À faire, à voir, à lire

Dimanche 14 octobre 2012 | Mise en ligne à 5h00 | Commenter Aucun commentaire

Chère Mélanie…

Gottot-Cyr

Karine Gottot et Maxim Cyr croient que c’est à hôpital que se produit quotidiennement le plus grand nombre de situations absurdes.

Et  ce n’est pas Mélanie qui dira le contraire.

Mélanie est un personnage de bande dessinée qui est allée séjourner à l’hôpital Notre-Dame, à Montréal, pour y combattre un cancer. Mélanie est une patiente très patiente. Et qui a un redoutable sens de l’humour.

Jamais cynique, jamais défaitiste, Mélanie réussit à nous faire rire à chaque page. Comme elle le dit si bien, il n’y a que l’humour qui réussit à faire passer la pilule.

À lire d’une traite ou à petites doses, effets secondaires possibles au niveau de la rate, cette bande dessinée où vous retrouverez Mélanie s’intitule Hop !. Quatre-vingt huit pages de bonne humeur et d’optimisme publiées par les Éditions Michel Quintin.

Originaire de Sherbrooke, l’auteure s’appelle Karine Gottot et elle détient un diplôme en éducation. Coauteur de la série Les dragouilles, elle signe ici son premier ouvrage destiné à un public adulte.

Son complice est Maxin Cyr, un natif de Saint-Jérôme. Diplômé en multimédia, il a étudié le graphisme à l’université du Québec à Montréal et s’est fait une réputation comme illustrateur sur le web. Il est l’autre coauteur de la série Les dragouilles.

Allez, bonne lecture et bon rire !

Didier Fessou

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

Dimanche 7 octobre 2012 | Mise en ligne à 5h00 | Commenter Aucun commentaire

50 destinations de rêve

Mason

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle. Preuve que l’hiver s’en vient. Et vite. C’est donc le temps de penser aux destinations soleil. Soleil et chaleur. Chaleur et lumière.

Chez Broquet, Antony Mason publie un ouvrage au titre irrésistible : Îles de rêve. Dessous, ce sous-titre très explicite : les plus belles îles du monde. Véritable invitation au voyage, ce beau livre de 192 pages est la traduction française de Dream Islands publié chez Quercus Publishing.

Protégé par un couverture rigide et superbement mis en pages, ce livre de table à café nous fait découvrir une cinquantaine d’îles.

L’auteur, Antony Mason, est un britannique et chacun sait que les Britanniques ont le sens de l’humour et de la dérision. La preuve : parmi ces îles de rêves, Antony Mason a retenu la lointaine île canadienne d’Ellesmere, une immensité glaciale située en plein milieu arctique ; les très romantiques îles norvégiennes Lofoten, privées de lumière et de soleil durant de longues semaines ; ou, encore, la fascinante île islandaise de Surtsey, sévèrement malmenée par le vent et les embruns de l’Atlantique Nord.

Pour presque tout le reste, rien que du très classique et du très sûr : des îles en Méditerranée, des îles dans les Caraïbes, des îles dans le Pacifique, des îles dans l’océan Indien.

En plus des photographies, somptueuses pour la plupart, cet ouvrage propose des avis et des conseils de voyage, des histoires fascinantes et des descriptions de trajets.

Tourner les pages du beau livre Îles de rêve est la première étape avant de planifier un voyage vers l’une de ces îles enchanteresses.

Bonne lecture et bon rêve !

Didier Fessou

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

Dimanche 30 septembre 2012 | Mise en ligne à 5h00 | Commenter Aucun commentaire

Le cinquième Dalton

Masuy

Nous connaissons tous Joe, William, Jack et Averell Dalton. Des frères plus bêtes que méchants pour lesquels le chien Rantanplan a une attention particulière…

Mais le nom de John Dalton vous dit-il quelque chose ?

Ce cinquième Dalton a vu le jour en Angleterre en 1766. Ses parents étant de modestes tisserands, il quitta l’école vers onze ou douze ans pour, comme tout le monde, perdre sa vie à la gagner.

Dans ses temps libres, il constitua un herbier et tint un journal de la météo. Déjà, en ce temps, les caprices du climat passionnaient les gens. Des caprices du climat aux propriétés de l’air et aux  caractéristiques des gaz, il n’y a qu’un pas que le plus doué des Dalton s’empressa de franchir. Allègrement, je suppose.

Chimiste autodidacte, John Dalton poussa la curiosité jusqu’à formuler une théorie qui révolutionna le monde scientifique : la théorie atomique. Selon cette théorie, la matière est composée d’atomes, qui se combinent entre eux.

Il poussa sa réflexion et affirma que les atomes d’un même élément sont toujours identiques, alors qu’ils diffèrent d’un élément à l’autre. Sans doute, précisa-t-il, pour une question de masse.

Et en 1808, soixante ans avant le tableau de Mendeleïev, John Dalton publia une première liste de masses atomiques. Document intitulé Un nouveau système de philosophie chimique.

Soit dit en passant, John Dalton avait remarqué que les couleurs qu’il apercevait ne correspondaient pas à ce qu’on lui en disait.

Lors des défilés militaires, c’est verts et non rouges qu’il voyait les uniformes de soldats devant lesquels tout le monde s’extasiait. Ce pauvre John Dalton était …daltonien !

Cette maladie s’appelle la deutéranopie.

Comme John Dalton fut le premier à la décrire et à l’analyser, on l’a appelée le «daltonisme».

Vous trouverez l’étonnant destin de John Dalton bien mieux raconté dans Curieuses histoires de noms propres devenus communs. Un livre de 222 pages signé Christine Masuy et publié par Jourdan Éditions.

En plus de celle de John Dalton, vous pourrez y lire les histoires d’une quarantaine de personnes qui ont donné leur nom à de très utiles inventions ou qui ont fait avancer la science : Charles Dow et Edward Jones, Rudolph Diesel, George Everest, George Frederic Strass, Aloïs Alzheimer, William Frisbie, John Montagu de Sandwich, Anders Celsius, Eugène Poubelle, Granny Smith, Charles Cunningham Boycott, Axel Paulsen, etc.

Chez le même éditeur et dans la même collection, ont été publiées Curieuses histoires de la science, Curieuses histoires des Dames de la science et Curieuses histoires de l’Histoire Oubliée.

Ces livres sont instructifs tout en étant très distrayants.

L’un d’eux vaut le détour : Curieuses histoires des inventions de Jean C. Baudet. Un ouvrage de 384 pages dans lequel l’auteur passe en revue l’histoire d’une centaine de découvertes qui ont changé le monde.

Très bonne lecture !

Didier Fessou

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    D L Ma Me J V S
    « oct    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité