Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 28 mars 2012 | Mise en ligne à 11h51 | Commenter Commentaires (38)

    Sécurité: Montréal veut le beurre et l’argent du beurre…

    BX220_3332_9

    Afin d’encourager un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés. Merci.

    Gérald Tremblay n’en peut plus de ces débordements que doit encadrer son service de sécurité, sa police, ses pompiers.

    Le maire est bien heureux de compter sur autant de festivals et d’universités sur son île. Il est fier de la place qu’occupe sa ville dans l’économie du savoir, il se vante de la richesse culturelle de sa métropole.

    Mais Bon Dieu!, ne lui parlez plus de tous ces dommages collatéraux que tout cela génère et qu’il n’a d’autres choix que de gérer… et de payer. Il n’en peut tout simplement plus! Et il le fera bientôt savoir au ministre de la Sécurité publique, Robert Dutil, qu’il invitera à assumer une partie de ces frais sous la forme d’une «prime à la métropole» de 35 millions $.

    Après tout, fait-il remarquer, Québec profite des festivals par les entrées de taxes qu’ils génèrent. Et il est à l’origine de ces manifestations quotidiennes d’étudiants dans les rues de sa ville.

    Qu’il paye, donc…

    Curieux argumentaire, non? Surtout venant d’un maire de grande ville, d’un maire qui réclame une plus grande autonomie, d’un maire qui souhaite que sa municipalité soit traitée comme une véritable métropole…

    Tant qu’à faire, envoyons les universités, les festivals et les manifestations en banlieue, eux aussi… Je suis certain que Laval et le DIX-30 se réjouiraient d’avoir à payer un peu plus cher pour la police… en échange d’un tel afflux de personnes.

    Je plaisante, évidemment. Mais il y a néanmoins un fond de vérité dans cette boutade : les festivals et les universités, desquels proviennent les débordements, offrent bien plus de bénéfices que de dommages collatéraux.

    Si Montréal veut les premiers, il doit assumer ces derniers, non?


    • Mon père est allé a Paris il y a quelques temps et durant son séjour il y avait une grosse manifestation. À l’arrière du ”peloton de manifestants” les employés de la ville travaillaient déjà à ramasser les pancartes, les déchets et autre grabuge laissé derrière. C’était rapide, propre et efficace. Je ne sais pas si ça fonctionne encore de cette manière mais je trouve l’idée bonne.

      Sur une autre note, parlant de manifestations et d’université… je regardais ça… 1625$ sur 5 ans, c’est 325$ par année… donc 325$ / 52 semaines = 6.25$ par semaine… Donc une pinte de bière de moins par semaine et l’augmentation des frais passe comme dans du beurre…

      Vincent Lauzon

    • …S’agisant des manifs causées par des décisions gouvernementales et sur lesquelles la ville n’a aucun pouvoir, des contributions ponctuelles et strictement «ad hoc» pourraient peut-être se justifier.

      Mais sur le reste, comme le disent les Américains:«It comes with the territory». Sur ce chapître, vous avez raison.

      J-F. Couture.

    • hey , charest veut nous passer une diminution de service pour les memes impots , je sais pas pour vous lmais la hausse des frais c’est pas ma fille qui va les payer , moi par contre c’est sur .
      maintenant quand je paye mes taxes et impots comme tout (rare) travailleur , c’est dans le cadre d’un accord tacite avec le gouvernement du Quebec , et ce contract stipule que l’education c’est publique , pas semi public avec participation prives (moi )
      donc M. Charest , bachand et c’est quoi deja son nom a la ministre de l’educ ? ….. arangez vous avec vos patentes a gosses et vos budgets d’amateurs (serieux si je gerais mon foyer comme vous gerez la province en peletant les dettes en avant , j’aurais plus besoins de travailler) et choisissez entre l’augmentation des frais ou les points d’impots que je paye deja pour ca , mais une chiose de sur vous aurez pas les deux

      tom bombal mtl

    • Quand j’ai entendu M. Tremblay brailler à la radio/télé qu’il voulait que Québec l’aide, eh misère que j’ai eu honte d’être Montréalais.

      Le problème de Montréal, c’est qu’elle a des politiciens qui penchent tous du même bord : ils veulent tous plus d’argent, plus de taxes. Y’a n’a pas un qui veut faire le ménage et couper dans les “services”.

      Éric Bourque

    • Les festivals paient pour le nettoyage à ce que je sache ?

      Qu’ils envoient la facture de nettoyage après-manif à la (manque de ) CLASSE plutot qu’au gouvernement. Utilisateur-payeur pour une fois ;-)

      Alain Lajoie

    • Votre calcul est de mauvaise foi, vous ne dites pas que les petites municipalités sans service de police obtiennent gratuitement les services de la SQ, que la ville de Québec reçoit 6 millions en tant que Capital National.

      Québec a le beurre et l’argent du beure, les petites municipalités aussi mais les Montréalais, en bon moutons, se laissent tondre encore une fois et on devrait dire merci?

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • @ Bernard Théroux

      La SQ est assumée à 50% par les villes qui en profitent. Ensuite, Montréal reçoit un financement particulier pour les infrastructures, le transport collectif et les équipements sportifs, entre autres. Enfin, la métropole profite beaucoup du fait qu’elle est une métropole (équipe de la LNH, universités, spectacles à grand déploiement, etc), justement.

      François Cardinal

    • @vince3215,

      on voit que vous ne savez pas calculer et que vous n’avez rien compris. Les hausses fonctionnent comme suit: Année 1: frais année 0 + 325$, Année 2: frais année 1 + 325$, Année 3: frais année 2 + 325$, Année 4: frais année 3 + 325$, Année 5: frais année 4 + 325$.

      Une augmentation cumulative de 325$/année pendant cinq ans pour atteindre une augmentation totale de 1625$/année pour cette année-là et les années consécutives.

      Donc, votre petit calcul n’est valable que pour cette année. Pour l’an prochain c’est le double, l’année suivante le triple et ainsi de suite. Au final, c’est 75% d’augmentation. Dites-moi, il y a quelque chose pour lequel vous seriez heureux de voir une augmentation de 75% dans votre vie? Disons votre essence par exemple? Vos impôts? Votre loyer? Votre électricité? Et même votre bière?

      Je récapitule pour m’assurer que vous avez bien compris:

      Augmentation pour chaque année:

      2012: +325$
      2012: +650$
      2013: +975$
      2013: +1300$
      2014: +1635$

      Vous n’êtes pas le seul et il n’est guère étonnant de voir la hargne de gens aussi peu informés que vous. L’ignorance est une tare, vous le démontrez bien.

      David Savard

    • Le ministre Bachand a déjà répondu Non au Maire TRemblay en ce qui concerne sa demande de partager les coûts. Il ne faut pas oublier qu’à toutes les années, une loi spéciale est votée à Québec afin de verser à la Métropole un demi milliard de dollars pour payer les fonds de pension de vos policiers, votre service de sécurité, vos pompiers, etc… Je crois que cela devrait être suffisant.

      Je ne crois pas que vous lirez des articles sur cette loi spéciale dans La Presse!

      Sylvie Marchand, Québec

    • @vince3215
      Vous avez le droit de ne pas être d’accord avec les revendications des étudiants, mais il ne faut pas dire n’importe quoi !
      325$ d’augmentation par année sur 5 ans veut dire :
      1ère année : 325$, donc 6,25$ de plus par semaine ;
      2e année : 650$, donc 12,50$ de plus par semaine ;
      3e année : 975 $, donc 18,75$ de plus par semaine ;
      4e année : 1300$, donc 25$ de plus par semaine ;
      5e année : 1625$, donc 31,25$ de plus par semaine.

      Lâchez l’argument de la bière SVP. Si du temps que vous étiez et que j’étais étudiante (je le suis encore mais en rédaction de thèse, heureusement ça coûte beaucoup moins cher), les gouvenements avaient été moins frileux à augmenter raisonnablement les droits de scolarité, nous n’en serions pas là aujourd’hui.

      Ceux qui ont profité du système généreux dans le passé devraient être modérés dans leurs commentaires selon moi ! Les étudiants dans le passé m’étaient pas tous vertueux, ils en ont bu de la bière eux aussi !

      Et pour en revenir au sujet principal ici, la ville de Montréal profite de grandes retombées seulement avec tous les étudiants qui viennent rester ici pour étudier. M. Tremblay doit vivre avec les inconvénients comme les avantages de cette situation.

      Véronique Houde

    • Qui se porte à la défense du petit commerçant au centre-ville qui voit sa clientèle fuire depuis un mois. Qui prend la défense du livreur qui perd des centaines de dollars pris dans les bouchons au centre-ville ou du vendeur itinérant qui n’a pas le choix de prendre sa voiture pour aller rencontrer ses clients au centre-ville. Ces gens paye des taxes et il est temps que la police fasse son travail qui est de s’assurer que la voie publique est libre.

      La révolution de garderie à assé durer, La SQ et la GRC doivent débarquer à Montréal au plus vite et rétablir la loi et l’ordre.

      Vincent

    • @François Cardinal

      Attendez, vous parlez du financement pour la sécurité ou en général? Si vous parlez du financement en général de Montréal vous disiez vous-même au lendemain du dépôt du budget que Montréal ne recevait pas sa juste part du gouvernement sauf dans le budget de cette année.

      Pourriez-vous clairifiez?

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • @ Bernard Théroux

      Montréal ne reçoit pas sa juste part dans certains dossiers, et elle ne reçoit pas suffisamment d’argent dans d’autres dossiers. Ce qui ne veut pas dire que toutes les demandes Montréal sont justifiées. Dans ce cas-ci, on demande une enveloppe de 35 M $ de façon un peu trop large et arbitraire, à mon avis.

      François Cardinal

    • @vince8520,

      les étudiants sont des adultes, le mépris que vous affichez en parlant de garderie est inacceptable. Ils sont tout autant citoyens que vous. Que les commerçants aillent secouer le PLQ, Charest et Bachand qui ont créé et généré cette crise de toutes pièces. Et vos petits commerçants, ils accepteraient une hausse de 75% de leurs taxes d’affaire sans rien faire?

      Vous visez la mauvaise cible.

      David Savard

    • il est grand temps que montréal ait un endroit officiel pour faire de manifestations comme à washington ça éviterait des débordements

      albert bela

    • Plutôt que de se plaindre le maire Tremblay devrait avoir le courage de voter un règlement interdisant la cagoule et les masques lors de manifestations et d’apliquer ce règlement.

      Le maire devrait avoir aussi le courage de mettre à l’amende un association étudiante, la CLASSE qui enfreint tous les règlements de la Ville (parcours non divulgués, casse fréquentes, agressivité des étudiants, insultes envers les policiers).

      Le maire devrait avoir le courage de donner des contraventions aux étudiants qui continuellement bloquent le Port de Montréal et des artères vitales pour l’économie de Montréal.

      Car ce que veut la CLASSE c’est la gratuité universitaire, qui est aussi utopique que le discours de M. Nadeau-Dubois.

      Quand le chat n’est pas là les souris danse, le problème c’est que le chat s’appel Gérald Tremblay.

      Guy Bouchard

    • En réponse à re3e,

      l’éducation au Québec est déjà gratuite jusqu’au cegep…

      Pour ce qui est des universités, c’est un CHOIX que font les étudiants de poursuivre leurs études.
      Qu’ils paient alors pour ça. Tout a été gratuit jusque là, alors, pour avoir un emploi plus payant,
      après leur stage universitaire, que ces étudiants fassent leur part.

      Quant au “pas de CLASSE”, qui dirige cette association de casseurs, il a fait ses études AU PRIVÉ !
      Donc, pour lui, ce n’est certes pas l’argent qui le dérange. Dans quelques années, il va être promu à la tête d’une centrale syndicale… il est en train de faire ses CLASSES !!!!!

      R. Hayes (Cochon de payeur écoeuré de payer pour les autres)

    • Les étudiants ont le dos large ces temps-ci.
      Quel gel?
      En 1985 soit il y a 27 ans, les frais étaient de 657.00$ (plus ou moins) pour l’université.
      Aujourd’hui, 1650.00$ (plus ou moins). Donc près de 300% de plus qu’il y a 27 ans.
      Y a pas juste les étudiants qui en fument du bon, le maire et Charest et sa clique sont plus gelés que ce qu’ils affirment.

      Tremblay devrait prendre exemple sur Ferrandez, en bas de 15cm, on déneige pas.
      En bas de 1000 étudiants, on n’evoie pas la police. Mouahaha.

    • Signature: L. Trépanier

    • @piedoq 17:03 Et au lieu d’un Lincoln on met un gros Charest ou Labeaume assis sur un trône?

      L. Trépanier

    • Pour les manifestations des étudiants, qu’on envoient la facture aux associations concernés, ce m’apparait très simple. Par le passé, lors de grève sauvage dans le milieu du travail, on n’a pas hésiter a envoyer la facture aux associations syndicales, quand la FTQ a investi l’hôtel de ville de Montréal après avoir briser les grandes portes, ils furent poursuivis et condamner. Apprendre à vivre en société ça fait partie de l’apprentissage d’un étudiant.

      Pierre Dauphinais

    • Pour rectifier une attitude déplaisante envers les boomers

      J’ai fait mes études universitaires 1972-1974; le salaire minimum était alors sous la barre des $2.00
      Donc pour payer $600, j’ai travaillé 300 heures(10 semaines) durant l’été en jobbines

      Aujourd’hui $1650 au salaire minimum de $9.50ca prend 160 heures (5 semaines) pour payer ses études avec des jobbines d’étudiant

      donc je me sens tres dégagé de dire que je n’ eprouve que tres peu de sympathie pour ce mouvement étudiant;
      La pancarte principale qu’on voit aux “nouvelles” , c’est ; ” Investissons dans l’Éducation”

      J’en suis fort aise mais alors Pourquoi ne voulez-vous pas faire votre petite part???
      Votre message tombe a plat: ” nous voulons que les autres investissent mais pas nous!

      Le mouvement étudiant est un mouv réactionnaire et non socialiste ni social-démocrate; c’est juste un gros -”Pas Dans Ma Cour”- Je veux pas payer-
      ————————————————————————————————————-
      Pour en revenir au sujet principal je ne sais pas si les réclamations du maire Tremblay sont justifiables mais je sais que le foyer principal de l’ultra-gauche est à Montréal…Alors le maire ne peut plaider qu’il est envahi par des “provinciaux” venu manifester dans sa ville.
      C,est sa ville qui mene la troupe!

      A Québec pour la St-Jean Baptiste , ce sont des gens de l’extérieur a la cité qui causent du grabuge . Je sais que le maire Labaume a triplé la police municipale l,an dernier pour cet évenement (aux frais de la ville) mais je pense qu’il recoit aussiune compensation provinciale et l’aide de la sureté provinciale
      jacque Bougie de Québec

    • @soue

      28 mars 2012
      14h41

      Comme d’habitude quand vous intervenez sur un sujet Montréalais vous tronquez les faits. Le gouvernement du Québec n’a fait qu’un “cadeau” de $240 millions à la ville de Montréal en 2004 pour réduire le déficit actuariel des caisses de retraite de ses employés, on est très loin du soit-disant demi millions de dollars que le gouvernement de Québec donnerait à Montréal à chaque années comme vous le laissez croire madame. La générosité des contribuables de toute la province ne se limite pas à Montréal. Le gouvernement Charest a également décidé de donner un gros coup de pouce à la caisse de retraite de la Ville de Québec, mais ce petit détail n’a pas tellement d’importance n’est-ce pas.
      http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/michel-girard/201103/14/01-4378950-quebec-doit-il-contribuer-aux-caisses-de-retraite-municipales.php

      Michel Raymond

    • @ François Cardinal

      Est-ce que vous niez le déficit fiscal envers Montréal? Le reste qu’on ne finance trop pour peinturer les bornes fontaines mais qu’au total les Montréal arrête de payer pour l’ensemble des contribuables moi ça ma va.

      Maintenant sur le sujet que Montréal retire les avantages et ne veut pas payer pour les inconvénients. Qui paie pour la tranquillité des gens à St-Meu-Meu? Qui paie pour la route qui va à St-Meu-Meu, qui paie pour l;’élargissement des routes à Montréal pour permettre aux St-Meu-Meutiens, d’aller au CHUM, à L’aéroport, au Centre Bell, etc..

      Votre problème est un problème de sémantique, vous ne voulez pas que sur le chèque envoyé à Montréal il soit inscrit « sécurité » mais « métropole…. Ok

      Ceci dit la tactique a bien fonctionné pour Québec qui elle reçoit 6 millions pour la sécurité vu que le parlement est à Québec.

      Vous comme moi on sait que Québec existe grâce au fonctionnaire et au parlement, dire que la ville retire des biens faits de ce fait est une vérité de La Palice.

      Payer 6 millions en plus, s’il y a exagération c’est plutôt là.

      De plus j’ai déjà entendu le maire Tremblay lors d’un bilan l’automne dernier à Radio-Canada dire que si c’était à refaire, il parlait entre autre de la rue Notre-Dame. Au lieu de tout réglé d’un coup il fonctionnerait avec la technique des petits pas. Faire ce sur quoi on s’entend et poursuivre le dialogue sur le reste.

      D’ailleurs ça vaut combien le fait d’être reconnue « MÉTROPOLE »!!! Rien mais si on démontre point par point l’iniquité envers les Montréalais ce sera moins un dialogue de sourd.

      Désolé mais si Montréal a des avantage à être Montréal, Laval a des avantages à Laval, sans les inconvénient de la grande ville et St-Meu-Meu a des avantages aussi. Que tout le monde paie sa facture pour ses services et sa partie des équipements communs.

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • @soue

      Sur ce sujet Mlle de Québec vous êtes très mal placé pour parler. Québec reçoit 6 millions par année.

      Vous voulez l’équité fiscal? D’accord ça me va on va déménager quelque ministère à Montréal afin de régler l’inéquité fiscal.

      La moitié des fonctionnaires du Québec sont dans la ville de Québec mais la population est à Montréal.

      Que chaque région est un nombre de fonctionnaire équivalent à son poid démographique avec plus ou moins 10%.

      L’économie de Québec imploserait.

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • et charest avec les frais de scolarites et les les memes impots , il veut pas le beurre l’argent du beurre et le c|_| |_ de la cremiere aussi ?
      c’est symptomatique de tout poste de gestion publique aujourd’hui , 1) l’irresponsabilité , et l’impuissance avec comme seul solution de taxer le labeur de la classe moyenne , MEUH !

      tom bombal mtl

    • @jacriver

      Merci d’illustrer le fait que votre génération porte bien son surnom: la « me generation ». Moi moi moi, mon nombril, ma situation, et cette incapacité énervante de voir plus loin… Surtout que c’est un peu nono de comparer deux époques: quand vous étiez jeune, un salaire suffisait pour faire vivre une famille. Comparez le prix d’un logement ou d’une maison d’alors avec le salaire que vous gagniez à l’époque, et faites le même calcul maintenant pour une personne débutant dans le même secteur que vous. Vous voyez bien que vous comparez des pommes et des oranges !

      Maintenant, laissez-moi vous faire voir ce qui se passe en dehors de votre nombril. Des étudiants endettés, ça veut dire des adultes qui vont devoir retarder l’achat de leur première maison, leur premier enfant, et tout ça a des incidences sur la société dans son ensemble – et pas juste sur votre nombril. Plus un couple attendra avant d’avoir un premier enfant, moins ils risquent d’en faire, et il y aura moins de gens pour payer votre pension et s’occuper de vous dans vos vieux jours. Pis: certains étudiants risquent d’abandonner leurs études.

      Parce que, voyez-vous, à votre époque, le taux de diplomation universitaire était nettement plus bas, et rares étaient les emplois qui réclamaient un bacc. Même les enseignants universitaires pouvaient s’en tirer avec une maîtrise, alors que l’on exige maintenant un doctorat, et même souvent un post-doctorat. Nous sommes dans une économie du savoir, et il sera de plus en plus indispensable d’avoir soit un diplôme universitaire, soit un diplôme spécialisé. Les pays qui ne seront pas en mesure de rendre l’éducation la plus accessible possible risquent de se faire dépasser.

      En espérant, vous avoir amené à voir autre chose que votre nombril.

      Un « vieux x » qui en a assez des attitudes nombrilistes des gens de sa génération et de celle qui l’a précédée.

      Stéphane Thibodeau

    • @stridulation

      Ce blog est sur Montréal, vous voulez parler des frais universitaire, ça me va. Mais sur un autre blogue.

      On se retrouve sur un post du Blogue de Lagacé, des éditos, du Grand Parleurs ou autre dans un post qui concerne ce sujet et on échange.

      Ce sera un plaisir de un, vous démontrer que les augmentations des frais de scolarité ne sont que justice social sans AUCUN impact quant à l’accessibilité.

      Je suis en 66 classé moi dans la génération que vous voudrez.

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • @nike

      Euh, j’attends votre démonstration ici… J’ai hâte de lire vos arguments, mais je crains qu’ils ne se résument qu’à une démonstration comptable à courte vue.

      Stéphane Thibodeau

    • @stridulation : Si je me fit à votre raisonnement dans lequel notre société doit être une société de savoir pour continuer d’être compétitive, nous devrions retirer le plus tôt possible tout les programmes de “vents”, en retirant du marché les 200 sociologues,les 300 philosophes, les 400 “Z’artiste” et tout les autres décrocheurs de subvention ou serveur de bistro, nous aurions en masse de budget pour réduire les coûts dans des programmes concrets qui amene une réelle productivité matérielle et intellectuelle.

      Pourquoi c’est toujours des étudiants dans des programmes de “vent” qui sont en première ligne des piquet de grève, peut-être savent-t-ils très fort que leurs programme n’a que peu de chance de mener à un boulot rentable.

      Sincèrement, les gens qui tourne les boulettes, j’aime mieux éviter de leurs avoir payé un 3/4 de BAC en Philo, un autre 3/4 de BAC en sociologie pour finalement les voirs être bachellier en histoire.

      Les associations étudiantes devraient payé les pots cassé et il serait temps que CHAQUE individue arrêter dans une manifestation ait un cassier et une amende.

      J.Harvey.

    • @renko

      Hum, vous me comprenez mal…

      Je sais que c’est sans doute difficile à envisager pour vous, mais les gens qui étudient dans les sciences humaines contribuent aussi à l’avancement d’une société. Comme les scientifiques qui ne cherchent pas des applications immédiates à leurs découvertes font avancer la science.

      Je sais, c’est un concept très étrange…

      Stéphane Thibodeau

    • @ François Cardinal

      Si on ne fait pas la démonstration, poste budgétaire par poste budgétaire de l’injustice fiscal envers les Montréalais, comment espéré que l’on reconnaisse les besoins spécifique de Montréal.

      Désolé mais plus j’y pense moins je crois que votre approche soit porteuse pour Montréal.

      Tous au Québec ont l’impression de payer pour Montréal alors que c’est l’inverse.

      Je trouve que le fait de le prouver point par point est très concrèt pour l’électeur moyen et risque de rapporter ses fruits. En tout cas la politique que vous proné a prouver qu’elle ne mène à rien.

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • @Bernard Théroux: “En tout cas la politique que vous proné a prouver qu’elle ne mène à rien.”

      À quoi vous attendez-vous? Que reprochez-vous exactement à ce blogue, j’ai du mal à vous suivre.

      Votre approche fiscale est certainement souhaitable pour créditer Montréal de l’importance qui lui revient. Ce ne sera toutefois jamais suffisant pour convaincre tout le Québec. Des chiffres c’est comme absolument n’importe quoi: c’est à dire qu’on peu facilement les manipuler une fois placés hors contexte. Il ne suffit donc pas de lancer des chiffres au visage des Québécois pour qu’ils se remettent à croire en Montréal.

      En somme, pour convaincre on ne doit pas contraindre, mais plutôt orienter. Pour y arriver il faut être patient, nuancé et intelligent. Autrement ce n’est que de la propagande.

      Francis Huneault

    • Bon je sais, ce n’est pas le sujet mais,

      @superlulu vous affirmez:
      “En 1985 soit il y a 27 ans, les frais étaient de 657.00$ (plus ou moins) pour l’université.
      Aujourd’hui, 1650.00$ (plus ou moins). Donc près de 300% de plus qu’il y a 27 ans.
      Y a pas juste les étudiants qui en fument du bon, le maire et Charest et sa clique sont plus gelés que ce qu’ils affirment.”

      Vous avez, il y a plein d’outil en ligne que vous pouvez consulter pour vous donner une comparaison en “dollars constants” (calculateurs IPC) c’est à dire une monnaie ayant un pouvoir d’achat constant dans le temps. Sa valeur théorique est calculée pour une année donnée, et pour éliminer toute variation due à l’inflation ou la déflation.

      Or, selon cette méthode votre $657 en 1985, équivaut, en dollars constants à $1390 aujourd’hui. C’est donc 18% plus élevé aujourd’hui, et non 300%.

      Il faut quand même être honnête.

      JF Garneau

    • @francisk
      Dans son texte et dans ses répliques qu’il m’a fait l’honneur de m’écrire (;-p ), Mr Cardinal affirme qu’il ne crois pas que Montréal devrait faire de réclamation pour la sécurité puisque Montréal recolte les fruits de certaines activités qui demandent des dépenses en sécurité

      Or la ville de Québec reçoit 6 millions pour les dépenses de sécurité qu’occasonne le parlement et les différents édifices gouvernementaux. Québec existe grace au gouvernement et aux ministères.

      Deuxièmement, les habitants de petits vilage bucolique profitent de leur éloignement et de leur quiétude. Nous subissons assez souvent sur ce blog les railleries des gens des régions trop heureux dans leur campagne pour l’ignorer.

      Eux aussi profitent de leur campagne alors pourquoi paient on 50% de leur facture de la SQ?

      Donc ce qui est bon pour Québec, les régions n’est pas valable pour Montréal, selon Mr Cardinal.

      Ceci est un fait clair, précis, documenter.

      Mr Cardinal préfèrerait que le gouvernement du Québec reconnaisse Montréal comme “métropole” et lui envoie un chèque d’un milliard sans droit de regard ou cette somme sera dépensé. On a le droit de rêver.

      Moi je crois qu’au contraire, Mr Tremblay prend la bonne décision (est-ce que viens vraiment d’écrire ça?) En démontrant comment Montréal a des défis au niveau de la sécurité que son statut de Métropole engendre, que le provincial le reconnaisse et paie pour.

      Est-ce que les étudiants seront 200 000 à Shawbridge? non, à Québec? non, mais à Montréal oui et c’est les Montréalais qui ramassent 100% de la facture.

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • @ le coyote63:

      Vous signez votre commentaire, et je vous cite:” un cochon de payeur écoeuré de payer pour les autres”

      Vous ne payez pas uniquement pour les autres! Les services publics, tout aussi onéreux soient-ils, vous en profitez vous aussi quand vient le temps. Vos taxes et vos impôts ne vont pas intégralement dans le poste “éducation” mais aussi dans le poste “santé” (quand vous êtes malade, vous en profitez!), dans le poste “services sociaux” (quand vous avez besoin de soins pour un problème de santé mentale ou pour vous aider à traverser une période difficile ou même tout simplement quand vous avez besoin d’informations!), etc… etc… etc… arrêtez donc de vous plaindre de payer pour les autres quand vous payez pour vous-mêmes et que lorsque vous en avez besoin de ces services, vous pouvez en bénéficier.
      Si vous voulez vraiment chiâler, chiâlez donc sur les mauvais gestionnaires de l’État (y compris les gestionnaires de l’éducation) qui sont responsables de la faillite financière de votre gouvernement.

      S. Ouellet

      PS: il y en a en masse qui critiquent Jean Charest (moi-même j’en fais partie) mais il ne s’est quand même pas élu tout seul! Il y a toujours bien des gens qui l’ont voulu Premier Ministre! En lisant tous ces blogues de Cyberpresse, il faut croire que ce sont des fantômes qui ont voté pour lui!

    • Oups: un oubli…
      Et ceux qui ont voté pour le maire Tremblay (celui de Montréal), il ne s’est quand même pas élu tout seul! Alors, chers Montréalais, sachez quoi faire lors de vos prochaines élections municipales! Allez voter pour sortir votre maire de l’Hôtel de Ville!

      S.Ouellet

    • Votre boutade est un peu courte parce que les banlieusards ne veulent pas nécessairement recevoir plus de résidants, ils veulent la paix le soir venu. Ceci dit, j’appuie la demande du maire de Montréal parce qu’en tant que contribuable et travailleur sur l’île de Montréal, il y a des inconvénients et un coût relié à toute ces manifestations, que ce soit des manifestations culturelles ou d’opinions. Si nos taxes augmentaient en conséquence, ou encore s’il y avait une coupure de service ailleurs au SPVM qui affecterait la sécurité publique – et que le maire n’aurait pas tenter d’avoir une compensation de Québec – et bien là il y aurait matière à blâmer le maire. Cette-fois çi, vous êtes dans le champ, M.Cardinal…

      John Legoaler

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2013
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  
  • Archives

  • publicité