À faire, à voir, à lire

À faire, à voir, à lire - Auteur
  • Qui sont-ils?

    L'équipe des arts du Soleil vous informe de ce qui bouge sur la scène culturelle à Québec et au-delà.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 30 avril 2009 | Mise en ligne à 10h08 | Commenter Commentaires (6)

    FEQ: les Yeah Yeah Yeahs, The Church et Styx s’ajoutent

    Nicolas Houle
    Le Soleil

    J’apprenais hier que trois autres formations d’importance s’ajoutent à la programmation du Festival d’été. Les Yeah Yeah Yeahs assureront la première partie de Sting, le 18 juillet. Les New-Yorkais et leur excentrique chanteuse Karen O ont lancé un peu plus tôt cette année l’album It’s Blitz!.

    La troupe australienne The Church, qui fera paraître un disque, une bande sonore, ainsi que des maxis, sera pour sa part en ville le 12 juillet.

    Enfin, pour prendre la relève de Dennis De Young, présent sur les Plaines l’an passé, qui de mieux placé que ses anciens collègues de Styx? Les papys du rock progressif, sous la houlette de Tommy Shaw, viendront donc le 15 juillet.

    15$ de plus pour le macaron

    Évidemment, la programmation enrichie du Festival d’été, avec Sting, Kiss et autres Placido Domingo n’est pas sans coût. Cette année, le laissez-passer sera en prévente dans les succursales des supermarchés Métro du 21 mai au 12 juin, au coût de 35$. 60 000 unités seront disponibles. Par la suite, le prix régulier se chiffrera à 45$.

    Il s’agit d’une hausse de 15$ par rapport à l’an dernier. Des bracelets journaliers seront aussi disponibles pour les quatre derniers soirs de l’événement. Le macaron reste une sacrée aubaine quand on sait qu’un show de Sting ou de Kiss se vend à plus de 100$ le billet. Mais le public suivra-t-il sans maugréer?

    sting.jpg


    • Bravo aux organisateurs pour leurs efforts à rendre ce Festival plus accessible pour l’ensemble de la population. Ne manque plus que la présence d’AC/DC qui, malgré l’âge vénérable de ses membres, est toujours d’actualité. Peut-pn en dire autant de KISS ou de Styx? Hummm… Poser la question c’est y répondre!

      ANGUS! ANGUS! ANGUS!

    • S’il y a moins de monde, ils vont nous dire que ce sont les gens qui ne veulent pas payer… mais pour l’instant, il ne présente que des spectacles d’artistes qui serait mieux de rester à la retraite… faudrait changer le nom en “Festival Rétro d’été de Québec”. Pour un même budget que l’année passée, la programmation est très décevante cette année.

    • Que des has been!
      Par le passé, j’ai fait des découvertes merveilleuses et passé des soirées inoubliables en voyant des spectacles d’artistes que je ne connaissais pas ou peu avec un macaron qui coûtait 5-6$.
      Chaque année, les organisateurs disent la même chose: c’est toujours moins cher que d’acheter un billet pour ZZ Top/STYX/etc.
      Le Festival a fait le choix de se tourner vers une clientèle payante en offrant des gros noms, des spectacles bien léchés sans surprise. Personnellement il n’est pas question que je paye ce montant pour financer la venue de KISS ou de Sting alors que ce que je veux, c’est voir des spectacles minimalement novateurs.
      Au moment où l’on parle de faire de Québec un pôle de musique émergente, la venue de ces artistes en fin de carrière est tout simplement ridicule. Et cette politique parano des bracelets, c’est carrément insultant. So long pour moi le Festival, assoyez-vous bien confortablement dans vos chaises pliantes en chantant Suite Madame Blue.

    • bande d’enfant gatés vous avez une super ville avec un gros festival plein de gros nom chaque annee imaginez kiss sur la grande scene ca va etre hallucinant vous etes jamais content, combien de gros show a quebec ne font pas salle comble au colisee cest normal que les grosse tournee arrete seulement a montreal

    • @gagp

      AC/DC “toujours d’actualité”, et comparé avec KISS et STIX ? On voit que vous ne connaissez pas votre histoire du Rock.

      @NH : Styx ne peut pas être “Les papys du rock progressif”, parce que Styx ne fait pas de rock progressif.

    • Je trouve amusant les gens qui se plaignent de la programmation alors que seulement 10% de celle-ci est disponible. Si on regarde la programmation des années précédentes, on fait beaucoup de découverte et on retrouve plusieurs groupes internationales. Les scènes du Parc de la Francophonie et de la Place d’Youville sont d’ailleurs là où se produise la majorité de ses groupes. De plus, il faut tenir compte du Off-Festival et Envol et Macadam qui ont repris un peu le rôle de découverte du FEQ. Finalement, si on comprend un peu le marketing et l’économie, on se rend compte que les gros noms, qui attire, malgré vos complaintes, de grosses foules servent de locomotive aux autres activités du Festival d’Été, comme leurs volet découverte. De plus, cette achalandage pour le FEQ ne peut que faire de la lumière sur les autres festivals plus underground.

      P.S. Si quelqu’un s’informe des prix à Osheaga, ou encore au Glastonbury Festival on découvre des 200$ et + pour une fin de semaine de spectacle, ici, 45$ pour 10 jours.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2012
    D L Ma Me J V S
    « juin   août »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité