Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 27 février 2012 | Mise en ligne à 16h13 | Commenter Commentaires (31)

    Comment immortaliser Gary Carter? En renommant… le Stade?

    BX144_1192_9

    Afin d’encourager un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés. Merci.

    Le maire Tremblay lance la réflexion : comment immortalisera-t-on Gary Carter? Que renommera-t-on en l’honneur de l’ancienne vedette des Expos?

    «Tout est sur la table», a-t-il précisé lors de son point de presse : une rue, un parc, une place publique, un monument, un équipement sportif…

    Les Montréalais sont invités à partager leurs idées sur le site de la Ville de Montréal, mais lançons d’emblée le débat, ici même sur ce blogue : on fait quoi, donc, pour honorer la mémoire du Kid, mort il y a une dizaine de jours des suites d’un cancer du cerveau?

    Lors de la conférence de presse, tout à l’heure, certains ont évoqué le Stade olympique ou la station de métro Pie-IX, qui pourrait être, l’un ou l’autre, rebaptisé au nom de l’ancien receveur.

    Cela rejoint d’ailleurs une idée lancée il y a près de deux ans par le Groupe de recherche sur les espaces festifs, rattaché à l’UQAM, dans un texte de mon collègue Karim Benessaieh.

    Son directeur, le professeur de géographie Sylvain Lefebvre, proposait de revoir complètement l’image de marque du Parc olympique afin de le débarrasser de son étiquette de «fiasco».

    «Toute grande opération urbaine passe par une brisure du branding, soulignait-il. Une fois l’image brisée, le projet (de revitalisation du Parc) pourrait devenir extrêmement mobilisateur. Le potentiel est là, il est inexploité. Il faut changer l’image, redonner la rue et le lieu aux citoyens, se lancer dans une opération de séduction pour casser cette image rébarbative.»

    Gary Carter, le chouchou des belles années du Stade, est-il bien placé pour amorcer ce virage? Ou au contraire, est-il trop associé à «l’ancien Stade»? Peut-être même serait-ce une insulte d’accoler ainsi son nom à cet édifice mal-aimé…

    Qu’en pensez-vous? On rebaptise le Stade, le Parc ou un de ses éléments au nom du joueur vedette? Ou privilégie-t-on autre chose, un boulevard, un square, une sculpture?

    Tout est possible, aucune idée n’est trop farfelue…


    • Donner son nom à cette toilette géante, dont le toit ne permet pas de l’utiliser si la météo n’est pas clémente?

      Mieux vaut le démolir, et donner son nom à un parc.

      B Plante

    • Non mais qui connait Gary Carter aujourd’hui, à part bien sûr les mordus du sport ?
      Et puis, pourquoi toujours “immortaliser” un illustre personnage – qu’il soit très connu ou plus ou moins connu ?
      Je ne vois pas l’utilité de charger d’un nouveau nom un endroit public quel qu’il soit au bénéfice d’un personnage.
      Lorsqu’il a été d’immortaliser le souvenir de R. Bourassa, après 10 ans faut-il le rappeler, ça a tourné à la foire d’empoigne jusqu’à ce que la famille du défunt renonce à l’idée. Alors je vois mal pourquoi on devrait rebaptiser un lieu public du nom d’un homme qui a certes fait sa marque dans le baseball, lequl sport n’est même plus pratiqué dans la ville au demeurant. Et pourquoi lui maintenant, juste après son décès, alor que d’autres plus illustres n’ont rien obtenu plus d’une décennie plus tard? Rest in Peace, comme disent les anglais.

    • Guy Fortin

    • Une sculpture en bronze à l’effigie de Gary Carter devrait au minimum meubler l’esplanade du stade Olympique. Que l’on rebaptise la station Pie-IX à son nom en plus, je n’y vois pas d’objection non plus. Mais, je crois qu’il faut rendre vivant Gary Carter aux yeux des Montréalais et il n’y a qu’une sculpture en bronze pour faire ça. Nommer un lieu demeure abstrait, trop abstrait pour la personnalité d’un gars comme Gary Carter.

      David Savard

    • renommer la rue pierre-de-coubertin en avenue gary carter, ou encore la 8e rue ou peinturer un gros 8 sur le toit du stade

      pierre b

    • D’accord pour renommer le complexe olympique du nom de Gary Carter. Pas d’accord pour une station de métro ou une rue. Un parc, peut-être, mais le Parc olympique me semble tout désigné pour lui rendre hommage et tirer un trait sur la réputation de cet éléphant blanc. Cela pourrait contribuer à casser cette image. Le Kid pourrait encore aider Montréal.

      Denis Hardy

    • Je veux bien que Gary Carter ait été une star pendant quelques années à Montréal, mais lui faire une place dans la toponymie de la ville tient du pur délire.

      Gary Carter, malgré tout le respect que je lui dois, n’est pas né ici, n’a pas joué un rôle significatif dans la communauté montréalaise (qu’il a d’ailleurs quittée de façon définitive dès que sa carrière s’est terminée) et a joué pour une équipe qui n’existe même plus. Surtout, si ma mémoire est bonne, c’est sous la bannière des Mets de New York que Carter avait voulu se faire introniser au Temple de la Renommée du Baseball, montrant ainsi le peu d’attachement qu’il avait pour Montréal. Je ne lui en veux pas pour ça, mais donner son nom à un lieu aussi important que le Stade Olympique me semble nettement déplacé.

      Lucien Jutras

    • On devrait attendre quelques années. Il me semble que la commission de toponymie recommande cela de toute façon. On dirait que le Ville se contredit. Quelqu’un veut se faire du capital politique ? (excusez le cynisme).

      On doit attendre un an selon les règles de la Ville :

      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=1560,1723479&_dad=portal&_schema=PORTAL

      Ma suggestion : Lors du réaménagement de l’esplanade du Stade, donnons-lui le nom “Place Gary Carter” Avec une sculpture. Cette place a des chances de durer plus longtemps que le Stade.

      Alain Lajoie

    • sont pas sensé bâtir un genre d esplanade touristique devant le stade , on pourrait nommer cette esplanade en son honneur

      albert bela

    • Moi je renommerais l’avenue Pierre de Coubertin Gary Carter

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • D’accord avec astyanax et caminomtl

      Nommer un lieu ou un immeuble du nom de Carter, la “pilule ” serait
      dure a avaler!
      P Allen

    • Je suggère de modifier le « Orange Julep – Boule orange » du 7700, boulevard Décarie.

      On pourrait repeindre la boule comme une balle de baseball et la rebaptiser : « Orange Julep – Gary Carter ».

      Ou mieux : peindre une moitié de la sphère en balle de baseball pour « Le Kid » et consacrer l’autre hémisphère à la gloire de Rusty Staub, « Le Grand Orange ».

      Le Kid et Le Grand Orange unis pour l’éternité…

      Ainsi, ce site patrimonial deviendrait un lieu de pèlerinage international.

      Pour cette idée géniale, je ne réclame que 10 % (le # 10 de Rusty) des profits.

      Jacques Lambert

    • Â tout les Taliban de la toponémie n’oubliez pas que certain lieux (rue parc) portent le nom personnage soit douteux soit carrément des quidam.

      Exemple le parc Lalancette nommé en l’honneur du conseiller municipal George Lalancette, il a perdu ses élection. La ville a renommé le parc puis il a regagner, il a renommé le parc en son nom…

      La toponémie de la ville regorge de lieu public ayant des noms sans saveur pour Montréal.

      Bernard Théroux
      hochelaga

    • Là, on se calme le pompom! Gary Carter a été un bon joueur de baseball. Il était sympathique. Il avait une belle façon comme disait ma grand-mère. Mais tout cela n’est pas une raison pour débaptiser une de nos rues, parcs ou bâtiments pour lui rendre hommage. M. Carter était et a toujours été un américain. Il vivait aux États-Unis (en Floride) et il n’aura été ici que quelques années, soit le temps de sa carrìère. On pourrait nommer une ligue de basaball en son honneur, ou créer un trophée à remettre à un jeune sportif méritant. Ça suffirait amplement. Serait-il possible de nous trouver un autre héros à honorer? Il y a sûrement un personnage de chez-nous qui mériterait notre attention.

      Pierre April
      Newport

    • @astyanax Très bon résumé. SVP, qu’on ne touche pas à Pierre de-Coubertin!! Quelque chose comme une statue près du stade… Et une autre ensuite pour Tim Raines, et plus tard, Andre Dawson, etc. (On a pas grand chose à faire icit)
      MartinF

    • faut pas renommer la rue pierre de coubertin, franchement y a quand même eu des olympiques dans ce stade et le baron pierre de coubertin est celui qui a parti ce mouvement moderne basé sur les vielles traditions grecques

      albert bela

    • Plutôt d’accord avec la modération.
      D’accord avec Pierre April et Lucien Jutras.
      De plus, question impertinente et politically incorrecte : si Gary carter n’était pas mort trop jeune dans des circonstances tristes, et il avait vécu encore 30 ans, aurait-on cette discussion?
      Une statue, tout au plus. Le stade est toxique. Si j’étais Geoff Molson, je ferais preuve de magnanimité et je trouverais une petite place autour du Centre Bell. Dans le Cours Windsor peut-être. Et tant qu’à y être je profiterais de l’occasion pour récupérer la statue de Ken Dryden, improbablement située dans Place Montréal Trust, entre le kiosque d’informations et le Starbucks.
      Ou peut-être au Parc Jarry? Euh… Stade Uniprix.

      JF Garneau

    • Euuuhhh, etait il un exemple pour notre societe ??? Etait il un exemple pour notre jeunesse ???? Sobre et bien integre dans notre societe ??? J’en doute.

      Pourquoi pas un Parc Dale Hunter (mdr )…. ou bien Maurice Richard ( la oui ), Felix Lecler.. des heros Quebecois oui !!!

      Vive l’esprit colonial !!!!?????????

      Julien Godard

    • Comme @vigilant le dit -et plusieurs autres le sous-entendent- qu’on se calme le ponpon!
      Gordie “Monsieur Hockey” Howe a marqué le hockey et la ville de Détroit: qu’en reste-t-il?
      Bobby “la comète blonde” Hull a marqué le hockey et la ville de Chcago: qu’en reste-t-il?
      Les grands noms des Yankees de NY ont une statue dans le stade.
      Gary Carter, au mieux, “mérite” une statue dans ou aux abords du stade olympique.

      P.Rheault

    • Renommer le Parc Jarry: Parc Gary Carter
      ou
      Renommer une des stations de métro du aprc olympique
      ou
      Changer le nom de l’avenue du Parc en… ;P

      Stéphane Bouchard

    • @ nike

      Je ne suis pas d’accord avec vos propos.

      Les noms des rues et des parcs, même s’ils honorent la mémoire de parfaits inconnus ou celle de sombres imbéciles, ont tout de même forgé l’identité de la ville. Les changer serait porter atteinte à cette identité et nous devons ainsi vivre avec les erreurs de jugement de ceux qui les ont choisis. Je sais par exemple qu’Amherst était une ordure, mais il me semble que si la rue Amherst changeait de nom, l’idée que des générations de citoyens se sont fait d’elle serait altérée. C’est la même chose pour une personne qui apprend à vivre avec un nom moche parce qu’elle ne peut pas s’imaginer en porter un autre. Mon nom, c’est un peu moi-même. C’est pourquoi les changements à la toponymie doivent être extrêmement rares. Par le fait même, ils doivent aussi ne rendre hommage qu’à des personnalités vraiment marquantes ayant joué un vrai rôle dans l’histoire de la ville ou du Québec.

      Je suis né en face du parc Lalancette. Dans ma mythologie personnelle, il occupe une place importante et je ne veux pas qu’il change de nom, peu importe l’idiot en l’honneur de qui il a été nommé.

      Lucien Jutras

    • Renommer le stade à son patronyme, ce serait trop. Mais un square à l’ombre du stade, un espace avec une statue du Kid, en position accroupie de receveur, ce serait parfait.

      Jean Boisjoli
      Saint-Lambert

    • À Montréal, il a des dizaines de rues avec des noms qui ne veulent rien dire pour le commun des mortels. Au Québec, notre histoire on s’en fout. Demandez autour de vous qui est Jacques Cartier on on vous répondra probablement un pont. Nous n’enseignons plus l’histoire , alors gardez des noms de rues simplement pour des raisons sentimentales parce que cela a toujours été ainsi me semblent non pertinent. Si, une rue doit changer de nom parfait. Mais, à la condition que cette personnalité ait été quelqu’un d’important pour la ville. Je n’irais pas jusqu’à donner le nom de Gary Carter à un boulevard ou à une rue mais pourquoi pas enlever du béton autour du stade et faire un parc comme Strawberry field à NY ?Avec une statue de Carter à côté de celle de Jackie Robinson? Un peu de verdure ferait du bien dans cet amas de béton.

      JF Samson

    • Quelqu’un ici connaít Toto Bissainthe? Il y a un parc à son nom à Montréal et si ça se trouve elle n’a jamais mis les pieds ici. Au moins Gary Carter a été un joueur exemplaire et un modèle pour les jeunes qui l’on vu évoluer au sein des Expos.

      David Savard

    • un bronze de jules lasalle autour du complex olympique, ce suffit.

    • pierre bertrand

    • Une plaque bien en évidence à l’entrée du stade.

      Diane Joli

    • Gary Carter, un gars sympatique et qui jouait bien a la pelote? A part de jouer a la pelote s’avait-il faire autre chose pour les gens ou le pays? A chaque fois que je me suis rendu au Stade Olympique j’ai été impressionné. Je ne peux dire la mëme chose de M.Cater. Nous avons certainement plus de culture que cela!A.Marechal

    • La Ville de Montréal pourrait jumeler ses efforts avec le Gouvernement du Québec pour acheter les droits à Baseball Québec pour baptiser le futur centre d’entraînement national de Baseball Québec et futur stade de baseball pour une équipe de la Ligue Can Am; LE STADE GARY CARTER.
      Et peut ëtre que Denis Coderre qui a rendu Hommage à Gary Carter à la Chambre des Communes pourrait s’impliquer au dossier avec Michael Fortier. Trois paliers de gouvernement travaillant dans le mëme sens. Ce serait Exceptionnel !
      denis courville

    • Il n’y plus d’avenir dans le baseball sauf aux U.S.A. Le sport pour l’avenir ici au Québec comme partout en Europe et dans le monde, mëme aux états, c’est le football. Le baseball est Américain et pratiqué presque seulement aux U.S.A. L’armée Américaine fait connaitre ce sport dans le mon de par ses déplacements pour la guerre. Dans ma région les jeunes jouent au football et ne connaissent pas le sport Américain.A.Marechal

    • CORRECTION: Je parle du (SOCCER) le 28 février 2012 a 22h51. A.Marechal

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2013
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  
  • Archives

  • publicité