Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 6 avril 2012 | Mise en ligne à 8h00 | Commenter Commentaires (6)

    Infrastructures: trois projets inspirants vus à Calgary…

    calatrava

    Afin d’encourager un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés. Merci.

    Certains lecteurs m’ont demandé pourquoi Calgary? D’autres m’ont carrément dit que je perdais mon temps en tentant d’y trouver des projets inspirants pour Montréal…

    C’est vrai qu’il y a mieux, Vancouver, Portland, Berlin, Copenhague et tant qu’à faire, Tokyo…

    Mais trop souvent, les inspirations qui nous viennent de loin, de villes n’ayant pas du tout notre climat et nos contraintes ne sont que des projets pour faire rêver, sans application possible à Montréal.

    «J’ai souvent reçu des commentaires de professionnels de la Ville de Montréal à l’effet que si nos exemples inspirants provenaient de Calgary, ils auraient davantage d’impact pour eux», m’a d’ailleurs confié Luc Rabouin, du Centre d’écologie urbaine.

    Voici donc trois infrastructures récentes qui pourraient avoir un impact auprès des professionnels de la Ville de Montréal…

    1) Un tronçon cyclable signé par un architecte

    calatrava2La Ville de Calgary a inauguré, il y a dix jours, un nouveau pont dédié aux piétons et cyclistes au-dessus du Bow River. Sa particularité : il a été conçu par le «starchitect» Santiago Calatrava, rien de moins…

    Le Peace bridge est un tube rouge sans aucun pilier formé d’une toile en X qui ne ressemble à rien de connu, pas même aux autres projets de Calatrava. Le pont couvert vise à inciter les navetteurs, été comme hiver, à délaisser tranquillement leur auto dans l’optique où la population de la ville est appeler à doubler d’ici 2035!

    Disons-le tout de suite, Montréal n’a pas les moyens d’inviter un architecte de réputation internationale pour concevoir un petit pont (il a coûté 15 M $). Comme il n’a pas les moyens d’attirer le «starchitect» Norman Foster pour construire un immense gratte-ciel, comme il est en train de le faire ici avec The Bow.

    L’idée est plutôt de prendre exemple sur l’audace de Calgary qui n’a pas hésité à avoir recours à un architecte qui n’a pas froid aux yeux (peu importe son nom) pour concevoir un pont… qui n’est ni majeur ni destiné aux automobilistes.

    Du coup, la Ville envoie un message clair : les moyens de transport actif ont autant d’importance sinon plus, dans la liste des projets d’avenir prioritaires, que les transports motorisés.

    2) Un viaduc dessiné pour ceux qui passent en dessous…

    viaducTrop souvent, les viaducs ferroviaires sont des endroits glauques que fuient les piétons et les cyclistes. Ils sont mal éclairées, sales, étroits, bref peu invitants. Pensons au viaduc qui surplombe le boulevard Saint-Laurent, à la hauteur du boulevard Rosemont.

    Pour éviter de répéter ce genre d’erreurs, Calgary s’est dotée de lignes directrices permettant de concevoir des viaducs ferroviaires sans oublier ceux qui passeront en dessous. On parle quasiment d’une révolution…

    Un tout nouveau viaduc vient d’ailleurs d’être construit avec cette philosophie en tête, dans l’axe de la 4e rue SE. Grâce à des fonds provenant du développement des quartiers avoisinants, la Ville a conçu un ouvrage remarquablement invitant : les murs sont de couleurs pâles, la lumière du jour y pénètre en grande partie, les garde-fous sont délicats, les espaces pour cyclistes et piétons sont larges et séparés, l’éclairage est très design.

    Intéressant! D’autant que la Ville souhaite, éventuellement, refaire les viaducs existants en se calquant sur ce modèle très réussi.

    3) Une base militaire devenue village urbain…

    gw8Quelques années avant Montréal, Calgary s’est retrouvée avec un vaste terrain à développer à quelques minutes du centre-ville. Et elle a su en faire un véritable village du XXIe siècle, que Christian Savard de Vivre en ville m’a fortement suggéré de visiter. Avec raison.

    Garrison Woods est une ancienne base militaire abandonnée en 1998. Divisée en lotissement, on a consacré 65 hectares au développement résidentiel et commercial (l’hippodrome fait 43 hectares).

    Voici comment. On a longuement consulté et planifié avant de développer, d’abord et avant tout. La consultation, à elle seule, a pris 17 mois, la plus longue de l’histoire de la ville. On a accepté que le projet coûte un peu plus cher qu’un banal développement uniforme de banlieue (+30%).

    Puis on a développé en fonction des résidents, non pas des gains des promoteurs. On a ainsi développé une grande diversité de logements (et de styles architecturaux), de petites maisons avec cour arrière, des condos, des appartements, en maintenant à la fois de vastes espaces publics et une bonne densité (25 logements par hectare).

    Plus encore, on a pensé à la trame publique avant de construire, contrairement à ce qu’on a fait à Griffintown, par exemple. Les parcs, squares, espaces verts communs et espaces paysagers privés occupent 8 % de la superficie, ce à quoi on peut ajouter des ruelles (oui, oui!), des petits passages piétons et des routes adaptées au transport actif.

    Selon l’urbaniste principale de Calgary à l’époque, Linda Hackman, ce projet a représenté «un véritable apprentissage pour Calgary», tout simplement parce que la Ville a pris le temps et a consacré les ressources nécessaires pour bien faire…

    Tags:


    • il ne faudrait pas oublier de mentionner les dépassements de coûts engendrés par la construction du Peace bridge. Ainsi que son positionnement douteux. Mais il est vrai que ce pont est vraiment beau. Tout comme le bow tower.

    • Hugues Tremblay

    • Bonjour,
      Merci d’avoir la créativité de nous faire visiter, à votre façon, cette ville en effervescence qu’est Calgary.

      C’est pour ce genre d’article que j’aime lire les journaux. Un papier qui jongle avec des thèmes aussi diversifiés. Vous nous présentez cette métropole du point de vue architectural, du design urbain, de développement économique et social, de la démocratie, de l’innovation, de l’immobilier, du transport et j’en passe.

      Lorsque l’on parle de développement durable on s’arrête souvent à comprendre les trois piliers principaux qui le définissent. C’est-à-dire le développement économique, social et environnemental.

      Nous devons être d’accord avec cette approche, mais elle est peut être incomplète. Le type de développement qui doit inspirer la population c’est celui qui est durable et intégré.

      Le développement de nos villages, de nos villes, de notre société doit prendre en considération le plus d’acteurs possibles et avoir l’audace de réfléchir à des projets qui rassemblent, mobilisent et rendent fier la population.

      Il est vrai que la mise en place de ce genre de projet est plus long, exigent une écoute intéressée des gens impliqués et forcent à la créativité. Toutefois, nous savons tous que ces quelques mois supplémentaires et les efforts qui y sont investis sont essentiels et à long terme et bénéfiques pour tous.

      David B.

    • J’habite Calgary depuis maintenant 4 ans et je peux vous dire que c’est une ville en pleine essor! Oui il y a eu depassement de cout pour le Peace Bridge mais la plupart des projets sont realiser ‘on time’ et ‘on budget’. La magnifique Bow Tower n’a pris que 18 mois a construire! J’ose pas imaginer combien de temps ce projet prendrait a Montreal avec toute la bureaucratie et les syndicats! Une autre chose, vous aviez dit que le transport en commun laissait a desirer, je ne suis pas certain de vous suivre car les investissements sont enorme et le C-train se rendra du nord au sud, d’est en ouest d’ici peu. En plus, le C-train est gratuit a l’interieur du centre-ville, qui n’a rien a comparer a Montreal! P-e pas le meme glamour mais le downtown Calgary est plus propre et beaucoup moins d’itinerants! De mon humble opinion, Calgary est une ville plus charmante que Montreal du au respect de la propreter ainsi que la vue sur les rocheuses dependant notre position dans la ville. Je suis dans le domaine de la construction et je crois que presentement, la ville developpe 15 communauter differentes! C’est quelque chose. Au plaisir de partager avec vous.

      Marc Plamondon

    • @kbaye
      Très intéressant.

      B Plante

    • Je suis contre les piste cyclable en milieu urbain,les cyclistes sont isolé sur une bande étroite avec un faux sentiment de sécurité par rapport au automobilistes.C’est le chaos plus personne ne respecte le code de la sécurité routière,alors ceux qui ont peur des automobiliste roulent sur les trottoirs, (tassezvous les piétons) en sens inverse.il y a même des voies partagés en sens inverse,ce qui est parfait pour se taper un camion en pleine figure et se retrouver a l’hôpital avec ses dents dans les mains.je suis pour le partage de la route ,pour le civisme,pour rouler avec les autos.
      richard lecuyer

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2013
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité