ basquiat13

      Tes propos font dur. Comme un autre l’a dit précédemment, ce sont des propos comme les tiens qui font que je ne peux pas adhérer à des mouvements de nationaleux. La haire, toujours la haine. Le mépris des autres. Come on!

    • Le “Broken French” d’ Applebaum, selon Michète Ouimet

      [...]Parlons maintenant du français de Michael Applebaum. Il fait des fautes, c’est vrai, il parle un «broken French» de rue, c’est vrai aussi, mais il est né à Montréal et il a été élevé à Montréal. C’est un anglophone, eh oui, et un Montréalais pure laine qui respecte le français. Tous ses points de presse commencent en français, jamais en anglais.

      Et son français est 100 fois meilleur que l’anglais de Louise Harel qui, je tiens à le souligner, s’est grandement amélioré. Imaginez une coalition entre Louise Harel, une souverainiste que les anglophones haïssent pour mourir, et Michael Applebaum. Ce qui est fort plausible. C’est la réalité de Montréal… et de la politique municipale, où la fidélité au parti est toujours fragile. D’abord le pouvoir, ensuite le parti.

      Voir: La fin d’une époque à Montréal:

      http://recherche.cyberpresse.ca/cyberpresse/search/theme/lapresse/template/result?q=&fq[]=author%3AMich%C3%A8le+Ouimet&sort=recent

    • En tant que montréalais, je suis très heureux de cette nouvelle. Un maire juif est la meilleure chose qui soit pour Montréal. Il va probablement bien servir les intérêts de sa communauté.

    • @ raman
      «Un anglophone qui s’investit volontairement dans la culture francophone démontre en général une meilleure maîtrise : c’est quelque chose qui vient avec une pratique soutenue.»
      - – - – - – - –

      C’est vrai pour ceux qui ont un talent naturel en langues. C’est faux pour les autres. Mon mari (dont la langue maternelle n’est pas le frnaçais ni l’anglais) vit 95% du temps en français mais il parle mal le français et je sais qu’il le parlera toujours mal.

      Après 20 ans ici, il dit encore le noiseau quand ce n’est pas un zoizeau. Je ne le reprends même pas. On est passés à autre chose. Il dit aussi une “bouête” au lieu de “boîte”. C’est à l’usine qu’il a appris à le prononcer comme ça pis, c’est ben correct. Plus tôt cette semaine, j’ai entendu Applebaum parler aussi de “bouête”. J’ai éclaté de rire et j’ai compris qu’il a appris dans la rue. C’EST BEN KARÈQUE. Même pour un maire. Il est ce qu’il est. Point.

    • @gab77

      Et ça ne commence pas même à mesurer l’apport des Irlandais, qui se sont en bonne partie, bien que pas en majorité, intégrés socialement au tissu catholique franco. On connaît bien sûr les adoptions par des francos d’orphelins des épidémies irlandaises, avec rétention des patronymes d’origine des enfants dans bien des cas (on retient évidemment les O’connor, les Johnson et les Ryan désormais francos de notre enfance), mais il faut aussi penser aux mariages interliguistiques bien qu’intraconfesionnels qui ont marqué Montréal de tous temps, et q.

    • Applebaum: «Fini la politique, je suis au service de la population»

      Il était au service de qui auparavant?

    • @gab77

      Et ça ne commence pas même à mesurer l’apport des Irlandais, qui se sont en bonne partie, bien que pas en majorité, intégrés socialement au tissu catholique franco. On connaît bien sûr les adoptions par des francos d’orphelins des épidémies irlandaises, avec rétention des patronymes d’origine des enfants dans bien des cas (on retient évidemment les O’connor, les Johnson et les Ryan résolument francos de notre enfance), mais il faut aussi penser aux mariages interliguistiques bien qu’intraconfesionnels qui ont marqué Montréal de tous temps, et qui nous ont donné un Émile Nelligan.

    • Que Monsieur Applebaum soit un bon administrateur honnête, voilà tout ce que je lui demande.Son français n’est peut-être pas parfait, mais plusieurs québécois francophones ont aussi un français imparfait, par leur faute. Ils s’expriment dans un français lamentable, parfois en “joual”. Pas parce qu’ils ne savent pas le VRAI français¸mais parce qu’ils sont paresseux et manquent de fierté de bien parler…
      Et en plus s’il est juif, ça ne pas nuire…les juifs sont reconnus pour savoir gérer l’argent…depuis que ce peutple existe…

    • @Porsche. : En langage d’affaire cachère signifie (contrat sans souci, selon les règles de l’art, le contractant peut dormir sur ses 2 oreilles etc). L’antonyme de cachère est « papitibien » dans le québec profond et dans l’arrière-pays.

      PS.: J’ai du sang Irlandais aussi.

    • Chip, les Montréalais n’ont pas élu Applebaum, c’est le conseil qui l’a nommé…

      Un maire juif? J’en suis indifférent. Mais est-ce qu’il représente vraiment les Montréalais? Les juifs sont 5% de la ville tout comme les musulmans. Pas sûr que les Anglos et les juifs réagiraient aussi bien que nous le faisons si un “Mustapha al-Islam” devenait maire un jour. (M. Bergeron est musulman mais disons qu’il est un cas à part)

    • Franchement, quelle importance la religion du maire de Montréal? Tremlay était catholique et maintenant il y a un juif, quoique par intérim? Les municipalités devraient être laïques. Toutes pratiques ou signes religieux y sont ostentatoires.

    • Le commentaire de mosche_levy est exactement ce que je soulevais.
      “Un maire juif est la meilleure chose qui soit pour Montréal.”

      Ah, bon. Pourquoi?

      Ce qu’on veut, c’est un bon gestionnaire qui a les intérêts des Montréalais à coeur.
      On s’en fiche de ses origines.

      D’ailleurs, on ne peut pas dire que ce fut le cas alors qu’il était le #2 de la ville ces dernières années à moins qu’il agissait à son corps défendant…
      On ne l’a jamais entendu se révolter contre les hausses du budget et de taxes incessantes jusqu’à ce que les carottes soient cuites pour Union Montréal.
      Son apport dans la lutte à la corruption est nul.

    • @desorties
      Pcqu’il est juif, il va être bon avec l’argent??? Wow, méchante généralisation!! Pourquoi le serait-il plus qu’un autre? Maddoff ça te dit qqchose?

    • Plusieurs intervenants sur ce forum ne semblent pas foutus de voir la forêt derrière l’arbre…

      Quelle crédibilité à ce monsieur Applebaum pour diriger Montréal alors qu’il a fait parti du système pendant des années ?

      Michael Applebaum a été Président du Comité Exécutif sous le règne de Tremblay et il fait parti d’Union Montréal depuis 2001 ! S’il est si honnête ce monsieur Applebaum, il attendait quoi pour sonner l’alarme dans son parti après les nombreux scandales qui ont secoué la ville de Montréal dans les dernières années ?

      Voici le début d’un article de Michèle Ouimet qui date du 2 novembre…

      « Le maire Gérald Tremblay se repose jusqu’à lundi. Hier, son bras droit, Michael Applebaum, a dit: «C’est normal, il n’y a rien là.»

      Rien là. La Ville est virée à l’envers, les citoyens sont révoltés devant le déballage de scandales à la commission Charbonneau, mais «il n’y a rien là». Il faut être déconnecté de la réalité.

      On a eu droit au même aveuglement à Laval. «Il n’y a pas de crise», a dit un membre du comité exécutif quand le maire Vaillancourt a annoncé qu’il se «retirait temporairement pour des raisons de santé». »

      Ce même homme qui nous disait il y a trois semaines « qu’il n’y a rien là » est rendu le maire par intérim !

      Déconnecté de la réalité, vous dites ?

    • En quoi le fait que M. Applebaum soit d’origine juive et qu’il parle l’anglais constitue une nouvelle !

    • @imrahil

      Et il va écrire des comédies musicales à succès, jouer du piano comme un dieu, diriger un empire financier basé sur la volatilité des taux de change et divers mécanismes incompréhensibles, réaliser des films grand public qui fracassent record après record au box-office et réinventer le vaudeville télévisé pour le 21e siècle. Avec Applebaum, tout redevient possible, comme dirait Gilles Duceppe.

    • Je nai pas de problème a ce que Applebaum soit anglophone en autant qu’il soit au minimum un francophile et un fédéraliste modéré (se serait bien qu’il soit souverainiste mais bon, il faut pas trop en demander j’imagine). L’important c’est qu’il ne soit pas un fédéraliste radical extrémiste comme trop de personnes le sont sur ce blogue.

    • @basquiat13

      Vos citoyens révoltés, je ne les vois nulle part. Tout le monde prend son gaz égal autour de moi. Quiconque a vécu et fait dea affaires à/avec Montréal depuis plus de vingt ou trente ans sait que dérogation et permis spéciaux riment avec enveloppes brunes dans quelque parking de McDo, près des conteneurs à déchets mais loin des caméras de surveillance.

      Tant mieux si ça cesse enfin, mais c’est ainsi depuis au moins les années 30.

    • Je me fous bien qu’il soit juif et anglophone, je veux la compétence et la transparence et surtout, qu’il gèle les taxes en compensation des sommes volées aux contribuables depuis des années et des années… AUCUNE HAUSSE!

    • Desorties
      “Son français n’est peut-être pas parfait, mais plusieurs québécois francophones ont aussi un français imparfait, par leur faute. Ils s’expriment dans un français lamentable, parfois en “joual”.”

      Merci de prouver à tout le monde que vous êtes racistes envers les Québécois francophones. Désolé mais le joual fait parti de la culture québécoise que vous le voulez ou non. Partout dans le monde les gens parlent leur langue avec une saveur locale. Vous pensez vraiment que les Américains et vos amis Canadiens-anglais parlent de la même manière qu’au Royaume-Uni?

    • Quand même étonnant de voir que la langue parlé par le maire de Montréal fait moins parlé que la langue parlé par l’entraîneur du Canadien de Montréal…

    • L’élection d’un Juif anglophone bilingue est un signe d’ouverture.

      Il y a quelques années, cela aurait été deux lourds handicaps pour lui.

      Il par le français du Québécois moyen.

      Il n’est pas comme Thomas Mulcair ou Mitt Romney qui ont grandi (ou vécu dans le cas de Rpmney) là où la langue française était à un haut niveau.

      Il n’est pas non plus comme Stephen Harper qui, malgré sa froideur de tank, possède un excellent français.

      Mais il est passablement mieux que Louise Harel , née le 22 avril 1946 et qui ne peut s’exprimer dans la langue de l’autre et encore moins débattre, même après avoir été députée pendant 28 ans.

      Et que dire de Pauline Marois ?

      Pour elle, on va laisser faire pour aujourd’hui; le municipal suffit, bien qu’elle conduise la province comme si elle était mairesse de Saint-Cyrille-de-Wendover.

    • @GRinella

      Et que dire de votre langue écrite…

    • @Hermyy

      Le joual n’est en soi qu’une variante montréalaise, et localisée sur l’île, du parler québécois. Les Saguenéens s’en moquent volontiers.

    • @Respectable

      De grands chercheurs et universitaires israéliens ont évalué que 75% des gens se disant juifs ne l’étaient pas du tout !

      Les convertis et les fils/filles de convertis ne sont pas de vrais juifs !

      Guillaume Vivaldi

    • @verret
      “Montréal a été bâti par les Anglais et les Écossais. La bourgade dont ils ont hérité des Français lors du changement de régime était au mieux un village fortifié sans envergure. Ils en ont fait une ville. La majorité francophone n’a été acquise qu’à la faveur de l’exode rural, quelque part dans le dernier quart du 19e siècle.”

      Il ne faudrait tout de même exagérer… Montréal eu une majorité anglophone pendant une période assez courte (les 25-30 ans précédant 1865) et ce, à cause des vagues d’immigration massives de l’époque en provenance des îles britanniques.

    • ..@Hermyy,17 novembre 2012,18h07: « Désolé mais le joual fait parti de la culture québécoise que vous le voulez ou non. Partout dans le monde les gens parlent leur langue avec une saveur locale. Vous pensez vraiment que les Américains et vos amis Canadiens-anglais parlent de la même manière qu’au Royaume-Uni?»
      +++

      Ce que vous dites à propos des «saveurs locales» est vrai mais il y a une différence entre un sabir et une version locale de l’accent couplée à quelques coquetteries lexicales. Le «joual» comme on l’appelle, est plutôt, comme le dit verret à 18h24, «une variante montréalaise, et localisée sur l’île, du parler québécois.».

      Cela dit à titre de constat et sans mépris ni racisme «à rebours».

      J-F. Couture.

    • Au final, Louise Harel aura eu le dernier mot en admettant d’emblée que le français d’Applebaum était suffisant et bien meilleur que son propre anglais (Dutrizac, 98,5) et que le temps était venu d’être montréaliste plutôt que souverainiste ou fédéraliste.

      Pas souvent d’accord avec Harel, mais là, franchement, elle a su s’élever au-dessus de la partisanerie et mettre à l’avant-plan les intérêts des citoyens.

      Pour ce qui est d’être juif, franchement, c’est assez accessoire. On n’a pas clairement besoin d’un prépuce pour être maire.

    • @martind2

      L’immigration a commencé bien plus tôt, des îles, certes, mais aussi des anciennes colonies du sud.

    • @verret

      ”…mais je soupçonne qu’il ne se serait pas mis de l’avant (et fort habilement, il faut le reconnaître) s’il ne s’était pas su à l’abri des soupçons et des tuiles que fait et fera pleuvoir la Commission Charbonneau…” -verret 13h40

      Impossible de dire pour l’instant. Il n’est pas nécessaire de faire dans la présomption. Mais puisque je ne suis pas un élu ou un représentant municipal, en tant que simple citoyen, je doit avouer que le numéro deux de l’administration Tremblay s’est empressé de se mettre sur la sellette. On dirait un mouvement de panique. Aussi selon mes expériences personnelles, plus une personne s’évertue à démontrer quelque chose, plus la vérité repose dans son contraire.
      Même que l’art de la guerre nous apprend que si nous somme dans une position faible, il est impératif de nous montrer fort et le plus en possession de nos moyens possible.

      Les plus grands vols sont souvent perpétré en plein jour.

      Mais bon. Je souhaite la meilleur des chances à M.Applebaum.

      @desorties

      Je suis d’avis, comme l’anthropologue Serges Bouchard, que le ”vrai” français n’existe pas. Il n’y a qu’un langue que nous parlons et partageons avec notre entourage, avec toute ses particularités et sa couleur. De l’acadien au créole, en passant par la Nouvelle Orléans. Si par contre vous n’êtes pas d’accord et que seul le français avec l’accent de Thierry Ardisson vous allume…Eh bien je vous suggère de prendre le premier billet pour Paris.

      http://www.saic.gouv.qc.ca/francophonie_et_cooperation/forum-franco/documents/conference-serge-bouchard.pdf

    • “Montréal serait-elle en train de devenir “normale” et “comme les autres”, pour son plus grand bien?” honorable

      ===

      Pour certains tordus, Montréal sera “normale” et “comme les autres” quand elle sera entièrement anglicisé et le Québec sera “normal” et “comme les autres”, quand il sera comme un gros Nouveau-Brunswick.

      En passant bonne chance au nouveau maire Applebaum.

      Jean Émard

    • Le titre de ce post est ridicule.

      La communauté d’Applebaum est sans faute ?

      Regardez un peu les faits.

      Ceux qui déclare la guerre à Noël sont principalement issu ou influencé par la communauté juive.

      Regardez la situation aux États-Unis et vous allez comprendre.

      Nous devrions cesser la langue de bois et l’admettre car nous semblons si craintif envers toute condamnation à l’encontre de la communauté juive……pourquoi ? Sommes-nous menacés par cette communauté ? Avons-nous peurs d’éventuelles répercussions ?

    • @honorable
      Je n’ai pas lu le texte dont vous faites la promotion mais disons qu’un livre du maire de Westmount critiquant les fusions, ça ne sent pas le sérieux…

      Quant à Applebaum, son origine et sa langue première m’indifèrent complètement. Par contre, son virage éthique de la dernière semaine, ça pue l’opportunisme à plein nez.

    • @Jean_Martineau

      Quelle est donc la “communauté d’Applebaum”?

      Faites-vous soudainement partie de “ma communauté” sous prétexte qu’on vous a fait baptiser jadis et moi aussi?

    • @ Monsieur Cardinal,

      À propos de notre nouveau maire.

      Qu’il soit juif ça ne regarde vraiment pas la sphère publique. C’est son choix à lui. Ça lui est personnel. Est-ce qu’on disait de Monsieur Tremblay qu’on avait un maire catholique ?

      Pour ce qui est du fait qu’il soit anglophone : Effectivement je n’y vois aucun, mais vraiment aucun problème. Il est le maire d’une ville qui n’est qu’à 48,5% francophone. Il est le maire d’une ville, que si elle le voulait, pourrait demander son statut de ville bilingue !

      Benoît Duhamel.

    • @ Verret,

      C’est sympas votre commentaire Monsieur Verret, mais il ne faudrait toutefois pas oublier que la VILLE a été fondée par Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve !

      Benoît Duhamel.

    • Je ne vois pas pourquoi le fait d’être juif, ou non juif, donnerait intrinsèquement un avantage ou un désavantage vis-à-vis des autres candidats. En quoi est-il pertinent de juger de la valeur de quelqu’un à partir de sa religion ou de sa race?

      Le seul fait d’en parler ou de soulever la question pour en faire un sujet de discussion reflète à mon sens un manque de maturité et même pire, une régression jusqu’au niveau de ceux qui jugent les autres, non sur leurs qualités personnelles et morales, leur compétence ou leurs aptitudes, mais sur leur nom de famille, leur pedigree, leur statut social, leur sexe ou leur race.

      Ce pétage de bretelle pour les mauvaises raisons prouve que la société québécoises, contrairement à ce qu’elle tente de se faire accroire, ne fait aucun progrès réel. Ça finit par devenir une habitude…

    • Gageons que les Juifs de Montréal vont tous soutenir Applebaum et le pousser à se présenter à la mairie en 2013 !

      Michel Lord

    • J’oubliais: le titre de cet article (”Un maire juif et anglophone à Montréal: une excellente nouvelle”) est tendancieux et, à la limite, suinte le racisme (tendance maso). Qu’auriez-vous pensé si le titre était: “Un maire non-juif et non-anglophone à Montréal: quelle mauvaise nouvelle”? Assez raciste merci, ne trouvez-vous pas?

      Le choix du titre pour votre article: quelle mauvaise idée! Vous auriez dû réfléchir un peu sur la valeur explosive des mots avant de publier sur votre blogue.

    • Excellente nouvelle, en effet. Les francophones et leurs médias n’ont aucun problème à voir un anglophone qui parle un français légèrement cassé avec un accent perceptible diriger la première ville du Québec. Bravo.

      On attendra donc autant de maturité de la part des anglophones et des médias (anglophones mais aussi francophones) au sujet de Louise Harel à l’élection municipale de 2013. Parler anglais ou français “sans accent”, ce devrait être “a non-issue”. Car si c’est valable dans un sens, ça doit l’être dans l’autre sens! À bon entendeur…

    • @omni-tag

      Et vous oubliez vous-même Jeanne-Mance, désormais cofondatrice de cette aventure religieuse plutôt extrémiste, voire intégriste, même en prenant en compte l’époque, que constituaient la fondation de Ville-Marie et l’inquiétante mission qui sous-tendait cette fondation.

      La réalité géopolitique aura éventuellement raison de la ferveur de nos freaks fondateurs, mais ce qui les animait au départ les rapproche de la secte plus que de l’avant-garde éclairée de la civilisation.

    • Vivement un juif et anglophone comme maire de Montréal !

      Bravo M. Applebaum !

    • @bayard

      Le “issue” en a toujours été un d’intelligibilité, pas de langue maternelle. On comprend Applebaum en français, malgré quelques embûches sans grand impact. Harel demeure quant à elle inintelligible en anglais. Drôle et divertissante à force de dissonnances un peu débiles, c’est certain, mais inintelligible en anglais néanmoins.

    • @ Verret,

      Ici, Monsieur Verret, concernant la religion, je ne saurais être plus en accord avec l’essence de votre propos.

      …Et mademoiselle Jeanne-Mance, vous avez bien raison.

      Mais je ne considère pas ce qu’a fait l’establishment financier et manufacturier anglophone de Montréal, bien longtemps après la conquête, de nous, nègres blancs d’Amérique, participe réellement “de l’avant-garde éclairée de la civilisation” ! Pas plus que les missionnaires de l’époque de Monsieur De Maisonneuve qui allaient allègrement se faire zigouiller par nos amis les premiers Américains en se balladant dans les bois sous prétexte d’évangélisation.

      Bref ni les uns, ni les autres, des français ou des anglais n’ont été plus fins.

      Benoît Duhamel.

    • @ verret

      Ce que vous voulez dire, c’est qu’entendre parler français avec un accent ne vous fait pas un pli, mais entendre parler anglais avec un accent vous fait honte.

      On appelle ça être colonisé.

    • @bayard

      J’ai voulu dire ça? MOI?

      Nah! Raté. Meilleure chance la prochaine fois.

    • @omni-tag

      Je ne nous vois en rien comme des nègres blancs, pas plus que je ne vois nos fort revendicateurs prédécesseurs d’origine asiatique comme les tout premiers arrivants. En fait, je crois qu’en plusieurs circonstances, ils ont même carrément écarté des précurseurs déjà installés ici à leur arrivée.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_de_Kennewick

    • Lorsqu’on parle de drapeau, de langue, de religion cela intéresse toujours beaucoup de gens. On remonte jusqu’à la fondation de Montréal. On discute du niveau d’anglais ou de français requis pour être bilingue. Si on manifestait la moitié de cette attention à la gestion de tous les jours de notre ville, il y aurait peut-être eu moins de corruption.

      M. Applebaum parle un français compréhensible. Avant qu’on dise qu’il était juif, je ne le savais pas et cela n’a aucune importance pour moi.

      M. Applebaum n’a pas été élu par la population mais par les conseillers municipaux. M. Applebaum n’est pas un maire normal mais un maire intérimaire nommé pour gérer la ville dans l’attente d’une élection.

      Dans les circonstances actuelles, avec la Commission Charbonneau en cours, il est peu probable que la corruption et la collusion vont continuer. Ces gens qui y participent aiment l’ombre et l’indifférence. Les divers témoignages à la Commission Charbonneau concordent sur le fait que la collusion et les extras créatifs ont fortement diminués depuis qu’on en parle.

      Malgré notre colère en tant que payeur de taxe, citoyen de Montréal et de Québec (le volet Gouvernement du Québec n’est pas commencé) les seuls choix que nous avons sont d’attendre la suite de la Commission Charbonneau, d’espérer que la police va trouver suffisamment de preuve en dehors des témoignages de la Commission Charbonneau pour que beaucoup de corrompus incluant des politiciens aillent en prison et que des lois et des escouades de polices spécialisés soient mises en place pour éviter qu’une autre Commission Charbonneau soit requise dans 15 ou 20 ans.

      Et en tant que citoyen, il faut suivre un peu plus la politique de tous les jours.

    • “Un maire juif et anglophone à Montréal. Une excellente nouvelle…”

      Non mais, quel est ce titre enfantin?

      On s’en fiche qu’il soit juif, anglophone ou martien, ce qui compte c’est qu’il soit COMPÉTENT et HONNÊTE. Sur quoi, je lui laisse le bénéfice du doute. M. Cardinal, il y a surement AUSSI une pléthore de politiciens juifs et anglophones qui sont corrompus à la moelle. L’ethnicité, la religion, la langue ne sont pas des gages de compétence ou d’intégrité.

      Qu’auriez-vous écrit si un Italien d’origine anglophone avait été élu? Que c’était une mauvaise nouvelle?

      Pierre Tremblay (et oui, …, nom de famille terni par Gérald et l’illuminé de Chicoutimi)

    • Notre nouveau maire provient d’une communauté dynamique, prospère, avec le sens des affaires, des gens éduqués et dédiés. Comme exemple, regarez l’influence aux USA dans le domaine des communications et des arts. Sans l’implication de la communauté juive, l’industrie cinématographique et Hollywood ne serait qu’un industrie sans grande envergure depuis sa fondation.

      Deuxième ville francophone au monde. Oui mais qui parle un français d’habitant. On reparlera de bien parler le “fransa” quand on aura fait le ménage dans nos habitudes de parler le joual et de l’élever comme fierté à la Tremblay. (Les Belles Sœurs: serait temps de passer à autres choses.)

      Transféré donc l’Hôtel de Ville chez Schwartz. Au moins avec un bon lunch serait mieux qu’un pot de vin dans un bon restaurant luxueux du Vieux-Montréal.

      Et comme dans plusieurs villes et villages du Québec, nos élus québecois francophones de maires de ti-coune nous font hontes.

    • haddock9
      Mr P Duschesne a besoin davantage de rafraichir son français pour que les recteurs le comprennent…

    • Voyons Mr. Cardinal il faudrait pousser la rélexion plus à fond vous croyez pas.
      Mr. Applebaum a fait preuve d’opportunisme comme la majorité des politiciens qui ont soif de pouvoir, et ce n’a absolument rien à voir avec l’orgine ethnique ou la religion. Ça a tout a voir avec l’humain.
      Il a démissionné pour mieux conquérir le poste convoité. C’était facile de voir la suite lorsqu’il a fait l’annonce de démission sur une allégation, alors qu’il était le bras droit de Mr. Tremblay.
      Les politiciens lorsque pris au dépourvu compte sur l’imbécilité des gens pour nous en passer.

      Ça fonctionne plus et c’est pour cette raison que les gens sont totalement désabusé de la politique…car c’est du pareil au même…il n’y a rien de nouveau.

      Dommage, mais c’est ainsi.

    • La question à se poser est la suivante : Appelbum était-il au courant des malversations au niveau du financement d’Union Montréal ?

      S’il était au courant, qu’a-t-il fait pour que ça cesse ? Rien de toute évidence.

      S’il ne savait pas, Montréal a-t-il besoin d’un autre monsieur “J’tais pas au courant” ?

      Que Tremblay ne soit plus là n’a rien changé. Union Montréal n’est soudainement pas devenu blanc comme neige. Les voleurs et les escrocs sont encore là. Ne nous laissons pas distraire par ce show de boucane.

    • Je ne sais pour l’administration et la politique, mais en sciences et littérature la communauté juive Québécoise a fait plus que sa part, puisqu’elle nous a donné 4 des 7 prix Nobel obtenus par des “natifs” du Québec (4 sur 6 si vous excluez Boyle, qui s’est établi au Québec à l’âge de 2 ans):

      1) Ralph Steinman, prix Nobel de Médecine 2011; né à Montréal, a vécu à Sherbrooke et Montréal jusqu’à l’obtention de son B.Sc. à McGill.


      2) Rudolph Marcus, prix Nobel de Chimie, 1992 : né à Montréal; a vécu à Montréal jusqu’après son doctorat ; B.Sc., McGill, Ph.D., McGill;

      



3) Sydney Altman, prix Nobel de Chimie, 1989 : né à Montréal; a vécu à Montréal jusqu’à l’entrée à l”université.




      4) Saul Bellow, prix Nobel de Littérature, 1976 : né à Montréal; a vécu à Montréal jusque vers l’âge de 7-8 ans. 


      Qui sont les 3 autres Québécois? 3 anglophones non juifs (1):

      1) Willard Boyle, prix Nobel de Physique 2009; a vécu à LaTuque (de 3 à 14 ans) puis à Montréal jusqu’à l’obtention de ses B.Sc. et Ph.D. à McGill;


      2) Jack Szostak, prix Nobel de Médecine 2009; cours primaire et secondaire en entier à Montréal; B. Sc. McGill.


      3) David Hubbel, prix Nobel de Médecine 1981; cours primaire et secondaire en entier à Outremont; B.Sc. McGill; M.D. McGill.


      (1) Je prédis néanmoins un prix Nobel pour un “natif” francophone non juif québécois d’ici 30 ans. Par “natif” j’entends quelqu’un qui est né au Québec ou y est déménagé peu de temps après sa naissance. Le Français Serge Haroche a obtenu un prix Nobel de Physique en 2012: il est Français et Juif…

    • PS: Serge Haroche est né au Maroc. Grâce à lui, les Marocains ont maintenant un natif qui a obtenu le prix Nobel.

    • @honorable

      On a donné le prix Nobel de la paix au président d’un pays en guerre officiellement avec 2 autres pays, un pays qui pratique la torture, qui a attaqué et détruit le pays ayant le plus haut niveau de vie en Afrique, la Lybie, qui a renié sa signature au traité de Genève, etc… Alors pour la crédibilité on repassera.

      http://www.youtube.com/watch?v=GuqZfaj34nc

      On a même donné le prix Nobel de la paix à l’imposteur Elie Wiesel qui a reçu une lettre du Muséum d’Auschwitz en octobre 2003, affirmant que le numéro A7713, que Elie Wiesel prétend être le sien.

      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=sH-OqDqtsPM

      On a donné le prix Nobel d’économie à Milton Friedman, le père du néolibéralisme qui et en train de ruiner l’économie mondiale.

      On pourrait continuer longtemps. Le prix Nobel n’est qu’un mauvais spectacle de clowns qui s’entrecongratulent.

    • @honorable

      On a donné le prix Nobel de la paix au président d’un pays en guerre officiellement avec 2 autres pays, un pays qui pratique la torture, qui a attaqué et détruit le pays ayant le plus haut niveau de vie en Afrique, la Lybie, qui a renié sa signature au traité de Genève, etc… Alors pour la crédibilité on repassera.

      http://www.youtube.com/watch?v=GuqZfaj34nc

      On a même donné le prix Nobel de la paix à l’imposteur Elie Wiesel qui a reçu une lettre du Muséum d’Auschwitz en octobre 2003, affirmant que le numéro A7713, que Elie Wiesel prétend être le sien est en fait celui de Lazar Wiesel.

      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=sH-OqDqtsPM

      On a donné le prix Nobel d’économie à Milton Friedman, le père du néolibéralisme qui et en train de ruiner l’économie mondiale.

      On pourrait continuer longtemps. Le prix Nobel n’est qu’un mauvais spectacle de clowns qui s’entrecongratulent.

    • @maddog: votre mépris apparent pour le prix Nobel de la paix est ENTIÈREMENT justifié. En effet, le prix Nobel de la paix est donné par un comité POLITIQUE NORVÉGIEN, alors que les autres prix Nobel, sont donnés par des ACADÉMICIENS SUÉDOIS (Académie des Sciences; Académie des Lettres).

      Il est essentiel de distinguer entre ce prix politique, donné par des politiciens, qu’est le prix Nobel de la paix, et les autres prix Nobel.

      Le comité qui décerne le prix Nobel de la paix est formé principalement d’anciens politiciens.Les membres de ce comité sont élus par d’autres politiciens, nommément les membres du parlement norvégien. Et les membres de ce comité doivent refléter la tendance politique et la proportion de sexes qu’on trouve au parlement norvégien!

      Le manque de crédibilité attaché avec raison par le public au prix Nobel de la paix enlève à tort un peu de crédibilité aux autres prix Nobel (Médecine, Chimie, Physique, Littérature, même Economie). C’est malheureux.

      Les autres prix Nobel sont donnés après mûre réflexion, et récompense tout une oeuvre. Le prix Nobel de la paix est usuellement donné pour un èvénement qui s’est passé durant l’année courante! Il est même parfois donné uniquement pour encourager quelqu’un qui penche politiquement du même bord que le comité politique nommé par le parlement norvégien. L’exemple flagrant est le prix donné à Obama.

      C’est dans l’obtention des prix les plus objectifs que les Juifs dominent le plus. Ils dominent le moins dans l’attribution des prix plus subjectifs, comme les prix Nobel de la paix ou de littérature, où ils (0,2 % de l’humanité) n’obtiennent “que” 11 % de ces prix.

    • Malheureusement, le journaliste lambda a tendance à attacher autant d’importance, sinon plus, à un prix Nobel (politique et biaisé) de la paix qu’à un prix Nobel de Médecine ou de Chimie. Cette disproportion dans l’attention est malheureuse et, surtout, complètement injustifiée. Elle conduit à des généralisations injustifiées comme celle de Maddog. Ici, je ne blâme pas Maddog, mais des journalistes qui ont mal fait leur travail d’information du public sur les prix Nobel.

    • @honorable

      Si je comprend votre démonstration les juifs forment une race supérieure. Nous devrions donc tous nous prosterner devant tant de génie et les Palestiniens devraient eux aussi se sentir privilégiés de se faire massacrer par le peuple élu.

    • Hollywood, à ses débuts c’est surtout l’Histoire d’un québécois de Danville(canton de l’est).
      Max Sennett(son vrai nom Sinotte)

    • @ honorable

      Svp, n’entrez pas les prix Nobel dans ça. Sans doute, les gens que vous nommez sont de grande valeur mais les Nobel, c’est un peu le “Boy’s club”. On se proclame entre amis.

      Revenons à nos moutons, Michel Applebaum.

    • Montréal est à terre, humiliée et pue la corruption mais réjouissons nous, un anglo juif qui a siégé,impuissant ou complice, pendant toutes ces années de dérives en est maintenant le maire.

      Dans un autre ordre d’idée z’avez pas remarqué qu’il y a ,maintenant, des annonces ” bilingues ” dans vos pages M.Cardinal ?

      On m’offre des used silver star depuis quelques semaines.IL doit y avoir eu erreur de montage car on retrouve un peu de français dans cette pub…

      Sans parler des fenêtres qui s’ouvrent et qui me demandent de participer à un sondage, toujours unilingue anglaise.pas d’erreur là au moins, c’est kosher ;0)

      Ça fait très Montreal 2012,Cardinal style

      Cette pauvre Madame Harel qui massacre l’anglais, quelle honte pour vous !

      Je me demande ce qui est le plus honteux : que Mme Harel parle très mal l’anglais ou que la plupart des anglos ne la comprennent lorsqu’elle s’exprime en français ?

    • Bien cher Maddog: vous lisez dans mes textes comme d’autres dans les feuilles de thé des choses tout à fait étonnantes que même en rêve je n’ai pas formulées.

      @montréalaise: ce que vous racontez est mythologique. Les prix Nobel de Sciences et d’Economie sont mérités hors de tout doute et sans favoritisme. De plus, en 2009, 5 des 13 prix Nobel ont été attribués à des femmes, dont Ada Yonath de Jérusalem. En littérature, on doit admettre que c’est une certaine sorte de littérature qui est favorisée (littérature idéaliste, je crois), selon le testament de Nobel.

    • Bon, c’était inévitable, la mention “juif” attire toujours une certaine frange de la blogosphère qui n’assume pas son prosélytisme – en espérant évidemment que le reste de la population ne le remarque-. Que la religion d’un élu soit mentionnée comme un avantage en quoi que ce soit ne reflète uniquement qu’une certaine vision dépassée de la réalité. La plupart des scientifiques qu’honorable mentionne n’ont rien à cirer de leur confession. Il devrait d’ailleurs s’inspirer de ses pairs athées et cessez de faire honte à la communauté scientifique avec ses histoires de religion.

    • @ medidata

      Étrange mais je ne me sens pas humiliée de la situation de Montréal. En colère contre l’arnaque, oui. Triste de voir Gérald Tremblay, lui, humilié.

      Ce qui se passe à Montréal se passa dans quantité de villes et villages au Québec. La Commission Charbonneau a commencé par Montréal. Voyons voir où elle ira ensuite.

      Nous ne nous réjouissons pas parce qu’un maire juif anglophone prend la relève. Nous nous réjouissons que la Ville de Montréal continuera de fonctionner à peu près normalement. Celui qui devient maire intérimaire est… Juif ET anglophone. C’est ACCESSOIRE mais pour moi, réjouissant et j’ai expliqué pourquoi précédemment. Montréal est plurielle et cela est mis soudainement en lumière.

      D’ici Noël ou vers la mi-janvier, nous verrons si la coalition fonctionne ou pas. Les apparences sont que oui, la coalition saura gouverner Montréal. Tous ceux concernés ont les yeux d’un million de personnes braqués sur eux. Il serait étonnant qu’ils fassent les clowns. Si oui, aux élections de novembre 2013, les Montréalais pourront voter avec discernement.

      Vous semblez dire qu’Applebaum est un escroc. Présentez des preuves claires ou taisez-vous. Des allégations, basta!

    • @ marcdufour
      «Que la religion d’un élu soit mentionnée comme un avantage»
      – — – –

      Ce n’est pas vraiment ça qui est dit.

      Tout comme quand Obama a été élu la première fois, on pouvait se réjouir de voir un Noir devenir Président des USA. On peut aussi aimer voir quelqu’un d’une communauté importante dans la vie de Montréal être nommé maire intérimaire. Dans les deux cas, cela ne garantit pas la compétence. C’est ACCESSOIRE et, pour moi, réjouissant.
      -

      @ honorable

      Mouais… Faudrait une commission Charbonneau pour éclairer le processus de nomination aux prix Nobel.

    • @ -alexandre-

      ” La plupart voteraient pour un trombone plutôt que pour un maire compétent mais souverainiste.”

      Par définition, un maire souverainiste ne peut être compétent.

    • Il est plutôt comique de voir que ceux qui sont le plus indignés par la nomination d’un maire anglophone, ceux qui veulent le plus défendre le “fait français” sont souvent ceux qui l’écrivent le plus mal…

    • C’est mieux Que de voir le government d’incompétents du piqiu débarquer a Montréal comme ils l’ont fait a Laval.
      Tony Wright

    • Madame Montréalaise :

      Bon je fais un procès M.Applebaum ?

      Pas mon intention.Je ne fais que dire qu’a titre de no 2 de l’administration il ne peut jouer au preux chevalier blanc…Par contre l’homme est très habile.Son élection en est la preuve.

      Donc un homme brillant mais qui n’a jamais rien vu ni entendu comme M.Tremblay dont l’humiliation vous désole.

      Me fait penser aux anciens régimes communistes.On fait sauter la tête dirigeante, quelques changemenst cosmétiques mais les autres restent en poste.Et tout le monde s’attend à du nouveau lol

      @ mon ami sercoté

      Si par définition un maire souverainiste ne peut être compétent on pourrait,donc aussi, affirmer qu’un maire fédéraliste ne peut être ”propre”. Les 2 affirmations sont fausses évidemment.

      Moi qui te connais bien je sais que la recherche de la vérité et la bonne foi sont optionnelles dans ton cas.En manque de frog bashing à l’évidence lol

    • Montréalaise avec les preuves dont nous disposons,actuellement, nous pouvons affirmer que Messieurs Appeabaum et Tremblay sont:

      a) incompétents
      b) aveugles
      c) innocent ( sic )
      D) toutes ces réponses.

      Je ne dirais pas corrompu car je les crois ”innocents” tous les deux.Je ne suis pas Montréalais, je ne fais qui contribuer financièrement mais je trouve que toute cette histoire donne un méchant ‘’shiner ” à la ville.Les 2 savaient et n’ont rien fait. M.Tremblay l’a lui même avoué qu’il savait la ville corrompu, je ne l’invente pas madame.

      Bizarre vous semblez trouver la situation ”normale” et j’y vois de l’aveuglement typique qui a contribué au merdier actuel …c’est ti une tare montréalaise ?

      L’espèce de coalition qui va gouverner Montréal est un pas dans la bonne direction, la dessus nous sommes d’accord.

    • Non, je ne trouve pas. Applebaum baragouine le français et aucune autre ville sur cette planète n’accepterait cela. Applebaum est né ici et ne parle même pas correctement notre langue : c’est une honte et une gifle à l’égard de la langue nationale du Québec. Maintenant, les immigrants n’auront même plus besoin de s’intégrer. On va leur dire qu’ils juste à baragouiner la langue du Québec pour réussir. C’est une tristesse.

    • Oui, les Québécois sont, en général, tolérants. On ne cesse de s’en étonner n’est-ce pas? J’ai comme l’impressions que beaucoup achètent le discours anti-québec qui nous provient du ROC. Ben non la gang, on est pas comme le ROC pense qu’on est, “big news” !! Mais ne vous en faites pas, cette nouvelle n’effleurera même pas la mentalité du ROC, dans une ou deux semaines ce sera reparti (PQ is xenophobic, quebecers are racist, etc.).

      Perso, la religion et/ou la langue maternelle de ce nouveau maire ne sont certainement pas la cause de mes préoccupations à son endroit. Je suis très dubitatif de la nouvelle virginité de monsieur Applebaum. Je le crois tout aussi mouillé que l’ancien Maire, sinon plus. Voilà la source de mon inquiétude: une autre année de corruption et de mafia. Que l’on me “sweet talk” en anglais ou en français à ce sujet ne me fera pas changer d’avis.

      En tout cas, je peux, comme vous, m’émouvoir de l’élection d’un premier maire juif, c’est un symbole important après tout, mais je sais que cela ne changera pas l’attitude du ROC à notre endroit. Et finalement, je ne crois pas en cette personne, tout symbole qu’elle soit,

      Voilà

    • @ mon ami medidata

      Mon commentaire n’était pas anti-frogs mais anti-séparatistes.

    • @sercore

      Je vous cite :

      1) Par définition, un maire souverainiste ne peut être compétent.
      2) Mon commentaire n’était pas anti-frogs mais anti-séparatistes.

      Wow, juste wow, ma-gni-fi-que.

      Heureusement que vous n’êtes pas anti-frogs, ouf. Mais rassurez-nous, vous n’êtes pas anti-nègres, anti-gouines, anti-tapettes ou anti-métèque non plus, hein?

      En tout cas, vous venez de nous donner, en une seule phrase, une belle leçon de dogmatisme et d’intolérance (j’hésite à dire raciste, mais vous n’êtes pas anti-frog n’est-ce pas ?). Je suis même surpris que vous ayez passé la modération, vive la liberté d’expression en tout cas.

    • S’il est vrai de dire de dire qu’ Obama est noir avec une mère 100% blanche américaine, à partir d’aujourd’hui tous ceux qui aiment la vie, la science, la justice, le respect de son prochain, la lumière et surtout l’honnêteté sont tous juifs. C’est ça être juif.

    • Est-ce que Irving Grundman est juif. Il me semble que oui n’est-ce pas ? Donc, l’appartenance religieuse ne garantit pas l’incorruptibilité d’un canddat. Le fait qu’il soit juif est, au mieux, anecdotique.

      Ce que j’aime de tout ça, c’est de la façon que ça s’est fait. Une coalition pour le bien de Montréal. Moins de partisannerie = plus de résultats ? J’espère bien. Et j’espère également que les politiciens lavallois vont s’inspirer de ce geste.

      Alain Lajoie

    • @ trash (commentaire « 18 novembre 2012 10h59 ») :

      Le nom d’origine de Mack Sennett était Michael Sinnott (pas «Sinotte»).

      Michael Sinnott était le fils d’immigrants irlandais catholiques installés à Danville, et la famille a déménagé au Connecticut lorsque Michael avait 17 ans.

      Les hasards de la vie ont fait que Michael Sinnott est né au Québec et y a vécu pendant 17 ans, mais ses racines ethnoculturelles n’étaient pas canadiennes-françaises.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Mack_Sennett

      Il y a eu en Californie bien d’autres pionniers ou artistes d’origine canadienne-française qui soit provenaient directement de la vallée du Saint-Laurent (dans le Québec actuel), ou dont les ancètres ont habité la vallée du Saint-Laurent à un moment ou à un autre au 17e ou au 18e siècle.

    • @sercote 12h16
      Il n y a pas à dire, la discussion avance à pas de géants avec vos arguments de cours d’école.

      Je ne comprend même pas que la modération puisse laisser passer des messages aussi inutiles.

      @montrealaise 11h45
      Pourquoi des allégations suffisent pour le maire Tremblay mais pas pour le #2 de Montréal.

      C’est gentil de lui laisser le bénéfice du doute mais où était-il pendant ces dix dernières années alors qu’il était à l’emploi d’Union Montréal?
      Pourquoi plusieurs employés à divers niveaux ont étés témoins ou étaient au courant de la corruption mais pas Applebaum?
      Où était-il et quelle est son utilité?
      Un autre Tremblay qui n’a rien vu, rien entendu (dans le meilleur des cas) comme maire intérim?

      On a déjà donné.

    • Le meilleur dans cette nouvelle, c’est que Michael Applebaum ayant été élu maire intérimaire, il ne pourra pas se présenter à la course à la mairie dans un an.

      Ça, c’est une vraie bonne nouvelle!

      Comme maire d’arrondissement, c’est quoi donc son score au maire Applebaum? Que je sache, il n’a pas fait grand chose pour améliorer la salubrité de nombreux logements dans son arrondissement qui comporte de grandes sections qui ont obtenues l’appellation de coquerelleville. Mais, c’est peut-être le fait que M. Applebaum est un ancien agent d’immeubles qui fait que c’est difficile de froisser ses anciens clients qui pourraient redevenir rapidement ses nouveaux clients.

      Evaluer un maire sur ses origines est plutôt faible comme argument pour ce qui me concerne. A quand une mairesse lesbienne noire musulmane handicapée? Qu’on s’offre la totale et ensuite nous pourrons définitivement tourner la page sur ce genre de records.

    • @ gadur

      En disant “anti-frog”, je citais medidata… le mot “frog” ne fait pas partie de mon vocabulaire, sauf lorsque je parle d’une grenouille (vous savez, cet animal vert) en anglais.

    • Beaucoup de commentaire ici font preuve d’une grande naïveté. Pensons à Madoff et à Weinberg. Les plus grands escrocs financiers sont juifs. Le fait qu’Applebaum soit juif n’est en aucun cas une bonne nouvelle. Montréal n’a pas besoin d’un maire qui était sous l’aile de Tremblay. Vivement les élections de 2013.

      Guillaume Vivaldi, Outremont

    • @ -alexandre-

      Je ne lui donne pas le bénéfice du doute. Si quelqu’un a des accusations précises à faire, qu’il les fasse et on verra.

      Des allégations ne devraient pas suffire pour condamner quelqu’un. Je crois toujours que nous vivons dans un état de droit. Tremblay est parti parce que les médias ont joué la game politique de l’opposition et … de Québec. Ils ont eu sa peau. Je ne dis pas qu’il n’a pas manqué à son rôle de maire. Je dis que cet homme n’a pas mis un traître sou noir qui ne lui appartenait pas dans sa poche.

      Je veux des accusations reposant sur des faits précis pour qui que ce soit. Pas des ragots.

      Le crime organisé… quand cela se passe près de nous, on sent qu’il y a quelque chose, on se doute de ci ou de ça mais il est très difficile de prouver. Les arnaqueurs ont le temps de faire beaucoup de chemin avant qu’on puisse comprendre leur jeu. J’imagine qu’au niveau d’un gouvernement municipal aussi gros que celui de Montréal, les arnaqueurs ont été très rusés. On ne peut blâmer tout le monde de tout. À chacun sa responsabilité mais de là à traiter d’escroc tout et chacun il y a un pas à ne pas franchir.

      Donc, des accusations claires et précises accompagnées de preuves seraient les bienvenues, sinon, on laisse faire la commission Charbonneau. Ah oui, les accusés ont (encore) le droit de se défendre en notre pays démocratique.

    • Heureusement que son intérim ne durera pas longtemps…

      Il n’a pas la stature que son rôle impose.

    • Reste qu’on m’avait offert un pays français en Amérique du nord… et que je me retrouve finalement avec un maire anglo dans ma métropole, elle-même de plus en plus anglo…

    • Il est effectivement scandaleux qu’honorable PHéD de Yale sorte de son champ d’expertise hyper pointu pour opiner sur d’autres sujets même s’il détient un M.Phil d’Une prestigieuse Université. Même si honorable est un philosophe public reconnu, on devrait lui interdire de sortir de son labo et de quitter des yeux son microscope selon plusieurs. On voit que le mot juif rend plusieurs complètement fous. héhé

    • @respectable
      Ce qui est scandaleux est qu’un multi-diplomé, PH.D, … lance des opinions aussi peu réfléchies.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité