Le blogue de François Cardinal

Archive du 4 juin 2012

Chaque lundi, un blogueur invité a pour mandat de nous dire de quoi Montréal a besoin. Cette semaine, au lendemain du Tour de l’île, Suzanne Lareau, PDG de Vélo Québec, se prête au jeu. N’oubliez pas de signer votre commentaire.

captLe vélo est le symbole par excellence de la qualité de vie en ville. Circuler à vélo et à pied librement insuffle une source d’humanité à une ville. Montréal a ce net avantage qui fait l’envie de plusieurs villes nord-américaines.

Misons sur cet atout et affirmons concrètement que notre vision de la mobilié durable n’est pas qu’une expression à la mode, mais une réalité qui se vit au quotidien.

Il faut augmenter l’espace dévolu aux vélos et aux piétons et continuer à réaménager les rues dans le but de diminuer la vitesse. À voir la quantité de cyclistes qui utilisent maintenant le vélo comme moyen de transport ; 1 adulte sur 4 à Montréal, plus du double d’il y a 10 ans, cela nous confirme l’énorme potentiel de conversion.

C’est un parti pris en faveur de la ville à vélo qu’il faut réaffirmer. Autorisons la circulation cycliste à double sens sur les rues résidentielles à sens uniques pour créer des cheminements plus directs pour les vélos. Colorons la ville en positionnant de nombreux SAS vélo sur les artères les plus empruntées par les cyclistes, ajoutons du stationnement vélo au centre-ville et partout où les cyclistes peinent à trouver un poteau pour accrocher leurs montures.

Mais pour convaincre plus de gens à troquer auto pour vélo, il reste encore du travail à faire. Passons à la vitesse supérieure pour 3 ans et aménageons 100 nouveaux km de voie cyclables utilitaires par année. Développons des voies cyclables à sens unique et plus larges sur les axes les plus achalandés. Multiplions des liens est-ouest et sud-nord, comme dans l’axe St-Laurent. Aménageons de nouvelles voies réservées pour bus qui acceptent les vélos. Créons des vélo-boulevards où la circulation cycliste serait priorisée.

Créons des espaces piétons permanents. Une rue piétonne n’est pas un festival, c’est un aménagement conçu pour vivre à l’année. La rue Ste-Catherine est toute désignée pour être piétonne, du quartier des affaires jusqu’au pont Jacques-Cartier.

Montréal doit poursuivre son affirmation et marquer l’imaginaire de ses citoyens et visiteurs si nous voulons conserver ce fabuleux atout qui nous distingue.

Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2012
    D L Ma Me J V S
    « juin   sept »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité