Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 6 novembre 2012 | Mise en ligne à 6h48 | Commenter Commentaires (27)

    Gérald Tremblay: victime, jusqu’à la fin…

    324272-gerald-tremblay

    Le troisième mandat de Gérald Tremblay a été écourté. Avec raison, car il était de trop.

    C’est en quelque sorte ce qu’a confirmé le principal intéressé, hier soir, lors de son discours de départ. Se présentant encore et toujours en «victime», il a prouvé  que sa naïveté n’avait plus sa place dans le contexte actuel. Il a démontré que son manque de lucidité l’empêchait de faire le ménage qui s’impose. Il a, lui-même, confirmé qu’il n’était tout simplement plus l’homme de la situation.

    Mais dans ce cas, pourquoi les Montréalais l’ont-ils réélu pour un troisième mandat, en 2009?

    Car déjà, à ce moment-là, après une campagne tumultueuse marquée par des allégations de corruption, de collusion, de favoritisme et de conflit d’intérêts, il semblait évident que M. Tremblay n’avait pu empêcher la propagation de tous ces problèmes. Déjà, à ce moment-là, il y avait eu la saga des compteurs d’eau, les malversations de la SHDM et les autres scandales qui avaient entaché les précédents mandats du maire Tremblay.

    Pourquoi donc M. Tremblay a-t-il été réélu? Et ceux qui lui ont alors renouvelé leur confiance s’en veulent-ils?


    • «Pourquoi donc M. Tremblay a-t-il été réélu?» F. Cardinal

      Impossible pour moi de répondre maintenant à cette question car je suis encore à réfléchir sur son discours de départ d’hier soir. J’invite les lecteurs à lire le texte d’Alain Dubuc de ce matin au sujet du maire Tremblay. Il est plus sensible tout en disant bien ce qu’il a à dire sur notre ex-maire de Montréal.

      En passant, son texte finit par le mot “noblesse”.

    • Le maire Tremblay a été réélu par la paresse de ceux qui sont resté chez eux. Quant à ceux qui ont voté pour lui? Probablement le même genre de monde qui ont donné 50 comptés aux libéraux.

      Juste à écouter des commentateurs comme Jean Lapierre ce matin à la radio… on en apprend beaucoup sur leur façon de voir les choses. Quant au texte d’Alain Dubuc: Vraiment?!? Yich…

    • Les électeurs avaient comme options une ancienne ministre qui a piloté les fusions municipales et un adepte des théories du complot. Pas facile de choisir.

    • Je crois que le maire Tremblay a pris la bonne décision..même si à titre de maire de Montréal, il aurait pu mettre davantage de pression sur la Commission Charbonneau afin de faire valoir sa position.

      L’autre élément qui me dérange est le jeu des délais par rapport à la loi actuelle. Le maire semble avoir attendu le 5 novembre afin d’éviter des élections? S’il a été trahi par les membres de son parti et s’il a été ignoré par la Commission Charbonneau, pourquoi avoir joué avec les délais afin d’éviter une élection? Encore une histoire de parti et de favoritisme….À vrai dire, nous avons passé des jours et des semaines sur ce sujet afin d’éviter l’inévitalbe!

      Pour ma part, je crois que des élections sont souhaitables dès que possible (printemps?) et espérons que le nouveau maire pourra remettre Montréal sur la bonne voie.

      Bonne journée

    • Quels étaient les autres choix ?

    • Il faut se rappeler que dès 2001, il a milité contre le projet une île une ville. Il s’est retrouvé maire de la grande ville avec l’appui des municipalités prêtes à défusionner. Le gouvernement Charest à mis fin à ce projet structurant et a procédé au démembrement de la ville à des fins électoralistes. Tremblay s’est retrouvé coincé et il a créé les postes de maire d’arrondissement, un geste improvisé de délestage de pouvoir pour sauver la grande ville. En vain. Il s’est retrouvé avec une ville ingérable avec l’appui constant des anciennes villes comme Lachine qui lui sont restés fidèles malgré tout.

    • Vous avez raison! Victime jusqu’à la fin et la photographie est éloquente… J’espère qu’on ne se mettra quand même pas à l’encenser! Notre fond judéo-chrétien? J’ai entendu des commentateurs politiques faire la même chose après la défaite de Charest malgré des mois d’arrogance! Le pouvoir vient avec des responsabilités. C’est tout! Pas de larme à verser sur les gens qui s’accrochent malgré le désavoeu public. Suivant-Next!

    • @ montrealaise

      Vous me trouvez trop dur? Pourtant, il me semble avoir été plutôt nuancé dans mon édito de samedi, mais aussi dans celui d’aujourd’hui.

      François Cardinal

    • @ gl000001

      Mais justement, qu’ont-ils tant, ces autres choix, pour que la candidature de Gérald Tremblay devienne un pis-aller?

      François Cardinal

    • Au Quebec, on ne vote plus pour le meilleur, mais plutot pour le moins pire. Vous demandez ce qu’ils ont les autres candidat?? Mme Harel, une ancienne ministre pequiste qui, si ma méroire est exacte, menait la fusion de l’ile, que dire de plus et M. Bergeron, un homme plutot radical a la maniere de M. Ferrandez, pas sure que les gens soient prets pour ça ….

      Pierre Kavanagh

    • Comment se fait-il que Tremblay ait été réélu?

      Les Libéraux ont toujours bourrer les urnes électorales! Ils volent le vote des personnes âgées et des morts.

      Alain Morand-Voyer

    • Moi ce que je ne comprends pas, c’est qu’il ait été réélu malgré tous les scandales que vous énumérez ET (et c’est un gros ET) le fait qu’il promettait d’augmenter les taxes de 16 % au cours des 4 années suivant son élection. On a voté pour lui, il a augmenté les taxes et l’administration est demeurée tout autant corrompue qu’elle l’était avant, et ce, depuis bien avant l’arrivée de Gérald Tremblay. Je crois que ceux qui jouent les victimes, ce sont les Montréalais.

      David Cormier
      Montréal

    • Le taux de participation exprime bien le peu d’intérêt des Montréalais pour les élections municipales. On est collectivement paresseux, on laisse faire et on chiale. On a peur du moindre changement, on préfère un malhonnête que l’on connaît à l’inconnu. Je n’ai jamais voté pour l’administration Tremblay, son passé de Libéral suffisait à me faire m’en méfier.

    • L’Oscar de la meilleur performance d’acteur jouant les innocents va à Gérald Tremblay.

      Quant à votre question sur sa ré-élection de 2009, elle ne tient qu’à la faiblesse de ses adversaires. Les gens qui ont voter Tremblay votaient davantage contre un pelleteux de nuages et Mme Harel.

      Sylvain Rivard

    • Tremblay nous dit que la vérité sortira un jour…..

      Tremblay nous avait promis la vérité et une enquête transparente
      (6 fév.2005)….. sur les Mondiaux Aquatiques 2005…..
      Toujours rien à ce jour……pourquoi?
      Toujours pas de réponse à la FINA malgré un rapport DÉVASTATEUR.

      Rien, mais rien n’est vraiment clair avec lui…..
      Au contraire, il joue souvent en eau trouble…..
      Avec les Mondiaux aquatiques 2005 l’eau est brouillée
      toujours brouillée de plusieurs millions vol……atilisés.

      Là aussi, il a rien vu, rien su, rien entendu……bizarre!
      Louise April(Laloue)

    • Taux de participation d’environ 40% ! Voilà pourquoi!
      Le pire dans tout ça, c’est que l’an prochain le taux de participation ne sera pas plus élevé.
      C’est triste, mais la démocratie municipale au Québec est à l’agonie.

      Phil Delorme

    • @fcardinal
      D’accord, j’habite Laval. Ca me touche “moins”. Mais qui étaient ses adversaires ?
      Wikipedia à la rescousse : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_municipale_montr%C3%A9alaise_de_2009

      Louise Harel a mené tout le long mais a pris une plonge vers la fin à cause d’histoires de corruption avec son bras droit Benoit Labonté et Tony Accurso.
      “Between two evil, you choose the lesser one.” peut-être ? Il était déjà la, donc plus connu. Elle était une femme. Qui ne parle pas trop anglais …

      Alain Lajoie

    • @ F Cardinal

      Je vous réponds + tard (travail…).

      Oui, un peu dur. J’y reviendrai.

    • L’argent ca achète ton siège. La collusion et la corruption pour des élections clé en main personne ne s’en rappel.

      Le maudit argent est une plaie dans nos sociétés. On n’a qu’a regardé ce qui se passe chez nos voisins du sud… combien de milliards dépenser pour faire élire un démocrate ou un républicain.

      Ca rends vraiment malade de voir ca et chez eux ils ont tous vote pour ca, c’est légal. Tu veux t’acheter un président pas de problème ce sera juste un petit pourcentage de ta fortune de milliardaire et on va travailler fort pour le faire élire avec ton cash et celui des autres qui ont le meme idéal que toi.

      6 milliards cette campagne… indécent.

    • Victime de sa naïveté et de son aveuglement, ouais!
      R. Ducharme

    • Pourquoi avoir réélu Tremblay il y a 3 ans?
      Je ne suis plus 100% certain mais il me semble bien avoir voté pour Tremblay aussi… à défaut de mieux. Là était le problème il y a 4 ans.

      Face à Tremblay, Louise Harel dont le bras droit je le rappelle, était Benoit Labonté qui a quitté en pleine campagne suite à des allégations de fraude de financement. Ce même Labonté était mon maire d’arrondissement, lui qui avait passé 4 ans a louvoyer d’un parti à l’autre, 4 ans à tenter de préparer sa place à la mairie. Lui aussi qui avait dépensé tout son budget discrétionnaire en repas au restaurant plutôt qu’en projet dans l’arrondissement. Alors de voir Harel avec lui comme no2, non merci.
      (C’est sans oublier les anglos pour qui Harel, une ancienne péquiste, devait surement être un non absolu!)

      Reste Labonté. Qui a de bien bonnes idées sur certains sujets, mais qui reste tellement imprévisible et… illuminé parfois. Je ne le verrais toujours pas à la tête de la ville. Et je suis loin d’être le seul.

      Voilà comment Tremblay fut réélu.

    • Pourquoi Gérald Tremblay a été réélu? C’est simple: Au québec on ne vote jamais “pour” mais plutôt “contre”. (le meilleur exemple fut le Bloc Québécois qui nous a permis de voter “contre” les libéraux et les conservateurs durant 20 ans).

      Selon moi, Gérald Tremblay a été réélu car les Montréalais ont voté “contre” Louise Harel et Richard bergeron.

    • Pourquoi avoir réélu Tremblay il y a 3 ans?
      Je ne suis plus 100% certain mais il me semble bien avoir voté pour Tremblay aussi… à défaut de mieux. Là était le problème il y a 4 ans.

      Face à Tremblay, Louise Harel dont le bras droit je le rappelle, était Benoit Labonté qui a quitté en pleine campagne suite à des allégations de fraude de financement. Ce même Labonté était mon maire d’arrondissement, lui qui avait passé 4 ans a louvoyer d’un parti à l’autre, 4 ans à tenter de préparer sa place à la mairie. Lui aussi qui avait dépensé tout son budget discrétionnaire en repas au restaurant plutôt qu’en projet dans l’arrondissement. Alors de voir Harel avec lui comme no2, non merci.
      (C’est sans oublier les anglos pour qui Harel, une ancienne péquiste, devait surement être un non absolu!)

      Reste Labonté. Qui a de bien bonnes idées sur certains sujets, mais qui reste tellement imprévisible et… illuminé parfois. Je ne le verrais toujours pas à la tête de la ville. Et je suis loin d’être le seul.

      Voilà comment Tremblay fut réélu.

      M.Ménard

    • Mon commentaire n’a pas passé, peut-être à cause de ma formulation. Pourtant la réponse à votre question s’y trouvait. Je me réessaye, sur un autre ton.

      Je pense que la communauté anglophone (dont le vote est quand même décisif) ne peut pas envisager de voter pour une souverainiste, même au niveau municipal. Donc elle s’est tourné vers Gérald Tremblay, en se disant que malgré ses travers, il reste toujours moins pire qu’une “séparatiste”. Lisez un peu des hebdos comme le Suburban, je n’invente rien.

    • M.Laporte Gérald Tremblay c’est ce même homme qui a fait espionné son vérificateur pour avoir osé dénoncer le scandale des compteurs d ‘eau, et pour le remplacé nous avons la charmeuse de serpents Louise Harel ou le twitter Denis Coderre wow

    • Pardon a MCardinal j ‘ai fait erreur sur la personne …..

    • “pourquoi les Montréalais l’ont-ils réélu pour un troisième mandat, en 2009?”

      Je présume qu’il y a autant de raisons qu’il y a eu d’électeurs. Mais votre question en a suscité une autre chez moi: La Presse n’avait-elle pas, en éditorial, appuyé M. Tremblay à la mairie?

      Marc Snyder

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité