À faire, à voir, à lire

À faire, à voir, à lire - Auteur
  • Qui sont-ils?

    L'équipe des arts du Soleil vous informe de ce qui bouge sur la scène culturelle à Québec et au-delà.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 9 juillet 2012 | Mise en ligne à 7h00 | Commenter Un commentaire

    FEQ: Nostalgie, quand tu nous tiens…

    Histoire de vous mêler ou de vous aider, on verra, je vous propose à chaque jour «l’évidence» et «le champ gauche». En toute subjectivité. Fait que mon évidence peut être votre champ gauche et vice versa. Vous me suivez? Aujourd’hui, un parfum de nostalgie.

    L’évidence: Bon Jovi
    J’ai jamais aimé Bon Jovi. Surtout à l’époque Slippery When Wet. Toutes les filles le trouvaient donc beau! Pis moi avec mon physique ingrat d’ado, les spandex, les cheveux crêpés, pis toute, oubliez ça. On était Metallica ou Bon Jovi, pas les deux. Mais bon, faut redonner à Bon Jovi ce qui appartient à Bon Jovi: les gars savaient écrire des refrains en vers d’oreille (allez tout le monde: You Give Love a Bad Name). Et avec le métier qu’ils ont, les Plaines vont se transformer en aréna rock où tout le monde va s’époumoner. Ça risque d’être amusant.

    Le champ gauche: Galactic avec Corey Glover
    On a les nostalgies qu’on veut. Moi, c’est plutôt le jazz-funk de Galactic nappé à la sauce de La Nouvelle-Orléans. Ça groove, les amis, je vous jure puisqu’ils amalgament aussi hip-hop, électronica, blues… Impossible de ne pas danser comme des fous et de hurler comme des loups (merci Dédé). Et ils auront avec eux Corey Glover. Glover? C’était le chanteur de Living Colour, le seul groupe de rockeurs noirs à vraiment marcher dans les traces de Jimi Hendrix. Le gars a une voix pas possible et une technique impressionnante. Faites attention, il y a des risques de tomber sur le cul quand M. Cult of Personnality va empoigner le micro.
    Et vous, où comptez-vous aller?
    Éric Moreault


    • Merci pour la suggestion du Champ gauche! J’ai vraiment adoré le concert de Galactic. Lors qu’ils ont fait monté Slobodan Salijevitch Orchestra et Osaka monorail sur scène c’était un jam d’enfer!

      Tout le plaisir était pour moi!
      ÉM

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2009
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité