Le blogue de François Cardinal

Archive du 17 novembre 2012

611912-michael-applebaum

En élisant Michael Applebaum, le conseil municipal a obligé les archivistes à fouiller les greniers de Montréal à la recherche de réponses.

Les conseillers municipaux ont-ils déjà élu un maire? Oui, à plusieurs reprises entre 1833 et 1851. Dernier en date, donc, Charles Wilson, élu par ses pairs.

Montréal a-t-il déjà eu un maire juif? Jamais. C’est une première, m’apprennent les Archives de Montréal.

Et à quand remonte le dernier maire anglophone? À 1910, alors que la métropole élisait James John Edmund Guerin pour un court mandat de deux ans.

Certains ont émis publiquement quelques réserves quant à l’élection d’un non-francophone à la tête de Montréal, ville francophone. Mais bien franchement, je suis heureux de constater qu’ils sont rares, très rares même.

Sur les réseaux sociaux, on sentait même certains anglophones prêts à répondre à ceux qui tomberaient dans l’anglo-bashing… Mais peine perdue, l’élection d’un anglophone, une première en 100 ans, n’a à peu près pas fait réagir. Sinon les usual suspects, comme dirait l’autre…

Eh bien j’en suis ravi! Je vois là une preuve de maturité, de sérénité, de paix sociale. Après tout, Montréal est riche de ses deux communautés linguistiques. Les deux ont toujours été présentes au conseil municipal. Les deux cohabitent en ville, comme à l’hôtel de ville. Les deux sont de plus en plus interreliées.

Normal que le choix du maire reflète cette diversité, au moins de temps en temps. Vous ne trouvez pas?

Lire les commentaires (142)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2012
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité