Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 29 novembre 2011 | Mise en ligne à 15h33 | Commenter Commentaires (21)

    Trois idées à piquer à New York…

    Taxi NY

    Afin d’encourager un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés. Merci

    Impossible de répliquer l’ambiance de New York à Montréal. Mais cela ne veut pas dire que Montréal ne peut pas s’inspirer de New York…

    Je me suis permis une petite virée dans cette ville hors du commun, il y a quelques jours, et j’en ai rapporté une foule d’impressions, de photos (celles qui accompagnent ce billet) et d’idées.

    En voici trois, très concrètes, applicables ici même, demain matin (bon, peut-être après-demain…).

    Taxi 3 NY1) Taxi collectif

    Prise à la gorge financièrement, la Ville de New York a récemment décidé d’abolir et de restructurer une cinquantaine de lignes d’autobus qui étaient non rentables.

    En lieu et place, elle a implanté un service de taxi collectif, appelé Group Ride Vehicle : il y a des arrêts spécifiques, plusieurs passagers embarquent à la fois et cela ne leur coûte que 2$.

    Pourquoi ne pas faire la même chose ici, comme le propose Vision Montréal? À la fois pour remplacer les lignes où les bus roulent vides et pour ajouter des lignes là où il n’y a pas suffisamment d’usagers pour implanter un service de bus. Cela aiderait à la fois les usagers, les finances de la STM et l’industrie du taxi.

    Bouffe2) Vente de nourriture ambulante

    Ai-je besoin de rappeler tous les détails de cette aberration souvent soulignée par ma collègue Marie-Claude Lortie? Allons-y tout de même.

    Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale (!), la vente d’aliments sur le domaine public est interdite à Montréal. À l’époque, l’administration évoquait l’importance d’agir en raison de «l’absence de précautions sanitaires», de «l’entrave à la circulation» et de «la concurrence que font ces marchands à des commerces établis qui paient une taxe d’affaires».

    Or il n’y a qu’à se promener à New York pour constater que tout cela peut très bien être contrôlé, que la Ville peut trouver son compte et les citadins aussi. Quel bonheur que de sentir les marrons chauds et de manger des hot-dogs «jumbo» sans quitter la rue et son atmosphère. D’ailleurs, ceux qui ont profité du minifestival «Juste pour nourrir» ou des merveilleux tacos de Grumman78 cet été comprennent très bien ce que je veux dire…

    Times Square3) Piétonnisation du cœur urbain

    Times Square livré aux piétons…

    Quiconque aurait évoqué une telle chose il y a dix ans aurait été interné, sans appel. Or c’est aujourd’hui chose faite. Le principal lieu de convergence de New York, où les autos et taxis ont toujours fait la loi, a laissé place en bonne partie à des tables et des chaises, une piste cyclable et une immense plaza où seuls les piétons ont leur place.

    On le fait en été, ici, avec la rue Sainte-Catherine, dans le Village, et la rue Saint-Paul. Les boulevards Saint-Laurent et Mont-Royal sont aussi fermés quelques jours. À quand la rue Sainte-Catherine au centre-ville?

    PS: non, je n’ai pas nommé le High Line Park, tout simplement parce que je vois pas où Montréal pourrait faire quelque chose de similaire.


    • Pour la section piétionnière – pourquoi ne pas commencer à partir du quartier des spectacles – ca permettrait de revitaliser la section pour ne pas dire la sex-tion entre St-Laurent et St-Hubert.

      Quelques coins terrasses comme celle du Flatiron Building seraient envisageables dans quelques quartiers de Montreal.

      A votre liste, permettez moi d’ajouter un parc comme High Line Park – pourquoi ne pas se servir d’un bout de voie ferrée qui longe le canal Lachine d’où on verrait Griffintown

      G. Mayer

    • Le High Line Park sur métropolitain!!! Et on creuse en-dessous comme le Big Dig de Boston…
      C’est des idées de grandeur comme Mme Lortie…lol
      Mais on pourrait faire payer les banlieusards avec les péages et s’offrir un petit luxe, on le mérite bien nous les montréalais. Ne sommes nous pas les plus taxés en amérique?

      Sérieusement je suis d’accord pour les trois points. Mise à part la piétonisation de la rue Mont-Royal… F. Sirard

    • Où Montreal et NY se rejoignent parfaitement, est que le transport en commun a partir de l’aeroport est pathetique pour les 2 villes. En fait Montreal est pire, c’est l’autobus ou rien. NY le metro prend une eternité mais au moins c’est une option.

      Bouffe ambulante: que d’encre a ete versée pour un sujet si insipide… Les seuls endroits ou l’on retrouverait ces chariots de bouffe ambulante sont où il y a une grande agglomération de gens – il n’y a jamais un shish taouk tres loin a Montreal, pourquoi ajouter des chariots? pour les pinottes trop sucrées ils vendent a NY? Pour les shish kebob ordinaires? Les bretzels trop salés? bof, et rebof.

      Francois Vachon

    • Tout à fait d’accord avec les deux premières idées.
      La piétonnisation cependant, bien que j’aimerais la voir s’étendre, il va falloir régler d’autres problèmes avant. Actuellement, trop de travaux en même temps (pas assez d’options pour les autres utilisateurs) et mal synchronisés en plus. Trop de petits “roitelets” qui administrent leurs arrondissements en vase clos (une Île une ville et ça presse et, oui, ça vous inclue Messieurs Trent de Westmount et Ferrandez (Chavez en culottes courtes) du Plateau !

      Pierre Denis

    • Pour High Line – on peut ajoute un partie de Turcot tant qu’a y être… mais sans farce en prenat les voie ferrées dans Griffintown et en allant vers le vieux port – il est possible de faire un projet interessant – ca ferait changement que de nevoir cette section de la ville seulement pour des meutres ou des rencontres de flics dans les séries télés….
      G Mayer

    • Un projet dans la même philosophie que le High Line Park peut être la conversion de l’Avenue du Parc en tunnel entre Mont-Royal et des Pins.

      La revitalisation et réaménagement du High Line Park a coûté plus de 150 M$.

      Je ne suis pas un expert en génie civil mais j’ose espérer que ça ne peut pas coûter si cher pour faire le projet de tunnel si les contrats sont octroyés honnêtement et avec transparence…

      À ce que je sache, il n’y a pas de ligne de métro qui passe par là et que de toute manière, il faudra ouvri ce tronçon pour refaire le réseau d’aqueduc…

      C’est une aberration que le Mont-Royal et le parc Jeanne-Mance soit scindé par une grande avenue pour automobiles.

      Je verrai bien cet espace remplacé par des kiosques pour les artisans d’ici, les kiosques de nourriture justement, des lieux de rassemblement un peu comme des plazas en Europe.

      Ce bel espace central doit appartenir à la vie urbaine/piétonne et non aux chars! Imaginez, tout y est déjà: terrain de volley-ball, tennis, soccer/football, baseball, table à pique nique, piste cyclable, tam tam… Il ne suffit que d’introduire une présence artistique et gastronomique et on va pouvoir tripper pendant les 4 saisons.

      Oui ça manque de vision à l’hôtel de ville… Ne prenez pas les visionnaires pour des fous svp!

      Dave Gahan

    • Dave !

      Ça fais un bail !

      Alan Wilder.

    • Dans les parcs de Stockholm, de micros restos-terrasse temporaires sont installés durant la période estivale. Rien de compliqué, juste assez pour donner envie d’utiliser ces si beaux espaces.

      Morceler les îlots de chaleur en encourageant l’utilisation des friches industrielles non développées ainsi que les immenses toits d’industries pour mettre sur pied une véritable agriculture urbaine et locale comme le font déjà Les Fermes Lufa.

      Créer de vraie grandes plages où on peut se baigner dans l’eau du fleuve pour vrai, à 5 minutes du Centre-Ville.

      Penser à Montréal en d’autres termes que le touristique Quartier des Spectacles. À commencer par le quotidien des Montréalais, le vrai… quel est-il au fait?

      Francis Huneault

    • Un projet à la High Line Park: Le dessus de la voie ferrée entre le vieux-Montréal et le pont Jacques-Cartier. Circuler entre les édifices industriels de la brasserie Molson, au-dessus des quais du Port de Montréal. En fait il s’agirait de continuer le 100 pieds prévu sur la rue de la Commune face au Solano et d’aller jusqu’au parc du côté est du pont Jacques-Cartier. Ce serait une belle balade inusité.

      Les rues piétones: en ajouter le plus possible.

      La nourriture ambulante: Faites par de vrais cuisiniers et non le Fast Food habituel de mauvaise qualité. Il y en a eu en face du Monument national il y a peu de temps et c’était délicieux.

      Soyons novateurs et offrons des expériences uniques qui feront venir les gens en ville.

      Denis Bédard

    • La piétonisation, j’en rêve, mais à voir tous ces gens qui font une crise cardiaque pour un sens unique, je me dis que c’est pas demain la veille.
      JF bourdon

    • Bonjour,

      vous oubliez l’obligation que les nouveaux taxis soient hybrides…

      Etienne Desrochers

    • Je rajouterais: Du sans-fil dans le métro.

      Robert Gauthier

    • @gatomou

      Hé Hé Hé! Un fan…

      Dave Gahan

    • au lieu de faire un high line , pourquoi ne pas créer un low line, i e un jardin dans la ” ville sous terraine ” , la bouffe sur la rue pourrait être offerte en priorité aux restos existants si ils ont peur de perdre de la clientèle

      albert bela

    • Oui, oui et oui
      d’accords sur les trois points :D

      Mike Bison

    • Pourquoi ne pas faire la même chose ici, comme le propose Vision Montréal?

      Parce que ce type de service donne l’opportunnité à des cinglés de toutes sortes la chance de commettre des agréssions… comment fait-on pour distinguer entre clients et complices en embarquant dans un taxi collectif?

      Tomas Agusto Mileño

    • Un parc linéaire urbain du type de High Line Park pourrait être créé sur la ligne de chemin de fer qui sépare le Plateau de Rosemont La Petite Patrie.

      Yannick Bujold

    • Je ne connais pas vraiement le High Line Park, mais pour les parcs linéaires, Montréal a la piste cyclable du Canal Lachine et la piste cyclable du boulevard Gouin. Cette dernière traverse le parc de la Merci, parc Nicolas Viel, parc nature Ile-de-la-Visitation, par des Cageux.

      Rajoutons-en d’autres.

      @raoul914
      Et plus de “sans-voleur-de-iPhone” dans le Métro.

      Alain Lajoie

    • La High Line Park fut construite sur une ancienne ligne ferroviaire complètement abandonnée depuis des années.

      Les propositions de convertir la voie ferrée séparant le Plateau de Rosemont-Petite-Patrie ainsi que derrière la Molson sont loufoques: non seulement ces voies ferrées sont activement utilisées, mais en plus elles sont la principale desserte ferroviaire du port de Montréal. La dizaine de trains par jours qui y circulent remplacent 100 à 200 camions – chacun!

      Si on veut faire proliférer les camions lourds dans les rues de Montréal ou tuer la viabilité du port, on a trouvé la meilleure façon. Désolé lecumedesjours, ybujold et denbed869, mais refaites vos devoirs svp avant de proposer des folies du genre.

      Les emprises ferroviaires abandonnées sur l’ile, il n’en reste plus beaucoup. Elle ont pour la plupart déjà été réclamées ou converties en piste cyclable (comme celle du Canal Lachine).

      JF Turcotte

    • Pour le parc linéaire à la High line, je propose le reste a recouvrir de l’autoroute Ville-Marie. ça serait très court, je l’avoue mais maudit que ça revitaliserait le coin… Rendu au bout à l’est, on pourrait bifurquer à gauche et rejoindre la rue notre-dame. Un beau cercle de nature pourrait ainsi naître en pleine ville. Mais pour se faire, il faut régler le problème de l’itinérance et des voyous…

      Maxime Archambault

    • D’accord. Mais c’est insuffisant. Y a rien de pire que de “faire comme” pour donner un caractère à une Ville.

      En fait je ne vois pas l’utilité des taxi-bus mais ça fait longtemps qu’on devrait avoir des marchands ambulants à Montréal. La Catherine devrait être piétonnière depuis la Place des Spectacles jusqu’à Émilie-Gamelin, au moins, et mieux depuis McGill.

      Mais y a tellement plus à faire.

      Les maudites structures de béton! Plates, froides, envahissantes… La métropolyéthilène, Des Caries, Ville-Marrie en grand danger d’être abattue, c’est laid et inhumain.

      1) Que la Ville engage des peintres pour en faire des murales.
      2) Poser de grands contenants de terre sur leurs côtés et faire descendre des plantes-lianes. Je préférerais du lierre mais, bon, paraît que ça détruit le béton.
      3) Des murales c’est bien, mais pourquoi pas sur la rue, je veux dire sur le macadam et les trottoirs ? Je suis persuadé que les marchands verraient ça d’un très bon œil et même qu’ils paieraient leurs propres peintres pour mettre la devanture de leur porte en évidence. Et puis comme ce sera à refaire chaque été ça fera un show de plus.
      4) Des poèmes de toutes langues sous forme de graffiti sur les murs aveugles.

      Il y a quelque semaines je suggérais que la ville engage (à bas prix, hé!) des clowns pour mettre le fun dans la ville et lui redonner son caractère bon enfant. Le fondateur du cirque Éloise vient d’en faire autant à TLMP. Youpi.

      Si l’on veut chasser les vendeurs de crack de la Place Émilie-Gamelin, ce sera en y faisant entrer les familles qui viennent prendre le lunch avec leurs enfants. La police a peu d’effet seule. Faut des tables, des vendeurs de hot-dog et non hot drogue, des clowns, des jongleurs, des tentes du genre cirque pour se protéger du soleil un peu.

      Engager des étudiants en art de l’UQAM l’été, c’est pas ça qui va grever le budget. Leur payer le matériel (toiles et peinture, ou éléments de sculpture… dont beaucoup pourrait venir de rebuts) ne ruine personne. Leur permettre de vendre leurs œuvres et retourner 25% de la vente au budget des activités touristiques, ça serait bien non ?

      D’ailleurs je ne vois pas pourquoi il faudrait que les marchands ambulants ne soient que des fast-food. J’ai fait comme tout le monde à New-York, j’ai acheté des tee-shirts aux enfants dans la rue. Je ne serais jamais entré dans une boutique pour ça! C’est parce que c’était dans la rue que je l’ai fait, bin quin. Je me souviens très bien que j’étais en face du Musée Guggenheim et qu’on crevait dans la chaleur, ça ne s’oublie pas.

      Des musiciens sur quelques coins de rue choisis et sur la Place des Spectacles et dans le Vieux-Port, et des danseurs.

      Et encore une fois des corbeilles de plantes-lianes qui descendent des buildings. Des tonnes.

      Une fois qu’on aura aménagé la Catherine, faudra voir à Président-Kennedy. Maudite rue plate!

      À part les corbeilles de plantes, rien de tout ceci ne coûte une fortune… et ça rapporte. Jean-François Trottier

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2012
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité