Le blogue de François Cardinal

Archive du 1 novembre 2012

pic

Les attachés de presse de la Ville de Montréal et du ministère des Affaires municipales travaillent fort ces jours-ci. Les journalistes sont nombreux à faire comme moi et à appeler pour éclaircir des détails techniques : telle date, tel article de loi, telle possibilité législative…

Pas plus tard que tantôt, j’ai téléphoné à la Ville pour connaître le nom du maire suppléant de Montréal, une information très importante au moment où le siège du maire Gérald Tremblay vacille.

Je laisse donc un message en ce sens sur la boîte vocale d’un des nombreux porte-parole de la Ville.

En attendant son rappel, j’ouvre mon fureteur et je tape «maire suppléant de montréal» dans Google. À mon immense étonnement, le nom qui apparaît est… Zambito!

Mon cœur fait trois tours en imaginant l’effet qu’aura cette nouvelle lorsqu’elle sera connue des Montréalais.

Je clique sur le lien, puis la réalité, plus prosaïque, apparaît : «Robert L. Zambito est nommé maire suppléant de l’arrondissement de Saint-Léonard.»

Bon. L’hystérie collective sera pour une prochaine fois.

Puis mon téléphone sonne. «Bonjour M. Cardinal, pour répondre à votre question, le maire suppléant de Montréal est Robert L. Zambito…»

Réemballement de mon cœur.

«Euh… Vous êtes sûr? Il n’est pas que le maire suppléant de Saint-Léonard?», que je demande.

Petit cliquetis de clavier dans le combiné. Silence. Malaise.

«Bon… Vous avez raison… Je vous rappelle.»

Le maire suppléant, finalement, s’avère être une «mairesse suppléante». Il s’agit de Jane Cowell-Poitras, conseillère municipale de Lachine.

Hormis le fait que les attachés de presse sont débordés et peut-être légèrement dépassés par les événements, ce que je retiens de cette anecdote, c’est que même à la Ville, on ne connaît pas le nom du maire suppléant… au point de chercher son nom sur Google.

Voilà une chose que je n’ai jamais comprise, malgré des années passées à couvrir le municipal : pourquoi le maire suppléant est-il toujours un parfait inconnu? Pourquoi le poste de vice-président américain et celui de vice-premier ministre à Québec sont-ils pris au sérieux, mais pas celui de maire suppléant?

Lire les commentaires (11)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité