Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 3 mars 2012 | Mise en ligne à 7h30 | Commenter Commentaires (124)

    À méditer: pourquoi les riches se sentent tout permis sur la route?

    BX098_4248_9

    Afin d’encourager un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés. Merci.

    Avez-vous remarqué? Les véhicules qui coupent les autres usagers de la route, les piétons, les cyclistes, même les autos, sont souvent de gros SUV luxueux. Plus souvent, en tout cas, que des Smart ou des Civic, disons.

    Personnellement, ça m’a toujours frappé. Comme si la taille et la valeur du véhicule donnaient à son occupant tous les droits, comme si les règlements ne s’appliquaient qu’aux autres…

    Un préjugé?

    Eh bien non, une équipe de recherche canado-américaine vient de confirmer que mon impression était juste. Publiée lundi dans les Proceedings of the National Academy of Sciences, leur étude conclut, en gros, que plus on est riche, moins on a une conduite morale…

    Carré de même.

    Pour étayer sa thèse, l’équipe dirigée par le professeur de psychologie de l’Université de Californie à Berkeley Paul Piff a procédé à sept études distinctes. Chaque fois, on observe les réactions des gens selon leur statut social.

    Deux de ses études portent sur le comportement au volant. Les chercheurs ont d’abord accordé une cote aux véhicules selon leur coût et degré de luxe grâce à une échelle de 1 (minounes) à 5 (grosses berlines et SUV).

    Puis ils se sont postés à des intersections achalandées, à Berkeley. Lors de la première étude, ils notaient quels véhicules étaient plus susceptibles d’en couper d’autres, puis lors de la deuxième, quels véhicules avaient davantage tendance à couper les piétons.

    Résultat no 1: 12,4% des véhicules en coupaient d’autres, un taux qui grimpait à 30% pour les véhicules les plus dispendieux.

    Résultat no 2: 34,9% des automobilistes traversaient un passage pour piéton sans laisser passer ce dernier, un taux qui dépassait les 45% pour les plus chers des véhicules.

    Assez convaincant, comme étude. Ce qui l’est moins, par contre, c’est l’explication du phénomène fournie par les chercheurs: l’avarice (greed).

    Aux yeux des chercheurs, en effet, cela s’explique entre autres par l’individualisme des riches, par leur moins grande dépendance aux liens sociaux, ce qui se traduirait par une absence de scrupules. Ce qu’il englobe dans la grande famille de l’avarice, ou de la cupidité.

    Possible. Mais court.

    N’y aurait-il pas d’autres explications possibles? Le côté char d’assaut des 4×4 ne les coupent-ils pas de toute interaction bienveillante avec les autres usagers de la route?

    Leur haut centre de gravité ne leur donnent-ils pas l’impression qu’ils sont au-dessus de la route, et donc des lois qui la régissent?

    Ou bien serait-ce les caractéristiques des acheteurs attirés par les SUV qui expliquent leur attitude sur la route?

    Serait-ce les publicités agressives qui conditionnent les comportements des propriétaires de gros véhicules menaçants?

    Ou encore le sentiment de stress que ressentent possiblement plus les gens qui travaillent beaucoup, et donc qui gagnent beaucoup, qui les incitent à couper ainsi leur prochain?

    Qu’en pensez-vous? Qu’est-ce qui explique, à votre avis, que «les riches» se sentent tout permis sur la route?


    • Facile! À peine 10% de la population est considérée “plus aisée” financièrement. Pourtant, il y a bien plus que 10% de ces fameux véhicules luxueux. Alors, que se passe-t-il? Ces gens là sont stressé au max, car surendetté pour payer non seulement ce véhicule mais la baraque, etc. Voilà la vraie raison pour laquelle ils n’ont aucun égard pour les autres et un grave manque de civisme. Probablement aussi un grave manque de concentration, vu leur stress incroyable.

      PS: Pas si certain qu’il y a tellement plus de mauvais conducteurs en véhicule dispendieux, qu’en minoune, mais si une enquête le dit, ça doit être vrai!

      S Beaudoin

    • J’ai lu rapidement, mais cela semble être l’attitude envers l’avarice et non l’avarice en tant que tel (plus difficile à mesurer) que les chercheurs utilisent comme variable explicative.

      Ce qui semble donner raison aux chercheurs c’est que les personnes ayant un bas statut social mais ayant une attitude positive envers l’avarice montrent des résultats similaires (i.e. un plus haut taux e comportements non éthiques) à ceux ayant un haut statut social.

      C’est vrai par contre que les auteurs auraient prendre d’autres mesures (de personnalité par exemple) question de faire de analyse de variance plus poussées.

      D.Fiset

    • @ tous

      Rappel: n’oubliez pas de signer votre commentaire, sans quoi il ne sera pas publié.

      Merci

      François Cardinal

    • Parce qu’une contravention a 200$ fait moins mal quand tu gagne 200 000$ par année que 35 000$. Donc, on s’en permet plus. Vivement un endroit où les contravention sont un pourcentage de ton salaire

      E. Bellemare

    • Je travaille dans une grosse entreprise qui emploie des gens de métier, des techniciens et des diplômés universitaires.
      Les charges de travail de ces gens varient beaucoup selon leur fonction. Il est reconnu que les cadres de l’entreprise ont des journées très chargées. On remarque immédiatement un cadre de haut niveau à la vitesse qu’il marche dans les couloirs de l’entreprise (on se demande même parfois s’ils ne sont pas sur le point de courir).
      Je peux donc m’imaginer que ces gens sont aussi speedés une fois dans leur voiture que durant le reste de la semaine.

      B Rheaume

    • Désolé, j’ai oublié de signer de mon dernier commentaire:

      Dans les explications alternatives suggérées, il y a plusieurs cas d’oeufs et de la poule, sans pour autant dire qu’elles sont fausses. Une autre explication (et il est fort possible qu’il y en ai plus qu’une) est que les riches sont plus insensibles à la perte de revenu occasionné par une contravention: une contravention de 100$ n’a pas la même signification pour un conducteur de minoune ‘87 avec sièges en poil que pour celui au volant d’une sportive européenne de l’année.

      L’argument du centre de gravité est intéressant car mon impression de conduite étant plus jeune dans le SUV de papa et la compacte de maman était assez différent, même si je devais faire autant de niaiseries dans l’une ou dans l’autre.

      De l’autre côté j’ai eu mon premier léger accrochage dans la petite sportive japonaise de mon frère (et ai pris les plus gros risques avec aussi), et j’ai eu de vrais accidents avec des k-car (petites cylindrées) ici au Japon, donc je ne sais pas si les arguments de l’articles tiennent toujours la route. Heureusement pour tous, je ne conduis plus.

      Jean-Yves Terreault

    • Ce n’est pas que les gros véhicules qui agissent comme ça. À l’heure de pointe, pour prendre une sortie à la dernière minute, si vous voyiez le nombre de BMW, de mercedes, etc. Cette étude ne me surprend pas du tout. L’individualisme des riches, le fait de se croire tout permis puisque plus riche est ma théorie, mais une autre pourrait être aussi valable.

      M.Daoust

    • Moi je vais y aller pour l’explication donnee par l’etude. J’ai cru remarquer que les pietons riches agissaient sensiblement de cette facon aussi envers les autres pietons. J’ai deja eu une altercation avec l’un d’eux et j’ai ete surpris de voir comment tout leur revenait de droit dans leur tete. Evidemment, je ne veux pas generaliser mais je parle quand meme d’une bonne proportion.

      Yann Laliberte

    • Je suis d’accord avec votre article, et comme vous dîtes, les facteurs sont certainement en grand nombre, le “riche” pouvant avoir grandit dans un environnement qui prônait de quelque façon un esprit individualiste et opportuniste, la culture sociale lui donnant aussi un moule dans lequel il peut se retrouver, de la même façon que certains hommes vont justifier des comportements barbares en disant que c’est parce qu’ils sont des “hommes” qu’ils agissent ainsi… mais une partie me fait douter, où vous faîtes une association que gagner plus correspondrait avec le fait de travailler plus. cette partie frise l’absurdité dans bien des cas, Si c’est ainsi que ça fonctionne à la presse par contre je suis bien heureux de l’entendre, mais ailleurs, dans d’autres domaines, où il suffit de stagner assez longtemps dans une compagnie et d’être sympathique aux “bonnes” personnes qui eux aussi ont adoptés une attitude qui va miser sur l’impression plutôt que sur la performance et qui donc se voient sympathisants, ce n’est pas ces gens qui travaillent plus. j’en ai vu et en voit encore plusieurs comme ça. Sinon, parfois c’est juste question d’égo démesuré qui dépasse la raison. Une personne peut décider d’acheter un gros véhicule, c’est un bien qu’il peut montrer, symbole de puissance moderne. Une personne avec un tel égo, ne se soucie pas du bien des autres, donc n’a aucun intérêt à respecter le code de la route. Un profil type psychopathe, mais bien sur pas diagnostiqué…personne n’embaucherait ce type de gens, pourtant c’est un profil qui semble encouragé dans des entreprises qui vont permettre à des “people-person” peu productifs qui savent comment plaire aux gens pour monter dans les échelons d’une compagnie. Quelque chose que je vois davantage que des gens qui “travaillent beaucoup”, gagnent beaucoup et par ce fait doivent ne pas respecter un code de la route. Pour moi, c’est un non-sens, le code de la route est là pour la sécurité on l’a tous appris et il a été fait de façon assez simple pour que n’importe qui puisse le comprendre et l’appliquer. Ne pas l’appliquer relève d’un mauvais jugement. Chose qu’on n’accepterait pas que nos “dirigeants” aient, mais on le fait quand même, sur la route c’est un autre monde qui n’existe pas vraiment de toute façon…

      Martin T

    • Ce n’est pas parce que quelqu’un se promène en mercedes qu’il est forcément riche. Il est peut-être tout simplement endetté. D’affirmer que parce-que quelqu’un se promène dans un véhicule de luxe il est automatiquement riche c’est tout simplement absurde.

      On peut faire dire ce qu’on veut à une étude. Et malheureusement, il y aura toujours un journaliste pour y porter attention….

      F Racine

    • ce sont aussi les mêmes types de véhicules qui se retrouvent aussi souvent stationnés illégalement dans les stationnements pour handicapés

      albert bela

    • @ François Cardinal

      C’est drôle l’accointance de votre sujet avec une anecdote dont j’ai été témoin hier. J’avais rendez-vous à l’hôpital Ste-Justine. Je me rendais donc vers le stationnement des visiteurs où il y avait une file impressionnante. Après plusieurs minutes d’attente, alors que j’étais presque arrivé à l’entrée, une chic femme en SUV Lexus a coupé tout le monde en entrant par la voie inverse.

      Bien que l’occupante de la voiture me précédant se soit donné la peine d’aller lui déverser son dégoût, la fautive n’a pas bronché et continua son chemin.

      Anecdote sans doute. Rien de scientifique c’est sur. N’empêche que j’ai eu la même réflexion que votre billet. Drôle de coïncidence.

      Francis Huneault

    • Mais tout simplement par que les riches ONT tous les droits! Dans le virage à droite toute qu’a effectué l’Amérique du Nord au cours des dernières années, vous n’avez pas remarqué que l’on se bat -y compris sur ces blogues- pour que ces gens payent moins d’impôt que les minables comme nous, pour qu’ils ne soient pas tenus responsables lorsqu’ils sont directement la cause de faillites personnelles par milliers… Mieux, le fait d’avoir de l’argent est même considéré comme une preuve infaillible de vaillance: s’ils sont riches, c’est tout simplement parce qu’ils ont travaillé plus fort que les autres! Vous avez entendu ca, les infirmières, les professeurs du primaire et du secondaire? Vous vous pognez le cul! Alors ne vous étonnez pas qu’on ne vous voit même pas dans la rue… Laissez passer les riches: c’est eux qui sont les véritables atouts de la société nord-américaine moderne. Faites-vous à l’idée: ce n’est pas à la veille de changer!
      Mort aux piétons, cyclistes et autres parasites! Du train où vont les choses, vous allez voir: dans le Canada harperien, plus tu seras riche, plus ton vote sera important…

      JP Vachon

    • Si ces chercheurs avaient eu l’occasion d’en connaître plus sur ces conducteurs, ils auraient découverts, j’en suis intimement convaincu, que ce sont des gens ambitieux travaillant dans des milieux très compétitifs. Leur vie n’est menée que par un grand principe : être le meilleur, mettre le pied sur la plus haute marche du podium.

      En affaires, ils ne transigent qu’avec des gens qui leur ressemblent et ils n’ont aucun respect pour ceux qu’ils considèrent être des ratés, c’est-dire tous ceux qui ont un statut social inférieur au leur. Sur la route, le même principe s’applique : les piétons, cyclistes et conducteurs de « minounes » n’ont donc qu’à dégager ou s’incliner devant ces maîtres du monde.

      Bref, leur façon de conduire n’est que le reflet de la façon dont ils mènent leur vie. Leur devise? « Nice guys finish last ». Dommage pour eux, ils sont complètement dans le champ. Ils gâchent leur existence tout en empoisonnant (un peu) celles des autres.

      Jérôme Croteau

    • ahah!

      Ca me fait bien rire puisque je pense à mon amoureux qui se promène dans une minoune 90 de 300 000 km! (pas des dollars la, des km!)
      Bien sur il se fait tout le temps couper, comme n’importe qui. Mais quand c’est des voitures de luxe (audi, mercedes) il dit toujours en riant : “les conducteurs de char de luxe sont vraiment insouciants! faut pas couper une minoune! parce que moi, si j’y rentre dedans, j’m'en fout! une cabosse de plus ou moins ca va meme me faire rire.”

      Bref, conducteur de luxe, méfiez vous des minounes! hihi

      M-E. Tremblay

    • Pour avoir travaillé sur la livraison, on disait souvent à la blague que l’habit ne fesait pas le moine. On ne pouvait pas savoir qui nous aurait dit merci après leurs avoir ouvert une porte. Personnellement, par expérience personnel, je dirais que le manque de civiste affectent toute les classes et qu’il a des gens civilisés dans tout les classes aussi. Très dur à dire qui est pire…

      Mais que généralement, les conducteurs de vieilles acura Integra ou de Subaru étaient plus aggresif au volant.

      Je respecte l’étude sans être totalement d’accord avec elle.

      F.Collin

    • J’ai lu le même article et je me suis dit qu’il faudrait premièrement d’autre études pour venir confirmer les résultats mais bon, j’avoue que j’avais cette ”impression” là (mise à part les jeunots à casquette souvent en Civic).
      Je suis d’accord pour la théorie du cadre de la classse moyenne élévée(mise à part ceux ”travaillant” comme focntionnaire municipaux!). Ils travaillent effectivement plus et sont plus stressé. Mais je suis sûr que la pensée du style ;Je fais plus de $ donc je SUIS plus que vous alors tassez-vous!, fait partie intégrale du constat. Ha! Ego quand tu nous tiens!
      Le côté char d’assaut leur fait prendre peut-être plus de risque mais est-il relié à l’incivilité? Je ne saurais dire.

      Jean-Marc Lamothe

    • Quand j’étais enfant,je passais le journal Le Soleil. Dans le temps on passait le journal après être revenu de l’école. Les plus chialeux par ce que leur journal était mouillé ou un peu en retard étaient les propriétaires de grosses cabanes. Et ça adonnait aussi que c’était aussi les moins tippeux et ceux qui ne me donnait même pas une petite carte de Noël. Encore moins avec un dollar à l’intérieur. Ces riches qui détruisent la planète. Vous connaissez?
      F.Blitz.

    • @FC
      Bon, tant qu’à faire dans le cliché, les “riches” ils ont un chauffeur, qui est probablement “pôvre”, et gnagnagnagna.
      C’est tellement anecdotique comme étude, je suis parfaitement d’accord avec @f-roots.
      Tellement de variables dans cette “étude”. Quel était le % de chaque catégorie de “char” observé? Imaginons ce test à l’intersection Sherbrroke et Victoria, puis intersection Ontario et Davidson. J’imagine des résultats différents, puisque la proportion de voitures de luxe n’est pas uniforme. Berkeley, c’est pas Kujjuak. Je ne vois pas nulle part l’échantillonnage.

      Voici mon étude: Je voyage une a deux fois par mois en Suisse. 100% des automobilistes arrêtent pour les piétons dans les traverses clairement identifiées (signalisation standard). 78.6% des voitures sont des SUV ou des berlines de luxe (Mercedes, Aston Martin, BMW, Range Rover). 83.7% des conducteurs sont considérés “riches” selon les critères québécois (i.e. ils gagnent plus que $35,000 par année) .
      Ah, détail, aux intersections 100% des piétons suivent scrupuleusement les feux. 94.3% des piétons ont une éducation leur permettant de comprendre que tout fonctionnera mieux si ils suivent les consignes des feux. Ils savent aussi que les autos feront de même. Mais seulement 72.9% des piétons sont “riches”. Étonnant.

      Derniere étude: 95% des américains qui roulent en grosse voiture n’en ont pas les moyens. Mais à $0 down et $350/mois sur 84 mois, tout le monde a droit à son Cadillac Escalade avec les roues de 20 pouces.

      p.s. L’histoire de la Suisse est toute vraie, mais il a été prouvé que 87.64% des statistiques sont inventées.

      JF Garneau

    • Les riches sont habitués à avoir des privilèges partout ou ils vont, sauf sur la route ou tous les véhicules ont la même priorité, et ils trouvent cela très frustrant. Un autre endroit qu’ils détestent est l’épicerie ou tout le monde doit attendre en ligne pour payer.

      Personnellement je suis plus porté à laisser le passage à une petite voiture qu’à un gros SUV qui va ensuite me bloquer la vue.

      Robert Gauthier

    • Ce qui est très “drôle” c’est de voir tous ces VUS de luxe se “battre entre eux” comme des gladiateurs sans scrupule dans le stationnement du Adonis de la rue Sauvé, un samedi après midi … je dirait que ça fait même “partie de l’expérience” !

      Ceci dit, je vois une différence entre les passages piétons où l’affiche est simplement le pictogramme “priorité piéton” et les passages où le duo d’affiches présenté dans la photo du reportage où il y a une “menace d’amende de 100$”. Les voitures, de tous types, s’arrêtent plus sous la menace de l’amende que sous la simple information de priorité.

      Peut-être que l’avarice pousse aussi les conducteurs à respecter les règlements?

      Luc Giguère
      Montréal

    • Manque d’empathie, peut-être?

      Quand on ne trotte pas souvent à pied, on a du mal à se placer dans la peau du piéton? Est-ce que même on les voit, les piétons? Est-ce qu’inconsciemment on se dit que si on est assez “looser” pour ne pas être assis dans un voiture (de luxe, idéalement), on ne mérite rien de mieux que de se faire couper ou de poireauter debout à une intersection?

      L’ennui, c’est que pour le savoir il faudrait interroger ceux qui adoptent ce comportement. Or, une telle étude est impossible. PERSONNE ne reconnaîtra manquer de courtoisie ou de compétence au volant.

      I. Laporte

    • @ jfrancois001

      ”il a été prouvé que 87.64% des statistiques sont inventées.”

      La référence svp?

      D.Fiset

    • J’irai plutot avec le type de personalite agressive qui choisit une voiture
      a son image ( voitures allemandes presqu’essentiellement).

      Les pubs qui moussent uniquement le plaisir de conduire et les comportements
      sportifs des voitures, ciblent ce genre d’individus.
      P Allen

    • …@FC. Ah! Les «corrélations».
      Il va toujours se trouver un «savant» quelque part pour tenter de trouver une corrélation entre, par exemple, l’utilisation des poubelles par les consommateurs de bananes et les consommateurs de croustilles. La question étant: Pourquoi les consommateurs de bananes sont-ils plus nombreux à attendre de trouver une poubelle pour disposer de leur pelure alors que les consommateurs de croustilles vont majoritairement jeter leur sac vide sur la chaussée?

      Je vois tout de suite les blogueurs me demander l’adresse du site où j’ai trouvé cette perle de recherche. Ben, il n’y en a pas, pas plus que de recherche sur le sujet, du moins pas à ma connaissance. Mais il y aurait pu en avoir. Et peut-être y en a-t-il.
      Comme il y a déjà eu une recherche sur le degré de richesse des gens portant un imper pâle comparé à ceux portant un imper foncé. Il fut démontré qu’en effet, les porteurs d’un imper pâle étaient plus riches que ceux portant un imper foncé car le coût d’un nettoyage leur importait moins que ceux ayant choisi le foncé. Et même si je n’ai pas la référence, cette fois, je vous assure que j’ai bel et bien vu ça et ça fait un sacré bout de temps.

      Alors, ces hypothèses sur les comportement au volant, ça provoque chez moi la même réaction: Un sourire suivi d’un haussement d’épaules. Au suivant! Ou, comme on aimerait dire à l’école des HEC: «NEXT!»

      J-F. Couture.

    • Vraiment je ne peux souscrire aux conclusions de cette étude. Personnellement, je suis retraité et comme je n’ai aucune raison d’être pressé, cette attitude se reflète sur mon comportement comme automobiliste. Je me fais toujours un devoir de laisser la priorité aux piétons. Peut-être que si j’étais encore sur le marché du travail, je ne suis pas certain si j’aurais la même patience ou générosité envers les piétons, c’est pas certain. Puis ensuite, je remarque souvent que les femmes, derrière le volant, ne sont pas toujours courtoise et généreuse. On dirait que lorsqu’elle sente qu’elle sont dans leur droit de passage, elle ne vont pas céder, ne serait-ce pour nous donner une chance ou pour laisser passer un piéton. Je vois ce genre de situation régulièrement de la part de dames au volant.

      Alors je ne crois pas que les riches ou les pauvres respectent moins bien le code de la route et que certains types de véhicules sont plus sujet à vouloir écraser des piétons. Le respect ou non du code de la route est une foule de petites choses et c’est sur toutes ces petites choses qu’il faille travailler pour permettre à ce code de la route de faire plus d’heureux qu’il n’en faut.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Il nous faudrait instaurer des contraventions progressives, un peu comme cela se fait en Suède. Plutôt qu’être un montant fixe, ce serait un pourcentage du revenu. Ainsi, la pénalité serait la même pour chacun, indépendamment du revenu.

      Jean-Louis Lafontaine

    • Peu importe ce que disent ces ”études”, ce que je vois ne concordent pas avec. Ceux qui roulent vite, ne font pas leur stop a moitié, zigzag dans le traffic, depassent en prenant des risques et se rabattent en coupant sont souvent des petites voitures sports, des pneus a profils bas et des exhaust bruyant. Et souvent conduit par des jeunes ( je sais ce que je vais avoir comme commentaire, mais je dis simplement ce que je vois).

      Pierre Kavanagh

    • @youhou : “Le sarcasme (du grec ancien σαρκασμός / sarkasmos) désigne une moquerie ironique, une raillerie tournant en dérision une personne ou une situation.
      Le sarcasme reprend souvent des paroles qui viennent d’être prononcées pour en retourner la signification. À l’oral, une intonation ou une mimique aide généralement à reconnaître cette sorte d’humour. À l’écrit, il est plus difficile à déceler et est facilement mal interprété.”
      JF Garneau

    • Bien que les résultats bruts soient indéniables, la conclusion qui implique le niveau de richesse du conducteur me laisse perplexe. Je pense que l’incivilité de ces conducteurs tient beaucoup aux caractéristiques des véhicules luxueux qu’ils conduisent.
      Il y a quelques années, j’ai loué un gros VUS aux États-Unis – tout un contraste avec ma petite Toyota. La première chose qui m’a frappée, c’est à quel point la conduite d’un tel véhicule était insonorisé, aseptisée. Au volant de ces gros monstres, on n’entend plus le vrombissement des moteurs, on ne sent plus les bosses de la route – on en perd tout contact avec l’extérieur.

      Pas étonnant que l’incivilité se développe dans de telles conditions – on en vient à oublier les autres.

      Remarque, les conducteurs les plus brusques, agressifs et idiots que j’aie jamais croisé demeurent sans contredit les chauffeurs de taxis (tous modèles confondus). De vrais dangers publics pour les piétons, cyclistes, automobilistes et même leurs clients.

      JF Turcotte

    • En fait @FrancoisCardinal, vous me surprenez à tomber dans le populisme “riche-pôvre” dans ces pages… basé sur une documentation aussi mince et anecdotique. “Un échantillonnage de Un”.

      La vraie question est : pourquoi, riches ou pôvres, les gens ici se sacrent éperdument des règles élémentaires de sécurité des piétons? Pourquoi quand on va à peu près partout dans le monde les piétions sont plus disciplinés qu’ici, mais qu’ici on trouve ça “cool” parce que c’est notre “spécificité”, et qu’on grimpe dans les rideaux quand un accident arrive? Pourquoi y-a-til sur plusieurs rues autant de salivation pour piétons qu’il y a d’intersections? (je vous soumet rue Monkland de haut en bas) Et pourquoi une grande majorité d’automobilistes ne connaissent même pas les règles s’appliquant aux piétons?
      Ramener tout ceci aux “riches” vs “pôvre” relève d’un malsain populisme dont vous vous abstenez habituellement.
      Cordialement
      JF Garneau

    • Je ne sais pas si c’est la même étude, mais ce que j’ai lu parlait que les gens de milieux aisés manquaient d’éthique qui s’explique par une attitude favorable à l’avarice.

      Les chercheurs ont constaté que les gens qui se considèrent comme étant de «classe supérieure», c’est ce qui est important là, ont une forte tendance à prendre des décisions dont l’éthique est douteuse. Sur la route, au travail …

      C’est vrai que sur la route, les voitures et VUS de luxe sur-représentent les mauvais comportements.

      Je veux partager une anecdote. Lors de la rénovation d’un condo de luxe d’une personne très riche, pas un simple millionnaire, un confrère faisait une collecte pour la recherche d’un hôpital, directement concerné par sa fille. Tout le monde a donné sauf cette personne.
      Il lui a même répondu : “Moi je ne donne pas pour ces affaires là!”

      Un geste dénué d’empathie envers ses semblables, à moins que …

      DJames Bérubé

    • signalisation et non pas “salivation”… drôle d’auto-correction dans mon commentaire de 12h14 :)

    • @ jfrancois001

      J’habite Hochelaga depuis des années, donc Ontario\davidson fait partie de mon environnement, et je suis toujours surpris de voir le nombre élevé de voiture de luxe (BMW\Mercedes\Gros SUV\Cadillac) qui s’y promène, alors qu’il y a très-très peu de logement et d’habitations qui correspondent à ce que des gens roulant dans des véhicules à 50 000$ et + voudraient normalement habiter… Même chose pour les commerces, pas grand choses de fancy et luxueux sur Ontario et Ste-Catherine, on se demande ce qu’ils foute tous là ces richards…

      Quoique quand on observe la quantité de prostitués qui arpente les rues, les pushers, etc, on peu faire des liens assez vite…. Beaucoup de ces richards roulant dans le quartier seraient-ils de bons clients, ou roulerait en gros chars de luxe acheté avec de l’argent sale tout en habitant des logements bien ordinaires pcq ce serait plus louche et difficile de s’acheter un beau condos ou une grosse maisons avec de l’argent sale, la question mérite d’être posé… Quand on veut s’acheter une voiture, pas de question sur d’où vient l’argent… Pour de l’immobilier, c’est une autre histoire, ça prend des bandits haut de gamme et bien conseillés…

      K. Gagné

    • Ne méditer pas trop longtemps sur cette études ridicules.

      Je vous donne alors un point à méditer: lors de la crise du verglas de 1998, beaucoup de monde avait des crevettes dans son congélateur, en fait plus de crevettes que l’océan peut en contenir, selon ce qui a été dit à l’époque. Intéressant n’est-ce pas? J’ai vu plusieurs personnes (pas juste des riches) se vanter d’avoir fraudé ses assurances ; donc juste les riches qui ont une conduite morale déficiente?

      G. Lacasse

    • j’ai conduit un taxi pendant sept ans,j’ai fait ce constat voila plusieurs années,plus le char coûte cher ,plus le chauffeur est cave,,les arrêts d’autobus les zones handicapés,les trottoirs les traverses de piétons etc etc,90% du temps c’est une auto de luxe qui est en infraction.c’est comme si dans leurs vie ils était tellement préoccuper a faire de l’argent qu’ils ont oublier d’apprendre a vivre,ils sont la preuve vivante que n’importe lequel,un imbécile avec un minimum d’éducation peu faire de l’argent.
      Pierre Lord

    • Parce qu’ils sont riches, point final, le coût des infractions leur importe peu.

      J. Bouthillier

    • pourtant , j ai rencontré des gens extrême ment riches par le biais de mon travail , genre des princes , des acteurs etc.., et j ai rarement rencontré des gens plus avenants pour les autres

      albert bela

    • @jmcroteau

      Je seconde votre opinion.

      Quand j’habitais du côté nouveau-riche de VMR (est de la track), j’utilisait Cote-Ste-Catherine et Parc pour me rendre au bureau. A l’intersection de Parc, Cote Ste-Catherine a trois voies. Celle de gauche et celle du centre, qui se poursuivent dans les voies normales de Parc sud, et celle de droite, qu se poursuit… dans la voie réservée aux autobus sur Parc sud. Donc, quiconque sait ceci devrait occuper la voie de gauche et celle du centre de Cote Ste-Catherine, et laisser la voie de droite libre. Lorsque j’attendais le feux, je regardais dans mon rétro arriere, pour voir qui changerait de voie pour aller dans celle de droite… lo and behold, les champions hors-catégories sont les BMW de tout acabit (pas juste SUV). Or, ces gens savent parfaitement ce qui s’en vient; ils veulent simplement “jumper la verte”, et utiliser brievement la voie réservée pour recouper le plus vite possible dans la voie du centre, ce qui leur permet de passer, disons, de la huitieme “position” de la voie de centre (s’ils n’avaient pas changé de voie pour aller dans la voie des tricheurs) a la premiere. Yé! Faites-moi croire que c’est gens ne savaient pas parfaitement ce qu’ils faisaient, ils s’en allaient au bureau comme moi….

      Un des grand plaisir de mon commute matinal survenait lorsque c’était moi qui etait dans la voie du centre, a la premiere position, sur la rouge. Quel plaisir, l’instant de l’arrivee de la verte, d’appuyer un peu sur la tétine pour empecher mon voisin tricheur d’utiliser son stratagème, pour par la suite “coaster” a sa vitesse de facon a le forcer a rester dans la voie réservée, pour se faire buster par la police un peu plus loin…. ah, je suis un peu ému en y pensant.

      Guy Gadbois

      Et on ne parle évidemment par du coupage de derniere seconde pour les entrees et sorties d’autoroutes, quel manque de courtoisie. Encore une fois, je constate également que les véhicules de luxe effectuent une proportion démesurée de ces manoeuvres.

    • Cette vidéo d’une durée de 44 secondes répond aux riches qui se croient tout permis.

      http://www.youtube.com/watch?v=q1rsJQq5cFk&feature=g-logo&context=G23b3c70FOAAAAAAAFAA

      Si tous les citoyens écoeurés de se faire couper le chemin par des arrogants sortaient de leur auto ou descendaient de leur vélo en même temps, voilà ce que celui qui se croit issu de la cuisse de Jupiter entendrait. 44 secondes d’orgasme.

      Y Labonté

    • @ jfrancois001

      Vous parliez de vos statistiques? Désolé!

      Mon erreur provient du fait qu’un connaissance m’a déjà sorti un chiffre semblable en parlant de la recherche scientifique (je suis chercheur donc cela m’intéresse bien sûr) mais étant donné sa position de ‘pouvoir’ je n’avais osé lui demander de référence(s). Comme quoi nos connaissances nous jouent des tours quand c’est le temps de lire correctement ce que les autres écrivent.

      D.Fiset

    • Vous oubliez que les chercheurs ont aussi fait des expériences en laboratoire. Les autos de luxes ne veulent pas nécessairement dire que la personne est riche.

      Je cite l’article du Monde.fr sur la même étude: “Une dernière expérience a consisté à placer près de 200 personnes devant un jeu informatique de lancer de dés : une somme d’argent leur était promise si le score atteint après cinq lancers était élevé. Mais, bien sûr, le jeu était pipé et le score ne pouvait excéder 12 points. Ceux qui ont rapporté des scores supérieurs aux expérimentateurs ont donc triché. Même en tenant compte de nombreux paramètres comme l’ethnie, le sexe, l’âge, la religiosité, l’orientation politique, il n’y a rien à faire, “la classe sociale prédit positivement le fait de tricher”. A quoi tient ce lien entre hauteur sociale et bassesse morale ? En partie, répondent les chercheurs, “à une perception plus favorable de la cupidité”.”
      Lien: http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/29/plus-on-est-riche-moins-on-a-de-morale-c-est-prouve_1649297_3244.html

      Bref, peu importe le test, le même résultat: ceux étant d’une classe sociale élevée sont beaucoup plus enclin à tricher, mentir ou plier les règles en leur faveur que les autres couches sociales, peu importe la religiosité, l’ethnie ou le sexe.

      Martin Cossette, Montreal

    • Bon ! Je ne sais pas si il n’y a que les riches qui n’ont pas de souci des autres. En vacances à Cuba, la bande de gigons qui se réservaient pas moins de 15 chaises avec deux sandales, s’appropriant de ce fait le meilleur secteur de la plage tous les matins dès 6h30 et monopolisant le tout jusqu’à 18h sans jamais être plus de 5 en même temps étaient des gougeats de la classe ouvrière. E je doute qu’ils se comportent poliment sur la route… Tout comme les smatte à casquette en Honda civic ou les toughs guys en chrysler 300 qui veulent absolument rentrer dans ta valise sur l’autoroute. Non, je ne suis pas convaincu que monsieur Volvo soit moins poli que ti-cul CRV. Par contre je remarque que les femmes cèedent moins volontiers le passage que les hommes.

      J. Dulude

    • Dans 2 quartiers de Verdun, soit Iles-des-Soeurs et Wellington-De L’Église, j’ai pu observer le phénomène intéressant alors que j’y passais à vélo : un Porsche Cayenne S, une truc laid de 100 000 $ et plus, respectait la priorité aux vélos et piétons alors qu’il était sur l’Île-des-Soeurs mais le même véhicule, croisé quelques minutes plus tard dans l’autre quartier de Verdun, se foutait éperdument des priorités.

      J’imagine que le type avait plus de respect pour les gens de sa catégorie imaginaire.

      Simon Chartrand

    • Me semble qu’il serait simple de trancher cette question en consultant les données de la SAAQ pour les 20 dernières années en analysant le nombre de points d’inaptitude en fonction du revenu ou en fonction de la catégorie de véhicule utilisée au moment de l’infraction.

      Autre source d’information, les données des compagnies d’assurance. Eux ils doivent en savoir plus qu’un chapitre à ce sujet. C’est leur job de calculer les primes en fonction des risques que représentent les assurés.

      Il est certain que les VUS et les pickups procurent un sentiment de supériorité, c’est leur argument de vente principal. Alors, voir des conducteurs agressifs au volant de ce genre de véhicules, ce n’est pas une surprise.

      Vivement le jour où les véhicules seront automatiquement pilotés par des systèmes ordinés.

      David Savard

    • Il faut prendre la question dans l’autre sens. Ce n’est pas le fait d’être riche qui peut rendre individualiste ou sans scrupule. C’est le fait d’être individualiste et sans scrupule qui fait qu’on peut devenir riche. Il s’agit bien sûr de clichés gros comme le bras, mais avec un bon fond de vérité…

      JF Bourdon

    • J’avais lu la semaine dernière l’article auquel vous faites référence. Comme certains, je ne suis pas convaincu des conclusions de cette recherche, mais quoi qu’il en soit, même si on peut douter de cette étude, on peut quand même s’amuser à faire de l’observation. Avec les années, en circulant en ville, j’arrive sensiblement aux mêmes conclusions. Sans limiter aux seuls propriétaires identifiés toutes les fautes de conduite, j’ajouterais un autre comportement récurrent. Est-ce que les vendeurs des rutilants carosses germaniques et autres pourraient rappeler à ces chauffards où se trouvent l’appareil qui permet d’indiquer les changements de voies? Ça s’appelle “des clignotants” dans le jargon de la conduite automobile. “Clignoter” est devenue une activité en voie de disparition.

      R. Livernoche

    • Bon… En lisant les commentaires, je me suis dis que cela m’amuserait de lire cet article qui est franchement d’un extrêmement bon calibre avec des observations en milieu naturel et en laboratoire ainsi qu’une conclusion qui dit clairement que l’étude n’est pas parfaite. Un excellent exemple de recherche scientifique sans aucune prétention.

      Cela me surprenait en lisant les commentaires que les auteurs fassent le lien entre l’attitude positive envers l’avarice, la classe sociale ainsi que les actions non éthiques uniquement sur la base d’une étude en milieu naturel. Cela aurait été d’autant plus surprenant que PNAS est l’un des meilleurs journal scientifique tous domaines confondus avec un facteur d’impact proche de 10 (ce qui est excellent, certainement dans le 1% meilleur de tous les journaux scientifiques).

      Après lecture, ceux qui critiquent cet article (je ne parle pas de toutes les critiques possibles mais des critiques faites ci-haut) n’ont soit a) pas lu l’article (ce que je soupçonne explique la plupart des commentaires et critiques) ou b) pas compris l’article et/ou pas compris qu’un article scientifique n’est pas une entité indépendante mais fait partie d’un ensemble.

      Je vous conseille en ce sens de lire l’article au complet pas uniquement l’abstract et de regarder la quantité de références (i.e. autres articles publiés) qui vont dans le même sens que ce que les auteurs suggèrent. Les statistiques faites sont simples mais probablement pas compréhensibles pour la majorité mais vous pouvez probablement les ’sauter’ sans perdre le fil de logique.

      Bonne lecture!

      D.Fiset

    • Non, pas convainquant du tout. À moins d’avoir une corrélation vérifiable entre le genre d’automobile et le revenu, l’étude ne tient pas debout. Il faudrait voir qui a reçu une contravention (attention au profilage racial …) et où ils habitent pour déterminer leur revenu probable.

      Est-ce une auto neuve? J’ai une auto “de luxe” mais usagée mais j’ai moins de sous à dépenser qu’il y a 10 ans (auto neuve mais de base). Parmi mes amis, j’ai remarqué que ce n’est pas nécessairement les riches qui ont de grosses autos mais ceux et celles qui aiment l’automobile, rouler vite, un moteur puissant, qui achètent ce genre d’autos.

      Et de là à mettre des propos généralisateurs comme “les riches se croient tout permis”, ce n’est pas très rigoureux. Vous me décevez.

      A Thu

    • Je suis très surprise et aussi très déçue qu’un journaliste sérieux blogue sur une étude aussi biaisée et inconséquente.

      Deviner la valeur en actifs d’un individu à l’auto qu’il conduit. C’est vraiment n’importe quoi.

      Je peux vous citer 15 personnes de mon entourage qui conduisent des véhicules qu’ils n’ont pas les moyens de payer. Quoiqu’on ne puisse pas non plus généraliser sur la foi de mon expérience propre, il reste qu’à moins que l’auto ne soit une Ferrari (ou l’équivalent à 300 000$), on ne peut simplement pas déduire du salaire de quelqu’un à ce qu’il possède ou à ce qu’il a l’air.

      Sur ce simple détail, toute l’étude tombe à l’eau.

      Il est vraiment dommage qu’en tant que journaliste vous contribuiez à nourrir de tels préjugés.

      Et à tous ces gens qui affirment haut et fort que parce qu’ils ont vu une Mercedes couper une autre auto, ou qu’une BMW était stationnée dans une place pour handicapée ou que leur riche patron a un jour refusé de contribuer à la bonne cause de leur fille, sachez qu’on ne peut pas généraliser à une tranche de population un comportement observé une ou quelques fois. Il n’y a malheureusement rien de scientifique là-dedans.

      Tous les jeunes ne sont pas téméraires, tous les gens sur le BES ne sont pas des fraudeurs et tous les riches ne sont pas des sans coeur. Ils sont souvent des gens très bien, dévoués et empathiques, comme beaucoup de gens de la classe moyenne.

      G. Lavoie

    • Il n’y a pas seulement sur la route que les riches se croient tout permis.

      D’ailleurs, n’est-ce pas pour cette raison qu’une bonne partie de ces riches sont riches? En bafouant les règles élémentaires et les lois de nos sociétés.

      L. Lallier

    • Une autre anecdote?

      Lors d’un souper surprise d’un de mes amis pour ses 50 ans, les organisateurs ont découvert le lendemain que le seul qui n’avait pas payé son souper sur la cinquantaine d’invités fut son frère ainé multi-millionnaire.

      L. Lallier

    • Les mieux nantis sont là pour faire chi… les autres.
      Vous n’avez qu’à penser à DSK devant ka gent féminine… c’est la grenouille et le boeuf !

      Celui qui a un gros VUS sait qu’il sera VU, alors il s’en va, au VU et SU de tous, sans égard si c’est son tour de passer ou non, et bonsoir la politesse.

      C’est soit par incompétence, ignorance, je m’en foutisme ou tout cela à la fois

      F. Dubuc

    • Dans le même ordre d’idée, quoiqu’un peu moins d’actualité aujourd’hui, qui fumait le gros cigare dégoûtant qui embarrassait tout le monde…. le même qui doit conduire aujourd’hui avec une attitude déplaisante

      Gilles Savard

    • @ceux qui ne croient pas FC

      Aller faire votre epicerie a lIle des Soeurs le combo riche et baby boomer vieillissant est fabuleux

      Bonne chance ;-)

      yvon montana

    • Misère!
      Vivement la pôôvreté, j’avais oublié, au Québec si tu fais plus que le salaire minimum tu es suspect. Et en plus, c’est maintenant scientifiquement prouvé que tu es un trou de c… imprudent, impudent. Si en plus tu as une voiture… et qu’elle serait allemande… ou là là. Là c’est dangereux.
      Et si je vous comprend bien, chers co-commentateurs, afin de rendre les routes plus sécuritaires, il n’y a qu’à encore augmenter la pauvreté au Québec! Chassez cet argent! On aurait dû y penser avant. Éliminer toutes les grosses voitures.
      Quand on sera tous pôôvres, nos rues seront sécuritaires!
      Tantôt quand je faisais des courses j’ai vu un type avec un Toyota Tercel 92, il parlait au cellulaire, et en plus d’arroser deux madames qui attendaient l’autobus, il a failli écraser un piéton… mais ça devait être un “richard” qui avait laissé sa BMW à la maison, puisqu’ils sont biens rusés ces “riches”. Oui bien sûr, c’est par la lutte des classes que passe notre sécurité routière.
      Bon, allez, bon week-end à tous, on reviendra quand la discussion sera d’un autre niveau.
      J’vous aime pareil.
      JF Garneau

    • Intéressant ce billet M. Cardinal, je n’ai jamais pensé qu’on pouvait en faire un sujet de discussion mais au contraire, l’initiative est excellente.

      J’ai bien observé oui que les propriétaires de véhicules de luxe avait un comportement dominateur.

      J’ai fait cette observation tellement de fois que ça me semblait simplement un état de fait. L’opinion que j’en ait est la suivante:

      1) Le trou-du-cul

      Le cas du trou-du-cul est typique: Il n’a jamais rien réussi et pour camoufler son incurie, il s’équipe d’une BMW et prouve sa pseudo-domination par son comportementq agressif, frustration oblige.

      2) Le parvenu

      Le parvenu a réellement réussi et est fier de ses résultats….Qu’il a acquis justement en écrasant tout se qui a pu se trouver dans son entourage. Son comportement au volant (d’une voiture luxueuse évidemment) est le prolongement de son comportement naturel.

      Bon, on pourrait étendre le raisonnement pour ceux qui sont en manque de viagra mais alors là…

      Salut

      Jacques Bisson, Laval

    • Moi qui suis depuis très longtemps un piéton professionnel et un badaud ravi, je me dois de vous dire, François Cardinal, que ma perception, modestement impressionniste, se rapproche abyssalement de la vôtre.

      Personnellement je pense qu’un piéton, bien ou mal vêtu, c’est, pour beaucoup d’automobilistes, un hurluberlu minable et pitoyable ne disposant pas des ressources nécessaires pour se payer l’équivalent de la masse de métal possédé par le gros monsieur ou la madame importante. Une paire de soulier et des jambes comme moyen de transport, c’est vraiment un éventuel signe d’échec existentiel et financier. Et c’est d’une médiocrité désolante.

      Depuis trois mois je souffre d’une maladie incurable qui, sauf «miracle», va m’obliger à utiliser une canne jusqu’à ma mort. Je pensais qu’une canne rendrait certains automobilistes plus conciliants, plus civiques. Il y a eu une légère amélioration mais la situation ne s’est guère améliorée. À la jonction des rues Linton et Van Horne, dans Côte-des-Neiges (mon quartier) il y a de gros rectangles jaunes qui indiquent la priorité piétonnière. Il y a un mois il a fallu qu’au moins 12 automobilistes accélèrent et me fassent parfois des signes pas très polis (j’essayais d’avancer) avant qu’une bonne âme dans une voiture modeste se décide à arrêter et à me faire signe de passer, tout en arborant un sourire réconfortant.

      Alors, François Cardinal, votre texte m’a touché et m’a permis de hurler, à voix pas trop haute, mon désarroi et ma colère retenue.

      Jean-Serge Baribeau, sociologue des médias

    • @jfrancois001

      Lâchez-nous avec ce vieux cliché rabâché par tous les « Quebec basheux » et autres dretteux qui hantent ces blogues – et qui semblent ne rien avoir d’autre à foutre de leurs journées.

      Vous n’améliorez pas le niveau de la discussion, ça c’est sûr.

      Cette étude vaut ce qu’elle vaut, je veux bien. Ce n’est qu’une impression personnelle, mais j’ai souvent observé la chose moi aussi. Il est vrai que mon échantillonnage, comme celui de cette étude, n’est pas très représentatif. Des sauvages dans des Tercel, y en a sans doute.

      De là à rejeter les conclusions de cette étude… Je dirais qu’il faudrait pousser plus loin et faire ces observations un peu partout, y compris dans les quartiers pauvres.

      Stéphane Thibodeau

    • @ dcsavard Ces statistiques existent aux USA: les marques qui ont le plus de contraventions sont les Hummer suivi par les Scion et les Mercedes:

      http://autos.yahoo.com/articles/autos_content_landing_pages/850/Is-Your-Car-a-Cop-Magnet/

      Robert Gauthier

    • Bonjour,

      Le problème avec cette étude est qu’on ignore qui est au volant.

      Quand on est riche, vraiment riche, ou encore lorsqu’on occupe un poste prestigieux, on ne conduit pas puisqu’on confie alors le volant de notre véhicule à un chauffeur privé. Alors, qui sont ces supposés riches dont parle l’étude mentionnée?

      Il y a aussi le comportement des autres usagers de la route face aux voitures de luxe. On se retourne quand on voit une Cadillac ou un gros pick up, on cherche à savoir qui est au volant de cette voiture de luxe surtout avec le prix de l’essence qui nous pousse à se procurer un petit char qui ne coûte pas trop cher. Et pendant qu’on cherche à savoir qui est au volant d’une grosse voiture rutilante, donc pendant qu’on oublie qu’on est au volant l’autre, le chauffeur de la voiture de luxe, en profite pour passer devant tout le monde.

      Enfin, j’aimerais bien savoir dans quelle mesure l’attitude des policiers à l’égard d’un conducteur fautif n’est pas influencée par le modèle de voiture du conducteur pris en défaut et conséquemment, plus votre voiture coûte cher moins il vous en coûtera lorsqu’on vous colle une contravention.

      Et pour cette raison, les estafettes des gens très riches de se déplacer en grosse bagnole parce qu’eux, en se tenant avec les riches, ils ont compris les avantages des apparences.

      Daniel Verret (nadagami)

    • Intéressant comme article.

      Étant retraité, je fréquente le réseau routier à différentes heures du jour et de la soirée.

      De jour, j’ai souvent remarqué que les véhicules immatriculés avec une plaque débutant par un “F” roulent beaucoup plus rapidement et agressivement que les autres. Bien sûr, parmi ces “F” il y a les gros VUS en tout genre y compris ceux rattachés au domaine de la construction. Ceux-ci sont facilement identifiables grâce à la publicité qui est affichée sur le véhicule ou sur la grosse remorque qu’ils traînent à bonne vitesse. Et il y a les berlines de luxe, bien sûr.

      En soirée, y compris les véhicules de luxe, les petites voitures sportives conduites sportivement et majoritairement par de jeunes hommes et, parfois, par de jeunes femmes, sont vues redoublant d’adresse pour sillonner l’autoroute sur 3 voies de large. Petit détail ici, dans 4 cas sur 5, ils se retrouvent à ma hauteur plusieurs kilomètres plus loin alors que j’ai tout simplement maintenu ma vitesse de croisière et la même voie tout au long du même parcours. C’est plus calme comme conduite, j’en conviens, mais j’arrive en même temps et pas stressé.

      À titre d’information, voici l’écart de temps pour un parcours de 10km:

      À 100km/h, 6 minutes
      À 120km/h, 5 minutes
      À 160km/h, 3,75 minutes

      Est-ce que ces quelques instants gagnés valent la mise en péril de sa vie et, surtout, celles des autres?

      Et merci pour l’article.

      Yves Boies

    • @ jfrancois001

      Si vous aviez lu l’article (et compris), vous n’auriez pas écrit votre dernier commentaire. À moins que cela soit encore du sarcasme. De façon évidente, le niveau de la discussion serait meilleur si vous évitiez d’y participer.

      D.Fiset

    • Mon opinion :

      Ils ne se conduisent pas de cette facon parce qu’ils sont riches.

      Ils sont riches parce qu’ils se conduisent de cette facon.

      Andre Thouin

    • @jfrancois001

      Je suis d’accord avec vous. En plus, si on saisit les véhicules de ces riches et les revendons à l’étranger nous pourrons éviter d’augmenter les frais de scolarité.

      Simplicité et pauvreté volontaire pour l’ensemble du Québec ;-)

      G. Lacasse

    • Bon. Pour ceux qui ne lisent pas l’anglais ou qui n’ont clairement pas lu l’article (ou pas compris).

      L’étude utilise l’observation des niveaux socio-économiques en partant de l’observation des marques de voitures uniquement lors des expériences 1 et 2. Les observations semblent particulièrement vraies pour les marques de voitures de niveau 5 sur une échelle de 1 à 5, donc pour les voitures assez chères. Bien sûr, les auteurs sont tout à fait conscient des faiblesses de cette partie de l’étude, c’est pourquoi ils ont amené la question dans le laboratoire où ils pouvaient s’assurer du vrai niveau socio-économique des participants.

      L’article donc comprend cinq autres expériences demandant explicitement à des gens leur niveau socio-économique en utilisant plusieurs indices bien connus (donc à quel point ils gagnent d’argent, mais plein d’autres) et en vérifiant l’impact du statut dans des études en laboratoire où des comportements non-éthiques sont possibles (e.g. en trichant).

      Ces études montrent que les riches ont davantage de comportements non-éthiques, p.ex. ils volent davantage de bonbons qu’ils savent pourtant destinés à des enfants et trichent davantage pour obtenir des gains financiers.

      Ensuite, les chercheurs montrent que les personnes riches ayant des préjugés favorables envers l’avarice sont ceux qui montrent les comportements non-éthiques alors que les riches ayant des préjugés moins favorables envers l’avarice ne montrent pas la même tendance. Par contre, les pauvres ayant des préjugés favorables envers l’avarice montrent des comportements similaires aux riches (en moyenne).

      De façon intéressante, lorsque le(s) côté(s) positif(s) de l’avarice sont présentés aux pauvres, ceux-ci augmentent leur nombre de comportement non-éthiques. Cela semble donc faire un lien causal entre la perception de l’avarice et les comportements non-éthiques, et les riches tendent à avoir une perception plus favorable de l’avarice (c’est en tout cas ce que des tonnes d’études montrent).

      J’espère que c’est clair. Question d’éviter des commentaires mal informés.

      D.Fiset

    • @raoul914,

      je n’en doute pas une seconde et je suis certain que les compagnies d’assurances en savent très long sur le sujet.

      David Savard

    • dcsavard:
      ”Vivement le jour où les véhicules seront automatiquement pilotés par des systèmes ordinés.”

      —————————–

      Donc le gouvernement contrôle nos vie, et vous souhaitez en plus que qu’une machine contrôle nos voiture? Ou arrête le contrôle dans nos vie?

      F Racine

    • @stridulation

      Bonne idée! Poussons cette étude encore plus loin! Et payons la avec des fonds public tant qu’à y être! Je crois que Équiterre aimerait bien faire cette étude! Donnons-leurs le contrat!

      C’est l’équivalent de dire: mon repas n’est pas bon, il ne parait pas bien et il est définitivement non nutritif. Mais on va refaire la recette en plus grande portion afin de voir si ça devient meilleur…

      F Racine

    • @yvonmontana

      Il n’y a pas beaucouop de riches sur l’Ile de soeurs. Disons les 20 habitants des rues Des Huards et Des Tourterelles, et quelques grands Penthouses. Mais il y a beaucoup de baby boomers aisés, j’en conviens, et bon sang qu’ils se trouvent hot et prennent de la place…

      @dcsavard

      Une étude ne pourrait se fier qu’aux conntraventions, car dans bien des cas les comportements répréhensibles ne constituent pas des infractions, mais plutot des gestes d’egoisme. Vous n’avez qu’a étudier l’exemple que je donne dans mon post précédent.

      @melio

      Mes observations empiriques démontrent qu’un acheteur de Volvo et un acheteur de BMW ne font probablement pas partie de la même espèce. Je vous laisse deviner lequel représente selon moi le chainon manquant…. Et le conducteur de CRV a les mêmes agissement que le conducteur de BMW, mais pas pour les memes raisons. Alors amusez-vous a comparer les agissements des conducteurs de Honda Accord (si elle existe encore???) et d’une BMW série 3. Parce que oui, il existe une grande différence entre un proprio de série 3, et un proprio de série 7.

    • @f-roots
      Si le contrôle routier sauve des vies, réduit les embouteillages et sauve de l’énergie, pourquoi s’en passer ?

      Le train, le Métro, l’avion, le paquebot … tous contrôlés par des gens qui sont plus compétents que nous.

      Alain Lajoie

    • ENQUÊTE PARTIALE ET BIDON :

      Berkeley comptait 112 580 habitants en 2010. La ville est connue mondialement pour son université, la plus ancienne de Californie, qui accueille environ 35 000 étudiants, emploie 14 000 personne et est régulièrement classée parmi les cinq premières mondiales. La ville accueille également le laboratoire national Lawrence Berkeley et la Graduate Theological Union. C’est l’une des villes les plus libérales du pays.

      Cette enquête, faite dans une ville universitaire, remplie de fils de riches fréquentant une des 3 meilleurs université au monde et dont la population est l’une des plus favorisée des USA. Dites-vous sérieusement que c’est représentatif de la société ? Franchement, c’est sûr que la majorité de ceux qui sont en effraction sont riches, c’est une ville exceptionnellement riche ! Il y a probablement autant de minoune là bas que de tigres du Bengale dans le Parc de la Gaspésie !

      Le savoir vivre n’a pas rapport avec la profondeur du portefeuille et je trouve ça vraiment étonnant votre commentaire là dessus ! Cette enquête n’est pas plus sérieuse que le clown du Cirque du soleil qui cherche à nous faire pleurer.

      À Québec j’en voit en masse des voitures de la classe moyenne agir comme vous dites et ça bien plus souvent que les mieux nantis, qui dans la majorité du temps ne conduisent pas assez vite à mon goût.

      Manque de sérieux et de classe cette enquête, de la grosse bullshitt.

      François Bélanger

    • On pourrait sûrement faire aussi une étude sur les ”ti cass” à casquette et a bagnole ”tunée”. Riche ,pauvre,jeune,vieux,BMW,civic, etc. Le crétinisme ne fait pas de discrimination.

      Norman S.

    • Ne publiez pas de fausseté comme cela!A.Marechal

    • Ce qu’ils disent est peut-être vrai en Califronie, mais au Québec les pires c’est les conducteurs des mini-van. Il s sont carrément dangereux.

      Par contre, je peux les comprendre puisque si ma blonde m’obligeait à conduire une mini-van, je serais probablement frustré de la vie moi aussi. Faut dire que la mini-van. ça fait pas trop masculin. Ça doit pas être facile d’être obligé de laisser tes “couilles” à la maison à chaque fois que tu embarques dans ta voiture.

      N. Braden

    • Je n’ai aucun doute quant au fait qu’il y ait une corrélation entre la valeur d’un véhicule et les comportements non éthiques de leurs conducteurs.

      Je pourrais même extrapoler en disant que les personnes moins éthiques veulent une reconnaissance publique de leur statut social et de ce fait choisissent un véhicule pour leur démontrer. Un VUS ou un véhicule de luxe. Les Wannabe choisissent plutôt des véhicules de type Pick-up mais ont le même comportement.
      De plus, les parvenus ont également adopté des comportements irrespectueux envers les autres pour y arriver. Combien de patrons ou de cadres ont le mépris facile? Quand on respecte pas les autres, ce n’est pas juste au volant.

      Je suis certaine que si on poussait un peu, on verrait une corrélation inverse entre le niveau d’empathie et la grosseur du véhicule et positif entre celui-ci et les valeurs conservatrices, diminution des impôts, diminution des services, privatisation des services de santé, etc.

    • oups! l paquette

    • @FC
      incroyable qu’on vous donne un blogue sur cyberpresse

      Dan dumais.

    • Tout commence par le culte du char. Un culte exacerbé, à mon avis.
      Un propriétaire de voiture dispensieuse est admiré par beaucoup de monde
      en partant. Et ça lui monte à la tête. Symbole de réussite, symbole de domination.
      Et comme il a payé cher pour ce trophée, hé bien il veut le montrer, même à un piéton
      qu’il manque d’écraser.
      Mais la source du problème, je crois que c’est la vénération générale de beaucoup de
      monde vouée aux chars, c’est démesuré, à mon humble avis.

      Et certains gens riches, qui ont déjà une propension à se mettre au-dessus des autres,
      en deviennent dangereux.

    • signature: Antoine Mainguy

    • @f-roots,

      toujours aussi primaire. Une voiture qui se conduit automatiquement demeure au service de celui qui la commande. C’est juste que vous n’avez plus à vous préoccuper de tous les détails de la conduite automobile elle-même pour la plus grande sécurité de tous. Est-ce que vous tisser vous même le tissu de vos vêtements? Non? Diable! Reprenez le contrôle de votre vie!

      David Savard

    • Donc selon cette étude le Québec est l’endroit le plus riche en Amérique et au Québec, plus tu es jeunes, plus tu es riche.

      Merci de l’information, je l’ignorais, en fait je pensais que c’était plutôt l’inverse.

      Sébastien Lachapelle

    • piedoq (9h10) a bien raison de dire que ce sont les mêmes genres de véhicules qui sont garés – sans vignette – dans les emplacements pour handicapés.
      Un bon jour, j’arrivais au Mourelatos local et un conducteur en minivan prend justement la seule place pour handicapés qui était libre. Sans vignette, évidemment. Donc, je klaxonne (et mon klaxon n’est pas super bruyant) et secoue ma vignette pour lui indiquer que j’avais besoin de cet emplacement. De très mauvaise grâce, le monsieur est ressorti de l’emplacement, mais en me criant que “son dieu le considérait handicapé” – ce à quoi je lui ai répondu que le dieu des vignettes pour handicapés, c’est la SAAQ!

      ouate_de_phoque: votre commentaire sur les gens qui avaient des crevettes dans leur congélo lors de la tempête de verglas est plutôt … insipide. N’avez-vous jamais vu des couronnes de crevettes en vente à 1,99$??? (peut-être plus maintenant, ce serait plutôt 2,99$, alors faut quand même pas considérer ça du grand luxe).

      Si les gens qui conduisent des BMW, des Mercedes, des Audi – et autres véhicules de luxe – sont riches et non seulement endettés, il me déconstipent royalement quand je les vois tenant un cellulaire à la main, car je me dis que quiconque peut se payer tel véhicule pourrait au moins se payer un machin avec oreillette, un Bluetooth, quoi!

      @dandumais – méchanceté gratuite que votre commentaire de 22h24. Vous avez raté une occasion formidable de vous “taire”.

      J. Lincourt

    • Wow, la belle gau-gauche québécoise est déchaînée!

      Maudits riches! Si on pouvait les exterminer!

      R. Thibodeau

    • J’ai souvent remarqué la vitesse (relative) très élevée des mini fourgonnettes dans les stationnements de centres d’achats. Je ne pense pas qu’on puisse faire le lien avec riche ou pauvre dans ce cas-ci mais le fait d’être assis plus haut que dans une voiture incite peut être ces conducteurs à aller plus vite.

    • Oups, la signature…Christian Trépanier

    • Je ne vois toujours pas où vous voulez nous amener avec ce blog ? Votre penchant pour le transport en commun et votre dédain pour les véhicules polluants ne devraient pas vous permettre de diriger le lecteur vers une prise de position selon sa classe au niveau social dans la société.

      C’est sournois comme comportement et pas très responsable.

      Pas d’accord du tout !

      François Bélanger

    • C’est sans doute dû au fait qu’il y a plus de riches sur les chemins au prix où est l’essence.

      @le gros cave: Si tu te servais d’une mini-van, tu t’apercevrais de tous les avantages qu’elle fournit comparé à une auto et tu ne pourrais plus t’en passer.

      F. Marchand

    • Je suis en bonne partie d’accord avec les résultats de cette étude. Du moins mon expérience de vie la corrobore. Je vivais dans une petite enclave du nord ouest de Montréal plus aisée que la moyenne et ou 3 véhicules sur 4 est un BMW, Mercedes, Audi, Porshe, Ferrari etc. Il y avait un parc juste devant chez moi, des passages pour piétons et un arrêt obligatoire. Constat : la pluplart ne faisaient CARRÉMENT pas leur arrêt et les autres lâchaient a peine l’accélérateur en guise d’arrêt. Je ne parle même pas de la grande vitesse excessive dans cette zone de 50km alors que je fut témoin de plus de 100km/h et ce, fréquemment particulièrement l’été. De plus, une sorte de ‘compétition’ malsaine entre gens aisés était perceptible a savoir quel moteur V8 rugissait plus fort que celui du voisin, qui arrivait a la prochaine intersection en premier… Des comportements attribués aux adolescents appliqués par des têtes grises en BMW série 7 en mal de sensation. Bref, l’horreur et une force policière dépassée par l’ampleur du phénomène. Je suis certain que les résultats seraient très différents dans un autre quartier plus modeste. De façon générale, grosse bagnole = gros ego et désir de se faire voir, de montrer sa ‘toute puissance’ et son individualité. Pour moi le lien est très clair. Ceci dit il est bien sûr admis que nous retrouvons aussi ces comportements dans la classe moyenne standard mais dans une mesure moindre surtout compte tenu de la représentativité sur la route du groupe en question.

      Alain Chouinard

    • Si j’étais riche, j’aurais une voiture de luxe. Je ne suis pas jaloux de ceux qui en ont: tant mieux pour eux (en souhaitant que dans certains cas, les paiements ne leur cause pas de problème d’insomnie). point final

      Jacques Bisson

    • @stridulation , puisque vous m’interpellez, je vous invite à lire les commentaires ci-haut et à vous demander qui, exactement, fait du “bashing”, et de qui? Peut-être aussi voir tant qu’à y être la définition d’ironie, de sarcasme avant de m’éjecter d’une discussion qui porte le titre “Quel Avenir pour Montréal?”
      Car c’est bien ça dont il s’agit ici, “basher” par ricochet les gens mieux nantis, je dis par ricochet puisque qu’on mesure la grosseur du char, on fais une étude sommaire, on leur attribue des comportements, on généralise, et on titre, ici, “Pourquoi les RICHES se sentent TOUT PERMIS sur la route”.
      Je suis peut-être pointilleux mais on a pas titré: “Corrélation entre coût d’un véhicule et comportements routiers”
      Et si on avait fait une étude, aussi sommaire et peu représentative que celle-là (en tout cas pour en tirer des grandes conclusions comme le titre de cet article le laisse entendre) et qu’on s’imagine la même étude, et remplacez”riches” par “femmes” ou “noirs” ou “musulmans” ou “français” ou encore pire (oh horreur) “québécois”.
      Mais c’est très politically correct de dénigrer les “riches”. C’est facile aussi.
      Surtout que dans le contexte riche=quelqu’un qui a choisi de s’acheter une belle voiture. Quelles généralités!
      On aurait pu évaluer ceux qui ont une télévision plasma 84 pouces.
      Ou des beaux meubles en cuir Brault et Martineau, ne payez pas un sous avant juin.
      À chacun sa “richesse”.
      Évidemment le flot de psychologie à cinq cennes a suivi dans les commentaires. Clichés, stéréotypes, faussetés, réducteur. Tout ça basé sur très peu.
      @youhou vous résumez fort bien l’article, dommage que M. Cardinal n’ait pas eu cette fois, la même rigueur que vous.
      Le titre de Francois Cardinal aurait bien pu être: “Bon on fesse sur les “riches” parce que c’est l’fun : discutez”.
      JF Garneau

    • D’abord, il est indéniable qu’il y a un sentiment de ‘toute-puissance’ qui accompagne les riches dans toutes leurs activités du fait qu’ils croient régner sur un monde médiocre composé de gens de peu de valeur qui se plient à des règlements faits pour les pauvres. Ce sentiment est associé à la connaissance qu’ils ont de pouvoir ‘tout acheter’… parce que 500 $ d’amende pour un riche, c’est comme 5 $ d’amende pour un citoyen avec un revenu moyen… C’est MINIME !

      Je prends pour exemple un ami proche qui venait d’hériter d’un parent décédé d’une somme de 350 000 $ et qui, du coup, s’est mis à stationner, à Montréal, où il voulait et quand il voulait sans trop se préoccuper des conséquences. Il me disait alors : ”Ce n’est pas grave… si j’ai une contravention je la paierai…”. Pour lui, un panneau d’interdiction de stationner n’avait plus aucune signification réelle dans son esprit… sauf que c’était devenu comme un ‘jeu’ ! S’il ramassait 100 $ ou 200 $ d’amende dans un mois, cela équivalait pour lui à garer sa voiture dans un stationnement payant… Il ne s’en formalisait pas trop.

      Je suis convaincu qu’il y a plusieurs personnes qui commentent ici, sur le blogue, et qui agiraient de la même façon s’ils devenaient riches !

      “La 6 49 (i.e. ‘être riche’) ça ne change pas le monde… sauf que… ”

      André Félix Delisle, Montréal.

    • vous remarquerez aussi que les BMW n’ont pas de clignotant. Quelques Mercedez en ont mais très rare.
      ce sont presque toujours des véhicules de ce genre qui coupent les lignes. Et je me fais un malin plaisir à ne pas leur laisser l’espace requis pour passer.

      J.Trahan

    • J’espère que f-roots ne fera pas une crise d’apoplexie, mais voici ce qui nous attends à plus ou moins brève échéance: http://auto.cyberpresse.ca/technologies/201203/02/01-4501917-les-voitures-qui-se-conduisent-toutes-seules-seront-disponibles-dici-une-dizaine-dannees.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_auto_508450_accueil_POS1

      J’espère qu’ils installeront une webcam dans la bagnole de f-roots qui prendra sa binette et l’enverra sur Facebook quand sa voiture lui dira d’aller à pied ou de prendre son vélo, je ne voudrais pas manquer ça.

      David Savard

    • Conduire à Westmount = au mon dieu. Pas de clignotants, des virages a partir de la voix du centre, respect pas les arrêts ni aux piétons.

      Les plus luxe le véhiculé est, le pire la code de conduite du conducteur est.

      Mike Bison

    • @dcsavard

      Dans les années 80, on parlait de la voiture volante pour les années 2000. Les 2 seront disponibles en même temps je suppose?

      F Racine

    • Je ne crois pas que tous les ”riches” manquent d’éthique dans leur comportement, mais je suis certaine que tous les tricheurs en manquent. Et je suis également certaine qu’il y a des tricheurs dans tous les milieux, ”riches”, ”classes moyennes” ou ”pauvres”. Peut-être serait-il utile de connaître la proportion de tricheurs dans chacune des classes sociales?

      Françoise Raymond

    • @f-roots,

      vous devriez relire l’article pour commencer, ensuite faire quelques recherches sur le blogue automobile de Cyberpresse et enfin quelques recherches externes. Aucun constructeur ne s’est jamais attaqué à l’auto volante. Dans le cas de l’automobile auto-pilotée, il y a Ford, Volvo, Audi, BMW, Volkswagen, Mercedes entre autres constructeurs qui concrêtement intègrent des dispositifs qui mènent pas à pas vers l’automobile automatique. En conséquence, ces dispositifs deviennent de plus en plus abordables. Les ordinateurs de bord voient leur prix baisser sans cesse et leur puissance augmenter. Désolé, mais encore-là, vous faites dans le commentaire primaire.

      David Savard

    • …pourquoi les riches?… en fait, c’est mal poser la question.

      L’arrogance au volant n’est pas une question de richesse mais de comportement souvent relié à la taille et de la valeur du véhicule. Les huées de la vidéo (13h39) s’adressent donc à ces arrogants de la route, toutes classes sociales confondues.

      http://www.youtube.com/watch?v=q1rsJQq5cFk&feature=g-logo&context=G23b3c70FOAAAAAAAFAA

      Y Labonté

    • @Jolico

      Vous n’avez rien compris de mon commentaire. Beaucoup de gens n’avaient aucune crevette dans leur congélo et ont fraudé les assurances en disant avoir 10-12 couronnes de crevettes. Pas juste les riches qui manquent de moralité, ou qui volent. Comme quoi de faire une étude sur la moralité basée uniquement sur les marques de voiture ne prouve absolument rien sur la moralité des gens.

      Des cellulaires à la main de juste les riches? Je marche tous les jours pour prendre le train et ce ne sont pas juste des voitures de riches dont les conducteurs conduisent tout croches, cellulaire à la main. Ce ne sont pas juste les voitures de riches qui forcent les feux rouges au centre-ville et passe pratiquement sur les piétons. On voit bien ce qu’on veux bien voir.

      Vraiment, à lire les commentaires, beaucoup de québécois en ont contre les riches, comme si être riche était un péché, la pauvreté unique garantie du salut éternel. Quand on me dit que les québécois se sont débarrassés de la religion, c’est faux, ils pensent encore comme les québécois des années 40 et 50. Mieux vaut être né pour un petit pain que de devenir un damné riche.

      G. Lacasse

    • QUAND ON MET L’INDIVIDUALISME ET LA CUPIDITÉ SUR DES PIEDS D’ESTAL !
      Un élément d’explication pourtant évident qui semble oublié:
      La culture anglo-américaine valorise particulièrement l’individualisme et la cupidité, bien avant les qualités humaines. Contrairement à la propagande hollywoodienne sur les bons et méchants, dans la vrai vie , les gens qui vivent et fonctionnent avec ce genre de valeurs ont du succès. Ils sont souvent même recherchés (regardons seulement le discours de «gagnants à tout prix» et de valorisation de l’agressivité qui domine dans la grande majorité des facultés de management et marketing). Pour un Vincent Lacroix qui se fait prendre, combien continuent de «rouler carrosse» et de se faire dérouler partout les tapis rouges ?
      En bout de ligne, ils sont donc forcément proportionnellement plus présents dans les sphères de hauts revenus. L’image véhiculée par les voitures grosses et puissantes leur plait évidemment et ils ont plus les moyens de se les payer. Puis pour finir. Pour bien vivre avec ce genre de comportement que fait-t-on: on se fait une cuirasse qui nous «protège» du malheur des autres…

      Jean Benoit
      Montréal

    • A lire les commentaires je constate encore un fois le déchainement contre les riches (encouragé par des journalistes gauchistes). Les riches qui payent la majorité des impôts, qui créent des emplois et l’activité économique.

      Nous serions bien mieux si on étaient tous pauvres. Cet objectif est à la veille d’être atteint au Québec.

      Maudite mentalité défaitiste et réductrice.

      Jacquelin Ouellette

    • “Ou encore le sentiment de stress que ressentent possiblement plus les gens qui travaillent beaucoup, et donc qui gagnent beaucoup, qui les incitent à couper ainsi leur prochain?”

      Ceux qui gagnent beaucoup travaillent plus?

      Beau préjugé que vous avez là Monsieur Cardinal.

      Daniel Lanouette
      Montréal

    • @ François Cardinal
      Dans un pays scandinave (je crois), les contraventions sont proportionnelles au revenu.

      @francisk
      Une clef sur de la peinture, ça fiat des miracles… Désolé mais certains le méritent. Pourquoi? parce que s’il n’y a pas de conséquence à quelque chose, alors ils continuent.

      T. Verdechi

    • Des PIEDS D’ESTAL?????? (voir infoben – 14h58 – 4 mars)…. Oh wow…

      @ouate_de_phoque – Vous avez bien raison qu’il n’y a pas que les riches avec le cellulaire à la main, mais c’est plus insultant quand ce sont eux, eux qui pourraient se payer des téléphones plus dispendieux avec des belles oreillettes. Et même à 10-12 couronnes de crevettes, à 1,99 ou 2,99 l’unité, les assureurs n’ont sûrement pas payé bien cher. Mais vu le prix plutôt bas de ces couronnes de crevettes, les gens en achètent peut-être plusieurs. Moins cher que les crevettes à l’unité à 12,99$ (le kilo? la livre?) comme chez Métro ou autres.

      J. Lincourt

    • Savez-vous Quoi ?

      Les riches ne sont pas pire que les autres, c’est qu’on remarque bien plus une Mercedez qu’une Versa point final. Arrêtez de faire référence à des études psychologique bidon, dont on peut faire dire tout et son contraire. De toute façon, Berkeley est une des ville les plus riches des USA, aucun rapport avec une ville à revenu moyen ou pauvre comme Montréal.

      Pourquoi ne fait-on pas ce test :

      1. À Mexico
      2. À New York
      3. À New-Delhi
      4. À Shanghai
      5. À Québec

      Je serais curieux de voir les résultats.

      Vous êtes vous déjà promener dans un des pays d’Amérique centrale ou du Sud ? Allez-y, vous verrez que tout le monde chauffe comme des fous dangereux et 95% sont loin d’être riches.

      Rien à foutre de cette étude et des commentaires anti-richesse. Il n’y a jamais eu d’égalité entre les gens depuis la nuit des temps et ce n’est pas aujourd’hui que ça arrivera.

      Tu veux être riche ? Travaille fort, étudie longtemps et soit fonceur ! Tu l’auras ta BMW !

      Tu veux rester comme tu es ? Parfait, mais arrête de convoiter la richesse des autres et accepte ton sort comme (en général) tu l’as choisi et prends le Métro !

      Il y a des limites à être gauchiste, un peu de respect pour ceux qui font vivre la province.

      Désolant !

      François Bélanger

    • Keith Bradsher a écrit “High and mighty The dangerous rise of the SUV (2002, 2003). Voici une citation de ce livre :

      “Who has been buying SUVs since automakers turned them into family vehicles? They tend to be people who are insecure and vain. They are frequently nervous about their marriage and uncomfortable parenthood . They often lack confidence in their driving skills. Above all, they are apt to be self-centered and self absorbed, with little interest in their neighbors and cummunities.

      No, that’s not a cynic talking – that’s the auto industry’s own market research and executive.”

      Yvon Otis

    • @François Cardinal
      Pourquoi ne parlez-vous pas du reste de l’étude qui continue à dépeindre les riches négativement? Est-ce parce que les chercheurs ont procédé à un priming qui enlève toute crédibilité au conclusion qu’ils tirent de leur recherche? Si vous vouliez faire un article négatif sur l’argent, il y a tellement de bonne recherche. N’utilisez pas ceux dont les conclusions sont complètement biaisées.

    • M. Desmarais

    • de toutes façons les gens vraiment riches ont un chauffeur

      albert bela

    • @ psych

      ”Est-ce parce que les chercheurs ont procédé à un priming qui enlève toute crédibilité au conclusion qu’ils tirent de leur recherche?”

      J’aimerais beaucoup que vous expliquiez pourquoi? Ce n’est pas tout de dire que cela enlève de la crédibilité. Il faut savoir expliquer pourquoi. Je suis extrêmement intéressé à vous lire la dessus.

      En plus, c’est faux que le reste de l’étude continue à dépeindre les riches de façon négative. Ils proposent qu’un plus haut % de riches ont des préjugés favorables face à l’avarice. Pas très négatif comme observation.

      D.Fiset

    • @bellinger : j’habite Berkley depuis peu, mais la ville est loin d’être uniformément super riche. Rapprochez vous d’Oakland et on entre dans des quartiers «peu fréquentables». On y voit beaucoup plus de voiture de luxe à San Francisco et encore plus à Palo Alto.
      Pour ce qui est de l’étude, on est loin de l’anecdotique. PNAS est la référence en science.
      E Vachon

    • C’est plutôt une mauvaise conclusion à mon avis. Ce n’est pas parce qu’on gagne 1 million de dollars par année, après impôt dirons-nous, qu’on va forcément s’acheter une voiture de luxe dispendieuse. Sans autoroutes à limite de vitesse très élevé, comme on en trouvera en Europe, le choix du véhicule repose sur quelques considérations, le confort, le style, la capacité de chargement, etc.

      Bien entendu, si on est pauvre et avec très peu d’argent à mettre sur un véhicule, on fera un compromis, ou plusieurs, sur ces caractéristiques.

      Du coup, ceux qui n’ont besoin d’un véhicule que pour se promener d’un point A à un point B s’achèteront un véhicule adapté à ce besoin, souvent économe d’essence. La marque et le choix de gamme ne sera que l’image qu’on veut projeté ou des préférences très «esthétique».

      Est-ce que le gars qui a une Porshe 911 en a besoin? Non. Une simple Mazda 3 aurait fait le travail. Sauf que sa personnalité lui dicte d’aller pour la voiture sport. L’attitude ira tout simplement avec.

      C’est bien moins les riches, que les vaniteux et les arrogants le problème. Il y a des gens riches et arrogant et il y a des pauvres arrogants. Quelqu’un de comme ça dans la classe moyenne arrivera bien en faisant des choix à avoir une voiture bien au-dessus de ses moyens en temps normal.

      Bref, la personnalité dicte le choix, mais aussi la conduite de la personne. En règle général, les gros SUV luxueux ou voiture de luxe seront acheté par un type de gens. Il semblerait que l’étude pointe que ces sortes de gens soient plus enclin à ne pas respecter les lois sur la route et d’être civile. La richesse personnel n’étant qu’un facilitatrice d’accès à ces véhicules et n’a donc qu’une influence marginale.

      Alex Gingras, Québec

    • @psych
      On a discuté du même article dans le blogue des Sciences de Mr Cliche. Les auteurs sont très crédibles.

    • Alain Lajoie

    • @bellinger

      La droite hystérique dans toute sa splendeur… On lui parle d’une étude scientifique, il nous sort son couplet. lol

      Tenez, une autre étude qui va un peu dans le même sens que celle-ci:

      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=LtJtNWMgym4

      Ah oui, ces psychologues universitaires, tous des gauchistes…

      Stéphane Thibodeau

    • Il y a fort longtemps, je conduisais un Lada Signet rouge (probablement coté 0 selon l’étude)… J’étais sur une autoroute un peu achalandée et j’ai dépassé un gros camion genre Silverado King cab avec du chrome partout simplement parce que ma voie était moins encombrée et aussi, croyez-le ou non, parce qu’un Lada ça peut rouler à 120 km/h.

      Je me suis aperçus que le conducteur du camion en question fulminait. (la honte… dépassé par un vieux Lada conduit par une femme en plus…) Je l’ai vu dans mon rétroviseur “clancher”… couper d’autres véhicules pour me rattraper. Il m’a coupé… j’ai dû freiner brutalement pour ne pas lui rentrer dedans et il a pris la sortie qu’il y avait immédiatement là…

      Et je pourrais en conter plusieurs comme ça… la tête des valets de stationnement de restaurant chic ou les commentaires me disant que ma voiture n’avait aucune valeur de revente (je répliquais que je ne l’avais pas payé la valeur de revente…) Alors je corrobore à 100% votre étude…

      F. Chouinard

    • Pour comparer…

      J ai vecu 3 ans au Kowait ou tout le monde est soit riche ou tres tres riche, la ou la proportion d autos exotiques ou VUS va au dela de 90%…

      Eh bien, c est le pays du monde ou j ai vu le plus de fous du volant, (nos fous locaux c est de la petite biere a cote de ces vrais fous la), c est la ou j ai vu le plus de cadavres sur les routes aussi (pis y a pas d alcool)
      Le manque de civisme des automobilistes la-bas est epouvantable, on provoque les sorties de routes, des accidents, on frappe( ou on essaie) volontairement les gens (les expats), on pousse les autos lambines, pare-choc a pare-chocs, en donnant un coup de volant pour faire derapper la-dite voiture trop lente , le middle-east c est le farwest

      Xavier Raymond

    • @youhou et gl000001
      Dans le reste de l’étude, pour comparer les sujets, on a exposé ceux des classes économiques supérieurs à une présentation dans laquelle on leur disait qu’ils étaient supérieur aux autres. On connait très bien les effets à court terme de ce genre de priming et je n’ai aucunement l’intention de vous donner un cours de psychologie sociale 101. Arrêtez simplement de vous informer sur le sujet dans Chatelaine.
      M. Desmarais

    • @stridulation
      Vous avez trouvé exactement une des études à laquelle je faisait référence plutôt. Dans votre lien, il n’y a qu’une variable indépendante. Tandis que dans l’étude cité par M. Cardinal, il y a deux variables indépendantes et on y met toute la responsabilité sur une seule. Vous avez raison de dire que bellinger représente bien la droite hystérique dans toute sa splendeur, mais en contrepartie ce blogue est rempli de gens de la gauche hystérique qui vont cracher sur une étude sérieuse et en avaler une comme celle-là (quoi que la partie présenté n’est pas celle que je mets en faute).
      M. Desmarais

    • @psych

      J’ai bien rit en lisant votre réponse. Difficile d’être plus dans le champ. Vous êtes probablement un étudiant de psychologie qui a fait un ou deux cours de psychologie sociale et qui penses s’y connaitre. lol.

      Cela adonne que c’est l’un de mes thèmes de recherche. Je vous conseille donc à mon tour d’arrêter de lire l’horoscope pour vous informer.

      Je vous prierais donc de me donner un petit cours de Psychologie Sociale 101, question que je m’amuse. Peut-être allez-vous m’envoyer une adresse youtube pour me montrer une étude qui suggère que le priming utilisé lors de l’expérience 4 a des effets à court terme (déjà l’utilisation du terme ‘court terme’ suggère que vous ne vous y connaissez absolument pas) indésirables pour ce que les chercheurs tentent de démontrer.

      Je suis, bien sûr, ouvert à l’idée que vous êtes un génie et ce, malgré vos connaissances déficientes. En tel cas, je suis bien intéressé à lire comment vous pourriez démontrer que ces chercheurs ont tords.

    • D. Fiset

    • Après 60 ans de conduite, je suis toujours étonné de voir des gens sans talent, pas de jugeote au volant d’un char. Il y a bien les lunatiques, les stressés, ceux qui finassent, LES QUI SE PRENNENT POUR D’AUTRES avec un tape cul. Le problème c’est qu’une grosse voiture réveille souvent la jalousie pour ceux au volant d’ un tape cul!A.Marechal

    • Bonjour. Même si on ne peut généraliser (à tous), on peut raisonnablement considérer de manière statistique, à l’image de ce que fait l’étude. Alors oui, il y a probablement une multiplicité de facteurs, parfois s’additionnant chez un même individu.
      Mais la raison principale, à mes yeux, est le sentiment de supériorité, qui va souvent de pair avec celui d’infériorité. Phénomène psychologique bien connu, qui prend tout son sens ici, de par l’effet de la pression sociale sur les individus. Qui n’est vu comme existant, comme justifiant son existence, que par son utilité économique dans le système. Ce qui se traduit à ses yeux, inconsciemment ou non, par sa position sociale. Car en effet, si on réfléchit vite (et peu), certains peuvent considérer que plus on possède des revenus élevés, plus on est utile à la société (car cela sous-entendrait qu’on y produit beaucoup). Même si cela n’est pas factuellement exact, ce raccourci conceptuel touche assez fortement la population.
      Laisser à imaginer aux individus qu’ils ont plus d’importance s’ils gagnent plus, il n’y a qu’un pas que ceux qui pensent vite franchissent allègrement.
      Ayant accédé à un statut social aisé, ou faisant accroire que, l’individu peut ainsi avoir en quelque chose sa revanche sur cette société qui lui répète à l’envi, de manière plus ou moins subtile, qu’il ne se justifie que grâce à sa production, ses biens, et in fine, sa richesse.
      “Je ne vaux rien sans mes biens ? Soit, il en est donc de même pour tout le monde, je te méprise donc à mon tour par ce même jugement, toi qui me déclares que n’ayant pas de valeur en tant qu’être humain.”

      Il y a donc un mélange subtil entre sentiment profond d’infériorité et vision des hommes en ce qui justifie leur raison d’être, les deux facteurs étant ici inter-connectés.
      Ce qui n’empêche pas l’avarice, qui peut en être une conséquence secondaire, bien souvent initialement motivée par ces sentiment et paradigme.

      Philippe Parack

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2012
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives